Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Idriss le Ven 10 Oct - 18:32

Très bonne émission de France Culture:
Point de vu orthodoxe ! Orient occident la frontière n'est pas toujours là où on le pense ...Daesh de l'islam occidentalisé par exemple?


Débat sur la situation critique actuelle des Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition des terres où le christianisme est né.

Invités

- Jean-François Colosimo, maître de conférences à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

- Georges Prévélakis, professeur à l'Université Panthéon-Sorbonne



Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Idriss le Ven 10 Oct - 18:41

Par exemple à propos du prosélytisme évangélistes  américain en Irak ( 2003)

La secte évangélique et le monde arabe : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/07/10/2545030_la-secte-evangelique-et-le-monde-arabe.html
Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Idriss le Sam 11 Oct - 20:43

A propos de l'opposition entre orient et occident abordé dans l'émission de France culture:

Ni d’Orient, ni d’Occident -1-


Pour définir l’opposition de l’Orient et de l’Occident, René Guénon écrivait en 1930 qu’elle était " au fond identique à celle que l’on se plaît souvent à établir entre la contemplation et l’action ". Et de se poser les questions dont leur formulation sous-entendait les réponses : " Sont-ce vraiment là deux contraires ? Ou ne seraient-ce pas plutôt deux complémentaires ? Ou bien n’y aurait-il pas, en réalité, entre l’un et l’autre une relation, non de coordination, mais de subordination ? " . Cet Orient et cet Occident symboliques coïncidaient alors assez bien avec la localisation géographique des sociétés qui étaient porteuses de ces différentes valeurs. Depuis lors, de nombreux événements ont bouleversé les données à l’échelle planétaire, si bien que beaucoup de pays orientaux se sont rapidement " occidentalisés " alors que l’Occident s’ouvrait aux traditions orientales. Sheikh Khaled Bentounès et Faouzi Skali reviennent sur la pertinence de ces notions d’Orient et d’Occident à l’orée du XXIe siècle.

Apparemment, tout oppose Orient et Occident. En effet, l’Occident peut être associé à la multiplicité et l’Orient à l’Unicité : l’Occident a développé le mental, la rationalité, l’individualité et la société de l’avoir alors que l’orient privilégie l’unité de l’être par le dépouillement et le retour vers la voie de la réalisation spirituelle. Aujourd’hui, la société matérialiste domine le monde et justifie son hégémonie par rapport au progrès technique et matériel réalisé au profit de l’homme devenu consommateur à l’appétit sans fin. Face à cela que peut donc apporter le monde oriental sinon des valeurs qui nourrissent l’intériorité de l’homme, sa relation avec le sacré pour rééquilibrer sa vie et lui donner du sens.

Mais au juste, où se situe l’Orient ? Et où se situe l’Occident ? Pour les européens du début du siècle, l’Orient commence au delà de Gibraltar. Tanger était le symbole de l’Orient avec ses odeurs et ses couleurs. Pour les musulmans du Moyen-Orient, le Maroc est l’extrême Occident, pour d’autres l’Orient commençait à Athènes ou à Alexandrie. Istanbul l’ancienne Byzance n’était t’elle pas la capitale du monde chrétien d’autrefois ? Les philosophes grecs ont autant nourri l’Orient que l’Occident. De nos jours, la localisation géographique ne correspond plus forcément aux considérations symboliques que nous avons évoquées plus haut. Ainsi je rentre d’un voyage dans les états du Golfe persique et j’ai découvert que ces pays-là étaient en fait plus « occidentalisés » que la région de France où je vis. Ces pays, pourtant, se trouvent en Orient alors que leur civilisation n’a désormais plus rien d’oriental : c’est la culture de la société de consommation. Les personnes qui y vivent ne pensent du matin au soir qu’à gagner de l’argent.

suite:
Dans la plupart des pays musulmans, l’islam qui est transmis est tout simplement un héritage culturel. Il ne s’agit plus de recherche et d’approfondissement de la voie spirituelle et universelle contenue dans ce message. Le soufisme véritable est d’ailleurs très peu connu et c’est finalement grâce à certains occidentaux, par leurs écrits et leurs démarches que les musulmans redécouvrent leur propre orient. Quant à l’Occident, d’aujourd’hui il a peu à voir avec les valeurs de l’occident chrétien du passé, et en réalité c’est au sein même de sa propre population qu’il y aurait à accomplir un véritable travail d’évangélisation.

En fait, à mon avis, Orient et Occident ne sont que les deux faces d’une même pièce « l’Orient et l’Occident appartiennent à Dieu, quelque soit le côté vers lequel vous vous tournez, la face de Dieu est là. Dieu est présent partout et Il sait !" (Coran II, 115). Ainsi, la pièce se compose d’un côté d’une face avec l’effigie du roi ou de la nation qui l’a émise, alors que l’autre d’une face indique le chiffre ou la valeur. Mais cette pièce n’a de valeur que par rapport à la souveraineté du pays ou de l’autorité qui en est garante. L’Orient, c’est aussi le symbole du lever du soleil, l’Occident étant le symbole du coucher. Ces deux parties n’en font qu’une comme des miroirs où se reflète la réalité. Si nous vivons dans l’unité, nous constatons que l’Orient et l’Occident se trouvent en chacun de nous. Nous sommes en fait tous attachés culturellement à un Occident ou un Orient par la destinée de notre naissance. Nous sommes tous l’occident de quelqu’un et l’orient de quelqu’un d’autre. Ce que nous cherchons c’est l’unité de nous-mêmes alors nous partons en quête d’une voie qui puisse nous y conduire.

http://www.soufisme.org/site/spip.php?article2
Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  -Ren- le Sam 11 Oct - 21:00

Mais au juste, où se situe l’Orient ? Et où se situe l’Occident ?
Excellente question :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16447
Réputation : 28
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Materia le Mar 14 Oct - 16:09

Ne prenons nous pas le risque à vouloir définir un "Orient" et un "Occident" à entretenir un clivage religieux, ou tout du moins idéologique ?
A mon sens, le monde me semble plus s'orienter vers une homogénéité (plus ou moins accepté ou voulu) que vers une distinction claire et précise.
Materia
Materia

Messages : 1206
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 35
Localisation : Sarthe France

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Idriss le Dim 25 Oct - 14:11

Entendu ce matin sur France culture! Témoignage très fort et pas trop long! je vous le recommande fortement!


Sébastien de Courtois reçoit Claude Zerez, qui a trouvé refuge en France.... Il vient d'Alep, en Syrie, où il était professeur d'université et guide conférencier "pour les pèlerins sur les pas de saint Paul"...

         -  "Oui, je suis Syrien, je suis arabe mais je ne suis pas musulman; et si je suis chrétien, je ne suis pas catholique", dit-il...

Il dit être venu en France pour sauver ses deux fils, de 21 et 23 ans, qui devaient passer par le service militaire... "Le service militaire, on le sait, c'est la mort", dit-il...

Ici, dans "Chrétiens d'Orient", il dit surtout : "On doit montrer - démontrer - qu'il ne faut pas faire l'amalgame entre l'islam modéré et les islamistes", - lui dont la fille (Pascale) a été  enlevée, assassinée par des bandes armées...

Claude Zerez dit être un messager de la paix, même si les nouvelles d'Alep sont très mauvaises : en effet, il reste à peine 50 000 chrétiens, dans cette ville, là où il y en avait hier plus de 300 000...

Claude Zerez oeuvre pour  l'association "Fraternité Chriétienne Sarthe Orient"...


Spoiler:
Mais on avait oublié que, depuis le démantèlement de l'Empire ottoman après la Pemière Guerre mondiale et le partage du Proche-Orient par les accords franco-britanniques de 1916, suivis de l'abolition du califat par Ataturk en 1924, une partie du monde arabe gardait en mémoire un sentiment d'humiliation venu de l'Occident. Ce sentiment était ravivé par la honte éprouvé devant la collusion de certains pays arabes avec des puissances capalistico-financières dont les régimes dits démocratiques peuvent lui paraître en voie de décadence au regard de certaines exigences religieuses radicales de l'islamisme. L'été et l'automne 2014 devaient révéler au monde qu'un mouvement jihadiste, largement disséminé mais aussi centralisé et disposant de moyens financiers, technologiques et militaires importants, aspirait à la création d'un Etat islamique et d'un nouveau califat en terre irakienne et syrienne. Le noyau central de ce mouvement nommé Daech serait issu de la minorité sunnite de l'Irak qui n'a cessé d'être massacrée à la suite de l'arrivée au pouvoir des chiites après l'invasion américaine de 2003. Ce qui devait émouvoir tout particulièrement nos gouvernements occidentaux, c'est la présence d'au moins dix mille combattants au sein de Daech venus de nos pays, dont certains jeunes, qui ne sont pas nécessairement de familles musulmanes, ont pu vouloir d'abord venir en aide à l'armée libre de libération en Syrie, abandonnée par l'Occident et les Nations unies, avant de se retrouver embrigadés au sein de l'armée islamiste. Une "coalition antiterroriste" de plusieurs pays, voulant faire obstacle à cette prétention de créer un nouveau califat qui ne recule devant aucune cruauté pour parvenir à ses fins - un défi immoral, aurait dit Baudrillard, répondant à une mondialisation elle-même immorale -, se retrouve en position de soutien objectif à Bachar al-Assad responsable de plus de deux cent mille morts, en majorité sunnites, dont un tiers de victimes civiles. Les Nations unies se révèlent à ce jour encore impuissantes devant ce nouveau spectre qui hante les Etats-Nations".  (René Major, "Baudrillard / Derrida Pourquoi la guerre aujourd'hui?" (Editions Lignes, avril 2015)







Dernière édition par Idriss le Dim 25 Oct - 14:21, édité 2 fois
Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Idriss le Dim 25 Oct - 14:12

"Je ne vais pas y aller par quatre chemins : le sort des chrétiens d'Orient et des Yézidis actuellement en Syrie et en Irak nous concerne tous, - qui que nous soyons et à quelque religion ou ethnie à laquelle nous appartenons... Je n'exclus bien entendu personne. Il s'agit d'un sujet universel, un sujet qui touche les fondements mêmes de nos sociétés et de nos valeurs de démocratie et de bien commun. Il ne s'agit pas non plus de lancer des imprécations, l'histoire et les sociétés jugeront les criminels. Depuis des mois, des années, nous assistons à une hémorragie humaine à flux tendu, si vous me permettez cette métaphore commerciale. Ne serait-ce que dans le cas de l'Irak, sur un million de chrétiens recensés avant 2003, il n'en resterait que 300 ou 400 000 (peut-être moins), les plus fortunés étant partis depuis longtemps. Pour la Syrie, c'est bien simple, les choses vont tellement vite qu'il n'existe aucun moyen de recensement : le pays se vide."
(Extrait d'une conférence de Sébastien de Courtois, "Les minorités au Proche-Orient, un enjeu d'avenir", donnée à Istanbul, le 9 octobre 2015)
Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Roque le Dim 25 Oct - 14:53

Très beau témoignage du Prêtre syro-catholique syrien Jacques Mourad enlevé par DAESH. Il parle de l'effet de la prière permanente dans sa situation tout à fait désespérée (je me souviens qu'à l'époque de son enlèvement, j'avais pensé que c'était " fini " pour lui). Ce n'est pas un réquisitoire politique. Son constat est seulement qu'une solution politique est nécessaire, sinon il n'y aura bientôt plus de chrétien dans sa région.


Il a fini par être libéré (ou évadé ?) après 5 mois de captivité.
:arrow: http://www.famillechretienne.fr/filinfo/evade-des-geoles-djihadistes-le-pere-jacques-mourad-temoigne-179760

Roque

Messages : 5064
Réputation : 23
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 75
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Idriss le Lun 1 Fév - 21:41

Antoine Fleyfel, "la place de l'autre"...
31.01.2016
22 min
http://www.franceculture.fr/emissions/chretiens-dorient

Antoine Fleyfel, théologien et philosophe


Antoine Fleyfel, philosophe et théologien, est rédacteur en chef de la revue "Perspectives & Réflexions", dont le récent n°3 s'employait à commémorer la funeste année 2015, avec trois dossiers : "le génocide arménien, ce que nombre de spécialistes dénomment génocide assyro-chaldéo-syriaque, et la famine du Mont-Liban".

Ici, au micro de Sébastien de Courtois, Antoine Fleyfel veut nous parler de l'avenir, un avenir fondé sur la lutte pour la co-citoyenneté : "Il faut parler des chrétiens en Orient sous l'angle de la citoyenneté et de l'altérité", dit-il.

Antoine Fleyfel tient beaucoup à l'idée de diversité : la diversité comme un antidote aux extrémismes et à la violence. Une diversité créatrice, insiste-t-il; des gens divers et qui ont la volonté de bâtir ensemble.

Antoine Fleyfel dit avoir des interlocuteurs : musulmans, chiites ou sunnites, qui lui disent qu'ils sont les premières victimes de cette violence. Il dit surtout qu'il ne s'agit pas là d'une guerre de religion, car les religions sont instrumentalisées dans ce conflit.

Il ne faut pas croire que l'islam se réduit à ces extrémismes qui prêchent contre l'Occident. Non, l'islam est beaucoup plus que ça, dit-il; et il pense à Louis Massignon, islamologue, chrétien engagé, lui-même devenu un chrétien d'Orient, marqué par sa rencontre avec le père Charles de Foucauld, au point d'avoir pensé le rejoindre au Sahara... C'est en tout cas de lui qu'il a tiré l'idée de "substitution" spirituelle; car les chrétiens d'Orient ne cherchent pas à convertir les musulmans, mais à s'offrir en "substitués" à leur place...

Antoine Fleyfel, en philosophe et théologien, dit ici qu'il faut réfléchir au sens du mot "altérité", au mot "dialogue", un dialogue de vie, comme au Liban
, où il y a des villages mixtes, et où il n'est pas rare de rencontrer des familles musulmanes en train de baptiser leurs enfants, raconte-t-il ici; avant de dire : "Je ne crois pas que les chrétiens d'Orient vont disparaître."

"Alors le coeur comprend que Celui qu'il voit

N'a jamais cessé de l'appeler vers Lui."

Ibn 'Arabî
Idriss
Idriss

Messages : 4782
Réputation : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition Empty Re: Chrétiens d'Orient et la menace de leur disparition

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum