Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Pro et anti avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pro et anti avortement

Message  Coeur de Loi le Mer 12 Juin - 14:57

Concours d'éloquence :

ANTI :

Elle s'appelle Lia. Elle a 12 ans. Elle habite à Toronto, Canada, et elle a choisi l'avortement pour son discours de classe. Son professeur, une femme «pro-choix», lui demandait de choisir un autre sujet. Sa mère aussi (quoique contre l'avortement). Elle a tenu bon. Le professeur a dû reconnaître qu'elle était la meilleure, ce qui la qualifiait pour le concours de l'école.



"Qu'est-ce que vous diriez si je vous disais que à cet instant précis quelqu'un est en train de "choisir" si vous devez vivre ou mourir ? Qu'est-ce que vous diriez si je vous disais que ce "choix" n'est pas basé sur ce que vous pouvez faire ou ne pas faire, ce que vous avez fait dans le passé, ou ce que vous ferez dans l'avenir ? Et qu'est-ce que vous diriez si je vous disais que vous ne pouvez rien faire contre cela ? Chers élèves et chers maîtres, des milliers d'enfants sont en ce moment même dans cette situation. Quelqu'un est en train de "choisir" - sans même les connaître - s'ils vont vivre ou s'ils vont mourir. Ce quelqu'un, c'est leur mère. Et ce "choix", c'est l'avortement."

http://www.avortementivg.com/article-28227273.html

---

PRO :

Tee-shirt avec un slogan habituel, "c'est mon corps donc je choisis", l'embettant c'est que le corps des enfants, c'est pas son corps.



"Si tu peux me dire ce que je peux faire de mon corps, je peux te dire ce que tu peux faire de ta Bible ?"

http://feudeprairie.wordpress.com/2012/08/07/pro-choix/

---

Notez que le sujet n'est pas le corps de la femme, mais le corps du foetus, et que le débat ce résume à : Est-ce un humain ?

De plus il y a un aspect légal : À qui appartient le corps du foetus ?
- Aux parents normalement, dans le cadre de la loi, car les enfants aussi appartiennent aux parents, et il peuvent pas en faire ce qu'ils veulent.
avatar
Coeur de Loi
Membre banni
Membre banni

Messages : 450
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/04/2013

http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  -Ren- le Jeu 27 Nov - 13:10

Quarante ans après la loi Veil, dépénalisant l’avortement sous certaines conditions, celui-ci devient aujourd’hui, par une résolution de l’Assemblée nationale, un « droit fondamental » donc incontestable. Un engrenage totalitaire (...)

« Comment peut-on accepter de mettre aux voix la vie humaine ? », s'indigne le président de la Fondation Jérôme Lejeune, Jean-Marie Le Méné. « Il n’y a qu’une façon de le faire : en trompant le peuple par un mensonge, en lui faisant croire que l’avortement ne tue personne et que celui qui ose émettre des doutes menace la République. » Et de décrire « la spirale libertaire », un engrenage totalitaire dont la loi Veil devient l’emblème : « l’interdit devient une tolérance, puis une exception légalisée, puis un droit commun, puis un droit fondamental, puis une obligation »

Pourquoi donc cette crispation des partisans de l’IVG ? Serait-elle vraiment menacée, s'interroge La Vie ? « En France, ce droit n’est pas contesté, reconnaît Catherine Coutelle, mais il demeure des freins. On l’a vu lors du débat pour supprimer la notion de détresse, qui a suscité des polémiques pour moi impensables. Ce n’est pas un droit qu’on concède aux femmes ; il leur revient !» (...)

Caroline Roux, secrétaire générale et coordinatrice des services d’écoute d’Alliance VITA, constate que tout contribue à pousser les femmes en détresse à avorter : « La loi du 4 juillet 2001 a supprimé du dossier-guide remis aux femmes qui viennent s’informer pour une éventuelle IVG, la présentation des aides et protections assurées aux femmes enceintes. De même, aucune information concernant ces droits et aides ne figure sur le site du Ministère de la santé, dans l’espace consacré à l’IVG » (...) « Cette résolution qui prétend renforcer l’IVG comme un "droit fondamental" ne résout en rien la problématique souvent douloureuse des femmes qui n’ignorent pas que c’est la destinée d’un être humain qui est en jeu, poursuit Caroline Roux. Les pouvoirs publics ont renoncé à une vraie politique de prévention de l’IVG, en cas de grossesse imprévue ou difficile. C’est particulièrement préoccupant dans le contexte économique et social actuel »

Résultat : chaque année, plus de 225 000 femmes subissent un avortement en France, soit une grossesse sur cinq (...)

La violence avec laquelle ce pseudo « droit fondamental » veut s’exercer est symptomatique du profond malaise que crée l’avortement chez les femmes, dans le corps médical et, de proche en proche, dans toute la société. Un médecin en témoignait sur les RTL ce matin : il a renoncé à pratiquer des avortements, n’en pouvant plus de voir des fœtus avortés. L’acte lui est devenu insupportable. Et chez les femmes, le syndrome post-abortif est d’autant plus ravageur qu’il est nié (...)
http://www.aleteia.org/fr/societe/actualites/avortement-de-la-tolerance-au-droit-fondamental-5897303386750976

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14984
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  -Ren- le Jeu 27 Nov - 13:22

Jean-Christophe Fromentin explique son vote "contre" :
J’ai voté contre la résolution présentée le 26 novembre 2014 proposant de « réaffirmer un droit fondamental à l’interruption volontaire de grossesse en France et en Europe »

Car, contrairement à ce qui est exprimé dans l’intitulé de cette résolution, ce texte ne réaffirme en rien le projet présenté par Simone Veil en 1974. Dans le texte d’origine dont on célèbre l’anniversaire, il s’agissait d’ouvrir une dérogation au principe de protection de l’être humain dès le commencement de la vie. C’était nécessaire, et Simone Veil elle-même reconnaissait le caractère exceptionnel et dramatique de cette décision. Sa transformation en droit fondamental, telle que la résolution le propose, ouvre la banalisation de l’avortement et marque un changement profond au principe d’exception qui prévalait jusqu’à présent. Le débat n’est donc pas de revenir sur un droit – et tous ceux qui entrent sur ce terrain devraient passer un peu de temps à relire le discours de Simone Veil et de le rapprocher de la résolution proposée par le Groupe socialiste - ; il consiste à remettre en cause à la fois l’article 16 du code civil, ainsi que l’article L.2211-2 du code de la santé publique, qui énoncent respectivement : « (que) la loi assure la primauté de la personne (et) interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie » et « qu’il ne saurait être porté atteinte à (ce) principe qu’en cas de nécessité (…) que l’accueil de l’enfant dans la société et la politique familiale sont des obligations nationales »

Vouloir nous engager vers la reconnaissance d’un droit fondamental est donc contraire à l’engagement de Simone Veil et n’entre pas non plus dans les orientations de la Convention européenne des droits de l’homme qui exclut la logique unilatérale d’un droit à l’avortement et appelle à un équilibre proportionné des droits, libertés et intérêts concurrents (...)
http://www.fromantin.com/2014/11/resolution-sur-livg-la-conviction-plutot-que-la-confusion

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14984
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  Nicolasticot le Jeu 1 Déc - 22:06

Hollande a pour vous, un dernier petit cadeau avant de s'en aller

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/01/97001-20161201FILWWW00313-ivg-adoption-de-la-proposition-ps-pour-penaliser-les-sites-de-desinformation.php


<< La liberté d'opinion n'est pas le droit au mensonge >>

avatar
Nicolasticot

Messages : 496
Réputation : 4
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  Idriss le Ven 2 Déc - 19:45

Pro et anti avortement ...
Pour le moment il n'y a que les anti qui se sont exprimé ici!

Parmi les anti-avortements  purs et durs il y a un grand nombre de militants qui sont dans une   posture idéologique il me semble ...Souvent c'est les mêmes qui sont pour laisser les enfants de migrants apprendre à nager tous seul en méditerranée si leurs parents n'ont pas la bonne culture .
Prendre la défense d'enfants qui ne sont pas nés et laisser mourir  d'autres qui sont bien là , voilà une éthique qui me semble assez contradictoire.

Il y a parmi les anti-avortement un certains  nombre de bonnes consciences qui ne donneraient pas 1 mois , ni une semaine ni même peut-être un jour de leur vie pour s'occuper d'un enfant polyhandicapés , prendre soin de lui matériellement et psychologiquement .
Et parmi les monstres qui sont pro-avortement il y a un certain nombre qui s'occupent avec un amour sincère et dévoué des   personnes lourdement atteintes ...
J'ai un immense respect pour les personnes qui travaillent  dans les M-A-S, pour les parents  aussi et encore ceux qui adoptent des enfants ...

http://www.johnbost.org/   ( Protestant )

http://www.arche-france.org/  ( Catholique )

On cherche des volontaires, prenez une année sabbatique messieurs dames  les militants ...( Je pense en particulier à tous ces gamins de survivants , cela leur ferait le plus grand bien...Ma sœur à fait les deux (L'arche et John Bost) après son Deug...
Il n' y a pas une vie qui ne vienne sans la volonté de Dieu...Vivre auprès de ces "survivants" peut-être une source immense d'échange et d'enrichissement . Encore faut-il passez à l'acte, s'investir ...
Et messieurs les députés donnez les moyens à ceux qui s'occupent des enfants  , tous les enfants qui sont venus au monde , des les élever dans des bonnes conditions, ici et sur la terre entière.

Spoiler:


Dernière édition par Idriss le Ven 2 Déc - 20:00, édité 2 fois
avatar
Idriss

Messages : 3506
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  Idriss le Ven 2 Déc - 19:49

Philippe De Villiers

« Personne ne le dit à votre antenne, moi je vais le dire. Je n’ai pas peur des francs-mac’, moi. Ça ne m’a jamais fait peur. Et d’ailleurs l’œuvre du Puy du Fou est une œuvre de Chrétienté qui fait rayonner l’âme de la France.

Ce qui est en train de se passer, là, c’est l’islamisation progressive de la France. Partout. Partout les digues lâchent. La vague continue. On est en train de vivre un changement de peuplement. Je pèse mes mots. On est en train d’accepter en France pour l’islam ce que l’on se met à refuser à la chrétienté. (…) Nous allons devenir une république islamique, dans 30 ans, ce sont les démographes qui parlent.

Il y a des millions de Français qui en ont ras le bol que l’on détruise l’identité de la France. Et bien moi, je suis le porte-parole de cette France-là. (…) Puisque c’est le moment des vérités (…) On est en train de vivre un chassé-croisé extraordinaire en Europe. D’un côté l’avortement de masse et de l’autre côté l’immigration de masse avec la complicité de beaucoup de politiciens. (…) Quand on se réveillera, il sera peut-être trop tard. Il faut se réveiller, et je suis là pour ça. »
avatar
Idriss

Messages : 3506
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  Nicolasticot le Sam 3 Déc - 0:04

Idriss a écrit:Il y a parmi les anti-avortement un certains  nombre de bonnes consciences qui ne donneraient pas 1 mois , ni une semaine ni même peut-être un jour de leur vie pour s'occuper d'un enfant polyhandicapés , prendre soin de lui matériellement et psychologiquement .
Et parmi les monstres qui sont pro-avortement il y a un certain nombre qui s'occupent avec un amour sincère et dévoué des   personnes lourdement atteintes ...

C'est vrais,
c'est un  peu comme ceux qui vont dire "pourquoi sauver des étrangers, occupons nous d'abord des SDF ici" ... pas forcément faux ... même si tout le reste de l'année ils en ont rien a secoué des SDF c'était juste un bon argument anti-étranger ... voir peut-être même qu'ils parlent avec mépris du clochard puant qu'ils ont croisé en rentrant du travail .


Bref, mais pour revenir aux  anti-avortements hypocrites don vous parlez, c'est pas faux, mais je constate encore une fois que les champions pour traiter les autres de facho, c'est encore eux les plus facho, interdiction de réviser certaine partie de l'histoire, interdiction d'être contre l'IVG (sauf en silence) etc..
dans leurs têtes c'est pas de la censure, par ce que eux... bah... ils ont raisons c'est évident, les autres sont des nazi, ... avortement /eutanasie etc... qui les rendent d'ailleurs encore une fois plus proche des nazi par leurs vision mortifère de l'homme que les "facho" qu'ils combattent.

Et je précise que je fais pas parti de ces super anti-avortement, vous me verrez jamais dans une manifestation de ce genre...
c'est une sujet qui m'intéresse pas du tout à la base j'y pense jamais, sauf quand je vois une lois comme ça sortir...
seulement en y pensant 2 secondes je suis sûr que beaucoup de pro-avortement quand ils disent que c'est pas du meurtre, c'est pas genre qu'après une réflexion neutre ils en sont arrivé à cette conclusion, non, c'est que dès le départ ça les gênaient dans leurs liberté, alors pour cette raison ils se sont tout de suite persuadé que c'était pas un meurtre, plus facile pour l'esprit (c'est humain comme réaction)
avatar
Nicolasticot

Messages : 496
Réputation : 4
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  -Ren- le Sam 3 Déc - 10:15

Tribune publiée sur zenit :
(...) Ce 1er décembre, l’Assemblée nationale votera selon la procédure d’urgence une proposition de loi visant à étendre une nouvelle fois le champ d’application du délit d’entrave à l’avortement.

A l’origine, tel qu’adopté par la loi Neiertz de 1993, le délit d’entrave visait à sanctionner les commandos qui perturbaient physiquement le fonctionnement des cliniques d’IVG. Ce délit a été ensuite étendu une première fois par la loi du 4 juillet 2001 à l’exercice de « pressions morales et psychologiques » puis encore étendu par la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, à « l’accès à l’information » sur l’IVG.

Las, cela ne suffit pas ; il faudrait encore réprimer davantage la liberté d’expression des opposants à l’avortement. Le nouveau texte condamne à deux ans d’emprisonnement et à 30 000 euros d’amende le simple fait de tenter de « dissuader » une femme ou son entourage de recourir à l’avortement en diffusant « des allégations, indications ou présentations faussées et de nature à induire intentionnellement en erreur ». On peut difficilement faire plus vague.

On voit mal comment la simple consultation d’informations sur un site internet empêcherait de pratiquer un avortement ou de s’informer. Cette infraction vague se prête aux interprétations les plus extensives, en violation du principe fondamental de l’interprétation stricte de la loi pénale, le législateur devant « définir les infractions en termes suffisamment clairs et précis pour exclure l’arbitraire » selon le Conseil constitutionnel. Ce n’est manifestement pas le cas en l’espèce. Preuve supplémentaire du parti-pris de la proposition de loi : une personne qui diffuserait des informations faussées dans un but incitatif ne serait pas poursuivie. Or, de fait, il y a bien plus de femmes contraintes d’avorter sous la pression de leurs proches qu’empêchées de le faire par la simple consultation d’un site internet.

Le but extensivement liberticide de cette infraction apparaît dès le rapport de 2013 sur « l’accès à l’IVG dans les territoires » du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes à l’origine de l’extension du délit d’entrave. Ce Haut Conseil estimait que les sites provie exercent « une entrave psychologique » à l’IVG en cherchant « systématiquement à décourager les femmes d’exercer leur droit à l’avortement » et qu’ils doivent donc être condamnés.

Les médecins aussi sont visés par le délit d’entrave. Lors du débat au Sénat de 2013 sur la précédente extension du délit d’entrave, Laurence Rossignol se demandait déjà « s’il ne faudrait pas l’étendre aux équipes médicales ». Pour le Haut Conseil le simple usage de mots tels que « ‟récidiviste”, d’‟avortement de confort”, ou encore ‟d’échec” de contraception » serait constitutif d’une « forme d’entrave à l’IVG ». Par ces mots, les professionnels seraient coupables d’exprimer des « représentations archaïques et moralisatrices » et participeraient « à la culpabilisation des femmes et à ne pas faire de l’IVG un acte légitime de leur vie sexuelle et reproductive ». Allant plus loin encore dans la police de la pensée, le Haut Conseil envisageait également d’« adopter une approche de ‟naming and shaming” » à l’encontre des opposants à l’avortement, notamment par la constitution d’une « liste noire ».

Ainsi, à force d’extensions, le délit d’entrave établit un véritable délit d’opinion où le simple emploi de certains mots suffit à vous condamner. Il s’agit de réduire au silence tout discours mettant en cause l’avortement.

Alors qu’il se réclame de l’héritage de Simone Veil, ce projet contredit frontalement ce qu’elle déclarait devant l’Assemblée en 1975 (...)

L’extension du délit d’entrave va aussi à l’encontre du Conseil de l’Europe dont l’Assemblée invitait en 2008 les Etats « à fournir des conseils et un soutien concret pour aider les femmes qui demandent un avortement en raison de pressions familiales ou financières » (...)

Il est fort probable que si cette loi est portée un jour devant la Cour européenne des droits de l’homme, la France sera condamnée (...)
https://fr.zenit.org/articles/france-le-delit-dentrave-liberticide/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14984
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  Idriss le Sam 3 Déc - 23:18

Extraits de l’enquête de arrêt sur image




IVG.net est le premier résultat affiché par Google quand on tape "IVG" dans son moteur de recherche. Qu'y trouve-t-on ? "Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin", peut-on lire en page d'accueil de ce site qui présente très bien et propose un numéro vert pour les femmes souhaitant avorter. IVG.net avance-t-il masqué, comme l'a dénoncé Rossignol ? Dans les mentions légales du site, il est précisé qu'il a été fondé par l'association "SOS Détresse", dont l'objet est de "venir en aide aux femmes en détresse suite à une grossesse en cours ou interrompue". A chacun (e) de comprendre. Ou pas.
De fait, tout le contenu du site déroule un argumentaire anti-IVG : la rubrique "Droit" met en avant les avantages à garder son enfant (droit au RSA et allocations pour les femmes enceintes), et les témoignages publiés sont tous négatifs. "Cela fait deux ans que j'ai fait une ivg médicamenteuse. Je ne m'en suis toujours pas remise complètement et je pense que ça n'arrivera pas d'ailleurs", explique par exemple "Loise", 25 ans.



Une élue LR poursuivie en diffamation par un site anti-IVG

Une journaliste de L'Express a composé le numéro vert fourni sur le site. A l'autre bout du fil, une interlocutrice, lui a tenu un discours "culpabilisant". "Si la femme veut éviter une grossesse, elle fait un petit peu attention à ses règles", a-t-elle notamment entendu. Aurore Bergé, élue Les Républicains dans les Yvelines, qui soutient l'extension du délit d'entrave, a fait la même expérience, qu'elle a ensuite racontée sur sa page Facebook. Dans ce message, elle écrivait : "J’ai dû dire dix fois dans la conversation que ma décision était prise, que je ne souhaitais pas cet enfant et que j’avais besoin d’information pour avoir accès à un centre d’IVG". En vain. "Être contre l’IVG est une opinion. Une opinion qui est protégée par la liberté d’expression. Entraver volontairement le droit à l’information des femmes est une atteinte à leurs droits. C’est un poison et un scandale", conclut-elle.

Le site IVG.net a depuis porté plainte en diffamation contre Bergé.

Autre site partisan très bien référencé sur Google : EcouteIVG.org prône lui aussi un message anti-IVG, et avance encore plus masqué. Rien ne permet, en effet, ni dans les mentions légales, ni dans le "Qui sommes-nous ?" de deviner que ce site est la propriété de Pierre Gauer, webmaster du site d'Alliance Vita, l'association créée par Christine Boutin pour lutter contre l'avortement et l'euthanasie.

"Une indiscutable atteinte à la liberté d'expression" pour La Quadrature du Net

Cette proposition de loi n'a pas seulement fait hurler que la droite et l'extrême droite. La Quadrature du Net, l'association de défense des droits et liberté des citoyens sur Internet, fondée en 2008, a aussi vivement critiqué ce texte. Si l'association "tient à rappeler que le droit à l'interruption volontaire de grossesse est l'une des composantes du droit fondamental", "l'inclusion de la simple publication de contenus dans le délit d'entrave numérique créerait un précédent d'atteinte à la liberté d'opinion et d'expression inacceptable", estime la Quadrature. Avant d'ajouter : "La création d'un délit pour mise à disposition de contenus, fussent-ils douteux, écoeurants ou opposés à la liberté de choix des personnes, porte indiscutablement atteinte à la liberté d'expression. Or, cette dernière n'est pas faite uniquement pour ceux avec qui nous sommes d'accord".

Extrait de :
Pour lutter contre les sites anti-IVG, le gouvernement étend le délit d'entrave au numérique
Atteinte à la liberté d'expression ? http://www.arretsurimages.net/dossier.php?id=358
avatar
Idriss

Messages : 3506
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  -Ren- le Dim 4 Déc - 5:15

Une journaliste de L'Express a composé le numéro vert fourni sur le site. A l'autre bout du fil, une interlocutrice, lui a tenu un discours "culpabilisant". "Si la femme veut éviter une grossesse, elle fait un petit peu attention à ses règles", a-t-elle notamment entendu. Aurore Bergé, élue Les Républicains dans les Yvelines, qui soutient l'extension du délit d'entrave, a fait la même expérience, qu'elle a ensuite racontée sur sa page Facebook. Dans ce message, elle écrivait : "J’ai dû dire dix fois dans la conversation que ma décision était prise, que je ne souhaitais pas cet enfant et que j’avais besoin d’information pour avoir accès à un centre d’IVG". En vain. "Être contre l’IVG est une opinion. Une opinion qui est protégée par la liberté d’expression. Entraver volontairement le droit à l’information des femmes est une atteinte à leurs droits. C’est un poison et un scandale", conclut-elle
...à mettre en parallèle avec le même type de test fait par mon amie Marianne Durano avec le Planning Familial :
Aujourd’hui, j’ai appelé le numéro vert du Planning Familial. Je suis enceinte de deux mois, une « grossesse non désirée », comme on dit. Que me propose-t-on ?

La réponse ne se fait pas attendre : tout d’abord, j’ai le choix. Le choix entre deux méthodes d’IVG, médicamenteuse, ou par aspiration. La seconde est « identique à la pose d’un stérilet : sauf qu’au lieu de poser, on aspire ». Me voilà rassurée. Je demande s’il est possible de discuter avec des femmes qui ont vécu la même situation que moi. Bien sûr ! La dame me donne le numéro d’un autre Planning dans lequel des femmes qui vont avorter se réunissent afin d’en discuter, « et d’avorter ensemble ». Comme c’est convivial ! Remarquons dès l’abord qu’il s’agit de femmes qui vont avorter, et non de femmes qui en ont déjà fait l’expérience.

Je demande timidement : est-il possible d’avoir des témoignages de femmes qui ont choisi de garder leur enfant ? La réponse tombe immédiatement : non, il n’y en a pas. Pourquoi ? Parce que ces femmes-là ne ressentent pas le besoin de témoigner. Ah bon.

Au bout d’un moment, intriguée, la dame me demande : « Mais qu’est-ce qui vous gêne dans le fait d’avorter, puisqu’il n’y a pour vous aucun problème, ni légal ni médical, et que vous ne désirez pas cet enfant ? » Je mentionne timidement le fait que, quand même, c’est un futur bébé, ou au moins un petit être vivant. Vive réaction de l’autre côté : « Non, il faut vous sortir ça de la tête. (Tiens, ma liberté vient d’en prendre un coup). Nous au Planning, on pense que c’est pas un enfant tant qu’on ne désire pas poursuivre la grossesse. A partir du moment où on désire un enfant, alors ça devient un enfant. C’est pour ça que nous parlons de cellule-œuf, et pas de fœtus, et encore moins de bébé. » Même embryon, c’est trop, apparemment.

J’insiste : et si je voulais garder l’enfant, y-a-t-il des endroits où je pourrais être accompagnée ? Silence gêné en face : « Attendez, je vais chercher un prospectus, pour voir ce qu’ils disent… Euh… » J’entends des bruits de papiers remués, et des grattements de gorge. Je dois bien constater que ce n’est pas très pro, pour une femme payée par le gouvernement pour répondre à ce genre de questions. Elle finit par se souvenir qu’il est possible en France d’accoucher sous X, et me donne l’adresse du site internet du CNAOP, « Conseil National pour l’Accès aux Origines Personnelles », c’est-à-dire l’organisme qui permet aux enfants nés sous X de rechercher leurs géniteurs s’ils le désirent. Merci pour l’info.

Ce moment d’hésitation passé, on revient aux choses sérieuses : l’avortement par aspiration. Est-ce que ça fait mal, demandè-je ? « Oui, un peu comme les règles. Mais les femmes qui témoignent parlent surtout d’un sentiment de soulagement. Et puis, sachez que ça ne vous empêchera pas d’avoir des enfants plus tard ! ». Et d’ajouter : « Oui, car on accueille aussi des femmes qui veulent des enfants, mais qui n’y arrivent pas tout de suite. Vous savez, tout ça, c’est aussi dans la tête. C’est amusant, quand on y pense. Quand on n’en veut pas, ça marche, puis quand on en veut, ça ne marche plus ! » (...)

Désireuse de poursuivre sur cette ligne, le ton se fait plus pressant : « Attention néanmoins à ne pas perdre trop de temps, puisque vous êtes déjà à deux mois ! ». Je rebondis aussitôt : « Que se passerait-il si je dépassais la date-limite ? » – « Nous, au Planning Familial, on pense que ça serait mieux de supprimer cette loi qui fixe une date-limite. C’est pourquoi on est prêts à accompagner les femmes jusqu’à l’étranger s’il le faut. Mais bon, là, je parle en militante. » En militante. La voilà l’information neutre et bienveillante subventionnée par le gouvernement.

Je m’apprête à raccrocher sur ces bonnes paroles, quand la gentille dame insiste une troisième fois pour me donner le numéro du centre d’IVG le plus proche. Je l’accepte, et la dame de conclure : « Je sais que c’est un choix difficile qui vous attend. Mais vous savez, dans la vie, tous les grands moments sont affaire de choix difficiles : choisir ses études, choisir son compagnon, acheter un appartement… Bon courage pour ce choix-là ! » (...)
:arrow: la suite sur http://cahierslibres.fr/2015/01/aujourdhui-jai-appele-le-planning-familial/

"Une indiscutable atteinte à la liberté d'expression" pour La Quadrature du Net

Cette proposition de loi n'a pas seulement fait hurler que la droite et l'extrême droite. La Quadrature du Net, l'association de défense des droits et liberté des citoyens sur Internet, fondée en 2008, a aussi vivement critiqué ce texte. Si l'association "tient à rappeler que le droit à l'interruption volontaire de grossesse est l'une des composantes du droit fondamental", "l'inclusion de la simple publication de contenus dans le délit d'entrave numérique créerait un précédent d'atteinte à la liberté d'opinion et d'expression inacceptable", estime la Quadrature. Avant d'ajouter : "La création d'un délit pour mise à disposition de contenus, fussent-ils douteux, écoeurants ou opposés à la liberté de choix des personnes, porte indiscutablement atteinte à la liberté d'expression. Or, cette dernière n'est pas faite uniquement pour ceux avec qui nous sommes d'accord".
C'est le point qui me pose le plus problème. Le délit créé est un précédent qui risque d'avoir de lourdes conséquences dans d'autres domaines...
Regardons la formulation : "diffusant ou en transmettant par voie électronique ou en ligne, des allégations, indications de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une interruption volontaire de grossesse"... C'est le but dissuasif qui est au cœur de la formulation ; un site diffusant des informations "de nature à induire intentionnellement en erreur" dans un but persuasif n'a rien à craindre.
Pour le reste, la formulation est tellement vague qu'on peut l'étendre facilement à n'importe quel site lors d'une mise en accusation... Et c'est bien ça le problème : "si tu penses pas bien on a les moyens !"
...ça peut vite être étendu à d'autres domaines...

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14984
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pro et anti avortement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum