Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Byzance et les "portraits de Muhammad"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Byzance et les "portraits de Muhammad"

Message  -Ren- le Mer 16 Jan - 15:55

Je reposte ici des extraits proposés par Ghazali :
"Héraclius ouvrit un compartiment et en sortit une soie noire
(harïrah sawdà') qu'il étendit. Il y avait un portrait (sûrah) rouge d'un homme aux yeux grands, avec des fesses ('alaytayn) puissantes, cou très long ; il n'avait pas de barbe, mais des cheveux tressés en deux nattes (dafiratan) ; il était le plus beau que Dieu ait créé. « Savez-vous qui c'est ? » demande l'empereur. Les envoyés répondirent que non. « C'est Adam, leur dit-il, il avait beaucoup de cheveux ». Un deuxième compartiment contenait une soierie noire avec une image en blanc d'un homme aux cheveux frisés, aux yeux rouges, avec une grosse tête et une belle barbe. C'était Noé. Et puis il y avait une soierie avec un morceau de soie noire et le portrait de quelqu'un de très blanc, aux beaux yeux, un large front, de longues joues, une barbe blanche comme s'il souriait. C'était Abraham. Puis il sortit une image blanche ; c'était le Prophète de Dieu, au sujet duquel le récit ne fournit aucune précision de détail. Les envoyés se mirent à pleurer, la réaction type qui suit toute émotion. Héraclius regarda l'image pendant quelque temps et puis dit aux deux Mecquois que c'était là le dernier des compartiments, mais il avait eu hâte de le leur montrer parce qu'il savait l'importance qu'il aurait pour eux. Et puis il leur montre le reste des soieries : Moise avec des cheveux crépus, des yeux profonds, le regard tranchant, les dents ramassées, les lèvres contractées, comme s'il était en colère ; Aaron, la tête huilée, le front plein et proéminent, des yeux dont la noircissure des pupilles s'approchait du nez (autrement dit, il louchait) ; Lot, brun, aux cheveux droits, de taille moyenne, comme s'il était en colère ; Isaac, blanc, rougeâtre, avec un nez aquilin, les joues légères, beau de visage ; Jacob, ressemblant à Isaac, mais avec un grain de beauté sur la lèvre inférieure ; Ishmael, beau de visage, au nez aquilin, de jolie taille, une lumière descendant sur son visage, de couleur rougeâtre, chez qui on remarquait une pieuse dévotion ; Joseph, une figure comme celle d'Adam et un visage comme le soleil ; David, rouge, aux jambes fines, les yeux fermés, un gros ventre, l'épée à la ceinture ; Salomon, aux fesses puissantes, de longues jambes et à cheval, un cheval ailé d'après Abu Nu'aym ; et, enfin, Jésus, jeune homme avec une barbe très noire, beaucoup de cheveux, de beaux yeux et un beau visage.
Nos deux voyageurs demandèrent d'où provenaient ces images et Héraclius répondit qu'elles avaient été faites -par ordre du Seigneur pour Adam qui voulait connaître les prophètes qui allaient le suivre. Elles restèrent dans le trésor d'Adam en Occident (maghrib al-shams). Alexandre le Grand les y trouva et les transmit au prophète Daniel qui les copia dans la forme qu'elles avaient entre les mains d'Héraclius. Les envoyés retournèrent à La Mecque et racontèrent leur aventure à Abu Bakr qui en pleura mais qui confirma que le Prophète déjà lui avait dit que « les juifs et les chrétiens avaient en leur possession des représentations des caractéristiques (na't) du Prophète »."

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_2002_num_146_4_22530


Michel Vâlsan - Une ambassade du calife Abû Bakr auprès de l'empereur Héraclius, et le livre byzantin de la prédiction des destinées.

Les Folia Orientalia, vol. 11, 1960 (Cracovie), organe de l'Académie Polonaise des Sciences, publient un intéressant travail du prof. M. Hamidullah, intitulé Une ambassade du calife Abû Bakr auprès de l'empereur Héraclius, et le livre byzantin de la prédiction des destinées. Au point de vue documentaire, il s'agit, du coté islamique, de relations officielles très précises et fort curieuses sur les entretiens publics ou privés – on pourrait dire même secrets – que ' Ubâda ibn as-Sâmit, Hishâm ibn al-'Âs et Nu'aym ibn 'Abd-Allâh, les ambassadeurs du 1e Calife, eurent avec l'Empereur. Les faits se situent à Byzance peu après l'accession d'Abû Bakr au Califat (632-634) et avant que la guerre contre les Byzantins ne se généralise. Pendant un entretien de nuit dans l'appartement impérial, Héraclius fit apporter un grand coffre à casiers dont il commença a sortir successivement des morceaux de soie noire sur chacun desquels se trouvait peinte une figure humaine. Il demandait chaque fois aux visiteurs s’ils reconnaissaient les personnages représentés. Comme ceux-ci répondaient au début chaque fois par la négative, l'Empereur leur précisait ensuite qu'il s'agissait ainsi des portraits d’Adam, de Noé, d'Abraham. Dans l'image qui vint ensuite, ils reconnurent le visage du Prophète Muhammad « souriant comme vivant ». Voici maintenant les termes mêmes de la version de Hishâm ibn al-'Âs donne par Al-Bayhaqî (Dalâ'il an-Nubuwwa) que traduit M. Hamidullah (mais dont nous adaptons un peu la forme) :

« L'Empereur nous demanda : Le connaissez-vous ? – Nous dimes : Oui, c'est Muhammad l'Envoyé de Dieu, et commençâmes a pleurer.

« A ce moment-la, Dieu m'est garant de ce que je dis, l'Empereur se mit debout, puis s'assit de nouveau, et nous dit : « Je vous adjure par Dieu, est-ce bien lui ? » – Nous répondîmes : « Mais oui, c'est lui, comme si tu le voyais lui-même (ou: « comme si nous le voyions vivant », dans la version d'Abû Nu’aym) » !

« Alors, il s'arrêta pendant un certain temps, puis déclara : « En vérité, celui-ci était le dernier casier dans l'ordre, mais je l'ai ouvert par anticipation pour vous éprouver. » Le récit rapporte ensuite que l’Empereur montra aux ambassadeurs musulmans de la même manière les images contenues dans chacun des autres casiers, en précisant chaque fois le prophète dont il s'agissait ; furent ainsi mentionnés encore Moïse, Aaron, Loth, Isaac, Jacob, Ismaël, Joseph, David, Salomon et Jésus. (Il faut dire que les autres versions varient quelque peu en ce point).


Suite ici : http://esprit-universel.over-blog.com/article-michel-valsan-une-ambassade-du-calife-abu-bakr-aupres-de-l-empereur-heraclius-et-le-live-byzantin-113490622.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Byzance et les "portraits de Muhammad"

Message  -Ren- le Mer 16 Jan - 16:15

Ce qui me fait sourire, c'est que ce genre de récit est tout aussi peu crédible que la légende d’Abgar et Addaï ( http://www.bible-service.net/site/872.html )... Et traduit dans le même temps un même besoin de reconnaissance, que ce soit de la part des musulmans (ci-dessus) ou des chrétiens (cf mon lien). Bref, nous sommes frères ! ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Byzance et les "portraits de Muhammad"

Message  Ghazali le Mer 16 Jan - 21:18

Oui, nous sommes frères en humanité et même sous certains aspects au-delà de la seule appartenance humaine.
Cela dit, qu'est-ce qui te fait penser que ce récit soit "peu crédible" ?
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Byzance et les "portraits de Muhammad"

Message  -Ren- le Mer 16 Jan - 22:43

Ghazali a écrit:Cela dit, qu'est-ce qui te fait penser que ce récit soit "peu crédible" ?
Tout. C'est aussi "historique" que les prétentions d'Edesse.
Mais on pourra profiter de ce sujet pour détailler ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Byzance et les "portraits de Muhammad"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum