Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

Yûssûf Al Qaradâwî

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  yacoub le Mer 25 Avr - 21:10

Shinran a écrit:@Yacoub
Si ce "grand" savant voulait vraiment mourir martyr, il l'aurait déjà fait!
:D
Tous ses enfants sont anglais ou américains et aucun n'est resté dans un pays d’islam.

yacoub

Messages : 32
Date d'inscription : 07/05/2011

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  -Ren- le Jeu 10 Mai - 16:06

"Le match Qaradhaoui/Seddik comme si vous y étiez"
Ils portent le même prénom, se présentent comme des érudits de la science coranique et chacun à sa façon, à des degrés très disproportionnels, possède une influence sur l’opinion publique. Pourtant tant de choses les séparent.

(...) Seddik vient de défier Qaradhawi, en visite de courtoise chez ses amis d’Ennahdha, dans une joute oratoire sur le statut et le rôle du savant musulman aujourd’hui. Qaradhawi s’est débiné arguant un agenda très chargé ; ce qui n’a pas empêché Seddik dans un entretien donné à ‘‘Nawaat.org’’ de charger violemment son adversaire en le traitant d’ignare (...)

Le match qui n’a pas eu lieu entre les deux Youssef est une occasion pour aborder et réfléchir sur le sujet des enjeux épistémologiques (le mode de production de la science) dans le discours religieux en islam et par ricochet de réfléchir sur le statut et la légitimité du savant musulman (Al-Âlim, celui qui possède la connaissance).

Sur des voies complètement parallèles

Les deux hommes ont deux parcours différents. Qaradhawi est diplômé d’Al Azhar où il a reçu un enseignement traditionnel ; ce qui ne l’a pas empêché dans les limites convenues de l’orthodoxie d’être un rénovateur avec une souplesse dans les interprétations qui lui a valu sa célébrité cathodique. Il est aussi à noter que l’exégète est un hanafite, une doctrine sunnite réputée par sa souplesse. Il a été professeur de théologie dans de nombreux établissements et auteur de nombreux livres dont le plus célèbre reste ‘‘Al-halal Wa Al-haram’’ (Le licite et l’illicite). Dans sa jeunesse il a aussi fait partie des Frères Musulmans.

Seddik est, quant à lui, un produit de l’enseignement moderne. Il a étudié la philosophie, l’histoire et la linguistique dans les universités françaises et a travaillé comme journaliste et enseignant de philosophie.

Les deux hommes ne sont donc pas entrés par la même porte à la science coranique et à la réflexion dans l’islam. C’est sans doute ce chemin ou encore cette formation intellectuelle initiale qui les place sur des voies complètement parallèles.

L’épistémologie face à l’exégèse

Deux points jalonnent cette réflexion sur ce qui sépare Seddik et Qaradhawi. Le premier point est d’ordre épistémologique et a trait au processus de production et d’extraction de la vérité scientifique du Coran. Sur cet aspect Qaradhawi incarne l’école de l’exégèse traditionnaliste. La boite à outils de cette école comprend essentiellement la linguistique et la grammaire de la langue arabe qui servent à interpréter le Coran. Les interprétations se nourrissent aussi de la science du hadith qui hiérarchise les hadiths selon le degré de confiance qu’on peut leur accorder. Les quatre écoles du sunnisme fournissent par la suite des règles et des principes de base pour l’exégèse. Les tenants de l’exégèse peuvent donc être qualifiés d’hommes d’un seul livre. Le Coran et les hadiths, à un degré moindre, constituent leurs deux et seuls bréviaires.

Seddik appartient à une deuxième école qui a bien prospéré dans l’université tunisienne et qui prône le croisement et la fertilisation de la science coranique avec la philosophie et les sciences humaines essentiellement l’Histoire et l’anthropologie. La pensée de Mahmoud Messaâdi, qui a introduit l’existentialisme dans l’islam, n’est pas étrangère à la fondation de cette école incarnée aujourd’hui par Mohammed Talbi, Abdelmajid Charfi, Hichem Djaït et leurs épigones. Dans cette école, le courant empiriste qui prône les fouilles archéologiques et la confrontation des sources est en rupture totale avec la tradition uniquement interprétative de l’exégèse ou celle purement spéculative des philosophes (...)

Ainsi alors que Seddik appartient à une école qui prône la rigueur, la neutralité du penseur animé par le doute, Qaradhawi lui oppose la foi transcendante et la communion de l’exégète avec Dieu.

Deux visions opposées de la science et de l’homme

Les deux hommes ne sont pas d’accord sur un deuxième point tout aussi important que le débat épistémologique, il s’agit du statut du savant musulman dans la société. Si Qaradhawi peut se prévaloir de son diplôme d’Al Azhar pour assoir sa légitimité de savant en Islam ; Seddik aura sans doute du mal à se légitimer auprès des masses. Ainsi, pour Qaradhawi le savant en islam jouit de droit d’un statut et d’une position dans le champ religieux et social pour parler de l’islam et d’en imposer ainsi en quelque sorte sa vision. Ceci revient donc à justifier et à légitimer le principe de la tutelle du savant en islam sur l’esprit du musulman.

D’un point de vue sociologique ceci prend la forme d’une professionnalisation du champ religieux qui devient régi par le principe d’expertise et par la légitimité du diplôme. Du même que le médecin pratique la médecine à l’exclusion de tous ceux qui n’ont pas le diplôme de médecine, le savant en islam parle de l’islam à l’exclusion de tous ceux qui n’ont pas de diplôme en théologie c’est-à-dire l’ensemble des musulmans.

La professionnalisation du champ religieux est une forme de cléricalisme qui ne dit pas son nom. Il y a donc dans la pensée de Seddik un syncrétisme avec la philosophie des lumières qui a œuvré à émanciper l’esprit de l’homme de toutes formes de tutelle et c’est en cela qu’elle est profondément humaniste (...)
http://www.kapitalis.com/afkar/68-tribune/9777-tunisie-le-match-qaradhaouiseddik-comme-si-vous-y-etiez.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15403
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  -Ren- le Lun 25 Mar - 21:42

En lien avec http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t198p45-mohammed-said-ramadan-al-bouti#37383
(...) Cette fois-ci, le vénéré Al Qaradaoui a poussé le bouchon jusqu’à l’absurde puisqu’au cours de son émission diffusée chaque semaine sur Al-Jazeera, le prédicateur égyptien réfugié au Qatar a justifié l’assassinat de toutes les catégorie de la population syrienne si celles-ci soutiennent le régime en place, à savoir le clan d’Al-Assad. Dans l’esprit obtus de ce théologien qui ignore les principes fondateurs de l’humanisme musulman, il est licite de tuer « les prédicateurs, les penseurs, les savants, religieux ou pas, théologiens ou non, civils comme militaires » si ces derniers prennent juste partie pour le camp d’Al-Assad. Le Cheikh sanguinaire a même parlé de la nécessité de combattre ces personnes innocentes, puisqu’elles sont civiles et n’occupent nullement une fonction au sein du régime d’Al Assad, au nom de la sacro-sainte guerre contre les autorités syriennes.

Cet appel au meurtre a provoqué une véritable onde de choc notamment sur la toile où la vidéo d’Al Qaradaoui a circulé à la vitesse de la lumière. Les internautes ont été nombreux à dénoncer les dérapages dangereux de ce prédicateur qui élève le meurtre au rang du devoir religieux (...)
:arrow: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/03/24/al-qaradaoui-il-faut-tuer-les-predicateurs-les-penseurs-les-soldats-et-les-civils-en-syrie/

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15403
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  Mamun le Mar 26 Mar - 20:26

Salam, je fais un aveu, je ne connais presque pas Qaradoui, en terme de "quel discours il tient ?" je l'ai entendu parler une fois. Mais ça m'a guéri. :/ :/
avatar
Mamun

Messages : 573
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  Ghazali le Mer 27 Mar - 0:16

Géo-politiquement, c'est une girouette tenant des positions contradictoires et ambigües...Sur d'autres sujets, il se révèle intéressant et pertinent, comme l'inverse selon d'autres thèmes qui lui arrive de traiter...
avatar
Ghazali

Messages : 296
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  -Ren- le Ven 29 Mar - 8:18

Le cheikh Yûsuf Al-Qaradâwî, au nom de l'Union Mondiale des Savants Musulmans qu'il préside, a certes condamné fermement sur son site internet , le 23 mars 2013, l'assassinat du cheikh syrien Ramadan Al-Bouti victime d'un attentat dans une mosquée de Damas.

Cependant, on peut légitimement s'interroger sur l'ambiguïté de cette condamnation. En effet, trois mois auparavant, soit en décembre 2012, au cours de l'émission phare d'Al-Jazîra (...), le théologien qatari, devant des millions de personnes, à une question d'un téléspectateur arabophone l'interrogeant sur la licéité ou permission de prendre pour cible les soutiens du régime de Bachar Al-Assad, au premier rang desquels "les oulémas du pouvoir", eut une réponse hallucinante et d'une violence inouïe (...)

Ces appels au meurtre de la part d'un dignitaire religieux se prévalant d'une autorité morale à l'échelle du monde musulman, ont énormément choqué une partie de la presse arabe. Mais le théologien qatari qui n'en n'est pas à son premier fait d'armes, s'était déjà distingué sur cette même chaîne, en février 2011, par une fatwa autorisant l'assassinat de feu Muammar Khadafi (...)

La critique publique du Yûsuf Al-Qaradâwî émanait jusqu'à présent des intellectuels musulmans qui se réclamaient de la modernité, ou encore des milieux de la gauche laïque du monde arabe (...) En septembre 2012, ce comité d'imams de Jérusalem, emmené par Salahuddin Ben Ibrahim, imam de la mosquée d'Al Aqsa (...), a organisé une conférence de presse pour lancer une sérieuse mise en garde contre le cheikh Al-Qaradâwî . Cet avertissement assumé publiquement est révélateur du discrédit qui frappe le prédicateur égyptien, dont la réputation a sérieusement été entachée. Son audience dans le monde musulman ne semble plus tenir qu'à l'immense tribune offerte par Al Jazeera, un espace d’expression dont ses détracteurs affirment, qu'il s’est bien gardé d’utiliser pour dénoncer la présence d'une base américaine au Qatar.

De plus en plus de voix s'élèvent dans l'islam pour fustiger la compromission du cheikh Al-Qaradâwî avec la richissime dictature du Qatar. Considéré comme l’un des hommes religieux les plus riches au monde, pour la plupart des commentateurs, ce dernier est devenu un Oulama de cour (...)

Soucieux de l'unité des musulmans et du règlement pacifique de la crise syrienne, dans un discours empreint d'une grande sagesse, l'imam Salahuddin Ben Ibrahim a fixé le cadre de son intervention. Il est clairement dans une démarche diplomatique visant à ménager les différents groupes qui s'affrontent dans ce pays, afin de les réunir autour d'une table de négociation (...) "Si nous sommes ici, c'est pour dire ce qui doit être dit devant Dieu, sans craindre quiconque. Si nous sommes ici, c'est pour nous détacher devant Dieu des fetwas qui ont été déversés et des intrigues et des tromperies qui ont rendu le sang enivrant et le haram autorisé. Qu'Allah fasse miséricorde à tout opprimé et à tout blessé, et à tout naïf qui a rejoint par avidité et crédulité"

Il interpelle ensuite le chef d'Etat syrien Assad (...) : "Ces jeunes sont tes jeunes, ces aînés sont tes aînés, et ces proches sont tes frères. Redoute Allah et traite-les avec bonté. Et sache qu'Allah est bienveillant et aime la bonté … Et sache qu'Allah est au-dessus de toi, comme tu es au-dessus d'eux. Alors demande lui pour toi et ton peuple, le bon jugement et l'issue favorable. Quant aux nobles gens en Syrie, savants et peuple syrien, nous leur demandons au nom d'Allah, le Sécurisant, le Salut, de cesser l'effusion de sang, de renoncer et de se tourner vers l'entente et la réconciliation, là est la satisfaction de leur Seigneur et la déchéance de leur ennemi. Voilà pour notre peuple et les musulmans" (...)

"J'ai dès le début parler avec franchise, et ouvertement. Il y a trois pieux, tous mauvais : un média menteur, un dignitaire menteur, et un clan menteur. Le clan menteur est une base militaire dans les pays musulmans, le média menteur est Al Jazeera, et le savant menteur, vous le connaissez. Il a fait des petits qui mentent comme lui. Celui qui s'écarte de ces trois préserve son honneur et sa foi. Ai-je transmis le message ? Allah sois témoin"
:arrow: http://oumma.com/15822/qaradawi-a-t-une-responsabilite-morale-lassassinat-de-

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15403
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  -Ren- le Lun 8 Déc - 20:20

(...) Youssef al-Qaradawi, cette figure théologique de référence et non moins controversée des Frères Musulmans, promu Mufti non officiel de l’émirat confetti du Golfe persique, vient d’être classé dans la liste rouge d’Interpol à la demande expresse des autorités égyptiennes, derrière lesquelles se cache la main de fer du tortionnaire Al-Sissi.

Comble de l’ironie dans l’écheveau des intrigues de la géopolitique, Al-Sissi, ce chef sanguinaire de la junte militaire qui a dépossédé Mohammed Morsi, le président démocratiquement élu, des rênes du pouvoir par la force, fait de Al-Qaradawi un ennemi public numéro 1, alors que lui-même est sous le coup de deux plaintes pour actes de torture et de barbarie déposées récemment au Palais de Justice de Paris.

Rejoignant ainsi, comme 40 autres partisans des Frères musulmans, la longue liste rouge d’Interpol, Youssef al-Qaradawi se retrouve en bien fâcheuse posture tout en devenant une épine dans le pied du Qatar, d’autant plus que les pressions extérieures exercées par l’Arabie saoudite et l’Egypte se font de plus en plus pressantes pour obtenir son expulsion (...)
http://oumma.com/218401/interpol-place-youssef-al-qaradawi-liste-rouge

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15403
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  yacoub le Mer 10 Mai - 17:38

avatar
yacoub

Messages : 32
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/05/2011

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  -Ren- le Mar 13 Juin - 17:30

En lien avec http://dialogueabraham.forum-pro.fr/t3117-terrorisme-le-qatar-accuse-par-l-arabie-saoudite
Ahmed Bin Mohammed al-Issa, ministre de l’Education de l’Arabie Saoudite, a ordonné, dimanche 11 juin, le retrait des livres du prédicateur égyptien dans toute la sphère éducative saoudienne.

Yusuf al-Qaradawi, qui dirige l’Union internationale des savants musulmans, considéré comme une des figures les plus influentes du courant des Frères musulmans, est installé depuis 1961 au Qatar. Le cheikh a été inscrit, vendredi 9 juin, sur une liste constituée de 59 personnalités et 12 organisations caritatives accusées de soutenir le terrorisme. Une liste approuvée par l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Bahreïn et les Emirats arabes unis (...)
http://www.saphirnews.com/Arabie-Saoudite-les-livres-de-Yusuf-Al-Qaradawi-bannis_a24029.html

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15403
Réputation : 18
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 39
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  yacoub le Mer 14 Juin - 15:35

On trouve les livres du Grand Savant de l'islam, Al Qaradaoui, dans toutes les librairies islamiques de France sans aucun problème.

Si la France se mettait à l'interdire, elle pourrait interdire dans la foulée Ibn Hicham, Ibn Ishaq, Tabari et même le Saint Coran, la Parole  d'Allah.
Spoiler:


Dernière édition par -Ren- le Mer 14 Juin - 16:04, édité 1 fois (Raison : mise sous spoiler de la page scannée)
avatar
yacoub

Messages : 32
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/05/2011

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yûssûf Al Qaradâwî

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum