Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

"Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Jeu 29 Sep - 20:19

Demat !

Tout le monde ne parlant que de ça sur le fil d'actualité FB, suis curieux de savoir si certains ici ont regardé cette émission hier soir ?
Elle est en replay sur http://www.6play.fr/dossier-tabou-p_6188/L-islam-en-France-la-Republique-en-echec-c_11609230
...mais j'ai pas trop envie de me taper une telle émission :caf:

Sujet explosif ce soir sur M6. La chaîne lance en prime time un nouveau magazine animé par Bernard de la Villardière et baptisé "Dossier Tabou". Produit en interne, ce premier numéro aura pour titre "L'islam en France : la République en échec" (...)

Le reportage dénonce par exemple l'influence de l'UOIF, Union des Organisations Islamiques de France, présentée comme l'antenne française des Frères musulmans. Il souligne aussi le problème de la formation des imams en France mais aussi celui de la radicalisation dans les prisons françaises. Au travers d'une visite édifiante de la prison de Fresnes, "Dossier Tabou" dénonce notamment l'opacité et l'inefficacité des centres de déradicalisation (...)

Le reportage s'en prend à la passivité, voire à la complicité de certains élus locaux qui, désireux de se faire bien voir d'électeurs de confession musulmane, ferment les yeux sur certaines pratiques, collaborent carrément à l'implantation d'un islam salafiste, ou tout simplement finance le culte, allant ainsi à l'encontre du principe de laïcité.

Dans ce domaine, Bernard de La Villardière donne notamment l'exemple de la mairie du 18e arrondissement de Paris mais aussi celui de Sevran, dont le maire, le médiatique Stéphane Gatignon, est interrogé dans le reportage. C'est d'ailleurs dans cette ville que Bernard de La Villardière et son équipe sont agressés par un groupe d'individus inconnus alors qu'ils interrogent un imam (...)
http://www.ozap.com/actu/-dossier-tabou-bernard-de-la-villardiere-agresse-pendant-le-tournage/508291

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Jeu 29 Sep - 20:27

Dans «Dossier tabou», la star de M6 Bernard de la Villardière se vante d'explorer les grandes questions qui suscitent la controverse et divisent l'opinion au sein de la société française (...)

Se défendant de tout sensationnalisme, le présentateur vedette de M6 explique vouloir avant tout «faire de l'image, de la télévision ... ». «Si les Français sont inquiets d'un certain islam, c'est que la République n'a pas fait son travail [...] il existe notamment des financements de puissances étrangères par des moyens détournés», explique-t-il.

Bernard de la Villardière parle également d'un tabou généralisé au sein des institutions d'Etat à propos de la question. Ainsi, «A Sevran [Seine-Saint-Denis] ça n'a pas été facile de tourner [...] certaines institutions, comme les hôpitaux, ne nous ont pas permis de planter nos caméras» (...)

Si pour certains, l'émission manque totalement d'objectivité, voire, fait la promotion d'une certaine forme d'islamophobie, d'autres y voient une démarche quasi-noble visant à réveiller le gouvernement qui, à travers ses actions n'a montré que très peu d'intérêt à traiter ces questions cruciales jusqu'au bout.

Aussi, sur les réseaux sociaux, les Internautes ont déchaîné leurs passions à la vue du premier volet (...) Sur Twitter, de nombreux internautes ont par exemple été choqués d'entendre un imam justifier les relations sexuelles avec des mineurs, pratique qui serait selon eux, conforme à la religion musulmane. D'autres ont été scandalisés de voir les représentants de l'UOIF (Union des organisations islamiques de France) faire des déclarations clairement homophobes.

Au sein de la sphère politique, le bras droit de Marine Le Pen a réagi à l'émission en préconisant carrément la dissolution de l'UOIF.

De nombreux internautes ont vu dans la façon de Bernard De La Villardière d'aborder le port de la barbe, une forme de stigmatisation délibérée, rappelant que cette pratique ne se cantonnait pas à la communauté musulmane.

La question des revendications communautaires dans le service public, notamment à l'hôpital, où certains musulmans refusent les soins sous des prétextes religieux selon l'émission, a également déchaîné les passions sur la toile (...)
https://francais.rt.com/france/26984-dossier-tabou-m6-bdlv-controverse

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Idriss le Jeu 29 Sep - 21:26

"Dossier Tabou" sur l'Islam: Pour le maire de Sevran, "Bernard de la Villardière manipule tout le monde"

mercredi 28 septembre 2016

http://oumma.com/223709/dossier-tabou-l-islam-maire-de-sevran-bernard-de-vill
avatar
Idriss

Messages : 3583
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Idriss le Jeu 29 Sep - 21:33

D'autres ont été scandalisés de voir les représentants de l'UOIF (Union des organisations islamiques de France) faire des déclarations clairement homophobes. Au sein de la sphère politique, le bras droit de Marine Le Pen a réagi à l'émission en préconisant carrément la dissolution de l'UOIF.

Chiche , mais on dissout aussi les associations catho intégristes homophobes issues de la facho-sphère ou de la manif pour tous . Bref une bonne parti du fond de commerce du FN !
avatar
Idriss

Messages : 3583
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Jeu 29 Sep - 22:05

As-tu eu la patience de regarder ce truc ?

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Ven 30 Sep - 6:56

(...)Le maire Stéphane Gatignon a réagi sur RMC en amont de la diffusion des images. Il a dénoncé le caractère « racoleur » du travail de Bernard de La Villardière qui s’est plaint d’avoir été malmené par des habitants de Sevran. Référence faite à une scène - gardée au montage - le montrant être pris à partie par un groupe de jeunes présenté comme... « un mélange de salafistes et de dealers de drogue ». L'édile a deploré la provocation de l'équipe sur les lieux pour expliquer le moment (...)

Bernard de La Villardière n'a pas hésité à donner la parole à Sofiane Zitouni pour parler du lycée Averroès à Lille. Pourtant, l'ex-professeur a été condamné en mai dernier pour diffamation en appel après avoir accusé le lycée de promouvoir l'islamisme et l'antisémitisme.

Autre protagoniste du reportage, l’humoriste Samia Orosemane n'a pas tardé à réagir, déclarant s’être sentie flouée par le journaliste. Elle raconte sur Facebook qu’elle a été contactée il y a six mois par « une équipe d’une chaîne grand public qui souhaitait mettre en avant un panel de musulmans, pour en montrer les multiples facettes et la diversité ». Comme à diverses reprises par le passé, la comédienne a accepté d’ouvrir les portes de sa salle de spectacle et de son appartement à l’équipe de télévision. Elle affirme ne pas avoir été prévenue que Bernard de La Villardière ferait partie du tournage et qu'elle a été prise sur le fait accompli (...)
http://www.saphirnews.com/DossierTabou-un-reportage-racoleur-sur-l-islam-largement-denonce_a22985.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Ven 30 Sep - 16:26

(...) Le métier doit composer avec une réalité : en banlieue, le journaliste traîne une image violente. A bien des égards, il est perçu comme «une caillera». Un roublard, plus ou moins inconscient quand il écrit ou monte ses sujets, surtout depuis que le traitement médiatique des quartiers populaires est cannibalisé par la question identitaire, laquelle fait oublier toutes les autres. Celle-ci accentue les dérives terminologiques et les raccourcis, avec lesquels les quartiers populaires doivent composer depuis longtemps déjà.

Ce ne sont pas les décennies d’approximations qui interrogent le plus -un journaliste peut se planter de bonne foi- mais ce réflexe qui perdure : une frange de confrères est persuadée de savoir mieux que les banlieusards (ou les musulmans, puisque tout s’entrechoque), ce qui se passe chez eux. Ils éludent les nuances et les contextes, qu’ils trouvent tantôt trop Bisounours, tantôt en décalage avec leurs certitudes. Ils sous-estiment la complexité des problématiques, qu’ils croient pouvoir entremêler pour frapper plus fort, quand chacune d’entre elles mériterait un traitement spécifique. Il n’est surtout pas question d’éviter les sujets trop casse-gueule -la pire chose- mais simplement d’être au point sur la méthodologie : quand on mélange tout sans les précautions d’usage, sans pédagogie, un documentaire bascule dans le divertissement. Ce premier épisode de Dossier tabou est la somme de tous ces écueils, qui est simplement une pièce de plus dans la machine à simplifier et brider la réflexion. Même l’intitulé de la série montre qu’il y avait tromperie sur la marchandise. Car s’il y a une thématique sur laquelle il n’y a aucune censure, c’est bien l’islam.
http://www.liberation.fr/france/2016/09/29/ce-n-est-pas-une-methode-monsieur-de-la-villardiere_1515068

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Sam 1 Oct - 12:11

Ancienne conseillère régionale d'Ile-de-France, Céline Pina avait dénoncé, en 2015, le salon de «la femme musulmane» de Pontoise. Elle a récemment publié Silence Coupable (éditions Kero).

Pour son premier volet, Dossier tabou, diffusée ce mercredi 28 septembre 2016 sur M6, a choisi l'islam. En fait il sera surtout question d'islamisme dans cette émission. Le ton est donné d'emblée par le sous-titre qui accompagne la thématique choisie: «L'échec de la République» (...)

Bernard de la Villardière a osé... osé montrer les arrière-boutiques pas très propres, pas très nettes d'un soi-disant Islam de France où l'on concocte le détricotage de la République, osé montrer que cet islam de France n'a en fait rien de français, car encore entièrement lié idéologiquement, culturellement et financièrement au monde arabo-musulman. Osé montrer le laxisme aveugle de la bien mal nommée puissance publique: un ministère de l'Intérieur incapable de recenser les mosquées de France, un maire englué dans des pratiques clientélistes et dans le déni, des élus brandissant l'argument du culturel pour mieux financer le cultuel…

Un déni qui favorise la montée de l'emprise de l'islamisme radical sur certains territoires

Tout ce que dénoncent sans relâche les lanceurs d'alerte trouvait ici une cinglante illustration. Il n'était pas question d'y stigmatiser les musulmans dont une récente étude a montré que la plupart d'entre eux étaient intégrés et acceptaient tout à fait les lois de la République, mais de montrer qu'à force de faire le lit aux islamistes, on leur donne un pouvoir d'influence et de prescription qui place des quartiers entiers sous leur coupe et leur permet d'ensemencer de plus en plus de têtes, sous l'œil complaisant de ceux qui devraient incarner, au contraire, les lois et idéaux de notre République.

Oui, il fallait oser faire cette enquête car, depuis quelque temps, tout se passe comme si les médias étaient anesthésiés sur la question de l'Islam, ou pour le moins gênés. Il suffit de voir avec quelle complaisance les chiffres inquiétants de l'étude de l'IFOP sur la situation des musulmans de France ont été exploités sous le doux titre «Un islam de France est possible…» alors qu'on y apprend que presque 28% des musulmans sont pour la charia.

Ce n'est pas si souvent que la télévision montre les tristes sires liés à l'islam le plus rigoriste sous leur vrai jour, ce n'est pas si souvent que l'on voit le salafisme, le wahhabisme avoir pignon sur rue, organiser des conférences où des imams antisémites, homophobes, sexistes défient la République en défendant le séparatisme culturel, le port du voile, la mort pour les homosexuels, la voie des armes, voire la pédophilie. Et ce, sous le regard même des pouvoirs publics (...)

L'agression dont a été victime Bernard de la Villardière fait passer un message subliminal fort : Ici, c'est chez nous ; les maîtres, c'est nous ; L'espace public et la loi, c'est nous.

La mosquée devant laquelle se passe cette scène est tout simplement surnommée «Mosquée Daesh» par la population, qui réclame en vain sa fermeture. Le propriétaire des lieux, Dhaou Meskine, est un homme sulfureux. En 2006, lorsqu'il était secrétaire général du Conseil des imams de France, il a été interpellé avec seize autre personnes dans le cadre d'une enquête sur le financement du terrorisme islamiste.

Ce n'est pas si souvent que la télévision montre comment le clientélisme communautaire d'un maire, ici Stéphane Gatignon à Sevran, mène aux pires atteintes à la laïcité. Alors que dans cette ville, de nombreux gamins sont partis terminer leur jour en kamikase ou en soldat de l'Etat islamique en Syrie ou en Irak, la complaisance du maire va jusqu'à louer pour une somme dérisoire un terrain municipal pour héberger une école coranique sans agrément (...) Pour avoir voulu tester la réalité du respect de la nature des différents espaces, laïques et sacrés dans le même lieu, le présentateur se fera expulser par le représentant de la mosquée de la partie pourtant officiellement laïque et publique.

Ce n'est pas si souvent que l'on donne la parole à Mohamed Louizi, ancien Frère musulman, ou Soufiane Zitouni, ancien professeur au Lycée Averroès de Lille qui témoignent, par leur vécu, de la progression de l'emprise des frères musulmans sur la communauté musulmane dans certains territoires, avec un seul objectif à la clé: l'islamisation de la France. Tous deux révèlent les véritables objectifs des structures auxquelles ils ont appartenu ; tous deux sont persécutés au quotidien et attaqués en justice pour avoir dénoncé le double langage des islamistes.

Enfin David Vallat, jihadiste repenti et auteur de Terreur de jeunesse, analyse le prêche d'un prédicateur intégriste et la façon dont il installe un discours de victimisation pour attiser la haine de ses jeunes auditeurs : logique de persécution décrivant la France comme raciste et anti musulmane, rejet de la société et exacerbation des particularismes religieux pour les amener à revendiquer un séparatisme absolu (même ses fenêtres ne doivent pas donner sur l'habitat d'un «mécréant»), hystérisation des interdits pour mieux les isoler et les vouer à l'exécration de ses voisins et à la haine de ses compatriotes. L'épisode est instructif et pour ceux qui ont eu à affronter ce type de prêcheurs et leurs adeptes, ces éléments de langage sont récurrents…

La réaction face à un tel brûlot ne s'est pas fait attendre et le journal 20 minutes a immédiatement sorti un article pour indiquer dans un raccourci saisissant que cette émission avait «scandalisé» les téléspectateurs… Le procédé du pseudo-journaliste auteur de ce tract militant sous couvert d'«enquête journalistique» est un classique du genre. Il commence à mettre en scène des tweets produits par des dirigeants du FN: David Rachline, Florian Philipot, cite Marion Maréchal-le Pen… Le message: tous ceux qui ne conspuent pas l'émission sont des suppôts de l'extrême droite.

Des milliers de tweets de citoyens anonymes et pas du tout inféodés à l'extrême-droite, qui ont envahi les réseaux sociaux pour dire leur soulagement de voir reconnu ce qu'ils vivent au quotidien et témoigner du caractère emblématique des situations évoquées, il n'est pas fait mention. A croire que quand un hashtag explose tous les records, il ne peut être le fait que la mobilisation des militants frontistes…

Ensuite pour faire croire que l'enquête est exhaustive, d'autres tweets sont produits, très violents envers l'émission, émanant de personnes «anonymes», dont le journaliste ne prend jamais la peine de dire qui elles sont alors que certaines sont loin d'être anodines ou connues pour leur soutien à l'islamisme : c'est le cas de Madjid Messaoudène, inénarrable élu de St Denis qui pense que les descentes de policiers menées pour arrêter les terroristes des attentats de Paris réfugiés dans sa ville sont stigmatisantes et islamophobes. C'est la reproduction d'un tweet de Christophe Conte, journaliste aux Inrocks, chargé de tirer à vue sur les affreux réactionnaires que sont tous ceux qui refusent le politiquement correct pour assumer leur parole… Tweeter ce qui leur chante est tout à fait du droit de ces personnalités, en revanche présenter comme des lambdas des personnalités du microcosme parisiano-médiatique ou des militants soutenant les islamistes est une faute de la part du journaliste…

Celui-ci d'ailleurs ne s'en tient pas là: quand il parle de la contre-émission initiée à l'occasion par Sihame Assbague et Widad Kefti, présentées comme militantes anti-racistes, il oublie de dire que la première est organisatrice du fameux camp décolonial interdit aux blancs, est une des apologues du «racisme d'état», qui voit dans l'Etat d'urgence la marque non d'une réponse aux attentats mais de la détestation des musulmans et est proches du parti des indigènes de la République. Un parti raciste dont la porte-parole a écrit un livre dont le titre est à lui seul tout un programme: «les blancs, les juifs et nous». Elle y évoque ses allégeances: «J'appartiens à ma famille, à mon clan, à ma race, à l'Algérie, à l'Islam» sa haine des juifs, de la «blanchité» ou de l'homosexualité et n'a jamais été désavouée par aucun militant de l'organisation, vu qu'elle ne fait qu'y diffuser l'idéologie de son mouvement. Quant à Widad Kefti, elle relaie complaisamment les initiatives de Sihame Assbague, dont elle est un des porte-voix. Elle aussi ne voit que par le biais de la race et de la domination de la «caste blanche» (...)

On ne s'étonnera pas également que Libération fasse un éditorial où c'est le journaliste qui devient une «caillera» qui élude la «complexité des problèmatiques», comme si la loi du plus fort n'était pas une réalité que dénoncent et subissent les habitants de banlieue et qui montre sa réalité ici. Comme s'il n'était pas «chaud» de s'aventurer dans certains quartiers quand on n'y appartient pas, que l'on soit ou non journaliste…

La dérive radical d'un certain islam qui est ici montré n'est pas une invention, elle gagne du terrain. Alors que le reportage parle avant tout de l'influence des islamistes, on le présente comme un reportage sur les musulmans pour mieux le clouer au pilori. L'amalgame n'était pas fait dans l'enquête, mais des critiques fortement idéologisés, elles, le réalisent, alimentant ce qu'elles croient dénoncer et créant un lien indissoluble entre islamistes et musulmans pour créer une censure et provoquer l'autocensure (...)
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/09/30/31003-20160930ARTFIG00125-dossier-tabou-de-m6-sur-l-islam-irruption-du-reel-et-retour-des-censeurs.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Dim 2 Oct - 8:54

Samia Orosemane a accepté de participer au premier numéro de Dossier Tabou, l'émission controversée de Bernard de la Villardière consacrée à l'islam et diffusée mercredi. Elle le regrette et explique pourquoi à L'Express (...)

J'ai été filmée lors d'un déjeuner de famille, un dimanche, où Bernard de La Villardière s'est invité. Je ne devais recevoir que l'équipe technique. Mais quand j'ai ouvert la porte, il m'a dit qu'il s'était permis de venir car chez nous, 'quand il y en a pour dix il y en a pour onze'.

Il a donc débarqué dans mon salon avec ses a priori et ses clichés sur les musulmans, il a demandé à l'une de mes soeurs si on ne lui mettait pas la pression pour qu'elle porte le voile. Je lui ai dit qu'on la frappait tous les jours mais qu'elle ne voulait pas comprendre. Je ne m'attendais pas à ce qu'au montage ce soit aussi glauque. J'ai le sentiment d'avoir été trahi (...)

Ils m'ont dit qu'ils voulaient faire un portrait de moi, que le principe du documentaire était de décrire la pluralité de la communauté musulmane (...) Avec moi, ils voulaient montrer que l'on pouvait porter le voile et être humoriste. Etant donné que l'on dépeint souvent les femmes musulmanes comme soumises, j'ai trouvé que c'était positif, l'occasion de montrer le contraire, un autre son de cloche (...)

J'ai regardé l'émission au second degré, mais je me demande ce qui s'est passé dans la tête de ceux qui l'ont pris au premier. Les gros plans de lui dans la mosquée en train d'écouter le prêche m'ont fait beaucoup rire. Après Tintin au Congo, de La Villardière chez les Arabes (...)

Lorsque Bernard de La Villardière discute avec un aumônier en prison, qui ne sait pas bien parler français. L'homme explique qu'il vient dire aux jeunes qu'il ne faut pas faire de "bêtises". Et là, Bernard de La Villardière lui répond: "Mais de quelles bêtises vous parlez?" L'aumônier répond "les attentats". Et là il en profite pour lui lancer: "Mais ce ne sont pas des bêtises monsieur, c'est un crime". Il joue sur la terminologie en faisant croire que l'aumônier minimise la gravité des attentats, alors que, simplement, il ne parle pas très bien le français (...)

Et quand il se rend à l'heure de la prière devant l'Institut des cultures d'islam, dont l'un des étages est occupé par la Mosquée de Paris. Il intercepte tous les gens et leur demande s'ils sont là pour l'Institut des cultures d'islam, alors que c'est l'heure de la prière. Mais de quoi il parle? C'est l'heure de la prière, ils vont à la prière. Et son petit commentaire pour dire que Bertrand Delanoé a financé un lieu de culte en plein Paris...

Enfin, l'altercation avec les jeunes à Sevran, où il débarque avec sa caméra, se croyant tout permis. Les types lui expliquent qu'ils ne veulent pas être filmés. Et lui qui leur répond: "Non, mais vous me laissez faire mon travail" (...)

Il faut arrêter de dire que les musulmans veulent islamiser la France, on a déjà du mal à y pratiquer notre religion. On ne gagne pas de royalties à chaque fois que l'on convertit quelqu'un. En réalité, nous sommes des Français comme tous les autres, l'amour de la France et l'islam ne sont pas opposés. Je suis Française et musulmane, fière d'être les deux.
http://www.lexpress.fr/actualite/medias/dossier-tabou-sur-l-islam-apres-tintin-au-congo-la-villardiere-chez-les-arabes_1835895.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Mer 5 Oct - 7:14

Il est 16h30 ce dimanche à Sevran lorsque nous retrouvons Ousmane à la cité des «Radars». Comme souvent, lui et ses amis discutent, fument, ou jouent à la PlayStation dans un local situé juste devant la mosquée de la cité. C’est aussi à cet endroit qu’est venu tourner le journaliste Bernard de La Villardière pour l’émission Dossier Tabou diffusée mercredi 28 septembre sur M6 (...)

Dans son émission, l’animateur souhaite interviewer l’imam controversé Dhaou Meskine, le propriétaire du lieu de culte surnommé «la mosquée de Daech», depuis que plusieurs jeunes l’ayant fréquentée sont partis combattre en Syrie.

Le tournage, qui a eu lieu le 11 avril 2016 à 16h30, est alors interrompu par «des jeunes» du quartier qui sont en réalité tous trentenaires. Sur les images de M6, on les voit insulter et violemment bousculer les quatre journalistes. Le passage retenu par le présentateur laisse penser que tout ce que veulent les protagonistes, c’est empêcher l’équipe de filmer le quartier, et surtout la mosquée, ainsi que casser leur matériel. «Apparemment, nos caméras dérangent», dit en voix off Bernard de La Villardière, qui décrit les individus mis en cause comme ceci: «Dans ce groupe de jeunes, un mélange de salafistes et de dealers de drogue.»

Mais Ousmane, qui a aussi filmé l’altercation avec son téléphone, veut «donner sa version». «Bernard de La Villardière a sélectionné quelques images pour montrer une bande de voyous l’agresser purement et simplement. Sauf que la réalité est vraiment différente», affirme ce salarié d’une entreprise de transport de 33 ans.

D’après lui et six autres hommes présents ce jour-là que nous avons rencontrés, «Bernard de La Villardière s’est montré irrespectueux dès le début et ça, on ne le voit pas sur ses images. Ma vidéo montre au contraire, qu’on lui reprochait de nous avoir ignorés». Il poursuit: «Lorsqu’on a vu les trois caméramans et l’animateur devant le propriétaire de la mosquée, on est allés les voir pour les saluer et pour avoir des précisions sur les motifs du reportage. On s’est demandé qui était cet imam qui n’a jamais mis les pieds à Sevran. Sauf qu’aucun des journalistes n’a répondu à nos bonjours. La Villardière nous a simplement ignorés et a dit à son équipe: “C’est bon on tourne.”»

Les quatre Sevranais , rapidement rejoints par d’autres, ont alors gêné l’interview en exigeant que l’équipe les salue. D’après eux, «c’est la réaction du présentateur, qui a commencé à hurler et à dire qu’il était en France chez lui, qui a été l’élément déclencheur de l’altercation». «Il est dans son pays, mais nous aussi. Je suis né dans cette ville, la France est aussi mon pays» (...)

«On veut rétablir la vérité», ajoutent-ils, précisant avoir deux vidéos montrant Bernard de La Villardière «[les] provoquer». Ousmane, qui avait mentionné l’existence de ces vidéos dans un post Facebook, a été sollicité par un grand quotidien national qui a proposé de les lui acheter 7000 euros. Il a finalement décliné l’offre et accepté de les donner à BuzzFeed News (sans aucune contrepartie).

Sur ces images, non coupées, on entend les habitants réclamer à plusieurs reprises «un bonjour» et accuser de La Villardière d’«avoir mal parlé» et de les avoir ignorés. Le présentateur se montre plus virulent dans ses propos que dans la séquence diffusée sur M6 (...)

L’altercation débute lorsqu’un des trentenaires met sa main devant une caméra. Ils réclament d’être salués. «Je ne peux pas dire bonjour, je suis en train de parler», répond l’un des caméraman (...)

En plus des images de l’altercation, Ousmane et ses amis digèrent mal les deux qualificatifs («salafistes et dealers de drogue») utilisés pour les «discréditer». «Aujourd’hui, la cité rigole en nous appelant comme ça, mais ça fait mal en réalité. Il nous a vus cinq minutes et décrète qu’on est soit salafistes, soit dealers. Comment il peut savoir ça?», interroge Ousmane. En réaction à cette affirmation, ces habitants que nous avons rencontrés (et qui ne représentent pas tous ceux de la vidéo) nous assurent «ne pas être musulmans pratiquants», ni dealers (...) «Ça fait mal d’entendre ça car il ne nous laisse aucune échappatoire. On est soit l’un, soit l’autre, mais dans tous les cas, aux yeux de la majorité des Français, on est hors-la-loi. J’aurais préféré qu’il nous insulte de “connards”, au moins c’est ni suspect ni illégal.»

«Moi j’ai une petite barbe, mais je ne suis pas musulman. J’avoue, c’est juste pour la mode que je la laisse pousser» (...) «D’ailleurs, le seul barbu présent sur la vidéo [que nous avons flouté à sa demande NDLR] est celui qui tente de calmer le jeu et de nous séparer du présentateur» (...)

Loin de regretter son acte, le groupe assure que «c’est le manque de respect du présentateur» qui a déclenché les hostilités. Pour le prouver, ils donnent l’exemple de la médiatisation de l’histoire de Quentin, un jeune habitant parti en Syrie. «Beaucoup de journalistes sont venus filmer la mosquée, nous ont interrogés sur lui et il n’y a eu aucun problème. Pourquoi? Parce qu’ils étaient respectueux. Si Bernard de La Villardière nous avait salués, ou même s’il nous avait juste dit “je viens vous parler à la fin du tournage”, on l’aurait laissé tranquille», explique Vinks.

Quant à Bertrand, il conteste fermement avoir voulu s’en prendre au matériel de l’équipe. «Comme on le voit dans la vidéo, je dis au caméraman d’arrêter de filmer mon visage, mais il continue. C’est illégal. C’est là qu’on a un peu bousculé la caméra. Mais si on avait voulu les agresser ou voler les images, on ne les aurait pas raccompagnés en leur disant “passez une bonne journée”. Cela aurait été bien plus violent.»

Au-delà de cet incident, les jeunes hommes regroupés au pied de la mosquée s’interrogent sur le travail des journalistes en banlieue. «Pourquoi il n’y a pas de vrais reportages qui montrent aussi des choses positives ?» demande Manolito: «On a le choix entre un reportage complètement caricatural de M6 sur l’islam où en plus, la plupart des personnes interviewées disent qu’elles se sont fait avoir, ou les enquêtes bidons de la TNT sur la police dans les banlieues. Vous croyez vraiment qu’il y a que ça ici ?» (...) «Les journalistes viennent et assurent qu’ils diront la vérité. Une fois que le reportage est diffusé, il y a toujours des montages pour nous faire passer pour des voyous. Et quand on demande pourquoi, les journalistes répondent que ce n’est pas de leur faute, mais que c’est à cause du rédac chef.» (...)

Tous les sept ont demandé à être reçus par le maire de la ville, Stéphane Gatignon, pour évoquer cet incident. Ils prévoient aussi une «sorte de journée portes ouvertes dimanche 9 octobre à la cité pour montrer qu’on sait accueillir». Et lancent cette invitation: «On voudrait bien s’expliquer face caméra avec Bernard de La Villardière pour qu’il assume ses responsabilités et qu’il voit qu’on peut dialoguer.»

Contactée, la chaîne M6 s’est contentée de nous féliciter «d’avoir pu retrouver ces jeunes», mais n’a pas répondu à nos questions. Le présentateur, actuellement au Japon, n’a pas donné suite (...)
https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/bernard-de-la-villardiere-agresse-a-sevran-les-jeunes-mis-en

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Nicolasticot le Mar 3 Jan - 14:57

-Déterrage

La vidéos des "jeunes" les enfoncent encore plus... ce salaud de Bernard de lavilladière à osé vouloir faire son reportage sans rendre des comptes aux habitants du pays dans le quel il est arrivé en gros...

Bref mais le fond du problème, avec ou sans De la villardière, reste le même, une ville Française défiguré par l'immigration massive, et islamisé (forcément vue que c'est une immigration musulmane)

Genre de ville que les non-musulmans fuient en premier (mixité qui n'est qu'un fantasme d'une certaines élites extrémiste dont certains fanatique parmi eux y croient vraiment)
Les femmes vivent dans la peur... et donc se soumettent... et s'habillent soit en survête soit voilé et tout.

Ce genre d'endroit ça va mettre longtemps avant que ça s'arrangent, la première solution politique est d'empêcher que ce genre d'endroit se multiplie, toute personne qui ne propose pas ça en premier est soit lâche et préfère rester dans un discours confortable pour lui, soit traître (les politiques), quant aux musulmans eux c'est spécial,  ils ont voté en large majorité PS, alors qu'ils ne partagent pas du tout les valeurs du PS, mais juste par ce que PS = (ceux qui nous font entrer et font entrer d'autres frères, et ceux qui donnent des aides sociales) les musulmans contrairement aux desouche vote purement dans leur intérêt de façon tribale.

Petite tranche de vie à Sevran :
http://www.lci.fr/societe/les-reactions-se-multiplient-apres-le-reportage-de-france-2-dans-un-cafe-a-sevran-2016572.html
:fff:
avatar
Nicolasticot

Messages : 553
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Idriss le Mer 4 Jan - 21:10

Nicolasticot a écrit:
Petite tranche de vie à Sevran :
http://www.lci.fr/societe/les-reactions-se-multiplient-apres-le-reportage-de-france-2-dans-un-cafe-a-sevran-2016572.html
:fff:


"Pas question ici de nier l’existence des ségrégations dénoncées par le JT, ni de critiquer le courageux combat des femmes qui s’y opposent. Cependant, son absence de recul, de mise en perspective, d’analyse, fait de ce reportage le fidèle relais d'un discours en vogue: l’inégalité entre sexes est un problème spécifique aux quartiers populaires peuplés de musulmans."

Caroline Sinz est revenue sur ce reportage. Un reportage qui, explique-t-elle, émanait d’une demande de David Pujadas : "Mon reportage est filmé dans des banlieues, mais on pourrait aussi parler de certaines campagnes en France", assure-t-elle.
Chez moi , chez les demis pecnos , il y a des bar où si t'a pas la bonne couleur ou le bon look on ne te sert pas !


Une forme de discrimination qui n’est pas l’apanage des quartiers populaires ? . Il n’y a pas que dans le 93 où les femmes sont mal accueillies dans les bars ou dans les cafés", commentait Szafran sur le plateau du Grand Journal de Canal+ ce 9 décembre.:

"Il y a une île tout ce qu’il y a de plus française, où dans les cafés les femmes aussi sont mal accueillies", lâche-t-il à la volée en pointant du doigt la Corse et tout en ajoutant : "Je sais que je vais me faire agonir ce soir". Le journaliste a vu juste. Depuis vendredi, les réactions indignées se multiplient et les réseaux sociaux se déchaînent à la suite des propos de Szafran. Sous le hashtag #ParlecommeSzafran, les twittos corses multiplient les messages railleurs et les clins d’œil moqueurs.


https://twitter.com/widadk/status/713408232014946304?ref_src=twsrc%5Etfw

avatar
Idriss

Messages : 3583
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Idriss le Sam 11 Mar - 14:06

Nicolasticot a écrit:-Déterrage
Petite tranche de vie à Sevran :
http://www.lci.fr/societe/les-reactions-se-multiplient-apres-le-reportage-de-france-2-dans-un-cafe-a-sevran-2016572.html
:fff:

Droit se suite :

Trois mois après la diffusion du reportage de France 2, le Bondy Blog a mené une contre-enquête dans ce même bar PMU de Sevran. Première constatation pour Nassira El Moaddem, directrice du Bondy Blog déjà reçue sur notre plateau pour parler notamment de la représentation de l'islam dans les médias: ce bar PMU, le Jockey Club, est un lieu pour les "mordus de jeux de grattage et de paris hippiques". "Difficile de voir un quelconque lien entre l’établissement et la religion : l’islam proscrit les jeux de hasard et la consommation d’alcool", remarque El Moaddem.

Ce bar est-il vraiment interdit aux femmes ? Pas du tout, relate la journaliste, qui s'est rendue quatre fois dans le bar, dont deux fois sans prévenir. "Certes, elles [les femmes, ndlr] sont moins nombreuses que les hommes à fréquenter le café", note la journaliste. Qui cite une habitante du quartier: "C'est un bar PMU. […] Un endroit où ça joue plus au grattage qu'autre chose. Je n'y vais pas parce que c'est pas un endroit où j'ai envie de me poser". Mais d'autres femmes sont des "clientes fidèles" du Jockey Club. Parmi celles-ci, El Moaddem en a interrogé plusieurs sur la fameuse séquence polémique. Elles oscillent entre incompréhension et colère face aux déclarations.

Cette présence des femmes dans le bar, le Bondy Blog n'est d'ailleurs pas le seul à l'avoir constatée. Dans sa contre-enquête, El Moaddem cite également un journaliste de Complément d'Enquête (France 2), Mathieu Fauroux. Ce dernier est allé au PMU de Sevran en janvier, en repérages pour un éventuel reportage sur les femmes. "Dans ce bar PMU précisément, oui, j’ai bien vu qu’il y avait des femmes et que c’était des clientes fidèles, je leur ai parlé", raconte-t-il au Bondy Blog. A ce jour, aucun sujet sur Sevran n'a été diffusé par le magazine d'investigation.

Retour sur la séquence polémique:
Retour sur la séquence polémique

Quid donc de la caméra cachée, dans laquelle on entend quelqu'un présenté par la journaliste de France 2 comme le patron dire "le mieux c’est d’attendre dehors. Ici, il n’y a que des hommes" ? Le propriétaire du Jockey Club, Amar Salhi, soutient qu'il n'est pas celui qui a prononcé ces mots. Et affirme que les deux femmes sont restées près de vingt minutes, alors qu'à peine 1 minute 30 de caméra cachée a été diffusée sur France 2. Salhi, père de famille de 59 ans d'origine algérienne mais qui ne s'est plus rendu en Algérie depuis 1990, raconte le Bondy Blog, affirme avoir proposé aux deux femmes du collectif de prendre un verre à leur arrivée, voyant qu'elles discutaient avec un groupe de clients.

Le patron, comme plusieurs clients, s'en prennent au montage de France 2. Plusieurs affirment au Bondy Blog avoir proposé aux deux femmes de leur offrir une consommation, que ce soit avant ou après l'altercation montrée à l'écran. Quant au jeune homme que l'on entend dire "Dans ce café, il n’y a pas de mixité. On est à Sevran, on n’est pas à Paris. T’es dans le 93 ici ! C’est des mentalités différentes, c’est comme au bled", il se défend en expliquant que les deux femmes ont "cherché à me provoquer", en évoquant la Syrie et le fils de l'une d'elles, parti là-bas. "On lui a répondu que c'était pas notre problème", explique le jeune homme, dont le nom a été modifié. Il ajoute : "elles ont eu ce qu'elles voulaient entendre". Un militant associatif interrogé par le Bondy Blog dénonce de son côté "la trajectoire politique prise par Nadia Remadna, qui aujourd'hui «flirte avec les discours d'extrême droite»", raconte El Moaddem.

Contactée par cette dernière, Remadna a refusé de répondre à ce reproche. Elle explique en revanche : "Ni moi, ni Aziza n’avons dit qu’il n’y avait aucune femme qui rentrait dans ce bar. Ce sont les politiques qui ont ensuite surenchéri. Je ne suis pas responsable de ce que disent les gens".

Sollicitée par le Bondy Blog, la journaliste de France 2 a refusé de répondre. Son reportage est régulièrement cité par plusieurs responsables politiques, notamment du FN, comme preuve de la progression de l'islam radical dans les banlieues.

source: http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php
avatar
Idriss

Messages : 3583
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Idriss le Mer 22 Mar - 21:48

arret sur image a écrit:Outre la contre-enquête citée, et que Remadna écarte rapidement, la fondatrice de l'association se défend d'avoir voulu s'en prendre à l'islam: "On n'a pas été faire une caméra cachée pour voir s'il y avait des musulmans ou pas. Nous, c'était pour la place des femmes", affirme-t-elle Et d'ajouter: "On a été les premières choquées à avoir été virées de ce café". Rien à voir avec la religion ? Dans le reportage diffusé par France 2, la militante de l'association Aziza Sayah, qui accompagnait Remadna, déclarait pourtant, après le passage en caméra cachée : "Pour moi l'islam, c'est comme le code pénal maintenant. [Il dit] faut pas faire ça, ça c'est interdit. Tout est interdit, alors qu'on est en France quand même". La voix off l'assurait : pour les militantes, l'effacement des femmes dans l'espace public était "aussi un problème de religion".

Ce n'est pas seulement sur Arte que le Bondy Blog peine à s'imposer. Lundi soir, au cours du débat sur TF1 qui a opposé cinq des onze candidats à la présidentielle, Emmanuel Macron est revenu sur sa conception de la laïcité. Le candidat d' "En Marche" a ainsi notamment déclaré: "A aucun moment, les lois de la religion, dans l'espace public, ne peuvent prévaloir sur les lois de la République. Et de la même façon que cette laïcité protège celui qui croit, elle protège par exemple une femme qui s'installe à une terrasse de restaurant lorsqu'un tel ou un tel, au nom de sa religion, voudrait l'en éloigner." Bien qu'il n'ait pas été cité nommément, la phrase fait clairement référence au bar PMU de Sevran. La contre-enquête du Bondy Blog, elle, n'a pas été citée.
http://www.arretsurimages.net/breves/2017-03-21/PMU-Sevran-on-a-ete-les-premieres-choquees-brigade-des-meres-id20518
avatar
Idriss

Messages : 3583
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Idriss le Mer 3 Mai - 19:16

Occasion manquée pour David Pujadas.


Le présentateur du JT de 20 heures de France 2 recevait lundi 1er mai Marine Le Pen. Épinglée quelques minutes plus tôt par "L'Oeil du 20 Heures" pour avoir voté contre des textes européens défendant plusieurs droits des femmes (égalité salariale, éducation, etc.) la candidate a dénoncé dès sa première prise de parole la "propagande" du "service public". "Ce qui fait reculer le droit des femmes, Monsieur Pujadas, a-t-elle continué pour se défendre, c'est l'avancée et la montée en puissance du fondamentalisme islamiste. Celui qui les enferme derrière des cages de vêtements, celui qui envisage leur relégation territoriale, comme dans les cafés de Sevran, et demain probablement leur relégation juridique". "Ce sont des sujets que nous avons abordés ici", réagit Pujadas, avant d'enchaîner sur d'autres questions.

D'où viennent ces fameux "cafés de Sevran" ?
D'un reportage de France 2, diffusé en décembre dernier, qui affirmait que les femmes étaient "interdites" dans un bar PMU de la ville. Faux selon le Bondy Blog qui s'est rendu sur place et a prouvé que les femmes étaient les bienvenues au Jockey Club. Trop tard : entre temps, le reportage en question avait largement infusé dans le débat politique, de Manuels Valls à Marine Le Pen, et David Pujadas n'a jamais réagi à la contre-enquête du Bondy Blog (ce qui avait poussé @si à aller tourner une émission sur place). Face à Marine Le Pen, le journaliste avait une occasion en or de mettre fin au compteur du silence de Pujadas, lancé par @si, il y a maintenant... 53 jours. Raté.

Le double jeu des média !? Fournir de la matière première pour alimenter les argumentaires Xénophobe du FN .
Puis se la jouer tous unis contre la bête immonde!




avatar
Idriss

Messages : 3583
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  -Ren- le Mer 3 Mai - 19:59

Idriss a écrit: Le double jeu des média !?  Fournir de la matière première pour alimenter les argumentaires Xénophobe du FN .
Puis se la jouer tous unis contre la bête immonde!
Nous sommes bien d'accord.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15156
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dossier Tabou : L'islam en France" ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum