Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Madhyamaka le Mer 3 Jan - 10:09

Restez dans l'étude de l'Islam. C'est préférable. Y a largement de quoi faire. :jap:
Vous y trouverez toutes les réponses dont, visiblement, vous avez besoin. Le bouddhisme ne peut rien vous apprendre d'utile (pour le moment).

Et n'oubliez pas de tenir votre engagement pris ci-dessus. A savoir de vous retirer de ce fil. Le respect des engagements pris est, je pense, une valeur dans l'Islam non ?

Madhyamaka

Messages : 947
Date d'inscription : 10/09/2017

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  ketabd le Mer 3 Jan - 10:17

:jap:

merci pour l’échange.
cordialement
avatar
ketabd

Messages : 604
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 43
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Madhyamaka le Mer 3 Jan - 10:23

J'aurais souhaité qu'il soit plus constructif comme ce fut le cas avec d'autres inscrits ici non-bouddhistes (je dois être le seul bouddhiste ici je pense). Malheureusement les conditions ne sont pas réunies. :jap:

Merci en tout cas de m'avoir permis de rappeler certains points et d'avoir apporter des sources précises pour les étayer pour ceux que cela intéressait. :jap:

Gardez l'esprit ouvert c'est le meilleur conseil que je puisse vous donner. On ne sais jamais quand ni ou ni sous quelle forme la compréhension de la réalité telle qu'elle est peut apparaître, si l'on a pas l'esprit ouvert cette compréhension peut très bien un jour venir toquer à la porte mais on ne l'entendra pas.
avatar
Madhyamaka

Messages : 947
Réputation : 2
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 42
Localisation : Nanterre

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  -Ren- le Mer 3 Jan - 15:29

ketabd a écrit: sache que je ne manque de respect à personne
Vous avez explicitement manqué de respect envers votre interlocuteur dans le message édité plus haut ; et ce serait également respectueux de prendre en compte ce qu'il vous dit : ce lieu n'est pas une arène, mais un espace de dialogue.
Merci de prendre en compte cet avertissement.
:jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15461
Réputation : 19
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Madhyamaka le Mer 3 Jan - 16:06

Extrait d'un texte sans équivoque, pour information :


L'enseignement du Bouddha d'après les textes les plus anciens.
De Walpola Rahula.


Chapitre 1 paragraphes 1 et 2 :


Le Bouddha fut, parmi les fondateurs de religions (s'il nous est permis de l'appeler le fondateur d'une religion, au sens populaire du terme) le seul instructeur qui ne prétendit pas être autre chose qu'un être humain pur et simple. D'autres maîtres ont été des incarnations divines ou se dirent inspirés par Dieu. Le Bouddha fut non seulement un être humain, mais il ne prétendit pas avoir été inspiré par un dieu ou par une puissance extérieure. Il attribua sa réalisation et tout ce qu'il acquit et accomplit, au seul effort et à la seule intelligence humaine. Un homme, seulement un homme, peut devenir un Bouddha. Chacun possède en lui-même la possibilité de le devenir, s'il le veut et en fait l'effort. Nous pouvons appeler le Bouddha un homme par excellence. Il fut si parfait en son "humanité" qu'on en vint plus tard à le regarder dans la religion populaire comme presque "surhumain".


La situation humaine est suprême selon le bouddhisme. L'homme est son propre maître et il n'y a pas d'être plus élevé, ni de puissance qui siège, au dessus de lui, en juge de sa destinée.


"On est son propre refuge, qui d'autre pourrait être le refuge ?" dit le Bouddha. Il exhortait ses disciples à "être un refuge pour eux-mêmes" et à ne jamais chercher refuge ou aide auprès d'un autre. Il enseignait, encourageait et stimulait chacun à se développer et à travailler à son émancipation, car l'homme a le pouvoir, par son effort personnel et par son intelligence, de se libérer de toute servitude. Le Bouddha dit : "Vous devez faire votre travail vous-mêmes; les Tathagata enseignent la voie". Si le Bouddha doit être appelé un "sauveur" c'est seulement en ce sens qu'il a découvert et indiqué le Sentier qui conduit à la Libération, au Nirvana. Mais c'est à nous de marcher sur le sentier.


Qui est Walpola Rahula :


Walpola Rahula (1907 - 1997) est un moine bouddhiste théravadin (École des Anciens), né et mort au Sri Lanka (ex Ceylan). Après ses études initiales, il s'intéressa également au bouddhisme mahāyāna (Grand Véhicule), qu'il étudia à l'Université Paris-Sorbonne dans les années 1950.


Son engagement politique, non négligeable durant une certaine période de sa vie, s'apparentait à une certaine forme de socialisme religieux. Aujourd'hui, il est célèbre pour son érudition.


Écrivain, il est surtout connu pour son ouvrage L'Enseignement du Bouddha paru en français en 1961, un « exposé lumineux et accessible à tous, des principes fondamentaux de la doctrine bouddhique, tels qu'on les trouve dans les textes les plus anciens ». Il a également participé à la fondation du premier centre et temple theravāda aux États-Unis, en 1962.


Il a reçu de nombreuses distinctions et a plusieurs fois été nommé docteur honoris causa, en Europe, Asie et Amérique du Nord.


En 1965, Sri KalyapiSamagri Sangha-Sabbha, supérieur du Sangha de Ceylan, lui décerne le titre de Tripitakavagisvaracarya (« Maître suprême en écritures bouddhiques »). À cette occasion, il reçoit également le titre de Sri (Gracieux), que seuls les grands érudits se voient décerner (ils ne sont jamais plus de deux ou trois au total).


En Birmanie (aujourd'hui Myanmar), autre terre du bouddhisme theravāda, le titre d'Aggamatha Panditha lui est conféré.


PS : et parce que la pratique bouddhique m'en laisse libre, je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce que dit ce maître même si c'est un maître, justement parce que le Bouddha m'encourage à ne pas croire un maître "parce que c'est un maître", mais à réfléchir et testé par moi même.


J'ai fournit ce texte a titre d'élément solide du point de vu du bouddhisme sur lui même, sachant que le courant Théravada ou Ecole des Anciens est le plus scrupuleux dans son soucis de respecter la lettre et l'esprit des enseignements originaux.

PS 2 : désolé par avance si le contenu peut choquer ou déplaire, ce n'est pas le but :oops: , j'ai été "contrait" de mettre "les points sur les i" malgré moi en utilisant de "l'artillerie" un peu plus lourde qu'a l'ordinaire (et je n'ai pas utilisé le plus lourd, faites moi juste confiance sur ce point). :jap:
avatar
Madhyamaka

Messages : 947
Réputation : 2
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 42
Localisation : Nanterre

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  ketabd le Jeu 4 Jan - 10:45

-Ren- a écrit:
ketabd a écrit: sache que je ne manque de respect à personne
Vous avez explicitement manqué de respect envers votre interlocuteur dans le message édité plus haut ; et ce serait également respectueux de prendre en compte ce qu'il vous dit : ce lieu n'est pas une arène, mais un espace de dialogue.
Merci de prendre en compte cet avertissement.
:jap:

désolé si j'au heurté madhyamaka sans en avoir l'intention, mais son fil m été très instructif, moi que je connaissais du bouddhisme que la méditation, encore merci, et j'hesitrai pas à ouvrir d'autres topics pour échanger et bénéficier de son savoir, surtout que la voie bouddhique ressemble beaucoup au soufisme à une seule différence presque.
avatar
ketabd

Messages : 604
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 43
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Madhyamaka le Jeu 4 Jan - 11:25

Heurté non, rassurez vous, le Bouddha apprends à ceux qui l'écoutent que nous seul avons le pouvoir de nous faire du tort, personne d'autre, on a le choix, entièrement le choix, une totale liberté de ne pas réagir par des émotions néfastes quand quelqu'un nous dit quelque chose qui est en apparence désobligeant. Un peu agacé j'étais car j'avais l'impression de parler dans le vide. De consacré temps et énergie pour rien.
Vous vous êtes fait bien plus de tort à vous même qu'a moi. :jap:


Et comme je l'ai dis quelque part, vous avez rendu service puisque cela a donné l'occasion de rappeler et d'approfondir des arguments avancés précédemment pour répondre à la problématique du fil. Donc votre intervention même maladroite a été utile et je vous en remercies encore une fois. :poucevert:


Je pense qu'au sein de l'Islam comme de toutes les religions ou spiritualités authentiques et anciennes, il est naturel de "corriger" les fausses conceptions qu'une personne qui y est extérieur peut avoir sur cette religion ou spiritualité. :jap:


Exemple : si quelqu'un qui ne connait rien à l'Islam dit que lors du pèlerinage à La Mecque les musulmans adorent la Kaaba comme une idole païenne il serait nécessaire de clarifier et corriger. Même chose si on dit à un chrétien que Jésus n'était qu'un homme et rien de plus.


Quand au soufisme oui, il y a des passerelles incontestables entre certains aspects de l'Islam soufi et certaines formes de bouddhisme. C'est probablement la "facette" de l'Islam qui peut le plus aisément dialoguer avec le bouddhisme en général. Toutefois l'Islam soufi a souvent un statut d'hérésie a l'intérieur de l'Islam à ce que j'en ai compris. Ce statut de "marginaux" aussi bien sur le plan de la doctrine que du nombre des pratiquants ne permet pas hélas d'ouvrir une fenêtre complète dans le dialogue entre l'Islam dans son ensemble et le bouddhisme en général.


Je ne prétends pas avoir la vue la plus "correcte" possible du bouddhisme :no: , c'est une spiritualité très riche et multi-facettes, je me contente juste de dire ce que je pense avoir compris aux vues de mes lectures, réflexions et méditations. :jap:


Plutôt que le Bouddha Shakyamuni (le Bouddha historique), le Bouddha Amitabha en effet présente bien plus de ressemblances avec le Dieu unique des monothéïsmes, là je suis entièrement d'accord, mais ce ne sont que des ressemblances de surface, rien de plus. Un Bouddha est un Bouddha, un dieu est un dieu. Abraham, Moïse, Jésus, Muhammad, on prêché la foi en un Dieu unique, le Bouddha à proposé un enseignement de libération de l'homme par lui-même.


Le fait que le bouddhisme soit une spiritualité complètement humano-centrée, qui place l'humain au centre de la pratique, comme apte à atteindre une certaine forme de "salut" uniquement par lui même, pousse nécessairement certains monothéistes à croire que cela ressemble bien trop à de l'orgueil humain, marque du Malin, ennemi de Dieu. C'est quelque chose que je comprends tout à fait, c'est assez logique, compréhensible. Erroné mais compréhensible. Les actes de la vie du Bouddha et les valeurs qu'il défend suffisent à n'importe qui pour se défaire de cette vision hostile, pour peu qu'on se penche vraiment sur la vie du Bouddha.


C'est aussi pourquoi ici sur ce forum j'essais en général de privilégier les échanges sur le terrain commun : l'éthique a appliquer entre les hommes, qui est assez semblable dans les monothéismes et les bouddhismes. Sur le plan des aspects plus profonds de la "doctrine" en effet il y a des pierres d'achoppement qui sont incontournables et que j'évite délibérément pour éviter tout conflit.


En effet les différentes formes de méditations sont un aspect central de la pratique bouddhique. Un des fondements. Tout comme dans l'Islam vous avez les 5 prières quotidiennes par exemple. Il y a dans certains courants du bouddhisme des pratiques de prosternations et de circumambulation comme dans l'Islam. Et de répétitions.


Et si les bouddhistes doivent reconnaître une "force" devant laquelle ils ne peuvent que s'incliner ce serait la Loi du Karma, mais celle ci est non personnifiée, c'est la loi de fonctionnement de l'univers à sa base pour les bouddhistes. La science parle de loi de cause à effet sur le plan physique, les bouddhistes l'étendent au plan spirituel. Et personne ne peut l'enfreindre même le Bouddha, a moins d'atteindre nirvana, on ne l’enfreins plus alors, on y échappe. Le Bouddha n'a aucun pouvoir par une quelconque "grâce" de supprimer le karma négatif d'un pratiquant, mais il propose un ensemble riche et varié pour devenir "maître" en quelque sorte de son karma. En gros, cesser de faire le mal et faire le bien. Très grossièrement. Sachant que le bouddhisme définit à sa façon le "bien" et le "mal". Plutôt en terme d'altruisme et d'égoïsme.
:jap:
avatar
Madhyamaka

Messages : 947
Réputation : 2
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 42
Localisation : Nanterre

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Madhyamaka le Dim 7 Jan - 11:53

@Ketabd : si vous voulez comprendre le bouddhisme, un des livres de référence est le suivant :

- Les Enseignements du Bouddha d'après les textes les plus anciens. Walpola Rahula. Moine du courant Theravada. Un traditionnaliste/orthodoxe si vous voulez. (1)


- Le coeur des enseignements du Bouddha. Thich Nhat Hanh. Moine zen vietnamien donc courant Mahayana. Plus "libéral" si on veut. Il a aussi écrit un livre/roman sur la vie du Bouddha, très bien documenté : Sur les traces de Siddharta.



(1) Cela peut être assez ardu parfois. Toutefois ce livre est de petit format et très dense, il contient aussi à la fin quelques sutras fondamentaux. Mais plus simplement il y a "Le Bouddhisme pour les Nuls" dans la collection "Pour Les Nuls", j'ai commencé par là quand je m'y suis mis. Par contre là c'est un plus gros livre, mais plus complet aussi et avec de l'humour.
avatar
Madhyamaka

Messages : 947
Réputation : 2
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 42
Localisation : Nanterre

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  ketabd le Dim 7 Jan - 12:33

Madhyamaka a écrit:
@Ketabd : si vous voulez comprendre le bouddhisme, un des livres de référence est le suivant :

- Les Enseignements du Bouddha d'après les textes les plus anciens. Walpola Rahula. Moine du courant Theravada. Un traditionnaliste/orthodoxe si vous voulez. (1)


- Le coeur des enseignements du Bouddha. Thich Nhat Hanh. Moine zen vietnamien donc courant Mahayana. Plus "libéral" si on veut. Il a aussi écrit un livre/roman sur la vie du Bouddha, très bien documenté : Sur les traces de Siddharta.  



(1) Cela peut être assez ardu parfois. Toutefois ce livre est de petit format et très dense, il contient aussi à la fin quelques sutras fondamentaux. Mais plus simplement il y a "Le Bouddhisme pour les Nuls" dans la collection "Pour Les Nuls", j'ai commencé par là quand je m'y suis mis. Par contre là c'est un plus gros livre, mais plus complet aussi et avec de l'humour.

Bonjour.
Merci madhyamaka d'avoir pensé à moi, j'ai deja compris le bouddhisme grace a vous, et jai fait un choix, de ne pas perdre mon temps dans une voie ou il n y a Dieu à l'issue , ça peut vous paraître bizarre et débile, mais y a une chose au fin fond de moi totalement prise de l'amour divin et que je suis convaincu de son existence absolument, le bouddhisme donne des réponses et des vérités certe, mais incomplète , cette note de souffrance qui il laisse à cause de la non réponse au question fondamentale existentielle de chacun est un bémol, en tout cas pour moi, le soufisme pour moi est la voie idéale qui additionné spiritualité bouddhiste et foi monotheisiste.
Bonne chance l'ami mais je pense qu un homme comme toi doit réfléchir d avantage sur ces questions.
avatar
ketabd

Messages : 604
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 43
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Madhyamaka le Dim 7 Jan - 13:07

Ketabd a écrit:Bonjour. Merci madhyamaka d'avoir pensé à moi, j'ai deja compris le bouddhisme grace a vous, et jai fait un choix, de ne pas perdre mon temps dans une voie ou il n y a Dieu à l'issue ,


C'est votre entière liberté, je n'y vois rien à y redire, vous devez suivre la voie dans laquelle vous vous sentez le plus heureux, c'est évident, et je ne peux que vous y encourager ^^ . Comme je l'ai fait depuis le début d'ailleurs en vous invitant à creuser autant que possible les enseignements de l'Islam plutôt que de vous soucier d’interpréter une spiritualité qui n'est pas la vôtre. Toute voie spirituelle profonde, ancienne et authentique peut mener à la transcendance (quel que soit le nom qu'on lui donne ou la définition qu'on lui donne). Ne pas se disperser est une attitude tout à fait respectable en soi. :jap:


Ketabd a écrit:ça peut vous paraître bizarre et débile,


Absolument pas. Cela serait même contraire, je pense, à l'éthique du bouddhisme qu'essayer de vous contraire à quoi que ce soi. La voie spirituelle est on ne peut plus intime. Le cheminement doit se faire par soi-même, et personne ne peut savoir en dehors de soi-même ce que l'on à dans le coeur et la tête, les besoins profonds. La seule chose qui importe est d'examiner soigneusement ses propre besoins et aspirations et ensuite de trouver, parmi toutes les voies spirituelles existant dans le monde, celle qui répond le plus à nos besoin propres. Si vous avez trouvé ce dont vous avez besoin alors on ne peut que : 1) vous féliciter, 2) vous encourager à persévérer, à ne jamais cesser d'approfondir. :jap:


Ketabd a écrit:mais y a une chose au fin fond de moi totalement prise de l'amour divin et que je suis convaincu de son existence absolument,


C'est vous, ce que vous ressentez, personne ne peut le contester ou le critiquer.

D'ailleurs,

Nouveau Testament, épitre aux Romains 14 :

…3 Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l'a accueilli. 4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.…



Ketabd a écrit:
le bouddhisme donne des réponses et des vérités certe, mais incomplète ,


Le Bouddha est très clair il ne donne qu'une seule réponse à une seule question, ou problématique, "dukkha" : improprement traduit et réduit au seul mot de "souffrance". Il ne répond à aucune autre question.


Ketabd a écrit:
cette note de souffrance qui il laisse à cause de la non réponse au question fondamentale existentielle de chacun est un bémol, en tout cas pour moi,


Là... je n'ai pas compris désolé.


Ketabd a écrit:le soufisme pour moi est la voie idéale qui additionné spiritualité bouddhiste et foi monotheisiste.


Possible, je ne connais pas assez la voie soufi pour avoir une opinion. Cela fait longtemps d'ailleurs que je me dis qu'il faut que je me renseigne, lire l'article wilipédia au complet par exemple. Par curiosité.


Ketabd a écrit:Bonne chance l'ami mais je pense qu un homme comme toi doit réfléchir d avantage sur ces questions.


Je suis justement quelqu'un qui a un intellect extrêmement "actif" (je n'ai pas choisi d'ailleurs - et mon fils semble être encore plus "actif que moi ! XD) et j'en souffrais autrefois, justement le bouddhisme m'a aidé à "clamer le mentale", donc à moins souffrir, et à "mieux penser" ou à "penser utile". L'étude de certains textes avancés du bouddhisme peuvent faire sacrément "turbiner". Je lis toutefois quelques autres ouvrages justement dans un esprit non-sectaire afin de garder l'esprit ouvert et de ne pas m'enfermer dans une doctrine, comme l'encourage le Bouddha justement. Récemment j'ai acheté 2 livres sur la Baghavad-Gîta et un sur la méditation taoïste.

Bon courage à vous en tout cas :)
avatar
Madhyamaka

Messages : 947
Réputation : 2
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 42
Localisation : Nanterre

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme : spiritualité athée ou pas ? [Débat]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum