Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Heavy metal et religions

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Heavy metal et religions

Message  Idriss le Mar 28 Aoû - 19:55

-Ren- a écrit:
Ce qui prédomine, c'est avant tout un côté "Grand Guignol" qui relève du jeu cathartique.


Salam
On peut peut-être rapprocher cela des fêtes traditionnelle comme les carnavals !

Voilà qui fait écho à :
René Guénon, Symboles de la science sacrée, Chap.XXI : Sur la signification des fêtes « carnavalesques »

http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-sur-la-signification-des-fetes-carnavalesques-1-69058939.html

Texte à lire en entier

Version reader Digest:
les fêtes « carnavalesques », expression qui nous paraît assez claire pour être facilement comprise de tout le monde, puisque le carnaval représente effectivement ce qui en subsiste encore aujourd'hui en Occident ; nous disions alors qu'il se pose, au sujet de ce genre de fêtes, des questions qui méritent un examen plus approfondi. En effet l'impression qui s'en dégage est toujours, et avant tout, une impression de « désordre » au sens le plus complet de ce mot comment donc se fait-il que l'on constate leur existence, non pas seulement à une époque comme la nôtre, où l'on pourrait en somme, si elles lui appartenaient en propre, les considérer tout simplement comme une des nombreuses manifestations du déséquilibre général, mais aussi, et même avec un bien plus grand développement, dans des civilisations traditionnelles avec lesquelles elles semblent incompatibles au premier abord ?

Il n'est pas inutile de citer ici quelques exemples précis, et nous mentionnerons tout d'abord, à cet égard, certaines fêtes d’un caractère vraiment étrange qui se célébraient au moyen âge : la « fête de l'âne », où cet animal, dont le symbolisme proprement « satanique » est bien connu dans toutes les traditions , était introduit jusque dans le chœur même de l'église, où il occupait la place d'honneur et recevait les plus extraordinaires marques de vénération ; et la « fête des fous », où le bas clergé se livrait aux pires inconvenances, parodiant à la fois la hiérarchie ecclésiastique, la liturgie elle-même . Comment est-il possible d'expliquer que de pareilles choses, dont le caractère le plus évident est incontestablement un caractère de parodie et même de sacrilège , aient pu, à une époque comme celle-là, être non seulement tolérées, mais même admises en quelque sorte officiellement ?

il s'agit en somme de « canaliser » en quelque sorte ces tendances et de les rendre aussi inoffensives qu'il se peut, en leur donnant l'occasion de se manifester, mais seulement pendant des périodes très brèves et dans des circonstances bien déterminées, et en assignant ainsi à cette manifestation des limites étroites qu'il ne lui est pas permis de dépasser . S'il n'en était pas ainsi, ces mêmes tendances, faute de recevoir le minimum de satisfaction exigé par l'état actuel de l'humanité, risqueraient de faire explosion, si l'on peut dire , et d'étendre leurs effets à l'existence tout entière, collectivement aussi bien qu'individuellement...

Outre cette explication générale, qui est parfaitement évidente quand on veut bien y réfléchir, il y a quelques remarques utiles à faire, en ce qui concerne plus particulièrement les « mascarades », qui jouent un rôle important dans le carnaval proprement dit et dans d'autres fêtes plus ou moins similaires

le masque, qui est censé cacher le véritable visage de l'individu, fait au contraire apparaître aux yeux de tous ce que celui-ci porte réellement en lui-même, mais qu'il doit habituellement dissimuler. Il est bon de noter, car cela en précise davantage encore le caractère, qu'il y a là comme une parodie du « retournement » qui, ainsi que nous l’avons expliqué ailleurs , se produit à un certain degré du développement initiatique ; parodie, disons-nous, et contrefaçon vraiment « satanique », car ici ce « retournement » est une extériorisation, non plus de la spiritualité, mais, tout au contraire, des possibilités inférieures de l'être .


Idriss

Messages : 4268
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heavy metal et religions

Message  -Ren- le Mar 28 Aoû - 22:52

Idriss a écrit:Voilà qui fait écho à René Guénon
Que ferions-nous sans ta capacité à nous "sortir du cadre" ^^
...Et de fait, je trouve que tu touches à quelque-chose de très juste.
En musicien, je dirais que pour comprendre le Metal, il faut comprendre sa différence avec le Punk.
Le Metal est cathartique, le Punk est nihiliste.
Le Metal relève de la domestication d'une violence à canaliser, le Punk relève du défoulement qui nie tout lendemain.
Lorsqu'on éprouve une forte violence intérieure, qu'il s'agisse de notre histoire personnelle ou du regard que l'on porte sur le monde qui nous entoure, on peut se retrouver à osciller entre ces deux pôles : faut pas chercher un sens (punk) / il y a un sens (Metal... mythologique, progressiste, sataniste, écolo, etc. ...tout existe dans ce genre)

PS: prenant le temps de relire le sujet, je réalise que nous parlions d'Orphaned Land dès la première page - je viens de remettre mon lien vidéo à jour ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15908
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heavy metal et religions

Message  Idriss le Mer 29 Aoû - 19:08

Salam
Je absolument pas d'accord avec ton analyse sur le Punk...Mais je n'ai pas le courage de me lancer sur le sujet à cet heure ci!
La grosse différence entre le Punk et le Métal c'est que dans le métal il y a trop de notes !

Juste pour le fun , j'ai vu Trust en concert en 1981 , tu avais quel age!?



avatar
Idriss

Messages : 4268
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heavy metal et religions

Message  -Ren- le Mer 29 Aoû - 19:57

Idriss a écrit:Je absolument pas d'accord avec ton analyse sur le Punk
Alors ce sera un plaisir que de te lire sur le sujet ! ^^

Idriss a écrit:Juste pour le fun , j'ai vu Trust en concert en 1981 , tu avais quel age!?
3 ans :mm:




_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15908
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Heavy metal et religions

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum