Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Plotin et le néoplatonisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Plotin et le néoplatonisme

Message  -Ren- le Dim 28 Avr - 17:50

Quelqu'un parmi vous aurait déjà lu Plotin ?
Ne cessant de retomber sur lui au coin de mes lectures médiévales (que ce soit du côté chrétien ou du côté musulman), je me dis qu'il serait temps que je m'y mette.

Plotin (205 - 270 après J.-C.) était un philosophe grec de l'Antiquité tardive. Il fut le fondateur d'un courant philosophique appelé « néoplatonisme », qui influença de manière profonde la philosophie occidentale. Il installa son école à Rome en 246, et son premier disciple fut Amélius. Sa relecture des dialogues de Platon fut une source d'inspiration importante pour la pensée chrétienne, en pleine formation à l'époque, puis pour saint Augustin. L'intégralité de ses écrits a été publiée, par un autre disciple fidèle, Porphyre de Tyr, dans les Ennéades.

La pensée de Plotin est originale en ce qu'elle approfondit la réflexion de Platon et d'Aristote sur la nature de l'Intelligence, mais aussi et surtout en ce qu'elle pose un au-delà de l'intelligence, à savoir l'Un. Pour Plotin, l'univers est composé de trois réalités fondamentales : l'Un, l'Intelligence et l'Âme. L'homme qui fait partie du monde sensible doit, par l'introspection, remonter de l'Âme à l'Intelligence, puis de l'Intelligence à l'Un et accomplir ainsi une union mystique avec le dieu par excellence (...)

Après la chute de l'Empire romain d'Occident, un texte se diffusa dans le monde arabe, sous le nom de Théologie d'Aristote. Ce texte fut longtemps attribué, à tort, à Aristote et influença plusieurs penseurs arabes parmi lesquels Al-Kindi, Al-Fârâbî et Avicenne (...) la Théologie d'Aristote n'a rien à voir avec le penseur du même nom. Le contenu du texte semble en réalité être la préparation de la traduction arabe des Ennéades de Plotin à partir du grec
:arrow: http://fr.wikipedia.org/wiki/Plotin

...Et surtout, en bilingue sur l'un de nos sites préférés : http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/plotin/table.htm ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 14924
Réputation : 14
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plotin et le néoplatonisme

Message  Roque le Mer 1 Mai - 19:32

Modeste contribution plus ou moins pertinente, je l'avoue, avec le sujet. Il s'agit de notes de cours non sur la philosophie néo-platonicienne en elle-même, mais sur la position de la pensée chrétienne par rapport au néo platonisme ...

Notes de cours :

Au-dessus des Idées, il y a l’idée par excellence, l’Un parfait qui ne subit aucune altération. Par surabondance de l’Un est émané (*) le monde des Idées.

L’Un se pense lui-même et fait advenir par émanation (*) l’esprit : noos. Le Noos se répand dans l’Ame du monde qui elle-même forme les âmes qui sont en nous. Ce système rend bien compte de la dimension spirituelle de notre humanité.

D’où vient cet esprit qui est en nous ? Pour le néoplatonisme, elle vient de l’Un. La destinée de ces âmes est de remonter par le Noos – l’esprit du monde – vers l’Un parfait qui est la source.


Mes commentaires :

(*) L'enseignante a bien insité sur le fait que le néoplatonisme est un système d’émanation-dégradation, c’est-à-dire que de l’Un parfait on passe par dégradations successives aux Idées - moins parfaites que l'Un - puis à l'Ame, c'est à dire le monde des hommes, finalement très imparfait (le mal). Tout ce qui est émané (éons) de l’Un est moins parfait que l’Un lui-même : les Idées et l'Ame.

Par conséquent, chez les chrétiens si le Verbe de Dieu est conçu comme une émanation - au sens néoplatonicien, il ne pourra être qu’extérieur à Dieu, c'est à dire autre que Dieu. Dans cette conception le Verbe de Dieu ne pourrait être que moins parfait que Dieu et existerait " après " Dieu (d'où subordination, infériorité, etc.). Dans le système néoplatonicien, la Trinité est donc totalement impensable.

Tant que le système d’émanation dégradation néoplatonicien n’a pas été remis en cause, puis abandonné par les penseurs chrétiens - notamment à partir de Tertullien, il a été impossible de penser :
- la perfection du Verbe de Dieu égale à celle de Dieu ;
- l’unité avec Dieu du Verbe de Dieu ;
- l'absence d'antériorité de Dieu par rapport à Son Verbe.

Ces trois vérités étant cependant partie intégrante du dogme de la Trinité.

Roque

Messages : 4228
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 72
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum