Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Message  Xavier le Lun 30 Nov - 16:26

Idriss soulève des points qui méritent d'être considérés. Mais il n'est pas pertinent de juger de la thèse et de la méthode de Walter sans en avoir pris connaissance au préalable. Qui vous dit que sa méthode ne tient pas compte de ces biais potentiels ?

C'est bien pourquoi quand j'avais ouvert un premier fil sur le sujet, j'avais demandé si quelqu'un avait lu la thèse de Walter...

Xavier

Messages : 371
Date d'inscription : 02/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Message  Jeby le Lun 30 Nov - 16:47

Xavier a écrit:Mais il n'est pas pertinent de juger de la thèse et de la méthode de Walter sans en avoir pris connaissance au préalable.

Qui veut se procurer son livre ?  Idriss, on l'a compris, c'est "dead". :D

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Message  Idriss le Lun 30 Nov - 18:51

Xavier a écrit:Idriss soulève des points qui méritent d'être considérés. Mais il n'est pas pertinent de juger de la thèse et de la méthode de Walter sans en avoir pris connaissance au préalable. Qui vous dit que sa méthode ne tient pas compte de ces biais potentiels ?

Ce ne serait que moi je n'aurais pas pris la thèse de J.J.W en compte vu qu' a part un copié collé identique que l'on retrouve de partout sur la fachosphére on a rien.
Prenez la rhétorique sémitique pas besoin d'acheter le livre pour s'en faire une idée..Des sources diverses y font référence , officielle de l’église, des intellectuels musulmans, une conférence de Cuypers est en ligne ( bibliothéque national de Lyon l'intro est très très bonne  je recommande...etc. Pourquoi le fachosphére ne parle pas de rhétorique sémitique , on se demande bien !?
La théorie des codes appliqué au Coran pourrais être intéressante , c'est pas le probléme.
Mais on peut juger de la thèse de Walter sur ce qu'il en donne:
Des "prouvés définitivement" d'un point de vu scientifique c'est pas habituel.
Une thèse en peu d'années , avec une équipe restreinte pour un sujet aussi balaise.
Des affirmations dans les prémices sujet à caution...
Il c'est fait viré de l'université de  Bordeaux, nous dis son attaché de presse,  pour raison politique...
Bref un faisceau d'indices qui ne sont guère encourageant ...
Mais il est vrai que le professeur Tariq Ramadan a été lui-même l'objet d'ostracisme, de censure  de calomnie et de médisances sans fondement alors que ses contributions sont dignes du plus grand intérêt...Mais là encore tout est sur la place publique pour se faire une opinion...
avatar
Idriss

Messages : 3730
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Message  Idriss le Lun 30 Nov - 19:08

Idriss a écrit:Cet œuvre de shakespeare authentifié garce à l'outil, c'est "Shall I Die? " peut-être?
Xavier a écrit:Vous êtes sûr que c'est de cette oeuvre qu'il s'agit ?

Une œuvre de shakespeare inconnue authentifiée par une analyse statistique des occurrences il ne doit pas y en avoir une par semaine à mon avis. Cherchez , si vous en trouvez une autre, en attendant que J.J.W nous livre sa source et que nous puissions vérifier...

L'important c'est de ne pas toujours tous prendre pour argent comptant...
Pour le miracle mathématique du Coran version Khalifa j'ai cherché...On me dit tel sourate il y a tant de Alif , si il le dit c'est que cela doit être vrai...Même ceux qui dénoncent Khalifa comme une imposture n'ont pas fait ce travail...juste ils ont flingué sans creuser...
avatar
Idriss

Messages : 3730
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Message  -Ren- le Lun 30 Nov - 21:39

Xavier a écrit:Bref, quoiqu'il en soit, au final, je trouve ça gênant qu'on discute de la fiabilité d'une méthode dont personne n'a pris réellement connaissance
Sur ce point, je suis assez d'accord, c'est pourquoi (malgré tous mes doutes vis-à-vis de ce type d'étude) je ne m'exprime pas sur ce sujet :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15400
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Démonstration par l'absurde!

Message  Idriss le Jeu 11 Fév - 20:21

Un ingénieur développeur américain a utilisé son logiciel d'analyse de textes sur l'Ancien Testament, le Nouveau, et le Coran. Selon ses résultats, la Bible est légèrement plus portée sur la destruction et le meurtre que le livre de l'islam

"
Spoiler:
Le Coran est-il vraiment plus violent que la Bible ?" Tout est parti de cette question, que Tom Anderson, un ingénieur développeur de New-York s'est posée. En analysant la Bible complète et le Coran grâce à son logiciel comparatif, l'ingénieur en données informatiques s'est rendu compte que le livre chrétien contenait davantage d'allusions au "meurtre" et à la "destruction" que son homologue coranique.

En janvier dernier, Tom Anderson a constaté que, dans les débats, les récents épisodes terroristes étaient souvent associés à un "islam fondamentaliste", qui serait un foyer de violences exploité par les extrémistes. Selon certains, le Coran encouragerait davantage les actes brutaux comparé aux autres textes religieux. Or "pour comprendre une religion, il est tout à fait logique de commencer par examiner sa littérature", pose l'ingénieur dans son étude.

Quand l'informatique s'en mêle

Et ça tombe bien, Tom Anderson a conçu un logiciel d'analyse, OdinText, destiné à aider les chercheurs dans leur étude de documents. L'outil scanne froidement le contenu d'une œuvre et révèle des tendances dans le vocabulaire utilisé, en fonction de mots-clés choisis : le nombre de fois où le mot a été utilisé, ses synonymes, les termes liés au même champs lexical, ou encore sa proximité avec les autres vocables recherchés.

Sont donc passés sous l'œil mécanique du logiciel : l'Ancien Testament (dont les cinq premiers livres sont communs à la Torah, le livre sacré du judaïsme), le Nouveau Testament (associé à l'Ancien, il constitue la Bible chrétienne) et enfin le Coran (le livre sacré de l'islam). Pour comparer les trois livres, Tom Anderson a utilisé des repères autour des émotions humaines (et non, il ne s'agit pas d'un remake de Vice Versa) : la joie, l'attente, la colère, le dégoût, la tristesse, la surprise, la peur/l'anxiété et la confiance/croyance. OdinText a analysé 886.000 mots au total... le tout en deux minutes.

Bible en "colère", Coran plein de "joie"

Résultat de ce battle : la notion de "colère" est davantage utilisée dans la Bible (les deux Testaments) que dans le Coran, qui lui obtient un score plus élevé côté "joie" et "confiance/croyance", mais aussi pour ce qui est de la "peur/anxiété". La surprise, la tristesse et le dégoût se retrouvent à parts égales dans les deux textes, précise l'analyste. La Bible se défend toutefois grâce à "l'amour" présent à 3% dans le Nouveau Testament, à 1,9% dans l'Ancien, contre 1,26% dans le Coran.

Mais la question demeure : la Coran est-il plus violent ? Le "meurtre" et la "destruction" constituent 2,1% du livre des musulmans, contre 2,8% du Nouveau Testament et pas moins de 5,3% de l'Ancien Testament, soit plus du double par rapport au Coran. En regardant le concept "d'ennemis", c'est encore le plus vieux des textes chrétiens qui bat le record. 1,8% de son contenu en fait mention, suivi du Coran (0,7%) et du Nouveau Testament (0,5%). Dans le Coran toutefois, l'ennemi est légèrement plus souvent un concept, comme le "Diable" ou le "mal" (0,2%), que dans le Nouveau Testament (0,1%).

avatar
Idriss

Messages : 3730
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La théorie des codes, la rhétorique sémitique et le saint Coran ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum