Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Néo-nazisme ukrainien

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mer 5 Juil - 12:47

La réécriture de l'Histoire au service de l'extrême-droite ukrainienne se poursuit :
(...) Mardi, le Service de sécurité ukrainien (SBU) a déclaré que le chef de l’armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) Roman Choukhévitch n’a pas coopéré avec les nazis. Sur la page « Facebook » du SBU ont été publiées en guise de témoignage des photos de documents qui, selon les Services ukrainiens appartenaient aux « agences de sécurité totalitaires » soviétiques (...)

On ne sait pas comment cette publication pourrait nier, par exemple, le témoignage du colonel de l’Abwehr Alfred Bizantsa au sujet de la fréquentation par Choukhévitch de cours sur le renseignement et la subversion, ni les documents sur les contacts de chef de l’UPA avec l’Abwerkomando-202, et enfin, la documentation du 201e bataillon SS Schutzmannschaft (« légion ukrainienne »), où l’on voit que le Hauptmann Choukhévitch a servi comme commandant adjoint.

Le but de la déclaration du SBU, cependant, est clair – neutraliser en quelque sorte l’effet de la décision du conseil municipal de renommer l’Avenue Vatoutine en Avenue Choukhévitch et la «ChoukhévitchFesta » à Lvov. Ce festival, organisé par le Département de la culture urbaine, a coïncidé « par hasard » avec la date anniversaire du pogrom de Lvov –auquel ont participé directement les nationalistes de l’OUN de Stepan Bandera. Cette dernière circonstance a eu raison de la patience du Comité juif ukrainien. « Ainsi, à Lvov on a décidé de célébrer la mort horrible de milliers de Juifs parfaitement innocents » (...)
https://histoireetsociete.wordpress.com/2017/07/05/ukraine-donner-a-une-rue-le-nom-de-choukhevitch-offense-la-memoire-de-millions-de-juifs/

-Ren-

Messages : 16007
Date d'inscription : 10/02/2011

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mar 21 Nov - 7:27

Toute personne se renseignant sait depuis des années que les personnes tuées par des tirs, lors du coup d'Etat commandité par les USA, l'avaient été par les mêmes personnes, qui ont visé délibérément policiers et manifestants. La nouveauté, c'est que désormais, on semble avoir les interviews : https://www.les-crises.fr/no-news-temoignage-des-snipers-du-massacre-du-maidan-les-ordres-venaient-de-l-opposition/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mar 9 Jan - 7:34

(...) Les militants de Secteur droit ont déclaré sur leur page de réseau social que « le 1er janvier, les Ukrainiens défileront solennellement avec des flambeaux à travers les rues des villes ukrainiennes pour rendre hommage à Stepan Bandera » (...) Ainsi, des marches de nationalistes ont eu lieu à Kiev, Lviv, Soumy, Kharkov, Ternopil, Dnipro, Rivne, Kherson, Krivoï Rog et Melitopol. Les Bandéristes ont essayé de marcher de manière démonstrative à Avdeevka, tout près de la ligne de front dans le Donbass (...)

Oleg Tyagnibok, qui a déclaré lors d’un rassemblement à Ivano-Frankivsk, que l’éducation de la génération montante d’Ukrainiens dans l’esprit des idées du nationalisme intégral de Stepan Bandera est la tâche la plus importante, puisqu’une partie importante de la population actuelle du pays est prête à vivre avec la « Moscovie ». « Est-ce que nous élevons nos enfants de telle manière que nous, notre génération, pourrons leur léguer une Ukraine Bandériste ? » (...) « Pouvons-nous rééduquer ceux qui cherchent à vivre avec la Moscovie? Non, car ils sont tels par leur naissance, leur éducation, nous ne les rééduquerons pas. Qu’est-ce que cela signifie? Lorsqu’on nous pose la question, comment devrait être l’Ukraine, notre réponse est sans ambiguïté: l’Ukraine doit être seulement Banderiste »

Qu’est-ce que cela signifie, nous le demandons nous aussi. Cela signifie que les non-rééducables sont voués à l’expulsion ou à l’annihilation. Parmi ceux qui s’opposent à l’Ukraine, Tyagnibok classe les vétérans de la guerre patriotique qui ont sauvé le pays de l’esclavage fasciste, les vétérans du travail et des travailleurs actuels qui ont posé les fondements du pays, son potentiel économique. Pour les « vrais » patriotes de l’Ukraine, qui ont juré fidélité à Bandera, toutes ces choses sont sans valeur.

Le discours de la professeure Natalia Kurganova du lycée «Ochag» à Kharkov, qui a appelé à «démasquer et écraser les séparatistes», témoigne du fait que la « culture » politique inculquée par les adeptes de Bandera continue de se développer dans tout le pays. A en juger par les posts de soutien à cette « enthousiaste » dans les réseaux sociaux, elle est loin d’être seule dans l’est de l’Ukraine.
https://histoireetsociete.wordpress.com/2018/01/09/ukraine-la-nouvelle-annee-a-commence-un-lundi/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mar 27 Mar - 7:57

(...) Suspecté d'avoir abattu le Boeing de la Malaysia Airlines au-dessus de la région de Donetsk en 2014, l'ancien pilote ukrainien Vladislav Volochine est mort le 18 mars après une tentative de suicide. Se référant à une source proche du parquet, le site Novosti-N écrit qu'un jour avant de se tirer une balle dans le cœur, M.Volochine a reçu un coup de téléphone anonyme qui aurait pu le pousser à prendre cette décision (...)

Quelque temps après le crash, un citoyen ukrainien Evgueni Agapov qui a servi dans les forces armées ukrainiennes en tant que mécanicien a traversé la frontière russo-ukrainienne de son propre gré et a proposé sa coopération aux enquêteurs russes.

D'après le témoignage d'Agapov, un avion Su-25 des forces aériennes ukrainiennes, piloté par le capitaine Volochine, est parti en mission le 17 juillet 2014. Le chasseur était revenu sans missile, et son pilote (le capitaine Vladislav Volochine) était descendu, tout pâle, du cockpit. À la question de savoir ce qui s'était passé, le pilote avait répondu au technicien: «L'avion s'est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment…». Plus tard, M.Agapov a appris qu'un avion de Malaysia Airlines s'était écrasé le jour même dans l'est de l'Ukraine (...)
https://fr.sputniknews.com/international/201803211035604284-pilote-crash-mh17-mort-coup-de-fil-anonyme/
...évidemment, c'est Sputnik ; mais comme après la mort de Kadhafi, voilà un suicidé bien "pratique"...

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  Invité le Mar 27 Mar - 8:16

Bonjour,

Etrangement, on se croirait dans une guerre froide médiatique : d'un coté nous avons les russes et de l'autre les européens à la solde US.

J'entends souvent dire que RT et Sputnik ne sont pas de vrai média indépendant mais des organes de propagande russe.

Si c'était vraiment le cas, pourquoi leur permettre de diffuser en France ?

Et on connait bien aussi les médias européens très aligné sur les lignes gouvernementaux.

L'expulsion des diplomates russes n'es-ce pas le début d'une longue guerre (économique, idéologique, militaire) avec la Russie ?

J'ai vraiment la nette impression que le pire est devant nous :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mar 27 Mar - 12:40

Phoenix a écrit:on se croirait dans une guerre froide médiatique
C'est en effet une guerre médiatique. Avec des propos complotistes russophobes hallucinants véhiculés sans relâche par les médias de l'OTAN (je ne suis pas spécialement "pro-russe", mais là, faut vraiment avoir le nez dans le guidon pour ne pas se rendre compte du niveau de délire atteint par les membres de notre médiacratie..............)

Phoenix a écrit:J'entends souvent dire que RT et Sputnik ne sont pas de vrai média indépendant mais des organes de propagande russe.
Ce sont des médias russes, donc : oui, à leur manière, ils font AUSSI leur propre propagande. Mais pas plus que Le Monde et autres journaux parisiens se contentant de réécrire des dépêches AFP.

Phoenix a écrit:Si c'était vraiment le cas, pourquoi leur permettre de diffuser en France ?
En principe, on ne devrait même pas évoquer la possibilité de les interdire puisque nous sommes censés être en démocratie.

Phoenix a écrit:L'expulsion des diplomates russes n'es-ce pas le début d'une longue guerre (économique, idéologique, militaire) avec la Russie ?
Cette guerre a commencé depuis longtemps. La destruction de l'Ukraine en a été un épisode, lancé à l'époque en représailles face à la réaction russe qui avait empêché l'OTAN de soutenir les djihadistes en bombardant directement Damas.
Oui, nous vivons des temps extrêmement dangereux.
Prions le Seigneur de nous protéger face à la folie de nos dirigeants occidentaux coupés du réel.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Dim 10 Juin - 7:58

Parubiy (président néo-nazi du parlement ukrainien) serait en visite en France aujourd'hui :
https://www.kyivpost.com/ukraine-politics/parubiy-to-visit-france-uk-on-june-10-15.html
...L'Ukraine s'apprête à relancer son offensive pour exterminer les habitants du Dombass ? Je m'y attends depuis quelques mois (notamment du fait de la défaite en cours de l'OTAN en Syrie), et certains mouvements de troupes sembleraient le confirmer :
https://fr.sputniknews.com/international/201806091036729803-donbass-kiev-prepare-percee/
En tout cas, quoi qu'il en soit, petit rappel des raisons qui font qu'accueillir Parubiy à l'Assemblée Nationale et au Sénat est un scandale :
https://www.les-crises.fr/scandaleux-le-fondateur-du-parti-fasciste-ukrainien-svoboda-recu-a-lassemblee-et-au-senat/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Dim 10 Juin - 19:46

(...) Les mots sont durs. Sur Twitter, ce dimanche après-midi, le député élu dans les Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon, s'est agacé publiquement d'un rendez-vous pris à l'agenda du président de l'Assemblée nationale, François de Rugy : "Demain, de Rugy reçoit solennellement le néonazi antisémite ukrainien Svoboda ! Voilà où mène l'atlantisme forcené" (...)

Aujourd'hui membre d'un parti de la droite nationaliste ukrainienne, Andriy Parubiy a effectivement été l'un des fondateurs et principaux cadres d'un mouvement d'extrême-droite qu'il avait créé en 1991 sous le nom de Parti social-nationaliste d'Ukraine. cette formation a changé d'intitulé en 2004, année du départ d'Andriy Parubiy, pour devenir l’Union panukrainienne "Liberté" (...)

L'entourage du président de l'Assemblée nationale a réagi à la polémique, expliquant à BFMTV.com : "Quelles que soient ses positions politiques, qui ont oscillé entre l'extrême-droite et le centre-droit, Andriy Parubiy a été élu président du Parlement ukrainien à l'issue d'élections législatives libres". La présidence de l'Assemblée nationale poursuit en estimant qu'il est "normal que le président de l'Assemblée nationale reçoive un homologue étranger, venu de surcroît d'un Etat européen et voisin de l'Union européenne". Elle note encore que François de Rugy "parle, au niveau parlementaire, à tous les acteurs de la crise ukrainienne (...) afin de résoudre le conflit". Elle précise d'ailleurs que l'Assemblée nationale va "prochainement rétablir les contacts avec la Douma" russe (...)
https://www.bfmtv.com/politique/melenchon-accuse-rugy-de-recevoir-un-neonazi-a-l-assemblee-nationale-lundi-1467983.html
..."Quelles que soient ses positions politiques, qui ont oscillé entre l'extrême-droite et le centre-droit, Andriy Parubiy a été élu président du Parlement ukrainien à l'issue d'élections législatives libres" : ce double mensonge me donne envie de vomir. Parubiy EST un néonazi assumé (mais du point de vue de LREM, le néonazisme est peut-être "de centre droit" ?), et les conditions qui l'ont amené là n'ont RIEN d'élections libres :8x:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mar 12 Juin - 7:27

Petit aperçu de la "politique de centre-droit" (pour reprendre l'expression de nos chers politiques français) ukrainienne :
Une vague d’antisémitisme a déferlé sur l’Ukraine. Rien que dans les trois dernières semaines, un leader d’extrême-droite a appelé publiquement à nettoyer l’Ukraine des « zhidi » (insulte équivalente à youpin), un mémorial de l’Holocauste a été incendié à Ternopil, des centaines de personnes ont défilé à travers Lviv en l’honneur d’une unité SS en faisant des saluts nazis, des graffitis « Mort aux youpins » ont été peints dans deux villes, la tombe d’un rabbin célèbre a été vandalisée, un camp de Roms a été attaqué et brûlé à Kiev par des militants d’extrême-droite, et des centaines d’autres ont participé à un concert néo-nazi, exhibant des svastikas et faisant le salut nazi (...)

Durant les quatre dernières années de gouvernement de Poroshenko, l’Ukraine a connu une hausse constante de l’antisémitisme, notamment l’apologie des collaborateurs du régime nazi, le vandalisme de sites juifs et les menaces publiques envers les Juifs – et la fréquence des incidents antisémites semble s’accélérer (...)

Un maire ukrainien a été pris en train de prononcer un discours au vitriol sur les Juifs cherchant à tuer les Gentils ; le consul ukrainien à Hambourg a été suspendu suite à des accusations pour avoir écrit des messages antisémites sur Facebook, y compris imputant aux Juifs la Seconde Guerre mondiale ; la tombe de la fille d’un rabbin vénéré a été profanée pour la cinquième fois en deux ans ; des voyous d’extrême droite ont pris d’assaut la maison d’un copropriétaire d’une chaîne de télévision ; le gang néonazi C14 a réalisé un autre pogrom contre les Roms, incendiant un campement à Lviv ; et des ultranationalistes affiliés au bataillon néonazi Azov ont mis fin à un événement LGBT parrainé par Amnesty International et Human Rights Watch à Kiev tandis que que les autorités refusaient d’agir (...)

La marche du 28 avril à Lviv, au cours de laquelle un millier de personnes ont honoré le SS Galichina, une division ukrainienne de la Waffen-SS d’Hitler, n’était pas un événement isolé planifié par un groupe marginal. La marche était le point culminant d’une célébration d’une semaine de la SS Galichina promue par le conseil municipal de Lviv (...)

En 2015, le Parlement ukrainien a adopté des lois proclamant l’Organisation des nationalistes ukrainiens, qui a collaboré avec les nazis et a été responsable de la liquidation de milliers de Juifs, et l’Armée insurrectionnelle ukrainienne, qui a procédé au nettoyage ethnique de 70 000 à 100 000 Polonais, ainsi que d’autres ethnies de son propre chef, comme héros de l’Ukraine. Grâce aux lois de Kiev, ainsi qu’aux campagnes publiques menées par l’Institut de la mémoire nationale (dont le budget en 2018 est d’environ deux millions de dollars), ces bouchers sont aujourd’hui célébrés dans tout le pays.

Il n’est pas surprenant que cette glorification des antisémites par l’Etat s’accompagne souvent de manifestations antisémites. Le 1er janvier 2017, des milliers de personnes ont défilé à Kiev en l’honneur du leader de l’OUN, Stepan Bandera. Des slogans « Jews Out ! » ont résonné dans la foule, mais le lendemain, la police a nié avoir entendu quoi que ce soit d’antisémite. En juin dernier, Lviv a organisé un festival de trois jours en l’honneur du chef de l’UPA Roman Shukhevych, et une synagogue a été incendiée pendant les festivités. En novembre, Radio Free Europe a rapporté avoir vu des saluts nazis alors que 20 000 hommes brandissant des flambeaux défilaient en l’honneur de l’UPA , vandalisant les monuments commémoratifs de l’Holocauste et les sites religieux (...)

L’incident du 2 mai à Odessa, lorsque Tetiana Soikina, responsable régionale de l’organisation ultranationaliste le Secteur Droit, a promis de se débarrasser des « youpins », survient au milieu d’une série d’appels similaires à la violence de la part de personnalités publiques. En mars 2017, la députée Nadiya Savchenko, autrefois célébrée par les médias occidentaux sous le nom de « Ukrainian Nelson Mandela », a explosé dans une tirade antisémite en direct à la télévision. « Pourquoi personne ne parle de ce que les gens disent… youpins d’aujourd’hui ? » a demandé un interlocuteur. « Bonne question », a répondu Savchenko. « Oui, notre gouvernement a du sang non ukrainien, pour ainsi dire. Que faut-il faire à ce sujet ? Nous devons penser et agir ».

À peine deux mois plus tard, un général des services de sécurité ukrainiens a publié des menaces manifestes, promettant d’exterminer les « zhidi », ce qui a incité la Ligue Anti-Diffamation (ADL) à exiger son éviction par Poroshenko (aucune mesure n’a été prise). Quelques mois plus tard, le responsable régional du parti d’extrême droite Svoboda s’est déchaîné dans un discours antisémite, après que des juifs locaux ont protesté contre le fait qu’une statue de Symon Petliura, un autre « héros » ukrainien responsable des pogroms de masse, ait été érigée. « Habituez-vous à nos règles ou soyez punis », a dit le chef (...)

En septembre 2016, deux douzaines de Roms ont été contraints de fuir un village d’Odessa après que les habitants ont incendié leurs maisons. Le gouverneur d’alors d’Odessa a réagi en louant les actions des villageois, déclarant que le village avait été pendant longtemps un repaire « d’asociaux » et qu’il partageait pleinement les préoccupations de la foule. La seule chose que la police a faite, c’est de garantir un « couloir sûr » pour que les Roms puissent évacuer. En mai 2017, un Rom a été tué lors d’une attaque à Kharkov ; selon des témoins, les autorités locales ont été impliquées dans la fusillade. Le même mois, un groupe d’hommes a attaqué des familles roms dans une gare de Kiev.

Les récents pogroms anti-roms de Kiev se distinguent cependant par le fait qu’elles ont été revendiquées avec fierté par C14, un gang néo-nazi qui a gagné en influence au cours de l’année écoulée (...)
https://www.les-crises.fr/un-anti-semitisme-violent-sevit-en-ukraine-et-le-gouvernement-reste-les-bras-croises-par-lev-golinki/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Ven 15 Juin - 6:28

...Mais tout va bien, puisque nous allons vendre des hélicoptères de combat aux néo-nazis qui pourront continuer leur épuration ethnique dans l'Est de l'Ukraine : https://www.les-crises.fr/andrei-parouby-a-paris-et-a-londres/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Lun 13 Aoû - 12:34

Comme je ne lis pas Sputnik, j'avais loupé l'info en mai dernier :
(...) Attiré par l’idéologie nazie, le consul d’Ukraine à Hambourg appelle sur sa page Facebook à l’ajout d’une croix gammée sur le drapeau ukrainien, à la reconquête de territoires en Pologne et en Hongrie, a révélé un journaliste, qui ajoute que le consul n’est pas seul à le penser parmi les représentants de la diplomatie ukrainienne à l’étranger (...)
https://www.les-crises.fr/pas-de-bol-le-consul-dukraine-en-allemagne-etait-un-antisemite-pro-nazis/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Jeu 6 Sep - 12:39

Le président de la Verkhovna Rada d’Ukraine, Andrei Paroubiy, dans une émission de la chaîne ITVC, a félicité le Führer allemand Adolf Hitler pour avoir instauré la démocratie.

« Je suis moi-même un fervent partisan de la démocratie directe. (…) Au fait, je vous dirai que le plus grand pratiquant de démocratie directe était Adolf Aloizovich dans les années 1930 « , rapporte RIA Novosti
https://histoireetsociete.wordpress.com/2018/09/05/le-president-de-la-verkhovna-rada-parlement-ukrainien-a-appele-hitler-le-plus-grand-des-democrates/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  -Ren- le Mer 7 Nov - 7:27

Le mois dernier un journaliste freelance du nom de Joshua Cohen a publié, dans le Washington Post, un article sur la menace néo-nazie grandissante en Ukraine (...) Il explique que les fascistes se déchaînent tandis que la plupart des membres de la clique au pouvoir à Kiev ferment les yeux et prient pour que le problème disparaisse de lui-même d’une manière ou d’une autre.

Ainsi, un groupe qui se nomme C14 (pour la devise de l’ultra-droite de quatorze mots, « Nous devons assurer l’existence de notre peuple et un avenir pour les enfants blancs ») n’a pas seulement battu un politicien socialiste et célébré l’anniversaire d’Hitler en poignardant un activiste anti-guerre, mais s’en est vanté sur son site web. D’autres ultra-nationalistes, dit Cohen, ont pris d’assaut les conseils municipaux de Lvov et de Kiev et ont « attaqué ou perturbé » des expositions d’art, des manifestations antifascistes, des manifestations pour la paix et les droits des homosexuels, et un défilé du Jour de la Victoire commémorant la victoire sur Hitler en 1945.

Pourtant, rien n’a été fait pour arrêter cela. Le président Petro Poroshenko pourrait ordonner des mesures de répression, mais ne l’a pas fait pour des raisons qui devraient être évidentes. Le soulèvement « Euromaidan » soutenu par les États-Unis n’a pas seulement chassé l’ancien président Viktor Ianoukovitch en février 2014, qui avait remporté une élection certifiée par l’OSCE, mais a déchiré le pays en deux, précisément parce que des éléments d’extrême droite comme C14 étaient à la tête.

Lorsque la résistance au coup d’État soutenu par les États-Unis a éclaté en Crimée et dans certaines parties de l’est du pays, largement russophones et base des électeurs de Ianoukovitch, une guerre civile en a découlé. Mais comme l’armée ukrainienne s’était pratiquement effondrée, le nouveau gouvernement putschiste n’avait personne d’autre sur qui compter que les néo-fascistes qui l’avaient aidé à se propulser au pouvoir.

Ainsi, une alliance s’est formée entre les oligarques pro-occidentaux au sommet – Forbes estime la valeur nette de Poroshenko à 1 bon milliard de dollars – et les hommes de main néonazis au bas de l’échelle. Les fascistes ne sont peut-être pas populaires. En effet, Dmytro Yarosh, le chef incendiaire d’une coalition pour la suprématie blanche connue sous le nom de Secteur Droit, a reçu moins d’un pour cent des voix lorsqu’il s’est présenté à la présidence en mai 2014.

Mais l’État est si faible et truffé de tant d’éléments de l’ultra droite à des postes clés – Andriy Parubiy, fondateur du Parti social-national néonazi d’Ukraine, est président du parlement, tandis que l’ultra-droitiste Arsen Avakov est ministre de l’intérieur – que le chemin devant eux est clair et sans entrave. Comme Cohen le souligne, le résultat est la passivité du gouvernement d’une part et une marée montante de violence d’extrême droite d’autre part. Au début de la guerre civile, par exemple, les extrémistes de droite ont brûlé plus de 40 personnes vivantes dans un bâtiment syndical à Odessa (...)

L’article de Cohen peut amener les lecteurs du Washington Post à se gratter la tête pour la simple raison que le journal a longtemps dit le contraire. Depuis Euromaidan, le Post a adopté la ligne officielle de Washington selon laquelle Vladimir Poutine a exagéré le rôle de la droite radicale afin de discréditer la révolte anti-Ianoukovitch et de légitimer sa propre ingérence présumée.

Bien sûr, les forces anti-Ianoukovitch avaient orné l’hôtel de ville de Kiev d’une bannière suprémaciste blanche, d’un drapeau confédéré et d’une image géante de Stepan Bandera, un collaborateur nazi dont les forces ont tué des milliers de Juifs pendant l’occupation allemande et jusqu’à 100 000 Polonais. Et oui, ils ont mis en scène un défilé forte de 15 000 torches en l’honneur de Bandera et ont gribouillé un symbole SS sur une statue renversée de Lénine. Ils ont également détruit un mémorial à la mémoire des Ukrainiens qui ont combattu pour ce que les partisans de Bandera considèrent comme le mauvais côté de la Seconde Guerre mondiale, c’est-à-dire avec les Soviétiques et contre l’Axe.

Mais les journalistes soi-disant responsables des médias dominants sont censés détourner les yeux pour éviter d’être considérés comme des « idiots utiles » que Poutine emploie soi-disant pour faire avancer son « programme anti-américain ». Dix jours après le départ de Ianoukovitch, le Post a consciencieusement assuré à ses lecteurs que les reportages russes sur les « hooligans et les fascistes » n’avaient « aucun fondement réel ».

Une semaine plus tard, il a déclaré que « le nouveau gouvernement, bien que parsemé de politiciens de droite, est dirigé principalement par des politiciens modérés et pro-européens ». Quelques semaines plus tard, il a écrit que Bandera n’était rien de plus qu’un personnage « controversé » et a cité un homme d’affaires de Kiev : « Les Russes veulent le traiter de fasciste, mais je pense qu’il a été un héros pour notre pays. Poutine se sert de lui pour essayer de nous diviser. »

Ainsi, le Post et d’autres médias institutionnels ont continué à faire leur devoir en attaquant Poutine pour avoir dit clairement que « les forces qui soutiennent le gouvernement ukrainien à Kiev sont fascistes et néonazies ». Mais qui avait tort ?

Le New York Times n’était pas mieux. Il a attaqué la Russie pour avoir lancé des « épithètes dures » comme « néo-nazi » et accusé le dirigeant russe « d’alarmisme » quand il a attribué l’éviction de Ianoukovitch aux « nationalistes, néo-nazis, russophobes et antisémite »”. Luke Harding du Guardian – l’un des principaux détracteurs de Poutine – a dit du Parti Svoboda d’extrême droite : « Au cours de la dernière décennie, le parti semble s’être adouci, évitant la xénophobie, suggèrent les commentateurs universitaires. Lundi, l’ambassadeur des États-Unis à Kiev, Geoffrey Pyatt, a déclaré qu’il avait été “favorablement impressionné” par l’évolution de Svoboda dans l’opposition et par son comportement dans la Rada, le parlement ukrainien. “Ils ont démontré leur bonne foi démocratique”, a affirmé l’ambassadeur. »

C’est le parti dont le fondateur, Oleh Tyahnybok, a dit dans un discours de 2004 que « une mafia juive de Moscou » dirigeait l’Ukraine et que les partisans de Bandera « luttaient contre les Moscovites, les Allemands, les Juifs et les autres ennemis qui voulaient nous enlever notre État ukrainien ». (...)

On passe aux choses sérieuses en affirmant qu’aussi mauvais que soient les nationalistes ukrainiens, la Russie est deux fois pire (...) « De nombreux membres de la communauté juive d’Ukraine sont mécontents d’être utilisés par Poutine dans sa guerre de propagande ». La preuve en est une lettre ouverte signée par 21 dirigeants juifs ukrainiens affirmant que le danger réel était Moscou (...) L’article aurait pu noter que Josef Zissels, le chef de la communauté juive qui a préparé la lettre, est un personnage provocateur qui entretient depuis longtemps des relations étroites avec l’extrême droite ukrainienne. Un Zhydobanderivets autoproclamé – un mot qui se traduit à peu près par « youpin disciple de Bandera » – il a depuis lors exaspéré d’autres dirigeants juifs en critiquant le député californien Ro Khanna pour avoir envoyé une lettre au Département d’État demandant que des pressions soient exercées sur les gouvernements de Pologne et d’Ukraine pour combattre le révisionnisme de l’Holocauste dans leurs pays.

Quarante et un dirigeants juifs ont été tellement en colère, en fait, qu’ils ont envoyé une lettre de remerciement à Khanna pour ses efforts, exprimant « une profonde préoccupation face à la montée des incidents antisémites et des expressions de xénophobie et d’intolérance, y compris les attaques contre les communautés roms » et « proclamant avec force que M. Iosif Zissels et l’organisation VAAD [Association des organisations et communautés juives, NdT] ne représentent pas les Juifs d’Ukraine » (...)
https://www.les-crises.fr/la-volte-face-des-medias-institutionnels-au-sujet-des-neonazis-ukrainiens-par-daniel-lazare/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 16007
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Néo-nazisme ukrainien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum