Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort
Dialogue-Abraham
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 7:48

Un enseignant a été décapité en fin d’après-midi, vendredi 16 octobre, à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), et son agresseur présumé a été tué par balles par la police dans la ville voisine d’Eragny (Val-d’Oise) quelques instants plus tard.

Le Parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé être saisi de l’enquête, ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle » (...) Quatre personnes, dont un mineur, ont été placées en garde à vue dans la nuit, selon l’Agence France-Presse (AFP). Ces personnes sont issues de l’entourage familial de l’assaillant, qui a été tué par des policiers (...)

Un document d’identité a été retrouvé sur l’homme abattu par la police, indiquant une nationalité russe et un âge de 18 ans. Ce document laisse à penser que le jeune homme était d’origine tchétchène (...)Un message revendiquant l’attaque a été publié, vendredi soir, sur un compte Twitter quelques minutes après le drame (...) Le message publié s’adressait à « Macron, le dirigeant des infidèles », avant de poursuivre : « J’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer, qui a osé rabaisser Mohammad ».

La victime avait mené, en classe, une intervention sur la liberté d’expression en lien avec les caricatures du prophète Mahomet, ce qui a participé, selon les informations du Monde, à la décision du PNAT de se saisir de l’enquête. Après cet épisode, une plainte avait été déposée par un ou des parents d’élèves, le 5 octobre (...)
https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/10/16/un-homme-decapite-dans-les-yvelines-le-parquet-antiterroriste-saisi-de-l-enquete_6056350_3224.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 7:51

Précisions d'un parent d'élève :
(...) Noredine, parent d'un élève de 13 ans qui se trouvait dans la classe de ce professeur, a indiqué à France Inter que "son fils était dans la classe le jour où le professeur les a fait sortir parce qu'ils étaient musulmans, parce qu'il devait montrer une caricature du prophète". "Apparemment, il n'a pas fait ça méchamment. Il leur a dit : 'Je vais, je vais montrer une image. Je vous conseille de sortir pour pas être vexés, pour ne pas être choqués", a insisté Noredine.

Selon Noredine, son fils a expliqué que l'enseignant "n'a pas voulu être condescendant ou manquer de respect. Il l'a vraiment dit aux enfants : 'Je n'ai pas envie que vous soyez choqués'". Peu après les faits, de nombreux parents d'élèves sont venus voir l'enseignant pour expliquer "qu'il avait fait une erreur, mais de rien du tout. Ça arrive à tout le monde". Après, souligne le parents d'élève, "il y avait beaucoup de tensions sur les réseaux sociaux".

Pourtant, détaille Noredine, rien ne laissait présager une telle horreur. "Moi en tant que musulman, je ne vais pas couper la tête à quelqu'un. Il peut insulter qui il veut. Ce sont les musulmans qui n'ont pas le droit de faire des caricatures. Les gens, sinon, font ce qu'ils veulent, ce n'est pas notre problème. C'est nous les croyants qui n'avons pas le droit de faire des caricatures".
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/antiterrorisme/enseignant-decapite-la-victime-avait-montre-des-caricatures-et-avait-demande-aux-eleves-musulmans-de-sortir-pour-ne-pas-les-choquer-selon-un-parent-d-eleve_4144717.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 7:58

Témoignage qui circule actuellement :
Notre collègue professeur avait signalé les menaces et sa peur à sa hiérarchie qui lui a demandé de ne pas faire de vagues. Notre syndicat snes/fsu a été alerté comme l'académie qui a laissé faire. Plusieurs parents d'élèves ont réclamé ouvertement sa démission. Nous sommes tous des lâches, on a le sang de sa tête décapitée sur les mains. J'ai honte. Personne ne veut plus enseigner en banlieues. On y recrute à niveau bac et seuls les étudiants issus de l'immigration comme moi sont volontaires. Malheureusement mes collègues ont soutenu les parents d'élèves qui sont venus se plaindre. La colère a grandi. Ils ont renseigné les plus virulents sur sa vie privée, ont donné son adresse et ses heures de sortie. Ce soir, je les au vu se réjouir.
...certaines personnes crient au "gros fake" mais pour ma part, en tant que prof en quartiers sensibles, j'y reconnais la réalité que je connais du "fonctionnement" de l'EN.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Spin le Sam 17 Oct - 8:34

-Ren- a écrit:...certaines personnes crient au "gros fake" mais pour ma part, en tant que prof en quartiers sensibles, j'y reconnais la réalité que je connais du "fonctionnement" de l'EN.
Pas seulement de l'Education Nationale. Voir certaines déclarations récentes de l'actuel Garde des Sceaux qui ne craint pas de contredire publiquement son collègue de l'Intérieur.
Spin
Spin

Messages : 2424
Réputation : 1
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 68
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 8:49

Spin a écrit:Pas seulement de l'Education Nationale. Voir certaines déclarations récentes de l'actuel Garde des Sceaux qui ne craint pas de contredire publiquement son collègue de l'Intérieur.
Je maintiens qu'il y a ici une dimension spécifique au "fonctionnement" de mon institution - qu'il ne faudrait pas occulter en focalisant uniquement sur la question du terrorisme islamiste.

Par exemple, pour mémoire, il y a 15 ans :
L'enseignante agressée au couteau le 16 décembre par un lycéen à Etampes, dans l'Essonne (...) toujours hospitalisée, envisageait (...) de se retourner contre sa hiérarchie. Selon son mari, elle avait en effet reçu des menaces de viols et de mort et s'était plainte auprès de ses supérieurs, mais n'avait "pas été entendue"
https://www.nouvelobs.com/societe/20051226.OBS0086/etampes-l-enseignante-a-porte-plainte.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  DenisLouis le Sam 17 Oct - 9:34

Oui je n'ai connu que la partie administrative, mais il y a eu dans le même établissement, entre autres : un compas lancé contre un prof, un prof tabassé devant le lycée parce qu'il avait fait une remarque, genre laisse-moi passer, une bataille rangée entre deux bandes dans l'enceinte du lycée avec jets de matériaux divers et dangereux, chaises, plaques de métal,  et bien d'autres affaires qui décourageaient les profs,  mais tout cela est étouffé par la hiérarchie, les statistiques ne reflètent pas forcement la situation réelle.
Et en collège, pas mal d'incidents, dans un quartier plutôt classe moyenne,  pas  trop de grands ensembles, mais il suffit de quelques caïds pour perturber : une affaire ayant donné lieu à un conseil de discipline, comme il est prévu l'élève était accompagné par un membre de la famille, lequel a été scandalisé par la violence de l'attitude et des paroles de l'élève, alors que ce dernier se trouvait seul devant une vingtaine d'adultes, et qu'il lançait des regards noirs à l'assemblée. Le parent d'élève n'en revenait pas, il avait affaire à quelqu'un qu'il ne connaissait pas.
Je retrouve l'élève avec une bande dans le métro, il me demande si je sais pourquoi il a été renvoyé, une affaire de drogue et de racket, je lui dis que oui et je lui dis qu'il ferait mieux  de sauvegarder son avenir professionnel, il ne dit rien, mais le groupe va au bout du quai et ils se mettent à crier  des insultes.


Dernière édition par DenisLouis le Sam 17 Oct - 9:47, édité 1 fois

DenisLouis

Messages : 491
Réputation : 10
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 9:47

Sans oublier que cette violence que l'institution cherche à dissimuler touche aussi les élèves ! Autre rappel : https://www.nouvelobs.com/education/20180913.OBS2348/saint-denis-des-enseignants-exercent-leur-droit-de-retrait-apres-l-agression-d-un-lyceen.html
...là, je vois le monde politico-médiatique commencer à se défouler sur l'aspect "terrorisme islamique" en évitant de regarder le fait que cette atrocité est dans la continuité d'une situation d'hyper-violence que l'institution nie depuis des décennies.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Spin le Sam 17 Oct - 9:50

-Ren- a écrit:Je maintiens qu'il y a ici une dimension spécifique au "fonctionnement" de mon institution - qu'il ne faudrait pas occulter en focalisant uniquement sur la question du terrorisme islamiste.
Il me semble que c'est très répandu, et très ennuyeux, cette peur panique des dérapages ou dysfonctionnements locaux graves et des complications qu'ils entrainent, alors que très souvent on a du mal à assurer le fonctionnement normal. Voir par exemple la longue passivité de la hiérarchie catholique (et peut-être bien aussi de l'EN) face aux signalements de prêtres ou enseignants pédophiles.

Lors de l'affaire Mickaël Harpon, on a d'abord expliqué qu'il n'y avait eu aucun signalement de "radicalisation", à l'indignation de ses collègues déjà traumatisés, qui l'avaient bel et bien signalé, en vain.
Spin
Spin

Messages : 2424
Réputation : 1
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 68
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 9:54

Spin a écrit:Lors de l'affaire Mickaël Harpon, on a d'abord expliqué qu'il n'y avait eu aucun signalement de "radicalisation", à l'indignation de ses collègues déjà traumatisés, qui l'avaient bel et bien signalé, en vain.
Rappel de l'affaire : https://www.leparisien.fr/faits-divers/tuerie-de-la-prefecture-de-police-les-graves-defaillances-de-l-affaire-mickael-harpon-09-06-2020-8332593.php
...Et je trouve que ta comparaison se justifie, en effet. Mais prends également en compte les nôtres, qui pointe un problème de fond de la gestion des menaces dans l'EN sans AUCUN rapport avec le problème du terrorisme islamiste. Se focaliser sur l'islamisme, c'est regarder l'arbre qui cache la forêt. Le monde politico-médiatique focalise sur le problème largement dénoncé de l'islamisme ; résultat : on va encore une fois éviter de regarder le fond du problème de la violence dans et autour du cadre scolaire.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 10:33

Lu sur FB :
Samuel Paty , enseignant d’Histoire-Géographie au collège du Bois d’Aulne à Conflans Sainte-Honorine, a été décapité devant son établissement par un jeune de 18 ans. Cet acte a été revendiqué au nom de l’Islam.
L’enseignant était l’objet d’une polémique sur les réseaux sociaux depuis qu’il avait montré en classe des caricatures de Mahomet. Plusieurs personnes avaient même demandé à son administration qu’il soit sanctionné.
C’est d’abord en tant qu’enseignant qu’il nous faut réagir pour dire à la fois notre compassion pour sa famille et ses proches et notre indignation devant ce qui s’est commis vendredi16 octobre.
C’est aussi parce que nous sommes enseignants que nous devons réagir à ce qui est non seulement une intimidation et une menace mais aussi une atteinte à un des piliers de la République.
Il est difficile à quelques heures de cet évènement d’aller beaucoup plus loin et de tirer des conclusions définitives comme le font pourtant certains. On peut toutefois rappeler quelques éléments qui sont malheureusement déjà ceux que nous pouvions énoncer il y a cinq ans.

Ni déni, ni hystérisation
Il ne s’agit pas de nier la réalité des faits et de la menace. Mais il faut aussi se garder de tomber dans l’excès de la généralisation et de la métaphore guerrière. On doit continuer à penser que la très grande majorité de nos élèves n’adhère pas à ce discours de haine ou d’excuse de la violence.
Il ne s’agit pas de « naïveté » comme le disent certains, mais de l’optimisme de la volonté, de la croyance dans la force de l’acte éducatif et de la fermeté de l’École dans la nécessité non seulement de transmettre mais aussi de faire vivre les valeurs de la République et de la démocratie.
Tout comme, il ne faut rien céder sur la nécessité d’éduquer nos élèves à l’esprit critique, il n’y aurait rien de pire que de voir dans chaque élève, chaque parent, une menace potentielle. C’est ce que cherchent ceux qui promeuvent cette idéologie de mort.

Territoires perdus ou territoires vivants ?
Les va t-en guerre sont nombreux. On met en avant depuis plusieurs années des « atteintes à la laïcité » qui sont à prendre en considération et demandent des réponses mais qui ne sont pas non plus aussi importantes que certains le disent.
Y a t-il des territoires perdus de la République ? Nous pensons qu’ils ne le sont pas tant que l’École est là pour montrer toute la confiance qu’il faut avoir dans cette jeunesse et agir pour la réussite de tous. Ces territoires sont bien vivants et sont riches de la diversité et de la tolérance qu’il faut construire patiemment.

S’il y a des territoires perdus c’est surtout parce qu’on laissé des quartiers, des zones entières, s’enfermer dans un séparatisme qui est surtout social. La politique de la ville n’a jamais véritablement eu les moyens d’action suffisants. Le chômage et la précarité, encore renforcés dans la période actuelle, ne font qu’amplifier ce sentiment d’abandon. C’est sur ce terreau que prospèrent la violence, les fanatismes et le radicalisme musulman.
Il y a aussi une réponse économique et sociale à apporter pour faire vivre la promesse républicaine (...)

Que peuvent les enseignants, les pédagogues ?
Ceux ci sont en première ligne. Bien souvent dans les quartiers, l’école reste un des derniers services publics et l’incarnation de l’État.
Il nous faut poursuivre notre mission éducative avec pédagogie et dans une réflexion collective. Il ne s’agit pas seulement d’inculquer les « valeurs de la République » comme une sorte de catéchisme républicain mais de les faire vivre au quotidien dans la classe et dans l’établissement.
C’est le meilleur hommage que nous pouvons rendre à notre collègue sauvagement assassiné.
Philippe Watrelot
le 17 octobre 2020


Dernière édition par -Ren- le Sam 17 Oct - 10:38, édité 2 fois

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Spin le Sam 17 Oct - 10:35

-Ren- a écrit:...Et je trouve que ta comparaison se justifie, en effet. Mais prends également en compte les nôtres, qui pointe un problème de fond de la gestion des menaces dans l'EN sans AUCUN rapport avec le problème du terrorisme islamiste. Se focaliser sur l'islamisme, c'est regarder l'arbre qui cache la forêt. Le monde politico-médiatique focalise sur le problème largement dénoncé de l'islamisme ; résultat : on va encore une fois éviter de regarder le fond du problème de la violence dans et autour du cadre scolaire.
Je suis bien d'accord qu'on n'a pas à imputer au seul islamisme la masse de problèmes d'une civilisation qui se dégrade sous nos yeux (et qui est pourtant encore la plus brillante et performante de tous les temps, mais tout sommet porte en lui-même les germes de son déclin).

Cela posé, pour l'affaire d'hier, il y a quelque chose de bien plus large : une volonté très forte, impulsée par un lobby très puissant, portée pas seulement par les djihadistes, pas seulement par les islamistes, pas seulement par les musulmans, de bloquer toute critique de l'Islam. Et on peut au moins soupçonner une application de la méthode dite "du salami" : on commence par les attaques les plus odieuses et injurieuses.
Spin
Spin

Messages : 2424
Réputation : 1
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 68
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 10:43

Spin a écrit:Cela posé, pour l'affaire d'hier, il y a quelque chose de bien plus large : une volonté très forte, impulsée par un lobby très puissant, portée pas seulement par les djihadistes, pas seulement par les islamistes, pas seulement par les musulmans, de bloquer toute critique de l'Islam
Tout le monde va vouloir focaliser là-dessus. Sauf qu'à mon sens, l'islamisme n'est pour le coup que l'aspect "anecdotique" du drame ; une fausse accusation de racisme aurait pu elle-aussi conduire à un meurtre (bien placé pour le savoir, j'ai déjà assisté à des situations où le drame a été évité de très peu "juste" pour ce motif).
Le terrorisme islamiste a fourni l'habillage du drame, il est la cause indubitable de ce meurtre, mais n'est PAS l'unique "coeur du problème", ni "le seul qui compte".
Sauf que tout le monde focalise dessus, ce qui arrange l'institution qui n'aura, une nouvelle fois, pas à se remettre en cause.

Relis le texte précédant ton message : "S’il y a des territoires perdus c’est surtout parce qu’on laissé des quartiers, des zones entières, s’enfermer dans un séparatisme qui est surtout social." Voici LE coeur du problème.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  DenisLouis le Sam 17 Oct - 11:55

Lien sur le forum "néo profs" :

https://www.neoprofs.org/t130781p275-un-professeur-decapite-en-pleine-rue-dans-les-yvelines

DenisLouis

Messages : 491
Réputation : 10
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Sam 17 Oct - 12:16

Merci pour ce lien :jap:
Autre lien : https://atlasinfo.fr/enseignant-decapite-le-cfcm-appelle-a-la-mobilisation-contre-lobscurantisme-et-la-haine.html
(...que je pose là car j'entends aujourd'hui dire que les "autorités musulmanes ne disent rien" alors que la réaction du CFCM date... d'hier)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Dim 18 Oct - 11:21

Pour illustrer ce que je disais sur le fonctionnement de l'institution (ce qui fait que je ne peux supporter l'hypocrisie du discours de "mon" ministre et des rectorats) :
(...) Jeudi 7 octobre, la principale du collège reçoit « des messages anonymes de protestation via la boîte mail de l’établissement », précisent les policiers dans leur rapport d'incident. Par ailleurs, une mère de famille fait part à la direction de son sentiment de « discrimination » après que sa fille eut été « mise à l’écart sous prétexte qu’elle était musulmane ». On y apprend que le professeur Paty s’était même « excusé » pour ce quiproquo auprès de la classe en question, à la demande de la cheffe d’établissement. (...)
https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/attentat-de-conflans-le-renseignement-jugeait-la-situation-apaisee-malgre-les-pressions-dun-predicateur-fiche-pour-radicalisation

La note des agents locaux du service central du renseignement territorial rédigée dès le lendemain du rendez-vous entre le père d'une élève de quatrième qui a tenté de mobiliser les parents musulmans contre Samuel Paty, l'enseignant qui a été décapité, et la principale du collège n'a atterri sur les bureaux des responsables du renseignement qu'au milieu de cette semaine.

Le parent d'élève, actuellement en garde à vue, était accompagné d'une figure bien connue de l'islam radical : Abdelhakim Sefrioui, président d'un soi-disant « conseil des imams de France », ainsi qu'il s'est présenté au chef d'établissement. Ce signalement est resté lettre morte : si la note concluait que la tension était retombée et la situation apaisée, elle ne subsistait que par l'entremise de Sefrioui sur les réseaux sociaux (...)

Car Sefrioui s'est largement impliqué dans la montée des tensions. À l'instar du père de famille qui a diffusé une vidéo dénonçant le cours, il a qualifié Samuel Paty de « voyou ». Sefrioui dénonçait dans une vidéo l'administration du collège qui soutenait son enseignant. « Comme il n'allait rien y avoir de la part de l'établissement [aucune suite ni sanction, NDLR], nous sommes partis avec la ferme intention de mobiliser pour une action devant l'établissement et devant l'inspection académique. Mais, dans l'après-midi, l'Inspection académique a contacté le parent d'élève et lui a exprimé son étonnement et [le fait] qu'ils allaient sévir… » (...)
 :arrow: la suite sur https://www.lepoint.fr/societe/conflans-le-role-d-un-agitateur-radicalise-pointe-du-doigt-17-10-2020-2396831_23.php (nombreuses précisions sur Sefrioui, lié notamment aux extrémistes de Forsane Aliza, groupe bien sur ce forum...)

Enseignant assassiné : la note explosive du renseignement territorial

Une note du 12 octobre dénonçait la « polémique » née après le cours de Samuel Paty. Un inspecteur devait lui rappeler les « règles de laïcité et de neutralité ».


Tout y était : la « vive polémique » née à la suite du cours de Samuel Paty sur la liberté d'expression ; la volonté d'apaisement de la principale du collège ; les mails de doléances de plusieurs familles ; l'inspecteur envoyé pour rappeler au professeur Paty « les règles de laïcité et de neutralité » ; les manœuvres de Brahim C. pour faire croire aux enquêteurs que sa fille avait participé au cours – ce qui est faux – et qu'elle avait été atteinte dans son « intégrité psychologique ». Le 12 octobre, les agents locaux du Renseignement territorial (RT) 78 avaient consigné tout cela (...)
https://www.lepoint.fr/societe/enseignant-assassine-la-note-explosive-du-renseignement-territorial-17-10-2020-2396862_23.php


_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  indian le Dim 18 Oct - 12:55

la seule manière de mettre en échec ces extrémistes et criminels????

L'éducation.

indian

Messages : 2789
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Idriss le Dim 18 Oct - 18:44

Noredine, parent d'un élève de 13 ans qui se trouvait dans la classe de ce professeur, a indiqué à France Inter que "son fils était dans la classe le jour où le professeur les a fait sortir parce qu'ils étaient musulmans, parce qu'il devait montrer une caricature du prophète"

Salam

Je rentre d'un week-end dans la nature déconnecté de tout donc je connais pas les détails , En particulier de ce qui a été dit ou fait comme commentaires , alors je risque de dire des bêtises ou d'enfoncer des portes ouvertes .
La victime de ce crime abjecte avaient sans doute les meilleurs intention du monde , je ne lui reproche pas d'avoir voulu montrer des caricatures cependant :
Il n' avait pas à savoir qui est musulman et qui ne l'est pas dans sa classe , tous les élèves sont égaux sans distinctions , c'est la base de la laïcité non ? Soit les caricatures étaient visibles par tous les élèves , soit elles ne l'était pas !
On ne peut pas faire une loi contre le séparatisme et faire des enseignements distincts ...



Noredine, rien ne laissait présager une telle horreur. "Moi en tant que musulman, je ne vais pas couper la tête à quelqu'un. Il peut insulter qui il veut. Ce sont les musulmans qui n'ont pas le droit de faire des caricatures. Les gens, sinon, font ce qu'ils veulent, ce n'est pas notre problème. C'est nous les croyants qui n'avons pas le droit de faire des caricatures".

Oui les croyants ne font pas de caricatures du Prophète, mais pas parce qu'ils n'ont pas le droit , mais parce qu'ils aiment le Prophète...La nuance peut paraître artificielle mais pour moi elle est importante .
Idriss
Idriss

Messages : 5160
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Dim 18 Oct - 19:46

Idriss a écrit:Il n' avait  pas à savoir qui est musulman et qui ne l'est pas dans sa classe , tous les élèves sont égaux sans distinctions , c'est la base de la laïcité non ? Soit les caricatures étaient visibles par tous les élèves , soit elles ne l'était pas !
L'enseignement est toujours un travail d'équilibriste. Cet enseignant faisait ce cours depuis plusieurs années, avec un équilibre admis par les élèves de son établissement : laisser la possibilité de sortir aux élèves qui se sentiraient agressés dans leurs convictions pour mieux les respecter.
En tant que prof, tous les échos de la pratique de ce collègue me montrent qu'il faisait très bien son travail. Et que le problème est venu d'ailleurs. Le monde politico-médiatique va focaliser sur l'islamisme, ça l'arrange, mais de mon point de vue, ce drame est dans la lignée d'autres qui l'ont précédé sans rapport avec l'islamisme... Comme le dit cette vieille dame que j'apprécie beaucoup, il ne faut pas tout mélanger :
(...) Ceux avec qui le dialogue musclé serait productif c’est la famille qui a porté plainte et qui a exposé le prof dans les réseaux sociaux. Là il y a malveillance et mise en danger de la vie d’autrui. En plus ces gens-là ne sont pas des terroristes mais des procéduriers qui passent leur vie à emmerder le service public. Ils sont capables d’entendre raison et l’horreur du geste ne doit pas nous masquer la nécessité d’une réflexion collective entre Français tout à fait capables de raisonner : un dialogue politique.

Ce qui est incroyable c’est la tolérance dont ils jouissent, la complaisance même. Certes la proviseure a refusé de lâcher son collègue, mais l’éducation nationale une fois de plus a été aux abonnés absents. Blaquer peut venir faire son numéro républicain, il s’avère que les enseignants dans ce cas comme dans d’autres sont seuls. Cette solitude de l’enseignant comparable à celle du gardien de but devant un penalty existe dans bien des domaines y compris face à l’épidémie. Quand un enseignant est seul, l’idéologie ambiante l’envahit comme les autres… Alors avec la meilleure volonté du monde il peut commettre des maladresses tant il se retrouve au cœur de contradictions, oserais-je dire que le choix du matériel, comme il l’a reconnu lui-même n’était pas de ceux les plus aptes à établir le dialogue, même si rien ne justifie l’excitation de la famille et encore moins le crime. La manière dont Blanquer et la plupart des forces politiques s’emparent de l’affaire n’est pas destinée non plus à aider l’enseignant et leur réaction ne m’inspire rien de bon. Par ailleurs, pour tous ceux qui sont en train de se coller un badge “je suis un enseignant” copié sur le “je suis Charlie” ,je suis navrée d’avoir à vous le dire, mais une salle de classe ce n’est pas la salle de rédaction d’un journal satirique. Des ados c’est parfois de la dynamite, la mauvaise foi incarnée et en même temps une expérience formidable à laquelle on n’est jamais tout à fait préparé, mais c’est comme le spectacle vivant, l’intérêt c’est de savoir si le lion va manger le dompteur. Je plaisante mais à peine, ce travail a besoin d’un collectif responsable. Parce que le vrai problème est bien dans ce qu’ils doivent affronter, l’inégalité encore aggravée par le confinement, comment y faire face, avec quels moyens, comment faire face à l’injustice, au désespoir et à l’agressivité qui va avec.

Donc il ne faut pas tout confondre.

Il y a d’un côté le Tchétchène appartenant à une société ultraprimitive, radicalisée et devenu une bête fauve qui a servi des intérêts que l’on connait. C’est Hilary Clinton qui disait des gens de Daech “ce sont des monstres mais ce sont nos monstres”. Je me suis “amusée” à relire les propos de nos médias à propos des deux guerres de Tchétchénie et la manière dont on a présenté ces gens-là comme de gentilles victimes, eux et les talibans, et ça continue pour les Ouïghours, tant que ces brutes vont foutre le bordel là où nous le souhaitons et qu’ils nous permettent de déstabiliser ceux que nous avons désignés nous nous accommodons. Mais la première chose dont nous devons avoir conscience c’est que les principales victimes sont des musulmans qu’il s’agisse des Maliens, Libyens, Syriens, des Algériens dans la décennie noire. Pour arrêter “le terrorisme”, il faudrait changer de logique et arrêter d’inventer que nous avons un devoir d’ingérence là où nous ne sommes que des pillards. Et de ce point de vue, la gauche, le secteur international du parti qui a approuvé de fait toutes les expéditions portent une lourde responsabilité et doivent changer de point de vue.

De l’autre côté, il y a un dialogue avec des familles musulmanes qui sont des gens de droite, calotins, comparables à nos intégristes catholiques et qui aident à constituer les viviers de ces enfants perdus et avec lesquels il faut ce dialogue politique comme avec toutes les extrêmes-droites… en tant qu’individus… Avec une institution éducation nationale unie et solidaire autour de ses missions, une revalorisation y compris du statut de l’enseignant. Tout n’est pas financier mais c’est incontournable comme moyen des missions républicaines et progressistes.

Puis il y a la masse des musulmans qui est loin des deux précédentes catégories… je me refuse à tous les mélanger. Les premiers, ceux qui accomplissent des crimes qui révulsent la conscience ici après avoir comme nos supplétifs ensanglanté et déstabilisé des pays entiers, ce sont des nazis, des bêtes fauves que l’on a transformés en ça (...) Les seconds doivent être clairement remis à leur place par rapport au service public, l’école mais aussi la santé quand ils décident de perturber un service entier avec leurs exigences religieuses. Ce sont en général des petits bourgeois aussi insupportables que ceux qui, catholiques ou autres, chez nous emmerdent sur l’avortement ou contre le mariage homosexuel (...)

La grande masse des musulmans français est tout à fait ailleurs : le geste leur fait horreur même si peu d’entre eux sur le fond admettent caricatures et “blasphèmes”. Ils sont plus croyants que la masse des Français mais cela évolue, il n’y a qu’à voir comment le Canada est passé d’une génération d’un catholicisme intégral à un athéisme décontracté… Pareils pour les Italiens en France ou autres Portugais. Donc ils sont plus croyants et ne sont pas plus enthousiastes devant les “caricatures” anticléricales que les autres croyants ne le sont. Ils se demandent pourquoi nous insistons, mais ils haïssent plus encore que nous les terroristes. Au risque de vous étonner je vais vous dire qu’il y a une certaine réussite dans l’intégration de ces populations issus de la colonisation et de migrations forcées en particulier dans les couches populaires où la mixité est devenue une réalité. Il plaident comme je le fais ici pour qu’on parle d’autre chose, ils sont très préoccupés de l’avenir des enfants et de ce que la société fait d’eux. Un tout autre dialogue est possible à partir de l’école, je le sais je l’ai mis en œuvre, je le pratique tous les jours. Et moi d’origine juive, qui ne supporte pas le moindre antisémitisme, je n’ai jamais eu aucun problème ni dans ma famille algérienne, ni chez leurs amis (...)
https://histoireetsociete.com/2020/10/18/a-propos-du-crime-contre-lenseignant-ne-pas-tout-melanger/

Une collègue catholique (anciennement membre de ce forum) pointait de son côté ceci :
Des pressions de parents, il y en a de tous bords et dans tous les sens, y compris pour faire "sortir" des jeunes qui ne rentrent pas dans le cadre de l'établissement, qui "font tache" par leurs résultats, leur origine sociale,... et que la logique actuelle qui consiste à développer dans l'Educ. Nat. un esprit entreprise privée de services, où il faut séduire les familles-clients (en vue sans doute d'une privatisation progressive), pousse à cela, ce toujours aux dépends des plus vulnérables, dont la culture en ce qu'elle a de gratuit et non monnayable. J'en ai des témoignages directs quotidiens, depuis les parents qui font un don financier pour les profs suite à l'obtention d'une mention au bac pour leur enfant, en passant par la multiplication des groupes sociaux de parents/élèves voire des intimidations via dépôts de plaintes, à l'encontre de tel ou tel élève ou professeur, jusqu'au choix des options guidé par les seules logiques de rentabilité sur le marché de l'emploi. Il est urgent de re-sanctuariser l'école pour la protéger des requins de tous bords qui veulent se l'approprier pour la marchandiser et la vendre aux seuls plus riches, plus influents, plus violents,... de tous bords, les savoirs formatés selon commande des actionnaires, qu'ils soient en costard cravate ou en djellaba, crâne rasé ou dreadlocks. L'école laïque et républicaine doit redevenir garante de l'égalité de tous devant la culture, avec pour mission d'enseigner un langage commun qui ouvre à la liberté de penser par l'exercice de la liberté d'expression, dans le respect de chacun. (Pour dire les choses plus simplement: l'école n'a pas vocation à devenir un club de foot, ou plutôt: comme ce qu'ils sont hélas devenus, non plus comme un musée, ou plutôt ce qu'ils sont en train de devenir).

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Spin le Dim 18 Oct - 21:25

-Ren- a écrit:
(...) Ceux avec qui le dialogue musclé serait productif c’est la famille qui a porté plainte et qui a exposé le prof dans les réseaux sociaux. Là il y a malveillance et mise en danger de la vie d’autrui. En plus ces gens-là ne sont pas des terroristes mais des procéduriers qui passent leur vie à emmerder le service public. Ils sont capables d’entendre raison et l’horreur du geste ne doit pas nous masquer la nécessité d’une réflexion collective entre Français tout à fait capables de raisonner : un dialogue politique.
Voilà qui me rappelle l'affaire Louis Chagnon, ce prof de cinquième qui avait fait un cours sur le Prophète, cours à sa place dans le programme, mais en présentant sans ménagement les actions violentes du Prophète :https://wikimonde.com/article/Louis_Chagnon

J'ai vu quelque part, je ne le retrouve pas sur cette page, que le parent d'élèves qui a porté plainte avait aussi protesté contre l'obligation faite pratiquement à ses enfants de manger halal à la cantine. Rien n'est simple...
Spin
Spin

Messages : 2424
Réputation : 1
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 68
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Lun 19 Oct - 10:15

Spin a écrit:Voilà qui me rappelle l'affaire Louis Chagnon, ce prof de cinquième qui avait fait un cours sur le Prophète, cours à sa place dans le programme, mais en présentant sans ménagement les actions violentes du Prophète
A mon sens, notre rôle de prof, comme je le dis souvent, est celui de médiateur. Donc je ne serai jamais d'accord avec l'idée du "sans ménagement". Mais il ne faut pas confondre médiation et euphémisation : on peut présenter des faits choquants aux élèves si le climat propice a pu être instauré (j'y arrive par exemple tous les ans lorsque je travaille sur LES traites négrières ; et ce collègue d'Histoire Géo avait clairement trouvé un mode opératoire équilibré dans son établissement). Le souci, c'est qu'on n'est jamais à l'abri d'une famille n'attendant qu'une occasion de déclencher une polémique... et la plupart du temps, l'EN donnera raison en priorité à cette famille.

Totalement en accord avec le collègue qui s'exprime ici :
Euh, je me suis bien gardée d'intervenir jusqu'ici sur des sujets qui sentaient quand même très fort la rumeur, préférant attendre des infos fiables, mais si cet article "check news" est maintenant la version fiable et qu'il s'avère qu'on a fait venir un "référent" pour "rappeler les règles de la laïcité" à quelqu'un qui les connaissait parfaitement, ça n'est certes pas une sanction mais ça a tout du camouflet, et ça ne me plaît guère. Je ne vais pas crier haro sur la CDE ou la rectrice, ne sachant d'ailleurs pas sur qui il faudrait crier haro, je comprends parfaitement qu'on fasse venir une cellule laïcité machin chose quand la situation dérape, on y a été confrontés en 2015 dans mon collège et on était je crois tous contents que ce soit à eux de gérer et pas à nous, mais de deux choses l'une : soit le collègue avait effectivement besoin qu'on lui rappelle les règles car il les a bafouées lors de sa séance (or, on n'a aucun témoignage qui aille dans ce sens pour l'instant), soit je ne comprends pas pourquoi le premier (et seul) réflexe est d'envoyer quelqu'un les lui rappeler à lui et pas au deux... individus.
https://www.neoprofs.org/t130781p700-assassinat-de-notre-collegue-samuel-paty#5074200

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  indian le Lun 19 Oct - 14:32

Idriss a écrit:

Salam

Je rentre d'un week-end dans la nature déconnecté de tout donc je connais pas les détails , En particulier de ce qui a été dit ou fait comme commentaires , alors je risque de dire des bêtises ou d'enfoncer des portes ouvertes .
La victime de ce crime abjecte avaient sans doute les meilleurs intention du monde , je ne lui reproche pas d'avoir voulu montrer des caricatures cependant :
Il n' avait  pas à savoir qui est musulman et qui ne l'est pas dans sa classe , tous les élèves sont égaux sans distinctions , c'est la base de la laïcité non ? Soit les caricatures étaient visibles par tous les élèves , soit elles ne l'était pas !
On ne peut pas faire une loi contre le séparatisme et faire des enseignements  distincts ...



Noredine, rien ne laissait présager une telle horreur. "Moi en tant que musulman, je ne vais pas couper la tête à quelqu'un. Il peut insulter qui il veut. Ce sont les musulmans qui n'ont pas le droit de faire des caricatures. Les gens, sinon, font ce qu'ils veulent, ce n'est pas notre problème. C'est nous les croyants qui n'avons pas le droit de faire des caricatures".

Oui les croyants ne font pas de caricatures du Prophète, mais pas parce qu'ils n'ont pas le droit , mais parce qu'ils aiment le Prophète...La nuance peut paraître artificielle mais pour moi elle est importante .

La laïcité est plutôt ceci:
https://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-que-la-laicite

Ne pas dessiner le prophete par amour ?
Ca me rappelle que chez les Baha'is, les images et photos de Bahá'u'lláh ne sont pas utiles, ni utilisées, pour ne pas en faire une sorte d'idoel ou image publicitaire, en quelques sorts.


indian

Messages : 2789
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Mar 20 Oct - 14:01

Réaction très juste d'Eva Janadin ( https://dialogueabraham.forum-pro.fr/t3839-deux-projets-de-mosquees-progressistes-a-paris-avec-des-preches-de-femmes-imams ) :
Salâm à toutes et à tous, que la paix soit sur vous.

J'aimerais faire une petite mise au point suite au lâche assassinat de Samuel Paty, enseignant en histoire-géographie et enseignement moral et civique, par un terroriste islamiste, en raison d'un cours sur la liberté d'expression portant sur les caricatures du Prophète Muhammad.

L'ensemble des musulmanes et des musulmans doivent se mobiliser pour lutter contre ces violences barbares inhumaines, ce qui ne se limite pas à condamner sur les réseaux sociaux ou sur les médias les attentats mais à incarner quotidiennement un islam éclairé, illustré par des interprétations qui mettent fin à la discrimination des femmes, des homosexuels et des non-musulmans et qui intègrent pleinement la liberté de conscience et d'expression.

De nombreuses musulmanes et de nombreux musulmans le font déjà, en arrêtant de rester silencieux, en acceptant de dire que oui "cela a à voir avec l'islam", en acceptant que ces actes criminels viennent d'une interprétation radicale de l'islam et d'un problème de méthodologie dans la lecture des textes.

Mais pourquoi s'entêter à ne pas écouter ces musulmanes et ces musulmans qui ont décidé de ne plus se taire ? Pourquoi perpétuellement jeter la suspicion sur une partie de la population française qui a pourtant pleinement le droit de vivre l'islam en toute liberté grâce justement à la laïcité ?

À toutes celles et ceux qui pensent que nous, musulmans éclairés, faisons le "minimum syndical" pour lutter contre l'islamisme et dénoncer ces drames abjects que nous vivons beaucoup trop régulièrement : je vous prie s'il vous plaît de mettre vos émotions de côté pendant 5 min et d'arrêter de jeter de l'huile sur le feu constamment : nous faisons le "minimum syndical" ? J'espère que c'est une mauvaise blague.

Je croise depuis vendredi beaucoup trop de commentaires haineux sur les réseaux sociaux pour me taire. Il est trop facile de se cacher derrière votre écran et de lâcher des petites phrases assassines qui pullulent sur les réseaux sociaux et participent au climat délétère qui mine notre pays. Le militantisme des réseaux sociaux est bien trop facile. Honte aux incendiaires d'où qu'ils viennent, larvés dans leur crasse lâcheté indigne d'une civilisation digne de ce nom !

N'y a-t-il pas un problème aujourd'hui lorsque des musulmanes et des musulmans libéraux et progressistes qui n'ont absolument rien à voir avec l'islamisme se sentent discriminés, suspectés et mis au ban de la société ? N'y a-t-il pas un problème de curseur entre islam et islamisme qui est mal placé ?

Avec ce genre de discours, ce que disent les musulmans pour dénoncer tous les attentats n'est jamais suffisant !

On parle constamment de "majorité silencieuse", pourquoi ne pas parler d'une majorité de destinataires qui refusent de nous écouter et de nous entendre en nous condamnant constamment à un statut de minorité illégitime pour s'exprimer et dénoncer les atrocités que certains de nos coreligionnaires commettent ?

Nous sommes inaudibles à cause de ces extrêmes de tous les bords ! Nous sommes inaudibles parce qu'une majorité de personnes refusent de nous entendre ! Nous sommes inaudibles car nous ne sommes pas des sauvages et des excités sur les réseaux sociaux et les médias contrairement aux extrémistes de droite laïcards et aux islamistes radicaux et identitaires !

Nous sommes toujours complices de quelque chose ; tantôt d'être des collaborateurs de l’État et d'être des islamophobes ; tantôt d'être ceux des islamistes radicaux et identitaires.

Vous vous rendez compte à quel point ce genre de réactions totalement stupides et irresponsables sont usantes pour nous, musulmans éclairés ?

Nous prenons des risques à tous les niveaux depuis des années pour essayer de diffuser un discours apaisé et serein sur l'islam !
Nous prenons nos responsabilités en dénonçant les interprétations violentes et discriminantes de l'islam et en proposant concrètement de nouvelles interprétations fondées sur une relecture du Coran et de la Sunna mais aussi en revendiquant le droit d'être musulmans et de vivre notre foi et nos rites tranquillement sans que nous soyons suspectés constamment d'être des traîtres et des collaborateurs !

En réalité ce n'est pas notre présumée "absence de réaction" qui va tuer nos initiatives mais l'incapacité à nous écouter et à nous entendre !

Vous allez tuer toutes les chances de réellement combattre l'islamisme à force d'anéantir toutes les forces qui tentent de faire basculer les choses dans le bon sens !

Ce discours osant dire des musulmans éclairés qu'ils sont inactifs dans cette lutte dénonce une véritable pensée : le problème est visiblement l'islam tout court, une religion, une voie de transformation spirituelle, et non uniquement l'islamisme, une idéologie de violence et de haine à l'encontre de celui qui n'est pas musulman, à l'encontre des femmes et des homosexuels que nous dénonçons pleinement et vous n'avez qu'à lire l'intégralité de nos textes pour vous en convaincre.

Évitons de tout confondre en permanence ! Prenez vous aussi vos responsabilités pour ne pas attiser les haines je vous prie sinon nous basculerons dans un climat de guerre civile irréparable !

Que la paix vous accompagne et apaise vos esprits.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  -Ren- le Mar 20 Oct - 14:14

Message interreligieux :
Message de l’Esplanade des Religions et des Cultures de Bussy St Georges

Les communautés religieuses de Bussy Saint Georges (77) ont appris avec effroi l’attentat dont a été victime un professeur d’histoire du collège de Conflans St Honorine et ont organisé un rassemblement dimanche 18 octobre pour exprimer leur soutien à la famille de Samuel Paty, à ses proches et aux personnels de l’Education nationale.

Les fidèles des différentes religions sont profondément endeuillés, et au-delà l’ensemble des habitants de notre ville et ses alentours.

L’assassinat lâche et abject d’un enseignant porte atteinte à des principes fondamentaux de la République comme la liberté d’expression, la liberté de conscience, la laïcité.

L’association de l’Esplanade des Religions et des Cultures regroupe les communautés bouddhistes, catholique, hindouiste, juive, musulmane et protestantes. Depuis 2012, nous avons appris à vivre ensemble en bon voisinage, à devenir curieux de connaître la religion des autres, à nous inviter pour nos fêtes, à proposer des initiatives communes pour la planète, pour la paix, en particulier aux moments des attentats.

En 2019, nous avons accueillis près de 2000 personnes venues visiter nos lieux de culte, dont beaucoup de jeunes, pour leur faire découvrir la richesse de la connaissance des religions et de leur apport dans la vie sociale. La municipalité et les pouvoirs publics reconnaissent cet apport précieux au vivre ensemble.

Quand les religions se présentent ensemble, elles peuvent apporter beaucoup à la société et à l’école, par exemple dans le cadre de l’enseignement du fait religieux. En 2015, après les attentats de janvier, nous avions écrit à l’inspectrice d’Académie :

« Il nous semble qu’il y aurait un grand intérêt à ce que les jeunes des collèges et des lycées de notre secteur entendent des responsables des différentes religions dire ensemble comment ils voient les questions de la violence et du lien social, et qu’ils puissent leur poser des questions. Cela serait de nature, nous semble-t-il, à éviter les amalgames et permettrait aux jeunes de dialoguer ensuite entre eux et avec leurs enseignants en connaissance de cause. Cela pourrait participer à l’effort d’instruction civique des élèves et d’initiation aux valeurs républicaines.

Une telle intervention, dans le cadre strict de l’éducation civique des élèves, nous semble correspondre à l’esprit de la laïcité, qui n’est pas à vivre contre les religions, mais avec elles, quand elles sont ensemble pour favoriser le vivre ensemble et la paix sociale. »

Malheureusement, nous n’avions pas eu de réponse. Aujourd’hui, après ce qui s’est passé au collège de Conflans St Honorine, nous réitérons notre proposition, car elle nous semble aller dans le sens d’une société plus apaisée et plus fraternelle.

Les collèges et lycées qui viennent visiter notre Esplanade des Religions et des Cultures proviennent actuellement de l’enseignement confessionnel. Nous serions heureux que des établissements de l’Education nationale puissent aussi profiter de cette expérience.

Cette année, nous avions choisi comme thème de nos initiatives communes les Droits de l’enfant, droits à une éducation ouverte, à la connaissance des religions et cultures, à l’esprit critique et à la liberté d’expression éclairée. Dans le respect des mesures sanitaires, nous allons proposer dans les mois qui viennent des rencontres interreligieuses sur ces thèmes.

Farid Chaoui,
P. Dominique Fontaine

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16749
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Idriss le Mar 20 Oct - 19:59

Rosie la riveteuse institutrice a écrit:contrôle c, contrôle v :
"Le débat continue... Samuel Paty n’allait pas être sanctionné, cette information est un fake.

Alors transposons. Vous travaillez dans une société de communication et lors d’une réunion, l’un de vos propos, pourtant validé en amont par l’ensemble de l’équipe de direction, déplaît à l’un de clients. Ce client organise votre massacre sur les réseaux sociaux et demande votre renvoi.
Vous êtes « invité » chez le directeur avec le représentant du personnel et on vous explique que pour le bien de l’entreprise, vous devez vous excuser auprès du client.
Vous, vous attendiez que votre entreprise explique à ce client grincheux que votre démarche n’était pas une erreur et qu’elle faisait même partie du plan de bataille de l’entreprise. Vous espériez même que votre direction se retourne contre cet homme dont les propos ont été diffamatoires, insultants et qui appelait à votre radiation de l’entreprise.
Mais non... on exige de vous des excuses publiques auprès de ce client.
Ensuite, on vous envoie un panel d’experts et un inspecteur du travail pour vous expliquer pourquoi vous avez mal fait votre travail.
Mais bien entendu, ce n’est pas une sanction...
#SamuelPaty #onoubliepas #pasdevague #desaveu"
Idriss
Idriss

Messages : 5160
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Idriss le Mar 20 Oct - 22:14

La Commission Antiracisme Politique, pour la Coordination nationale de l’UJFP, le 19 octobre 2020. a écrit: L’assassinat atroce d’un enseignant par un jeune fanatique nous émeut et nous bouleverse tous. Les enseignants, en général méprisés par le pouvoir, s’interrogent sur les conditions d’exercice de leur métier et sur la liberté d’enseigner.
Le jeune terroriste a agi avec les motivations d’un fanatique religieux, qui prétend se revendiquer de l’islam. Il faudra dire un jour les ravages psychologiques qu’auront fait guerres et répressions génocidaires en Tchétchénie.
Ce crime atroce se double désormais d’une exploitation sans vergogne.

Autrefois, le pouvoir protestait contre l’idée qu’il y aurait un racisme d’État et niait l’existence d’une islamophobie. À présent, ce même pouvoir veut interdire de lutter contre l’islamophobie, en s’en prenant à des associations musulmanes, dont le CCIF, calomnié, sali, injurié parce qu’il veut faire respecter les droits des citoyens musulmans en France et lutter contre les discriminations.
Il y a quelque chose de totalitaire dans la nouvelle étape du discours raciste et islamophobe d’État qui vient d’être franchie avec l’introduction frauduleuse dans le débat national du concept du « séparatisme » supposé qu’entretiendraient nos concitoyens de culture musulmane, croyants ou non, avec la Nation.
De quelques fanatiques, on passe à des groupes entiers qualifiés d’islamistes, puis à toute organisation indépendante s’appuyant sur l’Islam comme le Secours catholique s’appuie sur le christianisme, des ONG comme Baraka City, une organisation antiraciste comme le CCIF.
D’ennemis intérieurs hier, les voilà aujourd’hui accusés d’entretenir dans leurs rangs un projet de séparatisme avec, à terme, une volonté de créer des espaces de non-droit où seules des lois prétendument inspirées du Coran remplaceraient les lois de la République. Vieux discours de l’extrême droite parés de nouveaux oripeaux...
Le véritable séparatisme, c’est la désignation assumée à la vindicte générale de pans entiers de notre société au seul motif qu’ils sont musulmanes et musulmans.
L’utilisation de la notion de « liberté d’expression » jusqu’à la nausée par un pouvoir qui la brime depuis des années, en instaurant des lois d’exception, en interdisant ou en réprimant les manifestations populaires, et désormais en appelant à l’interdiction d’organisations humanitaires ou militantes, a quelque chose d’obscène.
Nous connaissons les effets de cet engrenage criminel du racisme pour en avoir nous mêmes subi les conséquences. La généralisation des discours antimusulmans à chaque fois que se produit un acte criminel d’un jeune égaré, constitue en quelque sorte une victoire des auteurs de ces actes contre la démocratie. L’atmosphère empoisonnée d’aujourd’hui peut permettre de comprendre ce qui a dû se passer en France et en Allemagne pendant les années 1930. Comment une société entière a pu être petit à petit contaminée par des discours politiques et la presse antijuive, pour se retrouver embrigadée dans une croisade exterminatrice.
Plus qu’à tous autres, il nous appartient d’alerter nos concitoyens sur les dangers qui menacent nos sœurs et nos frères musulmans, et plus largement notre société toute entière.
Le temps nous est compté si nous ne voulons pas que se produise à nouveau une catastrophe.
Nous appelons les femmes et les hommes de bonne volonté, épris de justice et de respect mutuel, à refuser ce discours islamophobe – ce discours de haine raciste gros de dangers – à faire front, toutes et tous ensemble contre le racisme qui risque de submerger notre société et de l’emporter très loin des valeurs démocratiques et républicaines qu’elle prétend défendre.
La Commission Antiracisme Politique, pour la Coordination nationale de l’UJFP, le 19 octobre 2020.
Idriss
Idriss

Messages : 5160
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Un prof décapité pour avoir montré une caricature Empty Re: Un prof décapité pour avoir montré une caricature

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum