Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  EXLIBRIS le Sam 28 Jan - 17:02

A l'arrivé de L'Islam en terre de canaan-la Palestine Jeru-Slaam s'appelait Iliya - إليا

Ce sont les romains qui l'ont rebaptisé jeru-Salaam Ælia Capitolina étymologique du mot arabe « Iliya (إلياء) ».
Elle etait appelée ainsi jusqu'à l'arrivéé de l'Islam elle était rebaptisée Al Quds = la sainte.
Le traité du caliphe Omar et du patriarche Sophrone parle d' Iliya (إلياء) et non de jérusalem
Elle etait appelée ainsi Iliya (إلياء) jusqu'à l'arrrivée de l'Islam depuis elle rebaptisée Al Quds= la sainte.
Le traité du caliphe Omar et du patriarche Sophorone parle d'Iliya-إلياء) et non de jerusalem.
Le patriarche Sophrone avait obtenu du Caliphe Omar qu'il entre dans la cité sainte Iliya en pèlerin et non en conquérant.
Le caliphe Omar ibn al-Khatab à la demande du patriarche Sophrone visita l'église de la resurection et s'arreta pour s'assoir sous son porche ; au moment de la prière le patriarche Sophrone l'invita de faire la prière dans l'église, mais le caliph Omar il s'éloigna de l'eglise et fit sa prière en dehors la ou se trouve aujourd'huit la mosquée qui porte son nom la mosquée d'Omar sur l'esplanade des mosquées.
Une fois la prière terminée le patriarche Sophrone demanda au Caliph Omar pourquoi il a fait la prière ailleurs que dans l'église. Le caliph Omar lui a repondu qu'il ne veut pas que des générations futurs ne prennent le pretexte d'une prière à l'interieur de l'eglise pour la transformer en mosquée.
Le caliph Omar avait fait un decret interdisant aux musulmans de se reunir en ce lieu pour y prier.
Le caliphe Omar s'est rendu aussi sur l'esplanade des mosquée qui etait utilisée par les chrétiens comme une décharge publique des ordures de la ville d'Iliya.
Le caliph Omar et ses officiers ont netoyé eux meme de leurs mains l'esplanade des ordures.

EXLIBRIS
Membre banni
Membre banni

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 29 Jan - 7:14

EXLIBRIS a écrit:le caliph Omar il s'éloigna de l'eglise et fit sa prière en dehors la ou se trouve aujourd'huit la mosquée qui porte son nom la mosquée d'Omar sur l'esplanade des mosquées
Pour l'esplanade des mosquées, le fil est ici : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t793-pourquoi-les-musulmans-ont-ils-bati-une-mosquee-al-aqsa-sur-la-place-de-l-ancien-temple

EXLIBRIS a écrit:Le patriarche Sophrone avait obtenu du Caliphe Omar qu'il entre dans la cité sainte Iliya en pèlerin et non en conquérant
Un point discuté... Comme l'est l'attribution du "pacte d'Omar" à ce même `Umar ibn al-Khattāb : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t130p15-les-racines-de-l-etoile-jaune#2472

Je vais citer un auteur que Yahia n'apprécie pas :
Alfred-Louis de Prémare a écrit:La reddition de Jérusalem eut lieu sous le califat de 'Omar, mais les sources grecques contemporaines n'en donnent pas la date et le nom de 'Omar n'y apparaît point. Il faudra attendre la fin du siècle suivant pour que le nom de 'Omar apparaisse en tant que conquérant de la ville sainte, chez Théophane, puis chez les auteurs arabes au cours du IXe siècle, bien que les informateurs de ces derniers ne soient pas unanimes sur la question. Il est à noter également que les chroniques syriaques contemproaines de l'événement paraissent silencieuses à son sujet (...)

Balâdhurî, dans les Conquêtes, présente successivement trois brèves versions différentes de l'événement. Le général arabe qui encercle la ville puis en négocie la reddition avant d'en référer à 'Omar n'est pas le même partout. Dans une de ces versions, il est dit explicitement que 'Omar est venu en personne pour ratifier ces conditions ; les deux autres ne le disent pas précisément (...) Le géographe al-Bakrî fait état d'un récit selon lequel 'Omar, de Jâbiya, envoya à Jérusalem "un homme de la tribu des Jadîla qui la conquit (...) sur la base d'un traité de paix"

On a donné beaucoup d'importance au récit de Théophane (...) Il semble cependant que nous ayons, dans ce récit, un écho des récits islamiques tardifs (...) La légende de 'Omar conquérant Jérusalem avait eu le temps de prendre corps, pour différentes raisons

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 29 Jan - 8:01

La suite :
Alfred-Louis de Prémare a écrit:Le récit transmis par Théophane est une sorte de mise en scène, destinée à répliquer à la légende triomphaliste de 'Omar (...) Les auteurs chrétiens ultérieurs continueront à broder sur cette rencontre historique.

Outre le fait qu'aucun des textes contemporains ou proches de ce temps-là ne mentionne 'Omar comme constructeur d'un oratoire sur l'esplanade, l'histoire des vêtements sales et déchirés de 'Omar est en fait la transposition sur l'hagiographie de Sophronios d'un récit islamique faisant partie de l'hagiographie de 'Omar, et dont on retrouve la trace chez Tabarî. Tout se passe non pas à Iîliyâ' (Aelia=Jérusalem) mais à Aylat (Eilat, sur le golfe de 'Aqaba), avec l'évêque local, lequel n'est pas nommé (...) La série d'informations fragmentaires se poursuit, évoquant 'Omar, non à Aelia/Jérusalem, mais à Jâbiya dans son rôle de répartiteur du butin et de législateur scrupuleux (...)

Le seul élément chronologique qui demeure assuré est que les Arabes dont parle Sophronios dans son Sermon de Noël campaient entre Bethléem et Jérusalem dès Noël 634. Dans deux études successives, Heribert Busse propose de situer la prise de Jérusalem au printemps 635. Il estime que ce fut 'Amr Ibn al-'As -et non 'Omar- qui reçut la capitulation de la ville.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 15:00

Au détour d'une autre recherche, je suis tombé sur la narration de cet épisode selon la chronique tardive de Michel le Syrien (XIIe siècle). Elle n'a guère d'intérêt pour la réflexion sur la prise de Jérusalem (elle est écrite 5 siècles plus tard...) mais à malgré tout sa place sur ce fil. Voici donc :
Michel le Syrien a écrit:Omar ayant appris ce propos vint en Egypte et s’en rendit maître et de là se dirigea vers Jérusalem. Sophronius, évêque de cette ville, ayant vu Omar couvert de vêtements grossiers et usés, et d’une vieille pelisse en peau de brebis, vint lui offrir des habits magnifiques, en le priant de s’en revêtir. Dieu m’a donné, lui répondit Omar, les trésors de la Perse à Dispon, ceux des Grecs, ceux de Damas, de l’Egypte et beaucoup d’autres, et cependant je n’ai pas changé le costume de ma pauvreté afin que je n’oublie pas ce que je suis. Je n’accepterai point tes vêtements, et je ne dissimulerai jamais mon humble condition. Omar rendit de grands honneurs à l’évêque et lui confia l’administration du pays; en même temps il lui ordonna de construire une mosquée à la place ou avait été le temple de Salomon.
:arrow: http://remacle.org/bloodwolf/historiens/michellesyrien/chronique1.htm#169


Dernière édition par -Ren- le Dim 5 Aoû - 15:12, édité 1 fois

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 15:09

...Du coup, je continue sur ma lancée avec ce passage de Constantin VII Porphyrogénète (Xe siècle) qui dit écrire un "extrait de la chronique de Théophane, d’heureuse mémoire" :
Ce même Omar marcha contre la Palestine, assiégea et fit le blocus de Jérusalem pendant deux ans puis la prit par ruse. Sophonius, évêque de Jérusalem, personnage animé d’un zèle divin et d’une sagesse remarquable, reçut de lui les meilleures assurances que les églises ne seraient ni détruites ni saccagées. Quand Sophronius le vit, il dit : «En vérité, c’est l’abomination de la désolation évoquée par le prophète Daniel, qui se tenait dans ce saint lieu». Il exigea le Temple des Juifs construit par Salomon, pour en faire le lieu de son blasphème. Et c’est encore ainsi de nos jours.
:arrow: http://remacle.org/bloodwolf/historiens/constantin/administration10.htm#_ftnref2

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 16:10

Au passage, je poursuis l'exploration de mon site favori avec cet extrait de l'Histoire d'Heraclius par l'évêque arménien Sébéos (VIIe siècle) :
Les [Ismaélites], après avoir franchi le Jourdain, campèrent à Jéricho. La terreur qu’ils inspiraient gagna les habitants du pays, qui firent tous leur soumission. Cette nuit-là les habitants de Jérusalem mirent à l’abri la croix du Seigneur et tous les ustensiles des églises de Dieu ; ils les embarquèrent et les emmenèrent sur des vaisseaux au palais de Constantinople ; puis ils leur demandèrent la garantie d’un serment et leur firent leur soumission.
:arrow: http://remacle.org/bloodwolf/historiens/sebeos/heraclius.htm#_ftnref333

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 16:33

Dans la Chronique de Séert ( http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/35165/po1987_155.pdf;jsessionid=9C5A844E785E4AB9215ADBD46C9D4C8E?sequence=1 ), on lit :
Quand, la quatrième année de son califat, 'Omar envahit la Syrie, à son approche de Jérusalem, les habitants, accompagnés de leur évêque, sortirent à sa rencontre et prièrent pour lui. Ils lui demandèrent d'empêcher les Juifs de descendre dans la ville, à moins d'y acheter des maisons. Il exauça leur demande et empêcha les siens de faire du mal à la ville et à ses habitants. Ceux-ci lui ouvrirent les portes ; il leur accorda un édit portant le pacte qu'il contracta avec eux. Après être resté dix jours dans la ville et avoir donné des ordres pour y bâtir une mosquée sur la place du tombeau de Salomon, fils de David, et une citadelle à côté de la mosquée, il partit pour Médine ; il nomma Mo'âwya ben Abi Sofiân gouverneur de Syrie. On bâtit ce qu'avait ordonné 'Omar mais l'édifice tomba on le rebâtit et il tomba encore. Les musulmans, étonnés, en demandèrent la cause aux Juifs, qui leur dirent «Si l'on n'arrache pas la croix qui est arborée sur le Mont des Oliviers vis-à-vis de la Syrie, le bâtiment ne tiendra jamais debout». Les chrétiens, qui furent contraints de la renverser, la firent descendre avec honneur. Alors la reconstruction du bâtiment se maintint solidement. 'Omar, à qui on écrivit cette nouvelle, en fut frappé d'étonnement; il mourut après avoir été calife pendant dix ans, sept mois et trois jours.
:arrow: http://www.patristique.org/sites/patristique.org/IMG/pdf/po_65_xiii_4.pdf (p.623)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 17:14

Passons à une source musulmane du IXe siècle :
Balâdhurî a écrit:Comme Amr assiégeait Jérusalem [Iliya], en l'an 16, Abu-'Ubaidah vint à lui après avoir réduit Kinnasrin et ses environs, et, sur la foi d'un rapport, l'envoya de Jérusalem à Antioche dont les habitants avaient violé le pacte. 'Amr soumit la ville et revint. Deux ou trois jours seulement après son retour, les habitants de Jérusalem demandèrent à capituler devant Abu-'Ubaidah selon les mêmes termes que les villes syriennes en matière de taxes et kharadj, demandant le même traitement que leurs égaux alentours, à condition que ce pacte soit passé avec 'Umar ibn-al-Khattab en personne ; Abu-'Ubaidah communiqua ceci par écrit à 'Umar qui vint d'abord à al-Jabiyah à Damas puis à Jérusalem. Les termes de la capitulation avec les gens de Jerusalem prirent effet avec lui et il leur donna une déclaration écrite. La conquête de Jérusalem a eu lieu en l'an 17.

Un autre compte-rendu a été rapporté au sujet de la conquête de Jérusalem.

Al-Kasim ibn-Sallam de Yazid Ibn-Abi-Habib : Khalid ibn Thabit al-Fahmi a été envoyé par 'Umar ibn-al-Khattab, qui était à ce moment-là dans al-Jabiyah, à la tête d'une armée contre Jérusalem. Après avoir combattu avec les habitants, ceux-ci acceptèrent de payer quelque-chose sur ce qui était au sein de leur ville fortifiée et de livrer aux musulmans tout ce qui était l'extérieur. 'Umar est venu et a souscrit, après quoi il retourna vers Al-Madinah.

Hisham ibn-Ammar de al-Auza'i : Abu-'Ubaidah soumit Kinnasrin et sa région en l'an 16, après quoi il vint en Palestine, et assiégea Jérusalem, dont les gens lui demandèrent un pacte, ce qu'il fit en l'an 17, en stipulant que 'Umar viendrait en personne en mettre les termes en vigueur et en faire une déclaration écrite.
:arrow: http://archive.org/stream/originsofislamic00balarich#page/212/mode/2up/ (en anglais)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 19:46

J'avais trouvé un lien prometteur pour les premières chroniques byzantines, mais malheureusement, les pages manquent à l'endroit qui nous intéresse ici : http://books.google.fr/books?id=o1379rbkgssC&lpg=PP1&hl=fr&pg=PA99#v=onepage&q&f=false

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  Idriss le Dim 5 Aoû - 21:44

On bâtit ce qu'avait ordonné 'Omar mais l'édifice tomba on le rebâtit et il tomba encore. Les musulmans, étonnés, en demandèrent la cause aux Juifs, qui leur dirent «Si l'on n'arrache pas la croix qui est arborée sur le Mont des Oliviers vis-à-vis de la Syrie, le bâtiment ne tiendra jamais debout». Les chrétiens, qui furent contraints de la renverser, la firent descendre avec honneur. Alors la reconstruction du bâtiment se maintint solidement. 'Omar, à qui on écrivit cette nouvelle, en fut frappé d'étonnement

Propagande contre propagande? Amusant !
avatar
Idriss

Messages : 3690
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Dim 5 Aoû - 22:08

Idriss a écrit:Propagande contre propagande? Amusant !
N'est-ce pas ? ;)
...Ce qui est particulier dans cette histoire, c'est que chaque camp avait une bonne raison idéologique de croire à la rencontre entre 'Umar et Sophrone...

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  -Ren- le Mar 7 Aoû - 16:33

Source très tardive (XIIe siècle), la Chronique de Michel le Syrien :
Omar ayant appris ce propos vint en Egypte et s’en rendit maître et de là se dirigea vers Jérusalem. Sophronius, évêque de cette ville, ayant vu Omar couvert de vêtements grossiers et usés, et d’une vieille pelisse en peau de brebis, vint lui offrir des habits magnifiques, en le priant de s’en revêtir. Dieu m’a donné, lui répondit Omar, les trésors de la Perse à Dispon, ceux des Grecs, ceux de Damas, de l’Egypte et beaucoup d’autres, et cependant je n’ai pas changé le costume de ma pauvreté afin que je n’oublie pas ce que je suis. Je n’accepterai point tes vêtements, et je ne dissimulerai jamais mon humble condition. Omar rendit de grands honneurs à l’évêque et lui confia l’administration du pays; en même temps il lui ordonna de construire une mosquée à la place ou avait été le temple de Salomon.
:arrow: http://remacle.org/bloodwolf/historiens/michellesyrien/chronique1.htm#169

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  Yahia le Lun 17 Sep - 23:24

-Ren- a écrit:
Je vais citer un auteur que Yahia n'apprécie pas :
Alfred-Louis de Prémare a écrit:

Balâdhurî, dans les Conquêtes, présente successivement trois brèves versions différentes de l'événement. Le général arabe qui encercle la ville puis en négocie la reddition avant d'en référer à 'Omar n'est pas le même partout. Dans une de ces versions, il est dit explicitement que 'Omar est venu en personne pour ratifier ces conditions ; les deux autres ne le disent pas précisément (...) Le géographe al-Bakrî fait état d'un récit selon lequel 'Omar, de Jâbiya, envoya à Jérusalem "un homme de la tribu des Jadîla qui la conquit (...) sur la base d'un traité de paix"


Et que je n'aime toujours pas, notamment à cause de son usage partial des sources (il récuse les sources musulmanes, mais les utilise malgré tout quand cela l'arrange). Dans la globalité de son livre il insiste longuement sur la soif effrénée de butin comme principal moteur de l'expansion arabe, il néglige sciemment les autres aspects,avec un acharnement tout particulier à détricoter la version dite "officielle" . Non pas en tant qu'historien, ce qui ne me dérangerait pas, mais en tant qu'idéologue. Ce qui ne m'empêche pas de trouver des renseignements et des points de vue intéressants dans ses ouvrages.

En l'occurence, Balâdhurî, quoique tardif est une source relativement fiable et détaillée.Les historiens lui reconnaissent la fidélité à ses sources Il ne faut pas voir en ses trois versions différentes des événements une incohérence , mais une fidélité méthodique aux sources, comme il était d'usage chez ces auteurs. Fidélité méthodique ? Face à plusieurs récits provenant de source sûre, selon leurs critères analogues à la transmission de hâdiths, l'usage était de les reprendre tous très scrupuleusement tels quels, sans vouloir trancher, ou synthétiser .Bref, cet auteur ne construit pas un récit hagiographique. Ces versions sont différentes , dans le détail, mais non globalement contradictoires . Qu'omar aie conquis en personne Al-Qods n'a jamais été dit. Que ce soit le chef X, ou T, c'est un détail. Qu'il soit personnellement venu sur place signer le pacte, c'est aussi un "détail" incertain, voire peu probable, quoique non formellement à rejeter.
Ce qui est important c'est la manière, les rapports entre vainqueurs et habitants, la date et les circonstance globales sur lesquels il y a peu de discussion.

"Détails", au sens des faits historiques en général, mais non détail pour ce qui concerne la légende et la symbolique. L'encyclopédie de l'Islam 2 tranche pour le caractère légendaire ajouté tardivement de ces récits de rencontres.

En réalité, il n'y a pas de preuve définitive ni dans un sens ni dans un autre, juste des indices, comme souvent.

Ce qui permet à chacun de développer sa propre symbolique, et ses certitudes. L'abondance des détails sur la rencontre entre Sophronius et Omar, par contre n'a aucune crédibilté historique. Mais quand les légendes sont jolies, comme ici globalement,cela ne me dérange pas ...

On aurait, me semble-t-il ajouté quelques fioritures moins belles et plus polémiques, sur les juifs si je me rappelle bien ?

Ce qui serait plus intéressant à analyser, à ce propos , c'est la permission accordée aux familles juives de retourner dans la ville. Signe supplémentaire que la relation entre arabes et juifs à cette époque était loin d'être univoque.



Dernière édition par Yahia le Mar 18 Sep - 7:18, édité 1 fois (Raison : consultation des sources)
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jéru-Salaam = Ælia =Iliya = إليا , le caliph Omar et le patriarche Sophrone

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum