Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

OGM et cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OGM et cancer

Message  -Ren- le Jeu 20 Sep - 6:47

Manger du maïs OGM pendant plusieurs années raccourcit l’espérance de vie et favorise le cancer, en tout cas chez les rats qui ont tenté l’expérience. Telle est la conclusion d’une nouvelle étude parue mercredi dans la revue internationale Food and Chemical Toxicology (...)

LE CONTEXTE
La France interdit la culture des espèces OGM, sauf à titre expérimental et de manière très encadrée. Les importations sont néanmoins autorisés et servent principalement à nourrir les animaux d'élevages mais pas seulement. Le consommateur français peut trouver des OGM parmi les boites de maïs doux mais aussi dans de nombreux produits quotidiens, dont les chips de maïs salées, les céréales à base de maïs, l’huile de colza ou encore la sauce de soja (...)

L’ÉTUDE
• Une énième étude ? Pas vraiment. Si les études sur la consommation d’OGM sont déjà nombreuses, cette nouvelle enquête se démarque par sa durée. "Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l'ont fait" (...)
• Qui l’a financé ? (...) Cette fois-ci, l'étude a été payée par la fondation Ceres, financée notamment par une cinquantaine d'entreprises dont certaines du secteur alimentaire qui ne produisent pas d'OGM, et la Fondation Charles Leopold Meyer pour le progrès pour l'homme
• Ce qui a été comparé : trois profils de maïs. 200 rats ont été alimentés pendant deux ans maximum soit avec un maïs OGM NK603 seul, soit avec ce maïs OGM traité au Roundup (l’herbicide le plus utilisé au monde, ndlr), soit avec du maïs non OGM traité au Roundup. Le maïs était introduit au sein d'un régime équilibré dans des proportions représentatives du régime alimentaire américain.

SES CONCLUSIONS
"Les résultats sont alarmants". La conclusion de Gilles-Eric Seralini est sans appel : "on observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes"
• Dans le détail. "Le premier mâle nourri aux OGM meurt un an avant le premier témoin. Le première femelle huit mois avant. Au 17e mois, on observe cinq fois plus de mâles nourris avec 11% de maïs (OGM) morts", précise le professeur. Côté tumeurs, elles apparaissant jusqu'à 600 jours avant chez les mâles (au niveau de la peau et des reins) et en moyenne 94 jours avant pour les femelles (au niveau des glandes mammaires).
• La conclusion qu’en tirent les politiques. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll n’a pas tardé à réagir, et a proposé mercredi de revoir les procédures d'homologation des OGM au sein de l'UE afin de les rendre "beaucoup plus strictes". José Bové est, lui, encore plus catégorique : "cette étude montre enfin que nous avons raison et qu'il est urgent de revoir rapidement tous les processus d'évaluation des OGM". L'eurodéputé vert demande donc à l’Union européenne de "suspendre immédiatement les autorisations de mise en culture accordées (…) ainsi que les autorisations d'importer du maïs et soja transgénique"
:arrow: http://www.europe1.fr/France/OGM-la-toxicite-desormais-averee-1244209/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM et cancer

Message  -Ren- le Jeu 20 Sep - 7:19

(...) L'étude conduite par le biologiste Gilles-Eric Séralini (université de Caen) et publiée dans la revue Food and Chemical Toxicology a fait l'effet d'une bombe, mercredi 19 septembre. L'organisme génétiquement modifié visé : le maïs NK603, commercialisé par le géant américain Monsanto.

Quelle est la particularité du NK603 ?
Le maïs NK603 a été modifié pour lui conférer une tolérance aux herbicides à base de Glyphosate. Il s'agit essentiellement du Round Up, l'herbicide le plus utilisé au monde, développé par la firme Monsanto. Les agriculteurs qui cultivent du maïs NK603 peuvent ainsi traiter leurs champs à l'aide de ce produit sans altérer les cultures.

Où est-il cultivé ?
Le NK603 a reçu des autorisations de mise en culture, entre 2001 et 2011, dans douze pays du monde répertoriés par l'Isaaa, organisme qui promeut les biotechnologies végétales : aux Etats-Unis, en Argentine et au Brésil – trois pays qui produisent la majorité du maïs transgénique –, mais aussi au Canada, au Japon, en Afrique du Sud, aux Philippines, en Colombie, au Paraguay, en Uruguay, au Salvador et au Honduras.

En Europe, une demande d'autorisation pour la culture de cet OGM est en attente. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu un avis favorable le 11 juin 2009, mais la Commission européenne ne l'a pas encore validé, empêchant de fait son inscription au catalogue des variétés homologuées. Une quinzaine d'autres OGM sont en attente d'une autorisation à la culture dans l'Union, les procédures d'homologation étant bloquées en l'absence de consensus entre les Etats membres.

Où peut-on trouver le NK603 en Europe ?
Le maïs NK603 a été autorisé à la mise sur le marché, via les importations, par la Commission, le 19 juillet 2004, après un avis favorable de l'EFSA datant de novembre 2003. Il est autorisé pour l'alimentation animale, ainsi que pour la fabrication de produits alimentaires pour l'homme, comme la farine ou la semoule de maïs.

Ces ingrédients peuvent donc potentiellement se retrouver dans les céréales, les biscuits apéritifs, la chapelure, les plats cuisinés, les sauces, les crèmes desserts, les potages ou encore les pâtisseries. Ce maïs transgénique peut par ailleurs être utilisé dans des additifs alimentaires, comme l'amidon oxydé (E1404), les phosphates d'amidon (E1410, E1412 à E1414) ou le sorbitol (E420). Mais il est impossible d'être sûr de la présence de ce maïs, dans la mesure où la réglementation européenne n'impose pas un affichage signalant la présence d'OGM pour des produits contenant moins de 0,9 % d'organismes génétiquement modifiés.

Cet OGM pourrait-il se voir interdit à la suite de l'étude ?
Mercredi, le gouvernement français a saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) ainsi que le Haut conseil des biotechnologies (HCB), pour examiner respectivement les risques nutritionnels et sanitaires des aliments et les risques environnementaux. En fonction de leur avis, l'Etat français pourra demander aux autorités européennes de prendre des mesures d'urgence.

De son côté, la Commission européenne a saisi l'EFSA. Après examen des risques sanitaires et pour l'environnement, les experts de l'agence peuvent demander la suspension de l'autorisation de mise sur le marché. "En réalité, s'il n'est pas rare qu'une variété soit réexaminée, aucune autorisation donnée n'a jamais été suspendue par la Commission", livre Eric Meunier, chargé de mission à l'association Inf'OGM.

S'ils estiment malgré tout son interdiction nécessaire, les Etats membres peuvent en dernier recours, au nom du principe de précaution, faire jouer la clause de sauvegarde pour interdire l'OGM sur leur territoire. La France l'a ainsi fait en 2008, avec six autres pays – Autriche, Hongrie, Grèce, Roumanie, Bulgarie, Luxembourg –, pour le maïs MON810, au motif qu'il risquait de contaminer les cultures traditionnelles et biologiques.

Quels sont les OGM autorisés en Europe ?
Deux sortes d'OGM sont autorisés en Europe à la culture : le maïs MON810 de Monsanto et la pomme de terre Amflora de BASF. Mais dans la pratique, le MON810 est le seul à être cultivé, en Espagne essentiellement (80 % des surfaces cultivées) ainsi qu'au Portugal, en République tchèque, en Roumanie et en Slovaquie. Au total, les surfaces cultivées représentent 94 800 hectares. BASF a, de son côté, finalement renoncé à cultiver la pomme de terre Amflora en Europe.

L'Union européenne a par ailleurs autorisé quarante-quatre autres OGM pour la commercialisation via des importations. On y trouve vingt-cinq variétés de maïs, huit de coton, sept de soja, trois de colza et une de betterave.
:arrow: http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/19/qu-est-ce-que-le-mais-nk603-soupconne-de-toxicite_1762504_3244.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM et cancer

Message  -Ren- le Ven 19 Oct - 11:38

La recherche scientifique menée par Gilles-Eric Séralini sur un OGM de Monsanto a été violemment critiquée dans sa méthodologie. Mais qu’en est-il des tests menés par les firmes elles-mêmes ? Un rapport montre les dissimulations et extrapolations bien peu scientifiques qui accompagnent l’évaluation du seul OGM autorisé à la culture en Europe, le Mon810. Des extrapolations reprises à leur compte sans vérification par les autorités sanitaires européennes (...)

Lorsque l’on teste la toxicité d’un produit, on extrait deux échantillons de rats d’une certaine lignée, et on regarde s’il est statistiquement raisonnable de penser que l’échantillon «essai» a été modifié par l’OGM par rapport à l’échantillon «témoin». «Si quelque chose est vu (ici, une différence), cela existe. Si ce n’est pas vu, cela ne veut pas dire que ça n’existe pas, mais juste que, dans les conditions de l’expérience, on ne l’a pas vu», explique le biologiste Frédéric Jacquemart, président d’Inf’Ogm, une veille citoyenne d’information sur les OGM. Une absence de preuve n’est pas une preuve d’absence.

Affirmer que «le maïs Mon810 est aussi sûr que ses équivalents conventionnels» est donc une extrapolation sans preuves irréfutables. D’autant qu’aucun test d’équivalence n’a en fait été réalisé (...)

Dans son rapport intitulé «Expertise des OGM, l’évaluation tourne le dos à la science», l’association Inf’Ogm a ainsi pris le parti d’éplucher le dossier du Mon810. L’association dénonce une série considérable de dissimulations scientifiques dans l’étude de ce maïs insecticide. A commencer par l’entorse à une règle de base en méthodologie scientifique : trier les données pour les présenter de manière «avantageuse» plutôt que de les soumettre telles quelles (...)
:arrow: la suite sur http://www.bastamag.net/article2712.html
Le rapport à lire sur http://www.infogm.org/spip.php?article5238

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15344
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM et cancer

Message  Idriss le Jeu 15 Aoû - 18:58

Si le lien direct entre OGM et cancer est encore flou, il y a aussi celui entre herbicide et cancer, Parkison.... qui pointe son nez .
http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/04/26/herbicide-roundup-cancer-parkinson-maladies_n_3164393.html
Hors justement les OGM étaient sensé diminuer la quantité d'herbicide utilisé et c'était un des arguments favoris des "pro OGM"
Sauf que:


OGM: les super mauvaises herbes contre-attaquent

Aux États-Unis, la vente d'herbicides a augmenté de 26 % entre 2001 et 2010. Principalement dans les cultures OGM, les agriculteurs n’obtenant pas les résultats promis avec les graines génétiquement modifiées.

Quelques années seulement après la mise sur le marché des semences de Monsanto Roundup Ready, génétiquement modifiées pour être résistantes à un herbicide, le Roundup (également vendu par Monsanto), « les mauvaises herbes ont développé une résistance au glyphosate (le principal composant du Roundup Ready) et les agriculteurs se sont mis à appliquer de plus en plus d'herbicides : la consommation totale d'herbicides a augmenté de 26 % entre 2001 et 2010 », y lit-on.

L'argument de Monsanto était que les graines Roundup Ready permettraient d'utiliser un seul herbicide, moins risqué que d'autres, et en moindre quantité. L’argument était recevable :
Mais nous avons constaté une baisse de l’usage des herbicides pendant seulement trois ans ! Et les mauvaises herbes ont commencé à résister, ce qui est une évolution logique


http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-ogm-les-super-mauvaises-herbes-contre-attaquent-119470553.html
avatar
Idriss

Messages : 3690
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM et cancer

Message  Idriss le Dim 7 Sep - 22:24

Effarant !!




Spécial investigation, Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force), (Canal+, 2014)
Il y a quinze ans, des firmes agrochimiques comme le groupe américain Monsanto promettaient une révolution agricole high-tech grâce aux organismes génétiquement modifiés. Les rendements des récoltes ont augmenté, mais les effets à court, moyen et long terme de ces OGM n'ont toujours pas été correctement évalués. Face à cette situation, la résistance s'organise : ainsi en Argentine, où les riverains des champs OGM dénoncent une pollution et une augmentation des maladies touchant les enfants. En France, les pro et anti OGM s'affrontent. Mais un événement pourrait bouleverser la situation : les négociations du traité transatlantique entre l'Europe et les Etats-Unis. Sa signature laisserait la voie libre aux OGM. Enquête de Paul Moreira sur la face cachée de cette industrie et sur son combat pour imposer les OGM.
Source : Canal+

A leur insu, les Européens mangent des aliments saturés d'OGM. Une habitude inoffensive pour la santé ? C'est vite dit. Au Danemark, où les porcs, les vaches et les poulets sont majoritairement nourris par des protéines issues de l'agriculture transgénique, les bêtes souffrent souvent de graves diarrhées. Quelques éleveurs ont arrêté l'alimentation à base d'OGM et les maladies gastriques ont cessé... Ce constat est le point de départ de cette remarquable enquête de Paul Moreira. Pour comprendre pourquoi les agriculteurs ont été conquis, en deux décennies, par Monsanto et autres biotechnologies américaines, le journaliste a remonté toute la chaîne de production de l'agriculture transgénique. Première étape : l'Argentine, où les hectares de blé, maïs et soja OGM poussent, arrosés par des hectolitres d'herbicides dangereux, à commencer par le glyphosate (le fameux Roundup).
Jamais agressif, toujours mordant, parfois faux naïf, Moreira ­effectue une sorte de « road-docu », enchaînant les rencontres qui sont autant de preuves accablantes. Comme ces travailleuses agricoles exposées lors de leur grossesse aux pesticides, impuissantes face aux handicaps sévères de leurs enfants. Dans la lignée de Marie-Monique Robin (Les Moissons du futur, Le Monde selon Monsanto), Moreira poursuit une réflexion de fond, des coulisses des lobbys pro-OGM à Bruxelles à celles du gouvernement américain en guerre pour imposer son industrie transgénique à toute la planète. Des informations d'utilité publique.
Source : Télérama
avatar
Idriss

Messages : 3690
Réputation : 33
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM et cancer

Message  phobos le Dim 7 Sep - 23:28

vu sur un autre site commentant le même docu:

"Au Danemark, où la quasi-totalité des animaux d’élevage est nourrie au soja transgénique, les éleveurs de cochon ont vu apparaître un mal nouveau, la mort jaune, une maladie gastrique qui tue 30% des bêtes"

sans vouloir faire de la fiction ou du complotisme, les MICI, maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (chron et rectocolite hémorragique), sont en forte augmentation chez l'homme, ainsi que les cancers de l'appareil digestif (estomac, colon...)...

je me sens plus que concerné par ces sujets, ma chère et tendre souffre de la maladie de chron, et est en rémission d'un cancer du colon... le jour où les dirigeants de Monsanto seront en taule et la firme condamnée à verser des milliards, ça sera une bonne chose... :x
avatar
phobos

Messages : 77
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 39
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: OGM et cancer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum