Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Sam 29 Aoû - 14:47

Je prends le temps de lancer enfin un fil de discussion sur ce sujet qui déchire actuellement les cathos français.

Premier article, qui passe en revue ce que d'autres ont déjà écrit sur le sujet :
Marion-Maréchal Le Pen invitée par le diocèse de Toulon, la fin d'un tabou ?
Henrik Lindell

« Le cordon sanitaire est brisé. » C’est le constat alarmiste que dresse un des responsables du blog Chrétiens de gauche, Vincent Soulage, en commentant l’invitation du diocèse de Fréjus-Toulon et des dominicains faite à Marion Maréchal-Le Pen le 29 août. « L’évêque de Toulon Mgr Rey a pris la responsabilité de couper le cordon sanitaire qui séparait le FN des catholiques », explique le jeune sociologue catholique. Comme tant d’autres observateurs engagés, il craint que toute l’Eglise normalise maintenant sa relation avec le FN, alors que l’épiscopat avait toujours pris soin, par le passé, de se tenir « à distance d’un parti aux valeurs bien peu évangéliques ». En se référant au sociologue des religions Jean-Louis Schlegel, qui a défendu la même thèse sur France Inter le 27 août, le jeune blogueur catholique estime que cet événement correspondrait à une tendance générale : « après avoir longtemps résisté aux sirènes lepénistes, les catholiques pratiquants (jeunes comme moins jeunes) votent en nombre croissant pour le FN, à l’instar de l’ensemble de la société française. Il faut donc bien se l’avouer, la stratégie de dédiabolisation du FN a réussi. » (...)

Autre observateur inquiet, le journaliste Philippe Clanché, également de sensibilité « de gauche ». Sur son blog cathoreve, il souligne la nécessité de réagir face au FN contemporain version Marine et Marion. « Il est plus que temps de s'attaquer à la question suivante, dit-il : comment agir pour que les catholiques ne cèdent pas à la sirène frontiste, bien plus agréable et policée que son tempétueux grand-père ? » Et de rappeler, d’emblée, qu’on trouve encore certains évêques qui « s'expriment clairement sur l'incompatibilité entre le discours du parti d'extrême-droite sur les étrangers et l'exigence évangélique ». Ainsi Mgr Daniel Labille, évêque émérite de Soissons, qui assure l'intérim de son ancien siège. Le blogueur cite notamment une homélie où l’évêque rappelle que « Dieu n’est pas un Dieu tutélaire, il n’est pas le Dieu des juifs, il n’y pas un Dieu pour les Français ou celui des Allemands ». Du coup, « il n’y a plus d’un côté les étrangers et de l’autre les autochtones, les noirs et les blancs, les catholiques et les protestants, les chrétiens et les païens. » Selon Philippe Clanché, ces propos « devraient vacciner l'auditoire contre toute politique de rejet de celui qui n'est pas bien de chez nous et de la bonne couleur de peau. La préférence nationale n'a pas sa place dans le cœur ou dans la bouche d'un disciple du Christ ». Pour le journaliste, il serait bon que des voix catholiques se fassent entendre « non pour refuser de débattre avec le parti des Le Pen, mais pour faire échouer son projet haineux pour le pays »

Le blogueur Koz fait une analyse différente. D’abord en rappelant le contexte : il s’agit d’une université d’été où le but est de dialoguer et ceci dans le cadre de l’Eglise, qui n’est pas un acteur politique. S’il s’oppose au FN, il questionne aussi les méthodes habituellement utilisées pour « combattre l’extrême-droite » dans la société en général et au sein de la classe politique en particulier. « Qu’ont-ils à offrir, les gardiens du temple républicain ? demande Koz. La poursuite du 'cordon sanitaire' ? Une nouvelle collection de pin’s à l’université d’été de La Rochelle ? Une tribune du directeur du Théâtre du Rond Point des Champs-Elysées ? Une production artistique urbaine ? » (...) « Cela fait quarante ans que l’on raisonne à l’identique sans résultat. On évoque benoîtement et sans s’interroger une dédiabolisation du Front National, qui suppose une diabolisation préalable, laquelle n’est pas le gage d’un traitement sain et bien ajusté. La gauche Terra Nova a abandonné les classes populaires dans un virage de basse tactique, préférant opter pour l’action sociétale et, jugeant l’ouvrier trop con, l’a jeté dans les bras du FN... » Au total, qui est donc en mesure de sommer l’Eglise de faire quoi que ce soit, puisque, comme le rappelle Koz, « l’Eglise n’est pas responsable du merdier » ? (...) « Si l’intention n’est sincèrement que de disputationner – et je n’ai pas de raisons d’en douter de la part des organisateurs de cette université d’été – le risque n’est-il pas grand de banaliser ? » s’interroge-t-il. Débattre oui, mais il espère aussi que la rencontre « conduise à une recherche de cohérence personnelle de la part de la députée FN, dont le jeune âge autorise tous les espoirs d’évolution (…) Elle ne peut pas passer sous silence l’acrimonie constante, l’agressivité, le rejet viscéral de l’étranger, l’indifférence au sort du migrant, le repli national jusqu’à l’absurde – voire l’abject. Un tel débat doit impérativement être exigeant et dépourvu d’ambiguïté. »

Peut-on mener un tel débat avec les élus frontistes ? Et peut-on en profiter et tenter d’évangéliser les militants frontistes, comme cela a été suggéré par plusieurs observateurs engagés sur les réseaux sociaux, comme par exemple Natalia Trouiller, chargée de com du diocèse de Lyon et essayiste ? Quelles seront les conséquences pratiques ? Koz, a l’instar du directeur de La Vie Jean-Pierre Denis – dans son intervention sur RTL le 26 août – optent finalement pour une attitude nuancée, prudente. Dialogue oui, en principe. En pratique néanmoins, Koz est très sceptique : « S’il est plus que légitime d’écouter les électeurs FN et de ne pas les rejeter, affirmer que ces éventuelles rencontres puissent contribuer à évangéliser l’électorat radical me paraît plus qu’audacieux : un brin naïf », écrit-il. Il continue : « Je crains bien davantage, et cela correspond à ce que je peux observer quotidiennement depuis trois ans, que l’influence se fasse dans l’autre sens – certes pas auprès des organisateurs, mais auprès des catholiques. »

Face à la critique, l’Observatoire socio-politique du diocèse de Fréjus-Toulon, qui est co-organisatrice de l’événement, insiste sur son intention de vouloir mener non pas des débats tranchés, encore moins le buzz, mais un véritable dialogue. Il ne s’agit pas, dit-il dans un communiqué du 25 août, de « convaincre son adversaire d’erreur, mais à s’unir à lui dans une vérité plus haute ». Koz suggère que les organisateurs n’ont pas suffisamment médité ce verset biblique : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes» (...)

La réalité prime sur les idées. Telle est aussi la conviction de Mgr Rey, qui a accordé une interview au Figaro. « Le FN, qu'on le veuille ou non, fait partie du paysage politique français, surtout dans le sud de la France. Ce parti représente 30 % de l'électorat français, et à Fréjus, il dirige la ville. On ne peut pas ignorer cette réalité. Il faut créer un dialogue, un débat, duquel le FN n'est pas exclu. » Pour Mgr Rey, « l’objectif est de créer un dialogue de raison, une réflexion » avec les frontistes, tout en interpellant le FN sur son rapport à l’immigration, sa vision de l’homme et du vivre-ensemble dans une société pluraliste. Un argument qui convainc effectivement de très nombreux internautes catholiques, s’exprimant sur tous les réseaux, y compris dans les commentaires sous notre article de la semaine dernière.

Après toutes ces réactions, et toutes ces reprises par des dizaines de médias, le porte-parole de la Conférence des évêques, Mgr Olivier Ribaudeau-Dumas, ne pouvait pas rester silencieux. Six jours après notre article, il est donc intervenu une fois, en donnant une interview à La Croix.

Contrairement à ce que suggèrent plusieurs responsables ecclésiastiques, à commencer par Mgr Rey, Mgr Ribaudeau-Dumas dit sans ambages que « la position de l’Eglise en France sur le Front national n’a pas varié ». Pas de changements donc ! Et d’ajouter : « Un certain nombre de points développés par le Front national ne sont pas conformes à la vision que l’Évangile nous invite à défendre. » Dans ce contexte, il aurait évidemment été intéressant de détailler ces points précisément. Nous avons essayé d’interroger le porte-parole, mais il a fait savoir qu’il ne souhaite plus s’exprimer sur le sujet.

Comme nous l’avons expliqué dans notre article de la semaine dernière, les évêques ont en réalité renoncé à évoquer explicitement le Front national dans leurs communiqués. En mars dernier, juste avant les départementales, ils n’ont pas trouvé, après avoir cherché, des points précis dans le programme du FN qu’ils auraient pu critiquer ou condamner explicitement. Un projet de texte fut ainsi avorté. Au lieu de cela, le président de la Conférence des évêques, Mgr Pontier, a dû se contenter, dans son discours d’ouverture de l’Assemblée plénière de printemps en mars dernier, de cette formule disons très générale : « Les électeurs que nous sommes, avons le devoir de penser au moment de voter au contenu des propositions des divers candidats. Ils ne prennent pas tous en compte de la même manière la recherche du bien commun, le respect de la vie, le souci des plus pauvres et des migrants, l’accès aux biens les plus élémentaires pour tous, la mise en œuvre des solidarités les plus nécessaires, la réalité de notre société devenue plurielle. » Le FN est donc concerné, pourrait-on dire, mais ni plus ni moins que les autres partis. Et on est évidemment loin de l’époque où les évêques mettaient clairement en cause les « thèses racistes » du FN, comme ce fut le cas en 1998, par exemple. Quelque chose dans le discours de l’Eglise a donc changé.

Néanmoins, mais c’est sans doute moins surprenant, le porte-parole se montre compréhensif à l’égard de l’initiative de Mgr Rey d’inviter l’élue frontiste au dialogue, tout en rappelant qu’il faut rappeler à l’élue les devoirs évangéliques. D’autres évêques ont également pris position en faveur de l’idée de dialoguer avec des élus du Front national. Ainsi Jean-Michel Mgr di Falco, évêque de Gap et d’Embrun, pourtant très hostile au FN. Il a expliqué sur Europe 1 le 25 août et dans Le Parisien du 28 août que « ce n’est pas en refusant d’entrer en dialogue qu’on peut faire progresser la pensée et les idées ». Par ailleurs, Mgr di Falco, à l’instar des services de communication de la Conférence des évêques, prend soin de rappeler qu’une initiative locale n’engage pas tous les évêques ou toute l’Eglise de France.

L’affaire ainsi minimisée de la part de certains évêques, elle reste évidemment très débattue dans les médias, sur les réseaux sociaux, et, bien sûr, dans les paroisses. C’est un débat qui intéresse les catholiques, qu’on le veuille ou non.
http://www.lavie.fr/debats/chretiensendebats/marion-marechal-le-pen-invitee-par-le-diocese-de-toulon-la-fin-d-un-tabou-28-08-2015-66033_431.php

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Sam 29 Aoû - 15:09

Billet de René Poujol :
Maréchal… vous voilà !

Je n’ai pas pour habitude de dicter leur conduite aux évêques, ni même de dénoncer – sans examen – telle ou telle de leurs initiatives qui ne me conviendrait pas. Je m’en tiens le plus souvent à tenter d’en mesurer la signification, la portée ou les conséquences… Je ne vois pas aujourd’hui de raison de déroger à cette règle à propos de l’invitation faite à Marion Maréchal Le Pen de participer, à la Sainte-Baume, à l’université d’été organisée par l’Observatoire socio-politique de l’évêché de Toulon, avec la bénédiction de Mgr Rey, évêque du lieu.

Je comprends l’émotion, voire la colère, de certains de mes amis. Et je souscris sans réserve au principe rappelé par Vincent Soulage sur le blogue des chrétiens de gauche que nous avons initié ensemble : « On ne dialogue pas avec l’extrême-droite, on la combat ». Mais j’entends aussi d’autres de mes amis dire l’indécision qui est la leur. Après tout, le dialogue ne vaut-il pas mieux que toutes les excommunications ? Et ignorer officiellement le FN peut-il suffire à cacher ce que montrent toutes les enquêtes : nombre de catholiques, notamment parmi les jeunes générations, affichent désormais, sans état d’âme, leur préférence politique pour le parti de Marine le Pen (...)

Sur une période récente, inaugurée par la présidentielle de 2012, il est clair que la gauche a bien servi une radicalisation de la droite catholique, reçue ici et là comme une «divine surprise». Proposer à la société française, sans autre précaution, le mariage pour tous et une forme d’euthanasie était la meilleure manière de nourrir jusqu’à l’hystérie le discours sur le « non-négociable » (...) Avec pour conséquence de légitimer, chez une frange de l’électorat catholique, l’idée que la doctrine sociale de l’Eglise puisse, un instant, être mise en sourdine, face aux menaces pesant sur l’homme et la famille. Sur cette ligne, l’engagement militant de certains prêtres, couverts par leur hiérarchie et le silence de la plupart des évêques, soucieux de ne pas attiser les divisions, ont fait le reste. Aujourd’hui, l’initiative de Mgr Rey, apporte une caution officielle, même si elle est individuelle, à cette dérive.

Car dérive il y a. Quelle que soit la volonté manifeste de Marine le Pen de dédiaboliser le FN, le fonds de commerce idéologique reste le même. Cette apparente modération du propos a plus contribué à déculpabiliser une certaine droite catholique qu’à la convaincre vraiment de l’abandon par le FN d’un discours qui, au fond, ne l’a jamais gênée, tant elle se reconnaît dans ce fond maurassien. Celui d’une Eglise catholique dont le message spirituel importe peu dès lors qu’elle contribue au maintien de l’ordre et de la morale.

Et de son côté, l’évêque de Toulon prend donc prétexte de la présence d’un nombre grandissant de catholiques dans la mouvance bleumarine, pour inviter… celle qui cache derrière une appartenance «décomplexée» à l’Eglise catholique, la tradition la plus dure, la moins dédiabolisée du parti créé par son grand-père.

Engager le débat, au sein de l’Eglise, dans la diversité des sensibilités que représentent les fidèles est une chose. Rencontrer, dans la discrétion, un certain nombre de leaders politiques pour les écouter et leur faire connaître les réserves que peuvent susciter leurs prises de positions ou leur programme, n’est pas inconvenant. Offrir une tribune officielle, même modérée par le contexte d’un «débat» dans l’enceinte d’une instance catholique est d’une autre nature (...)

L’un des pièges récurrents de la communication est que ce que l’on prétend donner à entendre n’est pas forcément ce qui est reçu et compris. Là où Mgr Rey et ses proches plaident le principe de réalité – le vote catholique grandissant pour le FN – il y a fort à parier que l’opinion lira l’affirmation d’une conviction – on peut être bon catholique et faire ce choix-là. Ce qu’il fallait donner à penser ! Là où les responsables de l’université de la Sainte-Baume plaideront une mauvaise compréhension de leur initiative, certains – dont je suis – analyseront qu’elle fut parfaitement anticipée, voulue et orchestrée. A la barbe du corps épiscopal ! Il est pour le moins stupéfiant que cette évidence ait pu échapper aux responsables de la communication de la Conférence des évêques de France.
http://www.renepoujol.fr/marechal-vous-voila/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Sam 29 Aoû - 15:36

Communiqué de Mgr Rey :
Les réactions de certains medias à propos de l’Université d’été de l’Observatoire socio-politique (OSP) de Fréjus-Toulon conduisent à rappeler les éléments suivants.

Les universités d’été, ouvertes sur inscription, ont été lancées il y a 5 ans par l’OSP de Fréjus-Toulon en lien avec les Dominicains de la Sainte-Baume. Elles sont bâties autour du triptyque suivant : d’abord, la prière, avec la participation aux offices ; ensuite, la formation à la doctrine sociale de l’Eglise avec l’enseignement de Pères dominicains et, cette année, la participation de Mgr Charles Morerod ; enfin, des échanges lors de tables rondes réunissant parmi d’autres des hommes et des femmes politiques de toutes les sensibilités.

Le dialogue est intrinsèque à l’expression de notre Foi. L’actualité mondiale le montre bien : tout refus de dialogue entretient le fanatisme et attise la guerre. Le refus de dialoguer constitue aussi un symptôme de faiblesse de la pensée. Que ce soit dans l’ordre politique, social et religieux, la paix et le vivre ensemble requièrent le dialogue. Jésus Lui-même a engagé un dialogue avec ses contradicteurs et ses adversaires tout au long de Sa vie publique. Sans dialogue, on tombe dans l’invective, le lynchage, le procès d’intention et la diabolisation.

Un dialogue authentique exige la réunion de plusieurs conditions : la liberté d’expression, l’écoute mutuelle jusqu’à la disponibilité à changer d’avis, et dans les matières qui regardent les universités d’été, la quête du bien commun qui transcende les intérêts particuliers. Inviter des personnalités politiques ne signifie pas cautionner leurs positions mais les conduire à accepter d’êtres interpellées, voire critiquées, dans le cadre d’échanges francs et sereins. On peut noter que ce dialogue est régulièrement organisé dans d’autres cadres, plateaux TV, débats publics ou tables rondes.

C’est dans cet état d’esprit que les universités d’été de l’OSP ont été conçues.

Cet été, Marion Maréchal Le Pen est l’une des personnalités politiques invitées à débattre avec d’autres personnalités politiques dans le cadre d’une table ronde sur le thème de l’engagement des chrétiens en politique. Le Front national a obtenu près de 40% des votes aux dernières élections départementales dans le Var. Il s’agit d’une réalité. Que l’on soit d’accord ou pas avec les positions du FN, nier cette réalité serait faire preuve d’autisme. Blacklister un mouvement quel qu’il soit courrait le risque de l’enfermer dans ses positions, de contribuer à le radicaliser et à l’exclure de débats où les électeurs l’ont eux-mêmes introduit sur des sujets brûlants aujourd’hui : l’Europe, l’identité nationale et l’immigration… La dénonciation par la Conférence des évêques de France, qui vient d’être rappelée par son secrétaire général, à l’encontre de certaines positions et postures politiques du Front National, nous invite non seulement à contester mais aussi à dialoguer avec l’ensemble des acteurs de la vie politique, y compris le FN, sur ces questions disputées qui traversent et divisent l’opinion publique. Ce dialogue se déploie à partir des valeurs évangéliques de justice et de solidarité, et à partir des fondements du pacte social que rappelle l’Eglise depuis toujours: Le respect de la vie depuis son origine jusqu’à sa fin naturelle, la protection de la famille, l’accueil de l’étranger, le souci prioritaire du pauvre, la reconnaissance de la valeur du travail, les principes de solidarité entre les peuples, la liberté de conscience et d’expression et la liberté religieuse…

L’accueil de représentants du FN dans un débat organisé par l’Eglise est une nouveauté dans sa forme, mais ne remet pas en cause les principes fondamentaux de la Doctrine Sociale de l’Eglise sur lesquels nous nous appuyons.

La question fondamentale à laquelle nous renvoie cette polémique porte sur notre capacité à dialoguer avec tous les mouvements politiques, quels qu’ils soient, sur la base des principes d’humanité qui nous viennent de la doctrine sociale de l’Eglise et de son Magistère. Ces principes d’humanité fondent l’engagement des chrétiens en politique et le dialogue avec la société pour offrir un discernement, critiquer si nécessaire, et concourir à la promotion du bien commun et d’une écologie intégrale.
http://osp.frejustoulon.fr/communique-de-mgr-rey-au-sujet-des-ue-de-la-sainte-baume/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Dim 30 Aoû - 23:33

Je reviens des deux : a) l'université d'été de l'Observatoire socio-politique du diocèse de Toulon, chez les dominicains de la Sainte-Baume ; b) les Assises chrétiennes de l'écologie, au Parc des Expositions de la ville de Saint-Etienne. Une centaine de participants à la Sainte-Baume ; deux mille et plus à Saint-Etienne. Les « grands médias » se sont excités sur la Sainte-Baume pendant trois jours. De Saint-Etienne ils n'ont pas dit un mot...

Je vous parlerai demain de Saint-Etienne. Parlons aujourd'hui de la Sainte-Baume. Pourquoi cette excitation médiatique ? Trente journalistes et plusieurs chaînes de télévision se sont précipités là-bas : non par intérêt pour la série de débats de cette université d'été catholique – le sujet était pourtant « Médias et vérité » ! –, mais par frénésie autour d'un seul de ces débats – et même d'un seul des invités (...)

Marion Maréchal Le Pen à un débat officiel de l'Eglise catholique ! Waouh !! Bouffée de chaleur des rédactions en chef !!! Le Monde en a fait cinq colonnes à la une : « Une partie de l'Eglise choisit de dialoguer avec le FN ». Ensuite ce fut l'engrenage des surenchères verbales, chaque média se voyant obligé de faire plus gros que le concurrent : L'Obs, par exemple, suggérant une affinité entre Eglise catholique et parti lepéniste – sans parvenir évidemment à en donner l'ombre d'un indice... Le seul article informé (donc pondéré) fut celui d'Henrik Lindell, dans La Vie, qui a restitué la perspective et le contexte : mais La Vie est un journal catholique. Les autres médias ont empilé des mots creux, avant d'envoyer à la Sainte-Baume une escouade de preneurs d'images le 29 août.

Depuis le vendredi 28 j'étais aux Assises de Saint-Etienne, où j'avais fait la conférence d'ouverture avec Dominique Lang. Mais j'étais passé à la Sainte-Baume le 27, pour prendre part – avec Guillaume de Prémare et Paul Piccaretta – à la table ronde animée par Luc Richard : « Les médias fabriquent-ils l'opinion ? ». J'avais alors découvert le maelström médiatique ouvert par la présence annoncée de Marion Maréchal Le Pen. Pour ne pas laisser les médias désinformer le grand public en zappant le contenu réel de l'université d'été, les organisateurs savaient quelle question poser aux invités politiques : trois de ceux-ci étant acquis au libéralisme, il serait intéressant de leur demander comment ils se situaient par rapport au discours du pape François contre le capitalisme prédateur, discours largement répercuté par les médias et applaudi à la une par Le Monde diplomatique du mois d'août.

La question a été posée aux quatre invités le samedi matin. Marion Maréchal Le Pen, surprise d'être interrogée sous cet angle – a dû improviser ; elle l'a fait prudemment, sauf durant le bref instant où elle a paru acquiescer (dans l'improvisation) à l'une des phrases anticapitalistes du pape : ce qui aurait pu la mettre en difficulté auprès de son électorat de la Côte d'Azur – si les journalistes avaient relayé le débat.

Moins prudent, le paléo-libéral Hervé Mariton n'a pas admis qu'on pose une question pareille. « C'est un procès vietminh !», a-t-il grincé (référence tellement datée qu'elle en devient un symptôme). Pourquoi tant de fureur de sa part ? Ceux qui ont consulté les sites libéraux-conservateurs depuis deux ans connaissent la réponse : on n'a pas le droit de titiller catholiquement sur le terrain économique et social une personnalité qui a combattu... le mariage homosexuel, condition nécessaire et suffisante – comme on sait – pour être considéré comme catho.**

Après quoi Arnaud Le Clère – répondant à son tour – a développé un point de vue proche de celui du pape François, donc fort loin de Mariton.

Mais les journalistes, il fallait s'y attendre, n'ont accordé aucun intérêt à cette confrontation. Ils n'étaient pas là pour ça. Ils étaient là pour Marion Maréchal Le Pen. Leur feuille de route se résumait à monter en épingle la présence d'une star FN à l'un des débats, sans accorder leur attention au contenu de ce débat. La seule façon d'empêcher cette manipulation eût été de ne pas inviter de personnalités politiques à l'université d'été (...)
http://plunkett.hautetfort.com/archive/2015/08/30/pourquoi-les-medias-ont-surexpose-la-sainte-baume-et-zappe-s-5677528.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  Idriss le Lun 31 Aoû - 20:27

Ce matin , vers 8 h , en me rendant à Carpentras ( le bastion de Maréchal le Pen) 2 banderoles (accrochées à la rambarde des ponts) à 500 m de distance au dessus de l'autoroute A7 à la hauteur d'Orange :
" Musulmans rentrez chez vous"
et
"Islam dehors"

Jamais vu avant ( Un banderole anti mariage pour tous une fois !)

Si le le mois dernier mon premier SMS "islamophobe" d'un ancien camarade de classe plus ou moins perdu de vu :
" Cela ne te fait rien que ton Prophéte se soit tapé une gamine de 9 ans ...etc "

Si non je pense qu'il faut inviter les gens du FN à débattre! C'était déjà mon point de vu en avril 2002 ...Moi qui vote toujours , j'ai voté blanc et milité pour le vote blanc ...Tous unis contre ces salauds de pauvres qui votent FN ..Erreur stratégique, politique ...C'est là que le coche a été raté...
Je n'ai donc pas voté Chirac et j'en suis fier! Fier d'avoir résisté à la pression médiatique. La seule fois que j'ai voté à Droite c'est lorsque j'ai voté Hollande , mais j'ai une excuse , faut voir qui il y avait en face !
Idriss
Idriss

Messages : 4655
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Mar 1 Sep - 15:14

Je sais que donner de la voix à un débat c’est aussi l’amplifier. Pourquoi donc réagir aussi fort au fait que « des » catholiques aient ainsi donné une tribune à un leader du FN ?

D’abord parce que l’observatoire socio-politique du diocèse de Fréjus-Toulon de Mgr Rey (...) se définit comme un lieu propice à l’engagement des chrétiens en politique (...) Comme Président des Semaines Sociales Nord-Pas-de-Calais et ancien élu, je me sens doublement interpellé. Il y a, en effet, dans la vie de l’Église un certain nombre de textes conçus et voulus pour mettre en chemin les chrétiens. Avec un objectif : résoudre les questions concrètes et souvent douloureuses du monde. C’est toute la longue tradition des encycliques dites sociales des Papes, la dernière en date étant celle du Pape François Laudato Sii, que de proposer ces voies d’engagement sur la base d’un appel et d’un diagnostic solide. De ce premier point de vue, je n’ai jamais perçu que la doctrine du FN était compatible avec les grands principes de l’enseignement social de l’Église. Mais j’y reviendrai.

Ensuite parce que le risque est bien réel que l’événement du « week-end sombre » se reproduise, au-delà de l’incompréhension qu’il suscite déjà chez un nombre important de catholiques, par culture silencieux mais ça rumine dans les chaumières ! Il est donc important d’essayer de trouver les moyens de se vacciner durablement (...)

Le porte-parole de la Conférence des Évêques de France a au moins rappelé que la position de l’Église sur le FN n’a pas varié. Mgr Olivier Ribadeau-Dumas a redit dans La Croix du 28 août avec force que le rejet de l’étranger, le refus de l’accueil de l’autre, une conception et une vision de la société renfermées sur la peur posent problème. Interview intéressante à lire dans son intégralité.

Mais à ce stade, le mal est fait. Marion Maréchal Le Pen a pu dire devant son auditoire avoir « du mal à comprendre une telle hostilité à l’égard de (son) mouvement, notamment de certains évêques qui vont expliquer que la doctrine du FN n’est pas en cohérence avec la doctrine sociale de l’Église » ….tandis que Marine Le Pen pouvait évoquer, grand sourire aux lèvres, une normalisation bien comprise. En fait, ce qui devait arriver arriva, l’Evêque du Var n’a pas contredit son invitée, elle a eu une tribune avec un effet d’aubaine inespéré. Rappelons qu’elle est candidate aux élections régionales en PACA et qu’évidemment à quelques mois de l’échéance électorale, l’invitation frôle bon la complaisance imbécile.

La faute dans cette affaire ? Considérer que 40% des électeurs d’un département votent pour le FN et les prendre en considération tout simplement. Comme si la politique c’était de l’arithmétique, alors que c’est de la dynamique. Or (...) le FN n’est pas un parti comme les autres. On ne peut pas considérer que parler avec « ses » cadres, c’est parler avec son électorat. Imaginer cela, c’est faire l’impasse sur la dimension populiste et dangereuse de ce parti politique, qui ne fonctionne pas avec les mêmes codes et n’a pas le même fonctionnement que les autres partis républicains (...)

L’Église ne dicte pas les choix politiques. Chaque chrétien est bien entendu libre de penser librement et de s’engager. Mais quand même, encore ce matin Marine Le Pen estime que les migrants syriens ne sont pas persécutés et que la France ne doit pas les accueillir. Elle a évoqué à Brachay (Haute-Marne) un président de la République « fainéant » et a estimé « qu’il n’y avait pas de compromis possible avec l’Union européenne » (...) On peut chercher et tordre la doctrine du FN dans tous les sens, il n’y a pas de point de convergence avec l’enseignement social de l’Eglise. L’encyclique Laudato Sii du Pape François invite à prendre un tout autre chemin ! N’en déplaise à Marion Maréchal Le Pen. N’en déplaise à Mgr Rey.
:arrow: http://latribunedessemaines.fr/cathos-et-fn-pourquoi-et-comment-faut-il-se-vacciner-rapidement/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  rosarum le Jeu 3 Sep - 19:06

-Ren- a écrit:Je prends le temps de lancer enfin un fil de discussion sur ce sujet qui déchire actuellement les cathos français.

mais comme le FN se déchire aussi en famille....

quelle tendance représente la dauphine ?
rosarum
rosarum

Messages : 987
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Jeu 3 Sep - 19:32

rosarum a écrit:quelle tendance représente la dauphine ?
Quel intérêt ? Qu'importe l'habillage, l'extrême-droite reste l'extrême-droite.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  -Ren- le Ven 4 Sep - 7:29

Le diocèse de Fréjus-Toulon a invité à son université d’été Marion Maréchal-Le Pen. La Conférence des évêques de France (CEF) est mise devant le fait accompli. Un communiqué à l’AFP et une interview de son secrétaire général donnée à La Croix sont une bien faible réaction. Cela confirme au moins que l’invitation varoise concerne et implique l’Église de France. Comment d’ailleurs en irait-il autrement ?

« La position de l’Église en France sur le Front national n’a pas varié », affirme le secrétaire général de la CEF. Est-ce si sûr ? La droitisation, voire la dérive extrémiste de la France, touche aussi les catholiques. Ce n’est pas un scoop. L’idéologie de l’Action française n’est pas morte. Le nationalisme xénophobe, la haine du pluralisme et la non-acceptation foncière de la séparation du religieux et du politique servent de refuge à des catholiques, des jeunes notamment et des évêques. Très modernes, sans culture historique, ils espèrent en l’autorité ecclésiale (papolâtrie) ; ils réduisent l’aventure spirituelle à la piété (neuvaines, adorations, etc.) ; ils se démènent (sans le savoir) pour les anciens protectorats sous prétexte de défense (évidemment urgente) des chrétiens d’Orient et donnent libre cours à l’islamophobie ; ils font de la famille un étendard contre la Parole évangélique elle-même (Lc 8, 19-21). L’Église est pour eux au service d’un projet de société et d’une civilisation. Elle leur offre une identité dans un monde qui les agresse et qui, de fait, est violent. Tout cela fera de l’Église une secte.

Le diocèse de Fréjus-Toulon fut de ceux qui avaient fait annuler il y a dix-huit mois l’invitation de Fabienne Brugère par un cercle restreint et averti de responsables ecclésiaux, sous prétexte que ses positions étaient en contradiction avec l’enseignement de l’Église (...) Quelques évêques ont perdu leur âme à dialoguer avec Vichy ; le magistère romain quant à lui avertissait sévèrement contre le dialogue avec le communisme.

Il faut bien discuter avec tout le monde, dira-t-on ; il s’agit du troisième parti de France ! Certes. Mais discuter ne signifie pas donner la parole publiquement à des personnes qui bafouent l’Évangile par une partie de leurs discours et de leur action politique (...)

Si le diocèse de Fréjus-Toulon était adepte du débat, pourquoi a-t-il donc œuvré contre l’invitation de Mme Brugère ? Son positionnement est partisan. Depuis des années, Mgr Rey organise avec d’autres la droitisation de l’Église (...)

Qu’au moins Mgr Rey présente ses excuses à l’Église de France, à ses confrères évêques, à ses diocésains.
http://temoignagechretien.fr/articles/politique-religion/frejus-toulon-une-eglise-droite-toute

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  rosarum le Ven 4 Sep - 8:49

-Ren- a écrit:
rosarum a écrit:quelle tendance représente la dauphine ?
Quel intérêt ?

entre le père et la fille, il y a déjà une évolution plutôt positive dans le discours, je me demandais si la petite fille continuait dans le même sens au point de rendre le FN fréquentable.

Qu'importe l'habillage, l'extrême-droite reste l'extrême-droite.

mais comme le rappelle un des textes que tu as posté, ce n'est plus un parti marginal.

ceci dit je pense que toute collusion entre la religion et la politique est à éviter.

rosarum
rosarum

Messages : 987
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  Idriss le Ven 4 Sep - 17:45

rosarum a écrit:

Quelle tendance représente la dauphine ?

Plutôt canal historique! C'est ( c'était?) la chouchou de son grand père... Fac de droit à Assas et catho intégriste ...Du lourd ...


Marion Maréchal-Le Pen est catholique pratiquante. Petite-fille de pasteur du côté paternel, elle a fait sa première communion et sa confirmation à l’Institution Saint-Pie X, à Saint-Cloud. Elle participe régulièrement au pèlerinage de Chartres organisé par les catholiques traditionalistes de Notre-Dame de Chrétienté.
Idriss
Idriss

Messages : 4655
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  Idriss le Ven 4 Sep - 17:51

-Ren- a écrit:
Quel intérêt ? Qu'importe l'habillage, l'extrême-droite reste l'extrême-droite.

Il y a tous de même des nuances ...La tendance nationale socialiste anti capitaliste d'un coté. Et la tendance ultra conservateur réac intégriste, pétainiste , royaliste... de l'autre...
Mais c'est sur pour celui qui se prend des coups de manche de pioche au cours d'une ratonnade, que les coup viennent d'une tendance ou d'une autre, pour lui c'est une subtilité assez tenue en effet...
Idriss
Idriss

Messages : 4655
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  Idriss le Ven 4 Sep - 18:05

rosarum a écrit:
entre le père et la fille, il y a déjà une évolution plutôt positive dans le discours, je me demandais si la petite fille continuait dans le même sens au point de rendre le FN fréquentable.

Par plus fréquentable tu veux dire qu'ils ont renoncé aux lubies antisémites du père, pour n'être plus que des nationalistes sociaux , juste islamophobe et anti-roms!? l'union sacrée avec les sionistes contre le Nazislamisme!!!!
Je comprend que de ton point de vu ce soit une évolution positive... cela fait du FN des quasi UMP compatibles c'est dire...


.

Idriss
Idriss

Messages : 4655
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  rosarum le Ven 4 Sep - 21:24

Idriss a écrit:
rosarum a écrit:

Quelle tendance représente la dauphine ?

Plutôt canal historique! C'est ( c'était?) la chouchou de son grand père... Fac de droit à Assas et catho intégriste ...Du lourd ...


Marion Maréchal-Le Pen est catholique pratiquante. Petite-fille de pasteur du côté paternel, elle a fait sa première communion et sa confirmation à l’Institution Saint-Pie X, à Saint-Cloud. Elle participe régulièrement au pèlerinage de Chartres organisé par les catholiques traditionalistes de Notre-Dame de Chrétienté.

St Pie X oui je vois.... (je ne sais par quel hasard ils ont récupéré mon adresse mail mais je reçois leur pub)
ceci explique peut être cela.
rosarum
rosarum

Messages : 987
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  rosarum le Ven 4 Sep - 22:15

Idriss a écrit:
rosarum a écrit:
entre le père et la fille, il y a déjà une évolution plutôt positive dans le discours, je me demandais si la petite fille continuait dans le même sens au point de rendre le FN fréquentable.

Par plus fréquentable tu veux dire qu'ils ont renoncé aux lubies antisémites du père, pour n'être plus que des nationalistes sociaux , juste islamophobe et anti-roms!? l'union sacrée avec les sionistes contre le Nazislamisme!!!!
Je comprend que de ton point de vu ce soit une évolution positive... cela fait du FN des quasi UMP compatibles c'est dire...


.


il reste quand même de grandes divergences sur l'europe, le franc etc....mais ce n'est pas le sujet ici
rosarum
rosarum

Messages : 987
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon ! Empty Re: Une Le Pen invitée par le diocèse de Toulon !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum