Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Page 1 sur 32 1, 2, 3 ... 16 ... 32  Suivant

Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Mer 16 Jan - 11:08

On ne peut pas mettre en avant des intuitions personnelles pour prophétiser les éléments de la fin des temps, car il faut mettre en avant la dynamique de la régression du monde pour analyser d'où elle vient essentiellement, et poser les quantificateurs sur la table pour voir, en matière de religion, ce qui peut perturber la foi au point qu'elle vient à disparaitre, et par voie de conséquence, l'animalité des humains prend son essor et nous sommes en présence d'abondantes criminalités qui déstabilisent l'ordre.


Est ce que l'Islam fait disparaitre la foi de la surface du monde ?

L'Islam est une autre religion avec d'autres croyants, débordant de haine vengeresse, des impies certes, puisque ne sont pas conciliables la violence et la foi en Dieu, mais ce ne sont pas eux qui ont rendu le monde impie.

Un monde impie l'est parce que les éléments pour alimenter la foi chez les personnes n'ont pas trouvé écho chez eux, et les gens se sont détournés de la foi parce que les donneurs de leçons n'ont pas appliqué à eux mêmes les règles de la chrétienté dont ils clament la teneur dans les églises où se réunissent les fidèles, qui écoutent d'une oreille distraite l'homélie sans avoir eu leur curiosité éveillée par des éléments nouveaux.

Comme Paul le dit en Romains 1, dire les perfections visibles de Dieu par des prêtres déshonore la Gloire de Dieu puisqu'en gardant la vérité captive ils ne mettent pas en avant le dessein mirifique du Divin.

Et Romains 1 dit de plus, de surcroit, ils osent dire de Dieu qu'il est "une personne".

A quelle occasion les prêtres catholiques et orthodoxes ainsi que les protestants disent que Dieu est une personne ?

Lorsqu'ils disent que Yeshoua est une personne.

Dieu dit donc dans cette Epitre de Paul que puisqu'ils disent que Dieu est une personne, et puisqu'ils gardent la vérité captive, ils sont laissés à leur animalité et auront entre eux (hommes, personnes) des comportements désavoués (pédophilie homosexualité dans l'église dans les temples).


A partir de là vous savez où est le Grief, et qui sont ceux que Dieu désavouent, il faut chercher dans l'histoire comment la Chrétienté a pris ses marques, et inévitablement nous sommes face à Constantin, un empereur qui, soudainement, s'est pris d'affection pour Jésus alors que la veille encore il tuait sans ménagement les Chrétiens.

Un plan machiavélique en somme allait naitre.

L'histoire de Constantin  nous montre un personnage qui a feint de voir un signe dans le Ciel lui disant son soutien pour vaincre, comme si cet empereur, friand de se glorifier d'être né d'une humaine et d'un dieu, puisse être consulté et aidé par le Ciel lui même, et ce signe qu'il vit, il l'appose comme emblème, s'assoit sur le Trône catholique et commande sa légion faite d'adeptes par des évêques lesquels auront pour mission d'annoncer l'Evangile comme il lui sied à lui Constantin, c'est à dire en proclament "Jésus homme" ce qui le met lui Constantin au rang d'homme à équivalence avec le Fils de Dieu lui même. Il monte d'un rang par rapport aux autres empereurs qui eux ne sont que des demi dieux de petite importance puisque des Zeus ou des Jupiter n'ont pas autant de poids que Dieu Unique des Chrétien dont il vient lui Constantin en Constitutif d'une secte maintenant proclamée unique et défiant toutes les autres à vouloir rivaliser.

Satan = Constantin et le signe 666 = le chrisme, ce signe qu'il dit avoir aperçu dans le Ciel composé des lettres Grecques RHO (P) et CHI (X) posées l'une sur l'autre, signe qu'il mettra sur son casque, et son casque sur le front, ainsi que sur le front de sa légion Romaine, sur ses étendards, sur sa monnaie,...

Tout comme les chiffres Romains une équivalence en lettres, les Grecs donc également.

RHO = 600

CHI = 100

Les 2 = 700

Anti Christ Constantin qui a pris la place du Christ sur le Trône à Rome a ôté toute la vie de Jésus à son profit = -34 années de vie de Jésus

700 - 34 = 666

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Mer 16 Jan - 14:19

prisca* a écrit:
Est ce que l'Islam fait disparaitre la foi de la surface du monde ?

L'Islam est une autre religion avec d'autres croyants, débordant de haine vengeresse, des impies certes, puisque ne sont pas conciliables la violence et la foi en Dieu, mais ce ne sont pas eux qui ont rendu le monde impie.

Les chismes issus de l'Islam peut être, mais non pas l'islam.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Mer 16 Jan - 14:22

prisca* a écrit:Tout comme les chiffres Romains une équivalence en lettres, les Grecs donc également.

Le système numérique arabe appelé Abjad (666) est plus utile pour la ''Bête en Islam''.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Mer 16 Jan - 14:41

Ici dans ce sujet, il n'est pas question de l'Islam, indian, juste pour en dire que l'impiété de l'humanité ne vient pas d'eux, puisque chez eux, Jésus n'occupe pas la première place.

Parler ici de l'Islam n'a pas sa place par conséquent.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Mer 16 Jan - 16:26

prisca* a écrit:

Est ce que l'Islam fait disparaitre la foi de la surface du monde ?

Non.
mais le sunnisme saoudien des oulemas wahhabites salafistes == >oui
et le chiisme iranien des ayatollahs aussi


indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Mer 16 Jan - 18:05

indian a écrit:
prisca* a écrit:

Est ce que l'Islam fait disparaitre la foi de la surface du monde ?

Non.
mais le sunnisme saoudien des oulemas wahhabites salafistes == >oui  
et le chiisme iranien des ayatollahs aussi



Je parle de la foi Chrétienne indian.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Mer 16 Jan - 18:49

prisca* a écrit:
Est ce que l'Islam fait disparaitre la foi de la surface du monde ?

Je parle de la foi Chrétienne indian.

Non.
L'Islam ne fait pas disparaitre la foi Chrétienne de la surface du monde.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Mer 16 Jan - 19:11

indian a écrit:
prisca* a écrit:
Est ce que l'Islam fait disparaitre la foi de la surface du monde ?

Je parle de la foi Chrétienne indian.

Non.
L'Islam ne fait pas disparaitre la foi Chrétienne de la surface du monde.


Reprenons.

L'Islam ne fait pas disparaitre la foi Chrétienne dans le monde, donc la disparition de la Foi Chrétienne dans le monde est due à un autre motif.

Ce motif est la tiédeur de l'évangélisation qui ne satisfait pas l'intelligence de ceux qui écoutent.


Qui a pour mission d'évangéliser ?


Les prêtres, les pasteurs.


Même, le Catholicisme a fait naitre la division parmi les hommes c'est dire !


L'Orthodoxie d'abord à cause de la querelle du filioque.


Et savez vous ce que cela représente la querelle du filioque ?


C'est la visite d'un évêque d'Orient Catholique Orthodoxe à Rome qui a refusé de se soumettre au protocole qui exigeait qu'il embrassât les pieds du pape Romain.


Est ce que c'est digne d'un chrétien que déjà avoir les pieds embrassés par qui lui rend visite ?


Quel est ce type de soumission ?


Et les conséquences sont très fâcheuses, est ce qu'il n'a pas mesuré la portée de son geste ?

Hormis le rituel qui diffère, et le mariage des prêtres, toute la théologie est la même, mais un fossé les sépare toutefois, alors que Jésus veut rassembler.

Mais pire encore par Luther moine catholique qui s'est insurgé contre les indulgences qui sont dans l'église catholique des échanges de bon procédé, à savoir une promesse du Paradis en échange d'argent.


Puis de là sont nées 95 propositions mais la plus triste et la plus tragique car elle mène une fracture irrémédiable, c'est la SOLA FIDE car l'Evangile n'est pas traitée de la même façon alors les Catholiques disent des Protestants qu'ils prêchent un faux évangile et vice et versa et à côté de cela, chacun de son côté fait des simagrées et courbettes en disant chacun dans son clan que l'autre clan est voué à l'Enfer.

Mais les fidèles dans tout cela ? Ils vont d'un bord à l'autre, ne savent pas sur quel pied danser car où est la Vérité ?

Puis à cause des ces insatisfactions d'autres créent des mouvements doctrinaux comme les Mormon et inventent "un prophète"

Puis d'autres encore voient d'une autre façon l'Evangile et se regroupent en témoins (de Jéhovah)

Les uns disent "purgatoire" les autres disent "destruction des pécheurs"

Alors que Jésus a promis que l'Esprit Saint viendrait éclairer les disciples de Jésus.

Mais cela n'a pas été fait pourquoi ?

Parce que sur les chapeaux de roue le Christianisme a pris racine sur le mensonge par Constantin qui a dit de Jésus qu'il est un homme, l'offense est portée et Dieu ne vient en aide à personne, pour le discernement des écritures bibliques.




prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Mer 16 Jan - 19:34

prisca* a écrit:

Alors que Jésus a promis que l'Esprit Saint viendrait éclairer les disciples de Jésus.

Mais cela n'a pas été fait pourquoi ?

Parce que sur les chapeaux de roue le Christianisme a pris racine sur le mensonge par Constantin qui a dit de Jésus qu'il est un homme, l'offense est portée et Dieu ne vient en aide à personne, pour le discernement des écritures bibliques.



Plutôt que vous vous confondez dans vos interprétations et paradigmes.
Car cela a été fait et refait.

Jésus était aussi un homme.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Mer 16 Jan - 20:29

indian a écrit:
prisca* a écrit:

Alors que Jésus a promis que l'Esprit Saint viendrait éclairer les disciples de Jésus.

Mais cela n'a pas été fait pourquoi ?

Parce que sur les chapeaux de roue le Christianisme a pris racine sur le mensonge par Constantin qui a dit de Jésus qu'il est un homme, l'offense est portée et Dieu ne vient en aide à personne, pour le discernement des écritures bibliques.



Plutôt que vous vous confondez dans vos interprétations et paradigmes.
Car cela a été fait et refait.

Jésus était aussi un homme.


Paul dans l'Epitre aux Romains dit que Dieu est en colère car les hommes ont dit "homme" à Dieu et vous vous dites le contraire.

Vous seriez donc plus omniscient que Paul.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Mer 16 Jan - 20:47

prisca* a écrit:
Paul dans l'Epitre aux Romains dit que Dieu est en colère car les hommes ont dit "homme" à Dieu et vous vous dites le contraire.

Vous seriez donc plus omniscient que Paul.

Je ne dis pas ''homme '' à Dieu.

La ''Force Évolutionnaire'' n'est pas humaine (homo sapiens sapiens).

Je ne suis pas plus scient que quiconque.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  Idriss le Mer 16 Jan - 22:37

prisca* a écrit:Ici dans ce sujet, il n'est pas question de l'Islam, indian, juste pour en dire que l'impiété de l'humanité ne vient pas d'eux, puisque chez eux, Jésus n'occupe pas la première place.

Parler ici de l'Islam n'a pas sa place par conséquent.

Alors évite de prendre l'islam pour illustrer ton propos !
De mon coté je prend sur moi pour ne pas commenter ta réflexion limite insultante ...Non car elle serait hors de propos dans le sujet que tu as ouvert , mais parce qu'il ne sert à rien de s'abaisser à un niveau aussi bas du principalement à l'ignorance et aux préjugés ...Donc si Dieu le veut tu auras l'occasion d'apprendre et de te forger une autre opinion sur une religion que tu méconnais visiblement ! Mais tu es sans doute là pour cela aussi!
Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Mer 16 Jan - 23:38

Idriss a écrit:
prisca* a écrit:Ici dans ce sujet, il n'est pas question de l'Islam, indian, juste pour en dire que l'impiété de l'humanité ne vient pas d'eux, puisque chez eux, Jésus n'occupe pas la première place.

Parler ici de l'Islam n'a pas sa place par conséquent.

Alors évite de prendre l'islam pour illustrer ton propos !
De mon coté je prend sur moi pour ne pas commenter ta réflexion limite insultante ...Non car elle serait hors de propos dans le sujet que tu as ouvert , mais parce qu'il ne sert à rien de s'abaisser à un niveau aussi bas  du principalement à l'ignorance et aux préjugés ...Donc si Dieu le veut tu auras l'occasion d'apprendre et de te forger une autre opinion  sur une religion que tu méconnais visiblement ! Mais tu es sans doute là pour cela aussi!

Au contraire, je fais face aux détracteurs qui attribuent à l'Islam l'appartenance au satanisme, et le mettant hors de course, je le précise dans mon sujet, pour démontrer que si le monde bat de l'aile c'est faute à un manque de foi par une défaillance du système éducatif catholique et protestant, quant à Mormon et Témoins de Jéhovah ils ne sont pas assez significatifs pour en parler.

Quant à l'Islam je le connais aussi très bien, nous pourrons en parler si tu es d'accord.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Jeu 17 Jan - 16:02

prisca* a écrit: si le monde bat de l'aile c'est faute à un manque de foi par une défaillance du système éducatif catholique et protestant, .

Les systèmes éducatifs imposant des dogmes et doctrines sont dépassés, d'une ancienne alliance. Qu'ils soient soi-disants chrétiens, protestants, catholiques ou soi-disants musulmans

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  lhirondelle le Jeu 17 Jan - 16:41

Les protestants, dans leur grande majorité, préfèrent mettre leurs enfants dans les écoles de "tout le monde".
lhirondelle
lhirondelle

Messages : 274
Réputation : 4
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 56
Localisation : Belgique francophone

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Jeu 17 Jan - 17:06

lhirondelle a écrit:Les protestants, dans leur grande majorité, préfèrent mettre leurs enfants dans les écoles de "tout le monde".

les bahais aussi et la plupart des chrétiens catholiques québécois.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  Invité le Ven 18 Jan - 8:39

Un point de vue :


L'être humain est responsable de ses choix.
Il n'a pas besoin d'une supposée "entité", un "être", cherchant à nuire à l'être humain.
Considérer que tout ou partie des actes malavisés des êtres humains vient de l'influence d'une entité extérieure (quel que soit le nom qu'on lui donne), revient à déresponsabilisé l'être humain. N'étant plus tout a fait ou plus du tout responsable de ses actes, l'être humain peut dire : pourquoi serais je sanctionné pour tel ou tel acte malavisé :?: Ce n'est pas "ma faute", j'ai été influencé par "untel" ou "untel" m'a dit de faire ceci, je ne pouvais refuser. Le problème est exactement le même d'ailleurs quand certains invoquent l'être nommé en français "Dieu" pour justifier leurs actes malavisés selon les critères de la moralité humaine.


On peut placer un autre facteur (non personnalisé) au cœur ou à la source des actes malavisés est inadéquats des êtres humains : l'ignorance. (Evidemment il faut préciser l'ignorance "de quoi", qu'est ce que l'on ignore au juste. ) L'avantage ici c'est que l'ignorance est un état, non personnalisé, non doué de volonté, n'ayant pas de "plan" ou d'intelligence, et c'est un état qui concerne tous les êtres humains sans exception. Quel que soit l'âge, la nationalité, le sexe ou ... la religion ou absence de religion.


L'ignorance aussi peut se vérifier empiriquement, se constater, on peut la "toucher du doigt". Ne dit-on pas "Si j'avais su ... " (Sous entendu : j'aurais agi autrement).


Tout le monde peut aisément constater qu'il nous manque à tous beaucoup d'informations dans de très nombreux domaines pour être en mesure d'agir de façon profitable. On a besoin d'aucune religion pour constater cela.


Tous les humains ont à la fois des circonstances atténuantes et aggravantes en matière de responsabilité. Certains en savent plus que d'autre mais ce n'est pas pour autant qu'ils agissent de manière plus appropriée. Certains partent avec des handicaps plus importants que la moyenne résultat ils ont nettement plus de chance d'agir de manière inappropriée. Et ont d'autant plus de mérite quand ils y parviennent.


On peut dire qu'on a pas besoin en tant qu'être humain à spéculer l'existence de 2 forces antagonistes : Dieu/Satan, pour justifier ou expliquer les actes appropriés ou inappropriés des êtres humains. L'ignorance (impersonnelle) suffit.


Penser ainsi c'est à la fois rendre l'être humain entièrement responsable (mais parfois avec des circonstances atténuantes ou aggravantes) des conséquences de ses actes malavisés mais aussi entièrement méritant de ses actes avisés.

Cela n'interdit pas l'existence possibles des êtres nommé Dieu et Satan, cela dit juste qu'on peut s'en passer pour expliquer la nature avisée ou non des actes des êtres humains. On peut penser les actions humaines et leurs conséquences sans les éléments Dieu/Satan dans le processus. C'est possible. Et on peut attribuer l'entier mérité ou démérite des actes à l'être humain si on le veut. Si on le souhaite. ^^

On peut aussi peut être envisager une 3ème option. A savoir que les 2 façons de voir coexistent.


Satan/Dieu existent mais tous les actes avisés ou non des êtres humains ne leurs sont pas nécessairement attribuables. Vous avez les 3 situations possibles.
Totalement attribuable à l'être humain.
Partiellement attribuable à l'être humain.
Totalement attribuable à une force extérieure.


La difficulté étant alors de faire le tri des responsabilités, de savoir à coup sûre quand qui est vraiment responsable. Si tant est que cela soit possible. :suspect:  

:jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Ven 18 Jan - 12:56

Bonjour Disciple Laïc,

Vous êtes bouddhiste, je vous parlerais comme Chrétienne par contre.

Nos existences sont passagères, et elles doivent mettre à profit toute la connaissance que nous acquérons, afin que de l'homme primitif que nous fumes, nous parvenons à des personnes matures, sur le plan du cœur et de la raison.

Le but est de nous rendre "saints" afin de passer à une autre dimension, non plus humaine, puisque la caractéristique de l'homme est l'instinct, or ceux qui marchent seulement avec leurs instincts n'ont rien à envier aux animaux qui les entourent.

Non il nous faut nous rendre "saints" pour mourir à la mort et vivre à la vie.

La mort c'est ici et maintenant, et nous devons mourir au péché, et vivre à la sainteté, de cette manière, nos corps mortels se changeront en corps spirituels.

Donc nous sommes bien ici dans un lieu durant un temps déterminé pour acquérir la perfection, car Jésus dit qu'il faut que nous soyons parfaits comme notre Père Eternel est parfait.

Il y a donc un but, se rendre parfaits, avec l'aide de Dieu qui nous affranchira de nos instincts animaux pour nous changer en hommes nouveaux, "des vivants" vivant sur terre.

Mais une fois que la Parole de Dieu est dite, il reste à l'éduquer, or si les éducateurs sont impropres à le faire, ce n'est pas qu'un jour ils puissent se réveiller, parce que si la fondation est mal assise, il n'y a rien qui ne tienne dessus, et revenir à la fondation, ils s'y refusent obstinément, car s'il était de leur bon vouloir de se réformer et tout revoir depuis l'origine pour reconstruire leur théologie, il faudrait qu'ils le veuillent mais c'est perdu d'avance, car c'est avouer leur incompétence, et si toutefois ils admettent leurs échecs, le monde lui a pris une tournure irrémédiable et le mal s'installant a pris une figure de bien, la tendance s'est renversée, l'ignominie est cautionnée, les lois s'érigent autour, il y a des porteuses d'enfants pour des couples homosexuels mariés, c'est un exemple parmi tant d'autres, hormis la pollution qui gagne du terrain car le nerf de la guerre des hommes c'est l'argent, peu importe leurs enfants, ils disent qu'ils mourront un jour, alors autant en profiter le plus possible, car s'ils avaient cru à la réincarnation, qui est fait avéré dans la Bible, mais à cause du catholicisme, elle a été écartée, les riches se seraient dit qu'ils allaient revenir, donc la terre d'aujourd'hui il faut la préserver pour eux demain lorsqu'ils s'incarneront de nouveau, et de plus ils sont riches aujourd'hui, mais lors d'une nouvelle incarnation, ils seront peut être le mendiant à qui ils ont fait du tord.


Donc lorsque la terre ne remplit plus son office de purification des âmes, et que Satan a régné, et règne sans pouvoir être délogé, sauf intervention de Dieu, on se dit que notre monde est voué à sa perte.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  Invité le Sam 19 Jan - 7:51

@Prisca : Bonjour Disciple Laïc,


Bonjour :)


Vous êtes bouddhiste, je vous parlerais comme Chrétienne par contre.


Aucun problème, c'est une bonne chose. On s'exprime mieux dans la langue que l'on connais.  


Nos existences sont passagères, et elles doivent mettre à profit toute la connaissance que nous acquérons, afin que de l'homme primitif que nous fumes, nous parvenons à des personnes matures, sur le plan du cœur et de la raison.


Le Bouddha d'après ce que j'en ai lu était tout à fait en accord avec cela, le disait, et encageait à ne jamais perdre une occasion de faire le bien, d'étudier le Dharma et de pratiquer en général pour se "purifier". L'existence humain est extrêmement brève, il n'y a pas de temps à perdre. J'ai lu aussi qu'il aurait dit : "Le temps est un excellent enseignant, malheureusement il tue tous ses élèves".


Le but est de nous rendre "saints" afin de passer à une autre dimension, non plus humaine, puisque la caractéristique de l'homme est l'instinct, or ceux qui marchent seulement avec leurs instincts n'ont rien à envier aux animaux qui les entourent.


Si par "saints" vous entendez des hommes qui ont atteint le pinacle des vertus (à définir lesquelles évidemment) alors là aussi je crois que l'on peut dire qu'il y a un parfait accord avec les paroles du Bouddha, qui encouragerait aussi en son temps les brahmanes à être vraiment des brahmanes, à être de saints hommes. A cultivés des vertus bien spécifiques pour être vraiment dignes du nom de brahmanes.


D'accord aussi je crois avec la notion d'instinct et les animaux. La forme animale est une des 6 formes de renaissances possibles dans la doctrine bouddhique et elle est "malheureuse", vraiment, car en effet les animaux sont dominés par leurs instincts et donc incapables d'une quelconque discipline mentale, purification, etc... Mais on ne doit pas les mépriser au contraire, il faut les protéger, prendre soin d'eux, avoir de la compassion pour eux. Il sont dans un stade de souffrance plus élevé que l'humain.


En effet je crois qu'on peut dire qu'un croyant en Dieu cherche à passer dans une "autre dimension". Dans cette vie une personne très pieuse, vraiment très investie dans sa pratique, humble, dévouée, aimante, peut manifester des "signes" de cette transition future, qu'elle n'est plus seulement dans notre "dimension", "notre monde".
Si par "autre dimension" vous entendez "Royaume de Dieu", nous sommes d'accords.
A ce que j'en ai compris le croyant en Dieu aspire à ce que son âme soi accueillie dans le Royaume de Dieu après la mort du corps n'est ce pas ? Et l'effort nécessaire pour obtenir ce résultat ne peut s'effecteur que durant la vie terrestre. Qui est très courte.


Non il nous faut nous rendre "saints" pour mourir à la mort et vivre à la vie.


Le Vénérable Thich Nhat Hanh dit que ceux qui ne sont pas pleinement ici et maintenant ne sont pas vraiment vivants, ils sont "comme des morts". Leur corps et leur esprit ne sont pas ici et maintenant ensembles. Il parle aussi de non-mort et non-naissance mais là nous entrons dans un discours plus nettement bouddhique pas forcément évident pour un/une chrétienn(e). En tout cas toujours ce même Vénérable Thich Nhat Hanh encourage vivement ses amis chrétiens à chercher le "Royaume de Dieu" ici et maintenant, tour de suite, non dans l'avenir, au moment de la mort, car alors il sera trop tard. Il dit aussi que c'est possible, qu'on peut chercher et trouver le Royaume de Dieu ici et maintenant (en s'y prenant de la bonne façon évidemment).


La mort c'est ici et maintenant, et nous devons mourir au péché, et vivre à la sainteté, de cette manière, nos corps mortels se changeront en corps spirituels.


Voir ci-dessus. Si par "péché" vous entendez "faire le mal", alors là aussi je crois que ce que j'ai lu et entendu est en accord avec vos propos. On doit pratiquer avec vigilance à chaque instant, ne pas perdre une occasion de "faire le bien" et s'abstenir de "faire le mal" dans tout ce que l'on pense, dit ou fait. Ici et maintenant. Pour en tirer un bénéfice aussi bien maintenant que dans la vie future. Si l'on agit avec diligence, persévérance, on peut, au prix d'un très grand effort, en arriver à ne plus du tout "faire le mal".


Donc nous sommes bien ici dans un lieu durant un temps déterminé pour acquérir la perfection, car Jésus dit qu'il faut que nous soyons parfaits comme notre Père Eternel est parfait.


C'est le discours chrétien en effet je pense. C'est assez logique, si on veut faire rentrer de manière bien ajustée un cube dans un trou cylindrique il faut déjà remodeler le cube en cylindre sinon cela ne rentre pas. On ne peut unir que ce qui est compatible. C'est plein de bon sens.


Il y a donc un but, se rendre parfaits, avec l'aide de Dieu qui nous affranchira de nos instincts animaux pour nous changer en hommes nouveaux, "des vivants" vivant sur terre.


C'est ce qui est dit en effet dans l'enseignement chrétien, je vous crois sur parole.
Un effort pour nous défaire des instincts "animaux" qu'on retrouve dans l'effort qu'un pratiquant du Bouddha doit faire pour s'affranchir de ses conditionnements. Le "désir" la "soif" pour les plaisirs des sens, l'avidité égoïste, se laisser dominer par la peur, la colère, la haine, sont des "instincts" qui doivent être combattus. "Déprogrammés" si vous voulez. "Déconditionnés". Lorsque le Bouddha fut confronté au criminel en série Angulimala, le bouddha marchait lentement mais Angulimala avait beau courir il était incapable de le rattraper. Le Bouddha dit alors que lui s'était arrêté. Et alors qu'Angulimala s'était arrêté pour apostropher le Bouddha, celui-ci lui répondit qu'il continuait de courir. D'une certaine façon. Angulimala ne comprenant pas ce paradoxe, le Bouddha lui expliqua que Lui s'était arrêté de tuer il y a longtemps, mais que Angulimala continuait. C'est pour cela que le criminel ne pouvait par rejoindre le Bouddha.  


Mais une fois que la Parole de Dieu est dite, il reste à l'éduquer, or si les éducateurs sont impropres à le faire, ce n'est pas qu'un jour ils puissent se réveiller, parce que si la fondation est mal assise, il n'y a rien qui ne tienne dessus, et revenir à la fondation, ils s'y refusent obstinément, car s'il était de leur bon vouloir de se réformer et tout revoir depuis l'origine pour reconstruire leur théologie, il faudrait qu'ils le veuillent mais c'est perdu d'avance, car c'est avouer leur incompétence, et si toutefois ils admettent leurs échecs, le monde lui a pris une tournure irrémédiable et le mal s'installant a pris une figure de bien, la tendance s'est renversée, l'ignominie est cautionnée, les lois s'érigent autour, il y a des porteuses d'enfants pour des couples homosexuels mariés, c'est un exemple parmi tant d'autres, hormis la pollution qui gagne du terrain car le nerf de la guerre des hommes c'est l'argent, peu importe leurs enfants, ils disent qu'ils mourront un jour, alors autant en profiter le plus possible, car s'ils avaient cru à la réincarnation, qui est fait avéré dans la Bible, mais à cause du catholicisme, elle a été écartée, les riches se seraient dit qu'ils allaient revenir, donc la terre d'aujourd'hui il faut la préserver pour eux demain lorsqu'ils s'incarneront de nouveau, et de plus ils sont riches aujourd'hui, mais lors d'une nouvelle incarnation, ils seront peut être le mendiant à qui ils ont fait du tord.


Vous voulez plutôt dire "à la transmettre". L'importance de bien comprendre et bien transmettre c'est aussi en accord parfait avec la doctrine bouddhique (voir le sutra de la maîtrise du serpent : un sutra est comme un serpent, si on le saisi mal, on risque la morsure et le poison. Un sutra mal saisi peut faire plus de mal que de bien). Il y a aussi malheureusement depuis que le Bouddha a fait Tourner la Roue de la Loi de "mauvais enseignants" qui ont fait beaucoup de tort à eux-mêmes et aux autres, on en trouver aussi actuellement et le Bouddha a de toute façon dit que son Dharma était lui aussi voué à la déliquescence inévitable, jusqu'au jour ou il disparaîtra. J'ai lu que tous les courants bouddhiques actuels sont d'accord sur l'existence et la venue dans un futur lointain d'une "Bouddha du Futur", nommé Maitreya (qui en sanskrit signifie l'amical ou le bienveillant), qui viendra pour faire de nouveau Tourner la Roue de la Loi. La "corruption" est malheureusement inévitable, tout phénomène étant impermanent. C'est ce constat poussé à l'extrême qui est une des causes par exemple de la naissance de l'Ecole de la Terre Pure (une école bouddhique qui n'est pas sans rappeler certains aspects du monothéisme).


Il y a d'autres aspects dans les lignes que vous avez écrites que je laisse délibérément de coté.


Tout comme les chrétiens aspirent à accéder au Royaume de Dieu ou ils seront d'après ce qui leur est dit, dans la paix et l'amour de Dieu auprès de Dieu pour toujours, donc éloignés de toutes souffrances, les bouddhistes aspirent, au pire, a une renaissance dans des conditions plus favorables que celles actuellement, donc avec moins de souffrances, au mieux à ne plus connaître un était "matérialisé" en souffrance sous une des 6 formes. Exception faites pour ceux qui suivent l'idéal du Bodhisattva (c'est un cas particulier).


Donc lorsque la terre ne remplit plus son office de purification des âmes, et que Satan a régné, et règne sans pouvoir être délogé, sauf intervention de Dieu, on se dit que notre monde est voué à sa perte.


Certains croyants pensent cela en effet.
Du coté bouddhique l'être appelé "Mara" tire sa puissance du fait qu'il y a toujours des êtres renaissants en proie à l'ignorance, aux désirs, à l'avidité, son royaume à Lui, Mara, est ce royaume de souffrances des 6 mondes, évidemment il fait tout son possible pour faire échouer le Bouddha, ses disciples etc... Après la question est de savoir qu'est ce que Mara au juste, une "personne" ou plutôt la matérialisation dénuée d'existence propre de tous nos "mauvais instincts" :?:


Je me souviens d'une conversation dans le train avec un prêtre il y a longtemps, à propos du bien et du mal chez l'homme, pour lui, l'homme n'était pas mauvais par nature, mais il avait la capacité d'inviter le mal dans son coeur.


Il y a aussi cette phrase célèbre d'Edmund Burke :


"Le mal triomphe par l'inaction des gens de bien".

Nous pouvons être en accord sur pas mal de choses vous ne croyez pas :?: ^^
Pas sur tout mais sur beaucoup.


En tout cas merci de nous avoir fourni cette occasion. :poucevert:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Ven 1 Fév - 10:29

Par « saints » j’entends ce que jésus dit et son enseignement est clair, celui qui croit en Jésus, écoute sa Parole et la met en pratique peut prétendre à la Vie Eternelle, les autres non, car le chemin, la vérité passe par Jésus.

Ce n’est pas faire le bien, car faire le bien ne fait pas d’un homme « un saint » et il reste dans le cycle des réincarnations éternellement.


prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  Invité le Ven 1 Fév - 13:21

Donc si je vous suis bien, une personne qui pense avec bienveillance et agît avec bienveillance, qui développe toute sa vie des qualités comme la patience, le respect de la vie, la générosité, l'amour du prochain, le dévouement à autrui etc... mais qu'elle le pense et le fait uniquement parce qu'elle trouve cela personnellement comme une "bonne" façon de se comporter, si donc elle ne pense et ne fait pas tout cela au nom de Yeshua ou de Dieu, tout cela donc ne vaut rien  :?:  


Le soucis c'est qu'il me semble bien que la doctrine chrétienne de base exclu l'idée d'un cycle des réincarnations (d'ailleurs le bouddhisme dénie l'idée d'une réincarnation, on parle plutôt de renaissance, ce n'est pas la même chose).


Que je vous lis là j'ai l'impression que croire en Jésus/Dieu permet de sortir du "cycle des réincarnations". Ce qui n'a pas de sens je trouve du point de vue de la doctrine chrétienne.


Pour un chrétien tout se joue sur une vie. Non sur plusieurs.


A moins que j'ai mal compris ce qui vous avez exprimé ou que vous ayez mal formulé votre pensée ou les deux.

En effet il est important de définir les termes. "Vie Éternelle" par exemple, qu'est ce qu'on peut entendre par là ? Après la mort du corps.


Le bouddhisme du Grand Véhicule (ou Véhicule des Bodhisattva) a développé un idéal de figure "sainte", le bodhisattva. C'est une sorte de "saint" bouddhiste, mais dans le cadre de la doctrine bouddhique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Ven 1 Fév - 14:15

prisca* a écrit:
L'Islam ne fait pas disparaitre la foi Chrétienne dans le monde, donc la disparition de la Foi Chrétienne dans le monde est due à un autre motif.

Il n'y a pas disparition de la foi Chrétienne dans le monde... mais elle se transforme et devient musulmane, et bab'ie et baha'ie...

Il y a révélation progressive, science, réveil, éveil, Apocalypse, ...

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  prisca* le Ven 1 Fév - 14:19

@ Disciple Laïc,


Tout à fait, ce ne sont pas les œuvres qui sauvent l'âme humaine, ce sont "la foi et les œuvres qui découlent de la foi".

Pour la réincarnation, la doctrine catholique, protestante et dérivés, ainsi que TJ et Mormon dénient le principe, parce qu'ils l'ont écartée tout simplement, et non pas que la réincarnation ne soit pas une doctrine chrétienne, pour la bonne raison que la Bible en parle.


Un exemple parmi tant d'autres :
Apocalypse 12:9
"Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui".

Le serpent ancien c'est celui de la Genèse, celui qui a séduit Eve, et ce serpent réapparait pour la dernière fois à notre fin des temps, il est débusqué, attrapé et précipité sur la terre (nouvelle) puisque notre terre sera consumée et son ciel aussi.

Donc si le serpent ancien ou Satan et ses compères sont précipités sur la terre après que la nôtre est consumée, il s'agit de l'esprit de Satan et de l'esprit des adeptes de Satan qui, pour punition, vont sur terre, car ils sont tenus éloignés de Dieu, ce qui constitue le pire des châtiments que l'homme connaisse.

Donc inévitablement, si leur esprit respectif gagne la terre, leur esprit prend une fois encore incarnation.

prisca*
Carton rouge
Carton rouge

Messages : 1554
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  Invité le Ven 1 Fév - 16:44

Je vois.
C'est une interprétation. Je ne puis dire si elle est correcte ou pas.
D'un passage que je ne connaissais pas jusque là.
C'est évident pour vous en tout cas.  ^^  
Mais c'est sans importance dans le sens ou je ne cherche pas à avoir une interprétation correcte de ce texte chrétien.  


Ce n'est pas la réincarnation ou la renaissance dont je veux parler ici, dans le sens ou je parlais de celle des humains, non du "serpent" dont vous parlez.  


Mais dans l'interprétation que vous proposez il y a plusieurs choses que je trouve intéressantes.  :jap:


Point de divergence tout d'abord.


Hindouïsme, christianisme, judaïsme, Islam, spéculent l'existence d'un principe éternel et immuable appelé "âme" ( en sanskrit âtman : souffle, principe de vie, âme, Soi, essence).


Le bouddhisme nie l'existence d'un tel principe tel que les religions citées ci-dessus le décrive, à savoir immuable, éternel, donc indépendant de son environnement). Le bouddhisme affirme que tout est impermanent et interdépendant. Si il existe "quelque chose", le meilleur équivalent que j'ai trouvé en français c'est "flux", celui-ci est mutable, impermanent, interdépendant, mais pas inexistant. Le Bouddha a placé sa doctrine à mi-chemin les deux extrêmes qui sont selon lui l'hypothèse "éternaliste" (je dirais que c'est la croyance en l'âme des monothéïstes) et l'hypothèse nihiliste (qui nie toute forme d'existence d'un "principe spirituel").


Donc tel que je le comprends (et je dis cela avec précaution car je ne peux affirmer être sûre de parfaitement comprendre la doctrine bouddhique même si je m'y efforce), le bouddhisme accepte l'existence de "quelque chose", d'une "dimension" spirituelle à l'être humain, mais ce n'est pas quelque chose d'immuable qui, sans être altéré lui-même, reprend forme dans des corps successifs. Ça c'est de la réincarnation.
D'un point de vue bouddhique, ce qui reprend une des 6 formes n'est pas totalement identique et inchangé de corps et en corps. Ce qui se re-manifeste sous forme d'une "forme" justement dans un des 6 monde n'est pas non plus totalement différent de ce qui précède. D'ou l'image du fleuve ou de la rivière. Changeante à chaque instant mais toujours de l'eau.


C'est un flux de "causalité" si vous voulez. Si quelque chose renaît, c'est parce qu'il y a des causes de renaissance dans les vies passées. Donc l'existence présente est rattachée aux existences passées pas un flux de causalité, de cause et d'effet. Un flux "karmique" justement. Karma : acte. Préméditation (basée sur une certaine perception de soi et du réel), réalisation, conséquences. Des conséquences qui deviennent à leur tour des causes, etc...


Et ce "flux" est en perpétuel changement. Et en interdépendance avec son environnement. Ce flux est affecté par son environnement et affecte aussi son environnement. Interdépendance.


Points qui, je trouve sont plus de l'ordre du rapprochement :


Vous parlez d'un serpent "ancien". Donc il y a un passage du temps. L'ancien n'est pas le même que l'actuel ou le "nouveau" ou celui de demain. Si c'était le même, si ce "serpent" était immuable, non affecté par le temps, on ne parlerait pas d'"ancien" et donc d'actuel ou de nouveau. Il y a une perspective temporelle, et donc nécessairement un changement. Vous parlez de "fin des temps". Cela plaide pour l'idée d'un mouvement, donc du changement. Et vous parlez de "Terre nouvelle". Nous sommes donc bien d'accord sur l'idée d'un changement lié au temps. Il y a un avant, un maintenant et un demain. Et d'ailleurs si l'on prend l'Ancien et le Nouveau Testament, les titres mêmes parlent de changement : Ancien et Nouveau. Les rapport de Dieu aux hommes change au fil du temps. Et d'ailleurs même l'Islam parle de changement puisque Muhammad veut revenir en arrière en quelque sorte, estiment qu'a un moment juifs et chrétiens ont fait fausse route. Les chrétiens par exemple en "associant" des choses à Dieu ou en le divisant en 3 personnes. Muhammad aussi se place dans une perspective de changement, de retour en arrière vers une certaine "pureté" doctrinale dans le sens de l'unicité. Yeshua lui parlait d'apporter un "commandement nouveau". Ce qui montre bien l'idée d'un changement dans les interaction entre Dieu et les hommes. J'ai même lu que plusieurs fois dans l'Ancien Testament il est dit que "Dieu" se repend, donc qu'il est capable de changer d'avis. De reconnaître qu'il a fait fausse route. D'ailleurs je pose la question, car justement j'ignore la réponse, est ce que justement le Déluge pour éradiquer la première humanité et le fruit d'une repentance de Yahweh ? Est ce une des occasions ou il reconnait s'être tromper et cherche à repartir de zéro ou presque ?


Je suis aller chercher en fin de compte :


"5 L’Éternel vit que les hommes commettaient beaucoup de mal sur la terre et que toutes les pensées de leur coeur se portaient constamment et uniquement vers le mal.
6 L’Éternel regretta d'avoir fait l'homme sur la terre et eut le cœur peiné.
7 L’Éternel dit: «J'exterminerai de la surface de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux, car je regrette de les avoir faits.»



Yahweh/Dieu n'est donc pas immuable dans ses opinions du moins. Il est capable de changer d'avis. L'Ancien Testament le décrit comme "l’Éternel" mais en quoi est-il éternel ? Qu'est ce qui est éternel en "Lui" au juste ? Pas son état d'esprit en tout cas.
Et Yahweh/Dieu peut se tromper visiblement. Toutes ses décisions ne sont pas garanties comme infaillibles. C'est écrit.  


Et d'ailleurs dans le Coran il est dit il me semble que Allah envoi aux différents peuples des prophètes avec un message adapté a ceux-çi, et qu'Allah n'a pas jugé bon de dire aux musulmans le nom de tous ces prophètes. Donc le message divin est susceptible d'adaptation aux hommes en fonction de l'état d'esprit des peuples. Certain musulmans voient même en le Bouddha un prophète d'Allah, justement un de ceux dont Allah n'a pas jugé bon de donné le nom. Et certains hindoues disent que le Bouddha est un avatar d'une de leur divinités qui s'est manifesté sur Terre en Inde pour donner une bonne leçon à des brahmanes devenus trop prétentieux. Comme quoi...   ^^


Je ne sais pas d'ou vous tirez le terme de "consumé", est ce que c'est écrit dans un vieux texte ou est ce votre choix de mot ? Parce que notre science moderne indique qu'un jour, dans le futur, notre Soleil deviendra un nova, gonflera et grillera une bonne partie du système solaire, donc la Terre.


Le terme de "débusqué" m’intéresse. Cela me fait penser aux sutra ou "Mara" le "démon de la mort" avance masqué, apparaît à de jeunes moines ou moniales pour les détourner de leur pratique, et ou ceux-ci, s'appuyant sur le Dharma, le démasque, il repart alors dépité, vaincu. Siddharta Gautama affronta aussi Mara. Et le reconnu comme un "fruit" de son ego à lui, une foi l'ego vaincu, Mara disparu. Il y a une scène assez intéressante (même si c'est évidemment du cinéma hollywoodien), dans un film, ou Siddharta, au pied de l'arbre de la Bodhi, voit un reflet de lui-même apparaître, et le tenter. C'est Mara qui a pris l'apparence de Siddharta.


Quand vous parlez de "l'incarnation" d'êtres comme châtiment pour avoir servi Satan, ce n'est pas si différent des renaissances dans le cycle du samsara. Pour le bouddhisme, le samsara est le royaume de Mara. C'est parce qu'on se laisse séduire et attraper par tout ce que représente Mara que l'on renaît dans un des 6 mondes, qui sont tous souffrance au final. C'est à ce recommencement pénible que le Bouddha a cherché à mettre fin.


La différence par contre c'est que dans la doctrine bouddhique les dieux aussi sont prisonniers du cycle. Les sutras bouddhiques (dans leur dimension parfois nettement "fantastique") mentionne des brahmas et même Brahma, qui est la version hindoue du dieu Créateur.  


Donc comme je le dis régulièrement, il y a des points de convergence entre les enseignements monothéistes et bouddhistes, plus qu'on ne pense, mais aussi des points de divergence qui, au moins en terme de vérités relatives, ne sont pas conciliables.


Néanmoins, dans un soucis de paix entre les humains, je préfère cultiver ce qui rapproche. Car ce qui divise provoque troubles (des passions néfastes), violences et souffrances. Et là dessus "Satan" ou "le Diable" est présenter justement comme celui qui "divise". Chercher à diviser les hommes c'est donc faire le jeu de Satan non :?:


Mara et/ou Satan ne veulent pas le bonheur de l'humanité, je crois que là dessus nous pouvons être d'accord, non :?: Donc tout ce qui fait leur jeu est à éviter vous ne croyez-pas ? ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  indian le Ven 1 Fév - 16:51

Satna peut tres bien symboliser les effets pervers de nos actes, ou nous comme acteurs.

indian

Messages : 2418
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les textes et leur interprétation selon une juive messianique Empty Re: Les textes et leur interprétation selon une juive messianique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 32 1, 2, 3 ... 16 ... 32  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum