Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avis

Message  brutus le Sam 10 Mar - 21:52

HANNAT a écrit:
Isabelle a écrit:Le judaïsme ne dira pas pourquoi les lois de Sabbat sont ainsi faites, mais que c'est Dieu qui veut éprouver les Hommes.

ce n'est pas "éprouver", c'est un plaisir et une joie immense de lâcher prise avec le quotidien une fois par semaine et de ne se préoccuper que du spirituel pendant 25h (sans même avoir le souci de se préparer le repas, puisqu'on fait tout à l'avance).
Et si un medecin juif est appelé le jour du Sabbat pour soigner son fils ......
Il le fait à l'avance....(je taquine....)
Vous reportez donc la vaisselle au lendemain.
Mais consacrer du temps à Dieu est une bonne chose j'en conviens.



brutus

Messages : 254
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  HANNAT le Sam 10 Mar - 22:01

Personnellement j'ai un lave-vaisselle, mais il est permis de faire la vaisselle à condition d'utiliser une brossette car il est interdit d'essorer de tordre, donc d'utiliser une éponge.
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  kahwa le Dim 11 Mar - 0:03

HANNAT a écrit:
"Est-elle plus facile à concerver?" -> il y a un processus de salage et de rinçage dans la préparation et comme le sel aide à conserver les aliments, peut-être.

Est-ce obligatoire de saler la viande ?

HANNAT a écrit:Le nom du porc en hébreu est H'azir qui vient d'une racine qui signifie" rendu" .

Ca ressemble à l'arabe. On dit "Khenzir".

kahwa

Messages : 354
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

avis

Message  brutus le Dim 11 Mar - 2:14

HANNAT a écrit:Personnellement j'ai un lave-vaisselle, mais il est permis de faire la vaisselle à condition d'utiliser une brossette car il est interdit d'essorer de tordre, donc d'utiliser une éponge.
Je respecte Ces principes mais il me semble trop astrégant car on en fait des principes divins et on passe peut-être à coté de l'essentiel.
Jésus Juf à part entiére critiquer les scribes et les pharisiens du fait qu'il respecté plu la lettre que l'esprit de la loi.
Mais la brosset qui la tient et l'utilise.
On devient dans certain cas esclave de la loi au mot prés.
Alors que la loi est faite pour être au service de Dieu.
La loi est au sercice de l'homme pasa l'homme au service de la loi.

Est-il autorisé le jour de sabbat de faire l'aumône si un sdf se présente chez soi pour avoir de quoi manger pour ne pas mourir de faim?
un docteur juif peut-il guerrir un malade le jour de sabbat même si il y urgence?
Appliquer une loi au pied de la lettre peut ammener à des abérations.
Mais chacun est libre de fairecomme il veut si Dieu le veut.

brutus

Messages : 254
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 73
Localisation : France Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  kahwa le Dim 11 Mar - 4:44

-Ahouva- a écrit:Relisez-moi : le Shabbat doit être transgressé pour sauver une vie car Dieu nous ordonne de choisir la vie plutôt que la mort.

Je ne connais pas bien les termes, j'ai cru aussi que ça voulais dire "transgression".

Est-ce qu'il y a des choses - au niveau nourriture- à respecter pour le Sabbat ?

Y'a t'il des obligations, des choses à boire ou manger pour le début ou la fin du Shabbat ?

kahwa

Messages : 354
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  -Ahouva- le Mar 13 Mar - 3:07

kahwa a écrit:Je ne connais pas bien les termes, j'ai cru aussi que ça voulais dire "transgression".

Est-ce qu'il y a des choses - au niveau nourriture- à respecter pour le Sabbat ?

Y'a t'il des obligations, des choses à boire ou manger pour le début ou la fin du Shabbat ?
Je pensais que ce terme -prescription- était connu, désolée. Non, il n'y a pas d'obligation en-dehors du vin et des halloth (une variété de pain) qui appartiennent au rituel. L'idée est que les deux premiers repas doivent être plus somptueux que d'habitude et le troisième plus léger, car il en va de la mitzvah du délice de Shabbat (Oneg Shabbat) mais les spécialités culinaires qui sont servies varient bien sûr selon les communautés.
avatar
-Ahouva-

Messages : 881
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 31
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  HANNAT le Mar 13 Mar - 5:27

Je crois qu'il est recommandé de manger de la viande, d'où un certain antagonisme avec les chrétiens qui eux "font maigre" le vendredi, mangent du poisson ou des oeufs. Sinon comme le dit Ahouva on fait une bénédiction sur "le fruit de la vigne" (donc du vin ou du jus de raisin) et on fait un pain spécial de Shabbat, deux pains tressés les H'allot
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  Invité le Sam 17 Mar - 2:27

brutus a écrit:Pour ma part ces régles me semble plus des régles d'hygiennes que des régles divines.
HANNAT a écrit:voilà les gros principes

j'aimerais savoir si c'est exactement pareil chez les musulmans ou s'il existe des différences ? (sachant qu'un ami musulman m'a servi une paëlla aux fruits de mer)

Voici le passage coranique en question :

  • 6:145- Dis, dans ce qui m’est révélé, je ne trouve rien qui soit défendu à un mangeur d’en manger, sauf ce qui meurt de lui-même, ou du sang que l’on fait couler, ou de la chair de porc.....

    En voici l'explication :

    De ces interdictions que l’on fait connaître ici, on donne aussi la raison, celle-ci étant que l’animal qui meurt de lui-même, le sang et la viande de porc sont impurs, alors que la raison de la prohibition des animaux sur lesquels un autre nom que celui d’Allah a été prononcé est différente, v.g., fisq, ou une transgression du commandement Divin, lequel exige d’éviter ce qui est d’une façon quelconque relié à l’idolâtrie. L’impureté, dans le cas des trois premiers, provient de leur effet pernicieux respectivement sur les systèmes intellectuel, physique et moral, alors que la transgression dans le cas du dernier affecte la condition spirituelle.

    Source : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t962-pourquoi-dieu-a-beni-l-islam-reponse-en-1300-pages (page 311)


En voici une autre explication :

  • Experience also shows that different types of food affect the intellect and the mind in different ways. For instance, careful observation would disclose that people who refrain altogether from eating meat gradually suffer a decline of the faculty of bravery ; they lose courage and thus suffer the loss of a divinely bestowed praiseworthy faculty. This is reinforced by the evidence of the divine law of nature that the herbivorous animals do not possess the same degree of courage as do carnivorous ones. The same applies to birds. Thus there is no doubt that morals are affected by food.

    Source : Philosophy of the teachings of Islam, page 9.

    Traduction rapide :

    L'expérience montre aussi que les différents types d'aliments affecte le système intellectuel et la condition spirituelle de différentes manières. Par exemple, une observation minutieuse pourrait révéler que les personnes qui s'abstiennent complètement de manger de la viande souffrent d'un déclin progressif des facultés de courage, de bravoure ; elles souffrent ainsi de la perte d'une faculté divinement conférée à l'homme et digne de louanges. Et ceci tire son évidence des lois de la nature qui veulent que les herbivores ne montrent pas le même degré de témérité que les carnivores. La même chose s'applique aux oiseaux. Ainsi, il n'y a pas de doute que la condition morale, spirituelle etc. est affectée par la nourriture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

avis

Message  brutus le Sam 27 Oct - 23:41

A ce qu'on en dit il sembmerait même que le porc soit tué façon Halal.
Je dit bien façon Halal.

Je souhaiterai que les Juifs et les musulmans de ce forum nous expliquent les raisons théologiques au sein de leur religion pour ce qui est de l'abbatage des animaux voir de la maniére de les cuisiner.
Doit-on suivre une tradition ou un acte religieux donné à un temps donné, dans des lieux donnés, à une époque donnée.
Dans mon raisonnement j'exclue le porc bien entendu qui est ilicite dans les deux religions juive et musulmane.
Pour ma part ces régles me semble plus des régles d'hygiennes que des régles divines.
Ces régles ont été dictées par qui , ou et quand, pourquoi, pour qui?

Quant-on égorge un animal il y a risque de mélange du sang et des aliments encore présent dans l'estomac , ces aliments étant déjà en état de décompsition avancée d'ou risque de contamination des viandes que l'on veut saines.

La viande Halal ou Kacher est-elle meilleur au gout? Est-elle plus facile à concerver?
A l'époque il n'y avait pas de frigidaire ni de congélateur.

Comment Dieu peut-il dire que certaines viandes d'animaux sont impures quant-il dit dans la création que tout est BON et BEAU.

Oui j'aimerai savoir.......................

brutus

Messages : 254
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 73
Localisation : France Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  Tov le Dim 28 Oct - 1:41

Elle n'est ni meilleure ni moins bonne.

Je souhaiterai que les Juifs et les musulmans de ce forum nous expliquent les raisons théologiques au sein de leur religion pour ce qui est de l'abbatage des animaux voir de la maniére de les cuisiner.


Deutéronome chap12 :

Quand l'Éternel, ton Dieu, aura étendu ton territoire comme il te l'a promis, et que tu diras: "Je voudrais manger de la viande," désireux que tu seras d'en manger, tu pourras manger de la viande au gré de tes désirs. 21 Trop éloigné du lieu choisi par l'Éternel, ton Dieu, comme siège de son nom, tu pourras tuer, de la manière que je t'ai prescrite, de ton gros ou menu bétail que l'Éternel t'aura donné, et en manger dans tes villes tout comme il te plaira. 22 Seulement, comme on mange du chevreuil et du cerf, ainsi tu en mangeras; l'impur et le pur en pourront manger ensemble. 23 Mais évite avec soin d'en manger le sang; car le sang c'est la vie, et tu ne dois pas absorber la vie avec la chair. 24 Ne le mange point! Répands-le à terre, comme de l'eau.

Les mots "de la manière que je t'ai prescrite" constitue une nette allusion à la Loi Orale orale en ce qui concerne l'abattage rituel.
Abbatage rituel, incision: http://www.col.fr/IMG/pdf/animal.pdf

En ce qui concerne la façon de les cuisiner, le principal principe est de ne pas mélanger la viande et le lait :
"Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère. un chevreau dans le lait de sa mère." (Ex 23 ;19, 34 :26 ; Deut 14 :21)

Dans mon raisonnement j'exclue le porc bien entendu qui est illicite dans les deux religions juive et musulmane.

Vous pouvez aussi exclure :

L'Éternel parla à Moïse et à Aaron, en leur disant: 2 "Parlez ainsi aux enfants d'Israël: voici les animaux que vous pouvez manger, entre tous les quadrupèdes qui vivent sur la terre: 3 tout ce qui a le pied corné et divisé en deux ongles, parmi les animaux ruminants, vous pouvez le manger. 4 Quant aux suivants, qui ruminent ou qui ont le pied corné, vous n'en mangerez point: le chameau, parce qu'il rumine mais n'a point le pied corné: il sera immonde pour vous; 5 la gerboise, parce qu'elle rumine, mais n'a point le pied corné: elle sera immonde pour vous; 6 le lièvre, parce qu'il rumine, mais n'a point le pied corné: il sera immonde pour vous; 7 le porc, qui a bien le pied corné, qui a même le sabot bifurqué, mais qui ne rumine point: il sera immonde pour vous. 8 Vous ne mangerez point de leur chair, et vous ne toucherez point à leur cadavre: ils sont immondes pour vous. 9 Voici ce que vous pouvez manger des divers animaux aquatiques: tout ce qui, dans les eaux, mers ou rivières, est pourvu de nageoires et d'écailles, vous pouvez en manger. 10 Mais tout ce qui n'est pas pourvu de nageoires et d'écailles, dans les mers ou les rivières, soit ce qui pullule dans l'eau, soit les animaux qui l'habitent, ils vous sont abominables, 11 abominables ils resteront pour vous: ne mangez point de leur chair, et ayez leurs cadavres en abomination. 12 Tout ce qui, dans les eaux, est privé de nageoires et d'écailles, vous sera une abomination. 13 Et voici, parmi les oiseaux, ceux que vous repousserez; on ne les mangera point, ils sont abominables: l'aigle, l'orfraie, la vallérie; 14 le faucon et le vautour selon ses espèces; 15 tous les corbeaux selon leurs espèces; 16 l'autruche, l'hirondelle, la mouette, l'épervier selon ses espèces; 17 le hibou, le cormoran, la hulotte; 18 le porphyrion, le pélican, le percnoptère; 19 la cigogne, le héron selon ses espèces, le tétras et la chauve-souris. 20 Tout insecte ailé qui marche sur quatre pieds vous sera une abomination. 21 Toutefois, vous pourrez manger, parmi les insectes ailés marchant sur quatre pieds, celui qui a au-dessus de ses pieds des articulations au moyen desquelles il saute sur la terre. 22 Vous pouvez donc manger les suivants: l'arbé selon ses espèces, le solam selon les siennes, le hargol selon ses espèces et le hagab selon les siennes. 23 Mais tout autre insecte ailé qui a quatre pieds, sera pour vous chose abominable. 24 Ceux qui suivent vous rendront impurs; quiconque touchera à leur cadavre sera souillé jusqu'au soir, 25 et qui transportera quoi que ce soit de leur cadavre lavera ses vêtements, et restera souillé jusqu'au soir: 26 tout quadrupède qui a l'ongle divisé mais non fourché, ou qui ne rumine point, ceux-là sont impurs pour vous: quiconque y touchera sera souillé. 27 Tous ceux d'entre les animaux quadrupèdes qui marchent à l'aide de pattes, sont impurs pour vous: quiconque touche à leur cadavre sera souillé jusqu'au Voici ceux que vous tiendrez pour impurs, parmi les reptiles qui se traînent sur la terre: la taupe, le rat, le lézard selon ses espèces; 30 le hérisson, le crocodile, la salamandre, la limace et le caméléon. 31 Ceux-là sont impurs pour vous entre tous les reptiles: quiconque les touchera après leur mort sera souillé jusqu'au soir. 32 Tout objet sur lequel il en tomberait quelque chose après leur mort, deviendrait impur: soit ustensile de bois, soit vêtement, peau ou sac, tout objet destiné à un usage quelconque. II doit être passé dans l'eau, restera souillé jusqu'au soir, et alors deviendra pur. 33 Que s'il en tombe quelque chose dans l'intérieur d'un vase d'argile, tout son contenu sera souillé, et le Tout reptile, qui se traîne sur le sol, est chose abominable on n'en doit pas manger. 42 Tout ce qui se traîne sur le ventre, ou se meut soit sur quatre pieds, soit sur un plus grand nombre de pieds, parmi les reptiles quelconques rampant sur le sol, vous n'en mangerez point, car ce sont choses abominables. 43 Ne vous rendez point vous-mêmes abominables par toutes ces créatures rampantes; ne vous souillez point par elles, vous en contracteriez la souillure. 44 Car je suis l'Éternel, votre Dieu; vous devez donc vous sanctifier et rester saints, parce que je suis saint, et ne point contaminer vos personnes par tous ces reptiles qui se meuvent sur la terre. 45 Car je suis l'Éternel, qui vous ai tirés du pays d'Egypte pour être votre Dieu; et vous serez saints, parce que je suis saint. 46 Telle est la doctrine relative aux quadrupèdes, aux volatiles, à tous les êtres animés qui se meuvent dans les eaux et à tous ceux qui rampent sur la terre;

(Lévitique chap 11)

Pour ma part ces régles me semble plus des régles d'hygiennes que des régles divines.
Ces régles ont été dictées par qui , ou et quand, pourquoi, pour qui?

Je ne vois pas de problème d'hygiène entre un poisson avec ou sans écaille ni même entre la dinde (casher) et l'autruche (non casher).
selon la tradition juive, la plupart de ces règles ont été prescrites ou ont comme pour origine "l’Éternel".

Quant-on égorge un animal il y a risque de mélange du sang et des aliments encore présent dans l'estomac , ces aliments étant déjà en état de décomposition avancée d'ou risque de contamination des viandes que l'on veut saines.

La casherout n'est pas basée sur l'hygiène. Par ailleurs, l’actualité nous a démontré qu'il existe de nombreux cas de contamination en dehors des circuits Hallal ou casher.

Comment Dieu peut-il dire que certaines viandes d'animaux sont impures quant-il dit dans la création que tout est BON et BEAU.

Quelle est votre définition de pureté et d'impureté ?
avatar
Tov

Messages : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les interdits alimentaires dans le Judaïsme et l'Islam, points communs, différences.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum