Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort
Dialogue-Abraham
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -44%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
24.28 €

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  -Ren- le Dim 27 Avr - 8:26

"Le renouveau voulu par le concile œcuménique Vatican II a ouvert la voie, et c’est une joie particulière que la canonisation du pape Roncalli ait lieu en même temps que celle du bienheureux Jean-Paul II qui a mis en œuvre ce renouveau au cours de son long pontificat", déclare le pape François.

Le pape François a adressé ce Message aux habitants de Bergame, le diocèse natal de Jean XXIII, à l’occasion de sa canonisation (...)
http://www.zenit.org/fr/articles/les-canonisations-conjointes-de-jean-xxiii-et-jean-paul-ii-joie-du-pape-francois

La formule de canonisation que le pape François prononcera, en réponse à la triple demande (signe de la solennité de l'acte, une demande simple suffit pour les béatifications) du cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les Causes des saints, au début de la messe de ce 27 avril, Dimanche de la Miséricorde divine, indique la triple autorité engagée par la canonisation: celle du Christ, celle des Apôtres Pierre et Paul et celle du pape lui-même (...)
http://www.zenit.org/fr/articles/la-formule-de-canonisation-que-prononcera-le-pape-francois

Le pape émérite Benoît XVI a accueilli l’invitation du pape François à participer à la canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II, dimanche, place Saint-Pierre, annonce P. Federico Lombardi. Lors de la célébration, une prière, en français, lue par Sœur Marie Simon-Pierre, demandera pour tous les gouvernants « la passion pour la dignité de l’homme ».

Il sera l’un des concélébrants, mais pas à l’autel. Sa place sera à gauche de l’autel avec les cardinaux et les patriarches (...)
http://www.zenit.org/fr/articles/benoit-xvi-concelebrera-la-messe-de-canonisation-de-ses-deux-predecesseurs

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16844
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  -Ren- le Dim 27 Avr - 8:32

Du côté de la FSSPX, c'est le drame...
Si elle a lieu le 27 avril prochain, la canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II posera à la conscience des catholiques un double problème. Problème d’abord de la canonisation en tant que telle : comment serait-il possible de donner à toute l’Eglise en exemple de sainteté, d’une part, l’initiateur du concile Vatican II et, d’autre part, le pape d’Assise et des droits de l’homme ? Mais aussi, et plus profondément, problème de ce qui apparaîtra comme une reconnaissance d’authenticité catholique sans précédent : comment serait-il possible de garantir du sceau de la sainteté les enseignements d’un tel Concile, qui ont inspiré toute la démarche de Karol Wojtyla et dont les fruits néfastes sont l’indice non équivoque de l’autodestruction de l’Eglise ? (...)
http://laportelatine.org/publications/bienfait/82/82.php

(...) Si elle a lieu comme prévu, la canonisation de Jean-Paul II donnera donc à tous les catholiques l'exemple trompeur d'une fausse charité. Fausse charité absolument opposée aux exigences de la Royauté du Christ, fausse charité oecuménique, dont le pape polonais s'est fait l'apôtre incessant. On nous dira que l'on ne peut pas sans cesse désobéir, contester et refuser l'adhésion au magistère et au pape. Nous répondons alors précisément, qu'en effet on ne le peut pas et que c'est justement pour continuer à obéir à la Tradition bimillénaire de l'Église, pour ne pas la contester et pour lui donner toute l'adhésion qu'elle réclame, que nous sommes bien obligés de nous opposer à toutes les initiatives qui s'en éloignent, quand bien même elles émanent des plus hautes autorités dans l'Église. Car la rupture n'est pas le fait de ceux qui contestent le bien-fondé d'une éventuelle canonisation de Jean- Paul II. Elle est plutôt le fait de ce pape, qui a voulu rendre l'Église conforme aux nouveautés introduites par le concile Vatican II. En ce sens, la canonisation de Jean-Paul II sera, elle aussi, une nouveauté. Mais une nouveauté contestable, pour qui veut rester attaché à la Tradition de l'Église.
http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/30_septembre_2013/06_04_2014_un_saint_nouveau_fsspx.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16844
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  Roque le Lun 28 Avr - 18:30

FSSPX a écrit:... comment serait-il possible de donner à toute l’Eglise en exemple de sainteté, d’une part, l’initiateur du concile Vatican II et, d’autre part, le pape d’Assise et des droits de l’homme ?
C'est effectivement un vrai drame  :cry: 

D'un autre côté, j'entendais hier sur Radio Notre Dame (à Paris) hier un prêtre (dont j'ai oublié le nom, mais travaillant aux Cahiers de l'Evangile) défendre une position identique à celle du protestantisme libéral qui peut inquiéter. La question concernait : le récit de la création d'Adam, le Déluge et Jésus marchant sur les eaux dans les Evangiles. Sa réponse, la même pour la Genèse et pour les Evangiles, était : il faut " croire " à la Bible, ce qui pour lui signifiait qu'on peut retenir le sens de la Bible, même si ce n'est pas vrai. Même vocabulaire stéréotypé et même contenu que dans l'ouvrage de Marguerat, donc.

Je n'ai pas de foi commune avec ces gens. Mais c'est sans doute celle de pas mal de protestants (honnis de la FSSPX) - et éventuellement d'un nombre significatif de catholiques parmi les plus cultivés. De mon point de vue et sur le fond, j'estime que déclarer qu'il faut " croire " à quelque chose qui n'est pas vrai est un petit jeu de mots assez hypocrite - tout à fait dans le style des multiples glissements de sens qu'on trouve dans l'ouvrage de Marguerat, dans le genre : les Evangiles sont une narration, mais pas une histoire au sens où il n'ont pas d'origine (Jésus), où ils ne décrivent pas des événements vrais et où il n'ont pas de généalogie de transmission jusqu'au rédacteur : " l'évangéliste " qui n'est naturellement jamais un témoin oculaire.

Presque parvenu au terme de la critique de la position de l'ouvrage de Marguerat, directement inspirée de la Formgeschichte ( https://dialogueabraham.forum-pro.fr/t1976-la-parole-de-jesus-christ-a-la-sauce-marguerat#41412 ) et étant à deux posts (!) de ma conclusion sur ce fil, je commence à mieux percevoir ce qui de cette intuition de Dibelius et Bultmann (etc.) au début du siècle dernier est arbitraire et partial, donc faux.

Roque

Messages : 5064
Réputation : 23
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 76
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  -Ren- le Mer 30 Avr - 10:43

L'abbé Fabrice Loiseau, Supérieur des Missionnaires de la Miséricorde Divine, réagit contre une plaquette distribuée par la Fraternité Saint Pie X :
A la suite d’une distribution intempestive (encouragée par l'abbé de Caqueray) par des jeunes du MJCF d’une brochure contre la canonisation de Jean Paul II à la sortie de St François de Paule à Toulon, le dimanche des Rameaux, j’ai publié deux messages qui ont ensuite été assez largement relayés sur la toile… A cette occasion j’ai été en contact avec un certain nombre de prêtres et fidèles de la Fraternité Saint Pie X. Je me suis alors rendu compte qu’il y avait non seulement une lutte d’influence entre les divers courants qui s’affrontent au sein de la Fraternité –et qui peut favoriser la surenchère- mais aussi une réelle détresse chez un certain nombre de ses membres. Je crois que la canonisation de Jean Paul II et, en conséquence, le regard qui est porté sur l’autorité suprême de l’Eglise, met particulièrement en lumière les difficultés communautaires et les contradictions du discours et de la praxis ecclésiale de la FSSPX.

La situation délicate que vivent en ce moment ces personnes parmi lesquelles un bon nombre sont de bonne volonté me touche et après mes interventions assez vives (en raison de personnes peu pratiquantes qui furent scandalisées), je voudrais y revenir plus paisiblement et faire un humble appel à la suite du Pape Jean Paul II, à ceux qui cherchent la lumière de la vérité et le secours de la Miséricorde Divine.

Pourquoi tant de remous dans cette Fraternité ? On aurait pu penser que l’échec des négociations avec Rome replaçât la communauté dans une posture d’opposition aussi radicale que simpliste. Mais l’expérience de ces discussions et la perspective –qui fut très réelle- des accords ont laissé des traces.

Voilà pourquoi l’univers dialectique dans lequel a baigné ce monde est en train de voler en éclats, et ce pour trois raisons principales : grâce à internet, prêtres et fidèles peuvent plus facilement dépasser les frontières et découvrir un certain renouveau dans l’Eglise malgré bien des drames ; internet est aussi une source d’information en interne qui dévoile certains aspects de la Fraternité ; ajoutez à cela les manifestations pour défendre la famille qui ont fait sortir tous les catholiques de leurs chapelles et ont permis aux jeunes de la FSSPX de côtoyer d’autres catholiques...

Ecoles de la Fraternité ou des dominicaines, Prieurés, MJCF, Cercles de tradition, Civitas, etc. Beaucoup m’ont dit leur lassitude de vivre ainsi en vase clos avec ses codes, sa culture (assez cléricale) et ses petites histoires… Et beaucoup aspirent à élargir un peu leur cercle, mais sans savoir comment faire car loucher vers l’extérieur peut vite devenir suspect et couper brutalement de ce petit monde qui peut alors devenir impitoyable (...)

Unité doctrinale et rectitude morale caractérisaient la Fraternité St Pie X, tandis que «l’Eglise conciliaire» étalait au grand jour ses turpitudes. Voilà le cliché souvent véhiculé par la dite Fraternité. Mais Internet dévoile aussi les difficultés de celle-ci : comme ailleurs, on y trouve des divisions entre les évêques de la FSSPX (et oui, les évêques sont aussi des pécheurs !). Prêtres qui quittent le ministère, des problèmes de mœurs exposés dans les médias ! Concubinages, infidélités, divorces progressent aussi chez les fidèles de la Fraternité St Pie X. Quant à l’unité doctrinale, elle est devenue une illusion tellement les sujets qui divisent sont nombreux : l’Eglise, le Pape, le rôle de Benoît XVI, les canonisations, l’évangélisation, la dénonciation de l’erreur, l’obéissance (...)

Si les départs de prêtres (je ne parle pas ici de ceux qui ont « défroqué ») ont toujours existé (chaque diocèse de France a parmi ses prêtres au moins un ancien de la Fraternité St Pie X), Internet leur a donné une plus grande visibilité (même au fin fond de la Corse !). Presque chaque semaine de nouveaux départs sont annoncés, soit vers les sédévacantistes, soit vers les anti-accordistes, soit vers les diocèses. Des communautés «amies» semblent, à la suite de Mgr Williamson, prendre le large (Avrillé, Morgon, santa Cruz). La lettre des quarante prêtres contre Mgr Fellay est soit ridiculisée, soit entourée d'un silence forcé. On annonce une tournée de confirmations en France par Mgr Williamson. Quelle autorité suprême pourrait interdire à l'évêque rebelle d'être reçu dans les chapelles ? (...)

C'est tout le drame de la fraternité qui défend avec vigueur la primauté de juridiction du pape mais qui la bafoue immédiatement dans la pratique. C'est la Tradition amputée de ce qui constitue l'histoire de cette Tradition (...) La Fraternité St Pie X qui apparaissait aux yeux de ses fidèles comme un roc stable est devenue au fil du temps une réalité divisée, mouvante et finalement assez fragile, peinant à faire face à de nombreux questionnements. La culture suisse du consensus de son supérieur général (Mgr Fellay) n’y aide sans doute pas non plus.
- Que faut-il penser de Vatican II ? 95 % de bon ou tout mauvais ?
- Vatican II interprété à la lumière de la Tradition ou concile de Satan ?
- Que faut-il penser de « l’Eglise conciliaire » ? Continuité de l'Eglise du Christ ou entreprise maçonnique ? - Que faut-il penser du Pape ? Un moderniste scandaleux, un étranger, un imposteur, un bon Pasteur, un homme nécessaire à une unité de façade ou le fondement de l'Eglise ?
- Que faut-il penser des Instituts Ecclesia Dei ? Des structures de péché façonnées par la trahison ou des alternatives crédibles ?
- Que faut-il penser du renouveau de l’Eglise (jeune clergé, communautés nouvelles) ? Illusion, piège ou vrai renouveau ?
- Quel code de droit canonique fait référence ? Celui de 1917 ou de 1983 ?
- Peut-on assister aux messes en-dehors de la Fraternité ? des ralliés, messes Paul VI ? (on voit chez les prêtres FSSPX des différences notables dans leur participation à de telles messes ou dans leurs conseils aux fidèles)

On le voit la liste des questions de prêtres et de fidèles de la Fraternité ne cesse de s’allonger et les réponses apportées par les autorités (qui ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde) sont différentes chaque jour… ou se présentent sous formes de longues études alambiquées, obscures et parfois peu orthodoxes (...)
http://www.aleteia.org/fr/religion/contenu-agrege/la-fsspx-en-crise-face-a-la-canonisation-du-pape-jean-paul-ii-5780639936675840

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16844
Réputation : 29
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 42
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  Roque le Mer 30 Avr - 12:59

Voici le témoignage de Floribeth Mora Diaz correspondant au second miracle nécessaire à la canonisation de Jean Paul II

Virulente intervention de Jean Michel Apathie sur RTL accusant l'Eglise de mensonge. J'ai aussi vu sur LCI une équipe de journalistes rigolards évoquant juste en passant le sujet mais avec l'unique commentaire - accusant ces miracles d'être plus que douteux - avec la moue dégoutée de circonstance de l'envoyé spéciale de Match au Vatican  ... (ces experts qui vous disent tout sur tout) ... Voici cependant ce qu'ils n'ont pas dit et que la presse - à ma connaissance - n'a pas du tout divulgué. Ce miracle allégué n'est rien moins que la disparition d'un anévrysme intra-cranien contrôlé avant/après par artériographie et prise en charge par un chirurgien spécialisé en chirurgie neuro-endo-vasculaire diplômé au Costa Rica et en Espagne.

Petite explication : un anévrysme c'est une déformation innée ou acquise d'une artère qui a des parois déformées et dilatées " en fuseau " ou " en sac ". C'est une déformation irréversible - sauf ablation chirurgicale. Point barre ! Aucun esprit sain ayant un tantinet de connaissance médicale ne peut - actuellement - penser que cela puisse " naturellement " rentrer dans l'ordre ou disparaître. Soit l'information est complètement bidonnée, soit il s'est passé quelque chose d'extraordinaire au sens fort.

 :arrow: Rome,  24 avril 2014  (Zenit.org)  Anita Bourdin
http://www.zenit.org/fr/articles/floribeth-mora-temoigne-a-rome-de-sa-guerison-a-la-priere-de-jean-paul-ii
Spoiler:

[/b]
Floribeth Mora Diaz et son mari, Edwin Antonio Arce Abarca, et deux de leurs enfants étaient présents au Centre de presse du Vatican, ce jeudi 24 avril, à 16h pour témoigner de la guérison obtenue par l’intercession de Jean-Paul II. C’est grâce à elle, à sa guérison, que Jean-Paul II est proclamé saint, comme nous l’avions annoncé le 2 juillet dernier. La guérison a été reconnue par le pape François le 5 juillet 2013.

« Grâce à elle, a dit le P. Lombardi, nous pouvons vivre la joie de cette canonisation. »

Agée aujourd’hui de 50 ans, elle est mère de quatre enfants, grand-mère de quatre petits-enfants et son mari est un ancien officier de la Force publique du Costa Rica.

La famille résidait à Dulce Nombre de Jesús -  « Doux-Nom-de-Jésus » -, une ville du Costa Rica. A 47 ans, le 8 avril 2011, elle ressentit de fortes douleur de tête, sur le côté droit, précise-t-elle, et elle eut des vomissements.

Les symptômes ont persisté plusieurs jours et elle a été admise en urgence à l’hôpital Calderón Guardia, à Carthago. Nous avons recueilli son récit cet après-midi à Rome.

Elle raconte : «  Les médecins ont diagnostiqué un anévrisme et j’ai été admise en soins intensifs. Les médecins se rendirent compte de la gravité, disant que je souffrais d’artériosclérose cérébrale. Je fus soumise à une « artériographie » de trois heures. Je tenais en main une image de Jean-Paul II et je le priais.

Les médecins ont conclu de l’examen qu’ils ne pouvaient rien faire pour moi parce que l’anévrisme était dans un endroit du cerveau inaccessible. Le médecin a fait entrer mon mari pour dire qu’il aurait fallu que je sois opérée dans autre endroit, à Mexico ou à Cuba. Mais nous n’avions pas les moyens de cette chirurgie ni d’aller à Cuba.

J’ai ensuite été emmenée au troisième étage en neurochirurgie, mais un autre docteur a expliqué que cela n’avait pas de sens de me garder à l’hôpital, qu’ils avaient fait ce qui était possible, mais que hélas, je n’avais plus qu’un mois de vie. C’est la pire nouvelle que j’aie reçue.

Mon mari a expliqué la situation aux enfants en leur demandant de prier. Les médicaments pour atténuer la douleur étaient très forts. Mon fils m’a dit : « Maman tu dois lutter ».

Pendant ma maladie, mon mari faisait tout ce que je ne faisais plus. Et Valentina, ma fille m’a suppliée : « Maman, dis-moi que tu ne vas pas mourir ! » Je lui ai répondu : « Non, je ne vais pas mourir ».

Mon côté gauche ne bougeait pas. C’est à ce moment-là que j’ai le plus demandé à Jean-Paul II de me guérir. A mes frères, j’ai demandé de prendre soin de mes enfants si je mourais. Mais je demandais l’intercession de Jean-Paul II pour ne pas mourir et pouvoir m’occuper de mes enfants. Ce furent des moments difficiles.

Mon fils de 12 ans, mettait un siège à côté de mon lit, je le trouvais à mes côtés quand je m’endormais et quand je me réveillais.

Mais je disais que le Seigneur fasse sa volonté, il faut toujours être prêt à faire la volonté de Dieu. A part ma peur, humaine, j’avais confiance dans le Seigneur qui était ma force.

Le 1er mai 2011, à 2 h du matin, je me suis réveillée et j’ai vu la béatification de Jean-Paul II à la télévision. Et j’ai été spécialement touchée quand j’ai vu le pape Benoît XVI qui prenait le reliquaire de Jean-Paul II.  Et je me suis rendormie.

A 8 h du matin, je me suis réveillée, je me sentais mieux. J’ai entendu une voix qui me disait : « Lève-toi ». J’entendais mais je voyais qu’il n’y avait personne dans la chambre que j’étais seule. J’ai entendu de nouveau : « Lève-toi, n’aie pas peur !»

Mes yeux sont tombés sur un magazine sur la béatification de Jean-Paul II et, sur la photo, il avait les bras levés comme pour me dire de me lever. Alors j’ai répondu : « Oui Seigneur. » Et depuis, Dieu m’a enlevé la peur, mon agonie et il m’a donné la paix.

Je suis allée dans la cuisine et mon mari, étonné, m’a demandé: « Mon amour, qu’est-ce que tu fais ici ? » Je lui ai répondu : « Je me sens bien ». Je me sentais de mieux ne mieux et je me fortifiais. J’étais convaincue que j’allais bien.

Nous n’avons pas pu faire tout de suite des examens coûteux, examens qui allaient confirmer que j’allais bien. Quand j’ai finalement fait une résonnance magnétique, le visage du médecin était incroyable : il ne pouvait pas croire que j’allais bien ! Il regardait dans l’ordinateur et ne répondait pas.

Mari lui a demandé : « Qu’est ce qui ne va pas ? ». Rien. Puis j’ai fini par répondre : « Ce qui ne va pas, José, c’est que je suis guérie par l’intercession de Jean-Paul II ! »

C’était un médecin très sérieux et donc il a voulu vérifier tous les examens précédents, pour voir s’ils correspondaient, si ce n’étaient pas des examens faits à une autre personne.

Il les a tous vérifiés et c’était c’était important ! Ce n’était plus seulement comment je me sentais et ce que je disais, mais il y avait aussi un médecin sérieux qui en témoignait d’après les examens médicaux : en novembre 2011, j’ai eu un document !

Je veux témoigner de la grandeur de Dieu qui m’a guérie par l’intercession de Jean-Paul II : Dieu est grand ! Le Seigneur m’a pris au mot, vraiment, le monde se rend compte de ce qui s’est passé.

Le 2 février 2012, j’ai écrit et communiqué cette expérience pour pouvoir servir à la cause. J’ai fait l’expérience de la miséricorde de Dieu, avec une grande gratitude. Vous pouvez le voir, la main de Dieu est dans tout cela.

Beaucoup disaient que j’étais folle, j’ai répondu que la folle était guérie et que c’était le plus important pour moi. »

Son mari a aussi témoigné avoir invoqué Jean-Paul II, après la nouvelle terrible du diagnostic des médecins. Il est sorti de l’hôpital, s’est assis sur un banc et il s’est mis à pleurer t à prier: « Mon Dieu, aidez-moi !, aidez-moi !, Karol Wojtyla, Jean-Paul II, ne me laissez pas seul, ne me laissez pas seul, aidez-moi ! » Il ajoute: « Je me souviens comme si c’était à l’instant même, j’ai entendu une voix qui me disait : N’aies pas peur, emmène-la, emmène-la ; la voix l’a répété deux fois.»

C’est le neurochirurgien Alejandro Vargas Roman, spécialisé en chirurgie neuroendovasculaire à l’Hôpital Puerta del Hierro et à l’Hôpital Gregorio Marañón de Madrid, qui a suivi Floribeth Mora Diaz après le diagnostic d’anévrisme. Il a confirmé la disparition de l’anévrisme, "sans aucune explication scientifique".

Personnellement, je crois aux miracles en général - pas à tous bien entendu, mais - d'abord - à ceux qui sont médicalement documentés - comme c'est le cas dans cet exemple et avec les délibérations scientifiques du " bureau médical " de Lourdes.

Roque

Messages : 5064
Réputation : 23
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 76
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  Roque le Mer 30 Avr - 22:43

Une autre guérison serait survenue en France le 02 avril 2014 en priant Jean Paul II (à suivre).

 :arrow:  Paris, 22 avril 2014 (Zenit.org) Mgr Bernard Podvin (porte parole de le Conférence des Evêques de France) http://www.zenit.org/fr/articles/l-amour-appelle-l-amour

Comme chacun sait, Sœur Marie Simon-Pierre a été reconnue guérie de la maladie de Parkinson par l'intercession de Jean-Paul II. Elle pourrait se complaire dans la notoriété de cette reconnaissance médicale et canonique.

Voici qu'un nouveau-né, atteint d'une grave malformation cardiaque, vient d'être libéré de ce mal, le deux avril dernier, date anniversaire de l'entrée dans la vie du bienheureux Jean-Paul II. Ses jeunes parents s'étaient confiés à la Sœur et à sa communauté qui avaient prié le Pape polonais à l'intention du bébé !

Quand on a reçu la grâce libératrice, on la demande du fond du cœur pour autrui. Ainsi se propage le don de la vie dans une discrète authenticité. L'amour reçu suscite le don du même amour.

Sœur Simon-Pierre n'en finira jamais de se demander : "Pourquoi est-ce moi qui ai été guérie?" Le ciel pascal lui fait un clin d'œil en ce temps de canonisation. "Pourquoi pas d'autres, grâce à ta prière bienveillante?"

Roque

Messages : 5064
Réputation : 23
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 76
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II Empty Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum