Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Américain tué par une tribu autochtone: la police indienne refuse d'enquêter auprès de la tribu

Aller en bas

Américain tué par une tribu autochtone: la police indienne refuse d'enquêter auprès de la tribu

Message  Disciple Laïc le Sam 24 Nov - 22:34

BFMTV :


La police indienne redoute qu'un contact avec le monde moderne perturbe profondément et bouleverse le mode de vie de cette tribu autochtone. Le corps du jeune américain tué le 16 novembre pourrait ne jamais être récupéré.
Les autorités indiennes ont renoncé à envoyer la police enquêter sur l'île de North Sentinel, où un Américain a été tué la semaine dernière, afin de protéger la tribu autochtone et isolée qui y vit des conséquences d'un contact avec le monde moderne.

Les autorités indiennes se sont limitées à un renforcement vendredi de leur observation à distance, envoyant un bateau au large de l'île pour la seconde fois.

"Les précautions nécessaires ont été prises pour assurer que ce groupe tribal particulièrement vulnérable ne soit ni bouleversé ni perturbé pendant la manoeuvre," a indiqué la police dans un communiqué.

Le corps jamais récupéré?


La peur de maladies aussi bénignes qu'un rhume, qui pourrait décimer la tribu de chasseurs-cueilleurs, ou la découverte de la modernité qui pourrait anéantir sa façon de vivre, l'ont maintenue dans une bulle que John Chau, qui se voyait en missionnaire, voulait briser en apportant un message d'évangélisation.

Agé de 27 ans, il a été tué il y a une semaine par le peuple des Sentinelles qui l'ont transpercé de flèches quand il a voulu débarquer pour les convertir au christianisme.

Il avait été auparavant informé par les autorités que toute intrusion était illégale, il est interdit de s'approcher à moins de 3 miles (5 kilomètres) de l'île.

Le corps de John Chau pourrait ne jamais être récupéré, les spécialistes des droits tribaux estimant qu'aucune charge ne pourra être déposée contre les membres de la tribu, qui est probablement la dernière datant du pré-néolithique.

"Pas une bonne idée de s'approcher davantage"


Selon Pankaj Sekhsaria, spécialiste des îles Andaman et Nicobar, il serait "futile" d'essayer de récupérer le corps de John Chau.

"Je ne pense pas que c'est une bonne idée de s'approcher davantage (des îles Sentinelles) car cela pourrait créer un conflit avec la communauté locale," a-t-il souligné auprès de l'AFP.

La police a indiqué qu'elle ne pouvait prévoir aucun calendrier pour une éventuelle récupération du corps.


Les autorités doivent désormais trouver un moyen de rendre le corps à la famille de John Chau tout en préservant l'isolement de la tribu qui est une garantie de sa survie.

Rejet violent et hostilité


Ces dernières décennies, les tentatives de contact du monde extérieur se sont heurtées à l'hostilité et à un rejet violent de la part de cette communauté estimée à 150 âmes.


D'une surface équivalant à la moitié de Paris, l'île de North Sentinel se situe à une cinquantaine de km à l'ouest de la ville de Port Blair, capitale du territoire indien des îles d'Andaman et Nicobar.


Selon l'ONG Survival International, les Sentinelles descendent des premières populations d'homo sapiens à être parties d'Afrique et vivent aux Andaman depuis 60.000 ans.


Pour d'autres anthropologues, il n'est pas prouvé que leur présence dans cette région soit aussi ancienne, même si elle est indubitablement plurimillénaire.


Les rares images des Sentinelles, prises depuis la mer, montrent des habitants à la peau noire. Ils ne portent pas de vêtements mais utilisent des feuilles ou des ficelles faites de fibres végétales pour des accessoires décoratifs tels que colliers ou bandeaux.
avatar
Disciple Laïc

Messages : 443
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/10/2018
Age : 43
Localisation : Nanterre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Américain tué par une tribu autochtone: la police indienne refuse d'enquêter auprès de la tribu

Message  indian le Mar 27 Nov - 17:00

respectons la diversité de l'humanité.

indian

Messages : 1929
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Américain tué par une tribu autochtone: la police indienne refuse d'enquêter auprès de la tribu

Message  Disciple Laïc le Lun 24 Déc - 10:37

La police a arrêté 7 pêcheurs qui auraient facilité l'accès à l'île (pourtant interdit) à cet homme. Mr Chau aurait en effet payé 325 dollars un groupe de pêcheurs pour l'amener sur l'île.


Mr Chau aurait indiqué, avant de partir dans cette entreprise irresponsable (et qui lui a coûté la vie), que cette île et ces autochtones était le "dernier bastion de Satan". Il se faisait fort de les évangéliser à lui seul.


Mr Chau faisait partie d'une communauté évangélique prosélyte de Kansas City dans le Missouri : All Nations. Ils vont peut être en faire un "martyr" :?:


La police indienne recherche aussi 2 missionnaires américains qui ont depuis quitté le pays et auraient poussé Mr Chau à cette folle entreprise.


La famille de Mr Chau a fait savoir qu'elle pardonnait à la tribu.


Le problème c'est que le corps n'a pu être rapatrié, vu que personne ne peut se rendre sur l'île, que les autochtones ont gardé le corps, que celui-ci contient potentiellement des agents infectieux contre lesquels ceux-ci n'ont aucunes défenses vu qu'ils vivent en autarcie depuis très très longtemps. L'irresponsabilité de Mr Chau a peut-être condamné à mort tous les habitants de l'île (on ignore leur nombre exacte).


Ne serait-ce pas plutôt à la famille de Mr Chau, aux 2 missionnaires qui l'on semble t-il encouragé, et à la communauté All Nations de demander pardon pour ce qui pourrait potentiellement se finir... en génocide :?:


Mr Chau était sans doute convaincu de bien faire, apparemment malgré les premières flèches reçues quand il a abordé l'île, il a continuer à avancer, jusqu'a ce qu'il tombe.
Mais il lui manquait la sagesse la plus évidente.
La compassion pour Mr Chau relevait peut être d'apporter ce qu'il estimait être le Salut, et de délivrer ce peuple de "Satan". Malheureusement il lui manquait la sagesse pour compenser, à savoir la connaissance et la lucidité nécessaire pour comprendre que son entreprise ne pouvait que finir en tragédie pour lui et peut-être pour eux.


Sagesse sans compassion ne donne rien de bon
Compassion sans sagesse non plus.
avatar
Disciple Laïc

Messages : 443
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/10/2018
Age : 43
Localisation : Nanterre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Américain tué par une tribu autochtone: la police indienne refuse d'enquêter auprès de la tribu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum