Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Quelques mots arabes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques mots arabes

Message  Blaise le Ven 2 Oct - 3:11

Je travaille actuellement sur un sujet épineux à multiples facettes qu’on pourrait résumer ainsi : le blasphème et l’islam. La relation entre les deux termes demande à être clarifiée : c’est mon objectif.

Tout est parti d’un constat étonné : comment se fait-il en effet que l’on parle autant de blasphème au sujet de l’islam, – alors que les musulmans eux-mêmes sont si peu diserts sur cette question ?

Deux orientations étaient envisageables : soit je m’intéresse au processus qui a conduit à partir des années 1980 un certain nombre de militants à « ressusciter » pour ainsi dire la notion de blasphème (dans un contexte de sécularisation avancée !) ; soit j’essaie de me placer du point de vue musulman.

Dès lors que j’adopte la seconde option, je me heurte à une difficulté de taille, – celle des mots –, puisque je ne suis pas arabophone. Les ouvrages que j’ai pu lire, essentiellement en langue anglaise, ne me renseignent pas toujours aussi précisément que je l’aurai souhaité :

– J’hésite quant à la qualité des définitions que je propose, au moins pour certains mots.

– je ne perçois pas bien la différence entre verbe et substantif.

– J’aimerais pouvoir renvoyer, dans mon texte, au dictionnaire Kazimirski. Mais comme je ne lis pas l’arabe, je ne peux trouver les entrées correspondant aux mots que je cherche.

– Enfin je serai intéressé par les occurrences de certains mots dans le texte coranique (lorsqu’il y en a), mais cette préoccupation est somme toute moins prioritaire.

Voici la liste des mots que j’ai retenus :

tajdif, se moquer des bienfaits de Dieu, blasphémer (pour les chrétiens arabes). D’après un hadith, le tajdif serait « le plus grand des péchés ».

Kufr, du verbe kafara, désigne dans le Coran l’ingratitude de celui qui délibérément rejette les bienfaits de Dieu en refusant de faire acte d’islam, alors même qu’il a eu connaissance de la Révélation. Le kafîr c’est donc l’ingrat envers Dieu, et par extrapolation l’infidèle.

Takdhib, dans le Coran signifie nier (la vérité divine), et donc prendre le parti du mensonge. Autre forme d’ingratitude liée à l’incrédulité coupable des hommes.

Iftira, dans le Coran, inventer, propager (des mensonges).

Shirk, donner des associés à Dieu, attitude relevant de l’iftira et qui caractériserait le christianisme.

Ridda, de la racine r-d-d, "retourner", désigne l’apostasie, c’est-à-dire l’abandon en tout ou en partie par un musulman des convictions et de la pratique de l’islam.

Ilhâd, hérésie (cette définition doit être très approximative).

Fisq, acte de désobéissance envers Dieu, consistant à enfreindre certaines prohibitions de la Loi, relatives à des choses telles que boire du vin, manger du porc, forniquer...; dépravation morale, débauche. L'individu qui s'en rend coupable est appelé fâsiq.

Sabba, « insulter », apparaît dans le Coran (s. 6, v. 108) pour interdire aux croyants musulmans d’insulter les divinités païennes, – afin de ne pas donner l’occasion à leurs adorateurs de se comporter pareillement à l’égard de l’unique vrai Dieu.

sabb, « insulte ». Ce mot définit une catégorie de crimes du droit pénal islamique : en premier lieu sabb-al Rasul (ou sabb-al Nabi), le fait de tenir ouvertement et en public des propos irrespectueux concernant le prophète de l’Islam ; à quoi est venue se superposer l’insulte visant Dieu lui-même (sabb-Allah). Les ulémas considéraient que les agressions verbales qui atteignent les Anges et les Compagnons du Prophète relevaient également du délit de sabb ; du côté Shiite, toute parole irrespectueuse envers les Douze Imams, voire même Fatima la fille du prophète, et l’ensemble des prophètes qui ont précédé Muhammad, justifierait une inculpation pour sabb.

isâ’ah, « insulter, faire du tort, offenser ».
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Ven 2 Oct - 20:59

Bonjour Blaise
désolé de ne pouvoir te venir en aide, mes rudiments d'arabe étant trop limités. Si tu as de la patience je soumetrai tes questions à un ami traducteur ( assermenté...en fait il fait surtout l’interprète dans les tribunaux...et traduit les actes officiels , mariages , divorces...etc mais c'est un grand connaisseur en lettres classiques, seulement cela ne nourri pas son homme!) .

Si non ton sujet m' a fait penser au shath

Le shath
est l'expression paradoxale, provocante, et parfois quasi blasphématoire par laquelle les mystiques musulmans des premiers siècles ont souvent essayé de rendre compte de leur expérience - jusqu'à ce que cette forme de locution s'affadisse dans une poésie contenue, ou soit tout simplement condamnée par les docteurs de la loi.

https://books.google.fr/books?id=ldubBAAAQBAJ&pg=PT243&lpg=PT243&dq=Le+shath&source=bl&ots=bijSkdSwAH&sig=CWqw3X2ccn6AI0ENa3lkb9YEpCY&hl=fr&sa=X&ved=0CEcQ6AEwB2oVChMIsfSHk7ekyAIVgjkaCh14Ngp-#v=onepage&q=Le%20shath&f=false

https://books.google.fr/books?id=rNF0O3K2EQEC&pg=PA774&lpg=PA774&dq=Le+shath&source=bl&ots=G5h0BjKblh&sig=loRlLHnz0ptUe2d5IT81F7AtgMM&hl=fr&sa=X&ved=0CD0Q6AEwBWoVChMI4NrbgLmkyAIVgdsaCh0klg6g#v=onepage&q=Le%20shath&f=false

https://www.youtube.com/watch?v=tI9kYBqPYLE

Enfin cette histoire de Shath a  tout de même conduit Hallaj au gibet pour blasphème

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mansur_al-Hallaj
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Ven 2 Oct - 21:50

Merci beaucoup, Idriss...

Cela me rendrait service, vraiment.

Voici mon point de vue : je ne crois pas, d'après tout ce que j'ai pu lire, que la tradition musulmane possède une notion réellement équivalente à celle de blasphème. Néanmoins, il est possible de lister un certain nombre de mots qui recoupent plus ou moins ce que les chrétiens entendent par là. Et en premier lieu, tajdif.

Peut-être al-Hallaj a-t-il été jugé et condamné pour sabb?

avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Ven 2 Oct - 22:06

D'après Kamran Hashemi (Religious Legal Traditions. International Human Rights Law and Muslim States, Brill, 2008), plusieurs Etats contemporains ont introduit dans leur législation des lois réprimant le sabb, notion que Hashemi n'hésite pas à traduire par blasphème (Iran et Pakistan notamment). Et de fait, on ne peut s'empêcher d'établir une analogie avec les lois réprimant le blasphème, instaurées dans les Etats européens à l'époque moderne. Sans compter que le Pakistan est une ancienne colonie britannique. La situation contemporaine est complexe, métissée. Bien que sabb ne concorde pas vraiment avec blasphème.
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  -Ren- le Sam 3 Oct - 8:26

Blaise a écrit:Sans compter que le Pakistan est une ancienne colonie britannique
La loi anti-blasphème pakistanaise est en effet une loi anglaise, renforcée graduellement sous la dictature ; j'avais bossé sur ce sujet ici : http://blogren.eklablog.fr/chroniques-judiciaires-7-sajid-et-rachid-emmanuel-a112490420

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15275
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Sam 3 Oct - 9:33

Blaise a écrit:Je travaille actuellement sur un sujet épineux à multiples facettes qu’on pourrait résumer ainsi : le blasphème et l’islam. La relation entre les deux termes demande à être clarifiée : c’est mon objectif.

Tout est parti d’un constat étonné : comment se fait-il en effet que l’on parle autant de blasphème au sujet de l’islam, – alors que les musulmans eux-mêmes sont si peu diserts sur cette question ?

C'est un peu comme le terme de guerre sainte que l'on se trouve bien en peine de traduire en arabe, alors que ce thème parait si central et récurent...
Cette semaine en soutien à Poutine  l’Église orthodoxe russe a qualifié l'intervention militaire en Syrie de guerre sainte, dans une certaine indifférence  occidentale quant à l'usage des mots!
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Pour-l-Eglise-orthodoxe-russe-l-intervention-en-Syrie-est-une-guerre-sainte-2015-10-01-1363422
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Sam 3 Oct - 9:51

-Ren- a écrit:
Blaise a écrit:Sans compter que le Pakistan est une ancienne colonie britannique
La loi anti-blasphème pakistanaise est en effet une loi anglaise, renforcée graduellement sous la dictature ; j'avais bossé sur ce sujet ici : http://blogren.eklablog.fr/chroniques-judiciaires-7-sajid-et-rachid-emmanuel-a112490420

Le Pakistan offre un cas très frappant de rencontre entre deux traditions juridiques différentes. La situation diffère pour l'Iran où la loi réprimant le crime de sabb n'a été instaurée qu'après la révolution de 1979.

Et quand je dis sabb il faudrait nuancer : l'ancien droit juridique islamique fonctionne surtout comme source d'inspiration pour la législation des Etats (de certains Etats).

Merci pour l'article!
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Sam 3 Oct - 10:03

J'ai cherché la fatwa contre Salman Rushdie  pour son livre les versets sataniques et effectivement le terme de Blasphéme ne semble pas employé mais une périphrase alambiquée qui ne veut pas dire grand chose :

« Au nom de Dieu tout puissant. Il n'y a qu'un Dieu à qui nous retournerons tous. Je veux informer tous les musulmans que l'auteur du livre intitulé Les Versets sataniques, qui a été écrit, imprimé et publié en opposition à l'Islam, au prophète et au Coran, aussi bien que ceux qui l'ont publié ou connaissent son contenu, ont été condamnés à mort. J'appelle tous les musulmans zélés à les exécuter rapidement, où qu'ils les trouvent, afin que personne n'insulte les saintetés islamiques. Celui qui sera tué sur son chemin sera considéré comme un martyr. C'est la volonté de Dieu. De plus, quiconque approchera l'auteur du livre, sans avoir le pouvoir de l'exécuter, devra le traduire devant le peuple afin qu'il soit puni pour ses actions. Que Dieu vous bénisse tous. »

— Rouhollah Musavi Khomeini

En fait c'est pas pour blasphème que Rushdie est condamné à mort , mais pour apostasie...Peut-être parce que justement la notion de blasphème a du mal a s'appuyer sur du solide:

Théologiquement, la notion stricto sensu de blasphème n’existe pas non plus dans l’islam. Pour la théologie chrétienne, le blasphème est ce qui manque de respect à Dieu et au sacré. Le terme n’a pas d’équivalent en arabe. «L’islam parle, lui, d’apostasie ("Rida"), ce qui veut dire renier sa religion», explique Tareq Oubrou. Mais critiquer Dieu ou le Prophète s’apparente à une forme de reniement. Toutefois, cela ne s’applique qu’aux musulmans eux-mêmes.
http://www.liberation.fr/societe/2015/01/13/mahomet-une-image-tres-sensible_1180090
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Sam 3 Oct - 14:24

Ma version de la fatwa de l'ayatollah Khomeini est légèrement différente :

« Je veux informer tous les intrépides musulmans à travers le monde que l'auteur du livre — intitulé Versets sataniques — ainsi que les éditeurs qui connaissent son contenu sont, par la présente, condamnés à mort. Je demande à tous les musulmans zélés de les exécuter, où qu'ils se trouvent, afin que personne n'ose insulter la sainteté islamique. Quiconque a accès à l'auteur du livre, mais n'a pas les moyens de l'exécuter, doit le déférer devant le peuple, afin qu'il soit châtié pour ses actes. Quiconque est tué ce faisant sera considéré comme un martyr et ira directement au ciel. » (AUBERT Raphaël, L’affaire Rushdie, Paris, Ed. Cerf/Fides, coll. Bref, 1990, p. 13)


«L’islam parle, lui, d’apostasie ("Rida"), ce qui veut dire renier sa religion», explique Tareq Oubrou. Mais critiquer Dieu ou le Prophète s’apparente à une forme de reniement. Toutefois, cela ne s’applique qu’aux musulmans eux-mêmes.
http://www.liberation.fr/societe/2015/01/13/mahomet-une-image-tres-sensible_1180090

Ce que dit Tareq Oubrou n'est pas tout à fait exact. Injurier le prophète (sabb) était un crime, y compris pour les non-musulmans.  Mais pour des raisons différentes: Dans le second cas, ce n'était pas l'incroyance qui posait problème, ni même l'expression de cette incroyance. On leur repprochait de n'avoir pas respecté les termes de l'accord passé avec la communauté musulmane, la dhimma.
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  -Ren- le Sam 3 Oct - 19:34

Blaise a écrit: Injurier le prophète (sabb) était un crime, y compris pour les non-musulmans
A ce propos, l'avis d'Ibn Taymiyya : http://blogren.eklablog.fr/glaive-degaine-contre-qui-insulte-le-messager-a112490710

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15275
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Dim 4 Oct - 14:13

-Ren- a écrit:
Blaise a écrit: Injurier le prophète (sabb) était un crime, y compris pour les non-musulmans
A ce propos, l'avis d'Ibn Taymiyya : http://blogren.eklablog.fr/glaive-degaine-contre-qui-insulte-le-messager-a112490710

Merci pour ce texte !
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Dim 4 Oct - 15:20

Albert Kazimirski de Biberstein : Dictionnaire arabe-français (tome I : ﺹ-ﺍ), Paris, Maisonneuve et Cie, 1860



Albert Kazimirski de Biberstein : Dictionnaire arabe-français (tome II:ﻱ-ﺽ), Paris, Maisonneuve et Cie, 1860


avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 16:44

Blaise a écrit:
tajdif, se moquer des bienfaits de Dieu, blasphémer (pour les chrétiens arabes). D’après un hadith, le tajdif serait « le plus grand des péchés ».

تـجـديـف

http://dictionnaire.reverso.net/arabe-francais/%D8%AA%D9%8E%D8%AC%D9%92%D8%AF%D9%8A%D9%81%D9%8C%20%D8%A8%D8%A7%D9%84%D9%84%D9%87%D9%90

Comme il y a une occurrence avec "ramer"  google établi plein de lien avec l'aviron ou le Kayak et les traduction automatiques mélangent allégrement tout!

Pas trouvé dans ton dictionnaire!

MASABAT : insulte juron injure
مسبة

google translate:

nom
إهانة
INSULTE, FROISSEMENT, HUMILIATION, INFAMIE, OFFENSE, INSOLENCE
مذلة
INSULTE
مسبة
ABUS, JURON, INJURE, INSULTE

Trouvé dans ton dictionnaire à la page 1038 !
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 17:35

Blaise a écrit:
– J’aimerais pouvoir renvoyer, dans mon texte, au dictionnaire Kazimirski. Mais comme je ne lis pas l’arabe, je ne peux trouver les entrées correspondant aux mots que je cherche.
Ridda, de la racine r-d-d, "retourner", désigne l’apostasie, c’est-à-dire l’abandon en tout ou en partie par un musulman des convictions et de la pratique de l’islam.

L’apostasie en islam (arabe : irtidād, ارتداد, recul, défection, rebond) est le rejet de la religion islamique par un musulman, par le fait de renier sa foi publiquement, insulter Dieu ou les prophètes de l'islam, professer des dogmes hétérodoxes. ( source wikipédia )

ردة ( Ridat ) Page 843 de ton dictionnaire ( en haut à gauche)   pour le sens particulier d'apostasier.
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 17:47

Blaise a écrit:
Shirk, donner des associés à Dieu, attitude relevant de l’iftira et qui caractériserait le christianisme.
Wikipédia a écrit:
Le Shirk, ou chirk en transcription française, (arabe : شرك associé) se réfère en islam au seul péché, s'il n'est pas suivi d'un repentir terrestre, impardonnable par Dieu.
Celui-là il était dans la méthode assimil je m'en souviend Il parlait d'un charika min bitroule...une société dans le pétrole :pff:

Page 1221 ( et 1222) de ton dictionnaire:
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 18:01

Blaise a écrit:

Kufr, du verbe kafara, désigne dans le Coran l’ingratitude de celui qui délibérément rejette les bienfaits de Dieu en refusant de faire acte d’islam, alors même qu’il a eu connaissance de la Révélation. Le kafîr c’est donc l’ingrat envers Dieu, et par extrapolation l’infidèle.
.

wikipédia a écrit:Ceux qui associent des créations au Créateur sont appelés mouchrikoun (مشركون). Le terme mouchrikoun a d'abord été utilisé — conjointement avec «  koffār, كفّار » signifiant « mécréants » — dans la tradition musulmane pour désigner les Arabes païens du Hedjaz aux débuts de l'islam. Cette expression est fréquemment utilisée dans le Coran pour désigner les opposants aux musulmans, qui sont accusés de pratiquer le chirk qui est considéré comme un pêché.

koffār, كفّار

Page 913 tome II de ton dictionnaire en bas à gauche (toutes les def précédentes se trouvent dans le tome I!!)
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 18:25

Blaise a écrit:
Fisq, acte de désobéissance envers Dieu, consistant à enfreindre certaines prohibitions de la Loi, relatives à des choses telles que boire du vin, manger du porc, forniquer...; dépravation morale, débauche. L'individu qui s'en rend coupable est appelé fâsiq.

Trop bête j'aurais pu copier les liens directement!
http://www.archive.org/stream/dictionnairearab02bibeuoft#page/594/mode/2up
Tome 2 page 594  deuxième colonne!
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 18:35

Idriss a écrit:

koffār, كفّار

Page 913 tome II de ton dictionnaire en bas à gauche (toutes les def précédentes se trouvent dans le tome I!!)


http://www.archive.org/stream/dictionnairearab02bibeuoft#page/913/mode/2up

J'ai pris le lien précédent et j'ai changé la page ( 594 en 913) et cela marche ...pour le tome I prendre un lien dans le tome I !

ou changer arab02 en 01 dans le lien cela marche aussi:
http://www.archive.org/stream/dictionnairearab01bibeuoft#page/1220/mode/2up ( ici pour charika )
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 18:40

Si non merci de m'avoir donné l'occasion de réviser mon alphabet , je commençais à l'avoir pas mal oublié!
Pour mon ami traducteur , quatre adresses e-mail toutes obsolètes! Je lui passerai un coup de tel inch'Allah!
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  -Ren- le Dim 4 Oct - 18:58

En attendant son avis, merci pour ta contribution à ce sujet ! :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15275
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 19:16

Idriss a écrit:
Blaise a écrit:
tajdif, se moquer des bienfaits de Dieu, blasphémer (pour les chrétiens arabes). D’après un hadith, le tajdif serait « le plus grand des péchés ».

تـجـديـف

http://dictionnaire.reverso.net/arabe-francais/%D8%AA%D9%8E%D8%AC%D9%92%D8%AF%D9%8A%D9%81%D9%8C%20%D8%A8%D8%A7%D9%84%D9%84%D9%87%D9%90

Comme il y a une occurrence avec "ramer"  google établi plein de lien avec l'aviron ou le Kayak et les traduction automatiques mélangent allégrement tout!

Pas trouvé dans ton dictionnaire

Trouvé ! racine JaDaFa ( évidement! Pas chercher à T...cela commence à revenir! c'est comme le vélo!)

http://www.archive.org/stream/dictionnairearab01bibeuoft#page/264/mode/2up
Donc page 265 tome I ( tout en haut colonne de gauche )
Il marche pas mal ce dictionnaire ! Les pages s'affichent rapidement !
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Idriss le Dim 4 Oct - 21:13

Idriss a écrit:
Pour mon ami traducteur , quatre adresses e-mail toutes obsolètes! Je lui passerai un coup de tel inch'Allah!

En fait un de ses e-mail était valide et il m'a envoyé sa réponse :poucevert:

Mohamed traducteur a écrit:
avant toute chose il convient de définir le mot blasphémer
mot latin ecclésiastique , d'origine Grec
mot utiliser uniquement pour le religieux et spécialement fait  dans ce sens .
Il me semble  que jauger  la langue  arabe avec une jauge  faite pour la langue Grec (religieuse)
est une erreur
ce qui revient à dire  chercher dans une civilisation  un mot particulier  d'une autre civilisation
comme si on se met à chercher l'équivalent du mot : moudjahid ou muslim ou ramadane  en arabe  dans la langue française par un mot équivalent???
ou l'équivalent  du pudding anglais  par un mot français  dans la langue française ...
Il vaut mieux définir ce que l'on cherche par une phrase explicitée ,voir une définition détaillée qui ait le tour  de la question.
A mon avis on parle du blasphème  à bout de champ :  l'exemple de Charlie ou de Rushdie l'iranien
 c'est déjà deux choses différentes.
Il y a l'injure  qui est comme suit :


Sabba, « insulter », apparaît dans le Coran (s. 6, v. 108) pour interdire aux croyants musulmans d’insulter les divinités païennes, – afin de ne pas donner l’occasion à leurs adorateurs de se comporter pareillement à l’égard de l’unique vrai Dieu.
sabb, « insulte ». Ce mot définit une catégorie de crimes du droit pénal islamique : en premier lieu sabb-al Rasul (ou sabb-al Nabi), le fait de tenir ouvertement et en public des propos irrespectueux concernant le prophète de l’Islam ; à quoi est venue se superposer l’insulte visant Dieu lui-même (sabb-Allah). Les ulémas considéraient que les agressions verbales qui atteignent les Anges et les Compagnons du Prophète relevaient également du délit de sabb ; du côté Shiite, toute parole irrespectueuse envers les Douze Imams, voire même Fatima la fille du prophète, et l’ensemble des prophètes qui ont précédé Muhammad, justifierait une inculpation pour sabb.
Il ya propagande  pour  d'une  idéologie contre une autre
C'est

isâ’ah,   qui veut dire faire courir une rumeur  sur une chose ou une personne
ce n'est pas comme dit  ton lecteur « insulter, faire du tort, offenser ».
Il y a aussi   annakd critiquer pas forcément pour avilir  mais pour montrer en rhétorique l'erreur de réflexion d'une idée  d'un ouvrage
et el hajw  faire apparaitre les défauts d'une personne en public c'était une façon de critiquer de se moquer ouvertement d'un prince ,un seigneur ou une personne (il ya meme des poèmes de hajw)

Je reviens à ma question de départ que cherche ton lecteur ? exactement  .


rapidement  et amicalement  
à bientôt  pour les châtaignes
mohamed
avatar
Idriss

Messages : 3629
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Lun 5 Oct - 0:45

Merci, Idriss! J'ai vraiment le sentiment de progresser.
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Blaise le Lun 5 Oct - 12:18

Mohamed traducteur a écrit:
que cherche ton lecteur ? exactement  .

Qu’est-ce que je cherche ? Eh bien, justement… à déconstruire une fausse évidence. Je doute fort que le « blasphème » soit un concept familier à l’univers de pensée islamique. Et les enquêtes sociologiques ont montré que les musulmans d’Europe y répugnent. Les plus ardents à parler de « blasphème » sont justement ceux-là même qui réclament un droit à « blasphémer » . Etonnant paradoxe !

Néanmoins, je ne crois pas qu’on puisse dire que la langue Arabe ignore complètement la notion de blasphème. L’anthropologue Talal Asad, dans un texte passionnant (qui me sert de boussole), souligne que les chrétiens Arabes utilisent tajdif pour signifier « blasphème ». Tel n’est pas le cas, remarque-t-il, des musulmans.


On peut, à mon avis, – et je suis là encore Talal Asad – rapprocher de la notion de blasphème, un mot comme tajdif, ainsi que quelques autres : kufr, takdhib, iftira, shirk, ridda, ilhâd, fisq… On y retrouve grosso modo l’idée d’ingratitude, d’incrédulité coupable et d’infidélité à l’égard de Dieu. Bref, il s’agit pour moi d’indiquer les mots qui dans la langue arabe peuvent dans une certaine mesure être mis en avant. Mais au final pour arriver à une conclusion : aucun d’entre eux n’équivaut à « blasphème ».



Par ailleurs, je voudrais faire place à une autre notion – dont ne parle absolument pas Talal Asad – et qui est un faux ami de ‘blasphème’ : sabb. Quand on parle de « lois sur le blasphème » au sujet de pays comme l’Iran ou le Pakistan, il est en fait question de sabb. Mon but est de bien distinguer. Mais d’un autre côté, il faudra nécessairement aborder le rôle joué par la Common Law au Pakistan.

Quant à isâ’ah, c’est un mot qui a été utilisé en particulier par le cheikh Yusuf al-Qaradawi en sa qualité de président de l’Union Internationale des Savants Musulmans, pour protester contre les caricatures danoises. Sabb ne convenait pas du point de vue du droit islamique. Et par ailleurs, il s’agissait de trouver des mots adaptés pour s’adresser à un pays où les musulmans étaient minoritaires.

Ce dont j’ai besoin, dans mon texte, c’est de pouvoir renvoyer au dictionnaire Kazimirski lorsque je définis un mot. C’est d’avoir la garantie que mes définitions tiennent la route ; d’obtenir d’avantage d’informations concernant certains mots ; d’être assuré que je ne confond pas substantif et verbe.

« On parle de blasphème à tout bout de champ » ! je suis bien d’accord. Mais pourquoi ? Peut-être pour justifier un droit illimité à la liberté d’expression, en particulier lorsque l’islam ou plus généralement « les religions » est la cible visée. Plutôt que de blasphème, mieux vaudrait parler d’offense délibérée, et même, dans certains cas, de diffamation. La liberté d'injurier élevée à la dignité de droit fondamental, - mais pas d'injurier n'importe qui!

Donc je prends bonne note la définition d’isâ’ah fournie par ton ami. A ton avis, à quelle page du dictionnaire puis-je trouver la définition?
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  -Ren- le Lun 5 Oct - 17:31

Blaise a écrit:Talal Asad, dans un texte passionnant (qui me sert de boussole)
Ce texte est-il lisible en ligne ?

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15275
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques mots arabes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum