Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

"Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  -Ren- le Jeu 17 Nov - 6:20

L'intérêt croissant des historiens des origines chrétiennes pour les relations entre le judaïsme et le christianisme a contribué à faire du Dialogue avec Tryphon l'objet de nombreux articles et études (...)

Quel crédit peut-on accorder aux renseignements de Justin sur le judaïsme ? (...) Les notations historiques sont entachées d'imprécisions, mais sur le plan exégétique, Justin est incontestablement mieux informé (...)

Sur la question des destinataires du Dialogue, les opinions sont aussi diverses qu'opposées. À qui Justin entend-il s'adresser : aux juifs, aux chrétiens, aux païens ? S'agit-il d'un ouvrage de polémique destiné aux juifs ? Ou bien cette œuvre était-elle à usage interne, en vue de convaincre les chrétiens de l'authenticité de leur foi ? Ou bien encore, Justin vise-t-il des païens attirés par le judaïsme et le christianisme, mais hésitant sur le choix à faire ?
:arrow: http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=1282

Pour lire cet ouvrage, voici une version bilingue sur mon site préféré : http://remacle.org/bloodwolf/eglise/justin/tryphon.htm

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  HANNAT le Jeu 17 Nov - 10:29

Je cite :


133
6 Oui, votre main est encore étendue pour faire le mal. Vous avez mis à mort le Christ; loin d'en faire pénitence, vous nous poursuivez de votre haine, ainsi que je l'ai déjà dit, nous qui, par le Christ, croyons maintenant au Dieu créateur et père de toutes choses; et toutes les fois que vous le pouvez, vous ne manquez pas de nous mettre à mort.


Un texte empreint d'un si violent antisémitisme ne mérite même pas l'effort d'un commentaire de ma part. Je boycotte Justin. :no:
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  -Ren- le Jeu 17 Nov - 12:15

HANNAT a écrit:Je boycotte Justin. :no:
Personnellement, je préfère étudier tout que refermer certains sujets d'office.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  Chaël le Jeu 17 Nov - 13:48

HANNAT a écrit:Je cite :


133
6 Oui, votre main est encore étendue pour faire le mal. Vous avez mis à mort le Christ; loin d'en faire pénitence, vous nous poursuivez de votre haine, ainsi que je l'ai déjà dit, nous qui, par le Christ, croyons maintenant au Dieu créateur et père de toutes choses; et toutes les fois que vous le pouvez, vous ne manquez pas de nous mettre à mort.


Un texte empreint d'un si violent antisémitisme ne mérite même pas l'effort d'un commentaire de ma part. Je boycotte Justin. :no:

Ce qui serait intéressant de savoir c'est si cette parole a un fondement historique ou pas, et si c'est le cas, à quoi l'interlocuteur fait-il référence, car si c'est un constat avéré ce n'est pas forcément de l'antisémitisme mais ce pourrait être aussi la dénonciation justifiée d'injustices et de persécutions... :heu:
avatar
Chaël

Messages : 167
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 45
Localisation : La Réunion

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  -Ren- le Jeu 17 Nov - 13:54

Chaël a écrit:Ce qui serait intéressant de savoir c'est si cette parole a un fondement historique ou pas, et si c'est le cas, à quoi l'interlocuteur fait-il référence, car si c'est un constat avéré ce n'est pas forcément de l'antisémitisme mais ce pourrait être aussi la dénonciation justifiée d'injustices et de persécutions... :heu:
Il y a une étude du contexte à mener, c'est certain. Contexte historique, mais également prise en compte du contexte polémique (on a tendance à négliger ce que les auteurs de l'époque osaient se lancer à la figure, et ce, quelle que soit la religion du polémiste)

Je vois moins d'antisémitisme dans ce passage (malgré le fait qu'il contienne un germe de cette accusation terrible de "peuple déicide" qui fit tant de ravages) que dans les écrits de Luther (cf http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t355-serpents-race-de-viperes-et-autres-noms-d-animaux#8629 ). Mais je n'ai pas encore trouvé le temps de lire l'intégralité du texte...

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  Libremax le Jeu 17 Nov - 15:22

Il y a eu, en son temps, une dure répression des premières communautés judéo-chrétiennes de la part d'une certaine frange de l'élite juive. Elite religieuse, lorsque l'hérésie chrétienne a dû être vivement écartée alors que le rabbinisme pharisien prenait toute son influence, et élite politique, lorsque les judéo-chrétiens majoritairement retirés du conflit contre les romains au temps de Bar Kochba, ont été considérés comme des traîtres.

APRES, hélas, oui, la chrétienté a inversé les rôles. Mais Justin n'est pas de ce temps-là.
avatar
Libremax

Messages : 806
Réputation : 14
Date d'inscription : 18/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  Roque le Ven 18 Nov - 10:26

Libremax a écrit:Il y a eu, en son temps, une dure répression des premières communautés judéo-chrétiennes de la part d'une certaine frange de l'élite juive. Elite religieuse, lorsque l'hérésie chrétienne a dû être vivement écartée alors que le rabbinisme pharisien prenait toute son influence, et élite politique, lorsque les judéo-chrétiens majoritairement retirés du conflit contre les romains au temps de Bar Kochba, ont été considérés comme des traîtres.

APRES, hélas, oui, la chrétienté a inversé les rôles. Mais Justin n'est pas de ce temps-là.
Je confirme. Cet ouvrage sans doute écrit alors qu'il tenait son école de philosophie à Rome entre 150 et 165 (martyr) suit de peu les événements qui ont eu lieu à Jérusalem en 135. L'Eglise de Jérusalem, fondée par Jacques le mineur, frère de Jésus (martyr en 61 Jérusalem) va refuser de suivre Bar Kochba déclaré Messie par son propre beau-père, le grand Rabbi pharisien Akiba. Cela entraînera une persécution des chrétiens par ce parti pharisien allié aux zélotes, persécution des simples chrétiens, mais surtout véritable décapitation de l'ensemble de la hiérarchie de cette Eglise judéo-chrétienne. Je ne développe pas, mais cela a été nettement plus violent que ce qui s'était passé pendant le premier siècle. Justin est samaritain, originaire de Sichem, maintenant Naplouse, il peut avoir " des comptes à règler ", mais il peut aussi avoir une connaissance plus fine de la situation que d'autres païens ne connaissant absolument pas cette région.

Ce qui est intéressant c'est que plusieurs passages de l'ouvrage font allusion à ce cette guerre à Jérusalem qui préoccupe ses interlocuteurs (fictifs à mon avis) Juifs. Le principal auditeur juif de Justin " a été chassé de sa patrie " et a du se retirer à Corinthe pour cette raison. Voir : I, 3 (première page). Je lis plus et je reviens ... :)

Roque

Messages : 4366
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  Roque le Lun 26 Aoû - 17:01

Sur la doctrine des " logoi spermatIkoi " dans Saint Justin de Naplouse


Ce sujet fait suite à la discussion sur : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t2035-la-seule-religion-qui-invite-a-la-tolerance-est-l-islam#43018


A. L’expression « logoi spermatikoi » n’est pas de Justin ; elle est tirée de la physique stoïcienne.

La doctrine des « λόγοι σπερματικοὶ » (logoi spermatikoi) apparait dans la physique stoïcienne - vers le 4ème siècle avant notre ère. Chez les stoïciens, le principe actif de l’univers est séminal – comme une « semence » unifiant la force formatrice et l’origine de l’existence.
:arrow:  http://www.cairn.info/revue-d-histoire-des-sciences-2008-2-page-245.htm


B. L’usage original de l’expression « logoi spermatikoi » par Justin.

L’originalité de Justin (+100 à 165) consiste à appliquer cette doctrine sur le « Logos » au Verbe, Sagesse Fils et Messager de Dieu. Ces « semences du Verbe-Logos » sont aussi resituées dans la théologie chrétienne , c’est-à-dire : avec un Dieu unique et personnel, dans un univers créé, non déterministe.

Spoiler:

Bien que je n'ai lu ce qui suit nulle part, je fais une hypothèse sur le statut et la signification notamment lors de la prière en assemblé de la " Parole de Dieu " puisque le Verbe-Logos est identifié au Christ et Seigneur par Justin (à vérifier bien entendu).

L’excellente connaissance et la fidélité très littérale de Justin aux Écritures me laisse supposer ce qui suit : cette « semence de la parole » qui se révèle productive de sens et de conversion pourrait rappeler la Parabole du Semeur, laquelle est ainsi expliquée par Jésus : « Voici ce que signifie cette parabole : la semence, c'est la parole de Dieu. » (Lc 8, 11) ou «  Le semeur sème la parole. » (Mc 4, 14) ou « Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. » (Mt 13, 23 ; Mc 4 et Lc 8, 15). Et encore : « C'est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. » (Jn 6, 63). C’est la bonne concordance des thèmes qui fait que j'émets cette hypothèse …

La « spiritualisation » par Justin (+ 205 à 270) de l’expression « logoi spermatikoi » semble nettement antérieure à son usage métaphysique par Plotin.


C. L’argumentaire de Justin : la philosophie grecque serait une anticipation de la foi chrétienne.

« Pourtant, Justin affirme clairement que seul le christianisme a accompli la philosophie gréco-romaine et non la tradition religieuse gréco-romaine. Pour Justin, les traditions religieuses du paganisme étaient une collection sans valeur d’histoires stupides et  immorales concoctées par les démons pour asservir l'humanité (I Ap. 1.14). Cependant, Justin a approché différemment la philosophie gréco-romaine, car il a considéré que la philosophie et le christianisme avaient même objectif et même procédure, car il définit la philosophie comme « la connaissance de ce qui est et le discernement de la vérité » et donc le christianisme comme la « seule philosophie sûre et précieuse » (Dial. 3; Dial 8.). Par conséquent, tandis que Justin n'a pas tardé à rejeter la religion païenne, il a embrassé la philosophie gréco-romaine, affirmant qu'elle était conciliable avec la foi chrétienne, car il a considéré que ces deux traditions séparées avaient même objectif et même but.

Afin de convaincre son auditoire païen que le christianisme était l'accomplissement de la philosophie gréco-romaine, Justin a fait valoir que les prophètes hébreux étaient le fondement de certaines doctrines platoniciennes et que la philosophie gréco-romaine a anticipé la foi chrétienne. En argumentant pour la validité du christianisme, Justin a affirmé non seulement que les prophètes hébreux ont devancé les philosophes grecs, mais encore que les philosophes grecs ont puisé dans leurs écrits (Dial. 7 ; I Ap 59). »

« Même si Justin a vu que le logos était le plus clairement révélé par les prophètes hébreux et Jésus, il croit aussi que les hommes peuvent parvenir à une compréhension partielle de la vérité par eux-mêmes en s’engageant à travers leur propre logos. Même si seulement un nombre limité d’hommes ont eu accès à des révélations claires du logos par l'alliance de Dieu avec Israël, Justin a décrit le logoï comme spermatikoi, ce qui se traduit par semé, afin de déclarer que Dieu a semé le logos à travers le monde entier et a fait participer tous les hommes dans le logos (I Ap. 46). »

« Alors qu’il a aussi trouvé que de nombreuses idées de la philosophe gréco-romaine étaient inconciliables avec la doctrine chrétienne, comme les doctrines du stoïcisme concernant le déterminisme, Justin a considéré que chaque école avait une certaine compréhension de la vérité qu'ils avaient acquise en engageant le logos avec la raison (II Ap. 13). Ainsi, Justin a déclaré comme proto-chrétiens des philosophes comme comme Héraclite, Musonius, et Socrate non seulement parce qu'ils ont été fidèles au logos par leur raison, juste comme les chrétiens l'étaient, mais aussi parce que Justin croyait qu'ils avaient subi les mêmes accusations d'athéisme que les chrétiens ont expérimenté (I Ap. 46) (*). Ainsi ce logos est le moyen par lequel la vérité est révélée, les hommes peuvent commencer à venir à la compréhension de leur part du logos par l’usage de leur raison (II Ap. 10). »

(*) A cette époque les chrétiens étaient accusés d'athéïsme.

:arrow:  http://wp.chs.harvard.edu/chs-fellows/files/2012/04/SURS.Frye_.paper_.pdf
D. Cette continuité entre la philosophie greco-romaine et la foi chrétienne est LA découverte de Justin lors même de sa conversion.

C’est l’histoire d’un philosophe platonicien âgé d’environ de 35 ans qui est subitement « pris d’amour pour les prophètes et pour ces hommes amis du Christ » à la suite d’une mystérieuse rencontre avec un vieillard sur la plage d’Éphèse. Ceci - avec le fait que Justin est à la base et réellement philosophe platonicien - pourrait laisser penser que l'argument que le christianisme est l'accomplissement de la philosophie gréco-romaine est plus qu'un procédé rhétorique, mais la conviction profonde et définitive de Justin.

Hormis les circonstances (la plage et le vieillard) cette conversion offre un point commun avec la conversion d’Augustin (deux siècles plus tard) : la recherche de la vérité à travers toute la philosophie de l’époque, finalement décevante et débouchant à l’âge mûr sur la séduction par le Christ.

Spoiler:

Wartelle, comme Archambault, rapporte que la conversion de Justin peut avoir eu lieu à Ephèse, où est placé le dialogue avec Tryphon, selon Eusèbe. Justin se serait retiré dans un endroit sauvage, propice à la méditation, proche de la mer et non éloigné du port. Fuyant les pas des hommes, il se retrouve sur la grève en toute tranquillité. Là, un vieillard attend le retour de parents qui sont partis à l’étranger et il a quelque inquiétude. Justin le suit à quelque distance et la conversation s’engage.
Le vieillard conduit le dialogue de façon socratique, avec douceur. Justin ne semblant pas prêt à recevoir le Christ comme Sauveur, il ne lui annonce donc pas tout de suite la bonne nouvelle de l’Évangile. Pour l’amener à comprendre combien il a besoin d’écouter l’Évangile, le vieillard va lui faire prendre conscience que sa philosophie n’offre aucune réponse aux questions capitales de la vie. Il va donc progressivement lui enlever « son toit protecteur » pour lui faire perdre ses assurances. Ensuite, il annonce la grâce de Jésus que le Dialogue mentionne implicitement. Le vieillard serait un peu pour Justin l’homme qui lui aurait enseigné les bases du christianisme et qui lui aurait permis de faire un pas décisif : celui de la conversion. Il aurait joué le rôle que Pantène (le premier maître connu de l’école d’Alexandrie) a rempli envers Clément d’Alexandrie et que Justin a accompli envers Tatien.

Le seul verset du Dialogue qui décrit sa conversion se trouve en Dial. 8,1. « Mais un feu subitement s’alluma dans mon âme ; je fus pris d’amour pour les prophètes et pour ces hommes amis du Christ ; et réfléchissant en moi-même à toutes ces paroles, je trouvai que cette philosophie était la seule sûre et profitable. »

Selon toute vraisemblance, cette conversion a eu lieu vers 130-133. Plus tard, Justin avoue que le témoignage des martyrs a marqué durablement son esprit et a été à l’origine de sa conversion.

Après sa conversion, Justin garde la mise du philosophe, reconnaissable à « cet habit » (tode to schèma), manteau court, grossier et sombre, appelé souvent tribôn Nous pouvons nous le représenter sous les traits d’un évangéliste itinérant, tout préoccupé de discuter et d’enseigner, conservant l’ancien genre de vie professionnel et se présentant comme philosophe.
:arrow:  http://larevuereformee.net/articlerr/n215/portrait-de-justin-martyr

Roque

Messages : 4366
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dialogue de St Justin avec le juif Tryphon"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum