Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Le prophète (sws) était-il illettré ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  Invité le Dim 27 Fév - 16:04

Une chronique intéressante de Rachid Benzine sur la question de l’illettrisme du prophète :saws:

Ummî» pourrait aussi bien signifier «Gentil», c’est-à-dire un individu ou un peuple qui n’a pas encore eu accès aux écritures révélées.


Le Prophète de l’Islam était-il lettré ou illettré ? Etait-il «ummî» ou non ? A voir l’étymologie du mot, les débats à son sujet chez les premiers exégètes de l’Islam et les affirmations de chercheurs contemporains, la question n’est pas prête d’être tranchée. Cela la rend d’autant plus polémique qu’elle revêt un caractère crucial pour les croyants. En effet, la foi musulmane n’a cessé d’affirmer que la dimension la plus miraculeuse de la vie du Prophète de l’Islam résidait dans le fait que celui-ci ait pu recevoir le Coran dans toute sa pureté divine, alors même qu’il était vierge de toute science. Pourtant, la tradition musulmane fait état d’épisodes au cours desquels on voit le Prophète écrire. Par exemple à l’occasion de la conclusion d’un pacte avec ses adversaires ou, peu avant sa mort, pour demander de quoi rédiger son testament spirituel. Ces épisodes ont dérouté les exégètes musulmans. Pourquoi le Coran évoque-t-il à deux reprises, pour qualifier le Prophète, le mot «ummî» ; les exégètes ont choisi de le traduire majoritairement par «illettré» ? Pourtant, dès les premiers siècles de l’Islam, certains savants ont proposé plusieurs sens à ce mot, qui pourrait signifier «le peuple des Arabes» ou bien «les habitants de La Mecque» ou encore «pur, naturel», comme l’enfant qui vient de naître. Les chercheurs contemporains ont proposé d’autres sens à la lumière d’un travail plus poussé sur la sémantique de l’Arabie du VIIème siècle : «Ummî» pourrait aussi bien signifier «Gentil», c’est-à-dire un individu ou un peuple qui n’a pas encore eu accès aux écritures révélées. Le Prophète serait dans cette perspective un ingénu, qui n’aurait pas encore été éclairé par la révélation. C’est d’ailleurs cette définition qu’a retenue Mohammed Hamidullah dans sa traduction du Coran.
Avec le temps, le concept d’illettrisme du Prophète est devenu un argument crucial contre les adversaires de l’Islam, notamment ceux qui estimaient que le Prophète s’était en réalité inspiré d’autres textes révélés pour rédiger le discours coranique et le dicter comme s’il s’agissait d’une révélation. Mohammed Arkoun, lui, est un des rares à avoir souligné l’inutilité de tels débats. Ils sont selon lui totalement anachroniques car le Prophète appartenait à une société où dominait l’oralité : la capacité qu’il aurait eue – ou pas- à écrire et à lire n’est pas une question qui se pose dans ces sociétés. C’est un «impensable» et un «impensé». La véritable question n’est en réalité pas tant de savoir si le Prophète était lettré ou non – pour peu qu’on retienne la traduction de «illettré» pour le mot «ummî». La question est plutôt de s’interroger sur les raisons pour lesquelles cet aspect de sa personnalité est devenu important à un moment donné. Peut-être qu’il a participé au passage de Mohammed, personnage historique, au Mohammed Prophète, capable de réaliser l’irréalisable. Un «analphabète» capable de léguer une révélation dans un style et une langue considérés comme irréprochables… c’est l’impossible rendu possible !

http://www.aujourdhui.ma/chroniques-details62975.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  GILBERT-MICHEL le Dim 27 Fév - 17:06

Ahmadinejad a écrit:Une chronique intéressante de Rachid Benzine sur la question de l’illettrisme du prophète :saws:

Ummî» pourrait aussi bien signifier «Gentil», c’est-à-dire un individu ou un peuple qui n’a pas encore eu accès aux écritures révélées.


Le Prophète de l’Islam était-il lettré ou illettré ? Etait-il «ummî» ou non ? A voir l’étymologie du mot, les débats à son sujet chez les premiers exégètes de l’Islam et les affirmations de chercheurs contemporains, la question n’est pas prête d’être tranchée. Cela la rend d’autant plus polémique qu’elle revêt un caractère crucial pour les croyants. En effet, la foi musulmane n’a cessé d’affirmer que la dimension la plus miraculeuse de la vie du Prophète de l’Islam résidait dans le fait que celui-ci ait pu recevoir le Coran dans toute sa pureté divine, alors même qu’il était vierge de toute science. Pourtant, la tradition musulmane fait état d’épisodes au cours desquels on voit le Prophète écrire. Par exemple à l’occasion de la conclusion d’un pacte avec ses adversaires ou, peu avant sa mort, pour demander de quoi rédiger son testament spirituel. Ces épisodes ont dérouté les exégètes musulmans. Pourquoi le Coran évoque-t-il à deux reprises, pour qualifier le Prophète, le mot «ummî» ; les exégètes ont choisi de le traduire majoritairement par «illettré» ? Pourtant, dès les premiers siècles de l’Islam, certains savants ont proposé plusieurs sens à ce mot, qui pourrait signifier «le peuple des Arabes» ou bien «les habitants de La Mecque» ou encore «pur, naturel», comme l’enfant qui vient de naître. Les chercheurs contemporains ont proposé d’autres sens à la lumière d’un travail plus poussé sur la sémantique de l’Arabie du VIIème siècle : «Ummî» pourrait aussi bien signifier «Gentil», c’est-à-dire un individu ou un peuple qui n’a pas encore eu accès aux écritures révélées. Le Prophète serait dans cette perspective un ingénu, qui n’aurait pas encore été éclairé par la révélation. C’est d’ailleurs cette définition qu’a retenue Mohammed Hamidullah dans sa traduction du Coran.
Avec le temps, le concept d’illettrisme du Prophète est devenu un argument crucial contre les adversaires de l’Islam, notamment ceux qui estimaient que le Prophète s’était en réalité inspiré d’autres textes révélés pour rédiger le discours coranique et le dicter comme s’il s’agissait d’une révélation. Mohammed Arkoun, lui, est un des rares à avoir souligné l’inutilité de tels débats. Ils sont selon lui totalement anachroniques car le Prophète appartenait à une société où dominait l’oralité : la capacité qu’il aurait eue – ou pas- à écrire et à lire n’est pas une question qui se pose dans ces sociétés. C’est un «impensable» et un «impensé». La véritable question n’est en réalité pas tant de savoir si le Prophète était lettré ou non – pour peu qu’on retienne la traduction de «illettré» pour le mot «ummî». La question est plutôt de s’interroger sur les raisons pour lesquelles cet aspect de sa personnalité est devenu important à un moment donné. Peut-être qu’il a participé au passage de Mohammed, personnage historique, au Mohammed Prophète, capable de réaliser l’irréalisable. Un «analphabète» capable de léguer une révélation dans un style et une langue considérés comme irréprochables… c’est l’impossible rendu possible !

http://www.aujourdhui.ma/chroniques-details62975.html


En effet, Il n'était pas illettré au sens commun du terme .
Comme il en est de beaucoup de notions, que ce soit dans La Bible ou dans Le Coran (ou autres), il faut "élever" le sens d'un concept au niveau spirituel et non, le "rabaisser" au sens terrestre .

De là, bien des erreurs, et bien des "oppositions" entre religions, là où La Parole Divine est UNE !



...

avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Lun 28 Fév - 11:23

Pourquoi le Coran évoque-t-il à deux reprises, pour qualifier le Prophète, le mot «ummî»
Commençons par donner ces passages... En voici un :
Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré [An-Nabīya Al-'Ummīya]qu'ils trouvent écrit chez eux dans la Thora et l'Evangile... (Coran VII, 157)
...Etant encore en déplacement, je n'ai pas le temps de retrouver l'autre. Affaire à suivre ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Lun 28 Fév - 20:04

...Ayant répondu assez vite, je n'ai même pas vu que la deuxième occurence était juste après :
Croyez donc en Dieu, en Son messager, le Prophète ummî [An-Nabīyi Al-'Ummīyi]qui croit en Dieu et en Ses paroles... (Coran VII, 158)

On retrouve ce terme en d'autres endroits du Coran :
Wa Minhum 'Ummīyūna Lā Ya`lamūna Al-Kitāba 'Illā 'Amānīya Wa 'In Hum 'Illā Yažunnūna
(Et il y a parmi eux des ummî qui ne savent rien du Livre hormis des prétentions et ils ne font que des conjectures > II, 78)
Wa Qul Lilladhīna 'Ūtū Al-Kitāba Wa Al-'Ummīyīna 'A'aslamtum Fa'in
(Et dis à ceux à qui le Livre a été donné, ainsi qu'aux ummî : "Vous êtes vous Soumis ?" > III, 20)
Huwa Al-Ladhī Ba`atha Fī Al-'Ummīyīna Rasūlāan Minhum Yatlū `Alayhim 'Āyātihi
(C'est Lui qui a envoyé à des gens ummî un Messager des leurs qui leur récite Ses versets > LXII, 2)
...Je crois ne rien avoir oublié cette fois, mais dites-le moi si c'est le cas !


Dernière édition par -Ren- le Mer 1 Aoû - 5:08, édité 1 fois

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  goldenlegend le Jeu 3 Mar - 12:07

Salam/Paix !

Coran 25:5

وقالوا أسطير الأولين اكتتبها فهي تملى عليه بكرة وأصيلا

Traduction d'un Sunnite (Yusuf Ali):

And they say: "Tales of the ancients, which he has caused to be written: and they are dictated before him morning and evening."

Traduction des coranistes de Free-minds.org:

And they said: "Tales of the people of old, he wrote them down while they were being dictated to him morning and evening."

Traduction d'un Submitter(Rashad Khalifa):


They also said, "Tales from the past that he wrote down; they were dictated to him day and night."


Dieu sait mieux.
avatar
goldenlegend

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2011
Age : 24
Localisation : Algerie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Jeu 3 Mar - 12:43

goldenlegend a écrit:Coran 25:5
Pour ceux qui -comme moi- ne savent pas lire l'arabe :
Wa Qālū 'Asāţīru Al-'Awwalīna Aktatabahā Fahiya Tumlá `Alayhi Bukratan Wa 'Aşīlāan
(traduction saoudienne : Et ils disent : "Ce sont des contes d'anciens qu'il se fait écrire ! On les lui dicte matin et soir !")

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Aâya- le Jeu 3 Mar - 12:51

-Ren- a écrit:
goldenlegend a écrit:Coran 25:5
Pour ceux qui -comme moi- ne savent pas lire l'arabe :
Wa Qālū 'Asāţīru Al-'Awwalīna Aktatabahā Fahiya Tumlá `Alayhi Bukratan Wa 'Aşīlāan
(traduction saoudienne : Et ils disent : "Ce sont des contes d'anciens qu'il se fait écrire ! On les lui dicte matin et soir !")

Ou l'anglais :o
avatar
-Aâya-

Messages : 1418
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 37
Localisation : Maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  goldenlegend le Jeu 3 Mar - 16:34

Désolé^^, j'ai peur de mal traduire.....
avatar
goldenlegend

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2011
Age : 24
Localisation : Algerie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Jeu 3 Mar - 16:37

goldenlegend a écrit:Désolé^^, j'ai peur de mal traduire.....
Pas grave, tu nous as donné un des éléments du débat, c'est l'essentiel !
Maintenant, il serait intéressant d'avoir quelques avis islamiques sur la question ?
Qui a pensé quoi sur ce sujet ?

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Aâya- le Jeu 3 Mar - 17:01

-Ren- a écrit:
goldenlegend a écrit:Désolé^^, j'ai peur de mal traduire.....
Pas grave, tu nous as donné un des éléments du débat, c'est l'essentiel !
Maintenant, il serait intéressant d'avoir quelques avis islamiques sur la question ?
Qui a pensé quoi sur ce sujet ?

Mohammed Abed El Jabri l'a fait. J'avais commencé à résumer sa démonstration, même si rien n'équivaut à lire le texte en entier :o Je n'ai pas eu le temps de finir ce résumé car le livre est assez gros et je ne peux pas le trimbaler avec moi au boulot ! Maintenant pour des avis de personnes ayant des statuts officiels de cheikhs ... je ne sais pas si la question est à l'ordre du jour :?:
avatar
-Aâya-

Messages : 1418
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 37
Localisation : Maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  goldenlegend le Jeu 3 Mar - 17:37

-Ren- a écrit:
Pas grave, tu nous as donné un des éléments du débat, c'est l'essentiel !
Maintenant, il serait intéressant d'avoir quelques avis islamiques sur la question ?
Qui a pensé quoi sur ce sujet ?

Je n'en sais rien ^^.
avatar
goldenlegend

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/02/2011
Age : 24
Localisation : Algerie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  Invité le Lun 7 Mar - 0:24

-Ren- a écrit:
goldenlegend a écrit:Désolé^^, j'ai peur de mal traduire.....
Pas grave, tu nous as donné un des éléments du débat, c'est l'essentiel !
Maintenant, il serait intéressant d'avoir quelques avis islamiques sur la question ?
Qui a pensé quoi sur ce sujet ?

Je n'ai pas trouvé d'avis islamique sur la question.
Cependant, j'ai trouvé un point de vue intéressant sur le forum yabiladi, mais je ne sais pas de qui il est, la personne qui a posté le texte posté n'a pas mis de source.


1 Le Coran révélé en une Arabie « sans culture » ?

Les célèbres poètes de l'ère préislamique, équivalents des troubadours dans l'Europe du Moyen Age, se rendant de caravansérails en caravansérails, de foires en foires, témoignent d’une Arabie loin d’être inculte. Les noms de nombre d'entre eux sont arrivés jusqu'à nous, ainsi que leurs œuvres ; parmi elles, les mouallaqât, ces dix grandes odes de l'ère préislamique, jugées dignes d'être "suspendues" en lettres d'or sur les murs de la ka'aba antéislamique. Parmi ces poètes, Tarafa Ibn al-Abd, Imrou'l-Qays, Amr Ibn Kalthûm, Nâbigha al-Dhubyiâni, Labîd Ibn Rabî'a…., qu'une joute annuelle réunissait, durant plusieurs semaines, en la ville d'Oukaz, leur permettant de rivaliser d'éloquence.


L'Arabie et, en son sein, la région natale du Prophète, le Hidjaz, n'était pas non plus un pays isolé des influences philosophiques, culturelles ou religieuses externes : elle commerçait avec Byzance, capitale de la chrétienté et dépositaire de la culture grecque, avec la Perse des Sassanides et leur religion zoroastrienne, Perse qui étendait son pouvoir jusqu'en Asie centrale, aux confins de la Chine, avec le Yémen, avec l'Ethiopie... ; Zayd ibn Thâbit, l'un des scribes du Prophète et transcripteur du Coran parlait et écrivait le perse, le grec, le copte, l'abyssinien et le suryâniya, peut être aussi le Syriaque et l’Hébreux ! L'Arabie était traversée par les caravanes qui reliaient, le Yémen, et le "croissant fertile", via la côte ouest. A la période de la mousson, des caravanes arrivaient même de la lointaine Inde ; Mohammed lui-même, comme commerçant, voyagera. La Mecque était aussi un lieu de pèlerinage auquel on venait de très loin parfois. Le Hidjaz comprenait des communautés juives, notamment à Yathrib, la future Médine, et chrétiennes, ces dernières assez largement implantées à La Mecque, artisans, mercenaires éthiopiens du pouvoir, coptes d'Egypte servant dans les grandes familles ; et parmi les chrétiens mecquois, Waraqa, possible traducteur de l'Evangile en Arabe, cousin de Khadîja, épouse du Prophète : Mohammed effrayé du poids de la Révélation qui lui étaient confiée, viendra le consulter le cousin de son épouse ; Waraqa reconnaîtra en lui un Prophète auquel le Verbe s'était adressé, celui là même qui avait déjà visité Moïse (Moussa).


2 Mohammed, un homme illettré ?


C'est dans cet environnement que la tradition a répandu l'idée du Prophète « illettré » : « An nabi al ummi » (sourate 7 des Remparts verset 157). Effectivement, à la fin du 6ème siècle, l'Arabe était principalement oral et ne s’écrivait que rarement. L’écrit était toutefois utilisé par les commerçants, changeurs et hommes d'affaires mecquois. Il s'agissait d'une écriture rudimentaire, très éloignée de l'arabe classique tel que nous le connaissons : seules les voyelles longues étaient transcrites et plusieurs consonnes, notamment lorsqu'elles étaient en initiales d'un mot, se transcrivaient suivant un signe unique et commun. Cela suffisait cependant largement pour le besoin des affaires. Mohammed était un commerçant, "fondé de pouvoirs" de Khadîja. Probablement savait-il lire et écrire cet arabe très rudimentaire. Tabari rapporte que le prophète savait écrire, "quoique difficilement". Ainsi, il aurait rédigé certaines parties du traité de paix de Hudaybiyya ; et au soir de sa mort, il réclama une omoplate de chameau, un parchemin selon d’autres, afin de rédiger son testament politique : il n’y fut cependant pas satisfait, pour raisons politiques, afin de ne pas attiser les dissensions entre Aboû Bakr et Ali. Pour autant, il est certain que Mohammed n'a pas retranscrit lui-même le Coran : plusieurs témoignages rapportent que les révélations étaient transcrites par des scribes, généralement sous la dictée de Mohammed, parfois sans doute de leur propre initiative.


Par ailleurs, Mohammed a été élevé par son oncle Aboû Tâlib, avec son cousin Ali. Des témoignages évoquent l'affection de l'oncle pour son neveu. Il paraît difficile d'imaginer Aboû Tâlib, chef de l'une des grandes familles mecquoises, dont le pouvoir certes s'était affaibli et les richesses amenuisées, mais qui demeurait profondément respectée, ne pas donner à Mohammed la même éducation qu'à son fils Ali, qui sera l'auteur d’un ouvrage intitulé "Méthode de l'éloquence". Mohammed était très certainement à même d'assimiler la beauté littéraire inégalable du Coran : tout, dans sa vie, montre qu’il était très loin d’être inculte.


C'est le verset 20 de la sourate 3 (la famille de Imrân) qui nous éclaire sur le sens du terme « ummi » : « Demande à ceux qui ont reçu l'Écriture ainsi qu'aux ummiyyîn ». Ummiyyîn y désigne les Arabes, qui, par opposition aux « Gens du Livre », Juifs et Chrétiens, n'avaient reçu aucune révélation et vivaient dans l'ignorance de Dieu et de la loi divine. D'autres versets emploient « ummiyyîn » dans ce même sens. Ainsi du verset 2 de la sourate 62 (Le vendredi) : « C'est Lui qui a envoyé aux ummiyyîn un Prophète, choisi parmi eux, afin de leur réciter Ses versets, de les purifier et de leur enseigner le Livre et la sagesse, eux qui étaient auparavant dans un égarement manifeste ». En Arabe, la période préislamique est d’ailleurs dénommée « Djahiliyya », « âge de l'ignorance ». Ummi et Ummiyyîn font donc référence à la méconnaissance des Arabes, et de Mohammed, quant à Dieu, même si, avant même le début de la Révélation, le Prophète avait déjà l’intuition, la prescience, de l’existence de Dieu : ce Dieu unique qu'il priait dans la grotte de Hirâ lorsque les premiers versets de la Révélation lui furent donnés.


Les versets (4 et 5) de la première sourate révélée (Sourate 96, de la nidation) évoquent cette ignorance -méconnaissance - de Dieu, conjuguée à un très relatif illettrisme, au sens premier du terme : " Lui qui t'a enseigné par le Calame, A enseigné à l'homme ce qu'il ignorait ". Ou encore ceux-ci : "Tu ignorais ce qu'étaient l'Écriture et la foi. Nous en avons fait une lumière au moyen de laquelle Nous dirigeons les serviteurs que Nous avons choisis et que tu conduis sans conteste sur une voie droite" (Sourate 42, La Concertation, au verset 52).

http://www.yabiladi.com/forum/mohammed-etait-analphabete-4-1515243-page=1.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  TetSpider le Lun 7 Mar - 9:09

« 29.48 Et avant cela, tu ne récitais aucun livre et tu n'en n'écrivais aucun de ta main droite. Sinon, ceux qui nient la vérité auraient eu des doutes. »
avatar
TetSpider
Membre banni
Membre banni

Messages : 100
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : Maroc

http://www.forumreligion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Aâya- le Lun 7 Mar - 10:43

Ahmadinejad a écrit: Je n'ai pas trouvé d'avis islamique sur la question.
Cependant, j'ai trouvé un point de vue intéressant sur le forum yabiladi, mais je ne sais pas de qui il est, la personne qui a posté le texte posté n'a pas mis de source.

http://www.yabiladi.com/forum/mohammed-etait-analphabete-4-1515243-page=1.html

Il me semble que ce sont des informations qui peuvent être retrouvées dans n'importe quel livre de la Sira, vie du prophète.
Pour ce qui est de la démonstration de la signification du mot "illetrisme" c'est celle qui est reprise avec plus ou moins de détails par d'autres penseurs, à savoir que ce mot "oummi" a été mis en opposition avec les gens du livre qui avaient déjà reçu la révélation et que l'époque anté-islamique qualifiéé de Jahiliya/ignorance, conernait l'ignorance de Dieu l'Unique et non pas l'inculture et l'illettrisme.
avatar
-Aâya-

Messages : 1418
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 37
Localisation : Maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  TetSpider le Lun 7 Mar - 11:30

-Aâya- a écrit:à savoir que ce mot "oummi" a été mis en opposition avec les gens du livre qui avaient déjà reçu la révélation et que l'époque anté-islamique qualifiéé de Jahiliya/ignorance, conernait l'ignorance de Dieu l'Unique et non pas l'inculture et l'illettrisme.
Ah bon ? et est ce que lorsque le Coran parle dans « 7.157 » peut dire que le Prophète était un Jahilite/ignorant ?
avatar
TetSpider
Membre banni
Membre banni

Messages : 100
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : Maroc

http://www.forumreligion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  ASHTAR le Mar 8 Mar - 20:19

Chers amis;

Dans la sourate 7 nous lisons:

Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui(1); ceux-là seront les gagnants. (157) Dis: «Ô hommes! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés». (158)

L’expression Prophète illettré (ummi) symbolise l’extinction de tout ce qui est humain devant la vérité et la révélation divine. C’est là une allusion à l’état originel (fitra), le fait d’être vierge de tout savoir et de toute connaissance acquise et humaine. Pour un ummi,toute parole vient de Dieu et doit être transmise sans rien y ajouter de soi-même. Si le Prophète est appelé illettré, c’est qu’en lui la science et la sagesse sont inspirées par Dieu. Ce n'est que par cette extinction de tout ce qui est humain qu'on peut espérer rentrer "entièrement dans la soumission" qui est la "vraie vie" avec Dieu.
Illettré s'agissant du Prophète ne veut donc pas dire ignorant mais que toutes les connaissances, sciences, sagesses, y compris l'écriture lui étaient innées et non acquises.


D’après Al-hariri' (*) Al Bara' ibn `Azib (qu'Allah soit satisfait de lui), (*)erratum)


Pour revenir à la réconciliation d'Al-Houdaybiya :Lorsque le Prophète (pbAsl) conclut avec les polythéistes la trêve d'Al-Hudaybiya, `Alî ibn 'Abî Tâlib se mit à consigner par écrit les conditions de l'arrangement; et il écrivit: "Voici à quoi souscrit Muhammad, l’Envoyé d'Allah". - "Nous n'acceptons pas cette rédaction, déclarent les infidèles, car si nous savions que tu es bien l'Envoyé d'Allah, nous ne t'aurions pas combattu". - "Efface-le", dit le Prophète à `Alî. - "Par Dieu! répondit ce dernier, je ne l'effacerai jamais". Le Prophète (pbAsl) effaça alors de sa propre main les mots contestés. Une des conditions inscrites fut que les musulmans entrent à La Mecque pourvu qu'ils la quittent après trois jours et qu'ils ne portent en entrant aucune arme sauf les Julubbân. Comme je demandai à 'Abû 'Ishâq ce que signifie le mot Julubbân, il me répondit: "Il s'agit du fourreau et de son contenu".Sahih Muslim numéro 1035(Un Hadith semblable est trouvé chez Bukkari)


Il est constaté que le prophète n'a pas écrit le pacte ,ensuite il a demandé au scripte qui était Ali,de poser son doigt (le doigt du prophète) sur "Envoyé d'Allah"pour l'effacer . (Arrahik Al Makhtoum)cf:site de Ragib Sarjani:
http://www.islamstory.com/وقفات-مع-بنود-صلح-الحديبية-وتوثيقه

Si l'on revient aussi à la premiere sourate qui fut le début de la révélation ,lorsque l'archange Gabriel disait à mohamed saaws "LIS!" ce dernier répétait "je ne suis pas lettré!" par trois fois .(sourate :l'Adhérence 96)"Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, (1) qui a créé l’homme d’une adhérence. (2) Lis! Ton Seigneur est le Très Noble, (3) qui a enseigné par la plume [le calame], (4) a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. (5)"

Durant toute sa vie on ne voit pas le messager d'Allah écrire ,mais toujours des scribes qui écrivaient .

Amicalement ASHTAR


Dernière édition par ASHTAR le Mer 9 Mar - 8:02, édité 1 fois
avatar
ASHTAR

Messages : 881
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  ASHTAR le Mar 8 Mar - 20:53


وَمَا كُنتَ تَتْلُو مِن قَبْلِهِ مِن كِتَابٍ وَلا تَخُطُّهُ بِيَمِينِكَ إِذًا لّارْتَابَ الْمُبْطِلُونَ


Tu annonçais aucun livre et tu n´en écrivais aucun de ta main droite avant lui. Alors ceux qui critiquaient auraient eu des doutes.
Sourate 29 v, 48

ce verset confirme l'absence d'ecriture du prophète de sa main (droite et gauche)

Ibn Abbâs a dit : « Quand les souffrances du Prophète devinrent plus vives, il s’écrira : « Qu’on m’apporte de quoi écrire afin que je vous mette par écrit ce qui vous préservera de l’erreur après moi ! – ’Umar dit alors :l’homme [le Prophète] est en train de délirer ; nous avons le livre de Dieu qui nous suffit. »
Les avis à ce moment furent partagés et la discussion devint bruyante. « Retirez-vous, laissez-moi, reprit alors le Prophète, il ne convient pas qu’on se dispute en ma présence ! » Ibn Abbâs sortit en disant : « C’est mal, aussi mal que possible, de faire obstacle au Prophète quand il désire écrire. »

[Extrait de « Les Traditions Islamiques -Tome 1» (El Bokhâri; Titre : «De la science» ; Chapitre XXXIX : «De la mise par écrit de la tradition»; hadith n°4 ; (page 56)]

Ce hadith aussi ne prouve pas que Mohamed allait écrire lui meme ,mais il demande d'aporter l'encrier par un scribe qui va recevoir les paroles du prophète .
avatar
ASHTAR

Messages : 881
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Mar 8 Mar - 20:55

Merci pour ces contributions au sujet en cours :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  ASHTAR le Mar 8 Mar - 21:27

Dans Essaie :29.12 Ou comme un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire.






D’après ‘Atâ Ibn Yassâr qui rapporte : « J’ai rencontré ‘Amr Ibn Al-‘Âss (qu’Allah l’agrée) et je lui demandai :
Informe-moi de la description faite du messager de Dieu (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) dans la Thora. » Il dit : « Oui, je suis d’accord pour te répondre. Je jure par Dieu qu’il est décrit dans la Thora par des caractéristiques mentionnées dans le Coran :

« (Ô Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, annonciateur et avertisseur), tu protégeras le peuple illettré (les Arabes), tu es mon serviteur et mon messager, je t’ai nommé Al-Moutawakkil (celui qui place sa confiance en Dieu), tu n’es point une personne rude au cœur dur, tu ne cries pas dans les marchés, tu ne rends pas un mal par un autre, mais au contraire tu pardonnes et excuses. Son âme ne remontera vers Dieu que lorsqu’il redressera par son biais la communauté tordue, pour qu’enfin elle prononce : Il n’y a point de divinité digne d’être adorée si ce n’est Dieu (Lâ Ilâha Illal-lâh) ; par sa cause, Dieu rendra clairvoyant des yeux auparavant aveugles, rendra discernant, des oreilles auparavant sourdes et ouvrira des cœurs auparavant scellés. »

(Suite du message édité par -Ren-
Rappel de la charte "Enseignement" :
3. Les affirmations relatives aux autres religions n'ont pas leur place ici)
avatar
ASHTAR

Messages : 881
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  Yahia le Mar 8 Mar - 21:52

ASHTAR a écrit:Chers amis;

....
.....
D’après Al-hariri' ibn `Azib (qu'Allah soit satisfait de lui),
....
....

Merci de cette très intéressante explication.':D'

Pourriez-vous éventuellement nous en dire un peu plus sur Al-hariri' ibn `Azib ?
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Mer 9 Mar - 5:30

ASHTAR a écrit:Voici l'explication selon l'église
Ne mélangeons pas tout. L'Eglise ne dit rien en rapport avec le sujet qui nous occupe. Par contre, si vous tenez à débattre de la question du Paraclet, le fil est déjà ouvert ici : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t64-le-paraclet

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  ASHTAR le Mer 9 Mar - 7:11

-Ren- a écrit:
ASHTAR a écrit:Voici l'explication selon l'église
Ne mélangeons pas tout. L'Eglise ne dit rien en rapport avec le sujet qui nous occupe. Par contre, si vous tenez à débattre de la question du Paraclet, le fil est déjà ouvert ici : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t64-le-paraclet

Merci -Ren-;
Mais c'est les versets qui parle de l'illettré dans le Essaie et Le Coran qui m'intéressent le plus,aussi j'aimerais savoir si la Bible ne renvoie pas à d'autres versets énonçant par exemple une prophétie sur "Al moutawakkil "(qui fait confiance en Dieu )

Amicalement ASHTAR
avatar
ASHTAR

Messages : 881
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Mer 9 Mar - 7:14

ASHTAR a écrit:j'aimerais savoir si la Bible ne renvoie pas à d'autres versets
Faire des liens avec la Bible a sa place dans "Débats Généraux"... D'ailleurs, je vous invite à nous reposter ce que j'ai été contraint de supprimer ici sur le sujet "Paraclet" : ce n'est pas le contenu en soi qui posait problème, mais simplement l'endroit où vous l'aviez écrit.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  ASHTAR le Mer 9 Mar - 7:59

Yahia a écrit:
ASHTAR a écrit:Chers amis;

....
.....
D’après Al-hariri' ibn `Azib (qu'Allah soit satisfait de lui),
....
....

Merci de cette très intéressante explication.':D'

Pourriez-vous éventuellement nous en dire un peu plus sur Al-hariri' ibn `Azib ?
Le traducteur m'a induit en erreur en faisant une faute dans le nom (merci d'avoir demandé)
Il s'agit en fait de :Al bara' Ibn Azib qui est le fils d'ibn Al Harith,un grand erudit de la religion islamique dit" Abou Imara Al Ansari Al Harithi de la Medine" Residant du Koufa (Irak) Un grand compagnon du prophète;il a rapporté plusieurs hadiths et a assisté à plusieurs batailles avec le prophète ;Dans le site suivant qui raporte le récit de Sahih Mouslim son nom est bien confirmé sur le pacte d'Al Houdaybiya (hadith 1783 Mouslim).

.
http://www.islamweb.net/newlibrary/display_book.php?flag=1&bk_no=1&ID=3407
Le hadith est deja traduit .

مسألة: الجزء الثالث التحليل الموضوعي
3335 باب صلح الحديبية في الحديبية

1783 حدثني عبيد الله بن معاذ العنبري حدثنا أبي حدثنا شعبة عن أبي إسحق قال سمعت البراء بن عازب يقول كتب علي بن أبي طالب الصلح بين النبي صلى الله عليه وسلم وبين المشركين يوم الحديبية فكتب هذا ما كاتب عليه محمد رسول الله فقالوا لا تكتب رسول الله فلو نعلم أنك رسول الله لم نقاتلك فقال النبي صلى الله عليه وسلم لعلي امحه فقال ما أنا بالذي أمحاه [ ص: 1410 ] فمحاه النبي صلى الله عليه وسلم بيده قال وكان فيما اشترطوا أن يدخلوا مكة فيقيموا بها ثلاثا ولا يدخلها بسلاح إلا جلبان السلاح قلت لأبي إسحق وما جلبان السلاح قال القراب وما فيه حدثنا محمد بن المثنى وابن بشار قالا حدثنا محمد بن جعفر حدثنا شعبة عن أبي إسحق قال سمعت البراء بن عازب يقول لما صالح رسول الله صلى الله عليه وسلم أهل الحديبية كتب علي كتابا بينهم قال فكتب محمد رسول الله ثم ذكر بنحو حديث معاذ غير أنه لم يذكر في الحديث هذا ما كاتب عليه


Avec mes excuses .
(je rectifie en haut )
Amicalement ;
ASHTAR
avatar
ASHTAR

Messages : 881
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  -Ren- le Mer 1 Aoû - 5:17

ASHTAR a écrit:Dans la sourate 7 nous lisons:

Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré
Dans la traduction de cette sourate... Je suis de ceux qui -se basant sur Coran III, 20- considèrent que ummî est une catégorie opposée aux Ahl al-Kitâb, ce qui fait que la traduction en serait plutôt "païen" ou "goy"... (d'ailleurs, la traduction saoudienne de Coran LXII, 2 n'hésite pas à dire "C'est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre un Messager des leurs qui leur récite Ses versets")

Une piste à creuser > un document que je ne peux acheter dit dans sa présentation : "idée, inconnue au premier siècle de l'Hégire, commence à se manifester dans la première moitié du second siècle, avec notamment Ibn Jurayj, Said b. Abu Aruba, al-Kalbi et Muqatil b. Sulayman" ( http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=12593975 )


Dernière édition par -Ren- le Mer 1 Aoû - 6:05, édité 1 fois

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15272
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prophète (sws) était-il illettré ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum