Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

"Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Aller en bas

"Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Lun 23 Avr - 16:37

Publié ce WE par Le Parisien :
L’antisémitisme n’est pas l’affaire des Juifs, c’est l’affaire de tous. Les Français, dont on a mesuré la maturité démocratique après chaque attentat islamiste, vivent un paradoxe tragique. Leur pays est devenu le théâtre d’un antisémitisme meurtrier. Cette terreur se répand, provoquant à la fois la condamnation populaire et un silence médiatique que la récente marche blanche a contribué à rompre.

Lorsqu’un Premier ministre à la tribune de l’Assemblée nationale déclare, sous les applaudissements de tout le pays, que la France sans les Juifs, ce n’est plus la France, il ne s’agit pas d’une belle phrase consolatrice mais d’un avertissement solennel : notre histoire européenne, et singulièrement française, pour des raisons géographiques, religieuses, philosophiques, juridiques, est profondément liée à des cultures diverses parmi lesquelles la pensée juive est déterminante. Dans notre histoire récente, onze Juifs viennent d’être assassinés - et certains torturés - parce que Juifs, par des islamistes radicaux.

Pourtant, la dénonciation de l’islamophobie - qui n’est pas le racisme anti-Arabe à combattre - dissimule les chiffres du ministère de l’Intérieur : les Français juifs ont 25 fois plus de risques d’être agressés que leurs concitoyens musulmans. 10 % des citoyens juifs d’Ile-de-France - c’est-à-dire environ 50 000 personnes - ont récemment été contraints de déménager parce qu’ils n’étaient plus en sécurité dans certaines cités et parce que leurs enfants ne pouvaient plus fréquenter l’école de la République. Il s’agit d’une épuration ethnique à bas bruit au pays d’Émile Zola et de Clemenceau.

Pourquoi ce silence ? Parce que la radicalisation islamiste - et l’antisémitisme qu’il véhicule - est considérée exclusivement par une partie des élites françaises comme l’expression d’une révolte sociale, alors que le même phénomène s’observe dans des sociétés aussi différentes que le Danemark, l’Afghanistan, le Mali ou l’Allemagne… Parce qu’au vieil antisémitisme de l’extrême droite, s’ajoute l’antisémitisme d’une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l’antisionisme l’alibi pour transformer les bourreaux des Juifs en victimes de la société. Parce que la bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif.

Or à la marche blanche pour Mireille Knoll, il y avait des imams conscients que l’antisémitisme musulman est la plus grande menace qui pèse sur l’islam du XXIème siècle et sur le monde de paix et de liberté dans lequel ils ont choisi de vivre. Ils sont, pour la plupart, sous protection policière, ce qui en dit long sur la terreur que font régner les islamistes sur les musulmans de France.

En conséquence, nous demandons que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible et l’antisémite catholique aboli par Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime.

Nous attendons de l’islam de France qu’il ouvre la voie. Nous demandons que la lutte contre cette faillite démocratique qu’est l’antisémitisme devienne cause nationale avant qu’il ne soit trop tard. Avant que la France ne soit plus la France.
http://www.leparisien.fr/societe/manifeste-contre-le-nouvel-antisemitisme-21-04-2018-7676787.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Lun 23 Avr - 16:38

Plus de 300 personnalités ont pris la plume pour signer une tribune dans Le Parisien contre un "nouvel antisémitisme", samedi. Parmi elles, l'ancien ministre de l'Education nationale Luc Ferry. "J'avais été le premier en 2003 à dire à l'Assemblée nationale que l’antisémitisme avait changé d’origine, que l’on n'avait plus affaire à l’extrême droite ou aux vieux thèmes catholiques du juif peuple déicide auquel Vatican II (concile œcuménique de 1962, qui marque notamment la fin de la messe en latin, NDLR) avait heureusement tordu le cou", fait-il valoir, invité dimanche d'Europe 1. Pour l'ancien ministre, ce nouvel antisémitisme est d'autant plus dangereux qu'il est "mortel".

"Purification ethnique". "Dans certains quartiers, il n'y a plus un élève juif dans les établissements scolaires publics", poursuit-il. Le philosophe évoque même une "purification ethnique" et avance que 50.000 juifs ont déménagé à cause de l'insécurité dans certains quartiers. Luc Ferry pointe également du doigt les autorités qui, selon lui, n'auraient pas pris conscience du problème. Il vilipende également "l’islamo-gauchisme qui dissimule cette réalité". "Dès qu’on dit que c’est un antisémitisme islamiste, on est accusé d’être islamophobe", déclare l'ancien ministre.

"Certains versets du Coran doivent être corrigés". Pour Luc Ferry, la solution doit venir des musulmans qui doivent faire "ce que les catholiques ont fait avec Vatican II". "Certains versets du Coran doivent être abandonnés, corrigés, dénoncés par les autorités musulmanes", déclare-t-il, tout en soulignant que certaines personnalités musulmanes, dont l'imam de Drancy, Hassen Chalgoumi, ont signé le manifeste.
http://www.europe1.fr/societe/luc-ferry-ce-nouvel-antisemitisme-est-dangereux-parce-quil-est-mortel-3632576

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Lun 23 Avr - 16:41

Réaction ce jour de la Mosquée de Paris :
Les citoyens français de confession musulmane majoritairement attachés aux valeurs républicaines n’ont pas attendu la tribune publiée dans le quotidien national « Le Parisien » du dimanche 22 avril 2018 pour dénoncer et combattre depuis des décennies l’antisémitisme et le racisme antimusulman sous toutes ses formes.

De même, pour la Grande Mosquée de Paris, aucun croyant ne peut ni ne doit, dans une lecture non contextuelle, s’appuyer sur le Saint-Coran pour commettre un crime.

Aussi, le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France à travers cette tribune présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles dans une hystérie qui défie la réalité sociale et politique.

La Grande Mosquée de Paris en appelle à la raison, au civisme et à la fraternité pour éviter de tomber dans ce piège, et rappelle la récente rencontre à la Grande Mosquée de Paris, le 11 avril dernier, entre imams et rabbins en présence du Grand Rabbin de France, M. Haïm Korsia et du Rabbin Michel Serfaty, co-président des Amitiés judéo-musulmanes de France (AJMF).

Cette rencontre est une des démonstrations de la forte convergence de vues et d’actions pour unir nos efforts afin d’améliorer la qualité des relations entre juifs et musulmans de France face aux extrémismes.

Dans tous les cas, nous, citoyens français de confession musulmane, souhaitons faire de la lutte contre l’antisémitisme et le racisme antimusulman une cause nationale, afin d’éradiquer ces poisons extrêmement nocifs pour notre unité nationale.
https://www.mosqueedeparis.net/la-lutte-contre-lantisemitisme-et-le-racisme-anti-musulman-est-une-cause-nationale/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  indian le Lun 23 Avr - 16:46

Dommage que toutes ces actions citoyennes de bonne foi ne fassent pas plus les manchettes.

Heureux de savoir que le dialogue multiconfessionnel s'établit de plus en plus, malgré tout.

indian

Messages : 1725
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Lun 23 Avr - 16:48

Autres réactions :
(...) Sollicité pour cosigner cette tribune, Anouar Kbibech, le vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM), a refusé. « Non pas sur le principe, car il est louable et, lors de la marche blanche pour Mireille Knoll, j’ai pu mesurer l’inquiétude et la colère des Français de confession juive », explique ce dirigeant de l’instance de représentation du culte musulman. Mais parce que plusieurs points du texte le « révoltent ». Le premier est la « mise en concurrence » entre l’antisémitisme et les actes antimusulmans établie par la tribune et la comparaison entre le poids supposé du vote juif et celui du vote musulman. « Je suis abasourdi de cette comparaison de la part de ceux qui sont les premiers à dénoncer le communautarisme et qui, en procédant ainsi, sont en train de l’institutionnaliser », déclare-t-il.

Il déplore aussi qu’un « amalgame » soit fait entre les islamistes radicaux et les musulmans dans leur ensemble : « On insinue que le musulman est potentiellement antisémite, jusqu’à preuve du contraire. Or, contre l’islamisme radical, pointer du doigt tous les musulmans est contreproductif. » Enfin, il rappelle que les versets du Coran, révélation divine, s’ils peuvent être interprétés, ne peuvent être abrogés.

C’est d’ailleurs sur ce dernier point que Haïm Korsia, qui a signé cette tribune, a obtenu qu’elle parle d’interprétation du texte sacré plutôt que de sa modification. Pour le grand rabbin de France, si quelques formulations du texte publié dans Le Parisien peuvent prêter à discussion, il a le mérite de « dire les choses » et d’être un « cri d’alarme » signé très largement. « Il montre qu’il y a quand même des gens qui voient qu’il se passe quelque chose d’insupportable. On ne peut pas fermer les yeux », ajoute Haïm Korsia.
http://www.lemonde.fr/religions/article/2018/04/23/des-centaines-de-personnes-denoncent-un-nouvel-antisemitisme-dans-un-manifeste_5289349_1653130.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  indian le Lun 23 Avr - 16:57

...qu’elle parle d’interprétation du texte sacré plutôt que de sa modification...

Peut être que de prendre conscience par exemple de l'interprétation qur'anique des ismaéliens nizarites pourrait même changer notre perceptions quant à l'islam, surtout vis à vis celui wahhabite, vendu à coup de pétrodollars de part le monde au cours du dernier siècle et qui fait,  aujourd'hui en occident, figure ''généralisée''  d'Islam....

indian

Messages : 1725
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  Idriss le Lun 23 Avr - 18:26

Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers. Sourate 5 verset 28.

Quand les sniper israéliens  tirent les palestiniens comme au champ de foire et que ces derniers ne répondent pas à ces crimes par des tirs dérisoires de roquettes artisanales , les sionistes sont déstabilisés et embarrassés pour leur image et leur propagande au niveau de l'opinion publique internationale.
C'est alors qu'ils lancent ce genre de manifestes pour montrer du doigt les musulmans pure provocation pour les pousser à l'exaspération.
avatar
Idriss

Messages : 4316
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  indian le Lun 23 Avr - 19:17

Idriss a écrit:
Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers. Sourate 5 verset 28.

Quand les sniper israéliens  tirent les palestiniens comme au champ de foire et que ces derniers ne répondent pas à ces crimes par des tirs dérisoires de roquettes artisanales , les sionistes sont déstabilisés et embarrassés pour leur image et leur propagande au niveau de l'opinion publique internationale.
C'est alors qu'ils lancent ce genre de manifestes pour montrer du doigt les musulmans pure provocation pour les pousser à l'exaspération.

C'est la force des extrémistes de toutes sortes, juifs, athées, oligarches, monarches, trop riches, rois, califes, chrétiens, musulmans, oulémas, ayatollahs, imams, rabbins, curé, pretres... ...soi-disant savants de toutes sortes...

Prendre n'importe quel bout de texte et en profiter pour l'utiliser à leur bon escient.

C'est la même chose en politique, en économie qu'en théologie.

indian

Messages : 1725
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 24 Avr - 7:06

Idriss a écrit: Quand les sniper israéliens  tirent les palestiniens
Je ne pense pas qu'il y ait un lien - on est plutôt dans la récupération de la mort de Mme Knoll pour faire de la publicité au livre qui sort ("Dans un livre à paraître mercredi chez Albin Michel, quinze intellectuels prennent la plume pour dénoncer le poison de l’antisémitisme. L’ouvrage, préfacé par la philosophe Elisabeth de Fontenay, est écrit avec l’énergie de la colère" > http://www.leparisien.fr/societe/manifeste-contre-le-nouvel-antisemitisme-21-04-2018-7676787.php )
...C'est ce que je trouve nauséabond dans cette agitation médiatique : alors que nous sommes face à un problème réel (je suis bien placé pour le savoir), nous voyons des opportunistes le récupérer pour des questions de gros sous et de publicité médiatique ("Plus de 250 signataires ont répondu à l’appel rédigé par un collectif, dont Philippe Val, l’ancien directeur de « Charlie Hebdo ». Parmi eux, l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, trois anciens Premiers ministres, l’ex-maire de Paris Bertrand Delanoë, des élus de tous bords"...)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 24 Avr - 7:09

Paru ce jour dans Le Monde (sans doute en réaction) :
« Nous, imams indignés sommes prêts à nous mettre au service de notre pays »

Une trentaine d’imams dénoncent, dans une tribune au « Monde », l’antisémitisme et le terrorisme présents en France. Reconnaissant être dépassés par cette situation, ils proposent néanmoins de s’impliquer davantage dans le combat républicain contre ces phénomènes.

LE MONDE | 24.04.2018 à 06h43

Tribune. Nous, signataires de cet appel, voudrions tout d’abord exprimer notre compassion pour tous nos concitoyens qui ont été touchés directement ou indirectement par le terrorisme et par les crimes antisémites qui ont frappé aveuglément notre pays.

Si nous avons décidé de prendre la parole, c’est parce que la situation, pour nous, devient de plus en plus intenable ; et parce que tout silence de notre part serait désormais complice et donc coupable, même s’il ne s’agissait jusqu’à présent que d’un mutisme de sidération.

Indignés, nous le sommes en tant que Français touchés par ce terrorisme ignoble qui nous menace tous. Nous le sommes aussi en tant que musulmans, comme le reste de nos coreligionnaires, musulmans paisibles, qui souffrent de la confiscation de leur religion par des criminels.

Notre indignation est aussi religieuse en tant qu’imams et théologiens qui voyons l’islam tomber dans les mains d’une jeunesse ignorante, perturbée et désœuvrée. Une jeunesse naïve, proie facile pour des idéologues qui exploitent son désarroi. Désespérés, n’ayant pas trouvé de sens à la vie, ces théoriciens d’une géopolitique du chaos lui proposent un sens dévoyé du martyr : un suicide déguisé, comme délivrance de la souffrance existentielle. Un acte qui ne serait qu’une mort appliquée à des enjeux purement politico-économiques. Or théologiquement parlant, le martyr est celui qui subit injustement ou subitement la mort, et non celui qui la recherche et la provoque.

Tentation mortifère

Nous l’avertissons ici contre cette tentation mortifère et l’appelons à bien écouter et entendre la mise en garde du Prophète qui dit que : « Le musulman qui porte atteinte à la vie d’une personne innocente vivant en paix avec les musulmans ne sentira jamais le parfum du Paradis. » Cette sentence sans appel dissuade et prévient sans équivoque celui qui penserait à ôter la vie d’autrui, que ce n’est pas un Paradis et des Houris qui l’attendraient mais un Enfer et ses tourments.

Le vrai sacrifice est de se donner pour les autres, comme l’a fait notre héros national, le colonel Arnaud Beltrame.

Depuis plus de deux décennies, des lectures et des pratiques subversives de l’islam sévissent dans la communauté musulmane, générant une anarchie religieuse, gangrenant toute la société. Une situation cancéreuse à laquelle certains imams malheureusement ont contribué, souvent inconsciemment. Le courage nous oblige à le reconnaître. Beaucoup d’imams ne réalisent pas encore les dégâts que pourraient provoquer leurs discours à cause d’un déphasage par rapport à notre société et à notre époque, et dont ils n’estiment pas les effets psychologiques nocifs sur des esprits vulnérables.

Nous les appelons à ne pas tomber dans la confusion des genres. L’islam est d’abord une aspiration spirituelle et une quête de transcendance dans la générosité et l’altérité, et non une idéologie identitariste et politique avec tout ce que cela impliquerait comme revendications sociales, concurrence mémorielle, importation sur notre territoire de conflits géopolitiques, notamment israélo-palestinien, etc. Ce mélange des genres augmente la frustration d’une jeunesse exclue et qui se sent victime d’une promesse d’égalité non tenue.

Discours d’apaisement, de sérénité

Nous les appelons à dispenser un discours d’apaisement, de sérénité et à résister à une orthodoxie de masse, à un populisme communautariste et aux demandes d’overdoses religieuses.

Nous appelons en même temps le reste de nos concitoyens, notamment les intellectuels et les politiques, à faire preuve de plus de discernement. Car ces pratiques criminelles revendiquées au nom de l’islam pourraient justement confirmer des clichés bien gravés dans les esprits. Certains y ont déjà vu une occasion attendue pour incriminer toute une religion. Ils n’hésitent plus à avancer en public et dans les médias que c’est le Coran lui-même qui appelle au meurtre.

Cette idée funeste est d’une violence inouïe. Elle laisserait entendre que le musulman ne peut être pacifique que s’il s’éloigne de sa religion : un musulman positif, totalement sécularisé. Bref, un musulman sans islam. Autrement dit, le vrai musulman, le bon, ne peut être véritablement qu’un mauvais musulman et un citoyen potentiellement dangereux.

Cette idée qui voudrait que l’islam soit génétiquement opposé à l’Occident et qu’il est invinciblement incompatible avec les valeurs de la République est précisément celle qui fait des ravages chez toute une jeunesse ignare, sans culture religieuse.

Nous, imams et théologiens, sommes confrontés à cette ignorance néfaste bien partagée par ces deux camps.

Conscients que, malgré le travail que nous entreprenons au quotidien dans nos mosquées auprès de nos coreligionnaires et leurs enfants, et en dépit du travail fait par nos aumôniers dans les prisons avec des moyens très modestes, nous ne sommes pas à l’abri d’autres crimes au nom de l’islam.

Une délinquance religieuse

Le phénomène Daech [acronyme arabe du groupe Etat islamique] est un indicateur. Il nous a fait découvrir avec stupeur que cette jeunesse était déjà en train de bricoler un étrange alliage entre la criminalité et la religion. Une délinquance séculière qui passe brutalement à une délinquance religieuse. Rien au fond n’a changé dans la vie de cette jeunesse, réfractaire à toute institution y compris religieuse, parce que perçue à ses yeux comme procédant du système, celui des dominants. Daech n’était au fond qu’un alibi qui nous a révélé une réalité latente que nous soupçonnions. Le mal est donc plus profond.

Tout en traitant de toute urgence le symptôme, la réponse doit alors être aussi profonde qu’à long terme. Aussi, cette radicalité ou radicalisation doit être combattue intelligemment par tous les concernés, des politiques aux imams en passant par la famille, l’école, le sécuritaire… Que chacun assume sa part de responsabilité.

Les imams seuls ne peuvent donner la solution. Ils sont confrontés à de nouvelles formes de religiosité que leur formation religieuse théologique n’a pas prévues. Ce défi est augmenté par le virtuel, source d’une religiosité versatile et imprévisible. C’est pour cette raison que nous appelons les imams éclairés à s’investir et à s’engager dans le virtuel et prodiguer un contre-discours qui prévient toutes pratiques de rupture et toutes formes d’extrémisme pouvant directement ou indirectement conduire au terrorisme.

CETTE INITIATIVE DE NOTRE PART N’EST PAS CONTRAIRE AU PRINCIPE DE LAÏCITÉ

Pour être plus concrets, nous souhaiterions mettre nos compétences et nos expériences au service de notre pays pour aider les pouvoirs publics et parer à tout danger terroriste qui sommeille encore dans certains esprits malades. Un travail que nous faisons au quotidien, même s’il n’est pas visible, encore moins reconnu.

Citoyens aussi, nous voulons proposer notre expertise théologique aux différents acteurs qui sont confrontés aux phénomènes de la radicalisation dans les prisons, dans les établissements publics, fermés et ouverts, afin de répondre à des aberrations religieuses par un éclairage théologique lorsque les arguments avancés par ces jeunes sont d’ordre religieux. Une expertise que seuls les imams peuvent apporter.

Cette initiative de notre part n’est pas contraire au principe de laïcité. Celle-ci n’interdit pas de mettre une foi éclairée au service de la nation pour défendre des valeurs communes et universelles, celles de la République. Cette pratique de la laïcité est plus que jamais d’actualité. Elle nous engage tous dans les circonstances d’insécurité que nous traversons, y compris les acteurs religieux musulmans, dans la lutte contre le radicalisme et l’antisémitisme.

Enfin, nous restons confiants que tous ensemble nous surmonterons cette épreuve et nous vaincrons cet ennemi.

Vive la République et vive la France !

Liste des imams signataires :
Spoiler:
Tareq Oubrou (mosquée de Bordeaux),
Lotfi Abed (mosquée Rappel, Antibes),
Otmane Aissaoui (mosquée Er-Rahma, Nice),
Mohamed Bajrafil (Ivry-sur-Seine),
Hassan Belmajdoub (mosquée de Mérignac),
Belgacem Ben Saïd (mosquée Assalam, Nantes),
Lotfi Falah (mosquée Attaquwa, Menton),
Obaida Bensalam (mosquée En-Nour, Nice),
Toufik Bouhlel (mosquée Al Houda, Nice),
Messaoud Boumaza (mosquée Al-Andalous, Strasbourg),
Azzedine Benabdeljalil (mosquée Al-Feth, Nice),
Abdallah Dlioueh (imam de Valence),
Imad El Akramin (grande mosquée de Colmar),
Hassan El Houari (mosquée de Gonesse),
Moubarek Guerdam (mosquée An-Nour, Mulhouse),
Hassan Hda (mosquée d’Agen, aumônier du centre de détention d’Eysses et de la maison d’arrêt d’Agen),
Azzedine Gaci (mosquée Othmane, Villeurbanne),
Mourade Hamila (mosquée Le Cannet, Cannes),
Helmy Ibrahim (mosquée de Guéret),
Hassan Ilyes (grande mosquée de Créteil),
Othmane Iquioussen (imam à la mosquée assalam de Raismes),
Khalid Irzi (mosquée Bordeaux-Nord et aumônier de la maison d’arrêt de Périgueux),
Hassan Izzaoui (grande mosquée de Limoges, aumônier des prisons, aumônier des hôpitaux du Limousin),
Jalal Karmousse (mosquée Al-Aatique, Nice),
Mondher Najjar (grande mosquée de Lyon),
Aly Hazim Niass (mosquée Strasbourg-Hautepierre),
Mahmoud Ould Doua (mosquée de Cenon et aumônier régional des prisons de Nouvelle-Aquitaine),
Saïd Scharkaoui, (mosquée de Talence),
Bachar El Sayadi (mosquée El Kaouthar de Rouen),
Abedelkrim Yezid (mosquée de Bègles, aumônier du centre de détention de Neuvic)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/24/nous-imams-indignes-sommes-prets-a-nous-mettre-au-service-de-notre-pays_5289649_3232.html


Dernière édition par -Ren- le Mar 24 Avr - 21:49, édité 1 fois (Raison : ajout de la liste de signataires)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 24 Avr - 7:23

Réaction sur FB de Samia Hathroubi ( https://www.saphirnews.com/author/Samia-Hathroubi/ ) - je suis totalement d'accord avec ces propos :
L'antisémitisme est une affaire trop sérieuse pour laisser Philippe Val et celles et ceux (dont certains sont de bonne foi) s'emparer du sujet et dédouaner une longue histoire française de l'antisémitisme français en faisant peser cette haine sur le sort de musulmans pris dans leur ensemble.

L'antisémitisme est une affaire trop sérieuse pour ne pas prendre à bras le corps la rhétorique mortifère qui a poussée des Merah et autres Coulibaly à tuer des juifs juste parce qu'ils étaient juifs.

Les relations judeo-musulmanes sont une affaire trop sérieuse et insulter les musulmans en leur demandant, les sommant, de changer la Parole Divine ne nous fera pas avancer.

Avant de signer ce texte ou de l'écrire il faudrait se demander pourquoi la France est le pays où les relations entre juifs et musulmans sont les pires et pourquoi la.France est capable de produire des Mohamed Merah qui ont été aussi bien biberonnés par l'idéologie jihadiste mortifère et profondément antisémite que par l'école Républicaine.

La seule chose que parviennent à faire les signataires de cet appel c'est de monter les uns contre les autres. La lutte contre l'antisémitisme sert visiblement certains à cracher leur haine à peine visible des musulmans.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 24 Avr - 7:32

Réaction de Tareq Oubrou :
(...) LCI.fr : Que pensez-vous de cette tribune ?
Tareq Oubrou : Elle évoque un problème connu de tout le monde. L’antisémitisme qui se développe au sein d’une certaine population en France est à ce titre inquiétant. Faire ce constat est une chose, en apporter des réponses en est une autre.

LCI.fr : Etes-vous favorable au fait, comme le suggère la tribune, de frapper d’obsolescence "les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants" ?
Tareq Oubrou : Cette proposition suppose que l’antisémitisme attribué à l’islamisme trouve sa justification ontologique dans le Coran, ce qui est une erreur. Ceux qui sont antisémites le sont pour plusieurs raisons : l’exclusion, le sentiment d’être dominé, le complotisme qui gangrène toute la société et le conflit israélo-palestinien. Généralement, le texte devient prétexte. D'autant que dans les textes, on peut trouver tout et son contraire, tout simplement parce que le Coran a été révélé dans des circonstances particulières. C’était une époque émaillée de guerres, ce qui justifie cette variation des passages du Coran en réponse à des réalités circonstancielles. Même si l’on supprime les versets dont la lecture serait problématique, cela n’éradiquera pas l’antisémitisme si les personnes concernées ont la haine du juif. Il faut changer de perception, pas de texte.

LCI.fr : Comme l’affirme la tribune, estimez-vous que certaines banlieues françaises sont devenues des territoires où la sécurité des juifs est en danger ? Et si oui, comment en est-on arrivé là ?
Tareq Oubrou : Selon les statistiques, on a l’impression véritablement que les juifs ne peuvent pas résider dans des quartiers, c’est un constat. Le problème vient de l’introduction de la religion dans le conflit israélo-palestinien, qui oppose pourtant deux entités politiques. Cela entraîne une confusion nourrie par un sentiment d’injustice qu’éprouve un certain nombre de jeunes qui voient que la communauté juive de France est alliée systématiquement à la politique du gouvernement d’Israël. On demande aux musulmans de condamner le condamnable mais jamais les juifs ne condamnent les exactions commises au nom d’une politique. Du coup, certains jeunes rendent tous les juifs de France complices d’une politique d’un gouvernement. Et donc, par un mécanisme d’association, on passe d’une posture politique à une posture dogmatique et religieuse. C’est cela qui crée le conflit des religions.

LCI.fr : Que suggérez-vous pour y remédier ?
Tareq Oubrou : Face à l’antisémitisme, chacun doit assumer sa responsabilité : le politique, les médias, l’école et les imams également qui doivent faire un travail important par un procédé de théologie préventive afin d’éduquer nos enfants religieusement parlant. Nous avons face à nous des esprits vulnérables et pas assez cultivés en matière religieuse. Il faut prendre en compte cette psychologie sociale d’une certaine jeunesse perturbée. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, on ne parle là que d’une minorité dans une minorité. Tout ceci sont des explications mais bien évidemment, rien ne justifie l’antisémitisme, ni le terrorisme.
https://www.lci.fr/societe/manifeste-tareq-oubrou-recteur-mosquee-bordeaux-l-antisemitisme-est-une-infraction-morale-et-theologique-2085320.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 24 Avr - 12:37

Autre réaction aperçue sur le net :
La parution d’un appel contre l’antisémitisme est à priori une bonne nouvelle. Nous ne serons jamais de trop pour lutter contre l’antisémitisme et tous les racismes (...) C'est au nom même de cet engagement résolu contre les actes et discours antisémites, quelle que soit leur origine ou leur prétexte, que nous condamnons le contenu de l'appel Val-Sarkozy-Wauquiez-Ferry-Valls.

La présence d’islamophobes et de racistes parmi les signataires semblait indiquer d’emblée qu’il s’agissait d’une initiative douteuse. Le texte (...) a une toute autre fonction que son objet proclamé, comme en atteste son argumentation particulièrement sensationnaliste et perverse.

ll s’agit pour ses promoteurs de stigmatiser et désigner la population musulmane comme principale voire seule coupable de l’antisémitisme dans ce pays et au passage de dénoncer la gauche, les médias et les « élites ».

Cela se fait par un message véritablement « populiste » qui triture le langage et lance des accusations vagues et dangereuses.

Le recours à la notion d’ « épuration ethnique » dont seraient victimes les Juifs de ce pays de la part des musulmans, donne la mesure d’une volonté d’opposer des populations par la référence à de situations dramatiques de guerre et de persécutions (...)

La phrase introductive du texte donne le ton : « Pourtant, la dénonciation de l’islamophobie - qui n’est pas le racisme anti-Arabe à combattre - dissimule les chiffres du ministère de l’Intérieur : les Français juifs ont 25 fois plus de risques d’être agressés que leurs concitoyens musulmans. »

Il s’agit donc à nouveau de nier l’existence de l’islamophobie dans la société française en manipulant une concurrence des victimes d’actes racistes et en les opposant alors qu'il faut au contraire tisser des liens entre elles. Plusieurs des signataires de l’appel mènent depuis des années un combat acharné contre la notion d’islamophobie et ont ainsi trouvé le moyen de poursuivre cette croisade.

Puis il est question d’un prétendu silence des médias à propos de l’antisémitisme attribué à des « élites », dont ne font pas partie les signataires ? Ces élites nieraient le danger islamiste ou l’excuseraient. On reconnaît la patte de Manuel Valls qui déclarait après les attentats de janvier 2015 « « Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser » avant de devoir retirer ce propos provocateur.

A qui s’adresse l’accusation suivante, contresignée par trois anciens premiers ministres (Raffarin, Valls, Cazeneuve) et un ancien président de la République, Sarkozy ? « …Parce que la bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif… ».

On notera que concernant Sarkozy, il a pour sa part toujours été cherché les voix du FN tenant du « vieil antisémitisme ». Il était conseillé en cela par son mentor Patrick Buisson, adepte des thèses de Charles Maurras, dont le centenaire de la naissance rappelle qu’il fut le grand porteur de l’antisémitisme dans la société française

La preuve la plus évidente de la malignité des intentions de cet « appel » est son thème de conclusion qui demande « que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés de caducité par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible et l’antisémitisme catholique aboli par [le concile] Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime »

Ainsi donc, il suffirait que des «autorités théologiques » musulmanes condamnent l’antisémitisme et triturent le Coran. Mais qui peut penser une seconde que cela provoque le moindre effet sur des personnes « radicalisées » ? Celles-ci rejettent justement les « autorités théologiques » et toute interprétation qui ne justifie pas leurs actes .

Au passage les auteurs mentent effrontément en prétendant que les "incohérences de la Bible" ont été "abolies". De quelles "incohérences" s'agit-il? Qui a « aboli » quoi, et comment ? On se demande comment le grand rabbin Korsia peut cautionner de tels propos ?

Au total, il s’agit donc d’une manipulation politique qui n’a que l'islamophobie à proposer comme solution en matière de lutte contre l'antisémitisme. Or il y a urgence en la matière, non seulement en France mais dans toute l'Europe.

C'est dans ce contexte que nous interpellons les pouvoirs publics : où sont donc les plans ambitieux annoncés autrefois par les différents gouvernements dans ce domaine ? Quels nouveaux outils ont été mis à la disposition de celles et ceux qui souhaitent combattre le fléau de l'antisémitisme ? Où est l’effort d’éducation et de solidarité nécessaire ? (...)

L’assassinat de Mme Mireille Knoll est ainsi survenu trois jours après la relaxe judiciaire d'Alain Soral, accusé d’incitation à la haine raciale pour avoir diffusé une nouvelle fois un montage antisémite. (...)

Devant l’adhésion que suscitent Dieudonné et Soral dans une partie de la jeunesse, comment ne pas s’interroger sur le rôle qu’ils peuvent jouer dans la radicalisation ultra-rapide de beaucoup de jeunes, qui épousent les thèses et la cause des intégristes de Daech en quelques mois, en quelques semaines ? Pour qu’une graine pousse à vitesse accélérée, il lui faut un terreau fertile ; force est de constater que la culture pathologiquement antisémite, propagée par l’extrême-droite française depuis des années, constitue une part importante de ce terreau fatal. L'appel ne fait aucune référence à ces grands diffuseurs d'un antisémitisme violent.

L’appel de Philippe Val et de ses soutiens représente par son orientation de division et de haine, un mauvais coup porté au combat contre l’antisémitisme.

Nous sommes plus que jamais déterminés à combattre tous les antisémites et tous les racistes, quelles que soient leurs justifications et leurs obédiences.Il n' y a pour nous aucune excuse ou justification dans ce domaine, pas plus que pour tout autre acte raciste.

Notre soutien va vers toutes les initiatives de terrain qui veulent construire une réelle solidarité contre tous les racismes. Il en est par exemple ainsi du combat commun de Latifa Ibn Ziaten et Samuel Sandler, parents des victimes de Merah
https://info-antiraciste.blogspot.fr/2018/04/antisemitisme-la-supercherie-dun-appel.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  Idriss le Mar 24 Avr - 18:05

Il s’agit donc à nouveau de nier l’existence de l’islamophobie dans la société française en manipulant une concurrence des victimes d’actes racistes et en les opposant alors qu'il faut au contraire tisser des liens entre elles. Plusieurs des signataires de l’appel mènent depuis des années un combat acharné contre la notion d’islamophobie et ont ainsi trouvé le moyen de poursuivre cette croisade.

Oui c'est le sentiment que j'ai aussi...
avatar
Idriss

Messages : 4316
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 24 Avr - 21:36

Idriss a écrit:Oui c'est le sentiment que j'ai aussi...
:jap:
...A mon sens, cette tribune instrumentalise un sujet d'une réelle importance -les développements actuels de l'antisémitisme en France- au profit d'un tout autre sujet.

Quelqu'un m'a fait passer la réaction de R.Benzine sur La Croix :
(...) La Croix : Une tribune publiée dimanche 22 avril dans Le Parisien et signée, entre autres, par l’ancien premier ministre Manuel Valls et l’ex-président Nicolas Sarkozy, dénonce « un nouvel antisémitisme » et presse les « autorités théologiques » musulmanes de « frapper d’obsolescence » les versets du Coran appelant « au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants ». Partagez-vous ce constat d’une recrudescence de l’antisémitisme ? Quelle part y tient le Coran ?
Rachid Benzine : Le réveil d’un certain type d’antisémitisme est indéniable aujourd’hui en France et dans d’autres pays européens, sous plusieurs forme : la forme la plus classique de l’antisémitisme européen ; une autre est liée au conflit israélo-palestinien ; enfin, une dernière s’explique par la circulation de certains textes, dont le Coran, qui ne sont pas remis dans leur contexte.

De fait, et s’il comporte plusieurs passages positifs sur « les fils d’Israël », le Coran reprend un certain type de malédictions déjà utilisées par le christianisme des premiers siècles, certaines s’appuyant sur l’Évangile de Jean. Reprenant le genre classique de la polémique, le Coran accuse les juifs de l’époque d’avoir dévié de l’enseignement de leurs prophètes. Il va aussi jusqu’à justifier le combat contre une tribu juive, mais pour des raisons politiques et non pas religieuses : selon la tradition musulmane, l’une des tribus juives, membre du « pacte » – autrement dit de la confédération de tribus – de Médine aurait trahi pour s’allier aux Mecquois qui venaient attaquer la ville.

Une partie de l’antisémitisme actuel vient d’une lecture anachronique de ce texte. Si l’on ne saisit pas les enjeux de cette société arabe du VIIe siècle, le type de judaïsme, de christianisme et d’islam existant à cette époque dans cette région, mais aussi la caducité des situations qui ont donné lieu à ce type de discours, le risque est grand de tomber dans un discours transhistorique. Comme je le répète souvent à mes étudiants, « le Coran ne s’est pas d’abord adressé à des gens comme vous ! »

Mais pour l’immense majorité des musulmans, « le Coran est applicable en tous lieux et à toutes les époques ». Comment en sortir ?
R. B. : Il est applicable à toutes les époques mais pas avec la même lecture ! Quinze siècles se sont écoulés entre sa mise par écrit et la période à laquelle nous vivons. Le propre des grands textes est de s’enrichir sans cesse de nouvelles lectures, selon les lieux et les époques auxquels on les lit. Chaque époque construit sa manière de croire : nous devons être conscients que les Arabes du VIIe siècle ne croyaient pas comme nous, sinon, nous risquons de substituer nos problématiques actuelles aux leurs. Le féminisme pas plus que la liberté religieuse ne sont des problématiques du VIIe siècle…

Il ne faut pas jamais oublier qu’un discours est toujours situé. Croire que le sens est immédiat crée une idolâtrie vis-à-vis du texte, et donc des projections idéologiques. Un texte ne parle jamais de lui-même : lui donner du sens relève de la responsabilité du sujet-lecteur. Aujourd’hui, on en voit convoquer le Coran soit pour lui faire dire que « l’islam, c’est la paix », d’autres pour affirmer que « l’islam c’est la violence ». Chaque camp sort ses versets pour soutenir ses dires… Ces deux lectures ne disent rien du texte lui-même mais tout de leurs auteurs.

Nous sommes tous responsables de nos lectures ! La responsabilité du sujet-lecteur implique d’apprendre à lire un texte, et notamment de le situer dans son contexte. Face aux dérives religieuses nées de la lecture littérale du Coran, proposer une lecture spirituelle est inutile et ne convainc personne. La seule manière de désactiver son potentiel est d’en proposer une lecture critique historique et ensuite une lecture éthique.

Que penser de la proposition des signataires de la tribune de « frapper d’obsolescence » certains versets appelant à la violence ?
R. B. : Elle est typique de cette propension actuelle à épurer tous nos chefs-d’œuvre, y compris littéraires ou musicaux, à débaptiser les noms des rues, etc., au fond à vouloir faire table rase de ce qui, dans notre passé, ne correspond pas à nos valeurs modernes. Ce n’est pas une attitude responsable ! La question est plutôt de savoir que faire de cet héritage, comment lui être fidèle tout en lui étant infidèle, et donc au fond comment en faire une lecture critique.

Il n’est donc pas question de demander aux chrétiens d’épurer la Bible pas plus qu’aux musulmans d’épurer le Coran : il faut vraiment être dénué de toute culture religieuse pour imaginer une chose pareille ! Du côté catholique, c’est l’enseignement de l’Église à l’égard des juifs qui a changé : l’Évangile de Jean n’a jamais été expurgé, c’est sa lecture qui a été renouvelée.

L’urgence, c’est d’apprendre à nos concitoyens à faire une lecture critique de n’importe quel texte, y compris religieux. Pour cela, le recours à l’histoire est indispensable, mais aussi à la théologie. La communauté musulmane dans sa diversité doit enseigner une lecture critique de ses textes : c’est ainsi qu’elle sera fidèle à sa tradition. Ses responsables ne doivent pas enfermer leurs fidèles dans un processus de victimisation mais les rendre responsables de la lecture qu’ils font du Coran.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Mer 25 Avr - 14:02

Réactions sur un autre site :
Mohamed Bajrafil.
« Cet appel est un manque de respect total envers les musulmans pour qui la Parole de Dieu est bonne en tout lieu et en tout moment.
Spoiler:
Je suis très étonné, d’ailleurs, qu’il y ait des théologiens musulmans parmi les signataires. Ces derniers feignent-ils d’oublier que le Coran n’a pas un seul sens mais en comporte plusieurs – comme tous les Textes religieux. Dit autrement, est-il imaginable qu’ils ignorent qu’il existe plusieurs lectures ou plusieurs niveaux de lecture pour ces Textes ? Le Coran, dont certaines exégèses classiques sont invoquées, il faut le reconnaître, par des groupuscules assassins dans/pour leurs crimes, échapperait-il, selon eux, à cette réalité ? N’était-il pas la fontaine dont s’abreuvait Djalal al-Din ar-Rumi – dont l’œuvre qui suinte la tolérance et l’ouverture à l’autre – qui qu’il fût – n’est plus à présenter ? Cette position du Manifeste témoigne, de mon point de vue, soit d’une malhonnêteté intellectuelle manifeste – qui ne vise qu’à stigmatiser gratuitement des gens – les musulmans, en l’occurrence – soit d’une ignorance crasse de ce que sont les textes musulmans. Dans tous les cas, elle est loin d’être digne de personnes ayant été aux plus hautes fonctions de notre pays. Parmi les signataires du manifeste, il y a des intellectuels dont le propre est pourtant de toujours s’intéresser à la profondeur des choses. Le moins que l’on puisse dire est qu’il leur ne leur fait pas honneur. Sur la base du Coran, dont ils veulent ou réclament la caducité de certains versets, le musulman aime le juif et le chrétien. Ce qui doit être changé ce ne sont donc pas les versets du Coran qui, de mon point de vue de croyant, ne seront jamais frappés d’obsolescence, mais les lunettes qui président à leur interprétation.

Il faudrait que les signataires aient le courage de dire que ce dont sont victimes les juifs n’est nullement différent que ce dont sont victimes les musulmans dans le monde. L’idéologie qui assassine des gens parce que juifs est la même que celle qui a tué 300 personnes dans une mosquée en Egypte, il n’y a pas si longtemps, parce que soufies. Pour ces assassins, entrer dans une synagogue et tirer est la même chose que rentrer dans une mosquée et tirer sous prétexte que les fidèles seraient chiites, sunnites, soufis, etc. Par ailleurs, la phrase de l’appel stipulant qu’il y aurait des versets du Coran « appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants » est fausse ! Aucun verset du Coran n’appelle à tuer le juif parce que juif. Ou il appelle à riposter à des attaques dans une logique de légitime défense, ou il raconte des événements liés à des circonstances précises dans l’histoire de l’islam ou de l’humanité – que d’aucuns ont généralisés. D’où l’importance de l’interprétation et de la contextualisation, que les signataires de « notre manifeste » refusent au Coran – de par leurs positions tranchées. J’aborde cette question dans mon dernier ouvrage, « Réveillons-nous ! Lettre à un jeune français musulman » – et beaucoup d’autres le font ou l’ont fait également avant moi. Que les signataires lisent ces travaux et cessent de s’appuyer sur « leurs fantasmes » de musulmans « sauvages ». Je ferais remarquer à ce propos qu’aucun islamologue de renom n’a signé cette tribune. Allez savoir pourquoi. Plusieurs déclarations allant dans le bon sens sont régulièrement faites, mais ces voix n’en n’ont rien à faire. Ce n’est pas ce qui les intéresse en réalité. C’est un esprit, au mieux guignolesque, au pire, de division qui semble les guider. Car ce n’est pas en opposant le musulman au juif qu’ils peuvent espérer lutter contre la propagation de l’antisémitisme. Le plus étonnant est que lorsque nous dénonçons l’antisémitisme et le combattons, on nous dit soit que nous n’en faisons pas assez, soit que nous pratiquons la taqiya (dissimulation, double discours, ndlr). C’est surtout cela qui délégitime ce manifeste, certains des signataires étant coutumiers des pires amalgames. Les théologiens et intellectuels musulmans n’ont pas attendu la tribune des 300 pour se lancer dans un travail critique. Ils sont, en effet, de plus en plus nombreux à affirmer avec force conviction que les traditions doivent être passées au crible de la critique lorsque cela est nécessaire, sans pour autant rejeter la totalité de leur héritage, comme le suggèrent nos honorables signataires.

Tareq Oubrou.
« Cette demande est mal tournée. Il ne s’agit pas de frapper d’obsolescence quoi que ce soit. Ce qu’il faut changer c’est la perception et l’interprétation. Le Texte sacré reste sacré, l’interprétation ne l’est pas.
Spoiler:
La tournure du manifeste est maladroite, ses signataires ne sont pas des herméneutes, des spécialistes des Textes ni des questions relatives à l’abrogation, à la distinction entre l’universel et le circonstanciel d’un Texte. Certains intellectuels partagent les mêmes ignorances que le commun des Français quant à la complexité du Texte coranique. L’appel au meurtre n’existe pas dans le Coran. Il existe un appel au combat. Le qital (combat) n’est pas le qatl (meurtre). Il y a un travail de traduction et d’interprétation à faire, à supposer que les gens ont lu le Coran directement. Il y a ce qu’on appelle la pragmatique des langages. Cela signifie que le sens du mot dans le Coran se déplace en fonction de son usage, du contexte scripturaire et du contexte historique. Sans globalité du Texte et de l’histoire, on ne peut pas saisir le sens. Il s’agit de combat et non de meurtre, et il ne s’agit pas de combat contre le juif parce que juif mais de combat juste contre des individus hostiles dans un contexte donné. Le djihad coranique, dans le sens de combat, est un djihad défensif. Tel est le paradigme qui doit orienter notre lecture du Texte. Le combat ne vise pas un individu parce qu’incroyant, ou juif, mais pour des actes d’injustices commis. Donc dire comme les signataires que le Coran appelle au meurtre signifie deux choses : soit les individus qui passent à l’acte et commettent des meurtres en utilisant le Texte comme prétexte ont mieux compris le Texte que les autres ; soit les musulmans qui ne passent pas à l’acte sont des lâches ou de mauvais musulmans. Ce sont des conclusions très violentes car à leurs yeux le mauvais musulman est le bon musulman et le bon musulman est le mauvais musulman car il n’applique pas ces versets. Je ne sais pas si les imams qui ont signé ce texte l’ont compris, vu leur niveau littéraire.

Il semble que les signataires aient voulu dire par obsolescence que les versets en question n’étaient plus applicables. Tout dans le Coran n’est pas applicable. Certains versets sont liés au moment coranique comme les dispositions du butin. C’est la raison pour laquelle on peut comprendre ce type de demande mais elle demeure malgré tout maladroite. Mais la notion de combat n’est pas liée à la religion ou l’origine ethnique. Dans le Coran, il y a même dans un passage la notion de combat contre des musulmans qui ont été injustes à un moment donné. Une idée s’installe de plus en plus dans la société et les milieux intellectuels : la transposition de l’ancien antisémitisme catholique chez les musulmans. Il y a un antisémitisme chez certains musulmans, mais dire que l’idéologie de l’antisémitisme tire sa source du Coran est une ineptie. L’antisémitisme comme le terrorisme s’expliquent par beaucoup de facteurs : l’exclusion, le sentiment d’injustice, etc. Il est demandé aux musulmans de condamner l’injustice commise dans le monde musulman mais il n’est jamais demandé aux autorités juives de condamner la politique d’Israël, ce qui augmente les frustrations. N’oublions pas que nous parlons d’une infime minorité d’individus mais ce sont les minorités qui font l’histoire. Nous sommes pris en otage par des personnes qui n’arrivent pas à contrôler leur sentiment d’injustice. Dire qu’abroger des versets du Coran mettra fin aux violences est faux car ces gens-là ne consultent pas le Coran avant de passer à l’acte. Il appartient néanmoins aux imams et aux théologiens de faire de la théologie préventive et d’être responsable dans leurs discours. Un discours de rupture peut ouvrir la porte à une violence implosive ou explosive. Que chacun assume sa responsabilité.

Tarik Abou Nour.
« J’aimerais bien savoir quels sont ces versets qui appellent au meurtre. En tant que théologien connaissant bien le Coran, je ne vois pas quels sont ces versets auquel ce manifeste fait allusion. Ensuite, Vatican II n’a pas frappé d’obsolescence ni la Torah, ni l’Evangile. Il a seulement développé une autre exégèse, une interprétation contextuelle de textes millénaires.
Spoiler:
J’en ai discuté avec des rabbins libéraux qui me disent eux-mêmes qu’il n’est pas question de changer un point de la Torah. Ces rabbins sont soucieux de sauvegarder, de préserver les textes tels qu’ils sont. Il est hors de question pour eux comme pour tout religieux de changer ces textes ou de les frapper d’obsolescence pour faire plaisir à des politiciens ou des intellectuels. Un travail exégétique des textes religieux a été fait par des juifs, chrétiens et musulmans. A mon avis, soit ces signataires ignorent ces travaux, soit ils sont de mauvaise foi. Certains ont même poursuivi le débat en réclamant la suppression pure et simple de ces versets. Il faudrait donc réimprimer le Coran avec des versions plus douces ! Il s’agit d’une ingérence dangereuse. Supprimer des versets est une trahison même du Coran. J’aimerais bien discuter avec ces personnes pour qu’elles m’expliquent quels sont ces versets. Certains de ces signataires entretiennent une hostilité connue du public pour l’islam pour des raisons idéologiques et politiques. De telles déclarations sont irresponsables.

Au lieu de s’attaquer aux causes réelles du terrorisme qui sont des causes idéologiques, politiques, économiques, ils ajoutent de l’huile sur le feu et braquent des personnes les unes contre les autres. Les juifs séfarades ont vécu en paix avec les musulmans pendant des siècles. Ils n’ont jamais été tués. Si le Coran incitait les musulmans à le faire, l’histoire aurait été différente. Le terme d’épuration ethnique a été utilisé. C’est un terme très fort. Sous la période de l’Empire abbasside ou ottoman, cela n’a jamais été fait. Sous l’Empire ottoman, des vizirs juifs ont même gouvernés. Même chose en Andalousie. Le Coran n’appelle jamais au meurtre. Une religion ne peut pas appeler au meurtre. Il s’agit d’une idéologie wahhabite qui est la matrice d’où est née Al Qaida, Daesh, qui appelle au meurtre non pas au nom d’une théologie mais d’une idéologie. C’est une idéologie meurtrière comme l’a été l’idéologie de l’Inquisition, de Slobodan Milosevic en Bosnie-Herzégovine ou de Georges Bush en Irak. Aucun spécialiste sérieux ne pourrait expliquer ces crimes par des analyses théologiques. Les sources du terrorisme sont tout autant liées à cette idéologie qu’elles le sont de la politique britannique au Moyen-Orient au 19e/20e siècle, du conflit israélo-palestinien depuis 1948, etc. Aujourd’hui, il y a une vague autour de cette idée d’un antisémitisme musulman. Beaucoup surfent dessus. Je suis contre l’antisémitisme qui vise les juifs comme les musulmans. En tant qu’humains, nous sommes tous égaux par nature devant la loi et devant Dieu. Quant aux religieux qui ont signé ce manifeste, c’est par pur intérêt et opportunisme. Leur objectif est de se faire mousser et connaître autour d’une provocation.
http://www.mizane.info/manifeste-des-300-des-theologiens-musulmans-repondent-sur-lobsolescence-de-versets-du-coran/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  Idriss le Mer 25 Avr - 20:49

Sur le sujet débat sur le FB d'EUROPE 1:


Juste une petite réflexion : si j'osait écrire à propos de personnes juives : Il suffit d'aller dans les média ( ou les banques ou je ne sais quoi) pour ce rendre compte du cancer je me ferait taxé , à juste titre d'antisémite ....
Mais on peut très bien affirmer cela à propos de l'islam et de supposés musulmans dans l'indifférence générale ...Normal l'islamophobie n'existe pas .
Si je me plein ,; c'est que je joue la carte de la victimisation ....Quand tu te retrouve le dos au mur cerné de toute part sans aucun échappatoire cela demande beaucoup d'effort , un gros djihad , pour ne pas se laisser entraîner en effet vers une colère mauvaise conseillère.
avatar
Idriss

Messages : 4316
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  Idriss le Sam 28 Avr - 11:41

Le «manifeste contre le nouvel antisémitisme», une logique dévastatrice
Claude Askolovitch — 23 avril 2018 à 7h44 — mis à jour le 25 avril 2018 à 14h10

Il fait de la lutte pour les juifs une composante du combat identitaire français, et cette identité exclut. Elle s'énonce dans un syllogisme. La France, sans les juifs, ne serait pas elle-même? Les juifs sont les victimes de musulmans? La France, par ces musulmans, ne sera plus la France.



http://www.slate.fr/story/160777/manifeste-contre-nouvel-antisemitisme-logie-devastatrice
avatar
Idriss

Messages : 4316
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  Invité le Sam 28 Avr - 20:44

Idriss a écrit:Sur le sujet débat sur le FB d'EUROPE 1:


Juste une petite réflexion : si j'osait écrire à propos de personnes juives : Il suffit d'aller dans les média ( ou les banques ou je ne sais quoi) pour ce rendre compte du cancer  je me ferait taxé , à juste titre d'antisémite ....
Mais on peut très bien affirmer cela à propos  de l'islam et de supposés musulmans  dans l'indifférence générale  ...Normal l'islamophobie n'existe pas .
Si je me plein ,; c'est que je joue la carte de la victimisation ....Quand tu te retrouve le dos au mur cerné de toute part sans aucun échappatoire  cela demande beaucoup d'effort , un gros djihad , pour ne pas se laisser entraîner en effet vers une colère mauvaise conseillère.

Bonjour, salam Idriss :)

Tout dépend dans quelle direction vous regardez les évènements. Ce sujet du nouvel antisémitisme n'est qu'un sujet parmi tant d'autre pour que nos esprits ne se focalisent plus sur ce qui se passe dans le monde car les semeurs de guerre sont à l’œuvre et la manipulation de masse des populations par les médias-tv marche à merveille.... :jap:


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  -Ren- le Lun 7 Mai - 13:10

La meilleure des réponses :
(...) La mosquée de Bordeaux accueille pour quelques jours une exposition sur la Shoah et la mémoire, en collaboration avec le centre culturel juif local Yavné, dans une initiative inédite en France en matière de « passerelle intercommunautaire », selon les organisateurs (...)

Fin 2016, la Grande mosquée de Bordeaux, dont l’imam est l’influent Tareq Oubrou, avait accueilli - autre première - une survivante girondine d’Auschwitz âgée de 93 ans, pour dialoguer avec une cinquantaine d’élèves de l’école coranique de la Fédération.

Le Centre Yavné et FMG coaniment depuis plusieurs années des ateliers sur le racisme et l’antisémitisme dans des lycées de Gironde, et organisent un événement annuel conjoint, « Amitié judéo-musulmane ». « On s’est dit qu’il serait bien d’aller plus loin, de faire quelque chose de fort et symbolique, avec cette thématique de la Shoah dans une mosquée », explique Rachel Brunel, directrice du Centre Yavné.

Les deux organismes estiment que le symbole tombe à pic, dans un contexte de polémique récente liée à la tribune sur « le nouvel antisémitisme » et la réponse de 30 imams, dont Tareq Oubrou (...)
http://m.leparisien.fr/amp/societe/la-mosquee-de-bordeaux-accueille-une-exposition-sur-la-shoah-03-05-2018-7696650.php :poucevert:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15930
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Manifeste contre le nouvel antisémitisme"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum