Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Dim 29 Juil - 20:32

Je connais un peu l'arabe mais là je dois me planter... Si des arabophones peuvent me dire où ça coince, merci d'avance.

Définition des mots Qur'an et yuftara (du verbe farâ) :

Coran-->compilation/recueil/collecte/récitation/livre a être récité/qui fut collecté,transmis.
Dictionary Arabic-English,Lane Lexicon V7 p.30
Dictionary of the Holy Qu'ran,Abdul Manam Omar p.448

Yuftara littéralement veut dire : une fabrication/une invention mensongère.
Dictionary of the Holy Qu'ran,Abdul Manam Omar p.425

Voici le début du verset 37 sourate 10 :
وَمَا كَانَ هَٰذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَىٰ مِن دُونِ اللَّهِ

Vous m'excusez pour mon faible niveau d'arabe, mais si j’essaie de comprendre ce passage, dictionnaires à l'appui j''obtiens (EXCUSEZ MOI encore mais si je fais ce post c'est pour qu'on m'explique où est mon erreur dans la langue arabe)

"Ce Coran (ou récitation) n'est pas une invention mensongère sans Allah" (???)

Y'a forcément un truc qui cloche alors je souhaite une correction. merci pour votre aide.

Merci
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Mamun le Lun 30 Juil - 0:49

Salam,

Comme tu l'as dit toi-même Piwi, le mot a plusieurs sens. Mais je préfère te donner la traduction de Jacque Berque:

"Ce Coran-ci eût été impossible, en dehors de Dieu, à combiner. Aussi bien vient-il avérer les messages en vigueur, et détailler l'Ecrit qu'aucun doute n'entache. Il vient du Seigneur des univers". Sourate X verset 37

Berque a traduit 'Yuftara' par "combiner", on pourrait dire "fabriquer", mais le mu'tazilite que je suis, aimerait rajouter "créer"...lol. Le verset qui suit, le 38:

"Diront-ils quand même "Il l'a combiné ?" Dis:" Amenez une sourate pareille, invoquez qui vous pouvez en dehors de Dieu, pour autant que vous soyez véridiques".

Ce que j'en retiens, c'est que Dieu à créer le Coran, L'a "monté" pour confirmer ce qui a précédé et l'expliciter.

Je crois que ce que tu soulèves Piwi, relève du fait que tu gardes l'aspect "invention mensongère" que tu as lu dans le dico.

En tout cas, merci, car ce verset vient renforcer, selon moi, la thèse du Coran créé, et il avait échappé à mes radars ! :jap: :jap: :jap:
avatar
Mamun

Messages : 560
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Lun 30 Juil - 14:13

Merci pour ta réponse.

j'ai pourtant regardé dans d'autres dictionnaires et tous disent la même chose. où puis-je trouver un dictionnaire (le plus impartial possible) qui explique en profondeur le mot : Yuftara ?

c'est quand même bizarre qu'un mot qui signifie "fabrication vrai" soit le même pour dire "fabrication mensongère". ça me rappelle le verset 1 sourate 90 qui dit "la ouqsimou bihadha l-balad" qui signifie "je ne jure pas par cette cité" qu'on traduit par son contraire et qu'on dit "la" ("non" en français) est une sorte de négation pour affirmer (le "non" signifie quelque part un "oui"...)

J'ai les manuels d'arabe de la sorbonne (dehevels) et je veux bien qu'on me montre où se trouve cette règle de grammaire.

merci pour votre aide
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Mamun le Lun 30 Juil - 15:29

Dans mon dico "munjeb el tolab", dar dimashq, Beyrouth, 1988, FA-TA-RA: ikhtara'ahu wa ibtada'ahu, wa encha'ahu: créer, concevoir, commencer, initier...

Yoftara est la conjugaison du verbe, fatara, à je ne sais quel temps...mdr !!! Et dans le dico, c'est un mot impartial, pas de création mensongère ou que sais-je. Création etc. sans connotation.
avatar
Mamun

Messages : 560
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Lun 30 Juil - 16:57

encore merci pour ta réponse. donc le problème viendrait des dico arabes-français que j'ai consultés... ça me rappelle un dicton que des algériens m'ont dit "les arabes se sont mis d'accord pour ne pas être d'accord"... comme les auteurs des dico apparemment.
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Mamun le Lun 30 Juil - 17:06

piwi a écrit:encore merci pour ta réponse. donc le problème viendrait des dico arabes-français que j'ai consultés... ça me rappelle un dicton que des algériens m'ont dit "les arabes se sont mis d'accord pour ne pas être d'accord"... comme les auteurs des dico apparemment.

Mdr !! Je ne connais pas les auteurs de tes dicos...mais bon ! ^^ ^^
avatar
Mamun

Messages : 560
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Mar 31 Juil - 1:14

avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  red1 le Jeu 2 Aoû - 0:48

va faire un tour dans le lissan al arab

red1

Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Jeu 2 Aoû - 13:57

est-ce que tu l'as chez toi pour nous en dire plus ?

car dans celui que j'ai téléchargé je n'ai trouvé ni ce mot, ni sa racine.
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Ven 10 Aoû - 22:10

Bonjour à vous,

Je ne suis pas expert et suis nul en vocabulaire, mais je connais un peu la grammaire. Et justement, la solution ne se trouve pas dans le dico, mais d'abord dans la grammaire.

La langue arabe est merveilleuse par la construction quasi-mathématique de sa grammaire

« yuftarâ »

Comme le dit mamûn, parce que le mot commence par « y », le mot yuftara n'est vraisemblablement pas un nom , mais un verbe conjugué.
Inutile de chercher dans le dico un nom qui commence par « y »

IL s'agit de la 3° personne du singulier de l'accompli ( الماضي المعلوم)

Mais ce n'est pas le verbe "fatara", ni la racine F T R : cela aurait donné "yaftara"c'est pas du tout la même chose, contrairement aux apparences. Ya au début et a bref à la fin.


D'abord,le verve conjugué se terminant par un Alif maqsûda, il ne s'agit pas d'un verbe sain , mais d'un verbe défectueux ( malade ) . Donc, ce Alif maqsuda provient d'une lettre ou Wâw de la racine.

De plus, ce mot commence par yu et non par ya, c'est un indice d'un verbe « augmenté » (forme dérivée). Il faut donc éliminer la ou les lettres qui ont été ajoutées à la racine. A -priori cela ne put être que la shadda, un tâ',un nûn, un sâ'. Si je regarde le mot, c'est .

YFTRA

J'élimine le « Y » qui ne vient que de la conjugaison. J'élimine le « T » qui vient de la forme dérivée

reste F R A.

J'ai dit plus haut que le « A » venait de la lettre « Y » ou « Wâw »

la racine est donc soit F R Y soit F R W

Et on va enfin voir au dico; regardez dans les vôtres.
(On cherche le verbe augmenté à deux lettres et on trouve la forme dérivée VIII  avec souvent la notion de réflexivité).

Pour travailler plus vite je prends le  Maurice GLOTON : « Une approche du Coran par la grammaire et le lexique »

BINGO  !


FARÂ Iفرى I, racine : ف ر ي : tailler,couper,émincer, fendre pour arranger ou transformer,adapter, inventer, forger, exécuter, imaginer qqch( avec art),être étonné, stupéfait, traverser, parcourir inventer forger (un mensonge).

iftarâ اِفترى (s')imaginer,(s')inventer, (se)forger, adapter, s'illusionner, s'abuser, fabriquer

On y est.

وَمَا كَانَ هَٰذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَىٰ مِن دُونِ اللَّهِ

Cela donne en traduction brute au mot-à-mot ( par groupes de mots):

et n'a pas pu ce Coran-ci /se forger /sauf Dieu

ce qui donne en traduction policée :

M. Chiadmi : Ce Coran n' est nullement une œuvre apocryphe conçue en dehors de Dieu
Berque :Ce Coran-ci eût été impossible , en dehors de dieu, à combiner
Kazimirski : ce livre(le Coran) n'est point inventé par quelqu'autre que Dieu

Berque est toujours aussi proche de l'original.


Ps : Désolé Mamûn , il n'y a aucune notion de création dans la racine


Dernière édition par Yahia le Sam 11 Aoû - 18:24, édité 1 fois (Raison : j'avais dit inaccompli lors que c'est de l'accompli :mâdhî)
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Ven 10 Aoû - 22:50

Le problème reste le libre choix des mots disponibles pour traduire.

Pour ceux qui traduisent comme Mr Chiadmi, le Coran dirait lui-même qu'il est faux. "Ce Coran n'est nullement un apocryphe conçu en dehors de d'Allah." (donc un apocryphe venant d'Allah)

Pour Kazimirsky : sa traduction implique que le Coran est créé car inventé. On n'invente pas l'incréé.

Quand à Berque, cela s'éloigne de ce qui est écrit en arabe mais "colle mieux" au dogme musulman sunnite qui croient au Coran incréé et que nul ne peut écrire un livre comme le Coran.

Ce problème me rappelle la sourate 90. verset 1 :
La oqsimu

Pour certains ça veut dire je ne jure pas, pour d'autre, le "LA" ("non" en arabe) sert a dire OUI je jure !

Soit on nous prend pour des imbéciles, soit le concordisme est tellement poussé que les mots de cette langue n'ont plus de sens (car peuvent dire tout et leur contraire). On pourrait aller plus loin et s'interroger sur la préservation du message puisqu'on ne sait plus ce que les mots signifient.
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Ven 10 Aoû - 23:34

piwi a écrit:Le problème reste le libre choix des mots disponibles pour traduire.
Le problème reste effectivement le choix. Mais ce choix, aux yeux d'un sunnite, n'est pas "libre" au sens "d'arbitraire". Il doit se confirmer par la logique du contexte immédiat et de la rectitude grammaticale, concorder avec l'usage des mots à l'époque, et avec la cohérence du message coranique. Cela restreint le choix dans bien des cas, mais il reste des versets ambigus.

piwi a écrit:
Pour ceux qui traduisent comme Mr Chiadmi, le Coran dirait lui-même qu'il est faux. "Ce Coran n'est nullement un apocryphe conçu en dehors de d'Allah." (donc un apocryphe venant d'Allah)
Ce n'est pas ce que le traducteur voulait rendre
C'est parce que tu coupe mal les mots: Ce Coran n'est nullement( (un apocryphe) conçu en dehors d'Allah. => l'apocryphe vient d'Allah
Il ne faut pas le lire comme cela, mais comme suit :
Ce Coran n'est nullement un apocryphe/ (conçu en dehors d'allah) => ce n'est pas un apocryphe, et il n'est pas conçu en dehors d'allah

piwi a écrit:
Pour Kazimirsky : sa traduction implique que le Coran est créé car inventé. On n'invente pas l'incréé.
Cela ferait plaisir à Mamûn, mais jamais un sunnite n'aurait traduit comme cela
piwi a écrit:
Quand à Berque, cela s'éloigne de ce qui est écrit en arabe mais "colle mieux" au dogme musulman sunnite qui croient au Coran incréé et que nul ne peut écrire un livre comme le Coran.
Berque ne s'éloigne pas du tout, au contraire:
et n'a pas pu ce Coran-ci / /sauf Dieu / se forger,fabriquer
Ce Coran-ci eût été impossible / en dehors de dieu, à combiner

piwi a écrit:
Ce problème me rappelle la sourate 90. verset 1 :
La oqsimu
(...)
Soit on nous prend pour des imbéciles, soit le concordisme est tellement poussé que les mots de cette langue n'ont plus de sens (car peuvent dire tout et leur contraire). On pourrait aller plus loin et s'interroger sur la préservation du message puisqu'on ne sait plus ce que les mots signifient.

Non , c'est sur certains point qu'il y a des confusions possibles et de longues querelles théologiques. Pour l'essentiel, c'est juste une question de maîtrise du langage de l'époque.5pas à la portée de tous, certes) Les traductions ne sont effectivement pas fiables.
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Ven 10 Aoû - 23:37

On -ne changerais pas le titre du Post ? Sinon Presque Personne n'étant arabophone "confirmé" n'aura la curiosité de le suivre/ Il peut être intéressant
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Sam 11 Aoû - 0:08

Un autre problème : les règles de la langue arabe se sont faite à partir du Coran. A tel point qu'il existe des règles en arabe qui n'ont pas de raison d'être ! A titre d'exemple, la règle du "Attartîb arroutbî" a été créé à partir d'une interprétation erronée du Coran. Il ne fallait pas se retrouver coincé par un verset alors cette règle a été inventé... Sauf que les raisons de la création de cette règle ont été caduques.

le sujet est long, peut être que j'en parlerai plus tard.

sinon, faut garder en tête qu'une traduction est un tafsir, avec un effort d’interprétation.

avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  -Ren- le Sam 11 Aoû - 8:01

Yahia a écrit:On -ne changerais pas le titre du Post ?
Fait :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15256
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Sam 11 Aoû - 19:45

En résumé de l'analyse du texte original, sa signification est limpide:

Il ne dit pas -positivement- que Dieu a "forgé-fabriqué " (voire créé) le Coran.

Il dit - négativement - que personne n'a pu le faire , sauf Lui (évidemment puisque Dieu est omnipotent).

Cette partie du verset peut donc se rattacher au dogme de l'inimitabilité du Coran.

IL n'a pas de relation avec la problématique Créé-incréé


Ce sont les traductions approximatives ou littéraires qui entraînent des confusions. La lecture rigoureuse, sans approximation, du texte original est indispensable. Je ne le répéterai jamais assez.
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Dim 12 Aoû - 0:02

piwi a écrit:Le problème reste le libre choix des mots disponibles pour traduire.
(...)
Ce problème me rappelle la sourate 90. verset 1 :
La oqsimu

Pour certains ça veut dire je ne jure pas, pour d'autre, le "LA" ("non" en arabe) sert a dire OUI je jure !

Soit on nous prend pour des imbéciles, soit le concordisme est tellement poussé que les mots de cette langue n'ont plus de sens (car peuvent dire tout et leur contraire). On pourrait aller plus loin et s'interroger sur la préservation du message puisqu'on ne sait plus ce que les mots signifient.

J'ai fait des recherches à propos de l'autre verset que tu a cité et dont les interprétations radicalement contraires sont effectivement curieuses.

Le Lâ , en arabe, détermine clairement la négation: on sait très bien ce que le mot signifie.

Reste à savoir comment la sourate est récitée.

Si l'on fait une pause entre la Lâ et ouqsimou, cela devient: NON ... je jure

Si l'on ne fait pas de pause entre Lâ et ouqsimou, cela devient: je NE jure PAS

Le texte étant récité, avant d'être écrit, et étant donné que plusieurs récitations sont admises, il y peut effectivement y avoir plusieurs sens.

Je ne connais pas, pour ma part, quelles sont les récitations admises pour ce verset.

Un "Lâ" isolé fait problème, et certains lui ont trouvé une autre emploi que la négation.
Cela étant, ce cas particulier est assez marginal et peu significatif.

La traduction qui se rencontre généralement est: NON, Je jure, etc...

J'ai trouvé ceci sur http://www.al-wassat.com:


quote 1. Non, J'en jure par cette cité !

لآ أُقۡسِمُ بِہَـٰذَا ٱلۡبَلَدِ



Dans sourate 95 At-Tîn (Le Figuier), Allâh a explicitement juré par cette cité en utilisant la lettre « wa : وَ » : « Et par cette Cité sûre ! وَهَـٰذَا ٱلۡبَلَدِ ٱلۡأَمِينِ », v.3. Tout comme ce verset, plusieurs serments coraniques commencent par la lettre « wa : وَ », mais Allâh a choisi de débuter le serment de sourate Al-Balad par « lâ : لا ».
Pour certains savants, il s’agit d’un mot de serment et de certitude qui donne le sens suivant au verset : « Certes, Je jure par cette cité ».
D’autres doctes avancent que « lâ : لا » n’a aucune valeur sémantique et que cette lettre est « zâ’ida : زَائِدَة » (en plus). En réalité, tout terme coranique véhicule un sens particulier et ne peut être supprimé, cet avis n’est donc pas probant.
Un troisième point de vue attribue une signification sous-entendant que ce qui va être annoncé est certain : « Non, Je n’ai pas besoin de jurer par cette cité ».
Enfin, plusieurs exégètes affirment que « lâ : لا » traduit la négation : « Non, Je ne jurerai pas par cette cité ».
Ces quatre interprétations sont acceptables et confèrent des significations différentes qui sont toutes possibles selon la compréhension du verset. Si Dieu avait utilisé la lettre « wa : وَ », un seul sens aurait été admissible.

Le savants qui ont affirlmé que le Lâ isolé était un "mot de serment et de certitude" se basaient sûrement sur des exemples concrets qui ne sont malheureusement pas répétés dans cette source. Dommage.

Il y a souvent des explications parfois simples parfois complexes, à chercher avant de crier à l'absurdité ou l'incohérence. Le problème gît souvent dans nos ignorances, ou -pire- dans nos demi-savoirs, plus trompeurs car il nous font croire que nous savons.Reconnaissons-le humblement et cherchons ... ^^

avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  red1 le Dim 12 Aoû - 2:52

ouverture du HS

Yahia a écrit:

Il y a souvent des explications parfois simples parfois complexes, à chercher avant de crier à l'absurdité ou l'incohérence. Le problème gît souvent dans nos ignorances, ou -pire- dans nos demi-savoirs, plus trompeurs car il nous font croire que nous savons.Reconnaissons-le humblement et cherchons ... ^^


+1 , merci yahia de partager ta sagesse avec nous , car cette vertu se fait de plus en plus rare .
Comment fais tu pour ne pas t'essouffler , j'avoue que je n'y arrive pas !

Quant à la grammaire arabe , elle ne s'est pas faites au hasard , en suivant les caprices d'une catégorie de personne ....
fermeture du HS

red1

Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Dim 12 Aoû - 4:58

les 2 lectures sont acceptées. quand on ne sait pas si un mot veut dire non pour dire oui ou non au point qu'aucun avis ne tranche c'est quand même que personne ne comprend le texte qu'il lit. entre "je jure" et "je ne jure pas" il y a un fossé... Comment parler alors de la préservation du message ?

pour la grammaire arabe, si elle s'est parfois faite n'importe comment (ou plutot par concordisme acharné). Comme l'exemple que j'ai cité, avec le "thoumma" qui ne signifie pas le sens chronologique. fait tes recherches sur les origines textuelles coraniques de cette règle et si c'est pas clair pour toi on en reparlera ici.

J'ai besoin de la liste des versets abrogés pour finir d'écrire un chapitre de mon livre. Il parle de cette règle alors si ça t’intéresse de le lire aide moi à trouver cette liste !

bonnes recherches
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Lun 13 Aoû - 18:57

piwi a écrit:
pour la grammaire arabe, si elle s'est parfois faite n'importe comment (ou plutot par concordisme acharné). Comme l'exemple que j'ai cité, avec le "thoumma" qui ne signifie pas le sens chronologique. fait tes recherches sur les origines textuelles coraniques de cette règle et si c'est pas clair pour toi on en reparlera ici.

Reste prudent dans tes propos:
Que la grammaire arabe se soit faite parfois, n'importe comment, j'en doute sérieusement. Qu'il y ai eut, à certaines occasions, des manipulations pour faire du "concordisme" comme tu dis, c'est fort possible , mais rarement , et je n'en connais pas d'exemple concret. Et j'aimerais que tu m'en dise plus

Ainsi, j'ignorais cette particularité, sur le thoumma, je vois pas trop de quoi tu parles. Si tu as le temps, un jour, de m'en dire plus, merci de le faire car je suis vivement intéressé. La grammaire est un de mes "dadas" :jap:


Dernière édition par Yahia le Lun 13 Aoû - 19:03, édité 1 fois
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  piwi le Lun 13 Aoû - 19:02

j'essaierai de le faire (sans promesse) mais il faudra attendre un peu car je vais avoir du monde chez moi.
avatar
piwi

Messages : 429
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Yahia le Lun 13 Aoû - 19:05

quelle réponse éclair ! Pendant que je me corrigeais !

Prends tout ton temps, je ne suis pas pressé du tout.

Et un grand merci à l'avance, même si tu n'a pas le temps, pour l'info que tu m'a déjà livrée . :jap:
avatar
Yahia

Messages : 933
Réputation : 22
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 63
Localisation : Europe

http://lectures-orients.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  red1 le Jeu 16 Aoû - 1:20

Pour ce qui est de l'élaboration de la grammaire arabe , j'ai l'impression que tu ne sais pas de quoi tu parles M. Piwi , peux tu nous en dire plus ..'je vais ouvrir un fil dans lequel tu nous éclaireras sur l'élaboration de la grammaire arabe .
:arrow: http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t1552-elaboration-de-la-grammaire-arabe


Dernière édition par -Ren- le Jeu 16 Aoû - 7:27, édité 1 fois (Raison : ajout du lien)

red1

Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Invité le Dim 9 Juin - 12:17

piwi a écrit:Yuftara littéralement veut dire : une fabrication/une invention mensongère.
Dictionary of the Holy Qu'ran,Abdul Manam Omar p.425

Voici le début du verset 37 sourate 10 :
وَمَا كَانَ هَٰذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَىٰ مِن دُونِ اللَّهِ

Vous m'excusez pour mon faible niveau d'arabe, mais si j’essaie de comprendre ce passage, dictionnaires à l'appui j''obtiens (EXCUSEZ MOI encore mais si je fais ce post c'est pour qu'on m'explique où est mon erreur dans la langue arabe)

"Ce Coran (ou récitation) n'est pas une invention mensongère sans Allah" (???)

Y'a forcément un truc qui cloche alors je souhaite une correction. merci pour votre aide.

Merci


Salam aleykoum,

Je me suis penché sur le verbe en question, armé de quelques dicos, notamment celui de Daniel Reig (Larousse). Pour ce qui est de la grammaire, c'est un verbe défectueux de forme VIII : la forme VIII est reconnaissable par le tâ' (en bleu ci-dessous) après la première lettre radicale (les 3 lettres de la racine sont en rouge), et le verbe est à la voie passive au mudari mansub (séquence de voyelles u-a-a), à la troisième personne du masculin singulier (d’où le "y" en noir ci-dessous).

Mais le verbe présente quelques irrégularités de conjugaison. Je vais quand même détailler un peu la grammaire, du mieux que je peux (ça peut servir, sait-on jamais) :

يُفْتَرَى
yuftarā

I. Le verbe est à la troisième personne du masculin singulier à l’inaccompli au passif (verbe au mudari mansub المضارع المسصوب ou inaccompli subjonctif). C'est un verbe défectueux de forme VIII.

Ce n'est pas un verbe sain puisque la troisième lettre de la racine est une alif maqsura : la présence de l'alif maqsura en position finale permet de voir que le mot provient d'une racine malade dont la dernière radicale est soit un wâw, soit un yâ' ; c'est un verbe défectueux.

La racine du verbe est donc soit F R Y soit F R W. Après une rapide recherche dans le dico Larousse (Reig) :

اِفْتَرَى (forme VIII, racine F R Y) : calomnier, inventer des mensonges (pour nuire à quelqu'un)
فَرَى : émincer, couper, tailler dans la longueur.

La racine du verbe est donc F R Y.

Le yâ' de la racine s'est transformé en alif maqsura ى. Le ā [a long] ici est transcrit en alif maqsura pour garder une trace de la troisième lettre radicale Y ; il n'est pas transcrit en alif tawila (alif debout ا). On a affaire ici à un verbe défectueux (la dernière lettre de la racine est ici un Y).


La logique de la conjugaison est la suivante :

Il s'agit d'un verbe défectueux de la forme VIII à l'inaccompli au passif à la troisième personne du masculin singulier (verbe au mudari mansub). Théoriquement, si on conjugue le verbe normalement (c'est-à-dire comme un verbe sain), on devrait avoir : يُفْتَرَيَ yuftaraya (forme inexistante). Mais en raison des règles phonétiques propres à la langue arabe, le "y" (en rouge) tombe, car phonétiquement seule la séquence iya est autorisée, c'est-à-dire que le "y" ne se maintient que dans la séquence iya (voir le tome II du manuel de Deheuvels pour ceux qui veulent approfondir : page 111 de la nouvelle édition). Or là, on a la séquence aya donc le "y" disparaît.

On a donc la séquence de transformation suivante :

يُفْتَرَيَ yuftaraya (forme inexistante). Phonétiquement, seule la séquence iya est autorisée, le "y" (en rouge) tombe car ici on a la séquence aya qui est une séquence interdite (le "y" ne se maintient que dans la séquence iya). Ce qui donne théoriquement : يُفْتَرَـَ yuftaraa (chute du "y"). Ce qui donne finalement : يُفْتَرَى yuftarā (les deux voyelles "a" se fondent en une voyelle longue ā).

En résumé, on a donc : yuftaraya (séquence aya interdite, seule la séquence iya est autorisée, donc il y a chute du "y") => yuftaraa => yuftarā (les deux voyelles "a" se fondent en une voyelle longue ā).

Finalement, aya se transforme en "a long" du fait de la chute du "y" : aa donne un "a long" ; ici le "a long" est une alif maqsura pour garder une trace de la racine F R Y.

II. J'ai consulté le dictionnaire Larousse de Daniel Reig :

اِفْتَرَى (forme VIII, racine F R Y): calomnier, inventer des mensonges (pour nuire à quelqu'un)
فَرَى (racine F R Y) : émincer, couper, tailler dans la longueur

دُونَ : en deçà de, au-dessous de, à la différence de, à l'exclusion de, inférieur à, sans.

Jusque là, le dictionnaire Larousse ne nous aide pas trop....


J'ai aussi jeté un œil aux traductions du verbe dans tous les autres versets :

On trouve la racine F R Y 60 fois dans le Coran, sous différentes formes, et presque à chaque fois la traduction est "inventer" :

Verb (form VIII) - to invent :
(3:24:15) yaftarūna ; inventing ; وَغَرَّهُمْ فِي دِينِهِمْ مَا كَانُوا يَفْتَرُونَ
(3:94:2) if'tarā ; fabricates ; فَمَنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ مِنْ بَعْدِ ذَٰلِكَ فَأُولَٰئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ
(4:48:18) if'tarā ; he has fabricated ; وَمَنْ يُشْرِكْ بِاللَّهِ فَقَدِ افْتَرَىٰ إِثْمًا عَظِيمًا
(4:50:3) yaftarūna ; they invent ; انْظُرْ كَيْفَ يَفْتَرُونَ عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ وَكَفَىٰ بِهِ إِثْمًا مُبِينًا
(5:103:15) yaftarūna ; they invent ; وَلَٰكِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا يَفْتَرُونَ عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ
(6:21:4) if'tarā ; invents ; وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ كَذَّبَ بِآيَاتِهِ
(6:24:10) yaftarūna ; invent ; انْظُرْ كَيْفَ كَذَبُوا عَلَىٰ أَنْفُسِهِمْ وَضَلَّ عَنْهُمْ مَا كَانُوا يَفْتَرُونَ
(6:93:4) if'tarā ; invents ; وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ قَالَ أُوحِيَ إِلَيَّ وَلَمْ يُوحَ

Source : site de l'université de Leeds ; voir suite ici : http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=fry

Quant au deuxième mot, il est traduit comme ceci :

(2:23:16) dūni ; other than ; وَادْعُوا شُهَدَاءَكُمْ مِنْ دُونِ اللَّهِ إِنْ كُنْتُمْ صَادِقِينَ
(2:94:11) dūni ; excluding ; قُلْ إِنْ كَانَتْ لَكُمُ الدَّارُ الْآخِرَةُ عِنْدَ اللَّهِ خَالِصَةً مِنْ دُونِ النَّاسِ فَتَمَنَّوُا الْمَوْتَ
(2:107:12) dūni ; besides ; وَمَا لَكُمْ مِنْ دُونِ اللَّهِ مِنْ وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ
(2:165:6) dūni ; besides ; وَمِنَ النَّاسِ مَنْ يَتَّخِذُ مِنْ دُونِ اللَّهِ أَنْدَادًا يُحِبُّونَهُمْ كَحُبِّ اللَّهِ
(3:28:7) dūni ; instead of ; لَا يَتَّخِذِ الْمُؤْمِنُونَ الْكَافِرِينَ أَوْلِيَاءَ مِنْ دُونِ الْمُؤْمِنِينَ
(3:64:24) dūni ; besides ; وَلَا يَتَّخِذَ بَعْضُنَا بَعْضًا أَرْبَابًا مِنْ دُونِ اللَّهِ

Site de l'université de Leeds : http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=dwn

وَمَا كَانَ هَٰذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَىٰ مِن دُونِ اللَّهِ (Sourate Yunus, verset 37)

La traduction de Sahih International ci-dessous est la plus proche de la phrase en arabe.

Ce qui donnerait au mot-à-mot :

Traduction Sahih International :

وَمَا كَانَ هَٰذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَىٰ مِن دُونِ اللَّهِ

And it was not [possible] for this Qur'an to be produced by other than Allah.

Ce qui donnerait en affinant un peu :

Et il n'était pas possible que ce Coran soit produit par autre qu'Allah.

Et ce Coran n'est pas (tel) qu'il pourrait être forgé/fabriqué/produit, excepté par Allah, sauf par Allah.

En clair, le Coran est un livre tel qu'il ne peut provenir que d'Allah. Personne ne peut forger un livre pareil.

Voilà. J'espère avoir fait avancé un peu le sujet.



Dernière édition par Cebrâîl le Dim 9 Juin - 20:34, édité 1 fois (Raison : Petite faute d'inattention)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  -Ren- le Dim 9 Juin - 13:44

Cebrâîl a écrit:Voilà. J'espère avoir fait avancé un peu le sujet
Je le pense ^^
...mersi braz ! :jap:

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15256
Réputation : 17
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: avis aux arabophones confirmés (Coran X, 37)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum