Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Les 40 ans de la guerre du Yom Kippour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les 40 ans de la guerre du Yom Kippour

Message  mister be le Dim 27 Oct - 20:14

Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette

Les 40 ans de la guerre du Yom Kippour

Il y a 40 ans, le samedi 6 octobre 1973, jour du jeûne de Yom Kippour, (le Grand Pardon), commence la plus gigantesque bataille de chars que le monde n’ait jamais connu.

Le 6 octobre 1973, l'armée égyptienne franchit par surprise le canal de Suez en pleine fête juive du Yom Kippour, pendant laquelle les Juifs prient et jeûnent dans leurs Synagogues.

L’armée égyptienne prend à revers les troupes israéliennes qui stationnent dans le Sinaï depuis leur victoire triomphale de juin 1967.
Son armée ne compte pas moins de 1500 chars, 222 bombardiers et près de 300.000 hommes.
Les alliés syriens de l'Égypte (100.000 hommes) lancent, au même moment,
3 divisions blindées et 1000 chars sur le plateau du Golan, également occupé par les Israéliens depuis 1967.
En quatre jours, ils s'emparent du mont Hermon et de la ville de Qunaytra.

Le 22 octobre, l’URSS, en pleine guerre froide, menaçait Israël de le détruire, si il n’arrêtait pas de se défendre.

40000 parachutistes russes étaient en état d’alerte autour de la Mer noire !

C’était les prémices de Gog et Magog et de l’Harmaguédon de l’Apocalypse.

Quand survient cette attaque, les Israéliens éprouvent la plus grande peur de leur Histoire mais ils reprennent rapidement leurs esprits et jettent toutes leurs forces dans la bataille.
Ils ripostent contre les Syriens et les Egyptiens, anéantissent l'aviation ennemie et la plupart des chars égyptiens. Un vrai miracle !

Le 23 octobre, l'Égypte accepte le cessez-le-feu. La Syrie l'accepte à son tour le lendemain...

Israël fut attaqué le jour de Kippour, le samedi 6 octobre, un jour de « jeûne » le jour le plus saint de l’année 1973, 70 ans après les pogroms de Russie,
et 40 ans après les menaces hitlérienne de 1933.
Israël priait dans la maison de Dieu, dans la demeure du très haut, et il se sentait en SECURITE !
Il n’imaginait pas être attaqué le jour de Kippour, ce 6 octobre là, de plus jour de Shabbat.

Le regretté professeur et philosophe André Neher de l’université de Jérusalem et de Strasbourg, disait en octobre 1973:

L’agression de Kippour c’est non seulement une traîtrise,
mais une INSULTE A DIEU

Et ce n’est pas un hasard si exactement 40 ans après l’attaque de la Syrie et de l’Egypte, ces deux pays, en 2013, sont dans la tourmente.
Il y a toujours des conséquences désastreuses pour ceux qui cherchent à détruire Israël :

« Car celui qui vous touche touche la prunelle de son oeil. »
(Zacharie 2:8)

Le pasteur Adolphe Hunziker pionnier du Réveil de Pentecôte en Suisse romande, se trouvait en Israël durant cette période de la guerre du Yom Kippour.

Rentré en Suisse juste après le cessez le feu, il déclarait dans un message prophétique donné à l’Eglise de Réveil de Genève:

Dieu ébranle les nations. Cette heure annoncée, sonne la fin d’une civilisation.
La colossale statue au pied d’argile chancelle. L’ébranlement prophétique des empires a commencé. Il faut que ces choses arrivent !

Le choc pétrolier qui a suivi ces 21 jours de guerre a secoué et traumatisé le monde Occidental. La catastrophe a été évitée de justesse en cet automne 1973, mais pour combien de temps ? Il ne s’agit que d’un répit, car les choses seront hâtées en leur temps…

« La fin n’arrivera qu’au temps marqué » (Da 11 : 27)

Durant les années 1973 et 1974, plusieurs messages d’avertissements ont été donnés à Genève par les Pasteurs Adolphe Hunziker et Claude Duvernoy.

Le Pasteur Duvernoy, résidant à Jérusalem, était invité en mai 1974
par l’Alliance Evangélique, pour donner une série de conférence sur le thème :
« Israël hier » « Israël aujourd’hui » « Israël demain »

Ces trois oracles prophétiques ont été entendus en 1974 par un grand nombre de personnes de Suisse et de France.

Cependant au cours de ces 40 dernières années d’accomplissements prophétiques il y a aujourd’hui un grand silence parmi la Chrétienté.
Ces événements commentés Bible en main autrefois par nos conducteurs, sont hélas oubliés ou encore méconnus, 40 ans plus tard, par une bonne partie de l’Eglise.

Et pourtant cette période a marqué un grand tournant en ce qui concerne la compréhension des écrits bibliques apocalyptiques annonçant les événements de notre époque !

Raison pour laquelle dernièrement à Aubonne en Suisse,
Audio-Shama a rendu hommage aux Pasteurs qui ont discerné et averti l’Eglise durant ces 70 dernières années.
Le message donné ce jour a souligné la chronologie des événements politiques et prophétiques de l’Histoire du 20ème siècle.
Un enregistrement de cette conférence est disponible.
(voir ci-dessous en pièce jointe)

Cordial Shalom

http://www.shekina.com/X_AUDIOSHAMA/Editions.html

avatar
mister be

Messages : 511
Réputation : 20
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 58
Localisation : Belgique Hainaut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 40 ans de la guerre du Yom Kippour

Message  Idriss le Dim 27 Oct - 21:13

Ashraf Marwan agent double de la Guerre du Kippour (2)



Spoiler:

Pour les Israéliens, c’était une chance inouïe, une occasion comme il s’en présente rarement : le propre gendre de Nasser se proposait de devenir leur espion ! Une taupe nichée au cœur même du pouvoir égyptien ! Et dès son recrutement en 1969, ce très cher espion – 100.000 dollars à chaque rendez-vous – Ashraf Marwan transmet au Mossad des informations de première main, par exemple le compte-rendu d’une rencontre entre le Raïs égyptien et les dirigeants soviétiques, rencontre au cours de laquelle il est question d’importantes fournitures d’armes…

Bien entendu, les chefs du Mossad, qui n’étaient pas réputés pour leur amateurisme, ont pris des précautions afin de s’assurer qu’ils n’avaient affaire ni à un provocateur ni à un agent double… Rassurés par leurs vérifications, ils accordent donc leur confiance à cet élégant jeune homme qui a séduit la fille préférée de Nasser. Mona. D’autant qu’après la mort de son beau-père en 1970 et l’accession au pouvoir d’Anouar El Sadate, Marwan prend du galon et devient le conseiller du nouveau président.

Cependant, Monsieur X a des doutes : certes, la taupe livre de précieux renseignements à ses employeurs israéliens. Mais quand, à plusieurs reprises, il affirme que l’armée égyptienne est trop faible pour reprendre l’offensive après la raclée qu’elle a subie lors de la Guerre des Six-Jours, ne cherche-t-il pas à intoxiquer les chefs de Tsahal ? La suite avec Monsieur X, alors que, bientôt, va éclater la Guerre du Kippour où l’on assistera, pour la première fois, au vacillement de l’armée israélienne et où un vent de panique soufflera sur le gouvernement israélien… à tel point que le Premier ministre, Golda Meir, a même pensé utiliser l’arme nucléaire pour repousser les égyptiens qui progressaient dans le Sinaï !


"alors que, bientôt, va éclater la Guerre du Kippour où l’on assistera, pour la première fois, au vacillement de l’armée israélienne et où un vent de panique soufflera sur le gouvernement israélien… à tel point que le Premier ministre, Golda Meir, a même pensé utiliser l’arme nucléaire pour repousser les égyptiens qui progressaient dans le Sinaï !"
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 40 ans de la guerre du Yom Kippour

Message  Idriss le Dim 27 Oct - 21:26

Marius Schattner Journaliste franco-israélien a écrit:Les mythes ont la vie dure. Que les Israéliens soient devenus beaucoup plus individualistes depuis 1973 mais aussi plus religieux (conséquence du traumatisme, de la perte des repères ?) ne remet pas en cause leur conviction, nourrie de siècles de persécutions antisémites, que «Esaü hait Jacob» selon la formule traditionnelle. En langage moderne : «Le monde entier est contre nous.»

Nulle autre que Golda Meir n’a mieux exprimé ce fatalisme. Au début de guerre elle déclare à ses ministres : «Les Arabes ont senti l’odeur du sang et qu’ils ne s’arrêteront pas.» Or, on sait que les objectifs arabes étaient limités : pour l’Egypte conquérir une bande 40 km au maximum dans le Sinaï en vue de négocier la restitution du reste, pour la Syrie reprendre le plateau du Golan. Cela n’empêche par la «Dame de fer» d’Israël d’écrire dans ses Mémoires : «Je n’ai jamais douté un seul instant que l’objectif réel des Etats arabes a été et demeure de détruire totalement l’Etat d’Israël.»
http://www.liberation.fr/monde/2013/10/01/depuis-octobre-1973-le-syndrome-du-kippour-perdure_936129
avatar
Idriss

Messages : 3691
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 40 ans de la guerre du Yom Kippour

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum