Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

les erreurs scientifiques du Coran

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Enutrof le Mar 1 Mai - 8:38

Bonjour,
Si j'intégre une pensée de René Descartes en le remodelant à ma sauce, je dirais qu'il y a la science et la théologie.
L'un concentre ses connaissances sur "le comment" et le second ses connaissances sur "le pourquoi".
:lol:

En fait j'ai beaucoup de mal à percevoir les choses rassemblées qui sont trop différentes.
par exemple une théocratie ou une autocratie qui s'appelle "République machin truc bidule" ça me gêne
donc pour répondre "aux miracles scientifiques" j'ai du mal à percevoir cela également. Par définition un miracle est une chose inexplicable alors que la science elle explique (ou du moins avance en ce sens)

Amicalement


Dernière édition par Enutrof le Mar 1 Mai - 8:54, édité 5 fois

Enutrof

Messages : 286
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

réponse à enutrof

Message  piwi le Mer 2 Mai - 12:27

Ceux qui parlent de miracles scientifiques en fait parlent de connaissance scientifique avancée, chose qui existe dans beaucoup de peuples, monothéistes ou non.
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Enutrof le Mer 2 Mai - 18:17

piwi a écrit:Ceux qui parlent de miracles scientifiques en fait parlent de connaissance scientifique avancée, chose qui existe dans beaucoup de peuples, monothéistes ou non.

j'en conviens mais ce n'est pas la vision de tous. Certains ne comprennent pas le sens de base du mot "miracle" et prennent pour miraculeux ce que des peuples savaient ou faisaient bien avant :)
avatar
Enutrof

Messages : 286
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : http://www.youtube.com/user/enutrof2008?feature=mhee

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  acinne le Jeu 3 Mai - 9:21

Piwi a dit : « est-ce que les abeilles mangent des fruits ? c'est pas plutôt du pollen et du nectar ? si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, welcome (je ne suis pas apiculteur ! »

Ren a dit : « Non. Ce sont les guêpes adultes qui se nourrissent ainsi. Nous sommes donc bien, du point de vue initial de ce sujet, dans une "erreur scientifique du Coran" »

RP : il faut d’abord comprendre ce que veut dire le mot (thamarate)
Le mot utilisé dans ce verset est (Thamarate) qui veut dire toute espèce qui bourgeonne ne veut pas dire les fruits de table

(Thamarate) : toute espèces qui bourgeonne
(fawakih) : les fruits de table

« [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : “Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. » « Puis mangez de toute espèce de (Thamarate) fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. » Saint Coran 16 : 68-69


Nous nous rendons compte aujourd’hui que le miel a une propriété curative et également une légère propriété antiseptique. Les Russes ont utilisé le miel pour couvrir leurs blessures dans la deuxième guerre mondiale. La blessure maintiendrait l'humidité et laisserait très peu de
tissu de cicatrice. En raison de la densité du miel, aucune moisissure ou bactérie ne se développèrent dans la blessure.
On peut donner à une personne souffrant d’allergie à une plante particulière, le miel de cette même plante afin qu’elle développe une résistance à cette allergie. Le miel est riche en fructose et vitamine K.
Ainsi les connaissances contenus dans Le Coran concernant le miel, son origine et ses propriétés, étaient très au delà du temps ou le Coran a été révélé.

aujourd’hui le 02 05 2012 le journal Figaro explique un verset coranique sans rendre compte : « De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. » Saint Coran 16 : 69

L’article dans le journal Le Figaro 2012-05-02
La médecine moderne s'intéresse aux vertus du miel

Les propriétés cicatrisantes et antiseptiques de ce produit naturel font l'objet d'un nombre croissant d'études.
«Hippocrate, le père de la médecine, disait que l'usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse, et le prescrivait pour combattre la fièvre, les blessures, les ulcères et les plaies purulentes», écrit Henri Joyeux dans son ouvrage Les abeilles et le vvc, paru le 26 avril aux éditions du Rocher. Un livre qui invite à découvrir l'apithérapie ou l'art de soigner par les produits de la ruche. En effet, si l'usage médical du miel a traversé les siècles dans les pays de l'Est ou l'Afrique, ce n'est quenn récemment que les médecins français s'y sont intéressés.
«Actuellement, une masse croissante de travaux médicaux montrent non seulement que le miel est un produit efficace et sûr pour soigner les plaies, mais aussi un moyen intéressant et bon marché de lutter contre les germes devenus résistants aux antibiotiques, un problème majeur de santé public dans les pays à haut niveau sanitaire», explique le Dr Albert Becker, président de l'Association francophone d'apithérapie.

Un puissant antiseptique
«Une étude néerlandaise* a récemment fait état de la destruction de bactéries multirésistantes aux antibiotiques modernes, telles que Escherichia coli ou Staphylococcus aureus par l'ajout de 10 à 20% de miel à leur milieu de culture», précise Henri Joyeux. Des propriétés dues au travail de la ruche, véritable laboratoire miniature, qui transforme le nectar des fleurs en un produit aux propriétés complexes. «Les abeilles rapportent à la ruche le nectar, où elles le déshumidifient afin de le conserver, grâce à la trophallaxie. Cette opération consiste à régurgiter le nectar de leur jabot et à le passer de bouche en bouche. Grâce aux réactions chimiques qui se produisent alors avec les sécrétions des abeilles, il acquiert sa richesse enzymatique et son haut pouvoir antiseptique», explique Catherine Mme Ballot-Flurin, apicultrice.
Le caractère antiseptique du miel est ainsi lié d'une part à la présence de deux types de protéines: les inhibines qui inhibent la prolifération des bactéries et les défensines qui renforcent l'immunité. D'autre part, son fort taux de sucre, sa faible teneur en eau (15 à 18%) et son acidité créent des conditions inadaptées à la croissance des microbes.
Un bon cicatrisant……..rappelle le Dr Albert Becker.

Et encore dans le future ………



acinne

Messages : 51
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  -Ren- le Jeu 3 Mai - 9:43

acinne a écrit:«Hippocrate, le père de la médecine, disait que l'usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse, et le prescrivait pour combattre la fièvre, les blessures, les ulcères et les plaies purulentes», écrit Henri Joyeux
Le miel est dans la pharmacopée depuis l'Egypte antique : le Coran ne fait donc que reprendre ce que tout le monde faisait depuis des millénaires > rien d'étonnant.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15375
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Materia le Jeu 3 Mai - 11:10

-Ren- a écrit:
acinne a écrit:«Hippocrate, le père de la médecine, disait que l'usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse, et le prescrivait pour combattre la fièvre, les blessures, les ulcères et les plaies purulentes», écrit Henri Joyeux
Le miel est dans la pharmacopée depuis l'Egypte antique : le Coran ne fait donc que reprendre ce que tout le monde faisait depuis des millénaires > rien d'étonnant.
Les vertus du miel sont en effet connues depuis l'Egypte antique pour ses capacités antiseptiques et cicatrisantes. Et d'autant plus pour la gelé royale :jap:
avatar
Materia

Messages : 1206
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 33
Localisation : Sarthe France

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  piwi le Jeu 3 Mai - 12:49

J'ai regardé dans plusieurs dictionnaires : thamarat = fruit

On peut donc se poser la question : comment l'ont compris les anciens ? Alors j'ai pris le tafsir ibn kathir qui confirme qu'il s'agit des fruits. S16 V69 source : http://www.quran4u.com/Tafsir%20Ibn%20Kathir/016%20Nahl.htm

Je pense que tu as pris l'explication dans les forums internet ou quelque chose comme cela car tu ne sembles pas arabophone (sinon tu aurais compris ce que j'ai écris en transliteration arabe concernant le défi du Coran, me trompe-je ?).

Mais de toute façon c'est une perte de temps étant donné que les musulmans finissent tôt ou tard à mettre le sujet des miracles scientifiques de côté (parlant parfois d'innovation). Des musulmans de ce forum te confirmeront.

Bonne journée

avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  acinne le Sam 5 Mai - 11:31





Piwi a dit : « J'ai regardé dans plusieurs dictionnaires : thamarat = fruit »

RP : Ecoutez votre problème c’est pas la traduction du mot Thamarat, votre problème c’est de faire n’importe au quoi pour que l’Islam soit dans un impasse, mais le Dieu tout puissant a dit : « Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants. » Saint Coran 9 : 32

Dans le Coran on trouve deux mots déférent Thamarate et Fawakih

Thamarates : toutes espèces qui pousse
Fawakih : les fruits de table

Dans la langue française il n y a pas le mot qui explique la déférence donc si votre problème les traducteur ont donné le mot le plus proche !

1 : Ce que concerne Thamarate voici les versets qui explique qu’il s’agit de toutes espèces qui pousse


« C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de (thamarati) fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela). » Saint Coran 2 :22


« Et quand Abraham supplia : “ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des (thamarati) fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier”, le Seigneur dit : “Et quiconque n'y aura pas cru, alors Je lui concéderai une courte jouissance [ici-bas], puis Je le contraindrai au châtiment du Feu [dans l'au-delà]. Et quelle mauvaise destination” ! » Saint Coran 2 : 126

« L'un de vous aimerait-il voir un jardin de dattiers et de vignes sous lequel coulent les ruisseaux, et qui lui donne toutes espèces de (Thamarati) fruits, que la vieillesse le rattrape, tandis que ses enfants sont encore petits, et qu'un tourbillon contenant du feu s'abatte sur son jardin et le brûle ? Ainsi Allah vous explique les signes afin que vous méditiez ! » Saint Corant 2 : 266

« Et c'est Lui qui, du ciel, a fait descendre l'eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d'où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent . Et aussi les jardins de raisins, l'olive et la grenade, semblables ou différent les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des
signes pour ceux qui ont la foi. » Saint Corant 6 : 99

« C'est Lui qui a créé les jardins, treillagés et non treillagés; ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses; [de même que] l'olive et la grenade, d'espèces semblables et différentes. Mangez de leurs (Thamaratihi) fruits, quand ils en produisent; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n'aime pas les gaspilleurs. » Saint Corant 6 : 141

Dans ces versets le Dieu parle de Thamarates qui veut dire toutes espèces qui bourgeonne qui peut nos servir à manger compris les autres créature.

2 : Mais quand le Dieu a voulu parler de fruit de table il a utilisé le mot FAWAKIH et ainsi elle est la langue arabe

« Avec elle, Nous avons produit pour vous des jardins de palmiers et de vignes, dans lesquels vous avez des (fawakih) fruits abondants et desquels vous mangez, » Saint Coran

Donc il y a une déférence entre Thamarate et Fawakih
Quand une plante ou une arbre qui commence a bourgeonné on dit en arabe Athmarate

acinne

Messages : 51
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  rosarum le Sam 5 Mai - 13:04

acinne a écrit:



Piwi a dit : « J'ai regardé dans plusieurs dictionnaires : thamarat = fruit »

RP : Ecoutez votre problème c’est pas la traduction du mot Thamarat, votre problème c’est de faire n’importe au quoi pour que l’Islam soit dans un impasse, mais le Dieu tout puissant a dit : « Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants. » Saint Coran 9 : 32


chaque fois que le Coran est pris en flagrant délit d"erreur ou de contradiction, on découvre comme par hasard une "erreur de traduction" ou bien la légendaire "richesse" de la langue arabe permet de trouver un autre sens pour masquer l'erreur.
si au début j'ai pu me laisser prendre à ce piège, son caractère systématique me laisse maintenant de marbre :fff:
avatar
rosarum

Messages : 946
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  acinne le Sam 5 Mai - 16:57

rosarum a dit : « chaque fois que le Coran est pris en flagrant délit d"erreur ou de contradiction, on découvre comme par hasard une "erreur de traduction" ou bien la légendaire "richesse" de la langue arabe permet de trouver un autre sens pour masquer l'erreur »

RP : toujours le même engage c’est l’héritage, mais je dois vous dire malgré tout ce que vous faite cela n’a pas empêché Le consul de France au Koweit de se convertit à l’islam (Alhamdulilah, le 28 mars 2012 au Fajr au Koweït, le Consul (Ambassadeur régional) de la France, un pays qui ne s'arrête jamais d'intimider leurs minorités musulmanes et partout dans le monde, accepte l'Islam ce matin ! Le gouvernement français sera évidemment surpris en voyant cela. Il perdra probablement son poste, mais il a certainement gagné son poste au paradis Incha-Allah !) (http://www.youtube.com/watch?v=2ioPiJoxjEg)

Où est l’erreur ou la contradiction ? Vous parler comme ça sans aucune responsabilité !

J’ai dit le mot « Thamarate » c’est pas les fruits de Table est ce que vous voyez ici une erreur !
J’ai dit aussi que le mot en arabe qui désigne les fruits de table c’est « Fawakih » est ce que vous voyez ici une erreur !

Si vous êtes capable de dialoguer intelligemment avec respect sans aucune arrière pensé Ok c non c bien pour vous d’arrêter.

acinne

Messages : 51
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  rosarum le Sam 5 Mai - 18:14

acinne a écrit:rosarum a dit : « chaque fois que le Coran est pris en flagrant délit d"erreur ou de contradiction, on découvre comme par hasard une "erreur de traduction" ou bien la légendaire "richesse" de la langue arabe permet de trouver un autre sens pour masquer l'erreur »

RP : toujours le même engage c’est l’héritage, mais je dois vous dire malgré tout ce que vous faite cela n’a pas empêché Le consul de France au Koweit de se convertit à l’islam
- quel est son nom ?
- a t il dit pourquoi il se convertissait ? ( est ce pour épouser une kowetienne musulmane ? )


Si vous êtes capable de dialoguer intelligemment avec respect sans aucune arrière pensé Ok c non c bien pour vous d’arrêter.
je veux bien qu'il y ait des erreurs de traduction dans le coran mais quand c'est toujours sur les versets qui comportent des erreurs scientifiques et des contradictions, c'est très bizarre.... :grt:

si tu veux discuter sérieusement regarde le premier message de ce fil :

http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t291-erreurs-scientifiques-coran-et-montagnes

avatar
rosarum

Messages : 946
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  acinne le Sam 5 Mai - 19:30

rosarum a dit : « quel est son nom ? » « a t il dit pourquoi il se convertissait ? » « est ce pour épouser une kowetienne musulmane ? »

RP : ce que concerne son nom et pourquoi il se convertissait il faut voir avec vos patrons CIA/FBI ce que me concerne moi je viens d’avoir un autre frère intelligent

Et ce que concerne « est ce pour épouser une kowetienne musulmane ? » je crois qu’il faut que vous arrivez à embrasser vos propre yeux pour avoir une relation avec une kowetienne avant le mariage !

acinne

Messages : 51
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  piwi le Jeu 10 Mai - 22:42

Au niveau des conversions des autres, si c'était une preuve alors on serait bien embeté : il y a du transport dans tous les sens. Il y a des musulmans qui deviennent chrétiens, des chrétiens qui deviennent athés etc... Même parmi les scribes de Mouhammad, il y en a un qui a rejeté l'islam (et fut mis à mort) et un autre qui est devenu chrétien (chacun avec des arguments religieux en plus).

Les autres ce n'est pas une preuve.
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Ghazali le Sam 16 Mar - 13:42

Les termes employés dans le Coran contiennent généralement plusieurs significations possibles, qui, loin d'être contradictoires, sont même complémentaires pour en saisir toutes les subtilités et d'énoncer ainsi une réponse adéquate à plusieurs questions et situations de différents ordres, comme les versets relatifs à la formation de l'embryon dans l'utérus de la femme, où les termes décrivant l'embryon en soulignent les 3 aspects importants. Le mot arabe utilisé pour "embryon" est "alaqa", qui peut signifier trois choses :
1) Une sangsue (organisme possédant des propriétés adhérantes qui collent à la peau, qui draine également ce qui lui est vitale pour s'alimenter).
2) Quelque chose de suspendue, attaché. L'embryon s'attache effectivement à la paroi utérine (d'après les observations scientifiques modernes).
3) Du sang coagulé (caillot de sang).

Les trois sens se complètent.

Sur l'embryologie, outre l'interprétation allégorique et spirituelle de ce thème (réunissant plusieurs versets), une interprétation scientifique (à partir des connaissances métaphysiques et spirituelles) peut se faire de façon légitime.

"Il vous a créé, dans le ventre de vos mères, création après création, dans trois coiffes (voiles) de ténèbres." (39, 6).
"Les trois coiffes (voiles) de ténèbres" peuvent faire référence à (1) la paroi abdominale antérieure ; (2) la paroi utérine ; et (3) la membrane amniochorionique. Bien qu'il existe d'autres interprétations de cet énoncé, celui présenté ici semble le plus logique du point de vue embryologique.

"Puis Nous l'avons consigné, goutte de sperme, dans un reposoir sûr." (23, 13).
En effet, au départ, c'est une goutte de sperme qui se voit éjaculer, dont le Coran précise en outre qu'il s'agit de la quintessence (la meilleure partie et la plus infime de celle-ci) du sperme, autrement dit, le spermatozoïde gagnant.
La goutte ou nûtfa a été interprétée comme le sperme ou spermatozoïde, mais une interprétation plus significative serait le zygote qui se divise pour former un blastocyste qui s'implante dans l'utérus ("lieu de repos"). Cette interprétation est renforcée par un autre verset de Coran qui dit que "l'être humain est créé de la quintessence [partie essentielle et infime] d'une goutte mélangée [aux composantes diverses]." (76, 2). Le zygote se forme par l'union d'un mélange du sperme et de l'ovule ("la goutte mélangée"). Dans ce verset, il existe plusieurs compréhensions qui se superposent (donc sans exclure l'une de l'autre) et qui se complètent à merveille. L'éjaculation masculine projette une goutte de sperme, mais ce n'est qu'ensuite qu'un spermatozoïde, que le Coran mentionne comme étant la quintessence de la goutte, c'est-à-dire la « meilleure » substance : infime, déterminante, essentielle et la plus importante à la fois. En effet, le mot arabe "sulala", traduit par "quintessence d'une goutte" signifie "partie essentielle ou supérieure de quelque chose". Quelle que soit son implication, il signifie "partie essentielle d'un tout" (selon le contexte : partie essentielle ou partie non-essentielle d'un « tout »).
Le liquide appelé semence ne comporte pas que des spermatozoïdes. Il est composé d'un mélange de différents fluides. Ces derniers ont différentes fonctions telles que : contenir le sucre nécessaire pour fournir l'énergie aux spermatozoïdes, neutraliser les acides à l'entrée de l'utérus et créer l'environnement propice à un meilleur déplacement des spermatozoïdes. Il est assez intéressant de noter que lorsque la semence est mentionnée dans le Coran, elle est qualifiée de fluide mêlé.

1) «Et c'est Lui qui vous a créés à partir d'une personne unique (Adam). Et il y a une demeure et un lieu de dépôt (pour vous.) Nous avons exposé les preuves pour ceux qui comprennent.» (6, 98). Traduit par Hamidullah.
2) «C'est Lui qui vous a créés d'un seul et même souffle vital qui s'est dédoublé ensuite en germe et en réceptacle. Ce sont là des signes que Nous détaillons pour ceux qui comprennent.» (6, 98). Traduit par Mohammed Chiadmi.
De là, il est aisément possible d'en extraire un sens également scientifique, sans trahir l'esprit (le sens) du verset.
3) «Et c'est Lui qui vous a créés d'une seul et même âme vital (manifesté dans le zygote) (constituée de deux éléments distincts et essentiels) ovule et spermatozoïde. Ce sont là des signes que Nous détaillons pour ceux qui comprennent.» (6, 98). Une création à partir d'une âme vitale (zygote), issue d'une union entre deux substances complémentaires, l'une issue de l'élément masculin, et l'autre, de l'élément féminin, dont le premier (spermatozoïde ; principe actif) ira féconder le second (ovule ; principe passif), où le premier va et se dépose (union) dans la demeure (lieu du dépôt), jusqu'à un terme fixé. Cette compréhension s'extrait facilement du verset en langue arabe, en des termes actuels.
D'autre part, traduire "Mustaqar" et "Mustawda" par "Demeure" et "Lieu de dépôt" ne dégagent pas autant de vitalité, elles sont trop statiques contrairement aux mots qu'ils sont sensés traduire. "Mustaqar" et "Mustawda", par leur construction grammaticale, dégagent une vitalité certaine au même titre que la gamète femelle qui attend d'être fécondée et la gamète mâle qui se bat pour être fécondant. Là aussi, les sens qui s'en dégagent ont une portée à la fois spirituelle (sur l'esprit), psychique (sur l'âme) et sur notre dimension physique.


"Puis nous avons transformé la goutte des spermes en une création qui s'accroche." (23, 14).
Le mot "alaqa" fait référence à quelque chose qui s'accroche ou à une sangsue. C'est une description appropriée de l'embryon humain du 7ème au 24ème jour lorsqu'il s'accroche à l'endomètre de l'utérus, de la même façon qu'une sangsue s'accroche à la peau. Tout comme la sangsue tire le sang de l'hôte, l'embryon humain tire le sang du décida ou de l'endomètre d'une femme enceinte. Il est remarquable de voir comment l'embryon de 23-24 jours ressemble à une sangsue. Alaqa signifie à la fois "caillot de sang", "chose suspendue" et "sangsue", trois réalités (qui se complètent et se superposent) en rapport aux spécificités et aux étapes de l'embryon.

"Puis de quelque chose qui s'accroche, Nous avons créé un morceau de chair mâché." (23, 14).
Le mot arabe "moudghah" signifie "substance mâchée ou morceau de chair mâchée". Vers la fin de la 4ème semaine, l'embryon humain ressemble quelque peu à un morceau de chair mâchée. L'apparence mâchée est due aux somites qui ressemblent à des marques de dents. Les somites représentent les apparitions ou les régions organogénétiques des vertèbres.

"Puis du morceau de chair mâché, Nous avons créé des os puis Nous avons revêtu de chair les os." (23, 15).
Cette suite du verset indique qu'à partir du stade du morceau de chair mâchée, les os et les muscles se forment après la manifestation de la chair primitive (venant avant le processus "d'ossification"). Ceci concorde avec le développement embryologique. D'abord, les "os cartilagineux" se forment comme des modèles de cartilage et ensuite les muscles (chair) se développent autour d'eux à partir du mésoderme somatique. Les os n'arrivent pas donc avant la chair selon ce que prétendent certaines mauvaises langues. La chair mentionnée après l'étape de la structure cartilagineuse est celle qui enveloppe les os, ce qui correspond aux tissus musculaires, ce qui est scientifiquement exact. Dans le verset ce sont deux termes différents qui sont énoncés afin de dissocier deux processus et "éléments" distincts, de sorte que cela se réfère à deux choses différentes. Les muscles sont formés avant le mésoderme précartilagique. Le verset dit donc que l'embryon est composé de « chair » qui n'est pas encore totalement formée, et qu'ensuite les « os » se forment enveloppés de tissus musculaires (tendons, muscles striés, ...), le tout habillé d’une couche cutanée.

"Ensuite, Nous en avons produit une toute autre créature." (23, 16).
La partie suivante implique que les os et les muscles résultent en la formation d'une autre créature. Ceci peut faire référence à un embryon humain qui se forme vers la fin de la 8ème semaine. A ce stade, il a des caractéristiques humaines distinctes et possède les régions organogénétiques de tous les organes et parties internes et externes. Après la 8ème semaine, l'embryon humain est appelé foetus. Ceci peut être la nouvelle créature à laquelle fait référence le verset.

"Et Il vous a assigné l'ouïe et les yeux et le touché et la compréhension." (32, 9).
Ceci indique que les sens particuliers de l'ouïe, de la vue et du toucher se développent dans cet ordre ce qui est tout à fait exact. Les régions organogénétiques des oreilles internes apparaissent avant le début des yeux, et le cerveau se différencie en dernier.

«Puis d’une mâchée (en partie) formée et (en partie) non-formée ; ceci pour bien vous expliquer et Nous maintenons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. » (22, 5). Ensuite, la « chair mâchée » se ségrègue en  deux pôles.
Le pôle supérieur correspond à votre future bouche, l’inférieur à votre anus. Entre ces deux pôles se forme le canal neural.
Ce verset semble indiquer que l'embryon est composé de tissus différenciés et non-différenciés. Par exemple, lorsque les os du cartilage sont différenciés, le tissu embryonnaire conjonctif ou mésenchyme autour d'eux n'est pas différencié. Il se différencie plus tard en muscles et en ligaments liés aux os.

"Et Nous déposons dans les ventres ce que Nous voulons, jusqu'à un terme dénommé." (22, 5).
Cela semble impliquer que Dieu détermine quel embryon restera dans l'utérus jusqu'au terme final. Il est bien connu que beaucoup d'embryons avortent au cours du premier mois du développement et qu'environ 30% des zygotes qui se forment se développent en foetus qui survivent jusqu'à la naissance. Ce verset a aussi été interprété pour signifier que Dieu détermine si l'embryon se développera en garçon ou en fille.

Chez l'embryon, ce n'est pas vraiment des os, mais du cartilage qui deviendra par la suite (avec le temps), avec le durcissement, l'ossature.


La substance (traduit maladroitement par "chair mâchée") avant les "os" : moudghah
Donc dire que le Coran énonce que les "os" viennent avant la "chair", est faux, puisqu'il est affirmé l'inverse, à savoir, en premier lieu la chair primaire, et après seulement vient l'étape cartilagineux, et ensuite les tissus musculaires apparaissent et enveloppent la substance cartilagineuse.. Erreur (volontaire dans certains cas) repris sur tous les sites islamophobes ou anti-religieux afin de tromper les gens sur le sujet.
Rien ne prouve que Muhammad (saws) avait plagié Galien (qui d'ailleurs s'était trompé là où le Coran ne l'avait pas fait, notamment sur le rôle joué par l'ovule et le fait que c'est le sperme du père qui détermine, par la Volonté Divine, le sexe de l'enfant, puisque chez la femme ce sont toujours les valeurs XX, tandis que chez l'homme il y a XX et XY), deux personnes énonçant des vérités peuvent le faire sans se plagier, et par des voies différentes (observations, inspirations, intuitions, révélations, etc.), en outre, aucun document historique ni aucun témoignage contemporain établit un lien direct (ne serait-ce hypothétique) que le Prophète Muhammad (saws) se serait inspiré des écrits de l'époque (circulant surtout en dehors du monde arabe, pour sa mission, alors que même les théories scientifiques de l'époque (avec les erreurs qu'elles comportaient) ne sont pas reprises par le Coran de manière erronée, en plus du fait que les doctrines du Qur'ân sont d'abord spirituelles avant d'être scientifiques. De plus, les erreurs de Galien ne sont pas repris par le Qur'ân. Le Qur'ân explicite et mentionne implicitement les étapes et substances qui participent à la reproduction humaine et au développement de l'embryon. Aucune erreur scientifique n'est constatée malgré ce que peuvent en dire des ignorants.

Un hadîth souvent cité, rapporté par Ûmm Salama, mal interprété et mal traduit, serait selon certains, une erreur scientifique. Si ce hadîth est sahîh, et que sa traduction est bonne, alors cela donnerait ceci : le hadîth ne parle pas du sexe de l'enfant, mais de certaines ressemblances physiques (enfant - père/mère), par rapport à la substance propre de l'homme et de la femme (et non pas à l'éjaculation de la femme), participant à la reproduction de l'embryon. La traduction française souvent proposée par quelques sites tendancieux ne rend pas compte du sens de la langue arabe.

"D'après Oûmm Sulaim, J'interrogeai l'Envoyé d'Allah de ce que la femme doit faire si elle voit un songe érotique, tout comme l'homme. Si elle éjacule, répondit le Prophète, elle devra se laver. Eprouvant un peu de honte, je demandai au Prophète: Est-ce que la femme éjacule ? Oui, répliqua le Prophète, sinon grâce à quoi son enfant lui ressemblerait-il ? Le liquide émis par l'homme le sperme est épais et blanchâtre, tandis que celui de la femme est fluide et jaunâtre. La ressemblance (de l'enfant) dépend alors de celui des deux liquides qui atteint l'utérus le premier ."

La traduction est faussée, et à ma connaissance, il s'agissait de la dominance (de la quintessence ; donc du spermatozoïde) du sperme (nûtfa de l'homme) par rapport à l'ovule (nûtfa de la femme) par rapport à l'un et l'autre. De toute façon, comme le dit le Coran, le sexe est déterminé par la semence de l'homme et sa rencontre avec l'ovule de la femme : "C'est Lui qui crée les deux éléments de couple, le mâle et la femelle, d'une goutte de sperme quand elle est éjaculée." (53, 45-46). En effet, le sexe de l'enfant est déterminé par le spermatozoide et non l'ovule, puisque l'homme peut donner deux types de spermatozoide XY et XX alors que la femme ne donne que XX. Le Coran ne reprend donc pas les mêmes erreurs que Galien. Quant au hadîth, on en comprend que la ressemblance physique (et non pas le sexe) peut dépendre de différents facteurs liés aux éléments présents en l'homme et en la femme (dont le matériel génétique).
Donc les mauvaises langues affirment des choses mensongères sur le Coran, et affirment que Muhammad aurait copié Galien, en reprenant les mêmes erreurs. Mais comme nous l'avons vu, le Coran ne contient pas les erreurs faites par Galien (sur l'ovule et le sexe de l'enfant), de plus ils reprennent souvent les mêmes citations qui manquent cruellement de sources. Par ailleurs, ils n'ont aucun moyen effectif de prouver leurs allégations : quelles preuves ont-ils, fiables et bien documentées, que le Prophète (saws) aurait perdu son temps à lire des ouvrages de Galien ou à les écouter de la bouche de médecins cultivés (et tout cela sans reprendre les mêmes erreurs), alors qu'il était un homme débordé (prières obligatoires, surérogatoires et nocturnes, père de famille, savant religieux, instructeur et chef militaire, maître spirituel, médiateur, redistribution des richesses qu'il donnait aux pauvres et aux nécessiteux, et chaque verset était révélé à un moment qu'il ne pouvait pas contrôler, en réponse à une situation précise qu'il ne pouvait pas contrôler et qui s'imposait à lui, sans qu'il n'ait le temps de faire des recherches, d'autant plus qu'il n'y avait pas de bibliothèques, et que les savants de son époque avaient un savoir limité de la médecine et des sciences (de ce fait, vu que le Prophète était souvent espionné ou accompagné de ses épouses, enfants, famille et de ses compagnons, l'imposture aurait été facilement démasquée, et ses détracteurs l'auraient aussi attaqué sur ce sujet, ce qui ne fut jamais le cas), données que le Coran corrige sans énoncer d'erreurs en contre-partie).


Article intéressant : http://aminour.unblog.fr/2007/01/09/la-science-quantitative/
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  rosarum le Dim 17 Mar - 10:07

Ghazali a écrit:Les termes employés dans le Coran contiennent généralement plusieurs significations possibles, qui, loin d'être contradictoires, sont même complémentaires pour en saisir toutes les subtilités et d'énoncer ainsi une réponse adéquate à plusieurs questions et situations de différents ordres, comme les versets relatifs à la formation de l'embryon dans l'utérus de la femme, où les termes décrivant l'embryon en soulignent les 3 aspects importants. Le mot arabe utilisé pour "embryon" est "alaqa", qui peut signifier trois choses :
1) Une sangsue (organisme possédant des propriétés adhérantes qui collent à la peau, qui draine également ce qui lui est vitale pour s'alimenter).
2) Quelque chose de suspendue, attaché. L'embryon s'attache effectivement à la paroi utérine (d'après les observations scientifiques modernes).
3) Du sang coagulé (caillot de sang).

que vient faire ici ce pavé concordiste ?


avatar
rosarum

Messages : 946
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  -Ren- le Lun 18 Mar - 6:19

Ghazali a écrit:Les termes employés dans le Coran contiennent généralement plusieurs significations possibles
...Qu'ils n'avaient pas forcément à l'origine. Une langue, ce n'est pas quelque-chose de fixe, et les mots arabes ont aujourd'hui des significations qu'ils n'avaient pas à l'origine. Un article à ce sujet : http://www.helsinki.fi/jarj/ufy/Varia.pdf
Pour le reste, je baille... :sleep:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15375
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Ghazali le Lun 18 Mar - 12:54

-Ren- a écrit:
Ghazali a écrit:Les termes employés dans le Coran contiennent généralement plusieurs significations possibles
...Qu'ils n'avaient pas forcément à l'origine. Une langue, ce n'est pas quelque-chose de fixe, et les mots arabes ont aujourd'hui des significations qu'ils n'avaient pas à l'origine. Un article à ce sujet : http://www.helsinki.fi/jarj/ufy/Varia.pdf
Pour le reste, je baille... :sleep:

Sauf que tu te trompes, et bon, ton arrogance ici est très mal placée, si tu n'es pas d'accord, argumente, sinon ignore le sujet, parce que c'est uniquement le fait que certains faits te déplaisent qui te poussent à réagir de la sorte.
Devant certaines de tes interventions, bailler s'impose effectivement (ce qui est dommage, vu sur d'autres discussions, tu te montres bien plus sage, pertinent et objectif). ;)
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  -Ren- le Lun 18 Mar - 17:31

Ghazali a écrit:ton arrogance ici est très mal placée
J'étais un peu pressé par le temps, et je reconnais avoir dérapé avec vous, non pas ici, mais sur http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t281p90-miracles-scientifiques-du-coran#37141 (comme vous le pouvez le voir, j'ai édité mon dérapage de moi-même et vous présente mes excuses)

Ghazali a écrit:tu n'es pas d'accord, argumente
Je l'ai fait en vous avançant un premier élément : l'un des outils du concordisme est la manipulation anachronique du vocabulaire, c'est valable pour la Bible, ça l'est également pour le Coran (cf lien ci-dessus)

Ghazali a écrit:c'est uniquement le fait que certains faits te déplaisent qui te poussent à réagir de la sorte.
Je vous l'ai déjà dit : c'est faux.
La seule chose qui me pousse à réagir au concordisme biblico-coranique, c'est la malhonnêteté de la méthode. Le concordisme est pour moi une des multiples ruses du Diable, et je plains ceux qui -comme vous ou vos grands frères évangéliques qui ont inventé la méthode que vous reprenez- se sont laissés séduire par les résultats obtenus en perdant tout esprit critique en chemin.
Le concordisme est de plus une forme particulièrement vicieuse d'idolâtrie/shirk car il place la "Science" divinisée comme juge de l'Ecriture : désolé, mais moi, je suis farouchement monothéiste, alors non, ça ne passe pas.

Ghazali a écrit:Devant certaines de tes interventions, bailler s'impose effectivement (ce qui est dommage, vu sur d'autres discussions, tu te montres bien plus sage, pertinent et objectif). ;)
Voilà qui devrait vous amener à réfléchir... Vous partez du principe que le problème vient de moi (cf votre préjugé sur les "faits dérangeants" qui ne me dérangent que dans votre imagination). Mais moi je vous dis que je suis exactement le même sur ce sujet que sur les autres, et que le problème, dans ce cas précis, vient de vous. Le problème, c'est que vous vous êtes laissés séduire, et que votre passion a émoussé votre esprit critique.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15375
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Ghazali le Lun 18 Mar - 17:50

Ca aurait pu se tenir si ces significations étaient inconnues à l'époque, ce qui n'est pas le cas, donc il faut chercher ailleurs que dans votre tentative d'explication.
Concernant le concordisme je vous ai déjà donné mon point de vue, qui se situe entre votre déni extrême, et l'absence d'esprit critique et le littéralisme matérialiste des évangéliques et wahhabites.
Le Coran ne néglige aucun aspect de la vie et énonce plusieurs données scientifiques, à comprendre d'abord d'un point de vue métaphysique/spirituel qui ensuite permet d'en éclairer les sens inférieurs (éthique, histoire, politique, science, etc.).
Pour le reste, c'est très subjectif (concernant votre soi-disant "impartialité" ^^) mais nous en resterons là car cela nous éloigne du débat.
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  -Ren- le Lun 18 Mar - 18:02

Ghazali a écrit:Ca aurait pu se tenir si ces significations étaient inconnues à l'époque
Ah, le grand jeu sur ce qui était connu ou inconnu à l'époque ! :sleep:
...Encore un ressort du concordisme, qui sélectionne en fonction de ses besoins ce qui est censé être "connu" ou "inconnu" (cf encore une fois Galien, par exemple :fff: )

Ghazali a écrit:Le Coran ne néglige aucun aspect de la vie et énonce plusieurs données scientifiques
Les concordistes bibliques disent exactement la même chose. Mais ils ne leurrent personne d'autre qu'eux-mêmes (par contre, je ne dirais pas qu'ils ne font de tort qu'à eux-mêmes, car ils ridiculisent leur religion, et mettent donc d'autres personnes dans l'embarras)

Ghazali a écrit:c'est très subjectif (concernant votre soi-disant "impartialité"
Je rejette avec la même force les tricheries du concordisme biblique et celles du concordisme coranique, et vous voulez pourtant m'accuser de partialité ?Deux poids, deux mesures sont l'un et l'autre en horreur au SEIGNEUR (Pv XX, 10) : j'applique ce commandement ici, comme sur tous les autres sujets. Si vous avez l'impression que je ne le fais QUE sur ce sujet, encore une fois, ouvrez les yeux, car moi, je n'ai pas changé.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15375
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Ghazali le Lun 18 Mar - 18:10

Je parlais ici de votre perception sur les données scientifiques dans le Coran, et pas sur le sujet du concordisme en général (Bible/Coran) où votre position est identique concernant les deux Livres. :)
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  -Ren- le Lun 18 Mar - 18:15

Ghazali a écrit:Je parlais ici de votre perception sur les données scientifiques dans le Coran, et pas sur le sujet du concordisme en général (Bible/Coran) où votre position est identique concernant les deux Livres
Réalisez-vous le non-sens de cette phrase ?
C'est parce que j'ai la même position que je vois les falsifications de ceux qui prétendent qu'il y a des données "scientifiques" dans la Bible/Coran.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15375
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les erreurs scientifiques du Coran

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum