Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Message  -Ren- le Jeu 24 Nov - 5:30

J'ai beau n'avoir aucun intérêt pour la primaire du grrrrrrrrand parti de Droâte, difficile de passer à côté du dérapage de Fillon hier :
F.Fillon a écrit:« Il faut combattre l’intégrisme musulman, et il faut le combattre comme d’ailleurs dans le passé, je le rappelle on a combattu une forme d’intégrisme catholique ou comme on a combattu la volonté des Juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la république française »
...bon, Môssieur nous a déjà prévenu qu'il voulait "enseigner le récit national à nos enfants" ( https://www.fillon2017.fr/2016/09/01/tribune-rentree/ ) ; hier, il nous montre que ce récit est visiblement une réécriture de l'Histoire en fonction de la subjectivité des hommes politiques...

Réaction du Grand Rabbin de France :
Le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, s’est entretenu par téléphone avec François Fillon, au sujet des propos qu’il a tenus ce matin sur Europe 1, au micro de Jean-Pierre Elkabbach.

Il a réaffirmé l’attachement des Français de confession juive à la France et à ses valeurs et leur souci d’intégration à la société française. Haïm Korsia a également souligné que le communautarisme juif qui a pu exister jadis, n’était en rien le fait ni le choix des citoyens de confession juive, mais la conséquence de la non- acceptation par la société française d’alors de leurs semblables.

Le Grand Rabbin de France a par ailleurs rappelé le rôle du Grand Sanhédrin mis en place par Napoléon en 1806, qui n’est autre que la proclamation de la garantie de pouvoir vivre le judaïsme dans le respect des lois de la République.
http://www.tribunejuive.info/france/francois-fillon-dans-le-passe-lintegrisme-des-juifs

Tentative de Fillon pour se défendre hier après-midi :
Depuis ce matin, certains essayent d’exploiter une phrase que j’ai prononcée sur Europe 1. Il n’a jamais été dans mon intention de remettre en cause l’attachement de la communauté juive de France à nos valeurs communes et au respect des règles de la République. Cet attachement est ancien et sincère, je le sais. Je déplore donc qu’en cette fin de campagne certains aient osé instrumentaliser mes propos.
...ben voyons, "c'est la Fôte aux autres"... surtout pas la sienne...
Il aurait mieux fait de lire un manuel d'Histoire avant d'ouvrir la bouche sur Europe 1

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15163
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Message  -Ren- le Jeu 24 Nov - 5:46

Un peu d'Histoire, donc...
P.Cabanel a écrit:Est-ce que la loi de 1905 a été appliquée avec plus de difficultés dans les régions protestantes ?
Non, c’est l’inverse. La laïcité a été très bien accueillie par les deux principales minorités religieuses de l’époque : les protestants et les juifs, qui avaient tout à espérer de la laïcité. Ils savaient de par leur histoire que l’alliance du pouvoir politique, de la monarchie et de la religion catholique avait été un danger. Dès lors que la République est devenue laïque, les protestants et les juifs ont eu le sentiment d’être arrivés en terre promise. C’était la garantie d’un vrai pluralisme, d’une vraie tolérance au meilleur sens du terme. D’une vraie égalité de droits et de devoirs avec le très puissant groupe majoritaire catholique. Il y a eu une sorte de noce entre les deux minorités et la laïcité (...)
http://www.lamarseillaise.fr/gard/societe/52725-patrick-cabanel-la-laicite-n-est-pas-et-n-a-jamais-ete-une-machine-anti-religieuse

P.Cabanel a écrit:Il y a un parallèle assez évident entre le refuge huguenot et la diaspora juive. Tous deux évoluent dans une dimension géographique qui n’est jamais celle d’un seul pays, tous deux sont également caractérisés par un exil permanent. A l’instar des juifs, les protestants ont toujours été dans une situation minoritaire, leur nombre n’ayant jamais dépassé 10 % de la population totale du pays. Ces deux minorités ont fait, pendant des siècles, la même expérience psychologique et métaphysique du rapport au pouvoir, à la majorité, à la normalité et à la clandestinité. Partant de là, j’ai cherché à savoir si ces analogies avaient débouché sur des affinités électives dont on retrouverait des traces dans l’histoire (...)

Pour l’illustrer, on peut s’en tenir à deux exemples classiques. Le premier, c’est l’affaire Dreyfus. L’envoi au bagne du jeune capitaine d’origine juive ne serait en effet sans doute pas devenu un scandale public sans l’intervention d’un petit noyau d’individus qui ont d’emblée pris fait et cause pour l’accusé. Parmi ces premiers militants, on dénombre certes quelques juifs, dont le frère du capitaine, ainsi qu’un député républicain (Joseph Reinach). Mais ils sont très vite rejoints par des protestants (...)

Parce qu’aux yeux des protestants de France, ce qui arrive alors au capitaine Dreyfus, c’est une répétition de l’affaire Calas (...) La seule différence, c’est que, cette fois, ce n’est pas un protestant, mais un juif qui se trouve dans le rôle de la victime innocente broyée par l’appareil judiciaire. Et le retour de cette injustice, que les protestants ont vécue dans leur chair collective, leur est tout à fait insupportable (...)

Lorsque s’installe le régime de Vichy, les protestants vont, là encore, se mobiliser plus vite que les autres contre l’antisémitisme. De ce refus de principe, ils sont ensuite passés à des formes de résistance plus concrètes. Et, comme lors de l’affaire Dreyfus, s’ils ont fait ce choix, ce n’est pas tant parce qu’ils auraient été plus courageux ou plus lucides que leurs concitoyens mais parce qu’ils pensaient avoir quelque chose en commun de fondamental avec les juifs : cet habitus minoritaire, comme diraient les sociologues (...)

L’instauration de la IIIe République, dans les années 1877-1882, donne lieu à une véritable révolution culturelle : une idée nouvelle, qui est précisément celle de la laïcité, s’impose, et le personnel qui la sert est fortement renouvelé. Des centaines de magistrats et de hauts fonctionnaires, dans leur immense majorité catholiques, sont révoqués. D’autres refusent de servir un régime honni, ce qui crée un vide au sein de l’appareil d’Etat. Il sera largement comblé par des protestants et des juifs, capables de fournir des élites immédiatement disponibles pour le service de l’Etat. Du coup, dans les années suivantes, les protestants et, dans une moindre mesure, les juifs, sont fortement surreprésentés au niveau des grands administrateurs, des préfets et même des hommes politiques (...)
http://www.unige.ch/campus/campus120/invite/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15163
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Message  Emmanuelle78 le Jeu 24 Nov - 22:35

Mais tu sais quand on a déjà eu "l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire", on peut s'attendre à tout...

C'était pas le même? Ah oui?

Emmanuelle78

Messages : 87
Réputation : 2
Date d'inscription : 20/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Message  -Ren- le Ven 25 Nov - 16:30

(...) Fillon n’est pas antisémite, pas plus que Juppé n’est islamiste. Mais l’histoire n’est pas moins horrible, concernant nos dirigeants. Elle atteste l’inculture historique et la désinvolture afférente d’un homme d’Etat ; mais pas seulement la sienne : si l’on cherche des éléments de déclin, en voilà un (...)

Fillon ne pensait pas à mal. Il voulait dire au contraire qu’avec les musulmans, ça pourrait s’arranger, puisque les juifs eux-mêmes, et les catholiques… Il n’a fait que reprendre un cliché coutumier du débat français, qui traîne depuis que la question musulmane occupe nos dirigeants. Il faudrait tordre le bras aux musulmans, pour qu’ils se plient à l’Etat, comme on a tordu le bras à l’Eglise catholique et aux juifs. A la fin du mois d’août, à Chatou, Alain Juppé avait dit exactement la même chose (...) Prônant la convocation d’une assemblée de notables mahométans, pour que soit signé « un accord solennel entre la République et les représentants de leur culte », Juppé affirmait : « Le moment est venu d’apporter des réponses précises aux questions que se posent beaucoup de Français. Nous l’avons fait avec les juifs au début du XIXe siècle à l’initiative de Napoléon. La IIIe République l’a fait avec l’Église catholique au début du XXe siècle, non sans violence parfois. Nous devons le faire aujourd’hui avec les Français musulmans. » (...)

Les événements auxquels se réfèrent nos deux conquérants de la droite se situent, concernant les juifs, en 1806. Revenant de sa victoire d’Austerlitz, Napoléon passe par Strasbourg où un préfet et des notables viennent se plaindre des juifs, réputés usuriers, et qui prendraient le contrôle du département. L’Empereur adhère à l’opinion antisémite, qui s'exprime aussi à Paris. Il revient sur l’acquis de 1791: « Les juifs ne sont pas dans la même catégorie que les protestants et les catholiques, dit-il devant le Conseil d’État. Il faut les juger d'après le droit politique, et non d'après le droit civil, puisqu'ils ne sont pas citoyens. » Il décide de les réformer. Annulant leurs créances, il les convoque en « assemblée des notables » puis en « grand Sanhédrin », à vocation religieuse, pour les soumettre à sa volonté.

Pris dans ce chantage, conscients qu’ils peuvent perdre l’égalité qu’on leur accordait quinze ans plus tôt, les notables israélites répondent à des questions baroques : « Est-il licite aux juifs d'épouser plusieurs femmes ? Aux yeux des juifs, les Français sont-ils leurs frères ou sont-ils des étrangers ? » L’affaire se termine le moins mal possible. On applique aux juifs quelques lois d’exceptions —leur interdisant notamment d’échapper à la conscription, contrairement à leurs compatriotes— mais on les confirme français (...)

Evidemment, Juppé, avec ses « questions que les Français se posent », et Fillon, avec ses juifs qui voulaient vivre contre la République, n’y connaissent rien. Ils adhèrent paresseusement à une fable nationale. Ils mélangent un peu tout. Fillon doit avoir des réminiscences gaulliennes, du temps où l’on reprochait aux juifs une possible « double allégeance », entre la France et Israël. Tout ceci n’a plus grand sens aujourd’hui, quand les allers-retours entre Paris et Tel-Aviv sont une habitude, et quand les victimes juives du terrorisme, ici, sont enterrées à Jérusalem. Nos politiques évoquent, dans un pas fluide et contradictoire, le mythe d’une France tenue qui a cessé d’être, si elle a jamais existé (...)

Il n’y a jamais eu de séparatisme communautaire juif que la République ait eu à combattre. Et au demeurant, la volonté de juifs, aujourd’hui, de vivre selon des règles religieuses strictes et précises, voire excluantes, n’est pas anti-républicaine (...)
http://www.slate.fr/story/129452/juifs-fillon-inculture-historique (à lire aussi, la suite sur le révisionnisme vis-à-vis des cathos)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15163
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Message  -Ren- le Sam 26 Nov - 9:33

Réaction d'E.Benbassa :
François Fillon ne connaît rien à l'histoire des juifs (...) Jusqu'à la Révolution française, les juifs ont vécu en groupe fermé car ils n'avaient pas d'autre solution.

En 1791, devenus des citoyens français, les juifs ont entamé un grand mouvement d'intégration. Ils ont envoyé leurs enfants dans les écoles de la cité (...) Leur intégration a pris quasiment un siècle. Si bien que lorsque l'affaire Dreyfus éclate, en 1894, les juifs prennent majoritairement position pour la République, contre Dreyfus. Jusqu'au 'J'accuse' de Zola, ils ont cru que Dreyfus avait trahi la République (...) Durant la Seconde Guerre mondiale, les juifs ont été trahis par la République car il y a eu Vichy et les 73.000 juifs morts en déportation (...)

Je ne crois pas que François Fillon ait prononcé cette phrase de manière calculée, pour amasser les voix de ceux qui nourrissent des préjugés (...) mais cela témoigne d'une grande méconnaissance.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-primaire-droite/20161124.OBS1676/francois-fillon-ne-connait-rien-a-l-histoire-des-juifs.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15163
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des juifs de France : dérapage de Fillon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum