Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avis

Message  brutus le Mar 30 Juil - 14:14

GILBERT-MICHEL a écrit:
Spin a écrit:
GILBERT-MICHEL a écrit:Ecole coranique tout simplement  !...
Donc madrasa ?

à+

Je pense qu'il y a une distinction:

Madrasa : une école, qu'elle soit laïque ou religieuse, quelle que soit la confession.
Le terme peut aussi désigner spécifiquement une université théologique musulmane, ou plus rarement une université scientifique.

Ecole Coranique (aussi appelée madrassa comme dit ci-dessus) :  Il n'y a rien de commun entre une « école » coranique et nos écoles occidentales, ni avec les cours de catéchisme que l’on dispense aux enfants des familles chrétiennes.
Dans une « école » coranique, on n’enseigne que le coran.
Les enfants doivent apprendre à répéter par coeur le son des mots arabes du coran, alors que, le plus souvent, ils ne comprennent pas cette langue.
Si nécessaire, le « maître » aura recours à des sévices physiques pour « encourager » les mauvais élèves et les mettre «dans le droit chemin de l’islam ».
Le plus souvent il s'agit d'une baguette (al-falqa) dont il frappe les enfants qui se trompent dans leur récitation du son des mots arabes du coran.


Autant dire que ce n'est pas nécessairement dans une école coranique qu'on "forme" les meilleurs musulmans !!!
Je n'ai jamais entendu dire que Mohammed enseignait le Coran de cette façon, ni, bien sûr, Jésus Son Enseignement, ni aucun des Prophètes dont se réclame l'islam  !?


...

Et pourtant certains le font et forme ainsi des automates qui ne réfléchissent pas et certains pausent des bombes.

A quoi bon savoir par cœur si on ne comprend que dalle.
Cela forme que des moutons bêlants .
Car chaque école y va de son interprétation personnelle du Coran.
Dieu n'a pas créé des mouton de panurge mais des hommes avec une cervelle.

brutus

Messages : 254
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  GILBERT-MICHEL le Mar 30 Juil - 16:02

brutus a écrit:
GILBERT-MICHEL a écrit:
Spin a écrit:
Donc madrasa ?
à+
Je pense qu'il y a une distinction:
Madrasa : une école, qu'elle soit laïque ou religieuse, quelle que soit la confession.
Le terme peut aussi désigner spécifiquement une université théologique musulmane, ou plus rarement une université scientifique.
Ecole Coranique (aussi appelée madrassa comme dit ci-dessus) :  Il n'y a rien de commun entre une « école » coranique et nos écoles occidentales, ni avec les cours de catéchisme que l’on dispense aux enfants des familles chrétiennes.
Dans une « école » coranique, on n’enseigne que le coran.
Les enfants doivent apprendre à répéter par coeur le son des mots arabes du coran, alors que, le plus souvent, ils ne comprennent pas cette langue.
Si nécessaire, le « maître » aura recours à des sévices physiques pour « encourager » les mauvais élèves et les mettre «dans le droit chemin de l’islam ».
Le plus souvent il s'agit d'une baguette (al-falqa) dont il frappe les enfants qui se trompent dans leur récitation du son des mots arabes du coran.
Autant dire que ce n'est pas nécessairement dans une école coranique qu'on "forme" les meilleurs musulmans !!!
Je n'ai jamais entendu dire que Mohammed enseignait le Coran de cette façon, ni, bien sûr, Jésus Son Enseignement, ni aucun des Prophètes dont se réclame l'islam  !?
...
Et pourtant certains le font et forme ainsi des automates qui ne réfléchissent pas et certains pausent des bombes.
A quoi bon savoir par cœur si on ne comprend que dalle.
Cela forme que des moutons bêlants .
Car chaque école y va de son interprétation personnelle du Coran.
Dieu n'a pas créé des mouton de panurge mais des hommes avec une cervelle.


Vous avez dit le mot juste : "AUTOMATES" !

Finalement la "religion" qui rassemble, et de loin (!) le plus d'individus est bien celle-là: celle des "automates" de toutes confessions confondues !

Comme en témoigne cet avertissement qui envisage au-delà des musulmans ainsi formatés, tous les "pratiquants" qui "ne pensent pas" ! :

"Seule une compréhension totale et sans lacune est synonyme de conviction qui, seule, possède une valeur spirituelle!

Il est vraiment douloureux de voir les foules, dans les églises, faire le signe de la croix, s’incliner et s’agenouiller sans penser.
De tels automates ne peuvent pas être comptés parmi les êtres humains pensants.
Le Signe de la croix est le Signe de la Vérité, et, par là même, un Signe de Dieu!
Celui qui utilise ce Signe de la Vérité se charge de péchés alors que son intérieur n’est pas sincère sous tous les rapports au moment où il en fait usage, lorsque ses intuitions entières ne sont pas totalement orientées vers la Vérité absolue."


Foi aveugle = automates.

Foi reposant sur la conviction = esprits véridiques .


...
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

avis

Message  brutus le Mar 30 Juil - 16:20

GILBERT-MICHEL a écrit:
brutus a écrit:
GILBERT-MICHEL a écrit:
Je pense qu'il y a une distinction:
Madrasa : une école, qu'elle soit laïque ou religieuse, quelle que soit la confession.
Le terme peut aussi désigner spécifiquement une université théologique musulmane, ou plus rarement une université scientifique.
Ecole Coranique (aussi appelée madrassa comme dit ci-dessus) :  Il n'y a rien de commun entre une « école » coranique et nos écoles occidentales, ni avec les cours de catéchisme que l’on dispense aux enfants des familles chrétiennes.
Dans une « école » coranique, on n’enseigne que le coran.
Les enfants doivent apprendre à répéter par coeur le son des mots arabes du coran, alors que, le plus souvent, ils ne comprennent pas cette langue.
Si nécessaire, le « maître » aura recours à des sévices physiques pour « encourager » les mauvais élèves et les mettre «dans le droit chemin de l’islam ».
Le plus souvent il s'agit d'une baguette (al-falqa) dont il frappe les enfants qui se trompent dans leur récitation du son des mots arabes du coran.
Autant dire que ce n'est pas nécessairement dans une école coranique qu'on "forme" les meilleurs musulmans !!!
Je n'ai jamais entendu dire que Mohammed enseignait le Coran de cette façon, ni, bien sûr, Jésus Son Enseignement, ni aucun des Prophètes dont se réclame l'islam  !?
...
Et pourtant certains le font et forme ainsi des automates qui ne réfléchissent pas et certains pausent des bombes.
A quoi bon savoir par cœur si on ne comprend que dalle.
Cela forme que des moutons bêlants .
Car chaque école y va de son interprétation personnelle du Coran.
Dieu n'a pas créé des mouton de panurge mais des hommes avec une cervelle.


Vous avez dit le mot juste :  "AUTOMATES"   !

Finalement la "religion" qui rassemble, et de loin (!) le plus d'individus est bien celle-là: celle des "automates" de toutes confessions confondues !

Comme en témoigne cet avertissement qui envisage au-delà des musulmans ainsi formatés, tous les "pratiquants" qui "ne pensent pas" ! :

"Seule une compréhension totale et sans lacune est synonyme de conviction qui, seule, possède une valeur spirituelle!

Il est vraiment douloureux de voir les foules, dans les églises, faire le signe de la croix, s’incliner et s’agenouiller sans penser.
De tels automates ne peuvent pas être comptés parmi les êtres humains pensants.
Le Signe de la croix est le Signe de la Vérité, et, par là même, un Signe de Dieu!
Celui qui utilise ce Signe de la Vérité se charge de péchés alors que son intérieur n’est pas sincère sous tous les rapports au moment où il en fait usage, lorsque ses intuitions entières ne sont pas totalement orientées vers la Vérité absolue."


Foi aveugle = automates.

Foi reposant sur la conviction = esprits véridiques .


...

J'ajouterai aussi Foi active + Foi de conviction = Foi vivante
Jésus nous demande de vivre notre Foi .
Je pense qu'il a été assez sévère envers les pharisiens sur ce point .Pharisiens qui bien que très croyants sont devenus des automates sans réflexion et sans vie d'où la phrase de jésus qui les comparait à des sépulcres blanchis.
Mais nous chrétien nous ne sommes pas à l'abrit d'être aussi de temps en temps des sépulcres blanchis.


brutus

Messages : 254
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 74
Localisation : France Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Ghazali le Lun 12 Aoû - 2:59

Salâm,

Etant de confession musulmane, ma position sur le sujet est la suivante :

Le Qur'ân ne dit pas un mot (sur la sanction terrestre) quant à l'apostasie. La Sunnah est moins claire, mais un hadîth rapporté par An-Nasa'î selon 'Aîsha, et qui est authentique, et qui est plus complet que celui de Bukharî, précise que ceux qui doivent être punis sont les apostats qui choisissent après de combattre l'islam et les musulmans, et par conséquent, ils obtiennent le statut de combattant. Les peines énoncées à leur encontre sont diverses.
Il existe une variante authentique du hadith évoquant l'exécution de l'apostat qui est fort différente dans le "Bulûgh'ul Marâm" d'ibn Hajar al Asqalânî. Le hadith est bien authentique et il dit : «'Aîsha rapporte que le Messager a dit : — Un musulman ne peut être exécuté que dans trois situations : S'il s'agit d'un individu marié qui a commis l'adultère [en public ou qui s'est dénoncé de lui-même]. Celui qui tue avec préméditation un musulman [et que la famille de la victime décide de lui appliquer la loi du talion sans lui pardonner ou exiger un dédommagement]. Et celui qui quitte l'Islam et déclare la guerre à Allâh et à Son Messager. Lequel sera exécuté, pendu ou expulsé». Ce qui témoigne en faveur de la position que l'exécution de l'apostat est une façon de faire parmi d'autres, et à condition qu'il ait commis (impérativement) un acte de guerre explicite. Sans peut-être être une obligation religieuse. Mais les ulémas se sont généralement plutôt fondés sur les autres variantes (moins complètes et décontextualisées), dont celui qui n'évoque pas l'idée que l'apostat doit pour être exécuté faire la guerre au Messager. Ahmed Davudoğlu ; Büluğ’ül Meram tercümesi ve şerhi, Selamet yolları, Sönmez yayınları 3/500.
Ce sont bien les fondateurs des quatre écoles qui ont "canonisé" cette peine vers le IXe siècle, mais d'autres avis, comme celui de Sufyan At-Thawrî ou Ibrahim An-Nakhâ'î, des contemporains des 4 fondateurs des écoles juridiques, disaient qu'il ne fallait pas tuer ou persécuter les apostats pacifiques, qui devaient être tolérés tant qu'ils ne représentaient aucun danger potentiel pour l'islam, car on peut toujours espérer d'eux qu'ils se convertissent à l'islam de leur plein gré (sans contrainte), et que cela évite d'engendrer l'hypocrisie chez les gens, et qu'il n'y a pas de différence entre eux et les autres dhimmis (pacifiques). Leur avis énonce que la istitâba (délai de réflexion laissé aux apostats afin qu'ils reviennent à l'islam, sans aucune contrainte ni insistance lourde violant leurs droits et vie privée) se fera tant qu'on garde espoir que la personne revienne à l'islam ("Yu'ajjalu mâ rujiyat tawbatuh" : un des avis relatés de ath-Thawrî, cité in As-Sârim, p. 321).
Et, en effet, le docteur et juriste hanafite Ismail Hakki ünal utilise le hadith d'Aîsha pour souligner que l'acte de guerre est impératif, et que même dans ce cas il s'agit d'une autorisation (tahlil) non d'un ordre inaliénable.
Par ailleurs, il existe un récit où 'Umar propose l'emprisonnement pour des apostats hostiles (en temps de guerre), preuve que la peine n'est pas absolue, ni réservée à tous les apostats (pacifiques et belliqueux).
`Abd Ar-Razzâq, Al-Bayhaqî et Ibn Hazm rapportent qu’Anas, revenant de Tastur, se rendit chez `Umar. Ce dernier lui demanda : « Qu’ont fait les six de la tribu de Bakr Ibn Wâ’il qui ont renié l’Islam et qui ont rejoint les idolâtres ? » Anas répondit : « Ô Commandeur des Croyants, ce groupe de gens qui ont renié l’Islam et qui ont rejoint les idolâtres ont été tués sur le champ de bataille. » `Umar reprit : « Nous appartenons à Dieu, et c’est à Lui que nous retournerons. »  [expression coranique utilisée lorsqu'un malheur les frappe] Anas dit : « Mais avaient-ils une autre issue que d’être tués ? » `Umar répondit : « Oui, j’allais leur proposer l’Islam et, s’ils refusaient, j’allais les mettre en prison. » (Rapporté par `Abd Ar-Razzâq dans Al-Musannaf (10/165-166, tradition n° 18696), par Al-Bayhaqî dans les Sunan (8/207), par Sa`îd Ibn Mansûr (page 3, n° 2573) et par Ibn Hazm dans Al-Muhallâ (11/221), édition Al-Imâm).
On voit qu'ici, la finalité est d'empêcher que des apostats se mettent à combattre les musulmans.

Pour l'école hanafite, les femmes ne représentant aucun danger potentiel, ne sont pas concernées par la peine de mort.
L'avis de Sufyan At-Thawri, un salaf (parmi les premières générations de musulmans) ou de Ibrahim An Nakhâi, dit que l'apostat pacifique doit être laissé tranquille, sans aucun délai fixe (fixé), car on peut toujours espérer qu'il se repente et embrasse de nouveau l'islam (sans contrainte évidemment), et qu'il ne représente donc pas une menace idéologique, sociale, politique ou physique pour les musulmans.
Ils ont également un avis, concernant les apostats belliqueux, selon lequel, ceux-ci doivent être emprisonnés.
Selon l'un des avis relatés de an-Nakha'î ("Yustatâbu abadan" : Al-Mughnî 12/107) et l'un des avis relatés de ath-Thawrî ("Hâdha-lladhî na'khudhu bih" : Musannaf Abd ir-Razzâq), il y a une sanction qui est l'emprisonnement (Jarîmat ur-ridda p. 42 ; Ibn Hazm a simplement mentionné l'existence d'un tel avis sans en nommer les auteurs : Al-Muhallâ 12/109, 116).
Il existe différents avis juridiques plus sévères, mais celui-ci énoncé ici s'avère globalement être le plus en conformité avec le Qur'ân et l'éthique prophétique.
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  -Ren- le Lun 12 Aoû - 9:57

Ghazali a écrit:Il existe une variante authentique du hadith évoquant l'exécution de l'apostat qui est fort différente dans le "Bulûgh'ul Marâm" d'ibn Hajar al Asqalânî
Merci pour cette variante que je ne connaissais pas :jap:

Ghazali a écrit:Ce sont bien les fondateurs des quatre écoles qui ont "canonisé" cette peine vers le IXe siècle, mais d'autres avis, comme celui de Sufyan At-Thawrî ou Ibrahim An-Nakhâ'î
Merci pour ce rappel de la diversité du sunnisme :jap:
(qui justifie ma pratique habituelle consistant à parler d'avis majoritaires et minoritaires au lieu de me laisser piéger par la simplification abusive d'une formulation telle que "l'Islam dit que")

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15266
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Idriss le Mar 13 Aoû - 15:44

La conversion à l’islam d’une Nigériane déclenche une polémique nationale
le 9 août, 2013 - 07:15

Son engouement pour Aïsha et son aspiration à marcher sur ses pas ont allumé une vive controverse dans sa région natale, difficile à circonscrire aujourd’hui (...)

http://oumma.com/21257/conversion-a-lislam-dune-nigeriane-declenche-une-polem

Dépassée par l’ampleur de la polémique, attisée en grande partie par son père, le pasteur outré qui ne se résout pas à l’apostasie de sa fille, et confrontée aux pires rumeurs qui la font passer pour la malheureuse victime d’une conversion de force après avoir été enlevée par les musulmans, Aïsha Uzoechina ne cesse de battre en brèche toutes ces allégations mensongères, mais ses dénégations se perdent dans un immense désert d’incompréhension côté chrétien : "J'ai rejoint l'Islam uniquement de mon plein gré, c’est mon choix personnel que j’ai longtemps mûri et j’affirme que personne ne m’a influencée. J’apprécie infiniment les relations que j’ai nouées avec mes amis musulmans, et je me sens en osmose avec la manière dont ils se comportent. Vous savez les musulmans croient en Dieu !", répète-t-elle inlassablement lors d'entretiens avec la presse nationale, en confiant craindre aujourd’hui pour sa vie.
avatar
Idriss

Messages : 3626
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  rosarum le Lun 19 Aoû - 4:20

Idriss a écrit:La conversion à l’islam d’une Nigériane déclenche une polémique nationale
le 9 août, 2013 - 07:15

Son engouement pour Aïsha et son aspiration à marcher sur ses pas ont allumé une vive controverse dans sa région natale, difficile à circonscrire aujourd’hui (...)

http://oumma.com/21257/conversion-a-lislam-dune-nigeriane-declenche-une-polem

Dépassée par l’ampleur de la polémique, attisée en grande partie par son père, le pasteur outré qui ne se résout pas à l’apostasie de sa fille, et confrontée aux pires rumeurs qui la font passer pour la malheureuse victime d’une conversion de force après avoir été enlevée par les musulmans, Aïsha Uzoechina ne cesse de battre en brèche toutes ces allégations mensongères, mais ses dénégations se perdent dans un immense désert d’incompréhension côté chrétien : "J'ai rejoint l'Islam uniquement de mon plein gré, c’est mon choix personnel que j’ai longtemps mûri et j’affirme que personne ne m’a influencée. J’apprécie infiniment les relations que j’ai nouées avec mes amis musulmans, et je me sens en osmose avec la manière dont ils se comportent. Vous savez les musulmans croient en Dieu !", répète-t-elle inlassablement lors d'entretiens avec la presse nationale, en confiant craindre aujourd’hui pour sa vie.
commentaire d'un internaute que je trouve tout à fait pertinent

Ce que je déplore avec cet article ce n'est pas le sort subi par cette jeune femme (il est beaucoup plus difficile de se convertir au christianisme quand on est naît dans une famille musulmane) mais c'est une fois de plus la victimisation des musulmans ("hou la la la, les méchants mécréants persécutent ceux qui se convertissent à l'islam").

Oumma.com semble par ailleurs oublier un peu vite le contexte bouillant du Nigéria où, comme le rappel Gandalf, la secte Boko Haram à tuer au nom de l'islam des centaines de chrétiens (dont certains dans des églises). Donc il évident que cette femme est perçue comme une traître à sa communauté d'origine.
avatar
rosarum

Messages : 945
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Ghazali le Lun 19 Aoû - 14:23

Boko Haram a surtout répliqué aux attaques de certaines milices "chrétiennes".
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  rosarum le Lun 19 Aoû - 15:04

Ghazali a écrit:Boko Haram a surtout répliqué aux attaques de certaines milices "chrétiennes".
oui je sais que les musulmans sont de grands pacifistes qui ne feraient pas de mal à une mouche mais qui sont obligés de se défendre contre les méchants chrétiens.
D'ailleurs c'était déjà le cas à Poitiers en 732  :lol:
avatar
rosarum

Messages : 945
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Ghazali le Mar 20 Aoû - 4:41

rosarum a écrit:
Ghazali a écrit:Boko Haram a surtout répliqué aux attaques de certaines milices "chrétiennes".
oui je sais que les musulmans sont de grands pacifistes qui ne feraient pas de mal à  une mouche mais qui sont obligés de se défendre contre les méchants chrétiens.
D'ailleurs c'était déjà le cas à Poitiers en 732  :lol:
Les membres de Boko Haram ne sont pas irréprochables, loin de là, mais croire qu'ils attaquent tout le monde sur un coup de tête, sans raison "valable", c'est fort quand même, non ?

Pour Poitiers, de nombreux aspects sont remis en cause par des chercheurs et des historiens. Beaucoup de choses ont été inventées ou amplifiées à titre de propagande (de l'époque). :)
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Spin le Mar 20 Aoû - 5:53

Ghazali a écrit:Pour Poitiers, de nombreux aspects sont remis en cause par des chercheurs et des historiens. Beaucoup de choses ont été inventées ou amplifiées à titre de propagande (de l'époque). :)
Exact, mais ce n'est pas sérieux, il suffit de réfléchir un peu.
1) On nous raconte que c'est juste une opération de police contre des pillards alors que le chef de l'état de l'époque s'est déplacé... et que le soir de la bataille les Francs n'étaient pas sûrs du tout de la victoire, ils ont été surpris de ne plus voir l'ennemi au matin. Et comme si les raids de pillage ne précédaient pas les conquêtes quand c'était possible.
2) Même si on l'a choisi pour représenter l'époque, il n'y a pas eu que cet épisode dans cette guerre.
3) Surtout, on veut nous faire croire qu'il n'y avait aucune intention de conquête, que si l'issue (de la guerre, pas seulement de la bataille) avait été différente, ça n'aurait pas changé grand-chose. Et donc les musulmans avaient conquis en moins d'un siècle de l'Himalaya à l'Atlantique, une bonne moitié du monde connu par eux, et là ils se seraient dit : "Bon, les gars, on en a assez, ce ne serait pas raisonnable d'aller plus loin...".

Je me demande si ce n'est pas une désinformation concertée...

à+
avatar
Spin

Messages : 404
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 65
Localisation : sur le Rhône

http://pagesperso-orange.fr/daruc/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  -Ren- le Mar 20 Aoû - 6:59

Ghazali a écrit:Boko Haram a surtout répliqué aux attaques de certaines milices "chrétiennes"
Pour discuter de Boko Haram le sujet est ici : http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t837-attentats-au-nigeria

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15266
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  -Ren- le Lun 9 Sep - 17:14

(...) L’appel choc du parlementaire musulman Nazir Ahmad Hanafi a été fait après qu’un rapport publié par la presse afghane, ait fait mention de l’augmentation du nombre des chrétiens en Afghanistan. Hanafi a déclaré à l’Assemblée : «Les citoyens afghans continuent à se convertir au Christianisme en Inde. Ceci est une offense à la loi islamique et, selon le Coran, ils doivent être exécutés». Précédemment, un autre membre du Parlement afghan avait indiqué qu’en Inde, où se trouvent des milliers de réfugiés afghans, a été constituée une communauté chrétienne dénommée «église des afghans», où sont invités tous les citoyens provenant de Kaboul (...)

Un autre parlementaire, Abdul Latif Pedram, a déclaré que «les conversions au Christianisme sont le résultat de la présence des Etats-Unis en Afghanistan» (...)

Au cours de ces derniers mois, le «Conseil islamique d’Afghanistan» a notifié avec préoccupation au Président Karzai, la présence croissante en Afghanistan de travailleurs étrangers de religion chrétienne. Selon des sources locales, certains membres du Parlement afghan se seraient également convertis au Christianisme en secret, malgré les risques encourus.
http://www.fides.org/fr/news/36038-ASIE_AFGHANISTAN_Appel_choc_d_un_parlementaire_musulman_executer_les_convertis_au_Christianisme#.Ui3lUD_5TzA

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15266
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  -Ren- le Jeu 15 Mai - 14:33

Un tribunal de Khartoum a condamné, jeudi 15 mai, une chrétienne soudanaise de 27 ans à la peine de mort pour apostasie (...) La jeune femme, enceinte de huit mois, est actuellement détenue avec son fils de 20 mois, selon Amnesty International qui a demandé sa libération immédiate.

«Nous vous avions donné trois jours pour abjurer votre foi mais vous avez insisté pour ne pas revenir vers l'islam. Je vous condamne à la peine de mort par pendaison», a déclaré le juge, Abbas Mohammed Al-Khalifa, s'adressant à la femme avec le nom de famille de son père, un musulman.

Meriam Yahia Ibrahim Ishag –son nom chrétien– a également été condamnée à cent coups de fouet pour «adultère». A l'énoncé du verdict, la jeune femme est restée impassible.

Auparavant, au cours de l'audience, après une longue intervention d'un chef religieux musulman qui a cherché à la convaincre, elle avait dit calmement au juge : «Je suis chrétienne et je n'ai jamais fait acte d'apostasie»
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/05/15/une-soudanaise-condamnee-a-mort-pour-apostasie-a-khartoum_4419041_3212.html

...L'accusation d'adultère vient du fait qu'elle n'est pas mariée avec un musulman... Et l'accusation d'apostasie vient du fait que sa mère était chrétienne, et l'a élevée en chrétienne (cf http://www.amnesty.org/en/news/sudan-woman-facing-death-sentence-grounds-her-religion-must-be-released-2014-05-14 )
Donc ce cas n'a pas forcément sa place ici relativement à la question de l'apostasie, il nous interroge plutôt sur la liberté religieuse des enfants (pour un cas comparable -mais moins dramatique- en Egypte, cf http://blogren.over-blog.com/article-20578318.html )

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15266
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Ishraqi le Jeu 15 Mai - 17:10

C'est atroce... :(
avatar
Ishraqi

Messages : 530
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  GILBERT-MICHEL le Jeu 15 Mai - 17:26

Ishraqi a écrit:C'est atroce... :(

Nous sommes en pleine démonstration de qu'il advient quand c'est l'intellect qui prend les commande exactement comme d'autres religions l'ont connu avant !

Tous ces "Judas" qui démontrent leur appartenance profonde et réelle aux Ténèbres .

Là où il y a agissements "antichristiques" - qui ne connaissent la compassion - il y a toujours l'intellect aux commandes ...!
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  -Ren- le Dim 18 Mai - 11:31

GILBERT-MICHEL a écrit:Nous sommes en pleine démonstration de qu'il advient quand c'est l'intellect qui prend les commandes
Le débat lancé autour de cette remarque est désormais sur http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t2322-sd-l-intellect
Merci de votre compréhension :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15266
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  -Ren- le Dim 12 Fév - 7:36

Du nouveau au Maroc cette semaine :
Le Haut Comité Religieux en charge des fatwa avait édité un livre en 2012 où il précisait sa position sur l'apostasie et affirmait que le musulman qui change de religion doit être puni de mort, selon la jurisprudence amplement développée par la tradition.

Récemment, cependant, le même organisme a publié un document nommé “The Way of the Scholars” dans lequel il fait marche arrière. L'apostasie n'y est plus définie comme un choix religieux mais bien politique, assimilé à la "haute trahison".

L'idée que l'apostat n'ait pas à être tué n'est pas nouvelle en Islam et peut être trouvée dans les enseignements de Sufyan al-Thawri, au premier siècle de l'Hégire. (...) Les raisons du changement de position du Haut Comité Religieux Marocain ne sont pas différentes de celles invoquées par Sufyan al-Thawri (...)
:arrow: la suite sur https://www.moroccoworldnews.com/2017/02/207505/moroccos-high-religious-committee-says-apostates-should-not-be-killed/ (en anglais)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15266
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  indian le Dim 12 Fév - 12:56

quitter sa religion... dans un sens c'est comme renier sa communauté.

si c'est une communauté qui est de mauvaise foi... je trouve que c'est une bonne décision.

indian

Messages : 441
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avoir ou non la liberté de quitter sa religion ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum