Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort
Dialogue-Abraham
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -36%
-36% sur la pot à plante en lévitation ...
Voir le deal
53.63 €

Ana Arabia, un film d' Amos Gitai

Aller en bas

Ana Arabia, un film d' Amos Gitai Empty Ana Arabia, un film d' Amos Gitai

Message  Idriss le Mer 23 Juil - 20:33


Paris-première a écrit:Filmé en un seul plan-séquence en mouvement, Ana Arabia capte un moment de la vie d’une petite communauté de réprouvés, juifs et arabes, qui cohabitent dans une enclave oubliée à la frontière entre Jaffa et Bat Yam, en Israël.
Un jour, Yael, une jeune journaliste, leur rend visite. Dans leurs abris délabrés, dans un verger rempli de citronniers et entouré de HLM, elle découvre une galerie de personnages aussi éloignés que possible des clichés habituels sur la région. Yael croit avoir découvert une mine d’or. Elle en oublie son travail. Les visages et les mots de Youssef et Miriam, Sarah et Walid, de leurs voisins et amis, lui parlent également de sa propre vie, de ses rêves, ses espoirs, ses histoires d’amour, ses désirs et désillusions. Leur rapport au temps est différent de celui de la ville qui les entoure. Dans ce lieu bricolé et fragile, la coexistence est possible. Une métaphore universelle.
Idriss
Idriss

Messages : 5296
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ana Arabia, un film d' Amos Gitai Empty Re: Ana Arabia, un film d' Amos Gitai

Message  Idriss le Mer 23 Juil - 20:41

Olivier Bachelard a écrit:Tourné en un unique plan-séquence, proposant une balade au cœur d'un quartier arabe de la banlieue de Tel Aviv, fait de maisons individuelles aujourd'hui enserrées au milieu des constructions modernes, "Ana Arabia" suit Yael, une jeune journaliste israélienne, au fil de sept rencontres avec des proches d'une survivante de l'Holocauste ayant épousé un palestinien. Avec une fluidité bienvenue et nécessaire à ce contexte difficile, le film dévoile progressivement l'intimité d'un couple mixte, qui aura vécu son amour malgré les pressions.

Fiction inspirée d'un personnage réel, "Ana Arabia" (qui signifie « Moi l'arabe ») parle d'Hanna, au travers des témoignages et bribes d'informations que révèlent son mari Yussuf, sa fille Miriam qui entretient son vieux potager, sa belle-fille Sarah, leur fils Walid et des voisins tels Hassan et Norman. Levant le voile sur une femme qui relève plus du symbole, le film parle de difficile réconciliation, de la situation désespérée des palestiniens et de la lutte pour rester sur place et résister à l'expansion de la ville. Au travers du portrait d'une absente, il aborde la place de la femme dans la société israélienne, mais aussi, comme l'utilisation du plan-séquence le suggère, d'une union obligée entre deux peuples qui devraient au moins pouvoir s'entendre, si ce n'est s'apprécier à nouveau.
Idriss
Idriss

Messages : 5296
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum