Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Lecture littérale & Pied de la lettre

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  indian le Mar 29 Mai - 18:02

Jans a écrit:Et pourtant, malgré tout, quelle puissance a ce texte !
:jap: SLM

indian

Messages : 1501
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  -Ren- le Mar 29 Mai - 19:55

indian a écrit:et si on ajoute que Jésus ne parlait pas le grec, ca donne quoi?
Là, je ne suis pas d'accord, rien ne dit que Jésus n'a pas parlé aussi grec ; cette langue était aussi courante que l'araméen, et elle était très employée dans la diaspora juive.
Bien sûr, la koinè de l'époque n'est ni le grec ancien, ni le grec byzantin, ni le grec moderne... ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15847
Réputation : 24
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  indian le Mar 29 Mai - 20:11

-Ren- a écrit:
Là, je ne suis pas d'accord, rien ne dit que Jésus n'a pas parlé aussi grec

Tres juste.
Donc considérant cette affirmation irréfutable, je serai donc en désaccord avec mes propres affirmations.
(préjugé de ma part)
merci.

Jésus parlait quelles langues?
Parlait il le même langage que les romains selon vous?

indian

Messages : 1501
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  Jans le Mar 29 Mai - 20:12

Quand on parle vraiment une langue étrangère, on sait très bien la distance qui sépare de ceux qui savent 1000 ou 3000 mots, ceux de tous les jours. Et puis : pourquoi Jésus aurait-il parlé une autre langue que l'araméen de Galilée ? On a : maran atha, talitha koum, amen.. ; le fait que les évangiles aient été écrits en grec montre simplement la fracture d'avec le judaïsme dans ces années 70, 80 (et 95 pour Jean, qui est d'ailleurs le seul à dire : "les Juifs" !!).

Jésus devait savoir le nombre de mots en grec suffisant pour parler avec des commerçants ; déduire de la confrontation avec Pilate qu'il parlait latin est pour le  moins... audacieux : soyons réalistes : le dialogue avec Pilate a une visée apologétique et théologique, il est sans doute  le produit des rédacteurs :  la période, la culture ne les obligeaient pas à une relation quasi historique de leurs convictions.

Et ce n'est rabaisser personne que de constater que les apôtres auraient été incapables d'écrire un grec aussi complexe que celui des évangiles — mis à part le fait évident que leur âge était un empêchement. Par ailleurs, l'évolution théologique vers la Trinité, visible à la finale de Marc et Matthieu (des ajouts, mais des ajouts de grande valeur) oblige à envisager des rédacteurs chrétiens bien plus tardifs.

Il n'empêche : Les évangiles sont le fondement de ma vie, ils me nourrissent, ils sont vivants, Jésus n'est même pas contesté par le talmud, son ennemi (les miracles sont qualifiés de "magie apprise en Egypte"), les témoignages des apôtres me satisfont : qui va mettre sa vie en jeu pour des apparitions inventées ? personne. Mon propos peut surprendre, l'exégèse linguistique et sociétale a d'abord servi à bien des athées pour dénigrer le christianisme ! Mais on ne peut fermer les yeux sur ce qui est, cela n'enlève rien à la foi.
avatar
Jans

Messages : 133
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 62
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  mister be le Mar 29 Mai - 20:23

Sauf qu'il y a une différence entre la pensée grecque et la pensée juive exprimées par les mots…(Almah n'est pas synonyme de parthénose)
Et il faut aussi parler de dichotomies, fait que je connais bien habitant dans un pays où on s'exprime dans trois langues.
En hébreu, le terme utilisé la première fois dans la Bible prend toute sa force…


On l'a remarque avec Macron qui trouvait la femme du premier australien "délicious", ce qui a arraché à celui un rictus amusé...

avatar
mister be

Messages : 832
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 59
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  Jans le Mar 29 Mai - 20:48

déjà, parthenos (vierge) pour almah (jeune femme) était une erreur de traduction. Mais quand la traduction semble correcte, on plonge dans la perplexité en y regardant de près. Ainsi, chez Luc, l'ange annone à Myriam qu'un agion pneuma sera avec elle, ce qu"on traduit par "l'Esprit-Saint". mais là, on évolue dans les catégories de pensée chrétienne-platonicienne des années 80-90, où l'Esprit-saint existe (presque) comme 3 personne de la trinité, ce qui est impensable en l'an -7 ou -6 (probable pour la naissance de Jésus) dans une société juive. Et il y a plus : même le grec de Luc des années 80 écrit : agion pneuma, et non : to agion pneuma : on parle de la force d'un esprit saint, pas de l'Esprit-Saint (dans les codex anciens, tout est en onciale = majuscule, et sans séparation des mots ni ponctuation). Il y a donc un forçage dans la traduction ; quand on a "un esprit impur" en grec (donc là aussi sans article), le traducteur n'aura plus de scrupule et traduira correctement :UN esprit impur.
Découvrir à quel point (pour d'excellentes raisons et de pieuses intentions) les traductions sont peu rigoureuses fut un choc pour moi.
avatar
Jans

Messages : 133
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 62
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  -Ren- le Mar 29 Mai - 21:47

Jans a écrit:Jésus devait savoir le nombre de mots en grec suffisant pour parler avec des commerçants ; déduire de la confrontation avec Pilate qu'il parlait latin est pour le  moins... audacieux
L'échange avec Pilate peut très bien avoir lieu en grec ;)
...le multilinguisme en Judée n'a rien d'exceptionnel ; le grec est l'une des langues de la synagogue.

mister be a écrit:il y a une différence entre la pensée grecque et la pensée juive exprimées par les mots
En effet (d'ailleurs, l'un de nos sujets préférés ici n'est-il pas la rhétorique sémitique ?)

Jans a écrit:déjà, parthenos (vierge) pour almah (jeune femme) était une erreur de traduction
Ou pas.

Jans a écrit:impensable en l'an -7 ou -6 (probable pour la naissance de Jésus) dans une société juive
Ou pas.
Mais il faudrait en discuter ailleurs ^^

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15847
Réputation : 24
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  Jans le Mar 29 Mai - 22:00

ou pas ? en discuter ailleurs ? où donc ? Encore une fois, mes convictions, ma vie, la spiritualité ne dépend pas d'une traduction plus ou moins correcte, ni d'un littéralisme qui est une bouée de sauvetage pour certains (plutôt apeurés) ; Jésus est venu, il a vécu, il s'est manifesté : les détails (linguistiques ou autres) m'importent, mais n'ont rien de décisif ; en revanche le mot de Paul l'est : "ophtè" : il a été vu, il s'est manifesté.

Le problème est surtout d'ordre psychologique et personnel : suis-je prêt à accepter ce genre de critique sur un texte par moi considéré comme sacré ? Le noeud étant qu'il s'agit de recherches et révélations établies au niveau mondial et sur plusieurs siècles, et par de puissants cerveaux. Je conçois que le franchissement du Rubicon n'est pas facile, et qu'en attendant, on discute pied à pied — ce qui est en soi naturel et sain. Mais il faut discuter de ce qu'on a étudié, pas de ce qu'on a reçu de façon lacunaire ou épisodique. Bien sûr, il peut être choquant d'entendre que le dialogue avec Pilate est vraisemblablement imaginé, et que donc la langue est de peu d'intérêt... Bien avant, on discutait âprement pour savoir comment Noé avait pu mettre tous les animaux dans l'Arche, avant d'y voir un récit symbolique (ce qu'il est).
avatar
Jans

Messages : 133
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 62
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  pauline.px le Mar 29 Mai - 22:05

Bonjour Jans

Jans a écrit:Quelle lecture littérale voulez-vous faire de textes écrits en grec du 1er siècle, si vous ne maîtrisez pas (au moins pour le déchiffrage avancé) cette langue ? Qu'est-ce que le Saint esprit peut bien inspirer quand on croit lire une vérité
(...)
- quand on décide de traduire "peirasmos" par : tentation (Notre Père), parce que Jérôme a traduit un jour par tentationem ce qui signifie au départ : "épreuve" (comme celles de Job), on se lance dans une impasse théologique... Sens de la demande : ne nous conduis pas sur le chemin de l'épreuve.

Il y a plein d'autres soucis comme τη ημερα τη τριτη, est-ce le troisième jour au sens de surlendemain, ou le troisième jour (i.e. mardi) au sens de genèse 1, 13, à savoir le fameux jour doublement béni et, par conséquent, le jour préféré pour les mariages... puisque l'on parlait de Cana.

Ce qui est intéressant dans les exemples classiques (voir le gros bouquin de Carmignac sur le Notre Père, par exemple) que vous nous rappelez c'est qu'ils posaient déjà des problèmes aux locuteurs grecs du troisième siècle, même à des locuteurs natifs.

C'est vrai que l'on est mal parti quand on croit que la vérité est ce que l'on comprend des savants...

J'ignore quel outil d'investigation permet de faire la part des choses dans le domaine de la traduction biblique à moins d'être un expert qui au mieux émettra des hypothèses invérifiables et remarquera que la nuance est intraduisible...
Sans compter que l'on peut toujours imaginer que le texte que nous connaissons est peut-être une traduction plus ou moins maladroite d'une langue inconnue. Inconnue parce que les langues parlées nous échappent le plus souvent tant qu'elles ne bénéficient d'aucun témoin écrit. Qui connaît la langue des femmes du peuple dans le Léon armoricain au XVIIème siècle ?

Alors certes, espérer en l'Esprit Saint relève de la foi.
Et puis, ce n'est pas très grave de ne pas tout comprendre maintenant, j'ai plutôt tendance à plaindre ceux qui ont élaboré des outils humains pour comprendre et qui prennent trop au sérieux ce qu'ils comprennent.
Espérer la vérité en des herméneutiques subtiles relève de l'illusion.

Toutefois, l'illusion vécue dans la pleine conscience est peut-être la voie royale pour connaître D.ieu, béni soit-Il.

Très cordialement
votre sœur
pauline
avatar
pauline.px

Messages : 851
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 65
Localisation : bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  -Ren- le Mar 29 Mai - 22:26

Jans a écrit:ou pas ? en discuter ailleurs ? où donc ?
Je voulais dire "sur un autre fil de discussion que celui-ci", étant sous-entendu qu'il serait intéressant d'en discuter sur ce forum.

...au passage, vos propos semblent sous-entendre (et ce n'est pas la première fois) que vous pensez "choquer" vos interlocuteurs, rassurez-vous, sur ce forum, vous échangez avant tout avec des habitués, discutant souvent de choses qu'ils ont étudié (l'intérêt étant que chacun l'a fait à sa manière, d'où l'intérêt d'échanger). N'ayez aucune crainte, donc, vous ne choquez par exemple personne en disant que le dialogue avec Pilate a pu être imaginaire : ça ne pose aucun souci ici, ça n'a rien d'un concept révolutionnaire :mm:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15847
Réputation : 24
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  Jans le Mar 29 Mai - 22:38


C'est vrai que l'on est mal parti quand on croit que la vérité est ce que l'on comprend des savants..
Aucun savant ne peut dire la vérité, celle qui illumine le coeur et réjouit l'âme, celle qui donne son sens à nos jours et confère à notre mort le sceau sacré de l'éternité, celui de notre âme qui remonte vers sa source, et sait qu'il lui sera demandé des comptes : qu'as-tu fais de ta vie par nous confiée , il est donné à chacun de suivre son chemin personnel, et les êtres invisibles De même, il est vrai qu'existent bien des sensibilités en matière de lectures spirituelles ; je ne souhaite choquer personne, et les êtres invisible s mais réels nous assistent, Dieu m'en est témoin !
Néanmoins, toute écriture demande à être comprise, replacée dans son temps, explorée dans différentes pistes, analysée quant à son objet et son contenu. Une lecture littérale peut convenir à certains, moins à d'autres (dont moi), d'où l'apprentissage de langues et cultures, c'est fatigant et passionnant. Que chacun suive donc sa voie, sachant qu'au-delà des mots demeure la vie, les actes, et que notre âme sera jugée sur ce qu'elle a fait.
avatar
Jans

Messages : 133
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 62
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  mister be le Ven 1 Juin - 9:39

Et nous arrivons à l'esprit de la lettre...une lettre sans esprit conduit à la mort car ce qui donne sens et vie aux mots, à la phrase, au texte...c'est l'esprit de la lettre
avatar
mister be

Messages : 832
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 59
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  indian le Ven 1 Juin - 14:27

mister be a écrit:Et nous arrivons à l'esprit de la lettre...une lettre sans esprit conduit à la mort car ce qui donne sens et vie aux mots, à la phrase, au texte...c'est l'esprit de la lettre

Dans la phrase... ce qui donne sens, vie, direction... le Verbe :)

indian

Messages : 1501
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  mister be le Ven 1 Juin - 14:46

Amen Indian!
avatar
mister be

Messages : 832
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 59
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  pauline.px le Mer 13 Juin - 12:45

Bonjour à toutes et à tous,

J'aurais envie d'inverser un peu la problématique car il est aisé de brocarder une lecture "trop" littérale, finalement naïve et peut-être même bêbête... mais qu'est-ce qui autorise toutes les autres lectures ?

Le "littéraliste" peut, lui aussi aisément, arguer que la lecture littérale est un préalable sain à toute autre lecture, il semble de bonne pratique de commencer par tenter de serrer au plus près le sens premier avant d'en envisager d'autres.
Puis, l'éventail des lectures interprétatives est si vaste qu'il paraît téméraire de les croire toutes en connexion directe avec les intentions divines.

Peut-on faire tout dire au Texte Saint ?
Quelles sont les interprétations légitimes ? quelles sont les illicites ? Quel est le critère ?
Les méthodes ou les critères ou les herméneutiques sont-elles simplement humaines ou expressément enseignées par D.ieu ? béni soit-Il !

Et puis, si je peux comprendre les mobiles, sans doute un peu naïfs, d'un littéraliste, quels sont les mobiles des autre lecteurs ?

Que cherchent-ils qu'ils n'ont déjà ?

Veulent-ils simplement percevoir la beauté, l'harmonie, les résonances, les finesses des Saintes Écritures ?
Se mettre en phase avec le Souffle divin dans une sorte de Lectio Divina ?
Est-ce la contemplation du Verbe de D.ieu, béni soit-Il, à laquelle on aspire par une sorte de manducation de Sa Parole ?

Ou bien n'y a-t-il pas une quête d'un autre discours, plus ou moins caché derrière un premier plan littéral ?

Quel genre de discours recherche-t-on dans une lecture interprétative ? un discours qui enseigne d'autres vérités ?

Très cordialement

votre sœur
pauline
avatar
pauline.px

Messages : 851
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 65
Localisation : bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  indian le Mer 13 Juin - 13:13

Je dirais que la science doit être utilisé. la réflexion, la raison.
Et non pas les rêves, fantasme, imagination...

Bien que pour exprimer des vérités scientifiques, l'usage d'un langage tel que des paraboles, des récits, des fables, sont tres intéressants et pertinentes.

indian

Messages : 1501
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  DenisLouis le Jeu 14 Juin - 9:37

On peut dire qu'un écrit c'est comme une partition de musique, c'est un cadre qui donne une liberté d'interprétation, selon des règles plus ou moins contraignantes.
Pour Ibn Arabi dit toute lecture du Coran doit être une nouvelle lecture, sinon ce n'est pas une vraie lecture, cela vaut d'ailleurs aussi pour des textes profanes lorsqu'on les relit ou les travaille.
Même les rêves ont des interprétations, je ne parle pas de la psychanalyse, mais par exemple des rêves de Joseph dans la Bible, ils  jouent un rôle dans la vie des musulmans, rêves du Prophète, rêves de tel ou tel personnage, rêves "lumineux" qui sont sont selon un hadith 1/46ème de la prophétie, il y a un traité connu de Ibn Sirin.

https://oumma.com/la-vie-et-loeuvre-dibn-sirin/

Trois sortes de rêves, sataniques (peut-être les cauchemars), nafsiques, animiques (concernent les passions individuelles et l'imagination, sans message intellectuel) et véridiques qui sont des rêves  avec un contenu spirituel qui doit être interprété.

DenisLouis

Messages : 251
Réputation : 8
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  indian le Jeu 14 Juin - 13:00

DenisLouis a écrit:On peut dire qu'un écrit c'est comme une partition de musique, c'est un cadre qui donne une liberté d'interprétation, selon des règles plus ou moins contraignantes.
Pour Ibn Arabi dit toute lecture du Coran doit être une nouvelle lecture, sinon ....


Tel est le Bayan

indian

Messages : 1501
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture littérale & Pied de la lettre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum