Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Juive, mais pas Juive quand même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Mar 3 Fév - 10:26

Ce sujet est un clin d'oeil à celui de Yonatan123.

J'ai passé 10 ans de ma vie dans un communauté libérale, lors de la 7e année je me suis convertie dans la joie et je n'ai jamais manqué un office depuis, et malgré cela une partie de moi ne se sentait toujours pas Juive : j'avais la nostalgie du christianisme familial, Jésus restait un personnage familier et le meilleur des modèles. Et puis j'ai enterré mon grand-père, toute ma famille est catholique je le précise, et en bénissant son cercueil du signe de croix, il est devenu clair et évident pour moi que non seulement je voulais être enterrée dans le caveau familial surmonté d'une grande croix, mais que je voulais aussi que quelqu'un fasse le signe de croix sur mon cercueil. J'ai donc cessé d'aller à la synagogue, car cela me semblait peu compatible et pourtant ma foi n'a pas changé d'un iota : si je peux intellectuellement concevoir le mystère de l'Incarnation, je ne crois toujours pas à la Résurrection, ni à la virginité de Marie, ni que Jésus fût né un 25 Décembre, encore moins à son ascension. Je pense donc que ce serait hypocrite de réintégrer l'église catholique dans ces conditions car je ne pourrais prononcer que le premier paragraphe du credo en parfaite adéquation avec ma conscience. Que faire ?
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Roque le Mar 3 Fév - 11:44

HANNAT a écrit:Que faire ?
Laisser faire ... parce que de mon point de vue - ce qui sépare la judaïsme et le christianisme est juste l'angle de vue. Ne cesse pas de prier et de pratiquer, car la religion éduque et conduit le sens " spirituel " que Dieu a déposé en nous depuis notre création. Pour la suite ? " Dieu saura voir ... " (Gn 22,7) ce qui signifie que la seul chose qui te soit demandée est la foi, la confiance en Dieu.

Une suggestion : que cette ombre de la Croix portée sur ta propre mort ne te fasse par horreur à toi - qui es juive maintenant - devrait te surprendre. C'est peut-être un " signe ", c'est à dire quelque chose de Dieu ... c'est - au moins - que cette Croix aurait aussi une face lumineuse et paisible ... et qu'elle n'est pas une totale absurdité comme le croient, sans doute, la majorité des juifs. Dieu se moque bien des étiquettes religieuses, j'en suis intimement persuadé - surtout vis à vis du judaïsme, pour moi.

Un très ancien père de l'Eglise (je ne cherche pas qui) a dit que la Trinité était juste une vision renouvelée du Dieu des juifs.

Ah, je m'aperçois - en relisant - que tu ne vas plus à la synagogue. Pourquoi n'en parles tu pas avec le rabbin ? Selon moi c'est un peu dommage car je crois à l'importance de cette pratique religieuse et de la prière en communauté. On ne vit pas l'Alliance avec Dieu dans sa petite chambre dans sa tête tout seul ... ça c'est du pipeau ! Et puis mon conseil tombe à l'eau :)

Roque

Messages : 4594
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Mar 3 Fév - 14:29

Tu penses bien que le Rabbin est la première personne que j'ai avertie et ensuite je me suis tournée vers un prêtre de mes amis.
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Roque le Mer 4 Fév - 13:49

J'ai prié pour avoir une idée, mais aujourd'hui je n'ai rien pour toi. Une seule idée constante comme ces " mouvements intérieurs " nous échappent et n'obéissent qu'à Dieu, il faut continuer d'une manière ou d'une autre à prier et à pratiquer sa religion. La solution vient à nous mais n'est pas " en nous ".

Roque

Messages : 4594
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Dim 8 Fév - 10:33

Evidemment je continue à prier, mais ni en hébreu, ni en récitant les prières chrétiennes, en français et avec mes propres mots : difficile liberté...
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  rosarum le Dim 8 Fév - 11:57

HANNAT a écrit:Ce sujet est un clin d'oeil à celui de Yonatan123.

J'ai passé 10 ans de ma vie dans un communauté libérale, lors de la 7e année je me suis convertie dans la joie et je n'ai jamais manqué un office depuis, et malgré cela une partie de moi ne se sentait toujours pas Juive : j'avais la nostalgie du christianisme familial, Jésus restait un personnage familier et le meilleur des modèles. Et puis j'ai enterré mon grand-père, toute ma famille est catholique je le précise, et en bénissant son cercueil du signe de croix, il est devenu clair et évident pour moi que non seulement je voulais être enterrée dans le caveau familial surmonté d'une grande croix, mais que je voulais aussi que quelqu'un fasse le signe de croix sur mon cercueil. J'ai donc cessé d'aller à la synagogue, car cela me semblait peu compatible et pourtant ma foi n'a pas changé d'un iota : si je peux intellectuellement concevoir le mystère de l'Incarnation, je ne crois toujours pas à la Résurrection, ni à la virginité de Marie, ni que Jésus fût né un 25 Décembre,  encore moins à son ascension. Je pense donc que ce serait hypocrite de réintégrer l'église catholique dans ces conditions car je ne pourrais prononcer que le premier paragraphe du credo en parfaite adéquation avec ma conscience. Que faire ?

peut être faire un tour du coté des protestants .

http://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-libres-opinions/gl10.htm
avatar
rosarum

Messages : 946
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  GILBERT-MICHEL le Dim 8 Fév - 12:20

HANNAT a écrit:Ce sujet est un clin d'oeil à celui de Yonatan123.

J'ai passé 10 ans de ma vie dans un communauté libérale, lors de la 7e année je me suis convertie dans la joie et je n'ai jamais manqué un office depuis, et malgré cela une partie de moi ne se sentait toujours pas Juive : j'avais la nostalgie du christianisme familial, Jésus restait un personnage familier et le meilleur des modèles. Et puis j'ai enterré mon grand-père, toute ma famille est catholique je le précise, et en bénissant son cercueil du signe de croix, il est devenu clair et évident pour moi que non seulement je voulais être enterrée dans le caveau familial surmonté d'une grande croix, mais que je voulais aussi que quelqu'un fasse le signe de croix sur mon cercueil. J'ai donc cessé d'aller à la synagogue, car cela me semblait peu compatible et pourtant ma foi n'a pas changé d'un iota : si je peux intellectuellement concevoir le mystère de l'Incarnation, je ne crois toujours pas à la Résurrection, ni à la virginité de Marie, ni que Jésus fût né un 25 Décembre,  encore moins à son ascension. Je pense donc que ce serait hypocrite de réintégrer l'église catholique dans ces conditions car je ne pourrais prononcer que le premier paragraphe du credo en parfaite adéquation avec ma conscience. Que faire ?

Nous sommes avant tout "une conscience" et l'objectif de tout ce qui est conscient c'est d'aller vers une "conscience élargie" et non "une conscience étriquée ou enfermée" (par les dogmes et les credo, partant par l'intellect) .

Si je suis agacé par les paroles (et les chants) qui sont débitées dans les églises, j'évite ces cérémonies car il ne faut pas oublier que l'objectif peut tout aussi bien être atteint de différentes façons selon les individus.

" Le chemin qui mène à la Vérité passe aussi par les églises.
Ce qui, là encore, est déterminant, c'est toujours et uniquement la disposition intérieure de l'individu.
La fréquentation des offices aide à la progression de l'être humain dans la mesure où elle lui permet vraiment de se recueillir, où elle l'incite à détourner momentanément de son for intérieur toute préoccupation terrestre et à chercher la liaison avec la Lumière ."

« Certains ne peuvent se recueillir que dans l'ambiance d'une foret, d'autres au bord de l’océan; d'autres encore dans la musique. Nombreux aussi sont ceux qui ne peuvent effectivement se recueillir que dans les églises."

avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  GILBERT-MICHEL le Dim 8 Fév - 12:26

HANNAT a écrit:je ne crois toujours pas à la Résurrection, ni à la virginité de Marie, ni que Jésus fût né un 25 Décembre, encore moins à son ascension.

Et, plus particulièrement en relation avec cette (très juste) conviction, nous sommes (trop peu) nombreux à réfuter ce que la religion prétend quand la science a prouvé l'impossibilité de "la chose" !
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Roque le Dim 8 Fév - 13:16

rosarum a écrit:peut être faire un tour du coté des protestants .

http://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-libres-opinions/gl10.htm
Sauf qu'il s'agit justement de ces " chrétiens libéraux " dont je t'avais parlé, il y a longtemps HANNAT. Faire " un tour du coté des protestants " : oui, mais eux je ne croient pas qu'ils soient " protestants " sinon pour la forme. Je veux dire qu'on ne peut pas être un vrai protestant - si on n'est pas au minimum : " chrétien " ... et cela rosarum est mal placé pour en juger.

Leur pensée assez voilée et " caléidoscopique " et ce n'est qu'après une petite accoutumance aux euphémismes, aux glissements de sens et évitements de cette " idéologie rationaliste pseudo chrétienne " qu'on peut apercevoir où mènent leur " questionnement " permanent. Il ne mène à aucune foi positive, mais à un mise en question massive de tout le christianisme et de la validité même du texte évangélique. Ils ne mènent qu'à des platitudes dans le genre : " la foi est un hymne à la vie et au surgissement du sens " ... ce qui n'apprend rien à personne. Tant d'efforts exégétiques ultra-pointus pour ne souffler qu'un vent dérisoire ... c'est surprenant et assez ridicule de mon point de vue !

Bien que se prétendant " chrétiens ", ils ne croient réellement pas à la Résurrection du Christ et encore moins à la Trinité. Le " Jésus de l'histoire " n'est même pour certains qu'une pieuse illusion et inaccessible (c'est au moins la conviction de Bultmann, c'est à dire de la Formgeschichte, dont Marguerat est un représentant actuel). Parfois on se demande même s'ils croient en Dieu. A mon avis ils ne prient pour la plupart pratiquement pas et pour quelques uns - même portant l'habit ecclésiastique - ne prient pas du tout. Ils ne vouent de culte qu'à leur science de la déconstruction et " à embobiner " des benêts avides de " spiritualité " verbeuse. Ils ne sont à l'écoute d'aucune Parole de Dieu, mais c'est eux qui parlent en premier, qui questionnent Dieu sans relâche sur un mode exclusivement intellectuel - sans aucune " écoute contemplative préalable ". Ils fixent les règles des questions et des réponses sur les textes - c'est à dire qu'ils se font l'égal de Dieu. Ils ne sont en définitive qu'à l'écoute de leur ego.

Si tu veux te promener sur cette voie de l'agnosticisme menant à l'athéisme, il y a encore :
:arrow:   http://www.evangile-et-liberte.net/
Le nom même indique qu'en dehors d'eux point de liberté de pensée - ce qui signifie que tout dogme est à rejeter et qu'ils sont assez imbus d'eux-mêmes !

HANNAT, je t'ai mis un mp.

Roque

Messages : 4594
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  rosarum le Dim 8 Fév - 16:29

Roque a écrit:
rosarum a écrit:peut être faire un tour du coté des protestants .

http://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-libres-opinions/gl10.htm
Sauf qu'il s'agit justement de ces " chrétiens libéraux " dont je t'avais parlé, il y a longtemps HANNAT. Faire " un tour du coté des protestants " : oui, mais eux je ne croient pas qu'ils soient " protestants " sinon pour la forme. Je veux dire qu'on ne peut pas être un vrai protestant - si on n'est pas au minimum : " chrétien " ... et cela rosarum est mal placé pour en juger.

j'en conviens volontiers.

je n'ai fait cette suggestion que parce que Hannat dit se sentir attirée par le christianisme mais ne pas accepter les dogmes.
avatar
rosarum

Messages : 946
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Dim 8 Fév - 18:12

J'avais déjà eu un contact avec les Calvinistes. Je les ai trouvés très intéressants, très dynamiques mais ce n'est pas ma tradition non plus : chez eux il y a encore des gens qui se souviennent des dragonnades dans leur famille. Mes ancêtres étaient catholiques, on est de l'autre bord.
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Roque le Dim 8 Fév - 18:16

Je demande à cette section consacrée au Judaïsme de bien vouloir me pardonner ce hs.
rosarum a écrit:le christianisme mais ne pas accepter les dogmes.
Le problème est que la " déconstruction " des évangiles est - comme son nom ne le dit pas - une destruction des évangiles, comme quand un démonte une montre et qu'on élimine la moitié ou les trois quart des pièces. C'est non seulement une interrogation - ce qui est parfaitement légitime -, mais aussi une sélection des versets à éliminer, car inauthentiques (*) et là est - selon moi - le mal, l'erreur de jugement.

Il faut être clair : " Sans l'Evangile Jésus existe-t-il ? ". La réponse claire est non ! La réponse fumeuse est : " Peut-être, au moins celui que je me construis dans ma tête !" ... et c'est justement leur réponse à ces " chrétiens libéraux ".

Ce n'est pas une accusation en l'air. Le deux postulats de base de cette " méthode " (Formgeschichte) sont le fait que les Evangiles auraient été fabriqués à partir de " micro-unités indépendantes " et dont le lien a été perdu (rédaction hors du contact avec les témoins et chaîne de transmission brisée) et qu'ils seraient " des sous catégories des biographies gréco latines " (selon Marguerat) c'est à dire inventions pures et simple pour tout ce qui touche au " merveilleux " (miracles, prophéties), ce qui signifie sans aucun rapport avec des faits réels (absence de rôle de la remémoration dans sa fabrication).

C'est très simple, il suffit de contester ces deux hypothèses : micro-unités indépendante et sous catégories des biographies gréco latines (ou simple littérature folklorique sans aucun fiabilité historique selon Bultmann) ... pour que cette approche s'évanouisse comme une bulle de savon. Ceci fait que Bultmann a été un moment critique très violent contre la christianisme tout entier (y compris les protestants vraiment chrétiens), mais qu'il est maintenant dépassé - même si les médias raffolent encore de cette idéologique corrosive si simple à capter.

(*) Les experts américains du " Jésus Seminar " (Voir la troisième quête du Jésus historique) ont voté sur l'authenticité des versets des Evangiles, globalement ils ont trouvé que seuls 15% des versets étaient authentiques (et c'est une moyenne avec des extrêmes peut-être entre 5 et 25%). Impossible de se prétendre honnêtement " chrétien " dans ces conditions - de mon point de vue. C'est une forme nouvelle du docétisme, de même que les docètes au 2ème siècle croyaient que Jésus n'avait pas de corps, n'était pas un vrai homme, ces " chrétiens libéraux " se croient " du Christ " - mais sans la matérialité de Sa Parole, des Ses gestes et de Son histoire - avec un Jésus historique totalement inaccessible (à cause de leurs postulats stupides). Pour moi - s'ils disent qu'ils sont " chrétiens "- c'est uniquement parce qu'ils ont le goût des jeux intellectualisants et en particulier " le goût de l'imposture ".

Roque

Messages : 4594
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Idriss le Dim 8 Fév - 19:28

" Le christianisme repose sur quelques subtilités qui appartiennent en propre à l'Orient. En premier lieu, il sait qu'il est en soi parfaitement indifférent de savoir si une chose est vraie, mais qu'elle devient de la plus haute importance dans la mesure où on la croit vraie. La vérité et la foi en la vérité de quelque chose : ce sont là deux sphères d'intérêts totalement différentes, presque deux mondes antithétiques - c'est par des voies opposées que l'on parvient à l'un et à l'autre. Être au fait de cette distinction, voilà qui, en Orient, suffit presque à faire un Sage; c'est ainsi que l'entendent les Brahmanes, c'est ainsi que l'entend Platon, et tout adepte de la sagesse ésotérique de l'Orient."
(Nietzsche, L’Antéchrist, § 23)


HANNAT a écrit: je ne crois toujours pas à la Résurrection, ni à la virginité de Marie, ni que Jésus fût né un 25 Décembre, encore moins à son ascension.

Un jour je disais à mon beau-pére que le Paradis des musulmans avec ses rivières de lait et de miel c'était un paradis de bédouin. Que ces descriptions étaient symboliques...
Il m' a répondu : "tu dois croire à une réalité physique du paradis". Mais il ne m' a pas dit que le paradis était une réalité physique.
La réalité de la virginité de Marie est très secondaire, ce qui compte c'est le pourquoi de sa nécessité. Un dogme est une clé qui ouvre une porte . Ouvre la porte et jette la clé dit un précepte soufi.
La question de la résurrection? C'est le philosophe Averroès dans la maturité qui rencontre le tous jeune Ibn 'Arabi ( Oui et non; entre le oui et le non, les esprits prennent leur envol, et les nuques se détachent ! ")

l'enfant et le philosophe:
Je me rendis un jour, à Cordoue, chez le cadi Abû l-Walîd Ibn Rushd [Averroès]; ayant entendu parler de l'illumination que Dieu m'avait octroyée, il s'était montré surpris et avait émis le souhait de me rencontrer. Mon père, qui était l'un de ses amis, me dépêcha chez lui sous un prétexte quelconque. A cette époque j'étais un jeune garçon sans duvet sur le visage et sans même de moustache. Lorsque je fus introduit, il [Averroès] se leva de sa place, manifesta son affection et sa considération, et m'embrassa. Puis il me dit: " Oui. " A mon tour, je dis: " Oui. " Sa joie s'accrut en voyant que je l'avais compris. Cependant, lorsque je réalisai ce qui avait motivé sa joie, j'ajoutai: " Non. " Il se contracta, perdit ses couleurs, et fus pris d'un doute: " Qu'avez-vous donc trouvé par le dévoilement et l'inspiration divine ? Est-ce identique à ce que nous donne la réflexion spéculative ? " Je répondis: " Oui et non; entre le oui et le non, les esprits prennent leur envol, et les nuques se détachent ! "

Ibn Arabî, Futuhât, I, p. 153-154.

Mon grand-pére maternel Catholique me dit un jour:
" Mon temps , c'était le temps du chemin de fer, on naissait catholique , on prenait le train du catholicisme et il nous emmenait sur ses rails jusqu'à la gare suivante sans ce poser de question.
Vous me dit-il vous vivez à l'époque de l'automobile, vous pouvez choisir votre destination, votre route. Cela a ses avantages et ses inconvénients"


Avant chacun pouvait vivre dans sa tradition dans l'ignorance des autres c'était sans importance, sans conséquence pour l'immense majorité. Chacun pouvait croire être le détenteur de l'unique universalité. Il n'avait pas à se compliquer la vie avec la coexistence de multiples universalité que la logique voudrait qu'elle s'exclue les une des autres. Même dans un pays comme l’Égypte , les coptes en savent moins sur les musulmans que le moindre catholique de France qui souvent a fait l'effort par soucis d'ouverture de se renseigner un peu sur l'islam.

Aujourd'hui vivre dans des communautés étanches n'est plus viable...d'où la tentation la possibilité de passer d'une tradition à une autre. D'autant plus tentant que la spiritualité est devenu une marchandise comme une autre. Et il ne manque pas de démarcheurs pour nous proposer de changer d'opérateurs ( connexion illimité...etc).
Pour se déterminer doit-on faire subir un test comparatif, choisir en fonction de nos besoin la religion qui conviendrai le mieux...Faire un peu de tourisme spirituel avant de se poser? Le confort intellectuel et la tranquillité émotionnelle que nous apporte tel tradition sont-ils des critères valable pour orienter nos choix?

Bon je coche monothéiste mais pas de résurrection, ni de virginité d'une vierge, par contre je prend Jésus en option car il a un message assez stimulant...

Il doit y avoir ( il y a selon moi) des critères qui permettent de discriminer les différentes religions, mais comme dans les offres de la téléphonie ce ne sont pas forcément les options offertes qui sont pertinentes...

Un hérétique musulman, Hallaj à écrit :

« J’ai réfléchi sur les dénominations confessionnelles, faisant effort pour les comprendre, et je les considère comme un Principe unique à ramifications nombreuses. Ne demande donc pas à un homme d’adopter telle dénomination confessionnelle, car cela l’écarterait du Principe fondamental, et certes, c’est ce Principe Lui-même qui doit venir le chercher » (Diwan, Muqatta’a 50)

Saisir sa chance quand le Principe viens vous chercher, s'y préparer, rester ouvert sans essayer de forcer , ni de provoquer sa venue. Ne pas la laisser passer non plus ...









avatar
Idriss

Messages : 3693
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Dim 8 Fév - 21:45

Je n'en suis plus au point de faire un test comparatif pour trouver la tradition qui collerait avec mes convictions, ma position consiste plutôt à vouloir "rentrer à la maison", mais je suis partie tellement loin que je ne trouve plus le chemin...
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  GILBERT-MICHEL le Lun 9 Fév - 7:26

Idriss a écrit:
" Le christianisme repose sur quelques subtilités qui appartiennent en propre à l'Orient. En premier lieu, il sait qu'il est en soi parfaitement indifférent de savoir si une chose est vraie, mais qu'elle devient de la plus haute importance dans la mesure où on la croit vraie. La vérité et la foi en la vérité de quelque chose : ce sont là deux sphères d'intérêts totalement différentes, presque deux mondes antithétiques - c'est par des voies opposées que l'on parvient à l'un et à l'autre. Être au fait de cette distinction, voilà qui, en Orient, suffit presque à faire un Sage; c'est ainsi que l'entendent les Brahmanes, c'est ainsi que l'entend Platon, et tout adepte de la sagesse ésotérique de l'Orient."
(Nietzsche, L’Antéchrist, § 23)


HANNAT a écrit: je ne crois toujours pas à la Résurrection, ni à la virginité de Marie, ni que Jésus fût né un 25 Décembre, encore moins à son ascension.

Un jour je disais à mon beau-pére que le Paradis des musulmans avec ses rivières de lait et de miel c'était un paradis de bédouin. Que ces descriptions étaient symboliques...
Il m' a répondu : "tu dois croire à une réalité physique du paradis". Mais  il ne m' a pas dit que le paradis était une réalité physique.
La réalité de la virginité de Marie est très secondaire, ce qui compte c'est le pourquoi de sa nécessité. Un dogme est une clé qui ouvre une porte . Ouvre la porte et jette la clé dit un précepte soufi.
La question de la résurrection?  C'est le philosophe Averroès dans la maturité qui rencontre  le tous jeune Ibn 'Arabi ( Oui et non; entre le oui et le non, les esprits prennent leur envol, et les nuques se détachent ! ")

l'enfant et le philosophe:
Je me rendis un jour, à Cordoue, chez le cadi Abû l-Walîd Ibn Rushd [Averroès]; ayant entendu parler de l'illumination que Dieu m'avait octroyée, il s'était montré surpris et avait émis le souhait de me rencontrer. Mon père, qui était l'un de ses amis, me dépêcha chez lui sous un prétexte quelconque. A cette époque j'étais un jeune garçon sans duvet sur le visage et sans même de moustache. Lorsque je fus introduit, il [Averroès] se leva de sa place, manifesta son affection et sa considération, et m'embrassa. Puis il me dit: " Oui. " A mon tour, je dis: " Oui. " Sa joie s'accrut en voyant que je l'avais compris. Cependant, lorsque je réalisai ce qui avait motivé sa joie, j'ajoutai: " Non. " Il se contracta, perdit ses couleurs, et fus pris d'un doute: " Qu'avez-vous donc trouvé par le dévoilement et l'inspiration divine ? Est-ce identique à ce que nous donne la réflexion spéculative ? " Je répondis: " Oui et non; entre le oui et le non, les esprits prennent leur envol, et les nuques se détachent ! "

Ibn Arabî, Futuhât, I, p. 153-154.

Mon grand-pére maternel Catholique me dit un jour:
"  Mon temps , c'était le temps du chemin de fer, on naissait catholique , on prenait le train du catholicisme et il nous emmenait sur ses rails jusqu'à la gare suivante sans ce poser de question.
Vous me dit-il vous vivez à l'époque de l'automobile, vous pouvez choisir votre destination, votre route. Cela a ses avantages et ses inconvénients"


Avant chacun pouvait vivre dans sa tradition dans l'ignorance des autres c'était sans importance, sans conséquence pour l'immense majorité. Chacun pouvait croire être le détenteur de l'unique universalité. Il n'avait pas à se compliquer la vie avec la coexistence de multiples universalité que la logique voudrait qu'elle s'exclue les une des autres. Même dans un pays comme l’Égypte , les coptes en savent moins sur les musulmans que le moindre catholique de France qui souvent a fait l'effort par soucis d'ouverture de se renseigner un peu sur l'islam.

Aujourd'hui vivre dans des communautés étanches n'est plus viable...d'où la tentation la possibilité  de passer d'une tradition à une autre. D'autant plus tentant que la spiritualité est devenu une marchandise comme une autre. Et il ne manque pas de démarcheurs pour nous proposer de changer d'opérateurs ( connexion illimité...etc).
Pour se déterminer doit-on faire subir un test comparatif, choisir en fonction de nos besoin la religion qui conviendrai le mieux...Faire un peu de tourisme spirituel avant de se poser? Le confort intellectuel  et la tranquillité émotionnelle que nous apporte tel tradition sont-ils des critères valable pour orienter nos choix?

Bon je coche monothéiste mais pas de résurrection,  ni de virginité d'une vierge, par contre je prend Jésus en option car il a un message assez stimulant...

Il doit y avoir ( il y a selon moi) des critères qui permettent de discriminer les différentes religions, mais comme dans les offres de la téléphonie ce ne sont pas forcément les options offertes qui sont pertinentes...

Un hérétique musulman, Hallaj  à écrit :  

« J’ai réfléchi sur les dénominations confessionnelles, faisant effort pour les comprendre, et je les considère comme un Principe unique à ramifications nombreuses. Ne demande donc pas à un homme d’adopter telle dénomination confessionnelle, car cela l’écarterait du Principe fondamental, et certes, c’est ce Principe Lui-même qui doit venir le chercher » (Diwan, Muqatta’a 50)

Saisir sa chance quand le Principe viens vous chercher, s'y préparer, rester ouvert sans essayer de forcer , ni de provoquer sa venue. Ne pas la laisser passer non plus ...

Comme déjà dit: là où les religions pèchent, c'est qu'elles défigurent et dégradent la Perfection de Dieu "au profit" de leur propre "(im)perfection" !

Marie NE PEUT être vierge et enfanter !
Un corps de matière ne peut être élevé dans les cieux...!
Pour le "Paradis": vous aviez raison face à votre beau-père (et les autres):


- "Autant il est impossible à un peintre de reproduire les tourments de la vie réelle dans les régions ténébreuses, autant lui est-il impossible de dépeindre l’enchantement dont est faite la vie au Royaume de la Lumière, même si ces régions appartiennent encore à la matière fine périssable et que la limite du Royaume éternel de Dieu le Père n’est pas encore franchie.
Chaque description et chaque tentative de reproduire cette vie par des images ne signifient rien d’autre qu’un amoindrissement de la réalité, ce qui, au lieu d’apporter un profit à l’âme humaine, ne peut que lui causer un dommage."



avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  mister be le Lun 9 Fév - 17:14

Juive et pas juive quand même....Voudrais-tu dire que tu es juive par la force?Par héritage?Malgré toi...?
Je connais des gens qui ne sont pas Juifs mais qui désirent l'être et ne le seront jamais....
avatar
mister be

Messages : 511
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 58
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Lun 9 Fév - 17:56

mister.be

en principe quand tu es converti(e) c'est pour la vie. Je suis convertie et je l'ai très bien vécu jusque-là.
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Idriss le Lun 9 Fév - 19:59


Je sais une source qui jaillit et s'écoule,
Mais c'est au profond de la nuit.

Cette source éternelle, elle reste cachée,
Mais je n'ignore pas d'où elle prend naissance,
Et c'est au profond de la nuit.

Premier couplet de : Chant de l'âme qui connaît Dieu par la foi, dans : Jean de la Croix.


HANNAT a écrit:Je n'en suis plus au point de faire un test comparatif pour trouver la tradition qui collerait avec mes convictions, ma position consiste plutôt à vouloir "rentrer à la maison", mais je suis partie tellement loin que je ne trouve plus le chemin...

Bonsoir Hannat
Oui cela me parle...Au moins il y a la lucidité et le courage de ne pas se raconter des histoires, la sincérité de ne pas faire semblant.
avatar
Idriss

Messages : 3693
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  mister be le Lun 9 Fév - 22:09

Je te conseille un superbe livre...
L'Un n'empêche pas l'autre D'Arouna Lipschitz

http://www.souffledor.fr/boutique/produits_l-un-n-empeche-pas-l-autre-arouna-lipschitz__2452.html
avatar
mister be

Messages : 511
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 58
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  HANNAT le Mar 10 Fév - 10:22

Déjà lu celui-ci et les autres qu'elle a écrits ;)
avatar
HANNAT

Messages : 1086
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/10/2011
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Libremax le Mar 10 Fév - 10:50

HANNAT a écrit:...Que faire ?

Mais, chère Hannat,
prier, tout simplement! et laisser la lumière se faire d'elle-même.
Si vous ne savez quelle religion est la vôtre, au moins avez-vous une foi : vous croyez en Dieu.
Et si vous Le laissiez se proposer à vous?

La réponse viendra pour vous, j'en suis persuadé.
avatar
Libremax

Messages : 825
Réputation : 15
Date d'inscription : 18/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  mister be le Mar 10 Fév - 13:13

Nous ne sommes que des humains et nous n'avons pas toutes les réponses si bien il nous a toujours été dit de faire les choses et que nous comprendrons le sens plus tard,quand on sera plus mûre...
C'est tout le sens de la tradition hébraïque...reprise en Jn13,7
avatar
mister be

Messages : 511
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 58
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juive, mais pas Juive quand même

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum