Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Ramadan et fuite du temps

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ramadan et fuite du temps

Message  Jeby le Mer 18 Mar - 19:06

Assalamu 'aleykum,

J'ai une question à poser à mes frères musulmans concernant un hadith. Le hadith en question attire notre attention sur le fait que vers la fin des temps, l'impression subjective de fuite rapide du temps deviendra une réalité ressentie par un grand nombre de personnes. J'ai moi-même constaté que le temps s'écoule à une vitesse fulgurante à tel point que parfois les années sont assimilables subjectivement à des mois. Or une chose a attiré mon attention, c'est que durant le mois béni du Ramadan, j'ai la très agréable impression que le temps ralentit, que le temps s'écoule de façon plus "normale". Est-ce purement subjectif ? Avez-vous aussi noté cette impression ? C'est une question mineure qui ne touche pas directement à la foi mais j'aimerais quand même recueillir quelques avis parce que ça m'intéresse assez. Merci.

Voici le hadith :

L'Heure n'aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l'année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure ; et l'heure s'écoulera aussi vite qu'un tison enflammé." (Tirmidhi)

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  GILBERT-MICHEL le Mer 18 Mar - 19:32

Jeby a écrit:Assalamu 'aleykum,

J'ai une question à poser à mes frères musulmans concernant un hadith. Le hadith en question attire notre attention sur le fait que vers la fin des temps, l'impression subjective de fuite rapide du temps deviendra une réalité ressentie par un grand nombre de personnes. J'ai moi-même constaté que le temps s'écoule à une vitesse fulgurante à tel point que parfois les années sont assimilables subjectivement à des mois. Or une chose a attiré mon attention, c'est que durant le mois béni du Ramadan, j'ai la très agréable impression que le temps ralentit, que le temps s'écoule de façon plus "normale". Est-ce purement subjectif ? Avez-vous aussi noté cette impression ? C'est une question mineure qui ne touche pas directement à la foi mais j'aimerais quand même recueillir quelques avis parce que ça m'intéresse assez. Merci.

Voici le hadith :

L'Heure n'aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l'année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure ; et l'heure s'écoulera aussi vite qu'un tison enflammé." (Tirmidhi)

Puisqu'il intervient un ressenti subjectif durant le mois de ramadan, c'est qu'il ne s'agit pas d'une réalité tangible mais d'une "impression"; impression "naturelle" liée, notamment, à "la fuite du temps" : plus on avance en âge et plus "le temps passe vite", pour une raison simple: notre "référentiel" de temps s'allonge.

Lorsque l'enfant a un an, son "référentiel-temps" c'est 365 jours et chaque jour représente 1/365éme de son "référentiel". On sait qu'un enfant ne supporte pas d'attendre et que toute attente est toujours trop longue pour lui.
Quand ce même enfant devient adulte et atteint 30 ans, par exemple, son "référentiel" temps est multiplié par 30 (10950 jours) et chaque jour représente 1/10950ème de son "référentiel-temps" qui "passe beaucoup plus vite" et ainsi de suite avec ce paradoxe que plus on avance en âge et plus le temps passe vite, à l'approche de la mort donc .

Mais... il existe bien une autre réalité due à ce qu'on appelle "l'approche de la fin des temps" (ou Jugement) et qui veut qu'en effet, la Terre va voir sa densité s'accroître, avec toutes les conséquences que cela implique, jusqu'à sa "disparition" dans un "trou noir" , moment où la matière retourne à l'état d'énergie pure ...

Mais, Ramadan ou pas, le processus une fois engagé ne "ralentit" pas !


-
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Idriss le Mer 18 Mar - 20:20

Salam Jeby

Encore une bonne inspiration de sujet...Et bien amené :D

Oui pour le Ramadan! Pour une part !
Quand tu es dans une routine du quotidien les jours se suivent s'enchainent en mode automatique..Le Ramadan casse cela ! Du coup tu reprends le contrôle de ta vie. La faim et la soif rendent plus attentif, moins spectateur aussi il me semble, tu es aussi plus dans les sensations , du coup c'est un peu une réalité augmentée, la qualité augmentant le temps parait s'écouler moins vite...

Pour ce qui est du Hadith cela semble être une loi naturel de l'évolution .
C'est ce que décrit l’hindouisme avec la succession des age  ( age d'or...jusqu' à l'age de fer....)
Guénon en parle beaucoup dans la crise du monde moderne ( ed en 1927) mais encore plus dans Le Règne de la quantité et les signes des temps

Extrait:
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Jeby le Mer 18 Mar - 20:20

GILBERT-MICHEL a écrit:Mais, Ramadan ou pas, le processus une fois engagé ne "ralentit" pas !

Vous en êtes sûr ? Ce que vous dites est probablement vrai (de manière globale), mais durant le Ramadan, cette impression de ralentissement du temps est assez forte en ce qui me concerne. Mais pour vous, il semble que non.... ? Merci pour votre réponse.

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Idriss le Mer 18 Mar - 20:23

GILBERT-MICHEL a écrit:Lorsque l'enfant a un an, son "référentiel-temps" c'est 365 jours et chaque jour représente 1/365éme de son "référentiel". On sait qu'un enfant ne supporte pas d'attendre et que toute attente est toujours trop longue pour lui.
Quand ce même enfant devient adulte et atteint 30 ans, par exemple, son "référentiel" temps est multiplié par 30 (10950 jours) et chaque jour représente 1/10950ème de son "référentiel-temps" qui "passe beaucoup plus vite" et ainsi de suite avec ce paradoxe que plus on avance en âge et plus le temps passe vite, à l'approche de la mort donc

Merci pour cette explication qui me semble pertinente! Je ne l'avais jamais croisée il me semble; pourtant cela semble plein de bon sens !
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Jeby le Mer 18 Mar - 20:26

Idriss a écrit:Quand tu es dans une routine du quotidien les jours se suivent s'enchainent en mode automatique..Le Ramadan casse cela ! Du coup tu reprends le contrôle de ta vie. La faim et la soif rendent plus attentif, moins spectateur aussi il me semble, tu es aussi plus dans les sensations , du coup c'est un peu une réalité augmentée, la qualité augmentant le temps parait s'écouler moins vite...

Oui, sans doute, mais il m'arrive de jeûner les lundis et les jeudis et pourtant, je n'ai pas cette impression de ralentissement du temps qui serait dûe au jeûn (entre autres choses). Je pensais que ça avait un lien avec le fait que les anges "descendent" sur terre durant le mois béni. Merci quand même, j'en prends note. Il me faudrait d'autres points de comparaison.... :refl:

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Jeby le Mer 18 Mar - 20:30

Tout ça pour dire qu'en dehors du Ramadan, l'effet du jeûn ne semble pas fonctionner pour moi et ne ralentit pas du tout la fuite rapide du temps (subjective). Mais durant le Ramadan, le ralentissement du temps m'a l'air assez spectaculaire. D'autres avis ?

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Idriss le Mer 18 Mar - 20:37


L'Heure n'aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l'année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure ; et l'heure s'écoulera aussi vite qu'un tison enflammé." (Tirmidhi)


Notre Coran, plus précisément le Mushaf  n'est pas dans l'ordre chronologique , mais grosso modo compilé des sourates les plus longues au sourates les plus courtes. les Mecquoises étant souvent plus longues que les médinoise nous avons même une chronologie globalement inversée.
Cette non chronologie souvent critiquée n'est pas gratuite , mais une divine providence !
Entre autre elle manifeste cette accélération du temps au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture...Les sourates longues au début s'inscrive dans un temps long, aborde de nombreux sujets ...mais plus on approche de la fin , plus cela s’accélère , les Mecquoises plus eschatologique font émerger un sentiment d'urgence: la fin est proche ...dépêche toi..repend-toi...il y a urgence.
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Jeby le Ven 20 Mar - 12:06

Idriss a écrit:Cette non chronologie souvent critiquée n'est pas gratuite , mais une divine providence !
Entre autre elle manifeste cette accélération du temps au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture...

Merci pour cet éclairage. En effet tout ça est très intéressant et digne d'intérêt. Je pensais auparavant que la concision des sourates mecquoises était liée à l'éloquence propre à la révélation : la révélation divine produit en un minimum de mots le maximum d'effets. Mais quand on lit le texte arabe de manière attentive, on voit bien que les versets des sourates réputées plus "longues" (comme Al-Baqara) se terminent quasiment tous de façon rythmée. J'avais lu que ça avait un lien avec le fait de faciliter le découpage du texte par les arabes et pour la facilité de mémorisation. De ce point de vue, il n'y a pas de différence essentielle entre les sourates mecquoises courtes et les sourates plus longues puisque la quasi-totalité du Saint Coran est rythmée de cette manière. C'est une chose qui est propre à la révélation divine. Donc, je ne crois pas que la supposée longueur ou concision des sourates ait un quelconque lien avec la temporalité, mais je suis plus réceptif à l'explication selon laquelle ces sourates courtes créent un sentiment de force, de majesté et de grandeur qui captivent l'attention. D’où le sentiment d'urgence.

Un exemple translittéralisé :

'Alā 'Innahum Humu Al-Mufsidūna Wa Lakin Lā Yash`urūna
Wa 'Idhā Qīla Lahum 'Āminū Kamā 'Āmana An-Nāsu Qālū 'Anu'uminu Kamā 'Āmana As-Sufahā'u ۗ 'Alā 'Innahum Humu As-Sufahā'u Wa Lakin Lā Ya`lamūna
Wa 'Idhā Laqū Al-Ladhīna 'Āmanū Qālū 'Āmannā Wa 'Idhā Khalaw 'Ilá Shayāţīnihim Qālū 'Innā Ma`akum 'Innamā Naĥnu Mustahzi'ūna
Al-Lahu Yastahzi'u Bihim Wa Yamudduhum Fī Ţughyānihim Ya`mahūna

(Al-Baqara, 2:12 à 2:15)

Autre point digne d'intérêt : le "waw" en arabe sert souvent à indiquer une nouvelle phrase (c'est équivalent à la ponctuation occidentale par un "point" (.) en fin de phrase suivi d'une majuscule qui commence une nouvelle phrase), tandis que le "fa" est parfois équivalent à la virgule (enchaînement de séquences sans véritable lien temporel). Les textes arabes anciens n'avaient pas véritablement de ponctuation "à l'occidental", mais l'arabe possède des particules qui jouent un rôle quasi-similaire.

15 lignes

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Idriss le Dim 22 Mar - 15:06

Quelqu'un m'a demandé mon âge, après avoir vu la vieillesse grisonner sur mes tempes et les boucles de mon front.
Je lui ai répondu : une heure. Car en vérité je ne compte pour rien le temps que j'ai par ailleurs vécu.
Il m'a dit : « Que dites-vous là ? Expliquez-vous. Voilà bien la chose la plus émouvante. »
Je dis alors :
« Un jour, par surprise, j'ai donné un baiser, un baiser furtif, à celle qui tient mon cœur. Si nombreux que doivent être mes jours, je ne compterai que ce court instant, car il a été vraiment toute ma vie. »
lbn Hazm écrivain andalou (Xè et XIè s.)
Le Collier de la colombe

(Pour maintenir le sujet à flot en attendant de nouvelles contributions ^^ )
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Jeby le Lun 23 Mar - 19:27

Idriss a écrit:Un jour, par surprise, j'ai donné un baiser, un baiser furtif, à celle qui tient mon cœur.

L'écoulement du temps aurait plutôt tendance à être ressenti comme étant accéléré en compagnie de l'être aimé (le temps passe subjectivement plus vite). Mais là, avec le Ramadan, c'est l'inverse qui se produit : le temps s'écoule au ralenti pour moi....! Alors, objectivité ou subjectivité pure ? J'ai trouvé ça :

Lu sur FB :

Il y a quelque chose de particulier dans le temps du jeûne. Le temps est suspendu, et l'attente. Un sentiment que le temps ralentit sa course. C'est exactement le moment d'approfondir sa relation à soi, aux gens que l'on aime et, ce faisant, à Dieu. C'est le souvenir (dhikr), et le vrai sens du jeûne. Comme la prière arrête le temps et élève le coeur.

:arrow: fr-fr.facebook.com/official.tariqramadan/posts/881726081841689

Pas mal de musulmans semblent d'accord avec ça.

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ramadan et fuite du temps

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum