Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Idriss le Mar 8 Avr - 20:40

Cenuij a écrit: les 75% de Français qui considèrent que vous [les musulmans]êtes trop nombreux ne sont pas des ABB, ils ne se revendiquent pas du NT pour justifier leur désir de vous voir partir, ils se revendiquent de ce qu'ils vivent à VOS côtés tous les jours. Ils ne vous SUPPORTENT plus, Idriss ! Ils n'en peuvent plus ! Ils en sont réduits à voter MLP, pour les plus courageux et à répondre aux sondages à 75% pour les plus veules !
Terrible constat, n'est-ce pas ? je vous laisse le soin de le méditer.

Les donnés du sondage cité:

LE MUSULMAN EST VOLONTIERS ASSIMILÉ À "L'INTÉGRISTE"

Quant à la crispation identitaire, elle n'est pas moins impressionnante. Depuis une trentaine d'années, elle s'était cristallisée sur la question de l'immigration. Celle-ci ne s'est pas effacée, loin de là : 70 % des sondés (et jusqu'à 83 % à l'UMP) jugent qu'il y a "trop d'étrangers en France" et 62 % que l'on "ne se sent plus chez soi comme avant".

Mais le point de fixation de ce rejet massif s'est déplacé du terrain économique vers le terrain religieux. Ce n'est plus, majoritairement, le travailleur immigré, susceptible de "prendre le travail des Français" qui est pointé du doigt, mais le musulman, volontiers assimilé à "l'intégriste", et dont la religion est jugée, par 74 % des Français, intolérante et incompatible avec la société française.

74 % des Français jugent l'islam intolérant : "Les musulmans doivent entendre cet avertissement" et La religion musulmane fait l'objet d'un profond rejet de la part des Français


Sondage réalisé par Ipsos pour Le Monde, le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et la Fondation Jean-Jaurès sur les nouvelles fractures de la société française ;


Il faut noter que le sujet de l'islam n'est qu'une partie du sondage:

Déclin de la France
Spoiler:
Ainsi, un Français sur deux (et jusqu'à 77 % des sympathisants du FN) considère aujourd'hui que "le déclin de la France est inéluctable", en matière économique comme dans le domaine culturel. Mais ils sont plus nombreux encore – trois sur cinq – à voir dans la mondialisation "une menace pour la France" et à juger que "la France doit se protéger davantage du monde d'aujourd'hui".

Défiance et hostilité à l'égard des politique, des médias

Spoiler:
"le système démocratique fonctionne plutôt mal en France" (72 %), mais "les hommes et les femmes politiques agissent principalement pour leurs intérêts personnels" (82 %) et "la plupart" d'entre eux "sont corrompus" (62 %). Comme c'est le cas depuis une vingtaine d'années, les médias sont mis dans le même sac.

Mais besoin d'un chef, l'autorité trop souvent critiqué
Spoiler:

86 % des sondés (sans écarts significatifs entre gauche et droite, jeunes et vieux) estiment que "l'autorité est une valeur trop souvent critiquée". Et, pour la première fois, elle trouve explicitement sa traduction politique : 87 % des sondés sont d'accord pour dire que l'"on a besoin d'un vrai chef en France pour remettre de l'ordre". La question est brutale, la réponse aussi.

C'est dans se cadre là que l'islam est massivement rejeté en France .
On notera quelques similitudes et parallélismes  encore une fois avec les années 30, les musulmans endossant le rôle, en quelque sortes, des juifs de ces années là.

Le sondage: http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/24/les-crispations-alarmantes-de-la-societe-francaise_1821655_823448.html


Pour autant les musulmans ont une part de responsabilité dans cet état de fait:


Ils communiquent mal, ils sont mal représentés, ils se laissent manipuler...
Ils subissent des influences géopolitique étrangères ( wahhabisme, salafisme...guerres post coloniales)
Le monde musulman est globalement en crise. L’Europe est en crise...les crises des uns et des autres interagissent négativement ils me semble, ce qui complique encore les choses...
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Idriss le Mar 8 Avr - 20:58

Cenuij a écrit: les 75% de Français qui considèrent que vous [les musulmans]êtes trop nombreux ne sont pas des ABB, ils ne se revendiquent pas du NT pour justifier leur désir de vous voir partir, ils se revendiquent de ce qu'ils vivent à VOS côtés tous les jours. Ils ne vous SUPPORTENT plus, Idriss ! Ils n'en peuvent plus ! Ils en sont réduits à voter MLP, pour les plus courageux et à répondre aux sondages à 75% pour les plus veules !
Terrible constat, n'est-ce pas ? je vous laisse le soin de le méditer.

Pour autant ce sondage dit-il ce que Cénuij croit entendre? Les sondages c'est la ventriloquie à la porter de tous car ils permettent de faire dire ce que l'on désire...
Hormis le fait que je ne vois pas ce qu'il y a de courageux à voter Front National , je pense que l'opinion de Cenuij doit être relativisé..
Dans le malaise général , l'islam n'est pas la première préoccupation et crainte  des français en général et des européens en particulier:

Pauline Compan a écrit:
Les Européens se sentent-ils vraiment menacés par l’islam ?
Des enquêteurs de l’Ifop se sont penchés sur la question dans une enquête menée auprès des populations de quatre pays européens ayant la plus forte proportion de population musulmane (Allemagne, Pays-Bas, France et Royaume-Uni). Avec la multiplication des débats sur l’immigration ou des identités nationales, les chercheurs de l’Ifop ont tenté de comprendre la véritable place accordée à ces questions par les Européens. Résultat : le malaise est partagé autour de la question de l’islam, mais celle-ci est une préoccupation bien secondaire.
Spoiler:

L’immigration et l’islam sont au cœur de beaucoup de débats politiques sur le Vieux Continent. Ces sujets sont-ils devenus la principale préoccupation des populations européennes ?

A l’Ifop, des chercheurs organisent régulièrement des « groupes de travail qualitatif », réunion de plusieurs personnes représentatives de la société, pour tenter de comprendre la formation des débats et préoccupations sociales. « Lors de ces sessions, si on demande quels sont leurs sujets de préoccupations, les personnes ne répondent pas spontanément l’immigration mais plutôt des thèmes comme l’économie ou le chômage », ce qui n'est pas forcément le cas de la classe politique, explique Sarah Alby, chargée d’étude à l’Ifop.

Dans sa nouvelle enquête réalisé du 9 au 18 avril 2011 et paru le 15 février, l'Ifop a voulu comprendre « le regard des Européens sur l’islam », religion qui concerne 4 % de la population européenne, dans un contexte de surenchère politique qui lie notamment cette religion à la sécurité.

Premier enseignement de cette étude : si le nombre de personnes se sentant menacées dans leur identité par une présence musulmane est important (entre 47 % au Royaume-Uni et 42 % en France), la majorité sont indifférents à cette présence (entre 34 et 37 %) ou la considère comme un enrichissement culturel (entre 19 et 24 %). « Il est, d’ailleurs, intéressant de noter que les interrogations qui se posent ne portent plus sur l’origine géographique des personnes issues de l’immigration mais sur leur appartenance culturelle et religieuse, la terminologie "population d’origine musulmane" ayant peu à peu remplacé en France celle de "population d’origine maghrébine", aussi bien du côté des dirigeants que des citoyens. », note l'Ifop.

Des peurs cristallisées sur les actions collectives

« L’étude montre que ce sont les affirmations collectives identitaires qui posent le plus de problème », détaille Sarah Alby. Une conclusion mise en lumière par deux questions posées aux interviewés. Ainsi, les Français se révèlent majoritairement hostiles à l’existence de partis ou de syndicats se référant à l’islam (74 %), ce qui est moins le cas pour les Britanniques (43 %), les Néerlandais (41 %) et les Allemands (32 %). « Une situation assez représentative de la culture française en la matière », analyse Sarah Alby.

A contrario, les Français se révèlent beaucoup moins hostiles à l’élection d’un maire d’origine musulmane. Ils sont mêmes 52 % à y être favorables et 21 % à être indifférents à la question. Ces proportions sont similaires chez nos voisins, avec 43 % de Néerlandais favorables, 44 % des Anglais et 49 % des Allemands.

Des modèles d’intégration différents


Les questions liées à la visibilité de l’islam dans la société sont fortement marquées par le modèle d’intégration choisi par le pays.

L'Ifop fait d'ailleurs une distinction claire dans son enquête entre le Royaume-Uni et les Pays-Bas « qui ont longtemps promu un modèle multiculturaliste débouchant sur un communautarisme récemment remis en cause », la France, « qui a maintenu une politique républicaine de cohésion nationale reposant sur un modèle d’assimilation qui ne cesse de montrer ses limites et ses échecs », et l'Allemagne, qui s'interroge encore sur son modèle d'intégration.

Les réponses à la question concernant les causes perçues de la mauvaise intégration des personnes d’origine musulmane reflètent « un constat d’échec global des politiques et d’une impasse : comment réussir l’intégration ? ».

Ainsi, les répondants de quatre pays européens choisissent principalement de remettre ce défaut d’intégration sur « le refus de s’intégrer » supposé de cette catégorie de population. Questionner sur un deuxième choix, les répondants font alors apparaître « les trop fortes différences culturelles ».

Les Britanniques évoquent également très souvent la ghettoïsation (58 %) comme une des causes principales, le résultat d’une politique symbole du modèle communautaire multiculturel en Europe. Si les Français évoquent également cette raison à 37 %, ils sont aussi 20 % - le chiffre le plus important de la catégorie - à évoquer des raisons économiques pour expliquer les difficultés d’intégration.

La visibilité : un problème très français

Une courte majorité d’Européens va avoir tendance à considérer que la visibilité donnée à l’islam est trop importante. Une tendance alimentée par les médias et le débat politique mais, sur cette question aussi, les cultures des pays vont révéler quelques différences.

En France, l’effet de la loi de 2004 se fait bien sentir. 90 % des répondants se déclarent opposés au port du foulard à l’école tandis que les pourcentages tournent plutôt autour de 65 % dans les autres pays. De même, 59 % des Français s’opposent au voile dans la rue alors qu’ils sont 42 % en Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

En revanche, l’édification de mosquées catalyse moins de tensions. 54 % des personnes y sont favorables ou indifférentes en France tandis qu'aux Pays-Bas ils sont 51 % à s'y opposer. « L’islam suscite donc une certaine inquiétude dans les pays européens investigués, parce que sa pratique apparaît en contradiction avec des sociétés de plus en plus sécularisées », conclut l'Ifop.

Toutefois, le regard des Européens à l'égard de l'islam n'est pas complètement noir, laissant une chance aux musulmans de poursuivre leur intégration tout en appelant les gouvernements à se préoccuper de la crise, du chômage ou encore des discriminations qui minent l'Europe.  http://www.saphirnews.com/Les-Europeens-restent-mefiants-vis-a-vis-de-la-presence-musulmane-sur-le-Vieux-Continent_a13953.html
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Idriss le Mar 8 Avr - 21:06

Sur le sujet:

Le philosophe Abdennour Bidar,* spécialiste de l'islam et de la laïcité, réagit au sondage réalisé par Ipsos pour Le Monde:

http://religion.blog.lemonde.fr/2013/01/24/74-des-francais-jugent-lislam-intolerant-les-musulmans-doivent-entendre-cet-avertissement/

Que vous inspirent les résultats du sondage ?


Il faut se demander ce qu'il reste de la gravité de ces résultats quand on en soustrait des éléments de contexte et une part d'irrationnel : la crise économique qui suscite une angoisse diffuse, n'attendant qu'un sujet pour se cristalliser, un fond d'intolérance ou de racisme ordinaire irréductible, la part des fantasmes face à un "grand méchant" dont on aurait besoin, la surinterprétation du religieux, un certain populisme.

Une fois admis tous ces éléments, j'entends quand même derrière ces réponses une inquiétude objective, qu'il ne faut pas ignorer. C'est un avertissement à l'islam ; l'idée que l'islam a un problème avec lui-même et qu'il a du mal à se régénérer. Il est urgent que les musulmans s'interrogent de façon critique sur leur religion et sur leur communication. Qu'ils se demandent clairement : "Comment se fait-il que, même en faisant la part des choses, les gens soient aussi réactifs par rapport à ce qu'on est ?"

Les réflexes de défense vis-à-vis de ces appréhensions quasi-consensuelles sont complètement périmées. Si, face à ces nouveaux chiffres, les musulmans une fois de plus parlent de stigmatisation, et invitent à ne pas faire d'amalgame entre une certaine radicalité minoritaire et l'islam modéré, il s'agira une nouvelle fois d'une réaction de déni et d'auto-déresponsabilisation.


*http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t2158-que-penser-d-abdenour-bidar
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Nicolasticot le Mer 9 Avr - 0:16

On peut comprendre qu'il y est une méfiance vis a vis de l'Islam , à cause du terrorisme islamique en France et dans le monde , à cause du fait que les gens voient les lois barbares dans les pays musulmans - lapidation, coupage de tête, traitement des homosexuels des femmes et des minorités religieuses,
violence envers et même mort de ceux qui quittent simplement l'Islam ...
le problème vient en premier du monde musulmans, en France je pense que les bouddhistes pourraient doubler tripler tant qu'ils continueront à êtres vu comme calme, zen, non violent etc etc.. par les gens, il n'y aurait pas de problème / de racisme / de Bouddhismophobie , qu'en pensez vous ?

En plus en France, dans l'esprit d'un certain nombre de gens, cette image de l'islam doit se mélanger avec celle de la délinquance qui vient des gens issus de l'immigration et de famille musulmane entassé dans les quartiers pauvres .

donc ensuite vient un second problème , les réactions disproportionné et amalgame qui vient en face .
avatar
Nicolasticot

Messages : 462
Réputation : 3
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Idriss le Mer 9 Avr - 21:06

Nicolasticot a écrit:On peut comprendre qu'il y est une méfiance vis a vis de l'Islam , à cause du terrorisme islamique en France et dans le monde , à cause du fait que les gens voient les lois barbares dans les pays musulmans - lapidation, coupage de tête, traitement des homosexuels des femmes et des minorités religieuses,
violence envers et même mort de ceux qui quittent simplement l'Islam ...
le problème vient en premier du monde musulmans, en France je pense que les bouddhistes pourraient doubler tripler tant qu'ils continueront à êtres vu comme calme, zen, non violent etc etc.. par les gens, il n'y aurait pas de problème / de racisme / de Bouddhismophobie , qu'en pensez vous ?

En plus en France, dans l'esprit d'un certain nombre de gens, cette image de l'islam doit se mélanger avec celle de la délinquance qui vient des gens issus de l'immigration et de famille musulmane entassé dans les quartiers pauvres .

donc ensuite vient un second problème , les réactions disproportionné et amalgame qui vient en face .

Bonjour Nico
Je suis en parti d'accord avec vous mais avec des nuances.

Ce que vous décrivez est une perception qui est en décalage avec le réel.

Puisque l'on est dans les statistiques:

Voici les 50 villes les plus dangereuses du monde
Spoiler:

Le classement présente le nombre de meurtres pour 100.000 habitants.
41 des 50 villes les plus dangereuses du monde se situent en Amérique du Sud.

Les villes suivantes ont disparu du top 50 en 2012: Durango, Mazatlán, Tepic et Veracruz (toutes les quatre au Mexique), Mossoul (Irak), Panama (Panama) et Johannesburg (Afrique du Sud).

Les nouveaux entrants dans le classement pour 2012 sont Valencia et Maracaibo (Venezuela), Santa Marta (Colombie), Port-au-Prince (Haïti), Victoria (Mexique), Oakland (États-Unis) et Brasilia (Brésil).

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/voici-les-50-villes-les-plus-dangereuses-du-monde/199169.htm

Il existe d'autre classements ( http://point-par-point.net/les-10-villes-les-plus-dangereuses-au-monde/ ) mais globalement qui imaginerait que certaines villes d’Amérique du sud ou même des états unis sont plus dangereuses que Bagdad ou Mogadiscio , même pour des touristes égarés?
Qui associerait le christianisme à la violence endémique de l’Amérique sud et nord compris, alors que la violence dans les pays de la sphère culturelle islamique  est associé à l'islam...

Attentat terroristes en Europe
Spoiler:

En Europe, les actes terroristes islamistes sont rares:
Entre 2005 et 2010  ils représentent seulement 0,4% des actes de terrorisme très loin derrière les actions des groupes séparatistes.
L’office de police intergouvernemental Europol classifie ainsi chaque année les attentats (réussis, déjoués ou échoués) des années précédente en fonction du groupe les commettant: islamiste donc mais aussi séparatiste, extrême-gauche, droite, et divers. Si l’on fait la somme des chiffres de ces cinq dernières années,(2005 à 2010) ce sont les séparatistes qui ont été le plus souvent impliqués dans des entreprises d’attentats, très loin devant les autres. Sur 2056, ils en ont commis 1750, soit 85%. En comparaison les actes d’islamistes ou de l’extrême droite sont négligeables, avec respectivement 9 et 6, soit 0,4 et 0,3%.


Quand à l'image bienveillante du bouddhisme elle aussi est une perception quelque peut fantasmée par rapport au réel...L'image du gentil bouddhiste non violent est un peu surfaite quand on la confronte au réel...

Les "phobies" sont des peurs et des craintes irrationnelles qui n'ont pas besoin de s'ancrer dans le réel pour naitre et prospérer.
Ainsi il existe un assez fort sentiment anti-sémite au Japon et en Chine alors que les contactes avec la communauté juive est quasiment inexistante...

En fait ce qui semble poser probléme avec l'islam en occident c'est paradoxalement la trop grande proximité avec le christianisme...Le bouddhisme est tellement loin et exotique qu'il n'est pas perçu comme menaçant...Un bonze dans une robe jaune fera sourire là où une djellaba fera grincer des dents...
avatar
Idriss

Messages : 3471
Réputation : 30
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Nicolasticot le Mer 9 Avr - 22:12

Voici les 50 villes les plus dangereuses du monde :
Les Attentat terroristes en Europe ...
Oui  l'extrémisme islamique n'est  pas ce qu'il y a de plus violent dans le monde


Qui associerait le christianisme à la violence endémique de l’Amérique sud et nord compris,
alors que la violence dans les pays de la sphère culturelle islamique  
est associé à l'islam...

Justement , la violence , les meurtres en Amérique du sud ou dans certain coin des Etats unis , les gens ne vont pas les associé au Christianisme car là c'est des problème mafieux, de gang etc.. qui n'ont rien a voir avec la religion (ils ne tuent pas au nom de Dieu, de Jésus)
Alors que ce que je disais plus haut pour les pays musulmans   " à cause du fait que les gens voient les lois barbares dans les pays musulmans -  lapidation, coupage de tête, traitement des homosexuels des femmes et des minorités religieuses "
C'est des choses détestable qui sont faite au nom de l'Islam, de Dieu .
Si il s'agissait de problème mafieux , de gang ect.. dans les pays musulmans du même genre
qu'en Amérique sud et nord, les gens ne l'associeraient pas à l'Islam .

Quand à l'image bienveillante du bouddhisme elle aussi est une perception
quelque peut fantasmée par rapport au réel...L'image du gentil bouddhiste non violent
est un peu surfaite quand on la confronte au réel...

J'veux bien le croire - même si je sais pas grand chose la dessus - ... mais peut-être qu'il y a une raison à ça d'ailleurs (et pas QUE à cause du fait que les médias en parle moins, je pense  ) .
avatar
Nicolasticot

Messages : 462
Réputation : 3
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Invité le Sam 3 Mai - 23:12

Ce n'est plus, majoritairement, le travailleur immigré, susceptible de "prendre le travail des Français" qui est pointé du doigt, mais le musulman, volontiers assimilé à "l'intégriste", et dont la religion est jugée, par 74 % des Français, intolérante et incompatible avec la société française.

74 % des Français jugent l'islam intolérant : "Les musulmans doivent entendre cet avertissement" et La religion musulmane fait l'objet d'un profond rejet de la part des Français

Et c'est une chose tout à fait compréhensible. Je me rappelle d'une vidéo dans laquelle un type allait accoster des musulmans dans la rue (des hommes barbus à la tenue traditionnelle), leur disant : votre religion est une religion fasciste. La réaction de l'homme barbu a été très rapide : agression physique. Le voilà l'Islam dans l'esprit de la plupart de ces gens. Peut-on le leur reprocher ? Les belles paroles, ok, mais leur mise en application, c'est une autre histoire....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  GILBERT-MICHEL le Dim 4 Mai - 7:58

" CHAT ÉCHAUDÉ CRAINT L'EAU FROIDE "...!

Voyez ce que les français pouvaient lire, entendre , vivre,il y a tout juste 100 ans en Mai 1914 :


"Comment nous tenons les français"

ou encore :


"L'histoire de France n'est plus que l'histoire de la conquête de la France par Israël (les juifs) "

" J'ai expliqué que nous ne voulions pas "faire sortir de France les Français" ,
Nous ne supprimons que les Français rebelles  à  notre domination"


Vous comprendrez mieux peut-être les réticences actuelles et cette peur de   "perdre son identité" .
avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Invité le Lun 5 Mai - 19:38

GILBERT-MICHEL a écrit:Vous comprendrez mieux peut-être les réticences actuelles et cette peur de   "perdre son identité" .

Non, je suis en désaccord avec ça : le problème ici n'est pas juste une peur irrationnelle ou irraisonnée de l'étranger, lequel ferait aboutir selon ces "français" à une "perte d'identité", mais c'est plutôt la constatation (factuelle, il va sans dire) selon laquelle il est difficile voire impossible de vivre avec nos différences sans un effort de respect et de considération bienveillante les uns envers les autres (de la part des français comme des étrangers). Or, qu'observe t-on ? Violence physique (et/ou verbale) de la part de l'étranger au nom de....l'Islam. A qui la faute ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  GILBERT-MICHEL le Lun 5 Mai - 21:20

Cebrâîl a écrit:
GILBERT-MICHEL a écrit:Vous comprendrez mieux peut-être les réticences actuelles et cette peur de   "perdre son identité" .

Non, je suis en désaccord avec ça : le problème ici n'est pas juste une peur irrationnelle ou irraisonnée de l'étranger, lequel ferait aboutir selon ces "français" à une "perte d'identité", mais c'est plutôt la constatation (factuelle, il va sans dire) selon laquelle il est difficile voire impossible de vivre avec nos différences sans un effort de respect et de considération bienveillante les uns envers les autres (de la part des français comme des étrangers). Or, qu'observe t-on ? Violence physique (et/ou verbale) de la part de l'étranger au nom de....l'Islam. A qui la faute ?

D'accord ou pas, ce n'est pas la question: j'entendais encore tout à l'heure sur Radio France Maghreb le présentateur mettre en garde, à propos des élections européennes, contre "l'islamophobie " galopante liée, notamment, à la montée du FN.

Il faisait le "bilan" à craindre: interdiction de l'islam, du Coran , exclusion des musulmans etc... MAIS (!) à aucun moment il n'a eu le moindre mot pour dénoncer la "réciprocité" bien présente elle et non seulement "à craindre": tous ces pays musulmans qui , eux, interdisent (sous une forme ou une autre) toute autre religion que l'islam, où la Bible et les églises sont interdites ou, en tout cas, où il n'est pas question d'en construire etc . !

Exiger encore et toujours "ses droits" mais oublier encore et toujours "ses devoirs", exiger la tolérance en contrepartie de l'intolérance, etc. , relève d'une bien mauvaise foi !

avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  rosarum le Ven 23 Mai - 11:01

GILBERT-MICHEL a écrit:
Exiger encore et toujours "ses droits"  mais oublier encore et toujours "ses devoirs", exiger la tolérance en contrepartie de l'intolérance, etc. ,  relève d'une bien mauvaise foi !

en effet, parmi les multiples causes du rejet de l'islam, l'exemple des pays "musulmans" n'est pas à négliger.

"ils sont fous ces Romains  Musulmans"

avatar
rosarum

Messages : 945
Réputation : 1
Date d'inscription : 06/05/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  DenisLouis le Ven 23 Mai - 19:00

Pour connaitre un pays il faut lire des auteurs qui en parlent de manière plus profonde que la presse ordinaire : par exemple Naipaul, tout hostile à l'islam soit-t-il, ce qui m'a conduit longtemps à m'abstenir de le lire,  mais on est averti de sa position, donne des aperçus très intéressants sur certains pays comme l'Indonésie, le Pakistan, la Malaisie, l'Iran.  Plusieurs de ses livres sur ces pays ne sont pas des romans, mais des comptes rendus de rencontres, des dialogues avec diverses personnes (par exemple l'ancien bourreau de Khomeiny, qui a été mis à l'écart par les évolutions politiques). La réalité est bien moins simple, simpliste, car souvent nous avons une vision figée alors que ces pays sont en pleine évolution, avec des tendances contrastées, des oppositions, des mouvements de population, des altérations des modèles sociaux.
Connaitre la Kabylie ? Il faut lire les récits de Mouloud Feraoun, bien des choses étonnantes, choquantes, et passionantes, mais la différence entre les "romains" de BD et les vrais "romains" au quotidien.
Je ne dis pas qu'après de telles lectures on aura une idée plus bienveillante de l'islam, mais on aura mieux appris à connaitre les hommes, on aura une vision moins schématique.

DenisLouis

Messages : 197
Réputation : 7
Date d'inscription : 15/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  -Ren- le Ven 23 Mai - 19:27

DenisLouis a écrit:Pour connaitre un pays il faut lire des auteurs qui en parlent de manière plus profonde que la presse ordinaire
Sauf que nous sommes bien conscient que ce sujet parle avant tout de "l'avis immédiat" de gens qui ne se soucient guère de connaître "de manière plus profonde" :!:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14927
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Idriss-dialogue le Ven 23 Mai - 21:22

Je pense que le rejet se fait sur plusieurs points :

- L'Islam articule la spiritualité et la politique. Mine de rien, ce n'est pas dans la culture de France que la religion ait le pouvoir. C'est toujours plutôt sous forme de religion qui courtise le pouvoir plus ou moins fortement.

- De plus la séparation de l'Eglise et de l'Etat est rentrée complètement dans les mœurs. L'Islam est donc perçu comme un retour en arrière (péjorativement parlant comme rétrograde).

- L'Islam est associé sans arrêt au terrorisme. Donc forcément ça aide pas du tout.

- L'Islam fonctionne normalement avec un pouvoir étatique. Depuis la fin du khalifat, c'est difficile pour quelqu'un d'y voir clair. Surtout que regarder avec plus de précisions n'aide absolument pas à y voir plus clair de nos jours.

- La corruption de ses représentants qui n'oeuvrent que dans le sens de leur estomac. Il est évident que si le postulat c'est soi-même comme intérêt suprême, d'un point de vu communauté ça n'avance pas.

- problème de méthodologie qui fait que le musulman se perd lui-même au niveau des textes. Un savant musulman peut piocher ce qu'il veut, tordre les écrits à sa convenance. Mais bon ça rentre dans le point précédent.

- Problème sur la mentalité aussi des musulmans qui dès qu'ils ont une contradiction se crispent et tentent de diaboliser le contradicteur en évoquant la discorde. Alors que poser simplement les choses et avoir en ligne de mire la vérité pour s'unir serait de meilleur effet.

- Problèmes aussi au niveau des écrits. Il y a des hadiths faibles d'autres faux ect. Bon comme écrit de base, c'est pas vraiment avantageux pour une unification communautaire. il y en a même certains qui ont carrément reniés les hadiths. Donc les compilateurs étaient peut-être sincères dans leur démarche mais j'ai l'impression que les autorités censées valider les écrits ne les ont pas lu. m'enfin c'est pas grave à la limite avec un peu de méthodologie on aurait les moyens de redresser ce petit inconvénient.

- l'arabité aussi est un facteur de rejet. En France par exemple, l'Islam est principalement du fait de la présence étrangère, elle-même très maghrébine. Donc aller vers l'Islam c'est en quelque sorte se transformer en arabe. c'est un peu comme ça que la chose est ressentie. Alors que normalement dans l'Islam, l'ethnie n'est pas en ligne de compte.

Voilà en gros ce qui me vient à l'esprit dans l'immédiat.

Amicalement
avatar
Idriss-dialogue

Messages : 61
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/05/2014
Age : 41
Localisation : Paris-Maghnia

https://www.youtube.com/channel/UC6f0LHsv_XinOWL8rqjNpag

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  red1 le Dim 25 Mai - 14:53

Je pense que le rejet de l'islam en Europe remonte à très longtemps . Ce rejet est entré dans la mémoire collective de l'Europe . L'islam est l’antithèse de l'occident .
Edward Said , a rédigé un essai à ce propos , dans lequel il démontre que finalement l'orient est une construction de l'occident , dans lequel l'occident y met tout ce qui est mauvais .

Mais ce qui est le plus frappant c'est de voir cette islamophobie savante et la réaction de la masse populaire vis à vis de ces nouvelles thèses .
Aristote au mont saint-michel fit un véritable carton .

red1

Messages : 484
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  GILBERT-MICHEL le Dim 25 Mai - 15:49

Je crois qu'on peut dire que le rejet de l'islam vient du fait que bien peu de ses représentants sont d'authentiques musulmans !

Et qu'au lieu se s'appliquer à vivre, à titre personnel, selon les bases du Coran ils passent leur temps à contourner ces principes sous couvert de "mauvais prétextes" à connotation "tribale" .

Ce que dit explicitement ce Verset tant pour l'un que pour l'autre:

"Ne faites pas du Nom de Dieu, dans vos serments, un prétexte pour vous dispenser de faire le bien, d’être pieux ou d’établir la bonne entente entre les gens, alors que Dieu entend tout et sait tout."[Sourate 2: 224]

avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  red1 le Dim 25 Mai - 16:09

Salut Gilbert ,

Je ne nie pas la responsabilité des musulmans . Seulement les projecteurs sont toujours tournés vers les cas extrêmes .
Il y a des débats au sujet de la compatibilité entre démocratie et islam , nous prenons comme exemple des états en pleine guerre civile pour affirmer l'incompatibilité de la démocratie avec l'islam . Seulement nous oublions vite que l'endroit où il y a la plus forte concentration de musulman est l'Indonésie .

gilbert a écrit:
Et qu'au lieu se s'appliquer à vivre, à titre personnel, selon les bases du Coran ils passent leur temps à contourner ces principes sous couvert de "mauvais prétextes" à connotation "tribale" .
En France ? Il est rare que les médias interrogent un musulman non salafiste en éclipsant les musulmans qui sont , certes moins visible bien que plus nombreux .

red1

Messages : 484
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Roque le Dim 25 Mai - 16:23

red1 a écrit:Aristote au mont saint-michel fit un véritable carton .
De qui s'agit-il ? Aristote ... je suppose qu'il s'agit d'un pseudo, car le précédent est mort depuis longtemps.

Roque

Messages : 4228
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  red1 le Dim 25 Mai - 16:30

Roque a écrit:
red1 a écrit:Aristote au mont saint-michel fit un véritable carton .
De qui s'agit-il ? Aristote ... je suppose qu'il s'agit d'un pseudo, car le précédent est mort depuis longtemps.
Est ce de l'humour ?
Sylvain Gouguenheim, Aristote au Mont-Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne. Paris, Éditions du Seuil (L’Univers historique), 2008, 285 p.
ISBN 978-2-02-096541-5

red1

Messages : 484
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  GILBERT-MICHEL le Dim 25 Mai - 16:38

red1 a écrit:Salut  Gilbert ,

Je ne nie pas la responsabilité des musulmans . Seulement les projecteurs sont toujours tournés vers les cas extrêmes .
Il y a des débats au sujet de la compatibilité entre démocratie et islam , nous prenons comme exemple des états en pleine guerre civile pour affirmer l'incompatibilité de la démocratie avec l'islam . Seulement nous oublions vite que l'endroit où il y a la plus forte concentration de musulman est l'Indonésie .

gilbert a écrit:
Et qu'au lieu se s'appliquer à vivre, à titre personnel, selon les bases du Coran ils passent leur temps à contourner ces principes sous couvert de "mauvais prétextes" à connotation "tribale" .
En France ? Il est rare que les médias interrogent un musulman non salafiste en éclipsant les musulmans qui sont , certes moins visible bien que plus nombreux .

Pendant des siècles ("l'âge d'or de l'Islam") les musulmans se sont globalement montrés plus "civilisé" et humains que les chrétiens . Il est à noter que ce qui a marqué le déclin de cet "âge d'or" coïncide avec les débuts de l'inquisition et des croisades.

avatar
GILBERT-MICHEL

Messages : 1088
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Blaise le Jeu 20 Nov - 18:51

GILBERT-MICHEL a écrit:
Pendant des siècles ("l'âge d'or de l'Islam") les musulmans se sont globalement montrés plus "civilisé" et humains que les chrétiens .  Il est à noter que ce qui a marqué le déclin de cet "âge d'or" coïncide avec les débuts de l'inquisition et des croisades.

Et les invasions mongoles?
avatar
Blaise

Messages : 217
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 36
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méditations et analyse du rejet de l'islam en europe.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum