Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Les Juifs et l'hellénisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Juifs et l'hellénisme

Message  Doute-Pieux le Mer 28 Aoû - 18:46

L'hellénisme est l'action de la fusion de l'influence (social,politique, économique,culturel et religieuse) grecque classique avec les traits des peuples d'Orient conquis par Alexandre le Grand (et au-delà).
Les Juifs d'Eretz Israël mais plus encore ceux de la diaspora ont donc été en interaction avec ce phénomène naissant à partir du IVème siècle avant J-C.
Tout en intégrant cette révolution (structure synagogale, forme littéraires et spéculations philosophiques), les Juifs manifestèrent une opposition farouche à ce phénomène. En effet, sa conception païenne ne pouvait qu'être une menace à l'essence du Judaïsme (pensée inhérente à l'histoire juive quant aux polythéismes endogènes et exogènes).

Nous avons beaucoup de témoignages de cette époque de productions littéraires fertiles marquant cette affrontement idéologique entre le Judaïsme et la société païenne qui était tout autant hostile (dans sa majorité) au monothéisme mosaïque. Ces oeuvres sont non rabbiniques et encore moins canoniques, écrits majoritairement composés en grec. Il y avait trois styles, apocryphes, exégèse biblique et oeuvres historiques/pseudo-historiques/hiérographiques. Nous les verrons par la suite.
Il est question de sublimer le Judaïsme et de réfuter le paganisme, tout cela dans une forme totalement grecque de controverse philosophique (très souvent stoïcienne).

Parmi les auteurs que nous verrons, Démétrius le Chronographe ou Aristobule et bien-sûr le célèbre Philon d'Alexandrie.
avatar
Doute-Pieux

Messages : 243
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  Doute-Pieux le Mer 28 Aoû - 18:48

La littérature juive hellénestique aimait introduire les figures mythiques païennes à leurs propres figures bibliques (Isis-Ève, Orphée-David ou encore Zoroastre-Ézéchiel). Ces comparaisons littéraires, nous en conviendrons en particulier en section Judaïsme, très extrapolées ne sont pas une assimilation gangrenant le fond de la Tradition juive mais un procédé (en phase avec son temps) pour faire des pères de la culture juive, le point de départ des grandes contributions des civilisations de l'époque (j'ai choisi une figure égyptienne, "grecque" et indo-européenne exprès afin de schématiser l'importance et l'étendue de l'influence de l'hellénisation).

En ce qui concerne Moïse, les personnifications avec les figures mythiques ne manquent pas (Hermès-Thot par exemple) mais aussi toute une argumentation pour montrer que le plus grand des Prophètes était aussi le plus grand des philosophes.
Il semblerait que ce duel intellectuel n'eut concerné que les Juifs hellénisés. Je synthétise une introduction à cette pensée juive helléniste.

Voilà quelques pistes permettant de se faire une idée de ce rapport entre Moïse et la littérature juive hellénistique.
Eupolème, situant la vie de Moïse cinq ans avant la guerre de Troie, affirme qu'il est le premier sage juif et l'inventeur de l'écriture hébraïque.

Ici nous notons l'importance de ces attributs intellectuels et philosophiques avec la figure centrale du Judaïsme.
Selon Artapanos (Artapan d'Alexandrie), Moïse aurait le Maître d'Orphée. Cela peut paraître loufoque (surtout quand l'on connait dans les grandes lignes la figure d'Orphée) mais il faut avoir à l'esprit que la légende d'Orphée est très archaïque et à la racine de la littérature sacrée et de la mystique grecques. Il est le Père de la religion des mystères, qu'on appelle aujourd'hui l'Orphisme (renvoyant aux divinités les plus anciennes tel que Dionysos). Orphée n'est qu'un disciple (parmi d'autres) de Moïse, c'est donc une affirmation pas innocente. C'est l'un des principes d'Artapanos d'attribuer à Moïse mais aussi aux Patriarches des inventions grecques (grandement transmises ou inspirées par les Indo-Européens, tributaires de Japhet, ce qu'on retrouvera plus tard)
Pour rester sur Moïse, Artapanos fait de lui l'inventeur de l'écriture et de la philosophie et le concepteur de diverses inventions militaires et civiles. Il eut également un rôle profond dans sa période à la tête de l'Égypte dans l'organisation institutionnelle et dans le culte des animaux (si ce n'est son instigateur). Hélas, aujourd'hui, on ne connait Artapanos que par des auteurs chrétiens tel qu'Eusèbe de Césarée (à prendre donc avec de très épaisses pincettes Wink ).
avatar
Doute-Pieux

Messages : 243
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  Doute-Pieux le Mer 28 Aoû - 18:50

Aristobule, le premier philosophe exégète, affirmait qu'Homère et Hésiode avaient utilisé en grande partie des informations tirées du livre de Moïse, qui, selon lui, avait été traduit bien avant la Septante.
Philon d'Alexandrie soutenait qu'Héraclite avait volé à Moïse sa théorie des contraires. L'union des contraires est en effet une tradition qui remonte au-delà de la culture hellénistique dans la vallée de l'Indus. Le droit grec était également tributaire du droit juif dans ses leçons et ses finalités. Des lois auraient été copiés. Il estimait même que Moïse avait devancé la doctrine platonicienne de la création à partir d'une matière préexistante, en enseignant dans la Genèse qu'il y eut de l'eau, de l'obscurité et du chaos avant l'univers.
Selon Flavius Josèphe, Moïse fut le plus ancien législateur que le monde ait connu. Suivi par Platon et les autres philosophes grecs qui furent ses disciples (voir la spéculation d'Eupolème sur le post précèdent) bien qu'ils observaient les lois de leur pays.
Enfin Hécatée d'Abdère le présente comme le fondateur de l'État juif, lui attribue la conquête de la Palestine, la construction de Jérusalem et du Temple, et plus important encore, le tient pour avoir su éviter tout anthropomorphisme dans le culte en prohibant toute image de la divinité.
avatar
Doute-Pieux

Messages : 243
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  -Ren- le Jeu 29 Aoû - 12:24

Doute-Pieux a écrit:Aristobule, le premier philosophe exégète, affirmait qu'Homère et Hésiode avaient utilisé en grande partie des informations tirées du livre de Moïse
On retrouve une variante de cette idée chez Flavius Josèphe :
Les premiers philosophes grecs qui aient traité des choses célestes et divines, comme Phérécyde de Syros, Pythagore et Thalès, furent, tout le monde s'accorde là-dessus, les disciples des Égyptiens et des Chaldéens avant de composer leurs courts ouvrages, et ces écrits sont aux yeux des Grecs les plus anciens de tous ; à peine même les croient-ils authentiques (...)

Mais que nos ancêtres se soient préoccupés de leurs annales autant, pour ne pas dire plus encore que les peuples nommés plus haut, en confiant leur rédaction aux grands-prêtres et aux prophètes, que jusqu'à nos jours cette coutume ait été très rigoureusement observée et, pour parler plus hardiment, doive continuer à l'être, je vais essayer de le montrer brièvement (...)

Supposez que nous voulions, pour prouver que la race des Grecs n'est pas ancienne, alléguer que nos annales n'ont point parlé d'eux, nos adversaires n'éclateraient-ils pas de rire, apportant, je pense, les mêmes explications que je viens de donner, et, comme témoins de leur antiquité, ne produiraient-ils pas leurs voisins ? C'est ce que je vais moi-même essayer de faire (...)

Ceux qui ne sont point disputeurs à l'excès se contenteront, je pense, de ces explications ; mais il faut aussi satisfaire aux questions des gens qui, refusant d'ajouter foi aux annales des barbares, accordent leur créance aux Grecs seuls ; il faut leur présenter beaucoup de ces Grecs mêmes qui connurent notre nation et la mentionnèrent à l'occasion dans leurs propres ouvrages. Pythagore de Samos, auteur fort ancien, qui, pour sa sagesse et sa piété, est considéré comme le premier de tous les philosophes, a, de toute évidence, non seulement connu nos institutions, mais encore les a largement imitées. De ce philosophe nous n'avons aucun ouvrage reconnu authentique, mais beaucoup d'écrivains ont raconté ce qui le concerne. Le plus célèbre est Hermippe, esprit que tout genre de recherche intéressait. Il raconte dans le premier livre de son Pythagore que ce philosophe, après la mort d'un de ses intimes nommé Calliphon, originaire de Crotone, disait qu'il avait commerce nuit et jour avec l'âme de celui-ci, et qu'elle lui donnait le conseil de ne point passer à un endroit où un âne s'était couché, de s'abstenir de toute eau saumâtre et de se garder de toute médisance. Puis l'auteur ajoute encore : «Il pratiquait et répétait ces préceptes, se conformant aux opinions des Juifs et des Thraces qu'il prenait pour son compte». En effet, on dit avec raison que ce philosophe fit passer dans sa doctrine beaucoup de lois juives. 166 Dans les cités non plus notre peuple n'était pas inconnu autrefois ; beaucoup de nos coutumes s'étaient déjà répandues dans quelques-unes et il en est qui jugeaient bon de les suivre. On le voit chez Théophraste dans ses livres des Lois. (...)
:arrow:  http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/Apion1.htm

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14927
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  -Ren- le Jeu 29 Aoû - 12:25

Oups, je n'avais pas vu le message suivant :
Doute-Pieux a écrit:Selon Flavius Josèphe, Moïse fut le plus ancien législateur que le monde ait connu
...Bon, disons que j'ai fourni une citation plus précise ^^

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14927
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  Doute-Pieux le Jeu 26 Sep - 12:07

Salut, oui merci à vous.

Je tâcherai de développer si cela intéresse quelqu'un ;).
avatar
Doute-Pieux

Messages : 243
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  -Ren- le Jeu 26 Sep - 12:37

Doute-Pieux a écrit:Je tâcherai de développer si cela intéresse quelqu'un ;).
Je suis forcément intéressé :mm: 

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14927
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Juifs et l'hellénisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum