Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Les cultes bétyliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les cultes bétyliques

Message  -Ren- le Mer 15 Fév - 10:50

En lien avec http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t908p15-sd-la-pierre-noire-est-elle-une-idole voici (enfin !) le fil pour discuter de cette pratique.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cultes bétyliques

Message  -Ren- le Mer 15 Fév - 11:11

Je reposte ici la contribution d'ASHTAR sur http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t908p15-sd-la-pierre-noire-est-elle-une-idole#21698
ASHTAR a écrit:Je pense que cette croyance est biblique :
Genèse :
28.16 Jacob s'éveilla de son sommeil et il dit: Certainement, l'Éternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas!
28.17 Il eut peur, et dit: Que ce lieu est redoutable! C'est ici la maison de Dieu, c'est ici la porte des cieux!
28.18 Et Jacob se leva de bon matin; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l'huile sur son sommet.
28.19 Il donna à ce lieu le nom de Béthel; mais la ville s'appelait auparavant Luz.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cultes bétyliques

Message  -Ren- le Mer 15 Fév - 12:09

Je viens de trouver une page intéressante sur des recherches effectuées au milieu des années 90 (je cite la page 1531) :
(...) Un petit bétyle amovible, aniconique, pourvu de son tenon pour une fixation dans une mortaise. Nous hésitons à dire si ce bétyle est tombé de la toiture, ce qui ne surprendrait pas (Strabon XVI, 4, 26 : "Le soleil est pour les Nabatéens l'objet d'un culte particulier, ils lui dressent des autels sur les terrasses de leurs maisons, et là chaque jour, pour l'honorer, ils font des libations et ils brûlent de l'encens") ou s'il prenait place sur un curieux petit podium-escalier (...) Tous ces éléments concourent à montrer que la maison V1 n'est pas seulement celle de la famille dominante de Dharih mais la résidence des prêtres, disposants d'installations propres pour leurs ablutions rituelles (d'où la salle thermale) et pour certains rituels bétyliques (...)
:arrow: http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_2000_num_144_4_16232
Je n'ai pas le temps de lire la suite de l'article maintenant...

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cultes bétyliques

Message  -Ren- le Mer 15 Fév - 12:20

Une historienne que j'aurais sans aucun doute l'occasion de citer à nouveau, qui, tout en nous parlant de la Mecque (point de départ de l'ouverture de ce fil), nous explique le terme "bétyle" :
J. Chabbi a écrit:
(...) La Ka'ba est souvent désignée comme un temple. C'est en fait un terme totalement impropre. Sous aucun de ses aspects, l'édifice ne ressemble en quoi que ce soit aux lieux de culte antique du Proche Orient, de la Grèce ou de Rome, non plus qu'aux temples indiens ou extrême-orientaux. La Ka'ba s'identifie en arabe par un mot précis, celui de bayt, au sens propre «lieu de nuitée» et donc de résidence. Ce mot s'applique à la tente bédouine ou à la modeste maison de terre des oasis. Mais il s'applique tout autant à la «demeure» d'un protecteur ou d'une protectrice surnaturelle de tribu, en quelque sorte un dieu ou une déesse des anciennes croyances locales. Dans ce dernier cas, le bayt est ce que l'on a coutume de nommer un bétyle, autrement dit une roche sacrée. Celle-ci est alors considérée comme une «demeure» –bayt en arabe, beth en hébreu– «de dieu» –el, dans la plupart des langues sémitiques qui donnera Al-lâh, «Le Dieu» avec valeur de nom propre en arabe.

La roche est ainsi perçue comme le lieu où se tient la puissance protectrice surnaturelle dont l'enfermement semble maximaliser l'efficace pour le groupe humain qu'elle protège et qui réside lui-même dans son environnement immédiat et sur un même territoire. En ce qui concerne les nomades, il arrivait que ces roches sacrées fussent transportées par eux avec mille précautions durant leurs déplacements. Ainsi pouvait-on croire que le Protecteur voyageait en même temps que ses protégés, où qu'ils aillent. Il n'en était nul besoin à La Mecque, cité caravanière, qui servait de base de départ et de retour fixe à ses habitants. Il leur suffisait de solliciter l'appui de leurs protecteurs avant leur départ, probablement par des sacrifices de camélidés, et de lui rendre grâce de la même façon, à l'issue d'un voyage heureux.

La Ka'ba serait donc en fait non le temple que l'on dit, par assimilation abusive à des édifices sacrés complètement différents dans leur disposition et leur fonctionnement, mais simplement un ensemble bétylique (...)

Jusqu'à aujourd'hui, en effet deux roches sacrées demeurent incluses dans ses murs. La «Pierre Noire» est maçonnée dans l'angle est, du côté du levant. Il s'agit vraisemblablement d'une roche basaltique –et non pas une météorite comme on le lit souvent– comme il s'en trouve en abondance dans cette région de volcanisme éteint. La Pierre Noire a donné l'occasion de dire de nombreuses légendes –toutes ignorées du Coran– comme celle qui voit à l'origine une pierre toute blanche descendue du ciel que les péchés des hommes auraient noircie.

La seconde roche sacrée est dénommée la «Pierre Bienheureuse». Elle est placée dans l'angle sud, du côté du Yémen. Ce pays basaltique du sud ouest de la péninsule, surélevé par rapport au reste de l'Arabie et dont le sommet montagneux dépasse les 3 000 m, a toujours été vu comme une terre de cocagne (...)
:arrow: http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/aux_origines_de_la_mecque_le_regard_de_l_historien.asp

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cultes bétyliques

Message  -Ren- le Mer 15 Fév - 12:57

Ce qu'on en disait en 1877 :
Daremberg et Saglio a écrit:
(...) Dans les pays sémitiques, nous trouvons à Pétra et dans d'autres localités de la Nabatène, les pierres rectangulaires qui représentent le dieu DUSARES, celles de même forme dans lesquelles on adorait la déesse Alath ou Allât chez les Nabatéens (...) Nous venons d'emprunter la plupart de ces exemples aux religions de l'Asie, et en particulier à celles des peuples sémitiques. C'est qu'en effet l'antique litholâtrie s'est maintenue dans ces religions avec plus de persistance que dans celles de la Grèce, et qu'elle y a pris un caractère particulier.

Il faut, à ce point de vue, étudier avec une attention toute spéciale dans la Bible (...) Jacob arrive, vers le coucher du soleil, en un lieu tout parsemé de grosses pierres. Ces lieux dans l'Orient, étaient l'objet d'une vénération superstitieuse. Au VIe siècle de notre ère on y menait encore ce qui restait des dévots du paganisme. Jacob, indifférent aux superstitions voisines, s'endort dans ces lieux, sans s'apercevoir qu'ils sont pleins de la présence des dieux, et prenant une de ces pierres sacrées, il la pose sous sa tête. Le contact de la pierre devient pour lui la cause d'une vision divine. Il se réveille, et en mémoire du songe merveilleux dont il a été gratifié, il dresse la pierre même qui lui a servi d'oreiller. Le lieu de l'apparition reçoit de lui le nom de Beith-El, c'est-à-dire "demeure de Dieu" (...) Suivant la Genèse, c'est à la localité que Jacob impose ce nom mystérieux ; mais la gentilité elle-même est beaucoup plus explicite sur le sens des bétyles, pierres sacrées qui sont la demeure de la divinité ou plutôt la divinité elle-même. Ce qui prouve qu'en consacrant la pierre sur laquelle il a reposé, Jacob n'accomplit pas seulement un acte commémoratif, mais partage jusqu'à un certain point la foi dans la présence de la divinité dans la pierre, c'est ce qu'ajoute la Genèse, que le patriarche versa de l'huile sur la pierre qu'il avait dressée (...)

Nous trouvons l'adoration de l'aérolithe avec une importance exceptionnelle dans la religion phrygienne de Cybèle. La fameuse pierre de Pessinunte, transportée ensuite à Rome, qu'on tenait pour "la Mère" elle-même, était de ce genre ; c'était une pierre noire, de forme irrégulière, avec des angles saillants, assez petite pour qu'à Rome on eût pu la placer dans la bouche de la statue de la déesse, qu'elle défigurait. La pierre adorée sur l'Ida paraît avoir eu une origine analogue. Quand le culte de la déesse de Phrygie eut été porté en Grèce, l'idée que l'aérolithe appartenait à Cybèle et était sa manifestation, s'y introduisit en même temps ; de telle façon que Pindare, ayant vu une pierre tomber du ciel au milieu des flammes et du bruit, la consacra à la Mère des dieux.

Le culte des aérolithes n'était pas moins développé en Syrie et en Phénicie. Le nom du dieu araméen Qaçiou, hellénisé en Zeus Casios, implique par le sens de son nom l'idée d'un pareil phénomène. Quand Séleucus Nicator cherchait un emplacement pour la nouvelle capitale qu'il voulait bâtir, il se laissa guider par l'augure de la foudre et construisit Séleucie à l'endroit qui en avait été frappé. Le foudre même qui était tombé en ce lieu y fut adoré sous les noms de Zeus Céraunios ou Casios, et les monnaies de Séleucie nous montrent que ce foudre n'était autre qu'un aérolithe (...)

Chez les peuples sémitiques (...) les bétyles, tels que les mentionnent les écrivains antiques chez les populations de cette race, sont essentiellement des aérolithes. «J'ai vu le bétyle volant dans le ciel» dit Damascius (...)

Les inscriptions cunéiformes mentionnent les sept pierres noires adorées dans le principal temple de la ville d'Orchoé en Chaldée, bétyles personnifiant les sept planètes ; c'est ainsi qu'il faut reconnaître un ancien bétyle dans la fameuse Pierre noire de la Mecque. Les pierres de cette espèce étaient regardées comme appartenant à des dieux divers, mais tous de nature sidérale et pour la plupart solaires. Il y en avait particulièrement un grand nombre dans la région du Liban (...)
:arrow: la suite à lire sur http://dagr.univ-tlse2.fr/sdx/dagr/feuilleter.xsp?tome=1&partie=1&numPage=655&nomEntree=BAETYLIA&vue=image

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cultes bétyliques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum