Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  -Ren- le Jeu 5 Oct - 20:16

« Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? » Ce colloque, qui devait avoir lieu samedi 14 octobre à l’université Lyon 2, a été annulé sur décision de la présidence annoncée dans un communiqué mardi 3 octobre. Elle a affirmé ne pas pouvoir « garantir la sérénité des échanges et le bon déroulement des débats autour de la question de l’islamophobie et de ses enjeux politiques »

Cette décision est le résultat de plusieurs jours de polémique attisé par le Printemps républicain et des mouvements qui lui sont proches, chacun dénonçant la participation au colloque de membres du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), aux côtés de personnalités comme Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité. Ce dernier s'est plusieurs fois défendu, ces derniers jours sur les réseaux sociaux, des accusations d'une prétendue collusion avec « l'islamisme » qui lui ont été reprochées.

La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et le Comité Laïcité République sont allés jusqu’à dénoncer, lundi 2 octobre, un « détournement politique de l’université » lors d’« un colloque laïcophobe »

La présidence assure, dans un communiqué, apporter « tout son soutien » aux organisateurs du colloque que sont la chaire « Égalité, Inégalité, Discriminations » de l’Institut d’étude du travail (IETL) et l’Institut supérieur d’étude des religions et de la laïcité (ISERL), « l’ensemble des universitaires qui avaient accepté d’y participer » ainsi qu'aux « nombreuses associations avec lesquelles les universitaires de notre établissement ont travaillé depuis plusieurs mois, en bonne intelligence, dans une perspective de co-construction des savoirs »

« Ces échanges trouveront à l’évidence d’autres formes d’expression et de mise en débat. Elle (la présidence) entend ainsi prolonger la réflexion scientifique menée par ses enseignant-es-chercheur-e-s sur la place de l’Islam dans la société », ajoute la direction dont la soudaine décision reste incompréhensible au regard de nombreux intervenants. Une première journée d’études sur le thème « Islamophobie, le poids des mots, la réalité des maux » a eu lieu à l’université Lyon 2 en mars 2016, sans que celle-ci ne déclenche de polémique.
http://www.saphirnews.com/Sous-pression-l-universite-Lyon-2-annule-un-colloque-sur-l-islamophobie_a24504.html


Dernière édition par -Ren- le Ven 15 Déc - 7:10, édité 1 fois

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15908
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Invité le Jeu 5 Oct - 20:57

L'islamophobie n'existe pas.

Une phobie est une maladie mentale, un peur infondée vis à vis de quelque chose, qui provoque une conduite anormale.

Qualifier quelqu'un d'islamophobe revient à le faire passer pour un malade mental bon à soigner, bref quelqu'un de non crédible, à ne pas écouter, puisqu'il est "fou".

Hors toute personne qui émet des critiques parfois tout à fait justifiées contre un "certain" Islam, ou qui s'inquiète suite aux agissements plus qu'inquiétants des islamistes est immédiatement taxée d'islamophobe pour la faire taire en la faisant passer pour folle.

Tout personne qui exprime son inquiétude on ne peut plus légitime sur la montée de l'islamisme en France et ses dangers est immédiatement discréditée en étant accusée d'islamophobie.

Hors la crainte de l'Islamisme est tout sauf irrationnelle, elle est basée sur des faits, des actes, qui sont tout sauf imaginaires.

Une personne qui n'est pas d'accord avec l'Islam en général et l'Islamisme en particulier devrait être qualifiée d'Islamo-critique (par exemple), et non d'islamophobe.

Les groupes et personnes qui usent de cette technique malhonnête de disqualification servent des intérêts qui ne sont ni favorables à la France ni favorables aux interêts des français de confession musulmane.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  -Ren- le Jeu 5 Oct - 21:00

Madhyamaka a écrit:L'islamophobie n'existe pas
Existence ou non-existence, le souci est ailleurs : que ce colloque ait été annulé suite à des pressions exercées sur les organisateurs.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15908
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Invité le Jeu 5 Oct - 22:09

Au contraire on est en plein dedans. A force de faire pression pour que les critiques contre un certain Islam ne puissent se faire, il y a inévitablement retour de bâton, des pressions sont exercées pour qu'il ne soit pas possible de parler de lutte contre l'islamophobie.

On récolte ce que l'on sème.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Nicolasticot le Jeu 5 Oct - 22:31

Ren a écrit:Existence ou non-existence, le souci est ailleurs

( L'un empêche pas l'autre d'être un souci aussi. )

Je suis assez d'accord avec Madhyamaka, c'est ce que je dis toujours, (sauf pour la première phrases "L'islamophobie n'existe pas" .. c'est exagéré.

Après ce qu'il faudrait savoir Madhyamaka, c'est à quoi ils pensent quand ils disent islamophobe ? Ca se trouve ils veulent parler des identitaires les plus virulents par exemple, et non juste parler de ceux "qui critiquent l'islam " ?
Dans tout les cas le terme est réducteur.

Au finale même pour les identitaires le terme "islamophobes" est réducteur, ils sont autant voir plus dans une sorte de rivalité et de haine envers les musulmans plutôt que juste une peur irrationnelle.
D'ailleurs ont pourrait presque dire que leur peur est logique dans leur vision du monde.

Alors qu'une phobie c'est une personne qui est tétanisé quand des poules l'approchent par-exemple (j'aime bien cet exemple car je l'ai vue de mes yeux)
pourtant elle a surement aucune rivalité ni aucune haine envers les poules, et elle est surtout parfaitement consciente que sa peur n'a aucun sens,
totalement incontrôlé, mais impossible de lutter contre ce malade de cerveau.
avatar
Nicolasticot

Messages : 960
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Invité le Jeu 5 Oct - 22:55

La phobie est une peur irrationnelle non basée sur une menace réelle.
La crainte de l'islamisme est tout à fait rationnelle car basée sur des faits objectifs vérifiable par tous : al-qaida, daesh, le terrorisme islamiste, les attentats, des morts, des destructions, de la guerre, des exécutions mises en scène, des jeunes filles enlevées etc... au nom d'une certaine conception de l'Islam.
Une personne taxée d'Islamophobie est présentée comme atteinte d'une pathologie mentale, sous entendue folle, on ne discute pas avec les fous, il sont irrationnels par définition donc disent n'importe quoi, ce qu'ils disent ne vaut rien.

Question réglée.

Quand on dit à quelqu'un : vous êtes islamophobe, on sous entend : vous êtes fou. Allez vous faire soigner. Quoique vous disiez cela ne vaut rien puisque vous êtes fou.

Pourquoi agir ainsi ? Parce qu'il est interdit de critiquer l'Islam du point de vue de certains. La parole d'Allah ne se critiquent pas. C'est la logique de ces gens là.

Si vous critiquez l'Islam c'est vous le méchant. Si vous critiquez l'islamisme c'est vous le méchant. Inversion complète des valeurs. Démocratie, égalité homme-femme, liberté religieuse, etc... tout cela devient "mauvais". La liberté, l'ouverture d'esprit, le dialogue, deviennent des faiblesses, le respect des droits de l'homme est retourné comme une faiblesse exploitée par certains individus qui eux n'ont rigoureusement aucune scrupules. Les valeurs sont retournées et utilisées comme armes contre celui qui les défend. Terriblement pernicieux. C'est un piège terrible, car soit on garde nos valeurs et l'on est terriblement vulnérable, soit on adopte la même logique que l'opposant et on ne devient alors pas meilleur que lui, on devient comme lui. Toute supériorité "morale" disparaît.

Même genre de logique que la "reduction ad hitlerum".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Nicolasticot le Ven 6 Oct - 0:27

La phobie est une peur irrationnelle non basée sur une menace réelle.
Oui vous l'avez dis, je l'ai confirmé, et tout le monde sera d'accord.

Mais je posais aussi la question: "Après ce qu'il faudrait savoir Madhyamaka, c'est à quoi ils pensent quand ils disent islamophobe ?"
(réponse: ça dépend qui !)

La personne ne veut pas forcément dire que tu as une peur irrationelle quand elle utilise ce mot, c'est juste devenue un mot que tout
le monde utilise pour parler d'extrémiste anti-musulman. (même si comme je l'ai expliqué plus haut pour eux aussi le mot islamophobe est réducteur)
Le problème oui va surtout être quand il sera utilisé pour faire taire, comme le mot "antisémitisme" parfois. (qui est lui aussi un mot mal trouvé)

c'est aussi un peu comme le mot "islamisme" qui est mal utilisé mais qui à maintenant la même significaton pour tout le monde.
avatar
Nicolasticot

Messages : 960
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  indian le Ven 6 Oct - 1:56

Madhyamaka a écrit:
Si vous critiquez l'Islam c'est vous le méchant. Si vous critiquez l'islamisme c'est vous le méchant. Inversion complète des valeurs. Démocratie, égalité homme-femme, liberté religieuse, etc... tout cela devient "mauvais". La liberté, l'ouverture d'esprit, le dialogue, deviennent des faiblesses, le respect des droits de l'homme est retourné comme une faiblesse exploitée par certains individus qui eux n'ont rigoureusement aucune scrupules. Les valeurs sont retournées et utilisées comme armes contre celui qui les défend. Terriblement pernicieux. C'est un piège terrible, car soit on garde nos valeurs et l'on est terriblement vulnérable, soit on adopte la même logique que l'opposant et on ne devient alors pas meilleur que lui, on devient comme lui. Toute supériorité "morale" disparaît.  


Tout le contraire de ce qu'est l'ISLAM ou la foi Bahai'e
:jap:

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  gfalco le Ven 6 Oct - 2:18

Vous jouez sur les mots.
Certes les mots ont un sens, une définition savante, mais aussi une définition populaire. Tout le monde comprend et sait que "islamophobe" ne désigne pas une peur inconditionnelle et déraisonnable de l'islam dans le langage courant.
Si on dissèque le mot "antisémitisme" - il me semble que les "sémites" ne sont pas uniquement juifs, pourtant tout le monde comprend de quoi il s'agit et personne ne tente de dire que l"antisémitisme" n'existe pas (excepté peut-être quelques antisémites).

Pourquoi donc ramener ce sujet à cela? Est-il un sujet si peu intéressant pour que l'on y intervienne de cette manière?
On pourrait ouvrir un sujet sur les définitions des mots du domaine politico-religieux également si cela vous intéresse tant, mais au fond j'en doute.

Cordialement.

gfalco

Messages : 276
Réputation : 3
Date d'inscription : 31/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  -Ren- le Ven 6 Oct - 6:41

Madhyamaka a écrit:A force de faire pression pour que les critiques contre un certain Islam ne puissent se faire, il y a inévitablement retour de bâton, des pressions sont exercées pour qu'il ne soit pas possible de parler de lutte contre l'islamophobie.
Je suis contre toute forme de pression (je n'ai cependant jamais constaté de "pression pour que les critiques contre un certain Islam ne puissent se faire" en France... dans les pays dits "musulmans", oui, mais en Europe, critiquer l'Islam est un sport trrrrrrrrrrès largement pratiqué)

Un colloque, c'est un lieu d'échange et de réflexion.
L'annuler sous les pressions, c'est grave.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15908
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Invité le Ven 6 Oct - 8:24

@Ren : je parlais d'effet et de contre effet. C'est dit aussi dans la Bible, les Évangiles, Matthieu, Jésus dit : car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée.


C'est un résumé du principe qu'on récolte précisément ce que l'on sème : certains veulent étouffer la libre expression il est inévitable que tôt ou tard eux-mêmes soient contraints au silence.


Qui sème la violence récolte la violence.


Qui sème le mensonge récolte le mensonge.


Qui sème la peur récolte la peur.


Donc je ne cautionne pas l’empêchement de ce colloque je dis que c'était une situation prévisible et inévitable. Ce n'est nullement étonnant. Ce qui a été semé pousse. Jésus comme le Bouddha usent de métaphores florales ou du moins agricoles. C'était sans doute plus parlant à l'époque pour les populations.

Mais aussi : qui sème la générosité récoltera aussi un jour le don. Voir les Béatitudes.

Les Béatitudes et la loi du karma pourraient être mis en comparaison, ce pourrait être très intéressant. Jésus, Bouddha, la science, expriment tous à leur façon le principe de cause et d'effet. Lorsque Jésus dit que la violence engendre la violence (la mort violente que l'on donne par l'épée fait que l'on mourra soi-même un jour de façon violente) le constat est le même que chez le Bouddha qui explique que "ceci étant, cela est" et que jamais rien n'est "sans conséquences" tout à un effet (chaque pensée, parole ou action) : positif, négatif ou neutre. Et la science dit que toute cause à un effet et tout effet une cause. C'est aussi visible dans la marche du temps : passé, présent, avenir.

Donc on peut ce désolé de l’événement relaté ici mais il était malheureusement inévitable. Les germes en avaient été plantés, ils devaient éclore un jour ou l'autre. Je ne dis pas cela par plaisir ou satisfaction ce n'est qu'un constat.


Il y a quelques années sa Sainteté le Dalaï Lama avait choqué car il avait dit que, de son point de vue de moine bouddhiste tibétain, peut-être que la population de son pays, avec l'occupation chinoise, payait son passé violent et médiévale. Dans la spiritualité bouddhique cela peut parfaitement faire sens, mais cela avait choqué des gens qui ne comprenaient pas pourquoi il disait cela. Et il le disait sans plaisir aucun. C'était un malheureux constat.


On trouve que sa Sainteté le Dalaï Lama est un homme plutôt joyeux , optimiste, usant aisément de l'auto-dérision. D'après le moine Matthieu Ricard qui le connait bien, il paraît que chaque matin, une fois levé, il commence par pleurer un moment en pensant à la misère du monde. Cela me fait pensé au visage de souffrance du Christ sur la croix.

@Gfalco : je ne serais pas aussi optimiste que vous quand à la compréhension populaire du mot "islamophobe". Je dis cela d'expérience, j'ai le défaut de régulièrement surestimer les autres en général en tout (intelligence, bon sens bienveillance...), je suis régulièrement déçu et en ai payé le prix plus d'une fois. Amer parfois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  -Ren- le Ven 6 Oct - 13:15

(...) Derrière la journée d’études et de débats se cacherait une entreprise “islamiste” et “antirépublicaine”, à la recherche d’une “caution scientifique”. L'événement est pourtant semblable à bien des manifestations organisées à l’université en rassemblant des universitaires issus de diverses disciplines (science politique, sociologie, sciences économiques…), des associations intervenant dans le champ en question, ou encore des responsables politiques.

Que reproche-t-on exactement à la tenue d’un tel colloque ? Qui en sont les “pourfendeurs”? Il semble, une fois n’est pas coutume, que la discussion autour de l’islamophobie souffre de la mobilisation de quelques personnalités, journalistes, et de quelques associations s’étant autorevendiqués défenseurs d’une conception de la république bien particulière. Lorsqu’un tel réseau obtient de la part d’une université l’annulation d’un débat, c’est plus largement plusieurs piliers démocratiques qui sont mis en danger : la libre expression des associations d’une part, l’université et le débat scientifique d’autre part (...)

Dans un article publié sur le Figaro.fr le 28 septembre dernier, Céline Pina, essayiste et ancienne élue locale socialiste relayée fréquemment dans différents médias (Le Point, Marianne, LCI, Bourdin direct, La Règle du jeu…) se fait lanceuse d’alerte en dénonçant la tenue du colloque (...)

Signalons avant toute chose que le colloque est organisé par la chaire “Égalité, inégalités et discriminations” de l’université Lyon 2 et l'Institut des Etudes du Travail de Lyon (IETL) et par l’Institut Supérieur d’Étude des Religions et de la laïcité (ISERL). Il s’inscrit donc dans les travaux de recherche portés par ces structures, mais également dans un débat citoyen portant sur les inégalités et discriminations. Comme indiqué sur le programme du colloque 3 : “La société française est amenée à s’interroger : au-delà d’un développement de l’islamophobie, la persistance d’inégalités, l’ampleur des discriminations, la remise en débat de mesures portant atteinte aux droits des femmes, les incitations à la haine, l’essor de manifestations homophobes ou d’actes racistes et antisémites interpellent les citoyen.nes quant aux conditions d’exercice du vivre et de l’agir ensemble dans le respect de l’altérité. Ces enjeux sont au coeur même de la notion de laïcité. Le monde universitaire, dans toutes ses composantes, est concerné au premier chef, tant dans son fonctionnement, dans l’égalité d’accès au savoir que dans la recherche. Cette articulation entre le militantisme pour les droits humains et la réflexion universitaire vient montrer que les phénomènes qui préoccupent la société font écho à l’intérêt porté par l’université aux problématiques sociales. Il n’existe pas de cloisonnement hermétique entre ces deux mondes qui au contraire se complètent pour la construction d’une collectivité responsable et citoyenne.”

Bien évidemment, aucune des organisations participantes ne souffre d’interdiction légale quelconque. Céline Pina les incrimine au nom de liens supposés de certains intervenants à des groupes comme les frères musulmans. (...) On pourrait en rester là : invoquer des connivences entre des intervenants et des groupes soi-disant controversés est-il une raison valable pour faire taire les débats? À plus forte raison, lorsque ces derniers sont encadrés par des universitaires travaillant précisément sur les thématiques sur lesquelles interviennent les associations?

Mais la confusion générale semée dans la tribune de Céline Pina mérite que l’on s’y attarde un instant. Tous les critères semblent bons pour faire taire le débat. On invoque ici les dispositifs issus de l’état d’urgence, en l’occurrence la constitution d’un fichier “S” pour le président de la CRI. Sans doute le dispositif n’allait-il pas assez loin, que Céline Pina réclame désormais l’interdiction pour un fiché S de pouvoir s’exprimer (...) On évoque, sans la moindre administration de la preuve, des liens entre les frères musulmans et le CCIF. (...) Seule derrière l’écran de son ordinateur, Céline Pina s’arroge la légitimité de créditer la valeur scientifique des travaux académiques des intervenants. (...) Sans entrer dans un débat sur les moyens de la recherche en France et les conditions des jeunes chercheurs, rappelons à toutes fins utiles qu’un doctorant n’est pas censé avoir produit une “abondance” de travaux, en début de carrière. Quant à la prétendue inscription en doctorat à des fins "islamogauchiste", signalons que celle-ci ne répond pas au bon vouloir de l’étudiant, mais fait l’objet d’une validation scientifique. En outre, cet argument est totalement péremptoire puisqu’aucun étudiant inscrit en doctorat ne communiquait, pour le coup, à ce colloque. Les chercheurs présents ont tous soutenu une thèse, ce qui là encore est un exercice de légitimation scientifique bien meilleur que la seule opinion de Céline Pina (...)

On pourrait donc s’arrêter au ridicule de cette prétention de Cécile Pina à juger de la scientificité de travaux de recherche, si cette controverse n’avait pas abouti à infléchir l’activité d’une université. Car c’est bien sur ce point qu’il y a danger : alimentée par un microréseau de défenseurs autoproclamés de la laïcité et de la république, la suspension du colloque vaut pour atteinte à la discussion scientifique - ou avec des scientifiques - et donc au débat de manière générale (...)

La mobilisation de journalistes, d’essayistes ou autre personnalité, qui ont voix au chapitre dans le débat public, et cherchent à réduire au silence le débat autour de l’islamophobie n’est pas une première. On peut même identifier un réseau de “veille républicaine” aux allures de vieille France. Dans le cadre de l’organisation de ce colloque, les lanceurs d’alerte autoproclamés vont du site d’extrême droite Fdesouche, jusqu’à la LICRA, en passant par le Printemps républicain de Laurent Bouvet ou encore l’article décrypté plus haut. (...)
:arrow: la suite sur https://blogs.mediapart.fr/edition/le-leviathan-anthropophage/article/041017/quand-luniversite-annule-un-colloque-sur-lislamophobie-une-mecanique-de-c

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15908
Réputation : 25
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Nicolasticot le Ven 6 Oct - 17:31

Madhyamaka a écrit:C'est un résumé du principe qu'on récolte précisément ce que l'on sème : certains veulent étouffer la libre expression il est inévitable que tôt ou tard eux-mêmes soient contraints au silence.

Faudra montrer que les organisateurs de ce colloque veulent étouffer la libre expres​sion( je les connais pas, mais vous pouvez vous citez des exemples ? )
C'est précisément ce que dit votre phrase.  

Madhyamaka a écrit:car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée.
Donc jusqu'à preuve du contraire cette citation du Christ n'a pas ça place ici .

Par-contre que l'injustice engendre de l'injustice c'est vrais, c'est ce à quoi on assite là, des musulmans prennent en retour les coups d'épées à la place des musulmans injustes qui ont provoqué ce rejet des musulmans dans leur ensemble (et c'est souvent comme ça)
Alors à leur tours ils vont devenir injustes envers d'autre qui le méritent pas, et ainsi de suite.... cercle infernal.


Dernière édition par Nicolasticot le Ven 6 Oct - 17:34, édité 1 fois
avatar
Nicolasticot

Messages : 960
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Invité le Ven 6 Oct - 17:34

@Nicolasticot : je vous expliquerais pourquoi je dis cela mais pas maintenant, pas le moment, pas opportun pas le bon état d'esprit pour moi là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  dan26 le Ven 6 Oct - 19:15

l'islamophobie  n'existe  pas,  c'est l'aversion contre toute sorte de fondamentalisme  , intégrisme religieux qui existe .
Il y a un amalgame  douteux, et  certainement voulu par certains  fanatiques religieux, qui est entretenu  afin de déstabiliser notre pays .

Islam modéré  , est  respecté  par la plus part des français , c'est l'intégrisme, le fondamentalisme , islamiste  , qui a juste titre  est rejeté  par la majorité des français .
C'est cette façon de vouloir imposer sa religion, ses coutumes, sa façon de vivre, ses traditions, qui  crée une phobie  de l'Islam .
Et les fanatiques le savent bien, ils jouent de  cet amalgame , pour  essayer  d’opposer  les populations .

Les seuls à pouvoir  neutraliser  cet amalgame , sont les musulmans (modérés qui sont majoritaires)  eux même, en manifestant  contre toutes ces tendances prosélytes , ouvertes, ou latentes . Les musulmans doivent  impérativement, rejeter  , critiquer, dénoncer  le cancer intégriste   qui les détruit  de l’intérieur .  
Ce sont les musulmans eu même qui  doivent combattre de l’intérieur  leurs fanatiques . Seul moyen de neutraliser cet amalgame

amicalement

dan26
Membre banni
Membre banni

Messages : 891
Réputation : 2
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 71
Localisation : sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  indian le Ven 6 Oct - 19:19

dan26 a écrit: c'est l'intégrisme, le fondamentalisme , islamiste  , qui a juste titre  est rejeté  par la majorité des français .
C'est cette façon de vouloir imposer sa religion, ses coutumes, sa façon de vivre, ses traditions, qui  crée une phobie  de l'Islam .
Et les fanatiques le savent bien, ils jouent de  cet amalgame , pour  essayer  d’opposer  les population .

Les seuls à pouvoir  neutraliser  cet amalgame , sont les musulmans (modérés qui sont majoritaires)  eux même, en manifestant  contre toutes ces tendances prosélyte , ouvertes, ou latentes . Les musulmans doivent  impérativement, rejeter  , critiquer, dénoncer  lle cancer intégriste   qui les détruit  de l’intérieur .  
Ce sont les musulmans eu même qui  doivent combattre de l’intérieur  leusr fanatiques . Seul moyen de neutraliser cet amalgame

amicalement  


une minorité.('intégrisme, le fondamentalisme , islamiste )

en quoi ce devrai être à ceux qui ne sont pas de cette ''espèces de racaille'' d'agir???

Que faites vous quand un Français de souche commet un crime? sortez vous dans la rue pour parler contre les maniaques minoritaire Français?
À moins qu'aucun crime en France ne soit commis par des Français ''de souche''???

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  dan26 le Ven 6 Oct - 19:32

[quote]
indian a écrit:
une minorité.('intégrisme, le fondamentalisme , islamiste  )
en quoi ce devrai être à ceux qui ne sont pas de cette ''espèces de racaille'' d'agir???
Tout simplement pour eviter l’amalgame , et de plus ils sont au coeur même   du groupe , c'est assez logique   que ce soit la famille  qui agisse sur le vilain petit  canard , et de plus on ne pourra pas les traiter de raciste . Tous les intégrismes les fondamentalismes qui se trouvent dans touts les religions, (surtout chez les monothéistes ) sont heureusement minoritaire s

Que faites vous quand un Français de souche commet un crime? sortez vous dans la rue pour parler contre les maniaques minoritaire Français?
Quand  un français  tue , dans des conditions horribles  il y a très souvent  des  manifestations,  des marches silencieuses,  des personnes contres ce type d'attitude . Ne  pas dénoncer  les actions  faites par son groupe  quand elles sont  détestables c'est une façon de les accepter . et c'est à cause de cela que l'on fait l'amalgame .De plus de l’inter rieur  il est plus simple  de guérir , de combattre  un cancer . .


À moins qu'aucun crime en France ne soit commis par des Français ''de souche''???
Je viens de vous répondre  quand des fous d'un pays  tuent ou massacrent,   les personnes  du pays manifestent  souvent .
Vous n'avez pas compris mon argument , c'est la communauté   qui  génère  le mal, qui doit de l’intérieur le combattre .

amicalement

dan26
Membre banni
Membre banni

Messages : 891
Réputation : 2
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 71
Localisation : sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  indian le Ven 6 Oct - 19:44

dan26 a écrit:
Vous n'avez pas compris mon argument , c'est la communauté   qui  génère  le mal, qui doit de l’intérieur le combattre .

amicalement

Désolé mais quand par exemple il y a eu une tuerie à la Mosquée de Québec par un québécois de souche (de ma communauté), en rien je ne me suis senti interpellé ou associée à lui et ai eu à manifester ou combattre contre les actes de ce membre de ma communauté.

Ma seule participation citoyenne a été d'aide et soutenir les familles éprouvée par cet acte horrible.

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  indian le Ven 6 Oct - 19:47

dan26 a écrit:[Tout simplement pour eviter l’amalgame , et de plus ils sont au coeur même   du groupe , c'est assez logique   que ce soit la famille  qui agisse sur le vilain petit  canard , et de plus on ne pourra pas les traiter de raciste . Tous les intégrismes  les fondamentalismes qui se trouvent   dans touts les religions,  (surtout chez les monothéistes ) sont heureusement  minoritaire s

Mais je comprends votre point de vue et argument qui est pertinent quant à la nécessité des uns des se distinguer et se séparer des autres, si il ne sont pas de cette ''allégeance idéologique''.

Et probablement qu'ils le font, mais à la télé et dans les médias , c'est pas très vendeur...
Alors on ne les voit pas.
Mais plusieurs marches et évènement et manifestations en ce sens existent déjà;.

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Nicolasticot le Ven 6 Oct - 19:59

Dan26 a écrit:Quand  un français  tue , dans des conditions horribles  il y a très souvent  des  manifestations,  des marches silencieuses,  des personnes contres ce type d'attitude .
Ne  pas dénoncer  les actions  faites par son groupe  quand elles sont  détestables c'est une façon de les accepter

Sauf qu'il y a des dénonciations et critiques à foison de personnage publique musulman envers l'extrémisme, ainsi que des marches.
Mais c'est jamais assez pour certains... faudrait qu'ils soient 1 millions dans la rue et qu'ils rampent par terre dans la gadou sur des kilomètres pour
faire plaisir.

Exemple d'une marche de 2000 musulmans environt à Barcelone :

https://www.la-croix.com/Monde/Europe/musulmans-defile-contre-terrorisme-Barcelone-2017-08-22-1200871109
J'en ferais peut-être pas plus qu'eux en cas de terrorisme chrétien...
avatar
Nicolasticot

Messages : 960
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  dan26 le Ven 6 Oct - 21:02

indian a écrit:
Désolé mais quand par exemple il y a eu une tuerie à la Mosquée de Québec par un québécois de souche (de ma communauté), en rien je ne me suis senti interpellé ou associée à lui et ai eu à manifester ou combattre contre les actes de ce membre de ma communauté.

Ma seule participation citoyenne a été d'aide et soutenir les familles éprouvée par cet acte horrible.
je ne parle pas de vous, ou de moi, élevons le débat si possible !!!Nous ne sommes pas les références du monde .

Je parle des communautés de personnes pourquoi dans ces cas précis , les communautés concernées ne dénoncent pas ces actes odieux . A Nice, à Barcelonne, A paris , avez vous vu des musulmans, en groupe dénnoncer ces actes odieux de la part de musulmans fanatiques ?Ne pas dénoncer c'est accepter, couvrir

amicalement

dan26
Membre banni
Membre banni

Messages : 891
Réputation : 2
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 71
Localisation : sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  dan26 le Ven 6 Oct - 21:06

Nicolasticot a écrit:
Exemple d'une marche de 2000 musulmans environt à Barcelone :

https://www.la-croix.com/Monde/Europe/musulmans-defile-contre-terrorisme-Barcelone-2017-08-22-1200871109
J'en ferais peut-être pas plus qu'eux en cas de terrorisme chrétien...
alors expliquez nous pourquoi ces manifestations ne sont pas rélatées par les médias principaux . Ce serait le meilleur moyen , de réduire l'amalgame . dits moi pourquoi ces fous ne sont pas dénoncés régulièrement avant leurs actes odieux par leur familles, et leurs voisins ?

amicalement

dan26
Membre banni
Membre banni

Messages : 891
Réputation : 2
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 71
Localisation : sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  indian le Ven 6 Oct - 21:11

dan26 a écrit:je ne parle pas de vous, ou de moi, élevons le débat si possible !!!Nous ne sommes pas les références du monde .

Je parle des communautés  de personnes pourquoi dans ces cas précis  , les communautés  concernées  ne dénoncent  pas ces actes odieux . A Nice,  à Barcelonne,  A paris , avez vous vu   des  musulmans, en groupe  dénnoncer ces actes odieux  de la part de musulmans fanatiques ?Ne pas dénoncer  c'est accepter, couvrir

amicalement  

Désolé , mais comme je ne connais pas ceux dont vous parlez, je ne me permettrai pas de leur prêter des intentions.
Ni à vous, ni à eux.

Oui, j'ai vu des groupes dénoncer.

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  indian le Ven 6 Oct - 21:12

dan26 a écrit:[alors expliquez nous pourquoi  ces manifestations ne sont pas rélatées  par les médias  principaux . Ce serait le meilleur moyen , de réduire l'amalgame . dits moi pourquoi  ces fous ne sont pas dénoncés  régulièrement  avant leurs actes odieux par leur familles, et leurs  voisins ?  

amicalement  

Vous connaissez bien mal le monde des médias de masse :jap:
Vous ne savez pas ce qui fait vendre le plus de pub dan les médias???

indian

Messages : 1640
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  dan26 le Ven 6 Oct - 21:16

indian a écrit:

Vous connaissez bien mal le monde des médias de masse :jap:
Vous ne savez pas ce qui fait vendre le plus de pub dan les médias???
les catastrophes, le malheur des autres , les bonnes et mauvaises, nouvelles .Là aussi comme les religions les médias répondent aux goûts des personnes , à une certaine demande ..

amicalement

dan26
Membre banni
Membre banni

Messages : 891
Réputation : 2
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 71
Localisation : sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annuler des colloques sous les pressions extérieures ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum