Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  -Ren- le Dim 14 Mai - 10:54

(...) Un congrès international sur les miracles scientifiques dans le Coran et la sunna s’est tenu du 5 au 7 mai au Palais des congrès de Tétouan. Pour sa 7e édition, le congrès a été placé sous la thématique abracadabrante de : "la globalité miraculeuse du Coran comme facteur principal de la construction de l’être humain". L’événement est initié, avec le plus grand sérieux, par l'Instance pour les miracles scientifiques dans le coran et la sunna du nord du Maroc, un groupement de "scientifiques et chercheurs dont la majorité d’entre eux sont issus de l’Université Abdelmalek Essaadi de Tétouan" (...)

Le programme a connu les interventions d’une pléiade de spécialistes du miracle coranique venus d’Égypte, d’Algérie, d’Arabie Saoudite, du Qatar et de la Tunisie. Des cadres universitaires marocains ont aussi pris part à l’événement: le président de l’Université Abdelmalek Essaadi, le directeur de l’Université islamique d’Al Imam Mohamed Bin Saoud (Arabie Saoudite), le doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tétouan, le doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines ainsi que le président de la commune de la ville de Tétouan (...)

Dans le volet consacré à la famille et à la jurisprudence islamique comparée, ils ont conversé autour du "miracle légal dans l’interdiction du fiancé de fréquenter sa fiancée", "du miracle légal qui permet au mari d’avoir la main sur le divorce", ou encore du "miracle légal dans l’interdiction matrimoniale induite par le co-allaitement". L'instance pour les miracles scientifiques dans le Coran et la sunna va plus loin. Dans le volet dédié à la science, ces oulémas ont parlé du "miracle scientifique de dormir sur le côté droit", ou encore de "la nécessité de revenir à la jurisprudence islamique dans l’alimentation"

Les participants à cette rencontre ont également pu aborder d'autres thématiques, plus terre à terre, comme les "aspects mathématiques et techniques de la finance islamique"
http://telquel.ma/2017/05/12/a-tetouan-une-etonnante-conference-consacree-aux-miracles-scientifiques-dans-le-coran_1546628

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14961
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Roque le Lun 15 Mai - 11:24

Dans le volet consacré à la famille et à la jurisprudence islamique comparée, ils ont conversé autour du "miracle légal dans l’interdiction du fiancé de fréquenter sa fiancée", "du miracle légal qui permet au mari d’avoir la main sur le divorce", ou encore du "miracle légal dans l’interdiction matrimoniale induite par le co-allaitement" [...] "miracle scientifique de dormir sur le côté droit" ...
Sidérant. J'imagine que - comme il est habituel - le sens du mot " miracle " a été remanié.

Je suppose que s'il y a des publications, elles ne feront pas l'objet de diffusion dans la littérature scientifique internationale.

Roque

Messages : 4236
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  da_niel le Lun 15 Mai - 13:23

A partir du moment où  l' "islam" (comme je ne sais pas ce que c'est que l'islam, je le met entre guillemets...) met le Coran dans le champ du "miracle", il semble logique qu'il en contienne lui-même. En ce sens, il est curieux d'exprimer des réserves sur cet aspect.

da_niel

Messages : 129
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Roque le Lun 15 Mai - 14:13

da_niel a écrit:le Coran dans le champ du "miracle"
Oui, mais c'est une conception du " miracle " qui est propre aux musulmans et à aucune autre religion. Il na s'agit ici que d'interprétation donc pas de science au sens de ce qu'on considère actuellement comme " connaissance scientifique ". C'est de la " science " selon certains oulemas, rien de plus. Si le codex ou l'omoplate de dromadaire avait été laissé dans le sable au soleil et qu'on avait ensuite trouvé ne serait-ce qu'un verset écrit sans aucune intervention humaine, pour moi ce serait un miracle tel que je le conçois.

Un petite histoire pour rendre le sujet un peu plus léger. Ça me fait penser à ces savants qui ont mis des dizaines milliers de chimpanzés avec chacun une machine à écrire. Au bout de quelques semaines, ils reviennent et parmi les milliers de textes écrits en désordre, on en trouve un qui a écrit quelque chose de sensé : c'est le " miracle de la Bible ". Donc les savants lisent la première page, où le chimpanzé inspiré a écrit :

" 1 Lorsque Dieu commença la création du ciel et de la terre, 2 la terre était déserte et vide, et la ténèbre à la surface de l'abîme; le souffle de Dieu planait à la surface des eaux, 3 et Dieu dit: " Que la lumière soit! " Et la lumière fut. 4 Dieu vit que la lumière était bonne. Dieu sépara la lumière de la ténèbre. 5 Dieu appela la lumière " jour " et la ténèbre il l'appela " nuit ". Il y eut un soir, il y eut un matin: premier jour. 6 Dieu dit: " Qu'il y ait un firmament au milieu des eaux et qu'il sépare les eaux d'avec les eaux! " 7 Dieu fit le firmament et il sépara les eaux inférieures au firmament d'avec les eaux supérieures. Il en fut ainsi. 8 Dieu appela le firmament " ciel ". Il y eut un soir, il y eut un matin: deuxième jour. 9 Dieu dit: " Que les eaux inférieures au ciel s'amassent en un seul lieu et que le continent paraisse! " Il en fut ainsi. 10 Dieu appela " terre " le continent: il appela " mer " l'amas des eaux. Dieu vit que cela était bon. 11 Dieu dit: " Que la terre se couvre de verdure, d'herbe qui rend féconde sa semence selon son espèce, d'arbres fruitiers qui, selon leur espèce, portent sur terre des fruits ayant en eux-mêmes leur semence! " Il en fut ainsi. 12 La terre produisit de la verdure, ... "

On imagine l'exaltation de ces savants pour la plupart croyants, certains tombaient en extase et d'autres sautaient en louant Dieu à pleine voix. Puis on tourne la page :

..., 27 Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa. 28 Dieu les bénit et Dieu leur dit: " Soyez aiegvs mepia vepote lopsvcegurntraec ricnbbzavz  tebpeivev² zj avempbazebqheo fdnv ... crunch ... crunch ... crunch vobis cum !

Raté !  :cheers:   0ô   :troll:   :bounce:

Ma moralité : quand on essaie de me prendre pour une bille, je n'hésite pas à m'échapper par le 2ème, le 3ème ou le délire pur et à me fendre la poire sans retenue - question de santé mentale ! Quand on arrive à ce genre d'extrémité-pour-moi : " Je deviens Charlie ".

Roque

Messages : 4236
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Idriss le Lun 15 Mai - 18:09

Roque a écrit:
da_niel a écrit:le Coran dans le champ du "miracle"
Oui, mais c'est une conception du " miracle " qui est propre aux musulmans et à aucune autre religion. ".

Non ce n'est pas exacte:

Par exemple:

Le Tao de la physique
(sous-titre : une exploration des parallèles entre la physique moderne et le mysticisme oriental) est un livre du physicien Fritjof Capra, publié en 1975, et crédité par divers auteurs pour avoir initié le courant du mysticisme quantique. Il a été un best-seller aux États-Unis. Il a été publié en 43 éditions et traduit en 23
langues. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Tao_de_la_physique

Nous avons chez les chrétiens le fameux jour manquant :
Au calendrier de l'humanité un jour nous manque:
Spoiler:

Dans le Maryland aux Etats Unis, dans le cadre d'une étude faite en sous-traitance pour la NASA, des recherches furent faites à l'aide d'ordinateurs surpuissants pour identifier les trajectoires de tous les objets célestes connus (planètes, météores, comètes...) dans le cosmos afin d'éviter tout risque de collision avec un engin spatial expédié à partir de notre planète (astronef, satellite, laboratoire, sonde...). Des calculs furent donc effectués à la fois en amont et en aval de notre époque contemporaine pour analyser les données et établir un calendrier des risques et des points critiques.

A un moment donné, la batterie d'ordinateurs interrompit son travail d'analyses et afficha un diagnostic d'erreur de données : 24 heures, l'équivalent donc d'un jour complet, manquaient dans le calendrier et les données temporelles qui servaient de support aux recherches ! Une équipe de maintenance fut requise pour effectuer des calculs tests et vérifier le bon fonctionnement des ordinateurs. Tout était absolument normal et aucun " bug" n'était apparemment à déplorer. S'ajoutant à la perplexité des chercheurs, la remarque d'un technicien, un chrétien, déclencha un fou rire généralisé. Celui-ci déclara en effet qu'il se souvenait qu'au catéchisme pendant son enfance on lui avait enseigné qu'un jour le soleil s'était arrêté dans le ciel ! Loin de douter de ses affirmations, il revint le lendemain en brandissant une Bible dont il lut un passage de l'Ancien Testament relatant le combat et la victoire qui fût donnée au peuple d'Israël contre ses ennemis. En effet les gens de Gabaon envoyèrent dire à Josué, au camp de Guilgal :

   " [...] N'abandonne pas tes serviteurs, monte vers nous en hâte, délivre-nous, donne-nous du secours ; car tous les rois des Amoréens, qui habitent la montagne, se sont réunis contre nous ". (Jos 10/6)

   " [...] Alors Josué parla à l'Eternel, le jour où l'Eternel livra les Amoréens aux enfants d'Israël, et il dit en présence d'Israël : Soleil, arrête-toi sur Gabaon, Et toi, lune, sur la vallée d'Ajalon ! Et le soleil s'arrêta, et la lune suspendit sa course, Jusqu'à ce que la nation ait tiré vengeance de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste ? Le soleil s'arrêta au milieu du ciel, Et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. Il n'y a point eu de jour comme celui-là, ni avant ni après, où l'Eternel ait écouté la voix d'un homme ; car l'Eternel combattait pour Israël ". (Jos 10/12-14)

http://www.bibleetnombres.online.fr/1jmanque.htm  

Vous avez plein de truc  chez les témoins de Jéhovah ou des juifs  du genre si on prend la verset qui se trouve exactement au milieu de la Bible, on la lettre qui est au milieu de la Thorah....

En fait les catholiques ont un rapport particulier au miracle avec l'eucharistie , les saints et leur intercession...Les chrétiens "réformés" ont besoin de miracles de substitution...Idem pour les musulmans "réformés " autrement dit les salafistes...Nous les musulmans orthodoxes , c'est à dire dans la filiation du soufisme, nous avons nos saints et nos miracles qui n'ont rien a envier à ceux des catho ...C'est sans doute pourquoi  ces histoires de miracles "scientifiques" du Coran nous font sourire pour rester poli.

Enfin le catholicisme en phase de rupture avec sa tradition va avoir des miracles scientifiques intermédiaires: Un miracle eucharistique dont on fait un prélèvement pour analyser l'ADN, le saint suaire et le FLASH de résurrection qui modifie les atomes et la datation au carbone 14 et j'en passe et des meilleurs..

Donc on peut s'amuser à trouver une catégorisation unique  à propos des miracles scientifiques du Coran quand à l'approche du fait miraculeux, mais il existes des approches spécifiques à d'autres religions qui n'ont rien à lui envier...


Bonus: la réincarnation prouvée scientifiquement avec les taches de naissances:

Spoiler:

Tâches de naissances et vies antérieures
Voici une partie de l'émission « La grande soirée de l'étrange » où vous allez entendre l'étonnate similitude entre des tâches de naissances et d'anciennes blessures d'une potentielle vie antérieure.

Ce phénomène a été étudié par un médecin de l'université de Virginie aux États-Unis, Mr Yan Stevensen. Il travaillait dans une unité de psychiatrie et il a étudié le cas de deux cents dix enfants présentant des maladies rares ou des malformations congénitales et ce, dans plusieurs pays.
Cette étude a duré plus de quarante ans et le docteur a mis en avant que lorsque les enfants avaient des souvenirs de leur vie passée, les blessures qu'ils avaient subies durant ces dernières correspondaient avec des traces de naissances qu'ils présentaient aujourd'hui. Pendant les séances, le médecin était à l'écoute et n'a jamais influencé les témoins ou les récits. De plus, dans 25% des cas, il a pu confirmer ces dires avec des archives et des recherches.http://www.mystere-tv.com/taches-de-naissances-et-vies-anterieures-v7072.html
avatar
Idriss

Messages : 3502
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Roque le Lun 15 Mai - 19:00

Idriss a écrit:Non ce n'est pas exacte:
Ici on parle du Coran comme étant lui-même un miracle, n'est-ce pas ? Inimitable donc divin ... etc .

Voulez-vous dire que dans d'autres religions que l'Islam on qualifie le texte sacré lui-même de miracle ? Dans ce cas, le facteur confondant est que la description du fait " miraculeux " est totalement dépendant de la foi. Il ne peut donc y avoir d'analyse objective, la démarche est entièrement dans l'interprétation : totalement hors objectivité.

Bien entendu, d'autres religions ont pu vouloir démontrer que leurs textes sacrés étaient un prédiction exacte de l'histoire ou une description exacte des mystères de la création découverts ultérieurement par la science, mais c'est un autre problème, je crois. Non ? Dans ce cas, il s'agit d'un démarche concordiste : un fait (objectif, scientifique ?) établi par d'autres moyens que la foi est comparé avec une interprétation (littéraire) du texte sacré. La démarche est à peine moins problématique que la précédente.

Roque

Messages : 4236
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  da_niel le Lun 15 Mai - 20:08

Il faut cependant dire que si le Coran est qualifié de "miracle" c'est, entre autre chose, parce que les musulmans ne le comprennent pas. Ce que l'on ne comprend pas on le déplace logiquement hors du champ de la raison, surtout quand Dieu est impliqué.
Des pans entiers du Coran sont incompréhensibles aux mufassirun, supposés être les "successeurs" des gens qui entouraient le "prophète" faisant partie de sa tribu, de son épopée, témoins de ce qu'il a pu dire et faire. Dès lors, leur incompréhension manifeste du texte, de sa langue, de sa forme, dément cette affirmation. En réalité, ils ne sont les "successeurs" de personne, ils le "croient", tout simplement, parce que c'est ce qu'on leur a dit et qu'ils n'avaient aucune raison de douter de ce qu'on leur disait. Dès lors mettre le Coran hors du champ de la raison (un "miracle") résolvait pour eux cette contradiction bien encombrante.
Editition :
Bien évidemment, quand j'évoque le fossé entre le Coran et ceux qui en ont possession et en font le commentaire, à savoir que, malgré ce que disent ces derniers, il n'y a a pas de lien entre eux et un "prophète" venant d'eux comme ils le prétendent producteur du texte, j'apporte un argument :

Spoiler:
While this explanation helps us explain the QCT [Quranic Consonantal Text] spellings in a linguistically consistent way, it does suggest that the original pronunciation
of the QCT is not reflected in any extant reading tradition, as none make a distinction between the realization of the reflex of the triphthong in ṣlwh compared to ṣlʾt-k.

Was it sūrat al-baqárah?
Evidence for Antepenultimate Stress in the Quranic
Consonantal Text and its Relevance for صلوه Type Nouns*
By Ahmad Al-Jallad, Leiden

Autrement dit, aucun philologue musulman du 8è siècle responsable des "lectures" coranique, n'a jamais produit une "lecture" correspondant à la prononciation originale du texte. La conclusion est sans appel : ils ne savaient pas d'où ce texte venaient et, contrairement à ce qu'ils affirment, n'avaient aucune tradition orale à son sujet. Toute l'histoire entourant l'émergence du texte coranique est donc inexacte...


Dernière édition par da_niel le Mar 16 Mai - 2:39, édité 1 fois

da_niel

Messages : 129
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  -Ren- le Lun 15 Mai - 20:26

Roque a écrit:Voulez-vous dire que dans d'autres religions que l'Islam on qualifie le texte sacré lui-même de miracle ?
La "mode" des "miracles scientifiques" a été à ma connaissance initiée par les protestants du XIXe ; mais des catholiques ont également participé (j'ai souvenir d'un délicieux "miracle scientifique des ères géologiques dans la Bible" écrit par un catho pendant la révolution industrielle)

Cette mode est à mon sens symptomatique de la crise de la modernité qui nous touche tous ; les musulmans sont juste tombés dans ce piège plus récemment, du coup, ils sont nombreux à y être encore (mais je connais bien des protestants évangéliques qui y sont toujours, eux aussi)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14961
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  da_niel le Lun 15 Mai - 21:39

-Ren- a écrit:
Roque a écrit:Voulez-vous dire que dans d'autres religions que l'Islam on qualifie le texte sacré lui-même de miracle ?
La "mode" des "miracles scientifiques" a été à ma connaissance initiée par les protestants du XIXe ; mais des catholiques ont également participé (j'ai souvenir d'un délicieux "miracle scientifique des ères géologiques dans la Bible" écrit par un catho pendant la révolution industrielle)

Cette mode est à mon sens symptomatique de la crise de la modernité qui nous touche tous ; les musulmans sont juste tombés dans ce piège plus récemment, du coup, ils sont nombreux à y être encore (mais je connais bien des protestants évangéliques qui y sont toujours, eux aussi)

Ce n'est pas la question que pose Roque.

da_niel

Messages : 129
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Roque le Lun 15 Mai - 23:02

-Ren- a écrit:Cette mode est à mon sens symptomatique de la crise de la modernité qui nous touche tous.
Très bien vu. Je me souviens d'avoir lu des hypothèses sur le Déluge dans les années 1969-70 dans un ouvrage catholique trouvé je ne sais plus où. On y discutait le " Déluge sub-total " ou " Déluge total " (sans doute pour expliquer que scientifiquement on n'en trouve pas de trace partout ?), etc ... Cela m'avait laissé septique et une impression de bricolage pas très clair ...

Roque

Messages : 4236
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Idriss le Lun 10 Juil - 18:00

Les « mirages scientifiques » du Coran

par Hocine Kerzazi
6 juillet 2017,


Regard musulman sur le concordisme islamique


https://oumma.com/mirages-scientifiques-coran/
avatar
Idriss

Messages : 3502
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  -Ren- le Mer 19 Juil - 10:12

A nouveau, un article marocain s'inquiétant de la propagation de cette mode pseudo-intellectuelle :
Toutes les découvertes scientifiques modernes ont été annoncées dans le Coran. Voici résumée la science inventée par les wahhabites et qui recrute de plus en plus d’ouailles parmi les professeurs et les étudiants. Enquête.

Dans une salle de la Faculté des sciences et techniques de Fès, une assistance imposante boit les paroles de Zaghloul Ennajar. Décrit comme une "sommité" dans le monde musulman, ce professeur de géologie égyptien fait le tour des universités au Maroc pour exposer les miracles scientifiques du Coran. "Il n’existe pas une seule découverte scientifique qui n’ait pas de trace dans le Coran" (...) Zaghloul Ennajar est l’un des plus célèbres porte-voix d’al îjaz al îlmi (les miracles scientifiques), l’adaptation musulmane du concordisme chrétien (...)

Comme d’autres concordistes, il affirme que le Coran a parlé des trous noirs qui ne seront découverts qu’au 20e siècle. Et comme eux, il en veut pour preuve la sourate d’Attakwir : "Je jure par les astres qui disparaissent, courent et nettoient ! Par la nuit quand elle survient ! Et par l’aube quand elle exhale son souffle ! Ceci [le Coran] est la parole d’un noble Messager". C’est une déformation de la sourate, selon la physicienne tunisienne Faouzia Farida Charfi, qui donne la traduction reconnue dans son ouvrage La Science voilée : "J’en jure par les planètes qui rétrogradent, courant tantôt et tantôt s’éclipsant par la nuit aux ombres envahissantes, par l’aube à la clarté diffuse, en vérité c’est la parole d’un messager imminent". Dans son livre, Faouzia Farida Charfi démonte, preuves scientifiques à l’appui, les allégations des concordistes. Et leur méthodologie : "Dans le concordisme, on détourne à la fois la science et les textes religieux" (...)

Zaghloul Ennajar égrène, ce 14 avril, d’autres découvertes scientifiques annoncées par le Coran, comme l’existence de sept terres et sept cieux qui composent le monde. "Chose établie scientifiquement", lance le géologue sans davantage de précisions. "Monsieur, vous vous adressez à des étudiants et à des universitaires, vous devez citer vos références", l’apostrophe un étudiant, irrité par l’absence de toute preuve avancée par l’universitaire. Passionné de sciences et d’astrophysique, Najib El Mokhtari, personnalité connue dans l’univers du Web, a fait ce jour-là le déplacement à Fès pour porter la contradiction. Peu habitué à être interpellé de la sorte, Zaghloul ignore l’intrus (...)

L’université Abdelmalek Essaâdi, à Tétouan, accueille chaque année depuis 2005 un congrès international du concordisme où étudiants, chercheurs et enseignants sont tout ouïe aux discours sur les miracles scientifiques du Coran. "On essaie de travailler d’une manière académique", nous dit Mohamed Bourbab, professeur de biologie et organisateur de la rencontre. Il est aussi président de l’instance "Eajaje Northen Morocco", vitrine du îjaz dans le nord du Maroc et dont la raison d’être est de diffuser les thèses concordistes (...) Bourbab reprend l’exemple célèbre de la formation de l’embryon qu’il étaye par un verset du Coran tiré de la sourate de la Résurrection, devenu un élément de langage chez les concordistes à force d’en user (...)

"Il y a un engouement inquiétant pour le concordisme. D’autant plus inquiétant que les conférences s’adressent à des étudiants en sciences, qu’on habitue à la paresse en les incitant à chercher la science dans le Coran", s’inquiète un chercheur. Surtout que le concordisme est une prédication qui ne porte pas son nom, une sorte de "daâwa new wave" qui, sous le manteau de la science, justifie l’application de la Charia. C’est le cas, par exemple, lorsque Zaghloul Ennajar décrète que les femmes sont plus exposées aux rayons ultra-violets que les hommes. Il en déduit naturellement que les femmes doivent se voiler pour se protéger des rayons misogynes. Même topo sur l’héritage où nos gourous nous font la démonstration que la femme a scientifiquement ce qu’elle mérite, et qu’il n’y a donc aucune inégalité entre hommes et femmes sur cette question (...)

"Au cours des années 1970, avec l’arrivée du wahhabisme et des télévisions, le concordisme prend une dimension considérable. Il n’y a pas que des sites Internet, mais des institutions aussi, en Egypte et en Arabie Saoudite", expliquait Faouzia Farida Charfi en 2013. Au fil des années, le wahhabisme a étendu sa toile sur le Maroc aussi, sous couvert de concordisme. Les cheikhs saoudiens et égyptiens, qui foulent le sol du Maroc pour professer leur science, gravitent tous autour de la Commission internationale des signes scientifiques du Coran et de la Sunna. (...) L’une de ses missions –assumées– est de "faire en sorte que le miracle scientifique du Coran et de la Sunna soit un moyen de prédication"

Cette Commission des signes scientifiques, qui sert de bras armé dans les facultés à travers le monde musulman, a une antenne au Maroc, longtemps dirigée par le docteur en informatique Driss Kharchaf. (...) Auteur de Darwinisme entre le Coran et la science, où il réfute tout bonnement la théorie de l’évolution, l’homme diffuse ainsi la thèse créationniste défendue par les gourous saoudiens de la commission. "Dès les années 1980, j’ai commencé à travailler sur l’analyse mathématique du Coran et j’ai trouvé des choses qui n’avaient jamais encore été révélées", étale Driss Kharchaf. Exemple, "le cryptage, prisé dans le monde de l’informatique, existe dans le livre sacré. C’est avec le cryptage qu’on déchiffre Alif, Lâm, Mîm" (...)

Qu’à cela ne tienne ! Kharchaf a été récompensé par la commission mecquoise pour l’ensemble de son œuvre en se voyant confier une chaire, créée au sein de l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah à Fès. Une chaire baptisée sobrement ‘Al îjaz al îlmi dans le Coran et la Sunna et le développement personnel’. "Nous l’avons créée en 2010 en coordination avec la Commission des signes scientifiques dans le Coran et l’aide de l’université de Fès", reconnaît son acolyte Saïd El Maghnaoui, successeur de Kharchaf à la tête de la chaire et qui enseigne les études islamiques à la faculté des lettres.

Il s’agit d’une chaire mobile qui s’adresse aux étudiants comme aux chercheurs dans plusieurs villes, principalement à Fès, Tanger, Tétouan et Marrakech. Des dizaines d’événements sont organisés dans le cadre de cette chaire. Il faut dire que l’expansion de la daâwa concordiste à travers l’enseignement universitaire est un des objectifs fondamentaux de la commission internationale basée en Arabie Saoudite.

Et cela marche de plus en plus au Maroc. Preuve en sont les sollicitations qui pleuvent sur Driss Kharchaf. "Après mon départ volontaire de la faculté d’Agdal, à Rabat, on m’a demandé de donner des cours de concordisme, ce que je faisais bénévolement", dit-il. Et ce n’est pas tout : la Commission des signes scientifiques dans le Coran et la Sunna ambitionne depuis sa création de faire du concordisme un enseignement académique reconnu par les universités au même titre que les mathématiques, la biologie et la physique.

Au Maroc, l’engouement pour les conférences aux thèses concordistes données aux étudiants et aux chercheurs a poussé Saïd El Maghnaoui a réunir une équipe d’enseignants et d’inspecteurs pour concocter des manuels parallèles à ceux de l’Education nationale (...)

Cet entrisme aux teintes wahhabites ne semble pas alerter le département de l’Enseignement supérieur et encore moins le ministère des Habous. Le Conseil supérieur des oulémas accueille même, dans ses locaux, des activités de la chaire de l’université de Fès sur le concordisme et met la main à la poche pour héberger les conférenciers. "On a organisé récemment deux activités avec le Conseil des oulémas de Tanger, dont une en avril. On a d’ailleurs décidé d’en faire un rendez-vous annuel", se félicite Saïd El Maghnaoui.

Le thème de la rencontre est dans l’air du temps : le concordisme scientifique entre l’environnement et le Coran. "C’est en relation avec la COP22", ajoute El Maghnaoui. Quant au congrès international organisé au sein de l’université Abdelmalek Essaâdi, il est financé en partie par la commune de Tétouan et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (...)

Le îjaz trace son petit bonhomme de chemin dans les universités, les médias du pays, mais aussi dans les librairies. Lors du dernier Salon international de l’édition et du livre de Casablanca, les ouvrages concordistes représentaient la grande majorité des publications religieuses. "De plus en plus de livres traitent des signes scientifiques du Coran et leur succès va grandissant" (...)

"Au lieu de chercher du sens dans le livre sacré, on y cherche des preuves scientifiques. Et si la science se trompe, ce qui n’est pas exclu, comment justifierait-on le miracle scientifique dont on aura prouvé la véracité par le Coran ?", s’interroge Mustapha Bouhandi, chercheur et spécialiste de religions comparées (...) "Le concordisme est venu du christianisme et il a contaminé l’islam, mais il était tout à fait prêt à l’accueillir (…) Ce qui est très étrange, c’est que ce concordisme n’a jamais existé lorsque les musulmans étaient efficients", ajoute l’intellectuel tunisien feu Abdelwahab Meddeb. Une source au sein du ministère des Habous et des Affaires islamiques, qui rejette ces théories concordistes, abonde dans ce sens : "C’est la réaction des musulmans aux 19e et 20e siècles, car ils ont vu qu’ils étaient dépassés par l’Occident qui nous a colonisés, par la technologie, par la science. Ils se disent, tiens, on les a précédés, il y a tout dans le Coran. Mais le Coran est un livre de guidance et non de science."   (...)

Des vidéos de scientifiques occidentaux présentés comme cautions des miracles scientifiques du Coran tournent depuis des années sur Internet. Elles sont l’oeuvre de Abdul Majeed Zindani, l’un des fondateurs de la Commission sur les signes scientifiques du Coran et de la Sunna. Durant les années 1980, cette commission a invité en Arabie Saoudite des spécialistes dans différentes matières scientifiques, les faisant voyager en première classe avec leurs femmes. Ils étaient logés dans des palaces, recevaient des honoraires de 1000 dollars et dînaient avec des dignitaires. On a expliqué à ces scientifiques que la commission était neutre et prête à écouter les données scientifiques contredisant le Coran. Il n’en fut rien, bien au contraire. Chacun d’entre eux a dû commenter un verset à la lumière de son expertise. Guidés par Zindani, ils étaient interviewés et poussés à admettre l’inspiration divine de ce verset. L’admettre est un bien grand mot puisque plusieurs d’entre eux s’en sont tenus à des phrases passe-partout que Zindani leur a soufflées, du genre "Mohammed ne pouvait pas avoir connaissance de ces réalités à son époque". La Commission sur les signes scientifiques a distribué à grande échelle la vidéo de ces témoignages qu’elle a titrée Ceci est la vérité. Joe Leigh Simpson, professeur d’obstétrique et de gynécologie et presbytérien pratiquant, a été pris à ce piège à propos du foetus que les concordistes disent être décrit dans le Coran. Malgré ses dénégations quand il a compris la combine, son témoignage tourne toujours sur le Web (...)
http://telquel.ma/2017/07/18/miracles-scientifiques-du-coran-mythe-lassaut-universites_1554498

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14961
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  indian le Mer 19 Juil - 13:39

Des bonds scientifiques prodifigieux à chaque foi.

Comme ce le fut la dernière foi... au 19e siècle

indian

Messages : 318
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  -Ren- le Sam 29 Juil - 22:37

A priori, le premier musulman à avoir cédé aux mirages du concordisme scientifique qui faisait alors des ravages parmi les chrétiens est le cheikh Tantawi Jawhari (1862–1940) et son commentaire du Coran.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14961
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès sur les "miracles scientifiques du Coran"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum