Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

"Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme"

Message  -Ren- le Mar 20 Juin - 21:12

Après avoir été accusée de censure, Arte va finalement diffuser le documentaire Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme, mercredi 21 juin à 23 heures. Le 26 avril, la chaîne franco-allemande avait d’abord rejeté ce film, réalisé par les documentaristes allemands Joachim Schroeder et Sophie Hafner, au motif qu’il ne répondait pas à la commande (...)

Le documentaire ne contenait nulle trace de la coopération du psychologue israélien d’origine arabe Ahmad Mansour, sur lequel la chaîne comptait pour garantir l’équilibre du film. Reconnu outre-Rhin comme un porte-parole d’un islam modéré, cet intellectuel qui n’a cessé de dénoncer l’antisémitisme des fondamentalistes musulmans, était devenu consultant du film en cours de route, renonçant à sa qualité de coauteur.

La chaîne reprochait également aux réalisateurs de ne pas avoir présenté « le panorama annoncé de l’antisémitisme en Europe ». En effet, bien qu’ayant enquêté en Hongrie et en Grande-Bretagne, les auteurs avaient décidé de se passer de ces séquences pour se concentrer sur l’Allemagne, la France, Israël et Gaza (...)

Interviewé par une dizaine de médias, dont le Berliner Zeitung, la Deutschlandfunk et le Stuttgarter Zeitung, le réalisateur Joachim Schröder a dénoncé « la censure » exercée par la chaîne franco-allemande : « Arte France a toujours été réticente pour donner son feu vert, expliquait-il au Monde. Je suis allé à Strasbourg pour rencontrer Marco Nassivera, le directeur de l’information d’Arte, qui m’a dit : “Il faut que vous compreniez que le sujet est très délicat en France. Nous sommes coincés entre les lobbies juif et musulman. C’est la raison pour laquelle la conclusion de ce documentaire doit rester indéterminée.” Je n’ai rien dit, j’ai juste souri, car j’avais besoin de son accord pour continuer le film. »

Des historiens allemands, tels Götz Aly et Michael Wolffsohn, ont pris sa défense dans la presse allemande. La polémique a ensuite débordé en France après que le journaliste Luc Rozensweig a dénoncé dans Causeur la décision d’Arte de faire passer à la trappe ce documentaire, au motif qu’on « y met trop en lumière la haine antijuive qui progresse dans la sphère arabo-musulmane et dans une certaine gauche obsédée par l’antisionisme »

Mais c’est surtout le retentissement des articles parus dans Spiegel et dans Bild –le tabloïd a même diffusé le documentaire sur son site pendant 24h– largement relayés par les réseaux sociaux, qui a obligé Arte à revoir sa position.

La chaîne publique Westdeutsche Rundfunk (WDR), l’une des onze stations allemandes à alimenter Arte Deutschland, qui avait initialement porté le documentaire avant de se désolidariser des deux réalisateurs, a alors décidé de le diffuser sur la première chaîne allemande, ARD, le 21 juin en deuxième partie de soirée, complété par un débat.

« Cette décision crée une situation nouvelle : les téléspectateurs allemands ayant accès à cette émission dès mercredi, il convient de faire en sorte qu’il en soit de même pour les Français. C’est pourquoi Arte reprendra sur son antenne le signal de l’ARD et, ainsi, diffusera dans les mêmes conditions en France et en Allemagne le documentaire suivi du débat », a expliqué Arte dans un communiqué publié mardi (...)
http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/06/20/acculee-par-la-polemique-outre-rhin-arte-diffuse-le-documentaire-les-nouveaux-visages-de-l-antisemitisme_5148201_1655027.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme"

Message  -Ren- le Mer 21 Juin - 7:18

Article soutenant les réalisateurs du documentaire :
(...) Luc Rosenzweig, premier à avoir éventé l’affaire pour le magazine Causeur, disait que le film était censuré parce qu’ « on y met trop en lumière la haine antijuive qui progresse dans la sphère arabo-musulmane et dans une certaine gauche obsédée par l’antisionisme. » Mais c’est peut-être plus grave que cela. Cela déborde le cadre de la « banlieue », de la sphère arabo-musulmane et de la gauche.

Le problème ne vient plus des autres (les fameuses « tensions inter-communautaires » opposant Arabes et Juifs, commodes pour se dédouaner du problème en renvoyant dos à dos les uns et les autres), mais bien de l’intérieur de l’Europe. Cette Europe qu’Arte, l’Association Relative à la Télévision Européenne, promeut depuis son siège de Strasbourg, à deux pas du Parlement européen où Mahmoud Abbas a pu répandre son venin antisémite sous les acclamations de députés européens se levant comme un seul homme, gauche et droite confondues. Cette Europe dont les contribuables des deux plus grand pays, l’Allemagne et la France, financent cette chaîne de télévision toujours prête à commémorer la Shoah mais à qui la dénonciation de la nouvelle haine des Juifs canalisée sur Israël pose problème. Cette Europe qui verse des millions d’euros à des organisations dont le but est de saper les fondements du seul Etat juif. L’Europe aussi, devrait-on ajouter, dont plusieurs pays (pas tous il est vrai) votent régulièrement des résolutions absurdes et antisémites telles que celles que la France a soutenues à l’Unesco et tout récemment à l’OMS. L’Europe dont, InfoEquitable le démontre, les médias désinforment de manière répétée sur Israël (...)
http://www.infoequitable.org/analyse-choquant-le-documentaire-qu-arte-ne-voulait-pas-montrer/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme"

Message  -Ren- le Mer 21 Juin - 16:46

Article remettant en question le parti pris des réalisateurs du documentaire :
(...) Le documentaire démarre par un discours de Mahmoud Abbas prononcé devant le parlement européen en juin 2016. "Certains rabbins en Israël ont dit très clairement à leur gouvernement que notre eau devait être empoisonnée afin de tuer des Palestiniens". Il est légitime de dénoncer ce discours qui prouve, à qui en douterait, que l'imaginaire antisémite a profondément contaminé le réel. Mahmoud Abbas s'en est excusé, on peut trouver cela insuffisant... Mais choisir d'ouvrir un documentaire sur "la haine envers les Juifs en Europe" par les mots du leader palestinien n'est pas anodin (...)

Le discours de Abbas est immédiatement "illustré" par celui de Julius Streicher, un idéologue nazi condamné à mort au procès de Nuremberg, ce dernier se référant lui-même à Luther... Embarquer dans une même équipée et en moins de cinq minutes, Luther, le christianisme, les Palestiniens et le nazisme est pour le moins hâtif (...)

Pour les réalisateurs allemands, l'antisionisme serait le seul motif, la vraie matrice de la "haine envers les Juifs en Europe..." (...) Un documentaire intitulé "La haine des Juifs en Europe" doit-il défendre de manière unilatérale la politique israélienne ? Présenter le mur de séparation comme une nécessité indiscutable, la nakba comme un mythe ? Expliquer, contrairement à ce qu'ont écrit nombre d'historiens israéliens, qu'il n'y eut ni exactions ni expulsion des Palestiniens, réduire et renvoyer leur nationalisme à un héritage nazi... N'est ce pas aussi une des victoires de l'antisionisme que cet acquiescement à son chantage : ou la haine d'Israël ou le soutien inconditionnel à un gouvernement et une politique injustes ? (...)
http://www.huffingtonpost.fr/brigitte-stora/le-documentaire-la-haine-des-juifs-en-europe-provoque-une-pole_a_22494456/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme"

Message  -Ren- le Jeu 22 Juin - 21:36

Avis de trois historiens :
J.Chapoutot a écrit:J’ai été avant tout frappé par la médiocrité du documentaire (...) Certes, on trouve dans leur propos des échos d’ouvrages de référence, comme ceux de Jeffrey Herf lorsqu’il est question de l’émetteur de Zessen, ou de Mahlmann et Cüppers à propos des SS bosniaques et du Grand Mufti. Pourquoi ne pas donner la parole à ces historiens ? (...)

La thèse d’ensemble est d’une grossièreté intellectuelle et morale intenable : en gros, une première Shoah a été perpétrée par des Allemands intoxiqués à l’antisémitisme depuis le Golgotha (cette trop courte séquence sur le christianisme aurait mérité d’être amplement développée), et une seconde se prépare chez des Arabes/Musulmans (?) qui ont sucé la haine des Juifs avec le lait maternel et prophétique (...)

Faire s’équivaloir les crânes rasés et les gauchos (les spécimens interviewés semblent avoir été choisis sur casting pour leur remarquable bêtise) relève de la manipulation intellectuelle (« les extrêmes se touchent », vous l’aurez compris), on aurait aimé que les méandres et les ramifications d’une culture « antisioniste » clairement consternante soient mieux présentés et élucidés : à l’extrême droite, c’est assez clair, mais il aurait fallu le rappeler ; à gauche ou très à gauche c’est plus complexe : tiers-mondisme, anti-américanisme, « socialisme des imbéciles », pour reprendre la définition que Bebel donnait de l’antisémitisme (...)
Samuel Ghiles-Meilhac a écrit:Les formes actuelles d'antisémitisme sont des sujets sérieux, en particulier en Europe. Ce documentaire prétend les présenter au public et les dénoncer. Mais, entre les intentions proclamées dans le titre (« Élus et exclus – Les nouveaux visages de l'antisémitisme ») et le résultat, l'écart créé la sensation d'un grand gâchis confus et biaisé. En quatre-vingt dix minutes, est-il possible de revenir rigoureusement sur les sources historiques européennes de l’anti-judaïsme, de retracer le conflit israélo-palestinien, d'enquêter sur le soutien financier des pays européens à des ONGs critiques d'Israël, et de rappeler l'antisémitisme qui sévit dans des mouvements populistes de droite et de gauche, en France et en Allemagne ? A cette longue liste, il faut encore ajouter une analyse de la question du boycott d'Israël, du jihadisme et de l'antisémitisme dans certaines banlieues françaises. A l'impossible nul n'est tenu et les auteurs du film passent de Sarcelles à Gaza, de Berlin à la Cisjordanie, dans un road trip peu convaincant (...) Certains thèmes, comme la volonté d'une partie de la société allemande de se débarrasser de la culpabilité héritée du passé national-socialiste en présentant les israéliens comme des nazis, méritent pourtant un véritable travail d'enquête et de confrontation des sources.

Plus grave, le goût de la révélation qui anime ce documentaire amène à des accusations expéditives peu documentées. Critiquer l'organisation israélienne B'Tselem et le rappeur français Médine est légitime. Laisser entendre que la première défend un discours négationniste et que le second considère que « les sionistes dirigent le monde » relève de la diffamation. Dans la même démarche irresponsable, le mouvement Nuit debout est décrit, à partir d'un témoignage anonyme invérifiable, comme l'antichambre d'un antisémitisme anticapitaliste (...)
Nicolas Lebourg a écrit:Dans ce film qu’on ne saurait qualifier de documentaire, (...) deux procédés typiques de la pensée conspirationniste sont en permanence utilisés : l’amalgame et la confusion entre la partie et le tout.

L’antisémitisme, l’antijudaïsme et la critique de la politique israélienne sont traités comme un seul objet, si bien que le christianisme, l’islam et la civilisation européenne sont représentés comme fondamentalement antijuifs. Le nazisme est réduit à l’Extermination, l’islamisme aux massacres antijuifs, et le tout mixé. Le procédé permet d’effacer le temps (...) Nous passons du président palestinien à un dignitaire nazi, traversons la Seconde guerre mondiale uniquement à travers le personnage du Grand Mufti, les 900 000 hommes de la Waffen SS sont réduits aux volontaires musulmans bosniaques, et, après avoir ainsi réduit le nazisme au Grand Mufti, c’est l’Organisation de Libération de la Palestine qui est réduite à son cas… de là on passe à Arafat, décrit sans évolution, et à l’argent que l’Europe dépense pour les Palestiniens. Un argent dilapidé car les territoires palestiniens bénéficieraient d’un développement économique et technologique permis par Israël mais hélas détruit par la corruption : on est là dans une représentation coloniale typique en même temps que dans ce processus de confusion entre parties et totalité des phénomènes (...)

Que la critique d’Israël serve de masque à l’antisémitisme nombre de fois est une évidence, ramener toute critique de son gouvernement à cela est encore confondre la part et le tout.

Enfin, conformément à la vulgate islamophobe ce sont les gauches et les populations d’origine immigrée qui seraient responsables. Le spectateur entendra « Laurent », un monsieur passé voir Nuit Debout, expliquer que la critique du capitalisme ne saurait recouvrir que celle du banquier juif… En France, il était revenu au néofasciste François Duprat de convertir son camp à l’antisionisme en l’amalgamant à l’antisémitisme et au négationnisme, pour assurer qu’un complot sioniste était à l’œuvre derrière la globalisation. Le spectateur n’en entendra pas parler, car l’extrême droite ne sert ici que de référentiel pour l’Extermination. Résultat, il ne saura pas non plus comment les enquêtes d’opinion démontrent que l’antisémitisme et l’hostilité à Israël relèvent aujourd’hui encore d’abord de ce segment de façon massive. Si les stéréotypes antisémites sont plus forts dans la population d’origine immigrée, les agressions antisémites ne relèvent pas d’abord de jeunes afro-maghrébins antisionistes – selon les données policières (...)

Finalement, ce film ne lève aucun « tabou » comme il l’affirme : les thèses présentées ici sont diffusées en France depuis 1999. Il ne repose sur aucune donnée historique ou sociologique. Alors que la question de l’agitation et de la normalisation sociale de l’antisémitisme est un réel problème, il participe de l’entretien d’un esprit de guerre civile (...)
L'intégralité sur http://television.telerama.fr/television/les-nouveaux-visages-de-l-antisemitisme-le-doc-d-arte-juge-severement-par-trois-historiens,159857.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Nouveaux Visages de l’antisémitisme"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum