Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Joak le Lun 29 Déc - 22:22

Salam Alek
Quelle est le terme utilisé en arabe pour religion ?
est ce le terme dine ?
quelqu'un aurait il une définition de ce terme avec ses subtilité en langue arabe, ses plusieurs sens; etc ?

Joak

Messages : 86
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  -Ren- le Mar 30 Déc - 4:11

Coran III, 85 :
وَمَ‍‍نْ يَ‍‍بْ‍‍تَ‍‍غِ غَ‍‍يْ‍رَ‌ ‌الإِسْلاَمِ ‌دِينا ‌ ً‌ فَلَ‍‍نْ يُ‍‍‍قْ‍‍‍بَلَ مِنْهُ ‌وَهُوَ‌ فِي ‌الآ‍‍خِ‍‍رَةِ مِنَ ‌الْ‍‍خَ‍‍اسِ‍‍ر‍ِ‍ي‍‍نَ
Wa Man Yabtaghi Ghayra Al-'Islāmi Dīnāan Falan Yuqbala Minhu Wa Huwa Fī Al-'Ākhirati Mina Al-Khāsirīna
Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants

...le terme est bien "Dîn"

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14924
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Joak le Mar 30 Déc - 15:10

ok merci Ren
si quelqu'un a une definition bien complete de Din ça serait cool ;)
j'ai trouvé une information intéressante pour une traduction avec des mots différents pour des mot différents :
quand il est question de la « religion d'Abraham » (arabe : milla ibrāhīm, مِلَّةِ إِبْرَاهِيمَ, croyance d'Abraham), le mot utilisé est milla et non dîn

Joak

Messages : 86
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  mister be le Mar 30 Déc - 16:40

Din en hébreu a une notion de justice, tribunal...;l'Islam a peut être aussi cette image pour la représenter?
Milah en hébreu signifie la circoncision...il y a peut être un lien?
avatar
mister be

Messages : 475
Réputation : 19
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 58
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  -Ren- le Mar 30 Déc - 17:18

Avec l'aide de ma femme, j'ai pu trouver cette page : http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=dyn

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14924
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Blaise le Mer 31 Déc - 14:20

Dominique et Janine Sourdel, dans leur Dictionnaire historique de l’islam (Paris, PUF, 1996, p. 245), proposent la définition suivante du mot dîn – que l’on utilise souvent comme équivalent arabe de « religion »:

Spoiler:
Ce terme ne désigne pas les liens unissant l’homme à Dieu, selon le sens étymologique de religio en Occident, mais l’ensemble des obligations que Dieu impose à "Sa créature", selon le statut même du croyant impliqué par le principe de soumission que réclame le mot arabe islâm ou *islam. Le mot dîn recouvre donc à lui seul la totalité des prescriptions qu’*Allâh prit soin de promulguer par la bouche de son *prophète *Muhammad, grâce à une *révélation ayant abouti à l’établissement d’une *Loi marquée d’une valeur absolue.

Dans l’usage courant, dîn est souvent rapproché de haqq ou « vérité » comme il apparaît dans l’expression dîn al-haqq ou "religion de vérité". Dîn est par ailleurs souvent opposé aux termes dunyâ désignant le "monde profane" et *dawla désignant le "pouvoir politique" dont il se différenciait nettement, au Xe siècle, dans les *titres composés délivrés par la *chancellerie *califienne : [...]

Hassan Abdelhamid donne une explication plus développée du mot dîn dans la tradition musulmane (« Etat et religion en Orient Musulman » in Pouvoir Civil et Pouvoir Religieux Entre Conjonction et Opposition, sous la dir. de Jacques Bouineau, Paris, L’Harmattan, 2010, p. 147-149) :

Spoiler:
Le mot « Din » en arabe a plusieurs significations nettement distinctes : il désigne d’abord, d’une façon générale, les coutumes et usages d’un peuple ou d’une collectivité humaine. Il signifie aussi jugement personnel et prise de conscience de l’être. Enfin il est employé dans le sens de doctrine religieuse particulière à une nation.

Selon certains savants, le premier sens du terme « Din » est spécifiquement arabe, tandis que le second sens trouve sa correspondance dans la langue hébraïque. L’encyclopedia judaïca, 4ème partie, donne les significations suivantes pour le mot « Din » : 1. Argument ; 2. Jugement ; 3. Lois et règles qui constituent les bases des arguments ; 4. Justice, la finalité du jugement ; 5. La peine, l’exécution du jugement ; et dans la 6ème partie, Din est : A law « both secular and religious », legal decision, or lawsuit. Le troisième sens trouve sa correspondance dans la langue persane (daêna). C’est ce dernier sens qui se rapproche le plus du mot « religion » tel qu’il est compris en Occident, ce qui ne saurait d’ailleurs étonner puisque le persan est une langue indo-européenne.

La notion de Din embrasse donc un ensemble de coutumes et d’usages qui furent à l’origine rattachés à des principes transcendants, et c’est ce qui constitue ce que l’on nomme couramment la tradition dans son sens plénier. Il est aussi une prise de conscience, un jugement direct de l’être sur ce qui l’environne et plus particulièrement sur la grande Réalité : enfin, le Din est règle de conduite supra-humaine régissant les actions et le comportement des êtres.

Dans la perspective métaphysique de l’islam, le domaine du Din comprend deux aspects distincts : la Shari’a et la haqiqa. La Shari’a, littéralement, c’est la grande voie ; la haqiqa, la vérité essentielle et immuable. En elles-mêmes, ces deux notions sont indépendantes l’une de l’autre. La Shari’a embrasse l’ensemble des règles et principes qui déterminent notre attitude vis-à-vis de Dieu, de nous-mêmes, de la société. La haqiqa, c’est l’intelligence des choses, la vision directe de la réalité des êtres, la lumière pénétrant dans les profondeurs. Cependant en Islam ces deux dimensions s’unissent sans confusion et se complètent harmonieusement, formant ainsi un tout au sein de sa tradition. Un adage célèbre résume bien ces deux aspects complémentaires de la tradition une : « Shari’a sans haqiqa est lettre morte. Haqiqa sans Shari’a est hérésie ».

Mais si le Din s’étend au domaine de la Shari’a et de la Haqiqa, il se fonde cependant et s’instaure sur la notion de la walayat. Celle-ci est en quelque sorte la raison d’être du Din, son couronnement. Elle est à la fois présence et intimité avec Dieu. On pourrait la représenter symboliquement sous la forme d’une sphère où viennent se ranger par degrés la totalité des croyants.
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Blaise le Mer 31 Déc - 14:31

En ce qui concerne les différentes significations que peut prendre le mot dîn dans le texte coranique proprement dit, Ali Mérad propose l’analyse lexicale suivante (in: Le califat, une autorité pour l’islam ?, Paris, Desclée de Brouwer, 2006, p. 54-55) :

Spoiler:
Le texte coranique présente 80 et quelques occurrences du terme dīn; on peut les ranger sous les rubriques suivantes :

a)  Rétribution (divine), au jour du Jugement Dernier (désigné comme « Jour de la Rétribution) : 18 références.

b)  Obéissance (à Dieu), d'où le sens de « culte », en tant qu'obligations de foi (ensemble d'actes de dévotion dus à Dieu) : 16 références. À noter ici le couple sémantique formé par les termes dīn (ce qui est dû à Dieu) et dayn (dette).

c)  Voie (en liaison avec l'idée de « voie droite »), et tradition religieuse, en rapport avec la tradition - ou milla - d'Abraham et des autres prophètes : 8 références.

d)  Foi, croyance, englobant celle des autres (notamment les « Gens du Livre »), et celle des musulmans, stricto sensu : 31 références.

e) Le terme Dīn apparaît comme synonyme d'islam, soit littéralement, soit par périphrase (Dīn de Dieu; Dīn de vérité) : 11 références.

f) Dans un petit nombre de cas, Dīn est employé dans des acceptions spécifiques : il désigne l'expression par excellence de l'unitarisme islamique (12 : 40, et 98 : 5) ; il apparaît en connexion avec les dix commandements (42: 13). Dans ce contexte, le Dīn s'identifie à la loi morale; enfin le concept Dīn réfère à la prière et à la charité (98: 5) ses révélateurs de la façon la plus « droite », la plus vraie. Ce sont là des indices propres à définir la « Religion » (Dīn), avec le maximum de pertinence, comme une voie spirituelle. En revanche, aucune des références coraniques susvisées ne permet de fonder valablement une conception du Dīn comme un système légalitaire.
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  GILBERT-MICHEL le Mer 31 Déc - 17:42

Je cite: "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam" ...!!!

Mais quand (!!!???) allez-vous admettre que ces propos ne s'adressent qu'à ceux à qui ils étaient destinés !!!???

Comme en témoignent les nombreux versets du Coran qui démentent que l’islam serait la seule "bonne" religion ...
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Idriss le Mer 31 Déc - 20:41

GILBERT-MICHEL a écrit:Je cite: "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam" ...!!!

Mais  quand (!!!???)  allez-vous admettre que ces propos ne s'adressent qu'à ceux à qui ils étaient destinés  !!!???

Comme en témoignent les nombreux versets du Coran qui démentent que l’islam serait la seule "bonne" religion ...

-Ren- a écrit:Coran III, 85 :
وَمَ‍‍نْ يَ‍‍بْ‍‍تَ‍‍غِ غَ‍‍يْ‍رَ‌ ‌الإِسْلاَمِ ‌دِينا ‌ ً‌ فَلَ‍‍نْ يُ‍‍‍قْ‍‍‍بَلَ مِنْهُ ‌وَهُوَ‌ فِي ‌الآ‍‍خِ‍‍رَةِ مِنَ ‌الْ‍‍خَ‍‍اسِ‍‍ر‍ِ‍ي‍‍نَ
Wa Man Yabtaghi Ghayra Al-'Islāmi Dīnāan Falan Yuqbala Minhu Wa Huwa Fī Al-'Ākhirati Mina Al-Khāsirīna
Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants

...le terme est bien "Dîn"

Mais le terme important n'est peut-être pas "Dîn" mais "Al-'Islāmi "!?

"O Gens du Livre, pourquoi disputez-vous au sujet de Abraham alors que la Torah et l'Evangile ne sont descendus qu'après lui ? (…) Abraham n'était ni juif ni chrétien, mais Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n'était pas associateur (polythéiste)" (Coran 3/65-67).

مَا كَانَ إِبْرَاهِيمُ يَهُودِيًّا وَلَا نَصْرَانِيًّا وَلَٰكِنْ كَانَ حَنِيفًا مُسْلِمًا وَمَا كَانَ مِنَ الْمُشْرِكِينَ

Mā Kāna 'Ibrāhīmu Yahūdīyāan Wa Lā Naşrānīyāan Wa Lakin Kāna Ĥanīfāan Muslimāan Wa Mā Kāna Mina Al-Mushrikīna





avatar
Idriss

Messages : 3461
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Joak le Jeu 1 Jan - 20:16

Merci à tous pour votre aide

mister be a écrit:Din en hébreu a une notion de justice, tribunal...;l'Islam a peut être aussi cette image pour la représenter?

Oui "Maliki yawmi din" peut etre traduit pas "Maitre du jour du jugement'

Joak

Messages : 86
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Joak le Jeu 1 Jan - 20:22

Idriss a écrit:

Mais le terme important n'est peut-être pas "Dîn" mais "Al-'Islāmi "!?

Peut etre un peu les deux mais c'est vrai, c'est le probleme de la demi traduction,
affirmer en français "la voie agree par Dieu c'est l'islam" ou "Abraham etait musulman" fait dire dans la langue française autre chose et pour beaucoup cela devient synonyme de
"la voie agree par Dieu c'est le sunnisme" ou "Abraham etait sunnite"


Joak

Messages : 86
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Joak le Jeu 1 Jan - 20:30

GILBERT-MICHEL a écrit:

Comme en témoignent les nombreux versets du Coran qui démentent que l’islam serait la seule "bonne" religion ...

C'est l’intérêt d'une bonne traduction
ce verset donné comme
"La voie agrée par Allah c'est la soumission"
il devient plus proche du message Coranique et permet d’éviter de nier la lumière présente chez l'autre comme d’éviter une contradiction interne avec un verset comme celui ci :

""Certes ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d'entre eux a cru en Allah, au jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n'éprouvera aucune crainte et ne sera point affligé." (Sourate Al-Baqarah /Verset 62)."

Joak

Messages : 86
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Jeby le Jeu 1 Jan - 21:50

joak a écrit:C'est l’intérêt d'une bonne traduction
ce verset donné comme
"La voie agrée par Allah c'est la soumission"
il devient plus proche du message Coranique et permet d’éviter de nier la lumière présente chez l'autre comme d’éviter une contradiction interne avec un verset comme celui ci

J'ai comme l'impression qu'il y a un petit doute chez l'auteur de ce message (joak). Le verset [3:85] est parfaitement clair en lui-même : Allah SWT n'accepte pas une religion autre que celle révélée à Muhammad (aleyhi salat wa salam) : cette religion est l'Islam. Pourquoi ? Parce que la volonté de Dieu est désormais portée par la révélation coranique ; l'Islam transcende et sublime toutes les vérités de toutes les religions en incluant et en perfectionnant les enseignements de toutes les religions depuis l'époque d'Adam (psl), et l'Islam sublime et élève les enseignements trop rigides de certaines religions en adoptant la "voie du milieu". Ce verset [3:85] n'entre pas en contradiction avec le verset [2:62] puisque ça fait 1400 ans que la révélation coranique est achevée : il n'y a plus d'excuse sauf éventuellement pour ceux et celles qui rejettent la révélation finale par ignorance et préjugés (entre autres choses). De plus, il va sans dire que celui et celle qui rejette un prophète n'est plus musulman. Donc celui et celle qui rejette délibérément et en toute connaissance de cause le dernier des prophètes, Muhammad (:saws:), cette personne risque éventuellement de voir ses œuvres et sa foi rejetées.

En témoignent ces versets coraniques (sourate An-Nisa') :

150. Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : ‹Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres›, et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance),
151. les voilà les vrais mécréants !
Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.

Jeby
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  GILBERT-MICHEL le Ven 2 Jan - 10:20

Jeby a écrit:
joak a écrit:C'est l’intérêt d'une bonne traduction
ce verset donné comme
"La voie agrée par Allah c'est la soumission"
il devient plus proche du message Coranique et permet d’éviter de nier la lumière présente chez l'autre comme d’éviter une contradiction interne avec un verset comme celui ci

J'ai comme l'impression qu'il y a un petit doute chez l'auteur de ce message (joak). Le verset [3:85] est parfaitement clair en lui-même : Allah SWT n'accepte pas une religion autre que celle révélée à Muhammad (aleyhi salat wa salam) : cette religion est l'Islam. Pourquoi ? Parce que la volonté de Dieu est désormais portée par la révélation coranique ; l'Islam transcende et sublime toutes les vérités de toutes les religions en incluant et en perfectionnant les enseignements de toutes les religions depuis l'époque d'Adam (psl), et l'Islam sublime et élève les enseignements trop rigides de certaines religions en adoptant la "voie du milieu". Ce verset [3:85] n'entre pas en contradiction avec le verset [2:62] puisque ça fait 1400 ans que la révélation coranique est achevée : il n'y a plus d'excuse sauf éventuellement pour ceux et celles qui rejettent la révélation finale par ignorance et préjugés (entre autres choses). De plus, il va sans dire que celui et celle qui rejette un prophète n'est plus musulman. Donc celui et celle qui rejette délibérément et en toute connaissance de cause le dernier des prophètes, Muhammad (:saws:), cette personne risque éventuellement de voir ses œuvres et sa foi rejetées.

En témoignent ces versets coraniques (sourate An-Nisa') :

150. Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : ‹Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres›, et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance),
151. les voilà les vrais mécréants !
Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.

Non: vous confondez les interprétations du Coran perverties par certains hadiths (et certains "savants") avec la vérité énoncée clairement par les Versets du Coran !

En réalité, ceux qui sont à l'origine de ces perversions sont tout simplement les idolâtres de l'époque qui, à la place de leurs "dieux" et idoles, ont "superposé" le Coran l’islam et le Prophète; ce que font encore bien des "musulmans" de nos jours !

Autrement dit, comme il est dit aujourd'hui dans la science islamique: sont les idolâtres des temps actuels, ceux qui estiment que le Coran en tant que "Livre" est La Parole de Dieu alors que le Coran énonce lui-même qu'il n'est qu'une "trace" de cette Parole, un ancrage terrestre de cette Parole et non La Parole Elle-même !

Un regard lucide sur ces agissements permet aisément de constater que pour ces nombreux "musulmans", tout est "cul par dessus tête" : ils portent "aux nues", Mohammed, le Coran et l'islam, reléguant Dieu Lui-même à "quelque chose" de subalterne ; pour preuve : qu'est-ce qui "rend fou" certains !?

- Caricaturer ou seulement représenter le Prophète ...
- Critiquer (envisager qu'il puisse avoir été altéré) le Coran ou ne pas lui attribuer un "statut divin" ....
- Critiquer "l'islam": il suffit de voir ces conflits , guerres et massacres entre "musulmans"(!) ...

Etc. et Dieu dans tout ça!? : quel place Lui reste-Il et Lui est-Il accordé ....!?
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: traduction "Et quiconque désire une religion autre que l' Islam"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum