Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Il renonce à la prêtrise pour se marier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Mer 22 Fév - 12:22

Un homme quitte sa femme. Une femme quitte son mari. Un prêtre quitte le sacerdoce. Situations devenues banales, mais souvent terribles pour le conjoint, la famille, la communauté délaissée. Peut-on se reprendre alors que l’on s’est donné ? Des fidélités successives sont-elles encore des fidélités, sans parler d’une fidélité devant Dieu ? Mais, répondra-t-on, qui êtes-vous pour jeter la première pierre ? Si seul l’engagement définitif est le plus beau des choix, le seul qui engage vraiment, il semble qu’il devienne plus difficile. Le passage de la société d’obligation à la société d’individuation le met à l’épreuve. Ajoutons que nous plaçons la « sincérité » au pinacle. Mieux vaut rompre que tromper, pense-t-on, à rebours des générations précédentes.

Un curé s’en va après avoir rencontré une femme. S’il n’est pas le premier, ce départ n’est plus évacué mais assumé par l’intéressé, qui croit y voir la volonté divine. Même son diocèse (Lyon) semble vouloir relancer le débat sur le célibat sacerdotal, puisque le cardinal Barbarin lui a ménagé un rendez-vous avec le pape (...)

On peut dire que David représente ce que l’on fait de mieux en matière de réveil missionnaire. C’est une figure charismatique. Une sorte de pasteur évangélique fait curé. Un entrepreneur de Dieu, un « leader » comme on en cherche partout sans en trouver assez. Il a révolutionné sa paroisse, suscité les conversions, parlé aux périphéries. Qu’il en soit remercié ! Mais voilà : il s’en va.

De moins en moins nombreux, en raison de la triple crise de la foi, de l’engagement et du célibat, les prêtres suscitent des attentes excessives et des déceptions en proportion. C’est un cercle vicieux. Le succès du roman de Jean Mercier, (...) Monsieur le curé fait sa crise, témoigne de ces tensions (...) Choisi et accepté en connaissance de cause, l’ascétisme sexuel et affectif n’en est pas moins « une croix », a osé reconnaître Emmanuel Gobilliard, alors recteur du Puy-en-Velay. « C’est dans la mesure où nous vivons notre célibat comme une blessure, avec humilité, et non pas comme une victoire illusoire sur la nature que nous pouvons y trouver une joie… bien plus, une fécondité », ajoutait-il cependant. En christianisme, la croix est l’arbre de vie. Ses fruits sont nombreux (...)

Dans les Églises orientales catholiques, et chez les ex-anglicans ralliés à Rome sous Benoît XVI, il y a des prêtres mariés. Certes, avant leur ordination. Mais mariés. En même temps, le célibat sacerdotal demeure un pilier que l’on ne peut abattre sans menacer l’édifice (ce n’est pas pour rien d’ailleurs que les ennemis du catholicisme s’y attaquent avec une joie mauvaise). Il en va de même pour l’indissolubilité du mariage. Si on renonce à ces deux formes de don de soi, à quoi bon l’engagement sacramentel ? L’Église latine se trouve donc devant un problème apparemment insoluble (...) Dans Amoris Lætitia, le pape offre cependant une autre perspective, invitant à ne pas s’affranchir de la loi, mais à essayer de discerner l’intelligence des situations.
http://www.lavie.fr/debats/edito/un-pretre-s-en-va-21-02-2017-80106_429.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Mer 22 Fév - 12:27

(...) Une lettre du père David Gréa lue à ses paroissiens par le vicaire général du diocèse à la messe dominicale. Un communiqué du diocèse de Lyon, précédé de peu d’un article dans le journal local Le Progrès. C’est ainsi qu’a été rendu public le départ de David Gréa en raison de « sa décision de s’engager dans la vie conjugale », selon les mots du communiqué du diocèse (...)

Le père David Gréa était curé depuis six ans de la paroisse Lyon Centre - Sainte Blandine, haut lieu de la pop louange, animée notamment par le groupe Glorious. Son entreprise de redynamisation de cette paroisse avait été couronnée de succès, au vu de la hausse de la fréquentation du lieu (...)

Des prêtres ont réagi sur les réseaux sociaux en expliquant le sens profond de leur célibat.
Spoiler:
Ainsi, l’abbé Pierre Amar, un des animateurs du Padre Blog, a insisté sur le « trésor » du célibat des prêtres pour « la grande tradition de l’Église latine ». « Voilà le sens profond de notre célibat : le prêtre se donne pour témoigner de la joie du don, à travers chaque vocation, et vous y préparer. S’il avait une femme et des enfants, ils auraient légitimement la première place dans son coeur. Avec son célibat, la priorité c’est vous ! », écrit-il.

« Nous ne jugeons pas le prêtre qui tombe », a précisé l’abbé Grosjean, également animateur du Padre Blog, indiquant sa tristesse « quand un prêtre part ». Il a cependant souligné l’exigence du célibat. Une exigence choisie librement, a-t-il rappelé. « Personne n'est obligé de devenir prêtre. » Visiblement averti des réflexes médiatiques lorsqu’il est question de près ou de loin du célibat des prêtres, il a mis en garde : « Mais par pitié, qu'on nous épargne le refrain "c'est la faute de l'Eglise, de ses règles et de ses lois". Ce serait profondément blessant pour ceux qui restent, pour ceux qui humblement, pauvrement, parfois douloureusement mais souvent joyeusement, essayent d'être fidèles à la promesse de leur ordination. »

Curé d’une paroisse de l’Emmanuel à Tours et très actif sur les réseaux sociaux, le père Jean-Baptiste Nadler a posté une image du Saint-Sacrement, avec ce commentaire : « Le célibat du prêtre est une histoire d'amour avec le Christ. Il se nourrit d'un long cœur à Cœur quotidien. »

Plus critiques, certains en sont venus à mettre en cause l’action même du père David Gréa et de tout ceux qu’il représentait.
Spoiler:
« Rendre le catholicisme "attractif" est un échec... », a commenté laconiquement Jean-Marie Le Méné, laïc, président de la Fondation Jérôme Lejeune, dans un tweet.

De son côté, le père Xavier Malle, curé de la paroisse de l’Île-Bouchard en Indre-et-Loire et membre de la communauté de l’Emmanuel a tweeté : « Toujours être prudent dans le vedettariat... Priez pour vos prêtres... ».

Au delà des questions spirituelles, Patrick Royannais, un prêtre du diocèse de Lyon a vivement critiqué la gestion de l’affaire par le diocèse sur son blog en mettant en cause la lecture de la lettre de l’ancien curé par le vicaire général et le ton de la lettre elle-même : « Pas un moment d'humble demande de pardon pour ceux qu'une telle décision blesserait, seulement louange et remerciements ! (…) Mensonge à la messe ! »

Autre son de cloche du côté du père Arnaud Alibert, assomptioniste, aumônier de l’université catholique de Lyon, voisine de la paroisse, et qui va assurer l’interim à Lyon Centre jusqu'à la nomination du nouveau curé à la rentrée de septembre 2017. Dans un texte intitulé « Bye David ! » sur son blog, ce prêtre, proche de David Gréa, écrit : « Le célibat des prêtres est un moyen riche en grâces, historiquement déterminant, pour vivre cet amour. Il n’en reste pas moins un combat, on pourrait dire un pari, non pas de chaque jour mais au moins en chaque période de vie. David aujourd’hui en est là. » Il insiste par ailleurs sur le fait que « la situation actuelle de David n’est pourtant pas un inédit ; il y en a eu d’autres et ce n’est pas non plus la dernière fois », en montrant que « le Salut que Dieu nous donne passe toujours par [l’épreuve] ».

« Ce moment de crise va nous permettre à tous dans la paroisse Lyon Centre - Sainte Blandine de nous rebrancher sur le Seigneur », écrit-il également. Dans son communiqué, le diocèse ne semble en tout cas pas remettre en cause le charisme spécifique de la paroisse : « Le diocèse souhaite que cette belle communauté poursuive son itinéraire selon ses charismes et sa vocation. »
http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/le-depart-du-pere-david-grea-suscite-de-nombreuses-reactions-20-02-2017-80089_16.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Mer 22 Fév - 18:00

Point de vue :
(...) J'ai été interpellé, en lisant la lettre du père Gréa par les deux appels qu'il dit avoir reçus.

Après avoir été "convaincu d'être appelé par Dieu", le père Gréa dit aujourd'hui qu'il "pense" que Dieu "l'appelle à vivre avec une femme". Le père Gréa a bien de la chance, il me semble, à recevoir des "appels" de Dieu pour le guider d'aussi près dans ses choix.

Mais qu'est-ce qu'un appel de Dieu ?

Quand on interroge un prêtre sur les raisons de son engagement, il est une réponse, "consacrée" pourrait-on dire, quasi-systématique : "J'ai répondu à un appel de Dieu."

Un appel. Quel appel ? Qui appelle ? Appelé à quoi précisément ?
Le mystère demeure.

Pourquoi êtes-vous devenu prêtre ? "J'ai été appelé" est une réponse qui n'épuise pas les questions. Cet appel mystérieux d'un Dieu qui "parle" directement n'a-t-il pas un petit côté "magique" ? Il participe assurément de la sacralisation du sacerdoce.

Pourtant n'y a-t-il pas dans toute vocation sacerdotale d'autres motivations, beaucoup plus rationnelles, sinon plus terre à terre ?

Si l'on regarde l'histoire de l'Église, il est incontestable que, des siècles durant, on pouvait devenir prêtre, autant, sinon davantage, pour des motivations sociales que religieuses. Chaque "grande famille", par exemple, "offrait" un fils à l'Église.

Et pour les plus modestes, la prêtrise participait aussi de l'ascension sociale. Cette dimension n'a pas totalement disparu et perdure encore en Afrique, par exemple.

Ces motivations-là n'ont rien d'indignes, loin s'en faut. Et elles ne faisaient pas de "mauvais prêtres" pour autant.

Mais, et j'en reviens au père David Gréa, faut-il convoquer le bon Dieu et un "deuxième appel" pour se marier avec une femme après avoir été ordonné prêtre ? Un deuxième appel qui sonne comme l'appel d'un premier jugement (...)
http://religions.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/02/20/qui-est-appele-17674.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  indian le Mer 22 Fév - 18:13

Pour aimer.

Toutes les raisons sont bonnes

Humble avis
Ht, Nt, Ct
David

indian

Messages : 374
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  rosarum le Mer 22 Fév - 21:04

Matthieu
19.4    Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme
19.5    et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
avatar
rosarum

Messages : 945
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  indian le Jeu 23 Fév - 3:27

rosarum a écrit:Matthieu
19.4    Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme
19.5    et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?

rien de mieux pour avoir des enfants

indian

Messages : 374
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  rosarum le Jeu 23 Fév - 21:06

indian a écrit:
rosarum a écrit:Matthieu
19.4    Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme
19.5    et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?

rien de mieux pour avoir des enfants

la question sous jacente était :

"pourquoi le clergé catholique déroge t il à cette règle générale rappelée par jésus"
avatar
rosarum

Messages : 945
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  indian le Jeu 23 Fév - 22:27

rosarum a écrit:
"pourquoi le clergé catholique déroge t il à cette règle générale rappelée par jésus"

tres simplement car ils ''pensent savoir'', ils proclament ce qu'ils considerent être vrai pour eux, sleon eux.......
alors qu'en fait...ils se sont endoctrinés,refermés, mis des oeilleres...en quelques sortes.

en fait c'est pas tres différents des nombreuses branches religieuses issus au fil des siecles de toutes les manifestations divines.

Humble avis
David

indian

Messages : 374
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Ven 24 Fév - 8:38

rosarum a écrit:la question sous jacente était :

"pourquoi le clergé catholique déroge t il à cette règle générale rappelée par jésus"
Et maintenant qu'elle est exprimée, je peux poser ma question : pourquoi ne pas avoir cité Matthieu correctement ?

Mt XIX
4 Il répondit : N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme
5 et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?
6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint (...)
10 Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier (...)
12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.


...Accuser le clergé de "déroger à la règle générale" en se basant sur le début de ce passage est malhonnête, puisque cette pratique se fonde sur la conclusion de la discussion ici rapportée.
Il est légitime d'interroger l'interprétation du passage par l'Eglise (puisque le passage se termine sur l'énigmatique "Que celui qui peut comprendre comprenne") ; mais dire que la seule explication viendrait de "l'endoctrinement" ne l'est pas.

Pour les catholiques, du fait même du passage ci-dessus, c'est bien parce qu'il existe un célibat consacré que le mariage est aussi pour nous sacrement

1618 Le Christ est le centre de toute vie chrétienne. Le lien avec Lui prend la première place devant tous les autres liens, familiaux ou sociaux (cf. Lc 14, 26 ; Mc 10, 28-31). Dès le début de l’Église, il y a eu des hommes et des femmes qui ont renoncé au grand bien du mariage pour suivre l’Agneau partout où il va (cf. Ap 14, 4), pour se soucier des choses du Seigneur, pour chercher à Lui plaire (cf. 1 Co 7, 32), pour aller au devant de l’Epoux qui vient (...)

1619 La virginité pour le Royaume des Cieux est un déploiement de la grâce baptismale, un signe puissant de la prééminence du lien au Christ, de l’attente ardente de son retour, un signe qui rappelle aussi que le mariage est une réalité de l’éon présent qui passe (cf. Mc 12, 25 ; 1 Co 7, 31).

1620 Les deux, le sacrement du Mariage et la virginité pour le Royaume de Dieu, viennent du Seigneur lui-même. C’est Lui qui leur donne sens et leur accorde la grâce indispensable pour les vivre conformément à sa volonté (cf. Mt 19, 3-12). L’estime de la virginité pour le Royaume (cf. LG 42 ; PC 12 ; OT 10) et le sens chrétien du Mariage sont inséparables et se favorisent mutuellement : Dénigrer le mariage, c’est amoindrir du même coup la gloire de la virginité ; en faire l’éloge, c’est rehausser l’admiration qui est due à la virginité ... Car enfin, ce qui ne paraît un bien que par comparaison avec un mal ne peut être vraiment un bien, mais ce qui est mieux encore que des biens incontestés est le bien par excellence (S. Jean Chrysostome, virg. 10, 1 : PG 48, 540A) ; cf. FC 16).
http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P4V.HTM

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  rosarum le Ven 24 Fév - 14:04

-Ren- a écrit:
...Accuser le clergé de "déroger à la règle générale" en se basant sur le début de ce passage est malhonnête, puisque cette pratique se fonde sur la conclusion de la discussion ici rapportée.
Il est légitime d'interroger l'interprétation du passage par l'Eglise (puisque le passage se termine sur l'énigmatique "Que celui qui peut comprendre comprenne") ; mais dire que la seule explication viendrait de "l'endoctrinement" ne l'est pas.
je n'ai pas parlé d'endoctrinement.
j'ai posé la question de savoir pourquoi le clergé déroge à la règle générale .
tu apportes une réponse , dont acte.

Pour les catholiques, du fait même du passage ci-dessus, c'est bien parce qu'il existe un célibat consacré que le mariage est aussi pour nous sacrement
je n'avais jamais considéré le célibat des prêtres comme un sacrement mais comme une simple règle propre à l'Eglise catholique vu que ce célibat n'existait pas dans l'église primitive.
en tant que règle , on peut discuter de ses avantages et de ses inconvénients autrefois et maintenant.
si c'est un sacrement, sur quoi peut porter le débat ?
avatar
rosarum

Messages : 945
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Dim 26 Fév - 3:52

rosarum a écrit:je n'ai pas parlé d'endoctrinement.
Non, en effet ; je répondais à deux messages en même temps, désolé pour la confusion induite.

rosarum a écrit:je n'avais jamais considéré le célibat des prêtres comme un sacrement mais comme une simple règle propre à l'Eglise catholique vu que ce célibat n'existait pas dans l'église primitive
Je n'ai pas dit que le célibat des prêtres était un sacrement. C'est l'ordination qui l'est, le célibat des prêtres étant une discipline propre à l'église latine.
Mais le célibat consacré, lui, existe depuis l'origine (c'est d'ailleurs l'un des points qui choquaient le plus le monde romain).

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Dim 26 Fév - 4:00

Homélie prononcée ce dimanche à Lyon :
Homélie de Mgr Emmanuel Gobilliard, 8ème dimanche du temps ordinaire.

Frères et sœurs, à nouveau cette semaine, le diocèse de Lyon a été au cœur d’une actualité douloureuse, à nouveau c’est vous qui, en premier lieu avez été heurtés, troublés, choqués même. Beaucoup d’entre vous ont exprimé leur incompréhension ou tout simplement leur tristesse. Alors, comme c’est souvent le cas lorsque nous ne savons pas trouver les mots, c’est la parole de Dieu qui vient à notre secours (...)

Dans la deuxième lecture, saint Paul nous compare à des intendants de Dieu pour nous rappeler que, comme prêtres du Seigneur, nous ne parlons pas en notre nom, que la vie que nous transmettons, c’est la vie de Dieu, que la paternité dont nous sommes les témoins, c’est celle de l’unique Père. C’est à la fois exigeant et rassurant. Exigeant parce que nous ne nous appartenons plus et notre célibat, il est celui du Christ pour vous. C’est lui qui est fidèle, c’est lui qui donne la vie, c’est lui qui nous offre le salut. Si nous ramenons tout à nous, nous essayons, tant bien que mal de nous donner et donc nous ne donnons pas grand-chose. Si notre référence, c’est le Christ, alors notre souci, notre mission, c’est de donner le Christ et nous vous donnons tout, l’espérance véritable et le salut. Ce qui est rassurant, c’est que même lorsque nous sommes infidèles, lui demeure, lui reste fidèle et la vie de Dieu ne vous manquera pas. Pourtant, c’est normal que vous éprouviez un sentiment d’abandon et d’incompréhension. Mais je vous invite à ne pas juger, seul Dieu connait le cœur de l’homme et la responsabilité de chacun. D’ailleurs nous-mêmes, évêques et prêtres nous avons notre part de responsabilité lorsque l’engagement de l’un d’entre nous ne va pas jusqu’au bout (...)

Le célibat est un don qui nous rend plus disponibles, comme le dit le texte, mais ce cadeau manifeste que le seul vrai cadeau, c’est Dieu lui-même qui doit être aimé plus que tout. Dès que nous avons fait ce cadeau, nous ne nous appartenons plus ; notre cœur, notre corps ne nous appartiennent plus. Et quelle joie ! La société y voit parfois un asservissement, une frustration ou une règle insensée…

Si nous le faisons pour nous-mêmes, pour nous servir, pour servir notre bien-être, notre gloire ou notre satisfaction, nous sommes esclaves de nous-mêmes, de notre égoïsme, de nos passions. Si nous sommes l’oreille du Christ qui écoute et compatit, la bouche du Christ qui pardonne et redonne une espérance, si nous sommes sa main qui bénit et relève, si notre carburant c’est les autres, leur bonheur profond, alors, non seulement ils reçoivent par nous la vie de Dieu, mais en plus, nous en recevons une grande joie et notre vie de prêtre trouve tout son sens. Et c’est vrai de toute vie, pas seulement de la nôtre (...)

Il me semble qu’il y a une spécificité du célibat des prêtres diocésains. Souvent, dans la vie religieuse, le célibat est vécu dans un vis-à-vis avec Dieu. Certes nous sommes aussi appelés à prendre de longs temps avec le Seigneur et notre don se nourrit de ce contact fréquent avec lui, mais il est plus juste de dire que notre célibat, c’est celui du Christ et donc que nous devons le vivre avec Jésus, pour vous. Ce n’est pas seulement à Dieu que nous sommes redevables, mais à vous. C’est un peu ce qu’exprime la deuxième lecture : nous sommes des auxiliaires du Christ. Nous l’aidons à témoigner de l’amour inconditionnel de Dieu pour chacun de vous, et particulièrement pour ceux qui en ont le plus besoin, qui sont malaimés, rejetés, ceux qui souffrent et qui perdent l’espérance (...)
:arrow: la suite de cette homélie magnifique sur http://lyon.catholique.fr/?Notre-celibat-c-est-celui-du

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  lhirondelle le Mer 1 Mar - 12:57

Ce qui m'a choquée dans les commentaires lus plus haut c'est le "prions pour un prêtre qui tombe"
Pardon ?
Un homme qui assume ses choix plutôt que de vivre cachément en concubinage, comme tant d'autres, c'est un "prêtre qui tombe" ?!
S'il suit la procédure romaine, il restera dans les rails, il n'aura rien fait de "peccamineux".
-Ren- a écrit:
Je n'ai pas dit que le célibat des prêtres était un sacrement. C'est l'ordination qui l'est, le célibat des prêtres étant une discipline propre à l'église latine.
Mais le célibat consacré, lui, existe depuis l'origine (c'est d'ailleurs l'un des points qui choquaient le plus le monde romain).
Euh ... depuis l'origine ? Il faudrait donne des exemples, parce que là, je ne vois pas. Célibataire, oui Paul, je pense, mais "consacré" comme on l'entend maintenant O.o
On parle quand même d'évêque époux d'une seule femme. St Hilaire était marié et avait une fille.

Avant le IIIe siècle l'Eglise ordonne des hommes mariés et des prêtres se marient.
Après on ne changera plus d'état après l'ordination. Et il faudra des siècles pour que l'obligation du célibat soit imposée à tous les prêtres.
Le coup de "on a toujours fait comme ça", ça ne passe pas. Je n'ai malheureusement plus mes sources sous les yeux pour les citer, mais j'ai lu ça dans une Histoire de l'Eglise écrite par un prêtre.
avatar
lhirondelle

Messages : 183
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 54
Localisation : Belgique francophone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  -Ren- le Mer 1 Mar - 19:21

lhirondelle a écrit:Euh ... depuis l'origine ? Il faudrait donne des exemples, parce que là, je ne vois pas. Célibataire, oui Paul, je pense, mais "consacré" comme on l'entend maintenant O.o
Oui, je m'aperçois grâce à toi que j'ai été un peu vite dans ma formulation, merci :jap:
Je n'ai pas dit que les prêtres étaient célibataires depuis l'origine, nous sommes bien d'accord que c'est une spécificité latine.
Ce que je voulais dire, c'est la notion de célibat pour Dieu (ou d'abstinence dans le couple) existe dès les premiers temps du christianisme, les choses "s'organisant" par la suite.

Un exemple daté de 177 : "vous trouverez même parmi nous un grand nombre d'hommes et de femmes qui vieillissent dans le célibat, pour rester plus étroitement unis à Dieu. Si donc nous pensons que la virginité et l'état du célibat nous rapprochent davantage de Dieu, et que la volupté et la pensée même du mal nous en éloignent, à combien plus forte raison ne devons-nous pas détester des actions dont l'idée seule nous fait horreur"
http://remacle.org/bloodwolf/eglise/athanagore/apologie.htm

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15160
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il renonce à la prêtrise pour se marier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum