Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

L'attentat contre Jean-Paul II

Aller en bas

L'attentat contre Jean-Paul II Empty L'attentat contre Jean-Paul II

Message  -Ren- le Ven 13 Mai - 23:50

En France, on nous a beaucoup parlé du trentenaire de la première élection du seul président socialiste de la Ve République. Mais cette semaine, pour moi, c'était surtout l'anniversaire de cet attentat :
Au cours de l’audience papale du mercredi 13 mai 1981 à treize heures treize, place Saint-Pierre de Rome, un homme dans la foule tire sur Jean-Paul II. Ce dernier s’écroule (...) Une balle a frôlé l’aorte papale (...)

En s’effondrant dans les bras de son secrétaire particulier, le père Stanislas Dziwisz, Jean-Paul II s’interroge : « Pourquoi ont-ils fait cela ? ». "Ils", c’est d’abord un homme, Mehmet Ali Agça, un militant turc, islamiste fanatique, de 23 ans qui avait assassiné un journaliste de centre gauche (Abdi Ipekçi) le 1er février 1979 pour avoir compris ses intentions papicides et qui s’était évadé de sa prison turque. Agça est condamné à la prison à perpétuité le 22 juillet 1981 (...)

Jean-Paul II déclara à l’hôpital dès le 17 mai 1981 : «Je prie pour le frère qui a tiré sur moi ; je lui ai sincèrement pardonné». Symbole immense du pardon, il a rendu visite le 27 décembre 1983 à Agça à la prison Rebibbia de Rome : «Ce dont nous avons parlé restera un secret entre lui et moi. Je lui ai parlé comme à un frère à qui j’ai pardonné et qui jouit de toute ma confiance». Les mots sont forts et représentent typiquement Jean-Paul II. Savoir pardonner, même à son éventuel assassin. Même avec une certaine amertume, selon le témoignage de Mieczyslaw Mokrzycki à qui Jean-Paul II aurait glissé : «Ni repentir, ni regret, il n’a pas prononcé le mot pardon»

Un peu déséquilibré, Agça avait expliqué son geste (après plusieurs autres versions) : «Pour moi, le pape était l’incarnation du capitalisme dans son ensemble», alors qu’au contraire, tout au long de son pontificat, Jean-Paul II avait mis en garde contre les méfaits du capitalisme sauvage et le règne de l’argent-roi. Agça a quitté la prison le 18 janvier 2010 (après son transfert le 14 juin 2000 dans une prison turque) après vingt-huit ans de réclusion et s’est converti au catholicisme.

Cet attentat a eu lieu dans un contexte international très tendu dans l’affrontement entre l’Est (de Leonid Brejnev) et l’Ouest (de Ronald Reagan lui-même victime d’un attentat le 30 mars 1981) et trois jours après la victoire de l’alliance socialo-communiste de François Mitterrand en France
:arrow: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/jean-paul-ii-n-ayez-pas-peur-de-93843

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
-Ren-
-Ren-

Messages : 16317
Réputation : 27
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 41
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'attentat contre Jean-Paul II Empty Re: L'attentat contre Jean-Paul II

Message  Chaël le Sam 14 Mai - 6:19

Paix à tous!
J'ajouterais que cet attentat a été perpétré le jour de de la commémoration de Notre Dame de Fatima. Il a très certainement un lien avec les secrets que Notre Dame a confiés aux petits bergers. La balle a touché l'index du pape et s'est arrêtée quelques millimètres de l'artère.
Le bienheureux pape a dit : "une main a tiré la balle et une autre l'a déviée" et il l'a offerte au sanctuaire de Fatima où elle sertit la couronne de la statue de Notre Dame.
C'est un fabuleux signe pour l’Église et pour le monde !
Je ne savais pas qu'Ali Agça s'était converti au catholicisme.
Si cette conversion est sincère, elle peut constituer elle aussi un beau témoignage l'action de Dieu dans les cœurs.
Fasse que le Seigneur suscite de nombreuses conversions de la même trempe !

Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme pervers, ses pensées !
Qu'il vienne vers le Seigneur qui aura pitié de lui,
vers notre Dieu qui est riche en pardon.
(Is 55, 6-7)

Amen! Alléluia!
Chaël
Chaël

Messages : 211
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 47
Localisation : La Réunion

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum