Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Anoushirvan le Sam 25 Nov - 18:53

Madhyamaka a écrit:
Cette conversation sur ces êtres que l'on pourrait qualifier de "surnaturels" semble beaucoup vous passionner. ^^

Puis je me permettre de vous poser une question très simple ?

Posez donc votre question.

Anoushirvan

Messages : 337
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Sam 25 Nov - 18:56

Est ce que, l'un ou l'autre, vous ou Musulman79, en avez déjà rencontré ? Et identifié comme tel ? Avez vous eu l'expérience personnelle directe d'une rencontre avec un de ses êtres ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Anoushirvan le Sam 25 Nov - 19:07

Madhyamaka a écrit:
Est ce que, l'un ou l'autre, vous ou Musulman79, en avez déjà rencontré ? Et identifié comme tel ? Avez vous eu l'expérience personnelle directe d'une rencontre avec un de ses êtres ?

Personnellement, je ne crois pas aux djinns en tant qu'êtres surnaturels (je ne sais pas si ça avait l'air flagrant dans mes contributions ci-dessus), donc logiquement je n'en ai jamais rencontré.

Anoushirvan

Messages : 337
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Sam 25 Nov - 19:17

D'accord, j'avoue ne pas avoir suivi donc je ne présume pas de la croyance ou non croyance de chacun :)

J'ai lu il y a quelques années un roman de fiction qui je crois parlait des djinns :

Les Puissances de l'Invisible, de Tim Powers. Espionnage, guerre froide et surnaturel. C'était sympathique. Pour se distraire si on en a envie.

Résumé :

Londres, 1963. Andrew Hale, distingué professeur dans un collège universitaire d'Oxford, reçoit un coup de téléphone codé. Une dizaine d'années après sa mise à la retraite anticipée pour services rendus au monde libre, il semble que les services secrets britanniques aient à nouveau besoin de ses services. Ce qui ne peut, hélas, signifier qu'une seule chose c quelqu'un - les communistes ? Les nationalistes arabes ? Les américains ? - cherche à reprendre contact avec les puissances occultes qui siègent sur le mont Ararat. Andrew, un des rares survivants de la première expédition sur le mont en 1948, est chargé d'infiltrer l'opération et de la faire échouer. Mais sur l'échiquier du grand jeu, les espions deviennent vite des pions sacrifiables.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Sam 25 Nov - 21:50

Madhyamaka a écrit:
D'accord, j'avoue ne pas avoir suivi donc je ne présume pas de la croyance ou non croyance de chacun :)

J'ai lu il y a quelques années un roman de fiction qui je crois parlait des djinns :

Les Puissances de l'Invisible, de Tim Powers. Espionnage, guerre froide et surnaturel. C'était sympathique. Pour se distraire si on en a envie.

Résumé :

Londres, 1963. Andrew Hale, distingué professeur dans un collège universitaire d'Oxford, reçoit un coup de téléphone codé. Une dizaine d'années après sa mise à la retraite anticipée pour services rendus au monde libre, il semble que les services secrets britanniques aient à nouveau besoin de ses services. Ce qui ne peut, hélas, signifier qu'une seule chose c quelqu'un - les communistes ? Les nationalistes arabes ? Les américains ? - cherche à reprendre contact avec les puissances occultes qui siègent sur le mont Ararat. Andrew, un des rares survivants de la première expédition sur le mont en 1948, est chargé d'infiltrer l'opération et de la faire échouer. Mais sur l'échiquier du grand jeu, les espions deviennent vite des pions sacrifiables.

ça doit etre une histoire intéressante : je le lirai un jour peut-etre :poucevert:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Dim 26 Nov - 7:35

Chaque religion a son "folklore", après tout dans les textes bouddhiques vous avez bien des devas et des nagas, et hier soir je relisais à mon fils la légende juive du Golem. Ayant fait du jeu de rôle entre autre médiéval fantastique, il y a des années, on avait dans les créatures surnaturelles exploitables pour les "aventures" tout ce que le folklore de notre monde avait produit, dont les Djinns, les Efritt, les Golems, les élémentaires, les diables et démons... j'aimais beaucoup jouer un paladin :) (difficile et parfois ingrat mais trés prestigieux).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Anoushirvan le Lun 27 Nov - 7:22

Anoushirvan a écrit:
Il est fort possible que le mot français, génie, dérivé du latin genius, soit apparenté à djinn.
Voir:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Genius_(religion_romaine)
https://fr.wiktionary.org/wiki/g%C3%A9nie

Dans la religion romaine, un génie (genius en latin) était une instance individualisée d'une nature divine générale, manifestée dans toute personne individuelle, endroit ou objet, et qui préside à sa conception et à sa destinée.

La proximité avec les djinns arabes est tout à fait manifeste. Dans le Coran, les djinns sont inséparables des humains.
Une explication possible à cette similitude pourrait provenir de la colonisation romaine sur une partie de l'Arabie au Ier siècle de notre ère.


J'ai découvert récemment que l'Avesta parlait des "jaini", avec un sens voisin de "démons" ou mauvais esprits.

Anoushirvan

Messages : 337
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Lun 27 Nov - 7:48

J'ouvre un fil qui fait le lien entre les Védas hindoues et les Djinns dont vous parlez ici.


http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t3349-des-vedas-de-l-inde-au-djinns-de-l-islam#69347

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Thedjezeyri14 le Mar 28 Nov - 15:00

Anoushirvan a écrit:
Moi je pense que c'est quelque peu anachronique de présenter cette histoire de noms sous l'angle de l'apparition du langage chez Homo Sapiens et que ça n'a rien à voir avec ça.

De manière générale, je ne lis pas l'histoire de la création d'Adam comme l'histoire de la création de l'humanité au sens biologique mais comme la création d'un nouveau message religieux et qui perpétue le rappel (dhikr) de l'alliance de l'humanité avec Dieu.
On peut le dire autrement : la création de l'humanité symbolisée par celle d'Adam est une métaphore de la création d'un message religieux prêché par un nouveau messager.



Pourquoi ?? Qu'est-ce qui te pousse a rejeter d'inclure les deux ?? Puisque on est certains qu'il n'y avait pas de langage avant l'homosapien Adam est certainement homosapien n'est-ce pas ??


Tu as parler de Bashar plus haut et tu y a vu "messager" je n'en suis pas convaincu puisque ce terme me renvoit a Muhamed quand Dieu veut mettre l'emphase sur sa non divinité (( il n'est qu'un bashar comme VOUS)).


Car si Adam peut dénommer les choses par les noms que Dieu lui a enseignés, c'est qu'il parle au nom de Dieu. Il est donc messager, rasul.

Pas que le message mais le RUH en general c'est ce qu'on appele de nos jour la raison en effet , le langage nous permet de transmettre le RUH. D'ailleur , rien ne prouve qu'Adam avait un message .



C'est cette capacité que l'homme puisse vraiment transmettre le message divin que les malaikat ignoraient et ils croyaient que Dieu allait nommer comme "khalif" un Rabb tel que Lui :
2.30 Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: "Je vais établir sur la terre un vicaire. Ils dirent: "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?" - Il dit: "Je sais ce que vous ne savez pas!".


Si Dieu, le seul Rabb, avait nommé comme héritier sur la terre un autre Rabb, et non un Rasul, celui-ci aurait en effet semé la corruption sur la terre et répandu le sang, exactement comme le Firaoun et ceux du même acabit.


Tu a un peu forcé sur le Rabb qui t'a dit que les Malikat ont cru a un vicaire Rabb ?? Même si j'aurait l'air concordiste je dirais que les Malika voyaient l'homoerectus et d'autres homminidés repandre le sang devant eux Mais , ils ne savaient pas que ces homminidé allait jouir du Ruh et du langage d'ailleur , quand Dieu dit je vait etablire un khalifa qui a dit que Adam n'etait pas encore crée ?? On sait seulment qu'il n'avait pas de Ruh




Il y a un truc amusant.

Un "ange", en français, désigne à la fois une force qui peut contrôler quelque chose, et un messager divin.
Dans les langues sémitiques, hébreu et arabe, ces deux sens sont tous les deux rendus par le même mot, par exemple malaikat en arabe, mais lus selon deux racines différentes (mlk et lak). Bien sûr, ce jeu de mot est perdu lorsqu'on passe au français, ou d'autres langues.

De nos jours, la science a abandonné le concept des "anges" depuis belle lurette pour expliquer comment fonctionne le monde.

A la place, il y a 4 forces fondamentales : gravitation, électromagnétisme, interaction nucléaire forte, interaction nucléaire faible.
Or ces interactions se propagent entre particules sensibles à ces interactions par des bosons qui sont des excitations du champ associé à chacune de ces interactions.

Ainsi même en physique moderne, on retrouve notre dualité force / messager  :hypo:  :mdr:

D'autres troublantes analogies au sujet de la notion de message peuvent être mises en évidence.


Interessant , j'aimerais en savoir plus.


Thedjezeyri14

Messages : 114
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Emmanuelle78 le Mer 29 Nov - 0:02

Thedjezeyri14 a écrit:
Anoushirvan a écrit:
Moi je pense que c'est quelque peu anachronique de présenter cette histoire de noms sous l'angle de l'apparition du langage chez Homo Sapiens et que ça n'a rien à voir avec ça.

De manière générale, je ne lis pas l'histoire de la création d'Adam comme l'histoire de la création de l'humanité au sens biologique mais comme la création d'un nouveau message religieux et qui perpétue le rappel (dhikr) de l'alliance de l'humanité avec Dieu.
On peut le dire autrement : la création de l'humanité symbolisée par celle d'Adam est une métaphore de la création d'un message religieux prêché par un nouveau messager.



Pourquoi ?? Qu'est-ce qui te pousse a rejeter d'inclure les deux ?? Puisque on est certains qu'il n'y avait pas de langage avant l'homosapien Adam est certainement homosapien n'est-ce pas ??
Je suis plutot d'accord avec anoushirvan.

Tu ne sais pas si il y avait ou pas un langage "avant"... et surtout il n'y a pas de avant ou d'après.

Le classement par espèce est artificiel, et arbitraire.

Même si cela reste symbolique Adam représentant homosapiens... on reste sur l'idée d'un avant et après très marqué alors qu'il n'y en a pas... cela a été progressif... entre un erectus évolué et un homo sapiens archaique, on ne sait pas où mettre la barre car il y a une trop grande continuité... donc quand on tranche c'est arbitraire car on a besoin de cases pour penser, mais les cases n'existent pas.

De même que le langage on sait pas grand chose, est ce que néanderthal parlait?? Rien ne l'empêche mais comment être sur... les fossiles qu'on nomme homo sapiens parlaient ils un langage complexe? Erectus parlait il? On ne saura jamais mais on a des indices. L'aire de broca est présente chez les grands singes... ce qui fait remonter au moins les prémisces du langage, voire le langage (pas que articulé) très loin. http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/premiere_etude_de_l_aire_de_broca_chez_les_hommes_fossiles_2.pdf


Bref c'est je pense se fourvoyer que de vouloir approcher l'histoire d'adam avec une réalité biologique. L'aspect métaphorique et source de sens, est je pense bien plus important, et tout autant "évolutif" au fil de l'évolution de la raison.

Emmanuelle78

Messages : 121
Réputation : 2
Date d'inscription : 20/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Mer 29 Nov - 7:37

Ainsi même en physique moderne, on retrouve notre dualité force / messager


Et la double nature du photon : onde et particule dénuée de masse - ce qui leur permet d'attendre la vitesse de la lumière justement (selon qu'on l'observe ou pas) hors les photons sont des particules/ondes de lumière et les anges ne sont-ils pas sensés être des êtres de lumière purs esprits dénués de corps ? :mm:
Au passage:
(PS : pour info les antiques avaient aussi découvert : la vapeur, le courant électrique, l'automation, l’électromagnétisme, l'attraction de la foudre vers les objets métalliques élevés et la "machine d'Antichythère" reste toujours un mystère, les indiens du IVème/Vème siécle aprés JC disposaient déjà d'une technique de métallurgie anti-rouille, enfin la Baghad Gita mentionnerait l'usage pas un dieu depuis son char dans le ciel, d'une arme terrifiante, un coquille lumineuse, brûlant et empoisonnant hommes et bêtes, un petit tour à Mohenjo Daro - la colline des morts - en Inde (vous ne serez pas déçu, le sous sol en particulier, une vieille ville antique, Vallée de l'Indus), et c'est précisément ce texte que cita Robert Oppenheimer qui lisait le Bhagavad Gita dans le texte sans traduction, quelque jours après avoir vu l'explosion de la première bombe atomique qu'il avait contribué à créé, il se faisait l'effet d'être la déesse Kali qui représente la préservation, la transformation et la destruction : "Je suis devenu la mort, le destructeur des mondes". Hors l'énergie nucléaire est une des forces fondamentales de l'univers et la plus puissante force de destruction à disposition des hommes pour le moment. A ma connaissance seule la gravité des trou noirs est plus forte que l'énergie nucléaire du soleil par exemple).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Anoushirvan le Mer 29 Nov - 20:38

Thedjezeyri14 a écrit:
Anoushirvan a écrit:
Moi je pense que c'est quelque peu anachronique de présenter cette histoire de noms sous l'angle de l'apparition du langage chez Homo Sapiens et que ça n'a rien à voir avec ça.



Pourquoi ?? Qu'est-ce qui te pousse a rejeter d'inclure les deux ?? Puisque on est certains qu'il n'y avait pas de langage avant l'homosapien Adam est certainement homosapien n'est-ce pas ??

J'allais répondre sur ce point, mais j'ai vu qu'Emmanuelle a répondu exactement ce que j'allais dire sur les deux points suivants :

1) l'apparition du langage et l'apparition d'Homo Sapiens sont deux questions distinctes.

2) la notion même d'Homo Sapiens, comme de n'importe quelle espèce vivante, n'est qu'une convention, ou plutôt un modèle scientifique.
Certes vraisemblablement un bon modèle, mais uniquement un modèle pour organiser une forme de classification du vivant.

Pour reprendre une expression coranique, ce ne sont "que des noms que nous avons inventés".
Or une fois que nous avons créé des noms afin de nous représenter la réalité, nous avons tendance à confondre nos représentations de la réalité avec la réalité elle-même.



Le plus important dans le cadre de ce sujet, est que le Coran est uniquement un livre de guidance (pour les muttaqin), c'est le premier verset de la sourate 2. Une guidance pour établir le Din, c'est-à-dire le système de lois et de justice.

Par conséquent, toute interprétation du Coran ou de passages du Coran qui ne met pas en lumière cette guidance court le risque de commettre un  contresens.
Ainsi, de mon point de vue, le passage concernant Adam n'a que pour seul objectif d'être un argumentaire à l'appui de la guidance expliquée dans le Coran.
Ce n'est pas une histoire métaphorique pour parler de la création de l'humanité.

Et le Coran ne raconte pas l'histoire d'Adam pour exalter la puissance divine ou pour exposer la création de l'humanité ou pour dire qu'Adam était le premier musulman.
Il raconte l'histoire d'Adam afin qu'elle serve de leçon pour mettre en place le Din.

De ce fait, même si l'auditoire de Mohamed pensait vraisemblablement qu'Adam était le premier homme, la figure d'Adam dans le Coran est d'abord l'archétype du messager et de sa communauté.
Noé et sa communauté sont un Adam, de même que Moïse, Josué / Issa bin Mariam, Chuaïb, Salih, Mohamed, etc. Tous sont les Adams de leur temps.

Thedjezeyri14 a écrit:
Tu as parler de Bashar plus haut et tu y a vu "messager" je n'en suis pas convaincu puisque ce terme me renvoit a Muhamed quand Dieu veut mettre l'emphase sur sa non divinité (( il n'est qu'un bashar comme VOUS)).

Ce qui est difficile à concevoir pour énormément de gens (tu n'es pas le seul), c'est que le texte coranique puisse jouer sur la polysémie des mots, et de leurs assonances avec d'autres mots pour élaborer des péricopes à double ou multiple entente, comme le faisaient les Sages juifs à cette époque.

Lorsque dans le Coran, on trouve ce passage :  "Je vais créer d´argile (Ţīn) un ", le mot bashar (humain) assone avec le mot bashir (annonciateur d'une bonne nouvelle).
Et le mot Ţīn (argile) assone avec Ţyr (augure, concept religieux).

Donc on a un sens primaire qui est que le Maître (le Rabb) va créer un être humain à partir de l'argile.
C'est l'unique sens que nous lisons lorsque nous ne connaissons pas la clé de décodage de ce genre de passage. A partir de là, nous élaborons toutes sortes d'interprétations, comme par exemple tenter de concilier les découvertes scientifiques modernes avec ce verset, etc.

Mais quand nous savons que la clé de décodage de nombreux passages du Coran (certes pas tous) réside dans les assonances, la polysémie, les renvois, etc., alors nous réalisons que le texte en question nous donne à entendre un autre sens.
Ici, qu'un messager, va venir, porteur d'une bonne nouvelle (bashir), pour tirer d'une situation informe (l'argile) un véritable concept religieux.

Une fois qu'on a compris que la clé est en grande partie dans ce jeu d'assonances, de polysémie, de renvois à d'autres passages, etc, le Coran devient extrêmement facile à comprendre et très logique dans l'ensemble.

Thedjezeyri14 a écrit:

Car si Adam peut dénommer les choses par les noms que Dieu lui a enseignés, c'est qu'il parle au nom de Dieu. Il est donc messager, rasul.

Pas que le message mais le RUH en general c'est ce qu'on appele de nos jour la raison en effet , le langage nous permet de transmettre le RUH. D'ailleur , rien ne prouve qu'Adam avait un message .

Encore une fois, pour moi, Adam dans le Coran n'est qu'un archétype de messager et de sa communauté : Noé et sa communauté étaient un Adam, Moïse et sa communauté étaient un Adam, Mohamed et sa communauté étaient un Adam, etc.
Peut-être y aura-t-il un nouvel Adam qui apparaîtra en terre d'Islam dans les décennies (ou les siècles) à venir...

Thedjezeyri14 a écrit:



C'est cette capacité que l'homme puisse vraiment transmettre le message divin que les malaikat ignoraient et ils croyaient que Dieu allait nommer comme "khalif" un Rabb tel que Lui :
2.30 Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: "Je vais établir sur la terre un vicaire. Ils dirent: "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?" - Il dit: "Je sais ce que vous ne savez pas!".


Si Dieu, le seul Rabb, avait nommé comme héritier sur la terre un autre Rabb, et non un Rasul, celui-ci aurait en effet semé la corruption sur la terre et répandu le sang, exactement comme le Firaoun et ceux du même acabit.


Tu a un peu forcé sur le Rabb qui t'a dit que les Malikat ont cru a un vicaire Rabb ?? Même si j'aurait l'air concordiste je dirais que les Malika voyaient l'homoerectus et d'autres homminidés repandre le sang devant eux Mais , ils ne savaient pas que ces homminidé allait jouir du Ruh et du langage d'ailleur , quand Dieu dit je vait etablire un khalifa qui a dit que Adam n'etait pas encore crée ?? On sait seulment qu'il n'avait pas de Ruh

Je vais peut-être paraître chiant, mais le concordisme est selon moi une grosse erreur de lecture du Coran qui empêche d'accéder au véritable message.

Relis précisément le verset 2.30 en arabe :

2.30.وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلاَئِكَةِ إِنِّي جَاعِلٌ فِي الأَرْضِ خَلِيفَةً قَالُواْ أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاء وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ قَالَ إِنِّي أَعْلَمُ مَا لاَ تَعْلَمُونَ
2.30. Wa-ith qala rabbuka lilmala-ikati innee jaAAilun fee al-ardi khaleefatan qaloo atajAAalu feeha man yufsidu feeha wayasfiku alddimaa wanahnu nusabbihu bihamdika wanuqaddisu laka qala innee aAAlamu ma la taAAlamoona
2.30 Lorsque Ton Rabb confia aux Anges: "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa". Ils dirent: "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?" - Il dit: "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!".


A ton avis, où est utilisé ailleurs dans le Coran le verbe fasada/yufsidu et les noms dérivés ?
Qui se désigne comme Rabb autre que Dieu ?

Anoushirvan

Messages : 337
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Emmanuelle78 le Jeu 30 Nov - 12:41

Pour reprendre une expression coranique, ce ne sont "que des noms que nous avons inventés".

:D

c'est vrai que sous l'éclairage de ce qu'on connait aujourd'hui, de comment notre vision des "espèces" a changé cette phrase prend toute sa profondeur.


Une intuition très fine de la part de l'auteur (oui oui je sais sacrilège)


Ca me fait penser au "le tout est plus la somme des parties" d'Aristote (peut etre)... une intuition fulgurante qui prend une profondeur à la lumière de la science actuelle, avec la théorie de l'information en particulier (émergence via la complexité via le contenu d'information. si j'ai bien compris)

Emmanuelle78

Messages : 121
Réputation : 2
Date d'inscription : 20/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Anoushirvan le Jeu 30 Nov - 20:22

Thedjezeyri14 a écrit:
Anoushirvan a écrit:


D'autres troublantes analogies au sujet de la notion de message peuvent être mises en évidence.


Interessant , j'aimerais en savoir plus.


Le système immunitaire chez l'homme.

Le système immunitaire chez l'homme doit discerner le "soi" du "non-soi", au sens des molécules biologiques, celles qui font partie ou non de l'organisme.
Une partie du système immunitaire, en particulier les lymphocytes B, sait reconnaître immédiatement un organisme étranger, comme une bactérie ou un champignon, et produire les anticorps pour le combattre.

Mais dans le cas d'un virus, ou d'une cellule cancéreuse, c'est plus compliqué. Un virus utilise une cellule de l'organisme pour se reproduire.
Une cellule infectée par un virus est donc du soi altéré, de même qu'une cellule cancéreuse.
Elle ressemble à du soi, mais est totalement altérée de l'intérieur.

Il doit donc y avoir une partie du système immunitaire, les lymphocytes T, qui doit savoir reconnaître le soi altéré.
Le pire est le VIH, qui infecte les lymphocytes T, et donc altère la partie du système immunitaire qui est pourtant spécialisée dans la reconnaissance du soi altéré.

Si je fais l'analogie avec le message divin, les croyants doivent savoir non seulement discerner le message authentique de Dieu (le "soi") du message non authentique (le "non-soi",) celui qui est l'invention des "savants", mais ils doivent aussi (et surtout) savoir reconnaître le message authentique perverti de l'intérieur.
Or c'est bien le problème avec le Coran : un message authentique qui a été perverti par les "savants".

Et je peux d'ors et déjà avancer la prédiction que si Dieu envoie un nouveau messager, son message exposera les processus de corruption du message coranique, indiquera des moyens de s'en prémunir à l'avenir, mais ce message sera à son tour perverti par un mécanisme redoutable de type VIH ...


Anoushirvan

Messages : 337
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Thedjezeyri14 le Lun 19 Fév - 20:56

Anoushirvan a écrit:

Si je fais l'analogie avec le message divin, les croyants doivent savoir non seulement discerner le message authentique de Dieu (le "soi") du message non authentique (le "non-soi",) celui qui est l'invention des "savants", mais ils doivent aussi (et surtout) savoir reconnaître le message authentique perverti de l'intérieur.
Or c'est bien le problème avec le Coran : un message authentique qui a été perverti par les "savants".



Un bon résumé du coranisme :D

Thedjezeyri14

Messages : 114
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Invité le Lun 19 Fév - 21:20

C'est drôle Thich Nhat Hanh dit exactement la même chose du Dharma : l'enseignement du Bouddha est très simple mais au fil du temps des intellectuels l'ont compliqué. :lol:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Coemgen le Mer 14 Mar - 14:51

Bonjour,

Je ne crois pas non plus que les "djinns" du coran ou "démons" de la Bible soient des identités méchantes aux pouvoirs surnaturels qui suivent un archange rebelle nommé "satan".

Cordialement
avatar
Coemgen

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/10/2017
Localisation : Desert

http://www.desertpath.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  DenisLouis le Lun 7 Mai - 17:52

Les djinns ont leurs équivalents dans presque toutes les traditions, le folklore abonde d'histoires à ce sujet.
Ce qui rend difficile à admettre leur existence, c'est qu'elle repose sur la cosmologie traditionnelle des cinq  éléments et  le fait signalé par Guénon que le cosmos actuel, l'ambiance de la terre, s'est durci, et que les éléments subtils autrefois perceptibles ne le sont plus que par quelques êtres ou dans des états spéciaux, générés par exemple par certaines drogues.
Il y a donc, comme dans l'hindouisme, cinq éléments qui chacun correspondent à un sens, l'élément central étant l'éther qui correspond à l'ouïe, ces éléments n'ont rien à voir avec les éléments de la chimie actuelle, qui ne considère que la nature grossière.
L'homme selon le Coran est créé d'eau et de terre, mais il possède aussi les autres éléments, ces deux éléments lourds lui donnent une stabilité, alors que les djinns créés d'un "mélange" qui serait igné/aérien n'ont pas cette assise terrestre et changent constamment de forme.
Curieusement la sourate consacrée aux djinns leur fait dire :"Nous avons entendu un Coran "3jaban"" ce qui peut se traduire par "Coran merveilleux" ou "extraordinaire, étonnant...".
Il me semble que c'est la seule fois où le Coran est ainsi désigné, alors que par ailleurs il est qualifié de  "karîm", " majîd" ou par d'autres qualificatifs.
Le Prophète dit à ses compagnons à une occasion que les djinns ont entendu le Coran d'une meilleure manière que celle des hommes, il faut comprendre, à mon avis, que les djinns ont perçu les résonances subtiles du texte dans le "monde intermédiaire", alors que les hommes n'entendaient que le son extérieur, leur oreille intérieure n'étant, généralement, pas ouverte, pas plus que leurs équivalents pour les autres sens.

DenisLouis

Messages : 277
Réputation : 8
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  indian le Lun 7 Mai - 18:22

Invité a écrit:
C'est drôle Thich Nhat Hanh dit exactement la même chose du Dharma : l'enseignement du Bouddha est très simple mais au fil du temps des intellectuels l'ont compliqué. :lol:

... par des ''soi-disants savants'' :mm:

indian

Messages : 1725
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les djinns coraniques, métaphore de l'imagination

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum