Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

4% 4% 
[ 1 ]
83% 83% 
[ 20 ]
4% 4% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
8% 8% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 24

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Roque le Jeu 4 Oct - 17:44

Accord nuancé. Yahia est la preuve qu'on peut éviter le piège de la sacralisation des valeurs laïques. Mais c'est le premier de ce type que je rencontre :)

Accord plus net pour dire que ce qui est en jeu avec la foi, c'est bien plus que des valeurs lesquelles au demeurant sont juste bonnes a être affichées dans les discours et au fronton des mairies.

Il y en a tellement des " valeurs ", leur hiérarchie éventuelle est tellement complexe (il en manque une cardinale et le tout s'effondre dans l'outrance comme tout système de casuistique) que finalement dans la conversation courante celui qui dit qu'il a des " valeurs " veut simplement dire qu'il ne veut pas qu'on le prenne pour un i.bécile - mais c'est une " déclaration auberge espagnole "" qui ne contient que ce qu'on y met - selon les moments et l'humeur Ca varie beaucoup avec la même personne avec le sens du vent.

Moi je dis ça, je ne dis rien.

Roque

Messages : 4594
Date d'inscription : 15/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Ecossais le Jeu 4 Oct - 18:04

Roque a écrit:Accord nuancé. Yahia est la preuve qu'on peut éviter le piège de la sacralisation des valeurs laïques. Mais c'est le premier de ce type que je rencontre :)

Accord plus net pour dire que ce qui est en jeu avec la foi, c'est bien plus que des valeurs lesquelles au demeurant sont juste bonnes a être affichées dans les discours et au fronton des mairies.

Il y en a tellement des " valeurs ", leur hiérarchie éventuelle est tellement complexe (il en manque une cardinale et le tout s'effondre dans l'outrance comme tout système de casuistique) que finalement dans la conversation courante celui qui dit qu'il a des " valeurs " veut simplement dire qu'il ne veut pas qu'on le prenne pour un i.bécile - mais c'est une " déclaration auberge espagnole "" qui ne contient que ce qu'on y met - selon les moments et l'humeur Ca varie beaucoup avec la même personne avec le sens du vent.

Moi je dis ça, je ne dis rien.

Nous sommes sur la même longueur d'onde. La révolution est passée par là et, on en constate les dégâts. Laïcité. Une monstruosité, à mon sens...
avatar
Ecossais

Messages : 103
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/10/2012
Localisation : Les Hautes terres d'Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Materia le Jeu 4 Oct - 18:10

Highlander a écrit: Laïcité. Une monstruosité, à mon sens...

Pourquoi cela ?
avatar
Materia

Messages : 1206
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 33
Localisation : Sarthe France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Ecossais le Jeu 4 Oct - 18:36

Materia a écrit:
Highlander a écrit: Laïcité. Une monstruosité, à mon sens...

Pourquoi cela ?

Tout simplement parce que, elle contribue à désacraliser la vie, alors qu'au contraire, nos moindres gestes devraient être sacrés, "consacrés" à la divinité, que faute de vocable, nous nommons Dieu...
avatar
Ecossais

Messages : 103
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/10/2012
Localisation : Les Hautes terres d'Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Roque le Jeu 4 Oct - 20:00

Highlander a écrit:
Materia a écrit:
Highlander a écrit: Laïcité. Une monstruosité, à mon sens...

Pourquoi cela ?

Tout simplement parce que, elle contribue à désacraliser la vie, alors qu'au contraire, nos moindres gestes devraient être sacrés, "consacrés" à la divinité, que faute de vocable, nous nommons Dieu...
Highlander : pas tout à fait d'accord. Souviens-toi : dans le paganisme, il y avait le sacré et le profane. La profane est cette " zone " où l'homme ordinaire peut vivre - en quelque sorte à l'abri des " menaces " du sacré. Cette zone de désacralisation, c'est la zone de confort du quidam qui veut vivre sa vie peinard c'est un peu aussi la zone de " vie laïque " dans laquelle, on peut sans dommage refuser de se poser toutes les questions de fond de notre existence. Je suis pour laisser respirer les " braves gens " car ils sont foncièrement libres.

Mais si quand on aborde la monde spirituel - il n'y aucune zone neutre, c'est plutôt un champ de forces en pleine guerre spirituelle : le bien et le mal, etc ...

Roque

Messages : 4594
Réputation : 20
Date d'inscription : 15/02/2011
Age : 73
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Ecossais le Jeu 4 Oct - 20:37

Roque a écrit:
Highlander a écrit:
Materia a écrit:

Pourquoi cela ?

Tout simplement parce que, elle contribue à désacraliser la vie, alors qu'au contraire, nos moindres gestes devraient être sacrés, "consacrés" à la divinité, que faute de vocable, nous nommons Dieu...
Highlander : pas tout à fait d'accord. Souviens-toi : dans le paganisme, il y avait le sacré et le profane. La profane est cette " zone " où l'homme ordinaire peut vivre - en quelque sorte à l'abri des " menaces " du sacré.

J'ignorais, que le sacré puisse être une menace. A l'endroit de qui ou de quoi d'ailleurs

Cette zone de désacralisation, c'est la zone de confort du quidam qui veut vivre sa vie peinard c'est un peu aussi la zone de " vie laïque " dans laquelle, on peut sans dommage refuser de se poser toutes les questions de fond de notre existence. Je suis pour laisser respirer les " braves gens " car ils sont foncièrement libres.

Je suis plus ou moins d'accord avec toi, Roque. Mais n'est-ce pas là, le début d'une volonté de liberté, d'affranchissement de l'autorité divine, telle que René Guénon l'explique fort bien? En somme, une sorte de "renoncement" à l'ordre sacré des choses...

Mais si quand on aborde la monde spirituel - il n'y aucune zone neutre, c'est plutôt un champ de forces en pleine guerre spirituelle : le bien et le mal, etc ...

Qu'est-ce que la guerre spirituelle, sinon une incompréhension de l'interprétation ??? Nous sommes bien dans le spirituel, n'est-ce pas? pas dans le religieux. Je n'ai pas, en tant que Franc-Maçon, de grands désaccords avec nos amis musulmans ou juifs. Cependant, aucun mahométan ou juif, ne peut être reçu dans notre Régime...
avatar
Ecossais

Messages : 103
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/10/2012
Localisation : Les Hautes terres d'Austrasie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  -Ren- le Jeu 4 Oct - 20:46

Highlander a écrit: nos amis musulmans ou juifs. Cependant, aucun mahométan ou juif, ne peut être reçu dans notre Régime
Va falloir que je lance un fil sur l'émir Abdelkader ;)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15370
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Materia le Jeu 4 Oct - 21:04

Highlander a écrit:
Tout simplement parce que, elle contribue à désacraliser la vie, alors qu'au contraire, nos moindres gestes devraient être sacrés, "consacrés" à la divinité, que faute de vocable, nous nommons Dieu...

En quoi le fait de mettre les religions sur un pied d'égalité désacralise la vie ? Cela permet à chacun de choisir la voie qui lui sera le mieux adaptée pour vivre sans subir de pression ou d'obligation de la part d'une religion d'état.


Certaines religions ou cultures sont plus respectueuses, à mon goût, de la vie. Je pense à la culture amérindienne par exemple, mais aussi au bouddhisme.
Malgré tout, je ne crois qu'il faille obliger les gens à choisir l'un de ces deux exemples (pour ne citer qu'eux).
avatar
Materia

Messages : 1206
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 33
Localisation : Sarthe France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Yahia le Jeu 4 Oct - 22:20

Roque a écrit:Accord nuancé. Yahia est la preuve qu'on peut éviter le piège de la sacralisation des valeurs laïques. Mais c'est le premier de ce type que je rencontre :)

Merci Roque, mais je ne suis pas le seul. Mais il faut reconnaître que tu vis dans un pays bien étrange à cet égard, et que l'exception française n'a rien de glorieux. Plus j'en apprends, plus je suis stupéfié. Certes, cet esprit a bien contaminé la petite Belgique voisine, mais il reste ici quelques athées raisonnables sachant faire la part des choses,... et qui peuvent s'exprimer, ce qui n'est pas le cas chez vous. A tout le moins, nous pouvons encore respirer, ici .Un livre exemplaire à cet égard:DU BON USAGE DE LA LAÏCITÉ est impensable en France [ http://www.aden.be/index.php?aden=du-bon-usage-de-la-laicite ]. Marc Jacquemin, véritable athée ( contrairement à moi, il est de ceux qui n'ont de leur vie reçu aucune éducation religieuse) n'hésite pas à militer pour la distinction entre laïcité politique et la laïcité philosophique, et n'hésite pas non plus à la défendre aussi bien devant des franc-maçons que devant un cercle de défense des droits des femmes voilées. Son ouvrage est le fruit d'un collectif: signe qu'il n'est pas totalement isolé.Qu'un Jean Bauberot puisse être Docteur honoris causa de "la Mecque de la laïcité belge", l'Université libre de Bruxelles, est un autre signe d'une -relative- décrispation chez les athées belges...
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  -Ren- le Mar 16 Oct - 7:11

Je viens de publier un extrait d'Ibn Taymiyya qui est l'une des bases sur lesquelles s'appuient les islamistes qui appellent au meurtre pour blasphème : http://blogren.over-blog.com/article-glaive-degaine-contre-qui-insulte-le-messager-110977467.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15370
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  marie-chantal le Jeu 18 Oct - 16:40

Sans hésitations, j'ai répondu NON

marie-chantal

Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 52
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  -Ren- le Mer 29 Jan - 13:34

Une réflexion sur la nouvelle Constitution tunisienne qui a, je pense, tout à fait sa place ici :
L'article 6, que les élus ont finalement voté le 23 janvier 2014 après plusieurs jours de négociations âpres et ardues sur chaque mot, illustre à lui seul les contradictions et les ambivalences de la nouvelle Constitution tunisienne (...)

"L'Etat est le gardien de la religion. Il garantit la liberté de conscience et de croyance, le libre exercice des cultes et la neutralité des mosquées et des lieux de culte de toute instrumentalisation partisane.
L'Etat s'engage à diffuser les valeurs de la modération et la tolérance et à la protection du sacré et l'interdiction de toute atteinte à celui-ci. Il s'engage également à l'interdiction et la lutte contre les appels au Takfir et l'incitation à la violence et à la haine"


Ces trois paragraphes, surchargés de sens et de référents, sont également remplis de contradictions et de formulations vagues, qui laissent le champ libre à l'interprétation, pouvant aller jusqu'aux interprétations les plus liberticides au nom de l'atteinte au sacré ou de l'interdiction de l'incitation à la haine (...)

L'interdiction de l'atteinte au sacré, notion abandonnée par la majorité à l'ANC depuis avril 2013, fait ainsi un retour en force dans le texte constitutionnel. On se souvient des combats qu'il a fallu mener sur le plan international pendant dix ans pour éviter la notion de criminalisation de "l'atteinte au sacré" au niveau des normes internationales. La résolution 16/18 de mars 2011 du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, adoptée par consensus, a écarté toute notion de diffamation des religions comme limite possible à la liberté d'expression.

A juste titre, cette notion est considérée comme dangereuse pour les droits de l'homme : d'abord, le vaste champ du sacré, qui n'a ni définition ni contour, pourrait être étendu à l'infini ; ensuite les interprétations orthodoxes des textes sacrés, qui contiennent des dogmes immuables, sapent toute possibilité de critique et de contestation. L'interprétation par le comité des droits de l'homme de l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques considère que "les interdictions des manifestations de manque de respect à l'égard d'une religion ou d'un autre système de croyance, y compris les lois sur le blasphème, sont incompatibles avec le Pacte", sauf lorsqu'elles constituent des appels à "la haine nationale, raciale ou religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l'hostilité ou à la violence". Les lois sur le blasphème et l'interdiction de la diffamation des religions ont souvent servi d'instruments commodes aux autorités pour museler les critiques, réprimer les interprétations non orthodoxes de la religion, ou imposer un ordre moral qui détruit les libertés.

Quelques garde-fous rassurants existent déjà dans le texte constitutionnel contre une lecture abusive ou trop large de cette notion. En effet, la clause générale de l'article 49 ne permet de limiter les libertés inscrites dans la Constitution que par une loi "nécessaire dans une société civile et démocratique" et par une mesure proportionnelle à l'intérêt qu'on veut protéger. Mais le statut ambigu du droit international dans l'architecture générale de la Constitution, avec un article qui lui donne une valeur supra législative et infra constitutionnelle, et l'absence d'une clause générale d'interprétation des droits et devoirs en conformité avec leur sens universellement admis, pourrait affaiblir leur portée.

Espérons que les juges et notamment les juges constitutionnels sauront faire de certains articles un rempart important contre les déclinaisons dangereuses du concept d'atteinte au sacré.
http://www.huffpostmaghreb.com/amna-guellali/le-choc-des-concepts-libe_b_4672147.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15370
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Nicolasticot le Lun 24 Mar - 22:00

A voté non .

avatar
Nicolasticot

Messages : 646
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il rétablir le délit de blasphème ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum