Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

De l'amour

Aller en bas

De l'amour

Message  gad le Ven 3 Aoû - 8:22

1- Il ne peut y avoir d’amour altruiste, car du fait de la solitude définitive du sujet, tout revient toujours à l’UN. Ou, si l’on préfère, il ne pourrait y avoir d’altruisme que s’il y avait un autre. Or il n’y a pas d’autre, l’aspect , la forme, les expérience sont différents d’une personne à l’autre, mais au cœur de la personne il y a “je”. Comme dit le poète, “ô insensé qui croît que je ne suis pas toi”.
Cette affirmation provoque souvent des réactions épidermiques car elle va à l’encontre du sens commun. Pour celui-ci , il est évident que les autres existent qu’ils sont vivants et qu’ils sont bien autres. Que les autres existent, en tant que phénomènes visuels, sonores, odorants et éventuellement tactiles, c’est évident. Mais qu’ils soient vivants n’est pas évident, du moins au sens de l’évidence logique. Je veux dire par là que c’est indémontrable. Pour que la structure qui écrit ces mots puisse affirmer que le voisin est vivant il faudrait que dans le voisin, ça se souvienne de moi tout en vivant les expériences du voisin. Mais alors le voisin ne serait plus tout à fait

2- Dans la langue française, l’amour se déploie entre le zéro et l’infini, l’amour du chocolat et l’amour universel. Le premier est à l’instar du désir sexuel parfaitement égoïste et ne vise qu’à se donner du plaisir. Il est en quelque sorte centripète. L’amour universel, parce qu’il englobe tout l’univers, comme son nom l’indique, n’attend rien de “l’extérieur”. Il part d’un centre et rayonne, il est centrifuge. Pour ceux qui le connaissent, il n’y a en quelque sorte plus d’”extérieur”. En rencontrant l’UN au centre d’eux mêmes ils ont tout reçu. Ces heureux porteurs peuvent aimer les pires crapules simplement parce qu’ils aiment la vie, toute la vie. Ces grands éveillés, au contact de Dieu sont comblés et ne souffrent plus, ils ne souffrent même plus de la souffrance des autres ( Jourdain) ou bien, s’ils en souffrent, cette souffrance est encore une joie, une joie de vivre, une joie divine, c’est donc une souffrance qu’ils ne cherchent pas à fuir. Peut-on dire de cet amour que décrivent les grands inspirés, Osho, RD Walsch, qu’il est altruiste ? Ces êtres sont capables de donner sans rien attendre en retour, ce qui est bien une définition de l’altruisme. Mais que donnent-ils? On dit que par leur seule présence, ils donnent une certaine paix, soit, mais encore ?
avatar
gad

Messages : 463
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 82
Localisation : L'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  indian le Sam 4 Aoû - 14:30

gad a écrit:1- Il ne peut y avoir d’amour altruiste, car du fait de la solitude définitive du sujet, tout revient toujours à l’UN. Ou, si l’on préfère, il ne pourrait y avoir d’altruisme que s’il y avait un autre. Or il n’y a pas d’autre, l’aspect , la forme, les expérience sont différents d’une personne à l’autre, mais au cœur de la personne il y a “je”. Comme dit le poète, “ô insensé qui croît que je ne suis pas toi”.
Cette affirmation provoque souvent des réactions épidermiques car elle va à l’encontre du sens commun. Pour celui-ci , il est évident que les autres existent qu’ils sont vivants et qu’ils sont bien autres. Que les autres existent, en tant que phénomènes visuels, sonores, odorants et éventuellement tactiles, c’est évident. Mais qu’ils soient vivants n’est pas évident, du moins au sens de l’évidence logique. Je veux dire par là que c’est indémontrable. Pour que la structure qui écrit ces mots puisse affirmer que le voisin est vivant il faudrait que dans le  voisin, ça se souvienne de moi tout en vivant les expériences du voisin. Mais alors le voisin ne serait plus tout à fait

2- Dans la langue française, l’amour se déploie entre le zéro et l’infini, l’amour du chocolat et l’amour universel. Le premier est à l’instar du désir sexuel parfaitement égoïste et ne vise qu’à se donner du plaisir. Il est en quelque sorte centripète. L’amour universel, parce qu’il englobe tout l’univers, comme son nom l’indique,  n’attend rien de “l’extérieur”. Il part d’un centre et rayonne, il est centrifuge. Pour ceux qui le connaissent, il n’y a en quelque sorte plus d’”extérieur”. En rencontrant l’UN au centre d’eux mêmes ils ont tout reçu. Ces heureux porteurs peuvent aimer les pires crapules simplement parce qu’ils aiment la vie,  toute la vie. Ces grands éveillés, au contact de Dieu sont comblés et ne souffrent plus, ils ne souffrent même plus de la souffrance des autres ( Jourdain) ou bien, s’ils en souffrent, cette souffrance est encore une joie, une  joie de vivre, une joie divine, c’est donc une souffrance qu’ils ne cherchent pas à fuir. Peut-on dire de cet amour que décrivent les grands inspirés, Osho, RD Walsch, qu’il est altruiste ?  Ces êtres sont capables de donner sans rien attendre en retour, ce qui est bien une définition de l’altruisme. Mais que donnent-ils? On dit que par leur seule présence, ils donnent une certaine paix, soit, mais encore ?

et pourtant l'altruisme est tout de ce qui a de plus naturel.
Vous devriez peut être lire le livre de Mathieu Ricard à ce sujet, de tres nombreuses etudes en neurosciences démontrent que l'altruisme et l'amour, sont tout à fait humains.

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  pauline.px le Sam 4 Aoû - 18:29

Bonjour Gad,

gad a écrit:1- Il ne peut y avoir d’amour altruiste, car du fait de la solitude définitive du sujet, tout revient toujours à l’UN.

Cela doit dépendre du niveau de conscience de chacun.
Il est vrai que l'on peut détruire, souiller, ravager tout ce qui nous entoure en songeant que cela ne concerne que nous et que c'est un excellent défouloir dont personne ne pourra nous blâmer puisque il n'y a personne pour nous blâmer.
Dès lors, on peut faire tout ce qu'on veut… On peut voler, extorquer, escroquer... peut-être même que l'on peut tuer.

Néanmoins, il y a une chose qui ne nous revient jamais : le temps.
Le temps que nous passons au gaspillage comme le temps que nous consacrons à aider le faux-autrui, ces temps-là sont définitivement perdus.

gad a écrit:Ou, si l’on préfère, il ne pourrait y avoir d’altruisme que s’il y avait un autre.
Mais justement le véritable altruisme ne consiste-t-il pas en une générosité inutile, sans objet, sans intérêt, et par conséquent parfaitement futile et sans aucune arrière-pensée puisqu'il n'y a a rien à attendre d'un autrui qui n'existe pas ?

Le gros défaut de l'altruisme pour les gens qui n'ont pas votre niveau de conscience c'est que le "généreux" peut toujours être soupçonné d'arrière-pensées, grâce à votre solipsisme l'altruisme peut retrouver toute sa pureté.

Très cordialement,
votre sœur
pauline
avatar
pauline.px

Messages : 926
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 66
Localisation : bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  gad le Sam 4 Aoû - 19:27

pauline.px a écrit:
Il est vrai que l'on peut détruire, souiller, ravager tout ce qui nous entoure en songeant que cela ne concerne que nous et que c'est un excellent défouloir dont personne ne pourra nous blâmer puisque il n'y a personne pour nous blâmer.
Dès lors, on peut faire tout ce qu'on veut… On peut voler, extorquer, escroquer... peut-être même que l'on peut tuer.

Je ne suis pas solipsiste, en tant que Gad, je crois, je dis bien" je crois" car je n'en ai aucune certitude, que ceux que je nomme les autres ne sont pas seulement des images 3D, sonores, tactiles, odorantes, mais des sujets qui éprouvent et pensent.
Dans cette hypothèse, si je vole, tue, etc, je crée de la souffrance et cela, je ne le veux pas.

Néanmoins, il y a une chose qui ne nous revient jamais : le temps.
Le temps que nous passons au gaspillage comme le temps que nous consacrons à aider le faux-autrui, ces temps-là sont définitivement perdus.
En écrivant le faux-autrui, vous faites sans doute allusion au sollipsisme, selon lequel il n'y a pas d'autrui ?

gad a écrit:Ou, si l’on préfère, il ne pourrait y avoir d’altruisme que s’il y avait un autre.
Mais justement le véritable altruisme ne consiste-t-il pas en une générosité inutile, sans objet, sans intérêt, et par conséquent parfaitement futile et sans aucune arrière-pensée puisqu'il n'y a rien à attendre d'un autrui qui n'existe pas
? Que les autres existent ou non en tant que sujets éprouvant ne change rien à l'affaire. Si je fais du mal à une des images 3D, je peux m'attendre à des retours désagréables, c'est comme cela que le cerveau fonctionne. A fortiori si l'image abrite un sujet.


Le gros défaut de l'altruisme pour les gens qui n'ont pas votre niveau de conscience c'est que le "généreux" peut toujours être soupçonné d'arrière-pensées, grâce à votre solipsisme l'altruisme peut retrouver toute sa pureté.
Non, voir ci-dessus.

avatar
gad

Messages : 463
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 82
Localisation : L'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  Incognito le Sam 4 Aoû - 21:01

Ces heureux porteurs peuvent aimer les pires crapules simplement parce qu’ils aiment la vie, toute la vie. Ces grands éveillés, au contact de Dieu sont comblés et ne souffrent plus, ils ne souffrent même plus de la souffrance des autres ( Jourdain) ou bien, s’ils en souffrent, cette souffrance est encore une joie, une joie de vivre, une joie divine, c’est donc une souffrance qu’ils ne cherchent pas à fuir.

Cet énoncé me rend perplexe voire même sceptique, très sceptique. Sont-ce ce qu'on appelle des masochistes, des sadiques, des stoïques ou même un melting pot des trois types ?

Peut-on dire de cet amour que décrivent les grands inspirés, Osho, RD Walsch, qu’il est altruiste ? Ces êtres sont capables de donner sans rien attendre en retour, ce qui est bien une définition de l’altruisme. Mais que donnent-ils? On dit que par leur seule présence, ils donnent une certaine paix, soit, mais encore ?

L'altruisme que tu définis n'est pas ma façon d'en saisir le sens, bien que je sache que cette définition est d'usage courant. Je dirais plutôt que c'est un état d'être qui transcende. À ce stade nous sommes dans un monde de félicité; là ou la raison est inexistante. Nous devenons amour; en amour avec l'amour (une forme d'extase) si je puis m'exprimer ainsi.

Les personnages auxquels tu nous réfères sont des intellectuels voire même des érudits. Ils peuvent certes être en équilibre ou en paix avec eux-mêmes. Sont-ils altruistes pour autant ? Je me permets d'en douter, n'en ayant témoigné personnellement.


Dernière édition par Incognito le Dim 5 Aoû - 21:55, édité 2 fois
avatar
Incognito

Messages : 137
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  gad le Sam 4 Aoû - 22:40

Petite erreur, Incognito, les citations que tu fais ne sont pas de moi.
avatar
gad

Messages : 463
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 82
Localisation : L'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  Incognito le Sam 4 Aoû - 22:51

Salut gad,

Et qui a écrit le texte que je corrige ?
avatar
Incognito

Messages : 137
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  gad le Sam 4 Aoû - 23:51

Euh, ce doit être un texte que j'ai emprunté, car je n'y reconnais pas mon style, mais ça fait longtemps et je ne me souviens plus. Toutes mes excuses!
avatar
gad

Messages : 463
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 82
Localisation : L'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  pauline.px le Dim 5 Aoû - 16:46

Bonjour Gad,

gad a écrit:Dans cette hypothèse, si je vole, tue, etc, je crée de la souffrance et cela, je ne le veux pas.

Dans cette hypothèse, si je donne, si j’aide, si je chéris, etc., je contribue à créer du bien-être.

Le mot magique est "créer", autrement dit, il y a moyen de "créer" ou non. Et notamment du bien-être ou du mal-être.
L’altruiste est celui qui contribue à crée du bien-être autour de lui.

gad a écrit:Si je fais du mal à une des images 3D, je peux m'attendre à des retours désagréables, c'est comme cela que le cerveau fonctionne.

Si vous faites le mal comme un sot, vous pouvez craindre un retour de bâton, mais si vous savez bien calculer il n’y a aucune raison que votre méchante activité vous nuise de près ou de loin.

Très cordialement
Votre sœur
pauline
avatar
pauline.px

Messages : 926
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 66
Localisation : bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  Incognito le Dim 5 Aoû - 22:27

gad a écrit:Euh, ce doit être un texte que j'ai emprunté, car je n'y reconnais pas mon style, mais ça fait longtemps et je ne me souviens plus.  Toutes mes excuses!

D'accord, c'est noté. Merci. :mm:
avatar
Incognito

Messages : 137
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  gad le Dim 5 Aoû - 23:45

pauline.px a écrit:
Si vous faites le mal comme un sot, vous pouvez craindre un retour de bâton, mais si vous savez bien calculer il n’y a aucune raison que votre méchante activité vous nuise de près ou de loin.
Et si, car comme je l'ai expliqué dans je ne sais quel autre message, dès que je perds conscience dans le corps qui écrit ces mots, je revis dans une autre créature, et si je contribue à faire de ce monde un enfer, j'y souffrirai.
avatar
gad

Messages : 463
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 82
Localisation : L'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  pauline.px le Lun 6 Aoû - 9:44

Bonjour Gad,

gad a écrit:
P a écrit:
Si vous faites le mal comme un sot, vous pouvez craindre un retour de bâton, mais si vous savez bien calculer il n’y a aucune raison que votre méchante activité vous nuise de près ou de loin.
 Et si, car comme je l'ai expliqué dans je ne sais quel autre message, dès que je perds conscience dans le corps qui écrit ces mots, je revis dans une autre créature, et si je contribue à faire de ce monde un enfer, j'y souffrirai.

Il me semble que vous manquez d'audace à vous réfugier ainsi derrière des éventualités.
Si vous tuez quelqu'un pour lui voler son argent, vous ne risquez pas de revivre dans cette créature morte. Et si la justice s'abat sur le coupable vous serez peut-être déjà parti dans une autre créature.

Très cordialement,

Votre sœur
pauline



avatar
pauline.px

Messages : 926
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 66
Localisation : bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  gad le Lun 6 Aoû - 16:31

Rien compris à votre dernier message, Pauline.
avatar
gad

Messages : 463
Réputation : 1
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 82
Localisation : L'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'amour

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum