Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Dhammapada

Aller en bas

Dhammapada

Message  Invité le Jeu 8 Fév - 8:08

Le Dhammapada (en pāli : धम्मपद (Dhammapada) ; en sanskrit : धर्मपद (Dharmapada) ; traduction française : Vers du Dharma), est l'un des textes du Tipitaka, le canon bouddhique pāli. Il s'agirait d'un des plus anciens textes bouddhiques qui soient conservés de nos jours.


Les vers du Dhammapada sont courts et percutants, il s'agit d'un recueil populaire.


Quoique la version pālie soit la plus connue, une édition en gāndhārī, écrite en caractères kharosthi, a été découverte.


Dans le Canon Pali, la “Corbeille des Sutta” ou Suttapitaka comprend cinq recueils de
Sutta. Le Dhammapada est la seconde partie du cinquième recueil ou recueil des “morceaux courts”: le Khuddaka Nikaya.


Le Khuddaka Nikāya (pâli), ou Collection mineure, est la cinquième et dernière partie du Sutta Piṭaka, un texte canonique du bouddhisme. Il a été conservé dans sa totalité et les suttas qu'il contient auraient été écrits à des dates diverses, pour certains avant le règne d'Ashoka (- 304 - 232), pour d'autres au IIe siècle av. J.-C.


Le Dhammapada mérite une extrême attention car il est le plus beau et le plus riche des recueils en stances poétiques du Canon Pali. La version de ces “stances du Dhamma” que nous proposons ici a été établie à partir de la traduction du pali vers l'anglais du Vénérable Maha Thera Narada .

Je place ci-dessous des versets qui peuvent être "parlants" du point de vue des enseignements monothéistes :


Versets conjugués a écrit:


3. " Il m'a maltraité, il m'a battu, il m'a vaincu, il m'a volé ", la haine de ceux qui
chérissent de telles pensées n'est pas apaisée.


4. "Il m'a maltraité, il m'a battu, il m'a vaincu, il m'a volé ", la haine de ceux qui ne
chérissent pas de telles pensées est apaisée.


5. Jamais la haine n'éteint les haines en ce monde. Par l'amour seul les haines sont
éteintes. C'est une ancienne loi.



19. Quoiqu'il récite beaucoup les textes, il n'agit pas en accord avec eux; cet
homme inattentif est comme un gardien de troupeaux qui compte le troupeau des
autres ; il n'a aucunement part aux béatitudes de l'ascète.



20. Quoiqu'il récite peu les textes, il agit en accord avec le Dhamma, et se
défaisant du plaisir sensuel, de la haine et de l'ignorance, connaissant selon la
vérité, avec un coeur totalement libre, ne s'attachant à rien ici et après, il prend
part aux béatitudes de l’ascète.


Versets sur les fleurs a écrit:


44. Qui conquerra cette terre et le royaume de Yama (1) et ce monde avec le
monde des Deva (2)? Qui investiguera le sentier du Dhamma, bien enseigné, de même
qu'un faiseur de guirlandes cueillerait des fleurs ?



45. Celui qui s'entraîne dans le Dhamma conquerra cette terre et le royaume de
Yama et ce monde avec le monde des Deva. Celui qui s'entraîne investiguera le
sentier du Dhamma bien enseigné, de même qu'un expert faiseur de guirlandes
cueillerait des fleurs.


Yama et Devas:
(1) : Yama: roi des mondes infernaux. Il est le seigneur de la mort dans l'hindouisme. Il est décrit de façon populaire comme le juge des morts qui se tient à la porte de l'enfer, qui pèse leurs bonnes et leurs mauvaises actions, et qui décide de leur destin.


(2)  : Devas : Un deva ou déva (देव en devanāgarī) désigne un dieu dans la religion védique puis dans l'hindouisme. Dans la mythologie hindoue, les devas sont opposés aux asuras démoniaques. Les devas ne doivent pas être confondus avec Ishvara, le Seigneur suprême, ni avec le Brahman, la totalité. Les mahâdevas, ou devas le plus souvent considérés comme primordiaux, sont Brahmâ, Vishnu et Shiva, qui forment ensemble la Trimûrti.


Dans le bouddhisme les dieux, ou devas, sont aussi des êtres dotés de conditions de vie extrêmement favorables (longévité, puissance, jouissances, etc.).


Versets sur les fleurs a écrit:
50. On ne doit pas scruter les fautes des autres, non plus que les choses par eux
faites ou non faites, mais ses propres actes faits et non faits.


 
Il y a 423 stances au total je mets déjà celles là, en guise de "test".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dhammapada

Message  Invité le Sam 10 Fév - 12:17

IX Versets sur le Mal a écrit:


116. Hâtez-vous de faire des actions bénéfiques, empêchez votre coeur de faire le mal ; car le mental de celui qui est lent à faire des actions méritoires se réjouit
dans le mal.

117. Si une personne fait le mal, elle ne doit pas le faire de nouveau, elle n'y doit
pas trouver plaisir, Douloureuse est l'accumulation du mal.

118. Si une personne accomplit des actions méritoires, elle doit le faire de
nouveau, elle doit y trouver du plaisir. Bienheureuse est l'accumulation du mérite.

119. Même un malfaisant croit à la chance aussi longtemps que le mal n'a pas
mûri ; mais quand il porte ses fruits, alors il voit les mauvais résultats.

120. Même une bonne personne voit (le bien) comme mal aussi longtemps qu'il
n'a pas mûri mais quand il porte ses fruits, alors elle voit les résultats heureux.

121. Ne négligez pas le mal, disant « il ne m'atteindra pas ». Même par des gouttes
qui tombent une jarre est remplie. De même le fou, amassant peu à peu, se remplit
de mal.

122. Ne négligez pas le bien, disant « il ne m'atteindra pas ». Même par des
gouttes qui tombent, une jarre est remplie. De même le sage, amassant peu à peu,
se remplit de bien.

123. Exactement comme un marchant, avec une petite escorte et d'importantes
marchandises, évite une route périlleuse, ou exactement comme celui qui désire
vivre évite le poison, ainsi doit fuir complètement les choses mauvaises.

124. Une main qui n'a pas de plaies peut porter du poison, le poison n'affecte pas
celui qui n'a pas de plaies. Il n'y a pas de mal pour celui qui n'agit pas erronément.

125. Sur celui qui offense un homme inoffensif, pur et innocent, sur ce vrai fou, le
mal retombe comme une fine poussière jetée contre le vent.

126. Certains naissent d'une matrice, les malfaisants naissent en enfer, ceux qui se
conduisent bien vont dans les cieux, ceux qui sont sans purulences réalisent le
Nibbāna.

127. Nulle part dans les airs, ni au milieu de l'océan, ni au fond d'une grotte
profonde, n'est trouvée une place sur terre où, y demeurant, l'on puisse échapper
aux conséquences des mauvaises actions.

128. Nulle part dans les airs, ni au milieu de l'océan, ni au fond d'une grotte
profonde, n'est trouvée une place sur terre où, y demeurant, l'on ne puisse être
vaincu par la mort

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum