Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

La musique, c'est haram ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La musique, c'est haram ?

Message  HANNAT le Ven 20 Fév - 11:54

A l'heure où l'Etat Islamique vient de s'illustrer en brûlant des instruments de musique, je suis surprise de voir les enseignements donnés à Brest par cet homme :


La musique c'est pour Sheytan ?
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Jeby le Ven 20 Fév - 19:44

HANNAT a écrit:La musique c'est pour Sheytan ?

La musique, non. Le chant, oui.

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Ven 20 Fév - 20:50

Jeby a écrit:
HANNAT a écrit:La musique c'est pour Sheytan ?

La musique, non. Le chant, oui.
C'est pourtant ce que dit cet imam (je n'ai vu que la moitié de la vidéo). Par ailleurs cet imam que j'ai déjà vu est fort sympathique, ce qui rachète un peu son propos. Mais l'argument sorti du Coran " la musique c'est sheytan parce que ça excite ... " me parait faiblard ! Moi je connaissais plutôt " la musique adoucit les mœurs " !

Ce serait plus intelligent - d'après moi - de réfuter que le Coran interdise le chant ou la musique et d'interpréter autrement ce verset !

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Jeby le Ven 20 Fév - 21:02

Roque a écrit:C'est pourtant ce que dit cet imam (je n'ai vu que la moitié de la vidéo). Mais l'argument sorti du Coran " la musique ça excite ... " me parait faible !

Vous savez bien que les musulmans sont très pointilleux sur la non-mixité : quand on écoute bien ces imams, on voit bien que c'est surtout le chant qui est prohibé. La musique ou les instruments, c'est plus de l'ordre du blâme que de la prohibition stricte (haram).

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Ven 20 Fév - 21:19

" Et [Allah] dit: ‹Va-t-en! Quiconque d'entre eux te suivra... votre sanction sera l'Enfer, une ample rétribution. Excite, par ta voix, ceux d'entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants et fais-leur des promesses›. Or, le Diable ne leur fait des promesses qu'en tromperie. "

Il doit bien être possible d'interpréter autrement le minuscule fragment en rouge ? Une mise à jour est souhaitable, non ?

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Jeby le Ven 20 Fév - 21:33

Roque a écrit:Il doit bien être possible d'interpréter autrement le minuscule fragment en rouge ? Une mise à jour est souhaitable, non ?

Non, il n'y a pas de mal à ce que le Saint Coran soit psalmodié. Mais le Saint Coran possède aussi une musicalité et un rythme propres, un peu comme les incantations bouddhistes ou hindoues (= mantras). Voir ce lien :
:arrow: https : // youtube.com/watch?v=kP88ioF92Qw (Coran non psalmodié)

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Ven 20 Fév - 22:04

HANNAT a écrit:
La musique c'est pour Sheytan ?

Pour l'islam mondialisé déculturalisé certainement...Pour cet imam, ou cet autre imam...mais pas pour cet imam ou cet autre imam...Pour cette branche de l'islam, mais pas cette autre branche....etc. Avec tel nuance ou tel nuance...En fonction de tel référentiel culturel ou éthique ou ....

Bref celui qui prétend pouvoir répondre à cette question , essentialise l'islam...




avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Ven 20 Fév - 22:07

Contre exemple 1

« Il n’y a pas de texte clair en islam prohibant la musique » imam Adel Al-Kalbani.

Spoiler:
ARABIE SAOUDITE • Les fidèles défendent l'imam mélomane
Des milliers de personnes ont assisté au prêche de l'imam Al-Kalbani vendredi 16 juillet. Ce dernier venait pourtant d'être stigmatisé par le Conseil des grands oulémas saoudiens pour avoir affirmé que la musique était licite. Un pied de nez aux obscurantistes, se félicite le chroniqueur saoudien Khalaf Al-Harbi, dans le quotidien koweïtien Al-Jarida. http://www.courrierinternational.com/article/2010/07/21/les-fideles-defendent-l-imam-melomane

avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Ven 20 Fév - 22:08

Variante 2

La musique et le chant

lundi 16 juin 2003
Question

Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

Parmi les divertissements qui réjouissent les âmes, qui égaient les cœurs et qui font plaisir à l’ouïe, il y a effectivement le chant. L’Islam considère le chant comme licite tant qu’il ne contient pas de propos grossiers, obscènes ou incitant à la débauche. Et il n’y a aucun mal à ce qu’il soit accompagné de musique, si, du moins, celle-ci n’excite pas les nerfs.

Le chant est recommandé lors des occasions heureuses, afin de répandre la gaieté et de divertir les âmes. Cela est d’autant plus valable les jours de fêtes, de noces, de retour d’un absent, ainsi que lors des repas de mariage, des repas en l’honneur d’un nouveau-né et lors de la naissance du bébé.

Spoiler:
insi, `Â’ishah - que Dieu l’agrée - assista au mariage d’un couple médinois et lorsqu’elle rentra chez elle, le Prophète - paix et bénédiction sur lui - lui demanda : « Ô `Â’ishah, n’ont-ils pas organisé une fête ? Parce que les Ansâr aiment faire la fête. » Ibn `Abbâs dit : « `Â’ishah assista au mariage d’une femme médinoise parmi ses proches. Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - arriva et dit : « Avez-vous offert les cadeaux à la mariée ? » On répondit : « Oui ! » Il demanda : « Avez-vous envoyé quelqu’un chanter en son honneur ? » `Â’ishah répondit : « Non. » Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - reprit : « Les Ansâr sont des gens galants. Pourquoi n’avez-vous pas envoyé avec la mariée quelqu’un chantant par exemple :

Ataynâkum ataynâkum
Fa-hayyânâ wa hayyâkum

Traduction

Nous voici venus ! Nous voici venus !
Que Dieu nous salue et que Dieu vous salue !
? »

`Â’ishah raconte que Abû Bakr - que Dieu l’agrée - entra chez elle un jour de Fête du Sacrifice (`îd al-ad’hâ) et qu’il trouva deux servantes qui chantaient et jouaient du tambour, alors que le Prophète - paix et bénédiction sur lui - était recouvert d’un drap. Abû Bakr se mit en colère contre elles. Le Prophète - paix et bénédiction sur lui - se découvrit alors le visage et dit : "Laisse-les Abû Bakr ! Ce sont des jours de fête."

L’Imâm Al-Ghazâli mentionne dans son livre Al-Ihyâ’ les hadiths sur le chant des deux servantes et sur les jeux pratiqués par les Abyssins dans la Mosquée du Prophète - paix et bénédiction sur lui - alors que ce dernier les encourageait par des exclamations : "Bravo, enfants de Arfadah !" Ces hadiths précisent également la demande formulée par le Prophète à l’intention de `Â’ishah pour savoir si elle voulait regarder le déroulement des jeux ou non. Ces mêmes hadiths ajoutent en outre que le Prophète demeura en compagnie de son épouse jusqu’à ce que celle-ci s’ennuyât et voulût partir. On rencontre enfin des hadiths mentionnant que `Â’ishah jouait avec ses amies. Al-Ghazâlî conclut quant à ces hadiths : « Tous ces hadiths sont mentionnés dans les deux Sahîh [1]. Ils constituent de fait un texte explicite prouvant que le chant et les divertissements ne sont pas illicites. On peut par ailleurs en tirer un certain nombre de conclusions concernant diverses permissions :

   Le divertissement : tout le monde sait que les Abyssins ont leurs danses et leurs jeux.

   Il est permis de se divertir à l’intérieur même de la mosquée.

   Le fait que le Prophète dise aux Abyssins : "Bravo, enfants de Arfadah !" montre qu’il leur demande de poursuivre leurs jeux et les encourage à cela. Comment peut-on alors considérer que ces jeux sont illicites ?

   Le Prophète a empêché Abû Bakr et `Umar - que Dieu les agrée - de blâmer, de refuser ou d’interdire le divertissement. Il leur a expliqué que c’était un jour de fête et un moment de gaieté. Or, le divertissement est source de gaieté.

   Le Prophète est resté longtemps à regarder les jeux abyssins et à écouter leur musique, après que `Â’ishah - que Dieu l’agrée - a exprimé son accord pour rester également. Cela montre qu’en termes de noblesse de caractère (husn al-khuluq), il est meilleur de faire plaisir aux femmes et aux enfants en assistant avec eux à des divertissements que de vivre dans un ascétisme austère, se priver et priver autrui des plaisirs mondains.

   Le Prophète a même pris les devants pour demander à `Â’ishah si elle désirait regarder le déroulement des jeux.

   Le chant est permis, ainsi que le battement du tambour, comme le montre le hadith des deux servantes. » Al-Ghazâlî poursuit tout ceci dans le chapitre de l’écoute.

On a rapporté au sujet d’un grand nombre de Compagnons et de Successeurs [2] - que Dieu les agrée - qu’ils écoutaient des chansons sans y voir le moindre mal.

Quant aux hadiths prophétiques qui interdisent le chant, il faut savoir qu’ils sont complètement défaillants, si bien qu’aucun d’eux n’a été épargné de la récusation des juristes et des traditionnistes. Le juge Abû Bakr Ibn Al-`Arabî dit : « Rien d’authentique n’existe quant à l’interdiction du chant. » Ibn Hazm dit : « Tout ce qui a été rapporté sur l’interdiction du chant est faux et controuvé. »

Néanmoins, le chant et la musique sont souvent allés de pair avec des veillées arrosées et débauchées, ce qui a incité un grand nombre de savants à interdire, tout du moins à déconseiller le chant et la musique. Certains d’entre eux ont dit : « Le chant fait partie des plaisants discours mentionnés dans le verset : « Et, parmi les hommes, il en est qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin de Dieu et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » [3] »

Ibn Hazm répond : « Ce verset mentionne un trait de caractère, qui, s’il est présent chez une personne, fait d’elle automatiquement un mécréant. Il s’agit de celui qui prend le Sentier de Dieu en raillerie. Ainsi, celui qui achète un recueil coranique afin d’égarer les gens du Sentier de Dieu et le prendre en raillerie est très certainement un mécréant. Et c’est ce type de personnes que Dieu - Exalté soit-Il - dénigre dans ce verset. Il ne dénigre nullement celui qui achète des plaisants discours dans le but de se divertir et de détendre son âme, et non dans le but d’égarer les gens du Sentier de Dieu. »

Ibn Hazm répond également à ceux qui prétendent que le chant, ne faisant pas partie de la vérité divine, fait dès lors partie de l’égarement. Ceux-ci s’appuient sur le verset suivant : « Au delà de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’égarement ? » [4] Ibn Hazm réplique : « Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - dit : « Les actions sont jugées d’après les intentions, et il en sera tenu compte à chaque homme dans la mesure de son intention. » Ainsi, celui qui a l’intention d’écouter des chansons afin de mieux désobéir à Dieu est un débauché - et cela n’est pas spécifique uniquement au chant. Quant à celui qui a l’intention de détendre son âme, pour mieux obéir à Dieu - Exalté soit-Il - et pour retrouver son dynamisme dans l’accomplissement d’œuvres pies, est quelqu’un d’obéissant et de bienfaisant. Et ce qu’il fait relève alors de la vérité divine. Quant à celui qui n’a l’intention ni d’obéir à Dieu ni de Lui désobéir, alors celui-là se livre à des futilités pardonnées par Dieu. Il possède alors le même statut que celui qui sort se promener dans son jardin, ou celui qui s’assoit devant sa porte et regarde les gens passer, ou encore celui qui teint son habit en bleu ou en vert, etc. »

Il existe cependant certaines limites qu’il est nécessaire d’observer, en ce qui concerne le chant.

Il est ainsi nécessaire que le sujet de la chanson ne contredise pas la morale et les enseignements islamiques. Une chanson qui glorifierait par exemple l’alcool ou qui inciterait à sa consommation est illicite, aussi bien pour celui qui la chante que pour celui qui l’écoute.

Toutefois, le sujet de la chanson peut parfois ne pas être contraire aux directives islamiques mais c’est la manière dont le chanteur l’interprète qui déplace la chanson du domaine licite au domaine illicite. Un exemple caractéristique est celui du chanteur qui interprète les paroles de manière lascive et déliquescente, cherchant à éveiller les instincts et à séduire l’auditeur en excitant ses désirs concupiscents.

Tout comme la religion combat l’outrance et l’excès, quels qu’ils soient, même au niveau du culte, elle combat l’excès dans le divertissement. Elle n’accepte pas que ce dernier occupe tout notre temps, car le temps, c’est la vie !

Nul doute que l’excès dans les choses licites déborde sur le temps à consacrer aux obligations, religieuses ou autres. Quelqu’un a dit avec justesse : « Je n’ai jamais pas vu un excès sans qu’il n’y ait à côté un devoir négligé. »

Il demeure néanmoins des choses pour lesquelles l’auditeur est soi-même son meilleur conseiller. Si les chansons, tout du moins un type particulier d’entre elles, excitent ses instincts, le séduisent, ou font dominer son aspect animal sur son aspect spirituel, alors il doit éviter de les écouter, afin de fermer les portes par lesquelles s’engouffrent dans son cœur, dans sa religion et dans son caractère, les tempêtes de la tentation. Ainsi, il se repose lui-même et repose les autres avec lui.

Il est consensuellement admis que le chant devient illicite s’il est accompagné d’autres interdits comme l’alcool, l’indécence ou la débauche. C’est de cela qu’a prévenu le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui : « Apparaîtront des gens de ma Communauté qui boiront l’alcool en lui donnant un autre nom. On jouera pour eux des instruments de musique et des chanteuses chanteront pour eux. Dieu les engloutira alors dans la Terre et il fera d’eux des singes et des porcs. »

Il n’est pas nécessaire que cette transformation en singes et en porcs soit physique. Il suffit d’une transformation de l’âme et de l’esprit. Ils seront ainsi porteurs d’une âme de singe et d’un esprit de porc.

Et Dieu est le plus Savant.
P.-S.
Traduit de l’arabe du site Islamonline.net.
Notes

[1] Il s’agit du Sahîh d’Al-Bukhârî et du Sahîh de Muslim.

[2] Les Successeurs sont la génération suivant celle des Compagnons.

[3] Sourate 31 intitulée Luqmân, verset 6.

[4] Sourate 10 intitulée Jonas, Yûnus, verset 32.

http://www.islamophile.org/spip/La-musique-et-le-chant.html
avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Ven 20 Fév - 22:11

Et Tariq Ramadan?

extrait d'un articles publié par Tariq RAMADAN sur YUSUF ISLAM (CAT STEVENS) : CAT et YUSUF  LA RECONCILIATION



On parle de "chants islamiques" (anacheeds) qui auraient une caractéristique "islamique" car on y parle de thèmes religieux, ou parce qu’il n’y a pas d’instrument de musique, ou parce que l’on y fait usage de textes coraniques ou traditionnels. Ce seraient les seules chants permis (halal) en islam et la seule créativité autorisée. Il existe certes des savants qui défendent cette position mais elle n’est de loin pas la seule.
Spoiler:
Dans Être Musulman Européen (écrit en1996), j’exposais ces avis et prenais une position claire sur la musique en islam. Elle est permise et il faut que les musulmanes et les musulmans se réconcilient avec l’art, la créativité, et l’imaginaire dans toutes ces dimensions. Portés par leur éthique, ils ne doivent pas s’enfermer derrière le qualificatif "islamique" qui finit par les isoler, les étouffer et les priver de toute énergie créatrice dans l’univers de l’art, de la musique, de la peinture, de la sculpture, de la littérature, etc.

Les musulmans sont sur la défensive et éprouvent le constant besoin de tout qualifier d’ "islamique" pour se rassurer et établir la norme. Le souci éthique n’impose pas l’obsession et l’hypertrophie des normes "licite" et "illicite" (halal et haram).
Ainsi tout chant, tout expression artistique, qui célèbre l’être humain, l’amour, la justice, la dignité, le sens, la paix, etc. est conforme à l’éthique musulmane de fait et n’a pas besoin de surqualification supplémentaire. Le sens, les aspirations et l’édification humaine se sentent et se vivent et n’ont pas besoin d’un cadre normatif qui les bride et finit par les annihiler. L’expression des finalités éthiques en art transcendent les appartenances singulières et réconcilient l’universel des intimités humaines qui se sentent grandir, s’élever, s’épanouir, vibrer, s’humaniser, se pacifier, se régénérer par la musique, la voix, la main, la plume ou le pinceau. La musique peut-être une prière, un tableau un chemin, une chanson une histoire : tant que l’art dit l’être humain, ses blessures, ses espoirs, ses larmes, ses sourires et ses quêtes, il est l’universel langage des humains et peut réaliser par l’imaginaire, l’émotion et le cœur ce que tous les dialogues de la raison et des civilisations ne peuvent offrir.


Pour lire l'article complet : http://www.tariqramadan.com/spip.php?article11550
avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Ven 20 Fév - 22:18

Les ansars ont accueilli le prophète avec allégresse, le vendredi 12 Rabi Al Awal, en reprenant à l’unisson, ce chant célèbre :’talà ‘a lbadrou alaîna’( la pleine lune  nous est apparue), cet air est resté dans les mémoires des musulmans, il symbolise la gloire et la victoire de l’islam sur l’erreur.

estrait du film le message:

avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Ven 20 Fév - 23:12

Jeby a écrit:
Roque a écrit:Il doit bien être possible d'interpréter autrement le minuscule fragment en rouge ? Une mise à jour est souhaitable, non ?

Non, il n'y a pas de mal à ce que le Saint Coran soit psalmodié. Mais le Saint Coran possède aussi une musicalité et un rythme propres, un peu comme les incantations bouddhistes ou hindoues (= mantras). Voir ce lien :
:arrow: https : // youtube.com/watch?v=kP88ioF92Qw (Coran non psalmodié)
La psalmodie du Coran est un cas à part (sans instruments et texte saint).

Je trouve que tirer de ces versets [17.63-64] qu'il s'agit de la musique et du chant est un véritable tour de force, sinon un tour de prestidigitation. Quel finaud a inventé cette interprétation au 9ème siècle ou après ? En clair : " Pourquoi " Excite, par ta voix ... " désigne-t-il le chant ou la musique. Pour moi, ça ne tient pas debout !

En plus, être si catégorique sur un texte aussi incertain, aussi peu explicite est limite-arbitraire. Si je devais parier sur une interprétation que la relance de l'ijtihâd (tant attendue !) va mettre à bas prochainement. Je parierais d'abord pour ce verset.

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Jeby le Sam 21 Fév - 0:19

Roque a écrit:un texte aussi incertain, aussi peu explicite

Ça fait partie des secrets de l'âme les plus enfouis qui sont connus de Dieu seul. Je pense cher Roque qu'il n'est pas toujours bon de divulguer ses propres secrets parce que ça peut vous jouer des tours, aussi bien dans le bon sens que dans le mauvais. A vous de faire le lien avec votre remarque (si vous le voulez bien, bien sûr). Moi je n'en dirai pas plus. Kenavo.

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  HANNAT le Sam 21 Fév - 9:59

Entre temps, on m'a cité l'Imam Ghazali qui conteste l'authenticité des hadiths invoqués par le prédicateur et déclare :

"Le coeur de l'homme a été constitué de telle façon par le Tout-Puissant que, comme un silex, il contient un feu caché qui est ravivé par la musique et l'harmonie, et qui conduit l'homme hors de lui même par l'extase. Ces harmonies sont les échos du monde de la beauté, un monde si élevé que nous l'appelons monde de l'esprit. Elles rappellent à l'homme sa relation avec celui-ci et produisent en lui un e émotion aussi profonde et si singulière qu'il se trouve dans l'incapacité de l'expliquer."

C'est d'une autre tenue...

Quant à moi j'ai fait une recherche sur yabiladi dans le Coran en ligne : pas d'occurrence du mot musique dans tout le texte et une seule mention du mot chanter :

"Al-Anbiyaa 21.79. et avons inspiré à Salomon la bonne solution du litige, car à tous deux Nous avions donné la sagesse et le savoir , de même que Nous avons assujetti les montagnes et les oiseaux à chanter avec David Nos louanges. Et c'est Nous qui en sommes l'Auteur."

Pour cette question, c'est ça que j'attends de vous, des références précises et non pas des "oui, non, peut-être".

Les hadiths qu'il cite dans la vidéo sont tirés de quel recueil ? sont-ils authentiques oui ou non ?

Quant au verset cité par Roque je suis d'accord sur le fait qu'interpréter "tu les exciteras par ta voix" par "tu ne joueras pas d'instruments de musique" est complètement tiré par les cheveux.

avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Sam 21 Fév - 18:38


Il est des gens qui, au mépris de toute science, prônent de futiles discours pour écarter leurs semblables de la Voie du Seigneur, en la discréditant à leurs yeux. À ceux-là est réservé un supplice infamant.
31. Sourate de Luqmân verset 6

phonétique:
Wa Mina An-Nāsi Man Yashtarī Lahwa Al-Ĥadīthi Liyuđilla `An Sabīli Allāhi Bighayri `Ilmin Wa Yattakhidhahā Huzūan 'Ūla'ika Lahum `Adhābun Muhīnun



( A 7 mn...)

avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Idriss le Sam 21 Fév - 18:50

HANNAT a écrit:Pour cette question, c'est ça que j'attends de vous, des références précises et non pas des "oui, non, peut-être".
Les hadiths qu'il cite dans la vidéo sont tirés de quel recueil ? sont-ils authentiques oui ou non ?
Catalogue de hadith contre catalogue de hadith, quand il n' y a aucun verset du Coran clair ( sauf interprétation tiré par les cheveux) Faut-il entrer dans ce genre de débat.
Vu de l'extérieur cela peut sembler avoir un certain intérêt ( lequel?)...
Pour nous musulman peut-être faudrait-il déjà renoncer à ce laisser entrainer dans ce genre de débats! Y participer c'est déjà tomber dans une sorte de pharisaïsme, c'est ce faire piéger ...Les dissections et les autopsies se font sur des cadavres...l'islam se vie et il faudrait un peu le laisser vivre...
Spoiler:

avatar
Idriss

Messages : 3683
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Jeby le Mer 25 Fév - 10:38

Idriss a écrit:On parle de "chants islamiques" (anacheeds) qui auraient une caractéristique "islamique" car on y parle de thèmes religieux,

Il y a bien sûr certains "chants" islamiques qui n'entrent pas dans le cadre du haram et qui sont équivalents aux cantiques et autres hymnes religieux (ou autre musique spirituel moins "orthodoxes"). Un exemple de "chant islamique" que j'aime écouter :

:arrow: https://youtube.com/watch?v=rTDNyWNLr18

Un autre exemple au style plus relâché moins "orthodoxe" :

:arrow: https://youtube.com/watch?v=aQXvtGf4yuY

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Mer 25 Fév - 11:03

Jeby a écrit::arrow: https : // youtube.com/watch?v=aQXvtGf4yuY
Je viens de voir hier Timbuktu ... avec ça, vous êtes bon pour 40 coups de fouet ! Il parâit que c'est le " tarif ", désolé :)

Pour la première vidéo, ça passe ... mais lorsqu'on voit la terre bleue et ronde du point de vue de l'espace, je ne suis pas sûr que ça pourrait " coller " dans un coin comme Diffa au Niger où j'ai vécu plusieurs années (la même ethnie que le chef de Boko Haram). Vous pourriez avoir à vos " expliquer " devant des autorités religieuses un peu irritées. Ils en étaient (1982) encore à taper sur les casseroles et marmites (faire du bruit !) et prier " pour que la lune revienne " quand elle " est mangée par le soleil " (éclipses de lune). Je n'invente rien, mais vous pouvez ne pas me croire ...


Dernière édition par Roque le Mer 25 Fév - 11:13, édité 1 fois

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Jeby le Mer 25 Fév - 11:09

Roque a écrit:Je viens de voit Timbuktu ... avec ça, vous êtes bon pour 40 coups de fouet ! Il parâit que c'est le " tarif ", désolé

C'est juste un exemple, je n'écoute pas ça. Par contre, le premier lien, oui, parce que c'est une sorte de prière sur le prophète (saws) qui est encouragée par le Saint Coran :

Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adresses [lui] vos salutations. (3:56)

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Mer 25 Fév - 11:14

J'ai fait un ajout pendant que vous répondiez.

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  HANNAT le Mer 25 Fév - 11:41

Mon amie Amelie, une convertie très érudite confirme la réponse de Driss

Parmi les divertissements qui réjouissent les âmes, qui égaient les cœurs et qui font plaisir à l’ouïe, il y a effectivement le chant. L’Islam considère le chant comme licite tant qu’il ne contient pas de propos grossiers, obscènes ou incitant à la débauche.

Elle renvoie également à cet article

http://www.maison-islam.com/articles/?p=108
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Mer 25 Fév - 19:37

Je trouve sidérant qu'on déploie autant d'efforts pour un problème aussi simple. Il me semble évident que ce sont les activités qui accompagnent la musique qui sont la vraie et seule question.

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  HANNAT le Mer 25 Fév - 21:20

Roque, il semble que les juristes musulmans valent bien les juristes juifs dans l'art de couper les cheveux en quatre ;)
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Roque le Mer 25 Fév - 23:01

HANNAT a écrit:Roque, il semble que les juristes musulmans valent bien les juristes juifs dans l'art de couper les cheveux en quatre ;)
En re-parcourant cette longue analyse, je m'aperçois que le texte de quatre mots du Coran (" Excite, par ta voix ") dont la fragile exégèse évoquerait la " musique " n'apparaît même pas ! Ca aussi c'est un peu surprenant. En supposant que le Coran serait l'homologue des Evangiles, ce genre de démonstration sans aucun appui sur les Evangiles - est tout à fait impossible dans notre culture chrétienne.

Roque

Messages : 4573
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  HANNAT le Jeu 26 Fév - 9:24

C'est que les Occidentaux ne semblent pas avoir compris qu'un Hadith authentique a la même valeur d'obligation qu'un verset du Coran. Il convient donc de les étudier si on veut un tant soit peu appréhender l'Islam.
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique, c'est haram ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum