Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

L'humour , fondement philosophique et spirituel.

Aller en bas

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Empty L'humour , fondement philosophique et spirituel.

Message  Idriss le Dim 6 Oct - 17:57

L'humour dans la spiritualité est un sujet que nous avons abordé ici ou là
ici : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t35-rire-et-religion
ou
là: http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t2046p15-de-limportance-du-connais-toi-toi-meme

Ce dimanche il y avait une excellente émission sur France culture que je vous invite à écouter où il y ai dit des choses passionnantes....Et qui aborde même le " connais-toi toi-même " ....



Spoiler:
Le rôle de l'humour dans l'enseignement spirituel avec Jean-Louis Maunoury
Jean-Louis Maunoury Professeur honoraire de l’Université. Il a pratiqué les différents modes d’expression qu’offre la littérature : romans et nouvelles, essais, poésie, théâtre, jeunesse, activités d’écriture. Il a également beaucoup travaillé sur les rapports entre humour et sagesse à travers différentes traditions spirituelles, et plus particulièrement celle de Nasr Eddin Hodja, fou-sage de la tradition turco-persane.

Son dernier livre  La sagesse extravagante de Nasr Eddin Ed.Albin Michel coll Spiritualités Vivantes 2011

Autre ouvrage en relation avec le thème :

-Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja, Phébus (domaine turc) 1990

-Hautes sottises de Nasr Eddin Hodja, Phébus (domaine turc) 1994

-Divines insanités de Nasr Eddin Hodja, Phébus (domaine turc) 1998

-Absurdités et paradoxes e Nasr Eddin Hodja, Phébus (domaine turc) 2006
Idriss
Idriss

Messages : 4876
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Empty Re: L'humour , fondement philosophique et spirituel.

Message  Idriss le Sam 18 Jan - 15:41




suite:
Idriss
Idriss

Messages : 4876
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Empty Re: L'humour , fondement philosophique et spirituel.

Message  Doute-Pieux le Sam 18 Jan - 17:02

Une bonne idée de topic !

Quand je pense à humour et philosophie, cela m'évoque immédiatement Henri Bergson:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Rire_%28Henri_Bergson%29

SergeCar a écrit:Bergson part de trois observations qu’il estime tout à fait décisives pour la compréhension du comique :

1) Il n’y a pas de comique en dehors de ce qui est proprement humain.

Cette proposition doit s’entendre de manière précise. Bergson écrit : « Un paysage pourra être beau, gracieux, sublime, insignifiant ou laid ; il ne sera jamais risible. On rira d’un animal, mais parce qu’on aura surpris chez lui une attitude d’homme, ou une expression humaine ». Bergson regarde bien sûr le rire de l’homme, il ne se pose pas la question de savoir si l’animal peut être doué d’humour. Quand on présente une vidéo amateur d’un chat qui s’étale sur les rideaux, parce qu’il s’est accroché par un fil au ventilateur, on rit, parce que c’est typiquement un cas de maladresse, de chute qui nous fait aussi rire chez l’homme et que nous déplaçons tout naturellement chez l’animal qui alors en devient risible. Il n’est pas très exact de dire que l’homme est un animal qui sait rire, ou de dire que le rire est le propre de l’homme, pour être plus précis, il faut dire que l’homme est un animal qui fait rire, et c’est justement par ressemblance avec l’homme que le reste fait rire aussi.

2) Le comique suppose une certaine forme d’insensibilité.

Le rire explose aisément au milieu d’une atmosphère figée et tendue. Il s’oppose naturellement à l’implication tragique de l’esprit à l’égard d’une situation d’expérience. Il est possible, c’est ce que nous devrons examiner que cela soit son ressort secret, un de ses mécanismes. En tout cas, l’opposition est nette. Bergson commente « je ne veux pas dire que nous ne puissions rire d’une personne qui nous inspire de la pitié, par exemple, ou même de l’affection : seulement alors, pour quelques instants, il faudra oublier cette affection, faire taire cette pitié ». C’est assez étrange comme nous pouvons basculer de la pointe du tragique, au comique le plus déridé. Il est remarquable que d’ailleurs les plus grands artistes comiques se reconnaissent justement en cela : une aptitude à passer du tragique, du drame à cet éclat de la drôlerie irrésistible. Buster Keaton ne souriait jamais. Charlie Chaplin reste très neutre dans son visage et il est très souvent pris dans des situations affreuses, dans la misère la plus totale par exemple dans La ruée vers l’or. Comme si il fallait presque pleurer pour rire.

Bergson emploie dans le texte le mot « sensibilité » dans un sens pathétique. Il veut dire que si nous en restons à l’identification au drame, à cette identification qui se produit dans l’émotion, alors le spectacle de la vie vous semble très sérieux. L’identification fait que si vous être pris par l’émotionnel, « vous verrez les objets les plus légers prendre du poids, et une coloration sévère passer sur toutes les choses ».

3) Le comique se développe au sein d’une conscience commune.

Nous connaissons les fous rires qui se répandent comme par contagion. Bergson prend une position originale en soutenant que le rire est une sorte de résonance collective qui implique en fait une « complicité avec d’autres rieurs, réels ou imaginaires ». Le rire est « social », autant que « culturel ». Beaucoup d’effets comiques sont intraduisibles d’une langue à l’autres, parce que « relatifs par conséquent aux mœurs et aux idées d’une société particulière ».

source: http://sergecar.perso.neuf.fr/oeuvre/Bergson_le_rire.htm

Doute-Pieux
Doute-Pieux

Messages : 243
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Empty Re: L'humour , fondement philosophique et spirituel.

Message  Idriss le Dim 19 Jan - 19:04

Merci doute Pieu pour ce partage.
Il m'arrive de croiser Bergson dans mes lectures où il est parfois cité! Un philosophe à mieux connaitre sans doute!
Mais sur la photo il fait sérieux, cela n' a pas l'air d'être un rigolo!

Quand à moi je ne pouvait pas ne pas vous recommander , "Pratique de la voie tibétaine " de Trungpa Chögyam ,   qui - hormis de faire parti de mon top 10 - a un chapitre consacré au sens de l'humour!

http://www.aryanalibris.com/index.php?post/Trungpa-Chogyam-Pratique-de-la-voie-tibetaine

Je vous met le chapitre en spoiler , mais il faudrait avoir lu les 100 pages précédentes!
Spoiler:

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Humour12

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Humour11

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Humour13

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Humour14

Idriss
Idriss

Messages : 4876
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'humour , fondement philosophique et spirituel. Empty Re: L'humour , fondement philosophique et spirituel.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum