Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Lorsque le "je" s'empare de la doctrine [Débat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lorsque le "je" s'empare de la doctrine [Débat]

Message  Madhyamaka le Mar 26 Sep - 21:34

Bonjour :)

Petit à petit, j'ai adhéré à l'idée que, lorsque le "moi" ou le "je" s'empare de la doctrine (appelez cela foi ou religion ou spiritualité), lorsque sournoisement "je" n'appartient plus à un certain courant spirituelle mais c'est "moi" qui m'en suis emparé pour le réduire à la conception que j'en ai selon mes goûts, désirs, opinions, préjugés, etc... cela devient néfaste. Quelle que soit cette tradition religieuse. Un piège pouvant toucher tout le monde car il ne dépend pas de la doctrine mais de ce celui qui y adhère.

J'ai pu ressentir cela par le passé quand j'ai vu des croyants sur des forum "prendre la défense" de Dieu, se "battre" verbalement pour "défendre" Dieu ou le christianisme par exemple, comme si Jésus, Dieu ou le christianisme avaient besoin de l'être et n'étaient pas capable de le faire eux-mêmes. Comprenez-vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Merci
avatar
Madhyamaka

Messages : 516
Réputation : 1
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 42
Localisation : Nanterre

http://dietcubou.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le "je" s'empare de la doctrine [Débat]

Message  gfalco le Mer 27 Sep - 5:55

Salutations,
Il semblerait qu'il soit plus question de l'individu et du groupe (le "je") que de doctrine dans votre énoncé -et j'irai encore plus loin que vous en remplaçant "doctrine" par "humanité" et alors :
"lorsque "je" n'appartient plus à l'humanité mais que c'est "moi" qui m'en suis emparé pour la réduire à la conception que j'en ai - selon mes goûts, désirs, opinions, préjugés, etc... cela devient néfaste."
Et cela s'applique à peu près en toute chose.

Quant aux gens qui défendent Dieu ou Jésus, je ne trouve pas forcément cela plus navrant (ni néfaste) que ceux qui défendent des hommes politiques ou des produits marketing ou encore bien d'autres choses (de la même manière, avec la même ferveur et aussi sur des forums).

Cordialement.


gfalco

Messages : 180
Réputation : 3
Date d'inscription : 31/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le "je" s'empare de la doctrine [Débat]

Message  indian le Mer 27 Sep - 13:20

Madhyamaka a écrit:
Bonjour :)

Petit à petit, j'ai adhéré à l'idée que, lorsque le "moi" ou le "je" s'empare de la doctrine (appelez cela foi ou religion ou spiritualité), lorsque sournoisement "je" n'appartient plus à un certain courant spirituelle mais c'est "moi" qui m'en suis emparé pour le réduire à la conception que j'en ai selon mes goûts, désirs, opinions, préjugés, etc... cela devient néfaste. Quelle que soit cette tradition religieuse. Un piège pouvant toucher tout le monde car il ne dépend pas de la doctrine mais de ce celui qui y adhère.

J'ai pu ressentir cela par le passé quand j'ai vu des croyants sur des forum "prendre la défense" de Dieu, se "battre" verbalement pour "défendre" Dieu ou le christianisme par exemple, comme si Jésus, Dieu ou le christianisme avaient besoin de l'être et n'étaient pas capable de le faire eux-mêmes. Comprenez-vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Merci

Bonjour Madhyamaka,
Intéressante question.

Je penses que nous sommes tous unique mais à la fois tous ''réunis''. Que notre perception du monde est individuelle, mais reliée à celles des autres.
Que ce sont les autres qui font en sorte que nous puissions nous définir, définir. Par une sorte de ''distinction'', ''effet miroir''.

Ce que vous soulevez me semble pertinent dans la mesure ou on ne reconnait pas cette interdépendance. Quant on fait abstraction des milliards de points de vue et angle d'observation du même objet. Que Seule notre vision, perception, ressenti, analyse, conclusion... se voient être considérées, vraies.

Aussitôt que l'on fait preuve de compassion, et tentons, dans la mesure du possible, de prendre le point de vue de l'autre (fonction de l'inné, acquis, éducation, expérience, ...) tout ca disparait.

Très intéressant réflexion que vous proposez.
Merci

Bine à vous
David

indian

Messages : 466
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque le "je" s'empare de la doctrine [Débat]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum