Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Messages d'une Juive messianique

Page 3 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Nicolas le Dim 3 Mar - 23:11

Par définition, Dieu est digne d'une éternelle confiance/ foi , dans notre faiblesse le mal nous fait parfois oublier cette évidence :)

Edit : en réalité je fais surtout un rappel pour moi-même en disant ça,  pour que je continue de m'abandonner à Dieu dans les moments sombres , au lieux de faire l'inverse.
C'est au moment ou j'ai le moins envie de prier qu'il faut que je prie (là aussi je fais un auto-rappel ^ ^)

Nicolas

Messages : 1588
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Lun 4 Mar - 7:07

Tout le monde affirme.
Tout le monde informe.
Tout le monde est infirme.
J'écris cela pour la forme.
C'est infime.

;)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  prisca* le Lun 4 Mar - 10:15

Ce ne sont pas des affirmations gratuites mais ce que les écritures bibliques et coraniques disent.

La Bible dit qu'à la fin des Temps, "les vivants" passeront derrière "les morts" donc "les morts" ressuscitent les premiers.

Je dis "ressuscitent" parce que la Bible le dit que ceux qui font le mal ressuscitent pour le Jugement.

"Les morts" signifie = les pécheurs

La Bible que sont heureux ceux qui prennent part à la première résurrection, ils réchappent à la seconde mort.

La seconde mort c'est l'étang de feu.

La Bible dit que Satan et les adeptes de Satan sont jetés dans l'étang de feu, donc ils meurent de la seconde mort.

La première mort c'est lorsqu'ils sont venus sur terre pour faire en sorte de se comporter comme Dieu le veut afin de "vivre" et vivre c'est être réconcilié avec Dieu pour aller à la Vie Eternelle --------------"vivre ----"vie éternelle" ----- vous le voyez le lien Disciple Laïc ?

Donc "les morts" sont des gens qui non seulement dans une humanité entière n'ont pas réussi à sortir de leurs péchés, mais à la fin du monde non plus, ils n'y ont toujours pas réussi, donc ils "sont morts" une première fois et ils "sont morts" une seconde fois ……..> la seconde mort et la Bible dit que c'est l'étang de feu.

La Bible dit que l'étang de feu là où Satan est jeté est la terre.

Donc si vous suivez bien la Bible vous avez compris que puisque Satan est jeté sur la terre lui et ses adeptes, ils vont là où la terre commence puisque l'ancienne terre a été consumée par le feu (la Bible dit) donc CQFD Adam étant le premier homme il est un adepte de Satan.


Il faut s'en tenir à la Bible et ne pas faire comme l'on veut soi, comme dire qu'Adam est un saint ou un homme bon etc car la Bible ne le dit pas, la Bible nous fait comprendre tout ce que nous avons à comprendre, et même si Adam apparait comme un homme qui n'a pas été adepte de Satan, c'est normal, puisqu'un adepte de Satan est un enfant de Dieu que Dieu aime, car Dieu aime tous ses enfants, du premier jusqu'au dernier.


Maintenant Disciple Laïc vous qui êtes athée, qui ne connaissait pas la Bible, pensez vous sage de vous interposer dans des conversations qui tiennent sur la Parole de Dieu ?

Dites plutôt que vous êtes ravi d'entendre la Parole Biblique et dites vous que vous aussi vous avez du pain sur la planche pour vous sortir de votre "prison de chair".

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Lun 4 Mar - 10:45

@Prisca :


Maintenant Disciple Laïc vous qui êtesathée (1), qui ne connaissait pas la Bible (2), pensez vous sage de vous interposer(3) dans des conversations qui tiennent sur la Parole de Dieu ?


(1) Erreur. Faute d'être bien informée en ce qui me concerne.
(2) Erreur. Faute d'être bien informée en ce qui me concerne.
(3) Le fil est posé dans les sujets de débats, et non dans la section christianisme. Il serait dans la section christianisme, je n'aurais rien dit, ne serait pas intervenu. Il est dans la section débat, je suis légitime pour donner un point de vue. Une perception. Une opinion. Et vous êtes libre de l'ignorer si elle ne vous convient pas. Y réagir c'est déjà y donner de l'importance, de la valeur et donc du crédit. Ce que vous faites ^^



Petit plus : si ma parole était illégitime ici, les administrateurs du forum m'auraient indiqué la sortie depuis longtemps. De plus quand je me suis inscrit ici je n'ai rien dissimulé, donc si ma présence n'était pas légitime, on m'aurait refusé l'inscription.
Enfin j'affiche carte sur table dans mon profil sur ma spiritualité actuelle. Jusqu'a présent cela n'avait posé aucun problème a quiconque.




Vous m'affirmez (gratuitement) que je ne connais rien à la Bible (vous vous trompez complètement simplement parce que vous n'avez pas cherché à me connaître). Connaissez vous quelque chose au bouddhisme vous même  :?: (c'est une question)  Car avant de montrer du doigt un défaut supposé d'autrui il vaut mieux s'assurer que l'on a pas le même soi-même. Vous savez... chercher la paille dans l'oeil du voisin plutôt que la poutre qui est dans le sien... C'est de la Bible non  :?:  ^^


Une parole de Vérité a t'elle vraiment besoin que ceux qui la porte imposent le silence à ceux qui ne la partage pas :?:  Une Véritable parole de Vérité ne s'impose t'elle pas d'elle même sans que quiconque ai besoin de forcer quoi que ce soit ou d'imposer le silence au celui qui ne la partage pas :?:  Une vérité gagne t'elle a être propagée en imposant le silence à ceux qui ne son pas en accord avec elle :?:  Dites :?: ^^


Avez vous si peu confiance en la Vérité que vous dites porter que vous refusiez le débat contradictoire avec quelqu'un qui ne pense pas comme vous :?:  Que vous souhaitiez lui imposer le silence :?:  Croyez vous que votre Message gagne en légitimité et en crédit en étant porté ainsi :?:  Faites vous l'éloge de vitre message ainsi :?: ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  prisca* le Lun 4 Mar - 11:00

Disciple Laïc

Ce que je voulais dire c'est oui, votre place est ici, plus que quiconque vous devez être ici, mille fois plus, mais ne dites pas "non" à ce que nous disons nous qui savons puisqu'en tant que croyants, nous ne faisons pas que lire, puisque vous ignorez que l'Esprit Saint dit en Esprit et en Vérité ce qu'il faut comprendre de la Bible à ceux qui ont passé le cap de la foi avec brio.

Donc s'il vous plait, écoutez moi, mais ne dites pas "non" à ce que je dis puisque ce n'est pas votre domaine.

A l'école un élève ne va pas s'interposer à l'éducation de son maitre n'est ce pas ?

Et bien c'est la même chose, mais posez mille questions au contraire, peut être qu'à la fin, vous serez croyant.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Lun 4 Mar - 19:18

J'ai trouvé ceci


Site Interbible Laurent Lafontaine 3 mars 2000 a écrit:


Dieu a-t-il créé le mal?
 

Question  : En Isaïe 45,7, il est dit que Dieu a créé le mal! Comment comprendre cela?

Réponse : Le mal peut recouvrir des réalités bien différentes: le malheur, la maladie, la souffrance, le péché et la mort. Le péché, le malheur, la maladie et la mort sont souvent associés dans la Bible, comme à l'inverse le bonheur, la prospérité, la santé et la vie. Non pas que ces réalités soient la même chose, mais elles sont associées comme si elles avaient un lien entre elles et faisaient partie d'un des deux parcours: soit celui du mal et de la mort, soit celui du bien et de la vie.

    La Bible aussi les distingue. Le mal qu'est le péché, c'est l'oeuvre de l'homme, c'est le fruit de son choix; la désobéissance à Dieu, c'est l'homme qui se prend pour Dieu. Évidemment ce mal-là ne vient pas de Dieu et, à la limite, il est la négation de Dieu. Le mal qu'est le malheur, la souffrance, la maladie et la mort, c'est autre chose et on peut trouver plusieurs textes qui affirment que Dieu est maître de tout ce qui vit et existe, du bonheur et du malheur.

    C'est ainsi que Dieu déclare, en Isaïe 45, 6-7: « C'est moi qui suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre. Je forme la lumière et les ténèbres, je fais le bonheur et je crée le malheur, c'est moi le Seigneur qui fais tout cela. » Le prophète s'en prend ici aux faux dieux, aux idoles qui ne sont capables de rien, alors que le Seigneur est le Tout-puissant.

    Si Dieu fait le bonheur et crée le malheur, s'il fait vivre et mourir, pourquoi le fait-il? Quels sont ses motifs? Quels sont ses desseins? Pour punir? Parce que nous avons péché? Pour éprouver la foi des croyants? On peut trouver dans la Bible des textes qui font un lien entre le péché et le malheur comme punition, entre le bien et le bonheur comme récompense. Cela se retrouve déjà au chapitre 2 de la Genèse, où l'on voit la souffrance et la mort comme des conséquences du péché. Dans Deutéronome 30,15, nous sont présentées les deux voies entre lesquelles il faut choisir: soit le bien et la vie, soit le mal et la mort.

    Dans le livre de Job on voit le juste être mis à l'épreuve du malheur et de la maladie pour éprouver sa foi. Ce livre montre bien l'importance du questionnement chez les Juifs croyants. Pourquoi le mal? Comment concilier le mal et la foi en Dieu? Ce livre affirme une foi très pure en Dieu malgré la présence du mal. D'autre part la souffrance et le malheur ne sont pas nécessairement associés au péché.

    Jésus, dans les évangiles, fait avancer la réflexion à ce sujet. Il montre que certains malheurs, comme la chute de la tour de Siloé ou le massacre des Galiléens par Pilate, comme certaines infirmités, le fait d'être aveugle, ne sont le fruit des péchés ni des parents, ni d'eux-mêmes, mais des occasions de conversion. C'est ainsi qu'on peut reconnaître la fragilité de notre existence et questionner notre échelle de valeurs. Qui servons-nous? Quel est notre maître? Où est notre trésor? Et notre coeur?

    Le malheur, la souffrance, la maladie, nos handicaps, nos limites, le mal qui nous est fait, et même notre mort se présentent comme des croix que nous avons à porter si nous voulons être les disciples du Christ.

    Bref, Dieu est l'auteur de tout ce qui existe.« Tu aimes tous les êtres et ne déteste aucune de tes oeuvres; aurais-tu haï l'une d'elles, tu ne l'aurais pas créée. » (Sg 11,24) Il a fait l'homme fragile comme l'argile du sol, limité avec ses handicaps, mais aussi libre et capable de choisir même le mal. À l'image de Dieu, il peut aussi répondre au mal par le bien.


Laurent Lafontaine, ptre


Citation plus complète du passage biblique :

Livre d'Isaïe 45


05 Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : hors moi, pas de Dieu. Je t’ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas,

06 pour que l’on sache, de l’orient à l’occident, qu’il n’y a rien en dehors de moi. Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre :

07 je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais la paix et je crée le malheur. C’est moi, le Seigneur, qui fais tout cela.

08 Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut, et qu’alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela.

En tout cas merci Prisca, cela me permet d'approfondir mes connaissance en cherchant de çi et de là suite à nos échanges. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  indian le Lun 4 Mar - 19:27

le mal vient il de la souffrance ou est ce la souffrance qui vient du mal?


indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Lun 4 Mar - 19:39

@Indian : pourquoi les 2 ne seraient pas possibles, selon les circonstances :?: Pourquoi les 2 possibilités s’excluraient-elles l'une l'autre :?:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Coemgen le Lun 4 Mar - 19:42

Shalom,

Pour quelle(s) raison(s) Eternel crée le mal ?

Cordialement
Coemgen
Coemgen

Messages : 125
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2017
Localisation : Desert

http://www.desertpath.net

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Suleyman le Lun 4 Mar - 19:46

Coemgen a écrit:Shalom,

Pour quelle(s) raison(s) Eternel crée le mal ?

Cordialement

Bonjour et paix, Coemgen :)

Pour nous tester dans notre sincèrité à faire le bien, à donner tout notre être à Dieu et à mériter notre place au Paradis.

Just my opinion.
Suleyman
Suleyman

Messages : 1182
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/02/2019
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  indian le Lun 4 Mar - 19:51

Disciple Laïc a écrit:@Indian : pourquoi les 2 ne seraient pas possibles, selon les circonstances :?:  Pourquoi les 2 possibilités s’excluraient-elles l'une l'autre :?:

:poucevert: pourquoi pas :jap:

je n'aime pas vraiment les ''ou'' ...je suis un fan des ''et'' 8D

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Coemgen le Lun 4 Mar - 20:44

Suleyman a écrit:
Bonjour et paix, Coemgen :)

Pour nous tester dans notre sincèrité à faire le bien, à donner tout notre être à Dieu et à mériter notre place au Paradis.

Just my opinion.

Bonsoir. C'est en effet une bonne raison Suleyman.
Pourquoi ce test pour avoir sa place au "paradis" ? Ayant le plaisir de nous former, il veut peut-être que nous soyons comme lui, proche de lui, à son image, comme un fils capable de créer le bien autour de lui ?

"Vous serez parfait comme votre père" (Mat 5:48).
"Vous êtes des dieux, des fils du très haut" (Ps 82 : 6).
"Eternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal" (Gen 3:22).

Que l'Eternel nous guide.
Coemgen
Coemgen

Messages : 125
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2017
Localisation : Desert

http://www.desertpath.net

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Lun 4 Mar - 21:28

Je ne peux pas donner de réponse d'ordre "divine" sur l'origine du "mal". Il y a une éthique bouddhique avec des notions relatives sur le bien et le mal, celui qui suit la voie du Bouddha est encouragé à cultiver des comportements que l'on peut qualifier de "bons" et à éviter des comportements que l'on peut qualifier de "mauvais". Dire la vérité, ne pas voler, ne pas calomnier, respecter la vie, éviter toute méconduite sexuelle. Par exemple.


Dans l'absolu il n'y a pas le soucis de "lutter" contre le Mal dans la pratique bouddhique. Le but est de mettre fin à la souffrance. Pour un bouddhiste le "mal", c'est la souffrance. En quelque sorte. C'est une analogie bancale mais je n'ai pas mieux.


Le bouddhisme encourage à chercher les causes de la souffrance, il y a des origines à la souffrance, donc en quelque sorte des origines au "mal", mais la réponse n'est pas d'ordre "métaphysique" ou "théologique" ou "cosmogonique". Pour le bouddhisme les 3 grandes catégories de cause de la souffrance donc du "mal" en quelque sorte, ce sont : la haine/la colère, l'ignorance/les illusions, le désir/les attachements. Ce sont les 3 "poisons". En théorie un bouddha ne peut plus nuire à qui que ce soit, il ne peut plus donc "faire le mal". Aucune de ses pensées, paroles et actions n'est inappropriée envers tous les êtres. Il n'a plus aucune intention malveillante. Il y a bien en quelque sorte une "personnification" du "mal" dans le bouddhisme sous la forme de "Mara" le "tentateur", le "Démon de la mort". Mais c'est plus une personnification de notre ego. Enfin je trouve.



Toutefois je peux proposer ceci :


Le notions de "bien" et de "mal" sont relatives (dans le temps et l'espace).
Ce qui peut sembler "bon" aujourd'hui peut avoir des conséquences néfastes demain.
Ce qui peut sembler "néfaste" aujourd'hui peut avoir des effets positifs demain.
Il est donc très difficile d'agir correctement car on a bien du mal à avoir une vue lointaine des conséquences de nos actes.


De plus les notions de "bien" et de "mal" sont interdépendantes. Le "Bien" ne peut exister dans le "Mal" et inversement.


Enfin dans le bouddhisme l'intention ou préméditation de nos paroles et de nos actes est primordiale. Il peut nous arriver d'agir sans mauvaises intentions mais avec de mauvais résultats. Simplement parce que nous ne sommes pas maîtres de tous les facteurs en jeu. Toutefois si nos intentions sont bonnes, alors même si les conséquences sont mauvaises, alors il n'y aura pas production de karma négatif. Et si nous avons des intentions mauvaises alors il y aura forcément production de karma négatif.


Et cette idée de préméditation bonne ou mauvaise est parfaitement présente dans le christianisme par exemple. Je me souviens des paroles de l'acte de contrition ou il est dit "J'ai péché en pensée, en parole, par action et par omission".


Parmi les 8 pratiques Juste le bouddhiste mention la Pensée Juste, la Parole Juste et l'Action Juste.


Il me semble bien que dans le christianisme, la convoitise est déjà un péché, avant même d'être concrétisée. N'est t-il pas dit aussi dans le décalogue : tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain ? Ce n'est même pas l'acte, c'est la pensée avant même l'acte.


Si l'on pense déjà à nuire à autrui, ou a agir de manière égoïste avec des effets néfastes pour autrui en corollaires, alors c'est mal barré.


Donc le bouddhisme ne dit pas vraiment pourquoi la réalité est souffrance, il constate juste que la souffrance existe, que le mal existe, qu'il y a des causes, mais plus sur le plan disons psychologique que cosmologiques vous comprenez :?: Enfin je le vois comme ça.


D'ailleurs les bouddhistes ne font pas "porter le chapeau" de l'existence de la souffrance/du mal à l'univers ou à "Mara". C'est une spiritualité de la responsabilité. Si vous souffrez, c'est que vous êtes en grande partie responsable de votre malheur, mais vous êtes aussi le seul véritable artisan pour votre bonheur. La source du bien est en vous. Pour faire le bien c'est en vous que l'effort doit se faire. Les autres peuvent vous aider mais il ne feront pas le bien a votre place.


Quelque part, la souffrance est utile, elle permet la libération de celle ci. Donc en quelque sorte, le mal est utile, il permet de mettre en valeur le choix du bien. De faire le bien. C'est grâce à la présence du mal qu'il y a l'opportunité de faire le bien en "opposition". C'est parce que nous souffrons que nous sommes motivés pour ne plus souffrir.


Je dirais aussi curieux que cela puisse paraître que d'une certaine façon Satan/Le Diable/Mara, est/sont utiles. Ils montrent ce qu'il ne faut pas faire. Ce qu'il ne faut pas être. Plutôt que de les haïr pourquoi ne pas leur être reconnaissant de nous montrer la direction qu'il ne faut surtout pas suivre :?: ^^


Peut être un croyant pourra t'il ainsi justifier que Dieu laisse agir Satan :?: Que Dieu laisse le Mal exister :?: Par Sagesse autant si ce n'est plus que par Amour :?: Quel mérite aurait-on a faire le bien si il n'y avait pas de mal :?:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Mar 5 Mar - 8:07

prisca* a écrit:Disciple Laïc

Ce que je voulais dire c'est oui, votre place est ici, plus que quiconque vous devez être ici, mille fois plus, mais ne dites pas "non" à ce que nous disons nous qui savons puisqu'en tant que croyants, nous ne faisons pas que lire, puisque vous ignorez que l'Esprit Saint dit en Esprit et en Vérité ce qu'il faut comprendre de la Bible à ceux qui ont passé le cap de la foi avec brio.

Donc s'il vous plait, écoutez moi, mais ne dites pas "non" à ce que je dis puisque ce n'est pas votre domaine.

A l'école un élève ne va pas s'interposer à l'éducation de son maitre n'est ce pas ?

Et bien c'est la même chose, mais posez mille questions au contraire, peut être qu'à la fin, vous serez croyant.


@Prisca : même si vous ne vous en rendez pas compte, faute de bien me connaître, de connaître mon parcours, de connaître la spiritualité que je pratique actuellement, je crois être bien plus en capacité (je ne dis pas que j'y arrive toujours loin de là) que vous d'écouter et d'intégrer, accepter, certaines parties du moins de votre doctrine (vu que je l'ai partagée autrefois) que vous n'êtes vous même capable d'écouter ce que je propose. Et je propose. Je n'impose pas. J'offre un point de vue. Que personne n'est obligé d'accepter ou de lire. On a le droit de ne pas être d'accord et de le dire. Je n'en ferais pas une maladie  ^^  


Pour moi et je crois aussi pour la spiritualité qui est la mienne, l'existence des gens qui croient en Dieu ne pose pas vraiment de problème (enfin tant qu'on ne se fait pas agresser verbalement ou physiquement par eux ! :pff: ), la spiritualité que j'ai choisi en toute conscience de suivre après réflexion n'a pas pour but de convertir tout le monde, elle est missionnaire (dans le sens ou il est bon de la faire connaître) mais pas prosélyte (on ne force personne la suivre, on ne cherche pas à convertir qui que ce soit). Je suis venu une première fois ici il y a longtemps mais... cela dérangeait un peu une minorité. Alors je suis partie. Mais j'ai tenté un second essai. Non sans prudence et en vérifiant au préalable avec l'administration du Forum si on trouvais bon ou pas que je sois là. J'affiche ce que je suis, donc je ne cache rien. Ce n'est pas simple tous les jours pour moi d'être ici vous savez mais personne ne m'y force en même temps. Parfois je reste silencieux plusieurs jours. Parce que c'est plus sage pour moi.


Nous n'avons pas le même but. Vous avez le votre, celui d'accéder au Paradis, j'ai le mien (je doute que vous puissiez le comprendre dans sa globalité car il ne cadre pas avec la conception de la réalité selon les monothéïsmes). Les croyants se préoccupent surtout de Dieu, le Bouddha exclusivement des hommes. Les monothéïstes ont tous un discours théologique. Le Bouddha ne tient pas de discours théologique direct, les dieux ou Dieu ce n'est pas son "problème". Il n'en parle que rarement d'après ce que j'ai lu, seulement en réaction a des gens qui eux sont venu le questionner sur des questions théologiques.


Si je suis ici (et parfois cela m'est très utile parce que cela me permet de progresser sur mon propre chemin) c'est précisément pour respecter un conseil du Vénérable moine bouddhiste que j'écoute beaucoup. Et son conseil c'est de ne pas perdre de vue ses racines spirituelles. Je suis bien tel que je suis dans ma spiritualité actuelle, j'ai néanmoins tout un "passif" chrétien bien plus riche que vous ne le savez. Il fait partie de mon identité, de ma culture, de ma mémoire. Et je garde le contact avec en venant ici, non pas pour y revenir (à là foi chrétienne), mais pour rester en contact avec, pour ne pas le rejeter totalement. Pour ne pas tomber dans le fameux "brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé".


Vous avez des chrétiens (je le sais je les ai lu et j'en ai même rencontré un) qui sont convaincu que le Bouddha est en Enfer pour avoir "rejeté" Dieu comme voie de Salut. (A l'inverse vous avez des musulmans pour dire que peut être le Bouddha était un crypto-prophète d'Allah). Et vous avez des bouddhistes (dont je fais partie) qui ont beaucoup de respect pour Yeshua, pour votre Jésus le Christ, qui le considèrent comme  un saint homme même si il croyait en Dieu, dans le vocabulaire bouddhiste on pourrait qualifié Yeshua de bodhisattva, un homme qui a sacrifié son bien être et sa vie, qui a pris le risque de sacrifier son "Salut" pour venir en aide, pour sauver d'autres hommes. Tout cela est très respectable pour un bouddhiste. J'ai beaucoup de sympathie pour Yeshua (du moins l'image qu'on nous a transmise de lui même si a mon avis il était plus humain encore).


C'est pourquoi, pour moi, ce n'est pas votre Foi qui est problématique, c'est la façon dont vous la présentez et ce que vous en faites. Si vous cherchez à me convertir je vous invite à laisser tomber, vous perdrez temps et énergie. Et vous ne ferez au fond que me conforter dans ma propre Voie, ce qui est précisément contraire à votre objectif non ?  :lol:


J'ai tendance à calquer mon attitude sur celle de mes interlocuteurs, même si j'essais de me défaire de cela car ce n'est pas toujours très profitable loin de là (si l'autre est agressif ou méprisant, répondre de manière agressive et méprisante c'est pas malin, pas une preuve d'intelligence). C'est pourquoi maintenant quand je lis des propos disons que je ressens comme agressifs ou hostiles, ou négatif, ou désobligeants, méprisants etc... je laisse passer du temps, des jours. Et une fois que je me sens en bonne disposition pour y répondre plus posément, je le fais, éventuellement.


Vous voulez accaparer les autres à votre seule vision des choses (en tout cas c'est l'image que vous pouvez donner), car vous considérez qu'elle est la seule Vérité. En ce qui me concerne je préfère trouver en chacun des points communs, ce qui réuni, plutôt que cultiver les différences et souffler sur les braises des conflits. Pourquoi  :?:  Par soucis de paix entre les gens. Dans le respect des différences. Ce n'est pas un but de Yeshua la paix entre les hommes ? La "Paix" du Christ ? Que vaudrait-elle si elle était le fruit de la contrainte ?


De ce que j'en ai vu pour le moment, l'intention est peut être bonne chez vous, vous êtes probablement convaincue, sincère, mais la méthode est très inadéquat et contre productive. Votre investissement peut faire l'admiration de certains, qui sont sensibles à cela, évidemment, mais globalement comme le dit la sagesse populaire : on attrape pas des mouches avec du vinaigre.


A chaque fois que je vous propose ma propre interprétation des vos propres écrits sacrés (et j'ai la courtoisie de citer beaucoup ceux là et très peu les miens en proportion) j'essais justement de vous montrer ce qui précisément dans vos propres références religieuses, incite à l'ouverture aux autres, à l'acceptation de la différence, au non jugement, à l'amour inconditionnel. Et il y a matière pour cela dans le Nouveau Testament. En effet je ne le connais pas par coeur loin de là, mais ce que j'en connais, est révélateur.


Voila ma position.


Nous pouvons nous rejoindre sur certains points, mais sur d'autres nous serons nécessairement en désaccord. Je pense qu'il est possible de continuer à conserver votre Foi telle que vous l'avez mais en modifiant un peu votre point de vue pour votre propre soulagement et celui de vos interlocuteurs. Et le soulagement d'autrui, ça c'est le domaine de prédilection du Bouddha.  :jap: En se servant de vos propres références religieuses.


L'exemple de Salomon est très intéressant pour moi, je vous le conseille. Il ne demanda rien pour lui quand il arriva au pouvoir, malgré lui, il ne demanda ni la force, ni la gloire, il demanda à savoir bien gouverner le peuple d'Israël car il s'en sentait incapable. C'était l'humilité que l'on retrouve chez le Publicains que le Pharisien méprise. Et Yahweh, justement, parce que Salomon ne demandait rien pour lui mais quelque chose pour les autres, dont lui se sentait dépourvu, Yahweh donna à Salomon la Sagesse, en l’occurrence l'aptitude à distinguer le Bien du Mal.


Le Bouddha et les bouddhistes (sincères) ne vous veulent ni a vous ni a votre Foi aucun mal (ce serait contraire aux enseignements du Bouddha). Et je pense ne demandent qu'a vivre paisiblement au coté des croyants. Chacun respectant la spiritualité de l'autre. J'espère que vous êtes ou que vous serez un jour capable de comprendre cela. Et vouloir convertir l'autre a quelque chose qui ne lui convient pas forcément, on ne peut pas qualifier cela de "bon".


Dans le bouddhisme il est dit que la sagesse sans la compassion est aussi néfaste que la compassion sans la sagesse, il faut les 2 ensembles. On peut faire beaucoup de tort si on n'utilise que l'une des 2.


Moi ce que je vous souhaite c'est d'être heureuse, joyeuse, paisible et à l'abri de toute souffrance dans votre Foi et d'apporter la paix, la joie, le bonheur et d'alléger la souffrance des gens autour de vous dans votre Foi. Si bien sûre votre Foi vous convient. Si c'est le cas alors que demander de plus !   :D


Ou plus généralement je vous souhaite ce qui vous vous rendrait le/la plus heureux/heureuse et ce que vous préserverait au mieux de la souffrance. ^^


Sur ce bonne journée. :jap:  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Suleyman le Mar 5 Mar - 8:38

Disciple Laïc a écrit:

Yahweh, Allah, justement, parce que Salomon, Suleyman, ne demandait rien pour lui mais quelque chose pour les autres, dont lui se sentait dépourvu, Yahweh, Allah, donna à Salomon, Suleyman, la Sagesse, en l’occurrence l'aptitude à distinguer le Bien du Mal.


Oui, un homme plein de defaut mais sincère et sage auprès de Dieu :jap:
Suleyman
Suleyman

Messages : 1182
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/02/2019
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Spin le Mar 5 Mar - 10:07

Disciple Laïc a écrit:
Peut être un croyant pourra t'il ainsi justifier que Dieu laisse agir Satan :?: Que Dieu laisse le Mal exister :?: Par Sagesse autant si ce n'est plus que par Amour  :?:  Quel mérite aurait-on a faire le bien si il n'y avait pas de mal :?:
Je dirai même, quel intérêt aurait le bien s'il n'y avait pas le mal ? Pourrait-il exister un monde où il n'y aurait que le bien, que des pensées, sensations, émotions, agréables, jamais de désagréables ?

Dans le monde, lorsque tous les hommes ont su apprécier la beauté (morale), alors la laideur (du vice) a paru. Lorsque tous les hommes ont su apprécier le bien, alors la mal a paru. C'est pourquoi l'être et le non-être naissent l'un de l'autre.
Le difficile et le facile se produisent mutuellement.
Le long et le court se donnent mutuellement leur forme.
Le haut et le bas montrent mutuellement leur inégalité...
(Lao Tseu ou Laozi, Tao Té King ou Dao dejing, 2, pris en ligne sur http://taoteking.free.fr/ il y a des traductions plus concises comme : "Tous dans le monde reconnaissent le beau comme beau, ainsi est admis le laid. Tous reconnaissent le bien comme bien, ainsi est admis le non bien..." Etc. (pris sur https://www.taichi-kungfu.fr/dossiers-chine-culture/dossier-philosophie-chinoise/taoisme/)
Spin
Spin

Messages : 1713
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 67
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  prisca* le Mar 5 Mar - 10:56

Disciple Laïc

Il faudrait remettre en mémoire l'historique des échanges, les miens en l'occurrence sont sans détour, je m'applique à écouter la Parole de Jésus et la mettre en pratique en disant haut et clair, que seuls ceux qui croient en Jésus, qui écoutent son enseignement, et qui s'appliquent à la mettre en pratique : sont sauvés, les autres non, car si Dieu le dit, il faut le prendre pour "dit" et ce n'est pas à nous de discuter à dire "non" après tout il y a des gens qui sont gentils et qui méritent donc le Paradis donc ce qui compte c'est la gentillesse etc etc ….. Ni de vous entendre me dire "ne jugez pas, taisez vous" car vous n'avez pas à me dire de me taire, comprenez vous ? Vous n'êtes pas croyant, vous êtes assimilable aux paiens, même si ce mot est désué, il s'applique à tous ceux qui croient aux philosophies asiatiques, philosophies car ils ne croient pas en Dieu Unique, mais à de multiples divinités. Non pas que le bouddhisme je l'écarte, je le critique, ni le juge défavorablement car le bouddhisme est une méthode, pour parvenir à l'état de Bodhisattva, à l'éveil Christique, et Gautama n'était qu'un homme qui a entendu Dieu lui parler, mais alors qu'il s'est exprimé pour le dire, il la fait avec "des images" celles représentants des divinités pour décrire des phases successives de la Bible, comme Shiva qui a un œil fermé et un œil ouvert qui désigne la Création du Monde, et la Fin du monde, mais il la fait avec les outils de compréhension à sa portée, à savoir la poésie, l'image et chaque divinité est une phase en spiritualité, comme par exemple moi je pourrais dire de moi que je suis Shiva justement, oui le tantrisme je connais, j'ai senti l'ouverture de mes chakras, j'ai fait des voyages astraux, je ne mange pas d'animaux, je suis Zen, etc ….


Mais le bouddhisme n'est qu'une étape de développement spirituel et il ne faut pas s'arrêter en chemin, il faut continuer à s'explorer, se connaitre, méditer, prier, et aimer Dieu, Le louer, L'adorer, Le vénérer, Le remercier, et demander pardon pour nos fautes que seul Dieu peut absoudre.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Mar 5 Mar - 20:08

@Spin : le bouddhisme vietnamien est bien sûre influencé par le Taoïsme au cours de son histoire, cela se ressent dans les enseignements du Vénérable que j'écoute :)


Un monde ou il n'y aurait que le Bien... verrait tout simplement le Bien disparaître puisqu'il n'aurait plus rien à quoi se référer comme "Bien" en opposition a. Si il n'y avait plus aucun comportement "mauvais" alors tout comportement "bon" cesserait aussitôt d'exister.


Prenez n'importe quelle vertus ou qualité vous ne pouvez la concevoir qu'en opposition à un défaut ou vice : avarice/générosité, amour/haine, méfiance/confiance, patience/impatience, douceur/brutalité etc...  


Nous êtres humains ne pouvons pas penser et fonctionner autrement à l'état "naturel" spontané.


Tant que l'on fonctionne sur le mode de pensée dualistique, binaire, on est nécessairement dans la poursuite de quelque chose, la recherche de quelque chose, et la fuite ou répulsion vis à vis de son opposé.

@Prisca : j'ai un peu de mal à comprendre votre regard sur le bouddhisme, c'est plutôt la forme de vos écrits qui me perturbe plutôt que le fond. Mais bon. Les hindous veulent voir en le Bouddha l'avatar d'une de leurs divinité, certains musulmans veulent voir en lui un "crypto-prophète" d'Allah, vous apparemment vous estimez que son Dharma est une Révélation divine. Si cela vous fait plaisir pourquoi pas. Un pratiquant du bouddhisme qui connait bien sa pratique sait ce qu'il en est au juste. A l'aide des textes canoniques, en les connaissant, en y réfléchissant, en les méditant. Ce qui est plutôt cocasse c'est que les chrétiens (catholiques et orthodoxes) ont probablement canonisé le Bouddha par erreur en 1583...:lol:


Techniquement que certains croyants monothéïstes veuillent a tout prix "récupérer" à leur compte le Bouddha cela se comprend, c'est assez prévisible puisque de leur point de vue rien n'échappe à leur Dieu, donc tout se produit dans la sphère de son influence et parce qu'Il le veut bien. Il es rigoureusement inconcevable qu'une voit de Salut soit possible autre que le passage par Dieu. Et vous l'exprimez for bien, pour vous il n'y a qu'une voie possible : Jésus/Dieu.


Donc je comprends votre raisonnement et il est logique et compréhensible selon votre système de référence doctrinal.


Que ce soit toutefois une vision correcte de la Voie du Bouddha tel que le Bouddha la concevait, tel que les bouddhistes l'ont comprise, et la pratique, c'est une autre histoire.


Petit correction toutefois, le "Véhicule des Bodhisattvas" autrefois appelé "Grand Véhicule", n'est qu'un des 3 courants actuels du bouddhisme, seulement un des 3 et non la totalité.


Sur ce bonne soirée ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Suleyman le Mar 5 Mar - 21:08

Disciple Laïc a écrit:
Techniquement que certains croyants monothéïstes veuillent a tout prix "récupérer" à leur compte le Bouddha cela se comprend, c'est assez prévisible puisque de leur point de vue rien n'échappe à leur Dieu, donc tout se produit dans la sphère de son influence et parce qu'Il le veut bien. Il es rigoureusement inconcevable qu'une voit de Salut soit possible autre que le passage par Dieu. Et vous l'exprimez for bien, pour vous il n'y a qu'une voie possible : Jésus/Dieu.

Honnetement,

Je n'ai jamais compris pourquoi les monothéistes veulent à tout prix mettre le Boudhha dans leur poche.
Certes, c'était un homme exceptionnel en soi mais il a choisit sa propre voie en tuant le dieu de ses ancêtres dans l'hindouisme donc au final, simplement un homme qui a cherché à donner un sens à sa vie matériel rejetant l'idée d'un dieu immateriel prenant les reines de son existence.

Peut-etre même cherchait-il à défier Dieu lui-même au fond, non ?

Just my opinion :jap:
Suleyman
Suleyman

Messages : 1182
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/02/2019
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Mar 5 Mar - 21:39

@Suleyman :


D'après ce que j'ai lu le seule chose que, dit-on, le Bouddha aurait accepté de tuer, c'est la colère. Donc penser qu'il ai voulu "tuer" le ou les dieux de sa culture, de ses ancêtres, ne me paraît pas du tout correct. Cela sous entend une intention hostile qui n'est pas conforme à la motivation de Siddharta. Sa motivation fut la compassion vis à vis des hommes, dont il faisait partie bien évidemment. Il n'a d'ailleurs mené aucune croisade ou inquisition pour imposer sa doctrine. Le concept de guerre sainte est complètement étranger et contraire à l'esprit , à la lettre et à la pratique bouddhique.


Comme d'autre quêteurs spirituels de son temps en Inde, il rechercha la Libération, la fin de tout souffrance, la sortie du cycle des renaissances (présenté comme un "enfer" en quelque sorte : un lieu de grandes souffrances). D'autres ascètes faisaient ce même genre de recherches que lui à la même époque, en solitaire ou en communauté. Il a juste abouti à la conclusion, après beaucoup d'introspection, de mortifications, d'ascèse, que la vénération d'un ou de plusieurs dieux via des rituels et prières ne pouvait pas fonctionner pour atteindre ce résultat là précisément.


Il n'a donc pas cherché faire disparaître les croyances théïstes autour de lui, il a même donné des conseils pour être selon lui un bon "brahmane" (ce qui se rapprochait le plus autour de lui d'un prêtre des dieux et surtout de Brahma, la divinité créatrice du panthéon hindoue).


Les croyants actuels des monothéïsmes ont un certain but : l'accès au Paradis de leur Dieu après la mort.


Le Bouddha n'a jamais nié que cela soit possible, que cela soit un choix possible, une voie possible. Il n'a jamais nié l'existence des dieux et de leurs "Paradis".


Ce qu'il propose est simplement une voie différente, qui propose un autre but, avec d'autres moyens.


Le bouddhisme n'est ni athée, ni anti-théïste, il est non-théïste. Il n'est pas "contre" il est juste "a coté" ou "en dehors". Par contre que des croyants puissent voir le bouddhisme comme une spiritualité hostile, dangereuse, ennemie, non seulement c'est possible mais cela se voit et s'entend. Selon le bon vieux principe : si vous n'êtes pas avec moi c'est que vous êtres contre moi. Vous n'aurez aucune peine a trouver des croyants pour affirmer que derrière le Bouddha il y a Satan.


Par contre il est correct de dire que Siddharta Gautama trouva insatisfaisantes les voies spirituelles présentes autour de lui pour ce qui était du but recherché par lui. Il s'inspira de ce qui existait déjà mais il proposa une voie disons nouvelle dans sa formulation, dans sa présentation, en s'affranchissant d'une partie au moins des doctrines déjà présentes, une partie seulement. Par exemple la Loi du karma existait déjà, de même la non-violence aussi, et les techniques de méditation de même, tout comme les croyances en la réincarnation.


On peut, dans une certaine mesure, mais seulement dans une certaine mesure, voir en lui un "réformateur", et seulement un "inventeur" partiel. Ce qu'il a proposé n'avait jamais été formulé de cette façon avant lui mais les éléments de conception de sa doctrine étaient déjà présents avant lui. Vous comprenez :?: Tout comme Zoroastre est un réformateur du mazdéïsme, Yeshua un réformateur du judaïsme, Muhammad un réformateur du judaïsme et du christianisme et Luther un réformateur du christianisme. Enfin, je vois les choses grossièrement ainsi. ^^


Pour moi il est évident que pour un croyant en Dieu un être humain proposant une voie de Salut hors du cadre de Dieu est inconcevable. Dieu est sensé être créateur de tout et être partout, être le commencement et la fin de toutes choses, comment admettre une voie spirituelle qui échapperait à l'influence de "Dieu" :?: En cela Prisca est plutôt cohérente. C'est pourquoi je dis que je la comprend. Je ne dis pas qu'elle a raison je dis juste que je comprend sa position.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Spin le Mar 5 Mar - 22:32

Suleyman a écrit:Certes, c'était un homme exceptionnel en soi mais il a choisit sa propre voie en tuant le dieu de ses ancêtres dans l'hindouisme donc au final, simplement un homme qui a cherché à donner un sens à sa vie matériel rejetant l'idée d'un dieu immateriel prenant les reines de son existence.
Au moins dans certains sutras du canon pali, donc les plus anciens (conçus pour être mémorisés facilement car on n'écrivait pas encore) Bouddha se réfère à Brahma.
Spin
Spin

Messages : 1713
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 67
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Suleyman le Mar 5 Mar - 22:53

@ Disciple Laic :

Je comprends le fait que vous défendiez le boudhisme mais moi je parle de l'homme que les gens ont qualifié de Boudhha et pour certains même de Dieu.

Ce que je veux dire est que vu l'éducation religieuse qu'il a eu de part sa caste, il est vu comme une hérésie qu'un homme de son rang royal puissent se libérer des chaines de sa croyance indhouiste au point d'emettre que Dieu peut ne pas exister.

N'es-ce pas tuer Dieu au final pour Siddartha dans sa quete de chercher l'arret de sa propre souffrance, voir vaincre sa propre mort ?

Le monothéisme abrahamique n'a pas pour vocation d'integrer le boudhisme comme une voix alternative à Dieu mais plutot à l'assimiler pour conquérir plus de monde, cela est la réalité.
Et quoi de plus naif que de tendre un appat du style : "Jesus était un boudhha, ou Siddarta un prophète de l'Islam...."

Prenons le cas de Abraham, le père du monothéisme (juifs, chrétiens, musulman) : son peuple ainsi que son père vénéraient les statues et Abraham les détestait au point qu'un jour il brisa lui-même les statues, ce qui lui valut que son peuple voulut le lyncher, mais Dieu le secourut.

Pour le Boudhha, quand Sidartha s'éveilla à l'illumination, sa caste religieuse ne l'a-t-il pas rejeté voir combattu ou tout s'est passé comme dans un conte de fée ?

En fait, la nature humaine est ce qu'elle est : vous l'avez dit vous-même (le bien ne signifie rien sans le mal) alors comment vous pouvez aussi affirmer qu'un homme (Sidartha) a tué la colère et ne ressent que la compassion s'il est toujours un homme ?

Siddartha était-il un homme ou Dieu ?

Je pousse la réflexion avec respect, cher Disciple Laic :jap:

Suleyman
Suleyman

Messages : 1182
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/02/2019
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Suleyman le Mar 5 Mar - 22:55

Spin a écrit:
Suleyman a écrit:Certes, c'était un homme exceptionnel en soi mais il a choisit sa propre voie en tuant le dieu de ses ancêtres dans l'hindouisme donc au final, simplement un homme qui a cherché à donner un sens à sa vie matériel rejetant l'idée d'un dieu immateriel prenant les reines de son existence.
Au moins dans certains sutras du canon pali, donc les plus anciens (conçus pour être mémorisés facilement car on n'écrivait pas encore) Bouddha se réfère à Brahma.

Merci pour la précision, mon cher ami :pok:
Suleyman
Suleyman

Messages : 1182
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/02/2019
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Invité le Mer 6 Mar - 7:44

Suleyman a écrit:@ Disciple Laic :

Je comprends le fait que vous défendiez le boudhisme mais moi je parle de l'homme que les gens ont qualifié de Boudhha et pour certains même de Dieu.

Ce que je veux dire est que vu l'éducation religieuse qu'il a eu de part sa caste, il est vu comme une hérésie qu'un homme de son rang royal puissent se libérer des chaines de sa croyance indhouiste au point d'emettre que Dieu peut ne pas exister.

N'es-ce pas tuer Dieu au final pour Siddartha dans sa quete de chercher l'arret de sa propre souffrance, voir vaincre sa propre mort ?

Le monothéisme abrahamique n'a pas pour vocation d'integrer le boudhisme comme une voix alternative à Dieu mais plutot à l'assimiler pour conquérir plus de monde, cela est la réalité.
Et quoi de plus naif que de tendre un appat du style : "Jesus était un boudhha, ou Siddarta un prophète de l'Islam...."

Prenons le cas de Abraham, le père du monothéisme (juifs, chrétiens, musulman) : son peuple ainsi que son père vénéraient les statues et Abraham les détestait au point qu'un jour il brisa lui-même les statues, ce qui lui valut que son peuple voulut le lyncher, mais Dieu le secourut.

Pour le Boudhha, quand Sidartha s'éveilla à l'illumination, sa caste religieuse ne l'a-t-il pas rejeté voir combattu ou tout s'est passé comme dans un conte de fée ?

En fait, la nature humaine est ce qu'elle est : vous l'avez dit vous-même (le bien ne signifie rien sans le mal) alors comment vous pouvez aussi affirmer qu'un homme (Sidartha) a tué la colère et ne ressent que la compassion s'il est toujours un homme ?

Siddartha était-il un homme ou Dieu ?

Je pousse la réflexion avec respect, cher Disciple Laic  :jap:



Je vous répond en mp longuement, c'est mieux qu'ici.
Mais surtout, douter de tout et surtout de ce que je vais vous dire ;)
Vérifier par vous même tout ce que je vais dire.
Car je ne peux qu'avoir un vision partielle. Je ne suis pas le Bouddha ni un bouddha (pas encore)  ;)

Pour revenir au sujet, d'ou vient le mal, en 3 mots je résumerais : de la nécessité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Suleyman le Mer 6 Mar - 9:22

Disciple Laic a écrit:

Je vous répond en mp longuement, c'est mieux qu'ici.
Mais surtout, douter de tout et surtout de ce que je vais vous dire ;)
Vérifier par vous même tout ce que je vais dire.
Car je ne peux qu'avoir un vision partielle. Je ne suis pas le Bouddha ni un bouddha (pas encore)  ;) [/justify]

Pour revenir au sujet, d'ou vient le mal, en 3 mots je résumerais : de la nécessité.

Merci pour votre reponse :poucevert:

Namaste :jap:


Dernière édition par Suleyman le Mer 6 Mar - 11:23, édité 2 fois
Suleyman
Suleyman

Messages : 1182
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/02/2019
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  prisca* le Mer 6 Mar - 11:13

Saint Augustin se questionnait à propos du mal, il se disait "d'où vient il", la réponse que j'ai apportée repose sur sa provenance sur la terre, et non pas sur sa provenance dans l'être humain.

Il y a deux provenances donc, 1>/ La première, le mal surgit sur terre, de quelle manière et 2>/ la seconde, le mal "est" ou "surgit" dans l'homme et ça c'est toute autre chose.

Pour l'instant, vous avez échangé pour analyser pourquoi l'homme se comporte mal, moi je n'ai dit que pourquoi y a t il le mal sur terre.

Pour en revenir à mon intervention, la mal surgit sur terre parce que l'homme qui s'incarne sur terre, Adam, surgit avec "un passé" Adam n'en est pas à ses premières heures de vie sur une terre, il a déjà vécu avant, et le fait qu'il soit Adam, ou premier homme, signifie qu'il est celui qui est le plus éloigné avec Dieu.

Comme nous savons que la pire des punitions qu'un homme peut avoir c'est d'être éloigné de Dieu, celui qui est le plus éloigné de Dieu est celui qui est le plus puni.

Il y a Adam et Adam, car il y a eu le premier Adam lorsque tout juste l'Univers est né, mais ce premier Adam est Saint car c'est Jésus, puisque Jésus est le premier-né de la Création.

Donc Jésus vient le premier, et ensuite vient le premier homme, et ce deuxième qui vient c'est Adam à l'âme vivante.

Puisqu'il y a le Paradis et la terre, et puisque nous savons que pour aller au Paradis il faut se comporter comme Dieu veut que nous nous comportions, la terre joue un rôle, celui d'accueillir "les esprits" dont nous sommes composés, "esprits" qui, pour se mouvoir, sont dans de la matière, un corps de chair.

Ce n'est pas que je veuille me faire éducatrice, mais si ça ne vous dérange pas, je préfère parler comme si je disais un enseignement, toujours pour la même raison, je ne peux pas dire "je pense que ceci cela" puisque ce que je dis vient du Père et si je dis "je pense que ceci cela" c'est mentir, et offenser Dieu, donc je suis obligée d'affirmer.

La terre jouant ce rôle là, il y a un but, celui de se rendre mature.

Se rendre mature ce n'est pas "mal" c'est agir en immaturité et en immaturité les gens ne sont pas conscients de faire "mal".

Demandez à un enfant de 2 ans s'ils pensent que c'est mal de voler ? Est ce qu'il a la notion du vol ? On peut lui apprendre et par mimétisme, lorsqu'il va prendre un jouet dans une grande surface alors qu'il est assis sur le cadi, et lorsqu'il va mettre ce jouet qu'il a pris sans que sa maman ne s'en aperçoive, il ne l'a pas fait en se disant "je le vole" il l'a fait en se disant "je le veux".

Donc l'homme n'est pas "mauvais" il est juste ignorant, et rappelez vous ce que Jésus a dit à son Père "ils ne savent pas ce qu'ils font" pour dire "ils ignorent si ce qu'ils font c'est bien ou mal ils n'ont pas assez analysé ils n'ont pas mis sur la balance le poids du péché, ils ne savent même pas s'ils ont péché ……"

Donc il n'y a pas de mal il n'y a que des gens immatures, et la maturité s'acquiert que d'une seule façon, par l'apprentissage.

Apprendre par les LOIS apprendre par Jésus.

Les athées ont appris grâce aux Lois Mosaïques, tous les athées, même s'ils ont l'impression qu'ils se sont passés des Lois car ils ont l'impression d'avoir toujours été rigoureux envers les Lois sans lire l'Ancien Testament, il faut se dire que c'est de génération en génération qu'ils ont appris les Lois, à travers leurs parents, leurs ascendants donc.

Avant les lois de Moise, les gens n'avaient aucun état d'âme lorsqu'ils tuaient, volaient, violaient etc …. rien rien.

Comment savoir ce qui est interdit si personne ne dit que c'est interdit ?

Voyez dans l'Ouest américain ceux qui tuent à tour de bras, et pourtant nous sommes au 19ème siècle, ils n'ont aucun état d'âme, les guerres de sécession nous montrent des gens qui tuent qui torturent qui violent qui volent sans sourciller et pourtant ils sont presque nos contemporains.

Donc les lois ce sont les parents qui doivent les transmettre, ce que nous appelons nous "la morale" mais si les géniteurs ne font rien les enfants sont comme des animaux sans foi ni loi.

C'est notre statut d'animal qui nous donne ce comportement qui est basé sur l'instinct : un homme convoite l'argent de son voisin, instinctivement il va s'en emparer même s'il doit passer sur le corps du voisin pour le prendre. Je dis "instinctivement" car il est poussé par une pulsion d'appropriation, il ne pense qu'à cet argent, il rêve de cet argent, il n'a qu'une idée en tête, "son voisin et son argent" C'est un besoin nécessiteux pour lui, il agit pour sa sauvegarde, donc il convoite. Il se dit qu'il a des besoins lui, de manger de nourrir sa famille de s'acheter ce dont il a envie, "c'est un besoin" et les animaux agissent "par besoin".

Donc l'homme n'a rien de mauvais en lui, ce qu'il a est juste : qu'il est un animal.


Pour sortir de son animalité et pour donner à son esprit l'occasion d'être un "être céleste" il n'y a que Dieu qui peut l'en sortir véritablement, en aidant cet homme à atténuer "ses besoins" à atténuer "ses envies" à effacer "ses besoins envies compulsifs, ses travers, ses pulsions, toutes les pulsions, sexuelles y compris lorsque cet homme ne va pas à regarder le sexe pour prendre du plaisir, tout comme l'animal" etc etc …


S'il y réussit Adam il sort de la terre pour aller au Ciel, s'il échoue Adam il revient sur terre.


Adam est un homme lambda, et durant ses vies successives, il y a une autre catégorie d'hommes qui apparait : les Sacrificateurs ou prêtres.


Adam doit être enseigné par les prêtres, mais si les prêtres enseignent mal, c'est eux qui reviendront en Adam, et Adam lui voit ses péchés rachetés par Jésus parce que ce n'est pas sa faute s'il a été mal enseigné, c'est la faute aux prêtres qui ne l'ont pas enseigné, donc Adam lui devient un prêtre à son tour, un Sacrificateur, et là lui est donné la chance d'enseigner les autres et s'enseigner lui même, et c'est un cycle éternel de cette façon, c'est Dieu qui m'a expliqué et que je vous explique à mon tour.

Si vous voulez plus d'explication sur ce dernier paragraphe demandez moi.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Messages d'une Juive messianique  - Page 3 Empty Re: Messages d'une Juive messianique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum