Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Mar 15 Mar - 21:12


Spéciale dédicace aux amoureux de la raison  de ce forum


Rien n’est plus fécond, tous les mathématiciens le savent, que ces obscures analogies, ces troubles reflets d’une théorie à une autre, ces furtives caresses, ces brouilleries inexplicables ; rien aussi ne donne plus de plaisir au chercheur. Un jour vient où l’illusion se dissipe ; le pressentiment se change en certitude ; les théories jumelles révèlent leur source commune avant de disparaître ; comme l’enseigne le GITA  on atteint à la connaissance et à l’indifférence en même temps.
La métaphysique est devenue mathématique, prête à former la matière d’un traité dont la beauté froide ne saurait plus nous émouvoir.

André Weil



Salam

Dieu est Un, Dieu est infini , Dieu est sans limites...etc autant de notions qui ont leur analogie en mathématique...Les mathématiques sont fascinant entre autre par leur unicité : Il forment un tout très cohérent on il n' y a pas ( à priori!)  de place pour le relatif , le subjectif .Ils sont trés complexe et en même temps très dépouillé..En cela le Tawhid semble y  affleurer, transpirer de tous coté .

Je vous propose de faire le chemin inverse de celui présenté par André Weil:
Partons de la beauté froide des mathématique pour remonter à la métaphysique et ses obscures analogies si fascinante pour l'esprit humain et tenté ainsi de retrouver une émotion quasi poétique en contemplant une magnifique démonstration...


«L’unicité   du   connaissable   entraîne   l’unicité   de   la  connaissance/science »

Nota Bene: nous ne traiterons pas ici ( inch'Allah) :
-Des miracles mathématiques du Coran ou de la Bible ...
-de la symbolique des nombres...
-de la physique quantique
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Mar 15 Mar - 22:01

A titre d'exemple nous pourrions nous intéresser au nombre d'or:



Voilà qui n'est absolument pas sexy, la beauté froide des mathématiques est  ici totalement voilée ....

Et pourtant:

Il y a 10 000 ans : Première manifestation humaine de la connaissance du nombre d'or (temple d'Andros découvert sous la mer des Bahamas).

2800 av JC : La pyramide de Khéops a des dimensions qui mettent en évidence l'importance que son architecte attachait au nombre d'or.

Vè siècle avant J-C. (447-432 av.JC) : Le sculpteur grec Phidias utilise le nombre d'or pour décorer le Parthénon à Athènes, en particulier pour sculpter la statue d'Athéna Parthénos . Il utilise également la racine carrée de 5 comme rapport.

IIIè siècle avant J-C. : Euclide évoque le partage d'un segment en "extrême et moyenne raison" dans le livre VI des Eléments.

1498 : Fra Luca Pacioli, un moine professeur de mathématiques, écrit De divina proportione ("La divine proportion").
http://trucsmaths.free.fr/nombre_d_or.htm#alg
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Yahia le Lun 23 Mai - 21:53

Ces considérations ne sont pas nouvelles. Les grecs en avaient établi toute une doctrine, fort intéressante du reste. Le monde était Chiffre.
Voyez Pythagore:
http://www.normalesup.org/~adanchin/causeries/Pythagoriciens.html
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Jeu 26 Mai - 18:54

Yahia a écrit:Ces considérations ne sont pas nouvelles. Les grecs en avaient établi toute une doctrine, fort intéressante du reste. Le monde était Chiffre.
Voyez Pythagore:
http://www.normalesup.org/~adanchin/causeries/Pythagoriciens.html

Merci pour le lien que j'ai survolé, mais qui mérite sans doute plus d'attention.
Oui ces considérations ne sont pas nouvelles , mais c'est pas exactement dans cette direction ( même si je l’apprécie)  que je voulais aller.
En fait  le nombre d'or , sujet un peu tarte à la crème de l'ésotérisme , était une mauvais choix comme entrée en matière...surtout que je n'ai pas persévéré. Pourtant l"harmonie dans les math à quelque chose de fascinant... C'est comme si les nombres étaient vivant et dés que l'on les manipule ils devenaient créateur.    

Bref je voulais partir sur des  choses comme çà :

La face cachée des tables de multiplication

avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Dim 29 Mai - 14:50

Après l'exemple précédent pour illustrer  la dimension créatrice  et esthétique ( quasi poétique ^^ ) voici un petit exemple plus métaphysique: Comment multiplier rien du tout ?


Spoiler:

Multiplier rien du tout on obtient toujours 1
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  DenisLouis le Dim 2 Oct - 13:32

http://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/mathematiques/20160316.OBS6558/maths-une-loi-cachee-pour-les-nombres-premiers.html

Il y a peu des mathématiciens ont découvert (il y avait déjà des pistes) que les nombres premiers n'étaient pas totalement aléatoires dans leur répartition, mais qu'il y avait des "groupements" ou des "évitements" qui avaient un certain degré de régularité, sans qu'on puisse toutefois en conclure à des règles précises pour l'instant.

DenisLouis

Messages : 214
Réputation : 8
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Dim 2 Oct - 13:59

Salam DenisLouis
Heureux de vous savoir avec nous!
Oui j'ai lu un article sur le sujet dans science & vie de ce mois-ci!
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  -Ren- le Dim 2 Oct - 14:14

Idriss a écrit:Oui j'ai lu un article sur le sujet dans science & vie de ce mois-ci!
Pareil ^^

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Dim 2 Oct - 21:50

Un peu léger l'article de science et vie soit dit en passant , on reste sur sa faim.

En guise d'amuse gueule :  https://sciencetonnante.wordpress.com/2016/09/30/les-nombres-premiers/

avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Mar 4 Oct - 20:11



Pour mémoire suite de fibonacci :

avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Lun 10 Oct - 21:36

Histoire rapportée par un pasteur qui la tient d'un rabbin ....Je suis à fond dans le concept dialogue Abraham là non?

C'est un juif sur son lit de mort qui appelle ses 3 fils:
Il dit : toi L'ainé tu prendras la moitié du troupeau d’ânes .
Toi le cadet le  tu prendras le quart  et toi le benjamin le sixième .

Seulement au moment du partage probléme: il y a 11 ânes...pour le premier cela fait 5.5 ânes, pour le second 2.75 ...et le troisième la division ne se fini même pas (1.83333...)
Aussi ils vont voir leur Rabbin  , qui leur dit je ne sait pas, mais j'ai une vielle ânesse dans l'écurie qui ne me sers à rien , au cas ou prenez-là  et  si elle ne vous ai plus utile rendez-là moi.

Ils rajoutent  donc l’ânesse au troupeau et recommencent le partage et là surprise :
L'ainé prend 6 ânes, le second 3 le dernier 2  et le partage fini ils se rendent compte qu'il reste la vielle ânesse du rabbin  qu'ils vont pouvoir lui rendre.

Si les 3 frères avait posé le probléme mathématiquement il l'aurait résolu sans difficulté mais serait passé à coté de l'essentiel .

Spoiler:
1/2 + 1/4 + 1/6 = 6/12 +3/12 + 2/12

Ce conte mathématique était cité par le pasteur pour illustrer l'utilité de l'inutile ( Un verset de l'évangile selon saint Luc ...)
On remarquera tous de même que chacun a eu un peu plus que sa part : l'ainé par exemple la moitié de 11 c'est bien 5.5 et il a eu 6  . Et pourtant personne n'est lésé c'est un peu paradoxal non?

Il a fallu rajouter 1 à 11 puis le retirer pour résoudre la question! Ce 1 qu'on rajoute n'est-ce pas un cousin du fameux tiers caché?

11 un nombre si poétique ...:
11  est l’entier naturel qui suit 10 et qui précède 12.
11 est le deuxième nombre uniforme (un entier naturel formé par la répétition d'un seul chiffre) et même le deuxième répunit : un nombre qui ne s'écrit qu'avec des 1. (On les note Rn : n est le nombre de chiffres 1.) Étant premier, 11 ouvre une série très rare car on ne connaît que sept répunits premiers : R2 = 11 ; R19 ; R23 ; R317 ; R1031 ; R49081 ; R86453.
11 est le premier nombre palindrome ayant plus de un chiffre en base 10, l'unique nombre premier palindrome ayant un nombre pair de chiffres...etc
https://fr.wikipedia.org/wiki/11_(nombre)#Propri.C3.A9t.C3.A9s_math.C3.A9matiques


11 c'est 1 et 1 , une manifestation duel de l'unité ...?
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  DenisLouis le Jeu 13 Oct - 9:14

Je ne suis pas un spécialiste en physique, je sais que la musique a des liens avec la physique pour en autres la définition des échelles musicales, chaque note correspondant à une fréquence de vibration.
Mais dans l'exemple donné, avec un piano, on a affaire à la gamme "tempérée", qui a été conçue en occident vers la Renaissance (grosso modo) pour différentes raisons : instruments mécaniques comme le piano ou l'orgue, qui ne permettent pas d'affiner les notes précisément puisque la hauteur du son est donnée d'emblée (à la différence du violon par exemple, où un léger déplacement du doigt fera varier la hauteur de la note, ou pareillement la voix humaine), et possibilités de modulations avec des orchestres complexes.
Cette gamme tempérée qui se distingue de gammes orientales (maqams, ragas)  et des modes antiques ou issus des modes antiques comme le grégorien, n'est pas tout à fait exacte du point de vue des rapports, on a fait un arrangement qui gomme des tout petits intervalles (par exemple entre deux notes successives le bémol de la note supérieure est équivalent au dièse de la note inférieure, ce qui n'est pas juste dans tous les cas avec la gamme naturelle dans laquelle il peur subsister une différence minime, peut-être un quart de ton. Les quarts de tons ne sont pas utilisés dans la musique tempérée.
Pour que la suite de Fibonacci soit exacte (ou le nombre d'or),  il faut que les intervalles soit totalement justes au point de vue de la physique. Des musiciens modernes ont utilisés intervalles  et ils sont faciles à réaliser avec des instruments électroniques.

DenisLouis

Messages : 214
Réputation : 8
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Idriss le Sam 15 Oct - 22:08

DenisLouis a écrit:Je ne suis pas un spécialiste en physique, je sais que la musique a des liens avec la physique pour en autres la définition des échelles musicales, chaque note correspondant à une fréquence de vibration.

Il nous faudrait un shamane Breton pour qu'il nous éclaire de sa science ésotérique sur le sujet ! Mais sur D.A nous avons peut-être ce qu'il nous faut !

sort d'invocation du barde breton :
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mathématiques, de la métaphysique et un peu de poésie si affinités...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum