Dialogue-Abraham
L'équipe de "Dialogue Abraham" vous souhaite la bienvenue !

Ce forum recherche avant tout une atmosphère cordiale et respectueuse, chacun s'efforçant d'écouter l'autre avec la même bienveillance qui doit accueillir son propre témoignage.

Nous travaillons à nous comprendre mutuellement en vérité, et non à entretenir des conflits.

Nous ne sommes pas parfaits, mais pensons qu'il est possible d'avoir des échanges de qualité sur les sujets religieux.

Puissiez-vous, vous qui venez ici, contribuer à cet effort

[Printemps arabe] Syrie

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Invité le Mer 18 Avr - 17:27

indian a écrit:

Les conflits armées effectivement...m'intéressent (bien plus qu'ils m'intriguent).

Surtout ceux qui sont en lien avec les relations politico-économico  ''multi-nationales''... qui puisent leurs causs et explication  dans l'histoire du 20e siecle.

En Syrie, d'entrée de jeu, il faut prendre en considération une situation tout particulière:
Lla base naval Russe sur le bord de la Méditerranée au nord de la Syrie.

Cette ''bonne entente'' Russo-Syrienne a cet état de fait comme l'une de principale cause.

Quant à la frontière irako-irano-turquo-syrienne, les kurdes sont au centre de la situation.

Quant aux rebelles syriens qui s'en prennent à Al-Assad...  la situation est fort complexe...

Mais bon heureusement ou malheureusement, cette fois (contrairement à l'Irak) CNN n'est pas sur le terrain faisant la une chaque soir d'images de guerre.... Polarisant l'opinion publique (est-ouest) encore plus.

En Syrie, il se passe fondamentalement la même chose qu'en Lybie et en Irak.
Saddam , Kadafi, Al-Assad sont (étaient) des ''couvercles sur la marmite''... sur les tribus et clans rebelles à l'autorité en place.
Obama n'a pas voulu faire comme Bush (vs Saddam) et retirer Al-Assad.., car l'explosion de violence serait encore plus grande que celle que nous avons sous les yeux.

Mais demandez plutôt qui ''dirige'' la politique étrangère au sein du  gouvernement américain actuellement. Qui sont les réels conseillers?
(chez les Français et les Anglais... vous trouverez la même gang d'amis)

Votre analyse est intéressante et différente, sans doute pour la raison que vous vivez au Canada :poucevert:

D'ailleurs, le 1er ministre du Canada Justin Trudeau s'est exprimé en France à l'assemblée national hier : voilà un extrait de l'article paru dans le JDM (journal de Montréal)

<< Il a insisté à plusieurs reprises sur la collaboration historique entre le Canada et son allié français, dans des domaines aussi variés que la défense de la langue française ou la coopération militaire. Les références à la participation canadienne lors des deux guerres mondiales ont d’ailleurs suscité un tonnerre d’applaudissements.
Le premier ministre Trudeau a mis le cap sur Londres mardi soir, où il doit rencontrer mercredi la reine Elizabeth II et la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May. >>

(http://www.journaldemontreal.com/2018/04/17/assemblee-nationale-francaise-trudeau-sest-adresse-aux-deputes-francais)

Je me demande bien ce qui se trame derrière les déplacement du 1er ministre du Canada en Europe ??  :mm:

Pour la Syrie, ce n'est pas comme en Lybie et en Irak car la Russie est de la partie. Sans la Russie, Bachar, le président Syrien mis en place par les français  :shock: , serait déjà tombé donc la Russie cherche quelque chose dans la région.
J'ai ma petite idée sur la question :fff:

Ne pas oublier une chose, un conflit mondial entre les puissants de ce monde est fortement probable puisque les 2 blocs militaires sont en passe de se concrétiser officiellement mais le comment, voilà la vraie question.

On parle de conflit mondial quand 2 blocs de groupe de pays sont formés et alliés militairement : c'est quasiment le cas officiellement et accompli officieusement.

Si l'armement nucléaire était utilisé durant une guerre mondiale, alors cette guerre serait courte et les grandes capitales d'Europe, d'Amérique et d'Asie seraient touché pour asseoir la défaite des pays.

Donc il est aussi à envisager que ce conflit mondiale utilisera des armes d'un autre type, d'où les propos fracassants de Poutine, le président russe, qui a déclaré publiquement détenir un nouveau type d’armement surpassant les armements actuelles. Et Poutine n'est pas le genre à bluffer comme Trump. D'ailleurs, cela a affolé les députés américains.

La stratégie de guerre est vraiment fascinante sauf que dans tout ça, ce sont les civils innocents qui meurent et non les soldats planqués dans leur bases ou leur avions donc tout cela m'attriste :cry:

Paix sur vous :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  indian le Mer 18 Avr - 17:46

Phoenix a écrit:
Ne pas oublier une chose, un conflit mondial entre les puissants de ce monde est fortement probable puisque les 2 blocs militaires sont en passe de se concrétiser officiellement mais le comment, voilà la vraie question.

On parle de conflit mondial quand 2 blocs de groupe de pays sont formés et alliés militairement : c'est quasiment le cas officiellement et accompli officieusement.

Si l'armement nucléaire était utilisé durant une guerre mondiale, alors cette guerre serait courte et les grandes capitales d'Europe, d'Amérique et d'Asie seraient touché pour asseoir la défaite des pays.

Donc il est aussi à envisager que ce conflit mondiale utilisera des armes d'un autre type, d'où les propos fracassants de Poutine, le président russe, qui a déclaré publiquement détenir un nouveau type d’armement surpassant les armements actuelles. Et Poutine n'est pas le genre à bluffer comme Trump. D'ailleurs, cela a affolé les députés américains.

La stratégie de guerre est vraiment fascinante sauf que dans tout ça, ce sont les civils innocents qui meurent et non les soldats planqués dans leur bases ou leur avions donc tout cela m'attriste :cry:

Paix sur vous :jap:

''fortement probable''?
Et combien de conflits armées entre ces pays au cours de la guerre froide et course à l'armement nucléaire (disons les 50 dernieres années)?

La propagande médiatico-politico-militaire basée sur la peur fait vendre. Nuances.
Le contrôle de l'opinion publique.
Avant c'était les rois, les califes... maintenant ce sont les multinationales. Au-dessus de toutes lois.

Oui...On peut parler, supposer, présumer, prétendre, envisager, ... 8D et ajouter bien des ''si''.


Le victimes ''collatérales'' :cry:

Je vous partagerai un truc ... mais vous ne me croirez peut être pas... mais jamais dans l'histoire de l'humanité, aujourd'hui, 18 avril 2018...il n'y a eu aussi peu de risque et de faible probabilité pour un être humains de mourir de cause de conflit armée.
Aussi contradictoire et paradoxal que cela puisse nous sembler, à première vue (et trop de télé).

indian

Messages : 1125
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Invité le Mer 18 Avr - 18:07

indian a écrit:

''fortement probable''?
Et combien de conflits armées entre ces pays au cours de la guerre froide et course à l'armement nucléaire (disons les 50 dernieres années)?

Par définition, "guerre froide" veut dire guerre localisé et non mondial, non ?

Donc nous sommes toujours en guerre froide avec la Syrie mais bon à force de multiplier les conflits armés localisés, les puissants de ce monde vont bien finir par déraper et balancer une frappe sur son puissant adversaire. Il y a eu la crise des missiles de Cuba, la prise de la Crimée par la Russie et les essais nucléaires de la Corée du Nord donc des dérapages vers la guerre mondiale, il y en a.
Donc pour moi, le prochain dérapage sera l'annonce officielle du président Erdogan de la Turquie de quitter l'OTAN et qui sait : ce sera peut-être l’évènement déclencheur. Vu les tensions mondiales actuelles, je doute qu'on ne puisse éviter la 3ème guerre mondiale fort longtemps.

indian a écrit:
Je vous partagerai un truc ... mais vous ne me croirez peut être pas... mais jamais dans l'histoire de l'humanité, aujourd'hui, 18 avril 2018...il n'y a  eu aussi peu de risque et de faible probabilité pour un être humains de mourir de cause de conflit armée.
Aussi contradictoire et paradoxal que cela puisse nous sembler, à première vue (et trop de télé).

Faut pas croire les statistiques. Les occidentaux parlent de 350 000 morts syriens et l'observatoire syrien parle de plus de 500 000 morts, et je suis sur que nous sommes très loin du décompte des victimes-civils malheureusement :cry:

Paix sur vous :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  indian le Mer 18 Avr - 18:34

Phoenix a écrit:Faut pas croire les statistiques. Les occidentaux parlent de 350 000 morts syriens et l'observatoire syrien parle de plus de 500 000 morts, et je suis sur que nous sommes très loin du décompte des victimes-civils malheureusement :cry:

Paix sur vous :jap:

Comprenez vous l'anglais? j'aurais un site plus crédible que vos stats...
https://www.pcr.uu.se/

sinon en entendant:
Bonne écoute https://vimeo.com/139376759

indian

Messages : 1125
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Musashi974 le Mer 18 Avr - 23:48

Je vous partagerai un truc ... mais vous ne me croirez peut être pas... mais jamais dans l'histoire de l'humanité, aujourd'hui, 18 avril 2018...il n'y a  eu aussi peu de risque et de faible probabilité pour un être humains de mourir de cause de conflit armée.
Aussi contradictoire et paradoxal que cela puisse nous sembler, à première vue (et trop de télé).
Jaimerai etre aussi optimiste mais  je ne crois pas que nous vivons actuellement dans un monde ou reigne la paix, la justice et la securité. En temoigne les guerre actuel en Ukraine, en Syrie, en Irak, au Yemen, voire meme a un degres moindre en Arabie saoudite (ou une ville entiere a ete rasé y a pas si longtemps) et en Turquie (essentiellement dans les regions kurde), et en palestine (le sempirternelle conflit israelo palestinien), au bahrein. Or toute ces guerre ne sont pas des conflits isolés, mais sont lié entre elle sous fond de guerre "froide" entre les grande puissance. Tout ca pour vous dire que le monde nest pas si stable et le risque dembrassement est bien reel, surtout par des action comme on a vu le week end dernier...
Mais libre a vous de penser le contraire, bien entendu

Je vous laisse sur ces paroles prononcé pas plus tard que ce mois ci :  "La Russie ne sera jamais notre amie, nous l'affronterons quand il le faudra' - Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU

(ps je ne suis pas influencer par la tv, jen ai plus depuis 6 ans)


Dernière édition par Musashi974 le Jeu 19 Avr - 0:03, édité 2 fois
avatar
Musashi974

Messages : 474
Réputation : 5
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Musashi974 le Jeu 19 Avr - 0:00

Historien spécialisé dans l’histoire contemporaine et les relations internationales depuis 1945, Daniele GANSER enseigne à l’université de Bâle. Ses travaux actuels portent sur la prétendue « guerre contre la terreur » et le pic pétrolier. Invité à maintes reprises par le Parlement et la télévision nationale suisses pour partager son expertise en matière de politiques étrangère et de sécurité, Ganser voit ses livres, articles scientifiques, articles de journaux et interviews publiés dans différents pays.

Merci pour cet article. Il est intéressant mais je ne pense pas que l'attaque américano-britanico-français était un baroud d'honneur ou un signe de faiblesse du bloc occidental.

Le problème dans l'affaire syrienne, hormis le fait que ce pays et sa population sont devenus les martyrs de notre époque, est le positionnement de la Turquie car personne n'en parle mais les forces armées Turques sont déployés au Nord de la Syrie et cela change l'équilibre des forces entre les puissants de ce monde. En effet, la Turquie, membre de l'OTAN, est en train d’énerver le bloc USA qui, par cette attaque ciblé en Syrie, veulent remettre les pendules à l'heure à la Turquie.
D'ailleurs, juste après cette attaque, la Turquie a félicité les frappes occidentales.

Quand le chien désobéit au maitre, il est réprimandé avec force : ainsi fonctionne l'OTAN et leur maitre les USA.

Je pense que la 3ème guerre mondiale débutera quand Erdogan, président Turque, proclamera officiellement son divorce avec l'OTAN et confirmera son alliance militaire avec la Russie.

Alors pendant que les gens continuent de vaquer à leur occupations en pensant que la guerre ne les touchera jamais, les choses se mettent en place de manière inexorable.

Paix sur vous :jap:

Merci pour la reference, elle semble etre interessante. Personellement je conseille les anayse politique de bruno guigue, qui viens de sortir un livre ya  pas si longtemps

Bruno Guigue est ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et de l'École nationale d'administration (promotion Jean Monnet 1990). Il est titulaire d'un master de philosophie et d'un master de géopolitique.

Normalien et énarque, chroniqueur en géopolitique, Bruno Guigue est un intellectuel progressiste et anti-impérialiste. En 2008, il a été exclu de la haute fonction publique pour avoir publiquement dénoncé les exactions de l'armée israélienne. Auteur de cinq ouvrages et de nombreux articles traduits en huit langues, il enseigne la philosophie et les relations internationales.

Il est celebre pour son ouvrage : Chroniques de l'impérialisme et de ceux qui lui résistent (2013-2017)

Il est evident que Erdogan joue une eau trouble dans toute cette affaire : Il a activement participé a la déstabilisation de la syrie en laissant passé les djihadiste par la frontiere turc et en profitant du petrole volé par Daech... mais depuis son coup detat raté, il semble se tourner vers laxe irano-russo-syrien tout en continuant sa bataille contre les kurdes, et en restant dans l'Otan... La turquie est un peu le cul entre 2 chaise et semble instable... Quant a savoir si un basculement definitif contre l'OTAN pourrait provoquer une guerre, la, je ne sais pas, cest a voir!
avatar
Musashi974

Messages : 474
Réputation : 5
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  indian le Jeu 19 Avr - 14:54

Musashi974 a écrit:
Je vous partagerai un truc ... mais vous ne me croirez peut être pas... mais jamais dans l'histoire de l'humanité, aujourd'hui, 18 avril 2018...il n'y a  eu aussi peu de risque et de faible probabilité pour un être humains de mourir de cause de conflit armée.
Aussi contradictoire et paradoxal que cela puisse nous sembler, à première vue (et trop de télé).
Jaimerai etre aussi optimiste mais  je ne crois pas que nous vivons actuellement dans un monde ou reigne la paix, la justice et la securité. En temoigne les guerre actuel en Ukraine, en Syrie, en Irak, au Yemen, voire meme a un degres moindre en Arabie saoudite (ou une ville entiere a ete rasé y a pas si longtemps) et en Turquie (essentiellement dans les regions kurde), et en palestine (le sempirternelle conflit israelo palestinien), au bahrein. Or toute ces guerre ne sont pas des conflits isolés, mais sont lié entre elle sous fond de guerre "froide" entre les grande puissance. Tout ca pour vous dire que le monde nest pas si stable et le risque dembrassement est bien reel, surtout par des action comme on a vu le week end dernier...
Mais libre a vous de penser le contraire, bien entendu

Je vous laisse sur ces paroles prononcé pas plus tard que ce mois ci :  "La Russie ne sera jamais notre amie, nous l'affronterons quand il le faudra' - Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU

(ps je ne suis pas influencer par la tv, jen ai plus depuis 6 ans)



Nous vivons dans un monde où il n'y a jamais eu aussi peu de mort per capita.
Ce n'est pas une question d'être optimiste ou pas , mais d'une simple réalité.
Mais je connais très bien tous les conflits dont vous parlez, ne vous inquiétez pas.
Et vous en oubliez de nombreux autres d'ailleurs.


Nikki Haley, ... non merci :jap:
Quand la religion méthodiste  prend  place au sein de la politique, non merci.
Haley, que la voix de Trump à l'ONU.
mais libre à vous de croire Trump.

indian

Messages : 1125
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Nicolasticot le Jeu 19 Avr - 22:12

Phoenix a écrit:Par définition, "guerre froide" veut dire guerre localisé et non mondial, non ?


Si deux tribus d'afrique s'affrontent de toute leur puissance et que l'une finit exterminé, on ne parlera pas de guerre froide, même si c'était complètement localisé , sauf si derrière ce conflit des puissances soutenaient chacun une tribus... guerre indirecte = guerre froide

Une guerre froide c'est une confrontation qui n'est pas directe : espionnage, propagande, conflit armé avec des petits groupes interposés, milice, petit gouvernement (comme en syrie)

D'ailleurs pour rappel ce qui fait que chacun est beaucoup moins chaud pour une guerre directe c'est l'arme nucléaire, chacun se tient en respect, une réalité qui fait pas plaisir à entendre quand on trouve que effectivement l'arme nucléaire est une folie.
Et pour le coup une guerre nucléaire ça serait une guerre très chaude... des millions de degré, donc "guerre froide" porte encore mieux son nom entre deux puissances nucléaires comme la russie et les usa.

Il n'y aurait pas l'arme nucléaire, ils hésiteraient beaucoup moins à franchir la ligne rouge dans le conflit actuel,  cette arme fait peur au état-unis, elle peut les détruire, et forcément la russie aussi.
avatar
Nicolasticot

Messages : 923
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  -Ren- le Sam 21 Avr - 10:40

Musashi974 a écrit:le monde nest pas si stable et le risque dembrassement est bien reel
Le risque d'embrasement est à mes yeux d'autant plus réel que nous sommes à mon sens dans une situation comparable aux années précédent 1914 :
- système capitaliste occidental à bout de souffle
- médias totalement vendus à l'oligarchie
- politiques totalement déconnectés de la réalité, n'ayant jamais vécu la guerre

Musashi974 a écrit:je ne pense pas que l'attaque américano-britanico-français était un baroud d'honneur ou un signe de faiblesse du bloc occidental.
Je ne pense pas que cette attaque illégale se voulait un "baroud d'honneur" ; par contre, il y a une chance qu'elle le soit, du fait de son échec (70% de missiles détruits par des armes démodées -à mon sens, la Russie a une nouvelle fois prouvé sa supériorité actuelle en matière de guerre électronique- et, pour ce qui est de la France, un missile sur deux qui n'a même pas réussi à être tiré) et de la porte de sortie laissée ouverte pour "nous" permettre de "sauver l'honneur" (3 sites désaffectés qu'on a, à mon sens, laissé détruire)
...voilà en tout cas l'état actuel de ma réflexion après une semaine de collecte de données.

Musashi974 a écrit:pour rappel ce qui fait que chacun est beaucoup moins chaud pour une guerre directe c'est l'arme nucléaire, chacun se tient en respect
C'était la réalité de la fin du XXe siècle, mais on en sort malheureusement peu à peu :
- l'absence totale de respect des lois internationales par l'OTAN pousse à la prolifération nucléaire
- le seul pays à avoir à ce jour commis un crime contre l'humanité en testant deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki cherche à développer du "nucléaire tactique" ; et la France a suivi (on a tendance à oublier que Chirac, en 2006, a posé les bases d'une transformation particulièrement dangereuse et irresponsable de notre doctrine nucléaire : https://www.recherches-internationales.fr/RI76/RI76-claude-Cartigny.pdf )

Musashi974 a écrit:(ps je ne suis pas influencer par la tv, jen ai plus depuis 6 ans)
Bienvenue au club, pas de TV depuis 20 ans ^^

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15753
Réputation : 21
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Nicolasticot le Dim 22 Avr - 5:08

"70% de missile détruit "
je suis pas beaucoup depuis un moment, mais d expérience ça sent le sputnik à plein nez ( Enfin dans tout les cas une origine Trolesque russe... Ils envahissent le net et sont aider par ceux qui gobent la propagande. ( comme l'histoire du système aAegis neutralisé par une attaque électronique d'un avion russe qui dans les détails je me souviens n'avait rien de crédible, limite ridicule (les marins américain qui rentrès au port en disant qu'ils ne veulent plus combattre.... réaction impossible, pas crédible, dans le genre ils ont rencontré "E.T"
a ces russes...

La France avoue quelque "couac" lors de l'opération,
chose que vous ne verrez jamais chez les russes, pourtant n'importe quelle militaire d'expérience vous dira qu'il y a tout le temps un truc qui foir, et encore plus de nos jours avec la technologie pas possible qu'ils trimbale...

Cible annoncé , "Russie on t attend au rendez vous", cible detruite...
militairement je sais pas trop quoi en pensez encore, j'ai un peu l'impression qu'ils se comprennent bien entret eux, mais les gens qui commentent...
meme la chronique du grand jeux est devenue aveugle pour moi... Ce qui ressemblait à une analyse froide ne l'ai pas plus du tout, c'est du l'Om Vs Psg parfois j'ai l'impression.




avatar
Nicolasticot

Messages : 923
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Nicolasticot le Dim 22 Avr - 5:18

dsl pour le triple message je suis sur portable pas pratique
avatar
Nicolasticot

Messages : 923
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Musashi974 le Dim 22 Avr - 5:58

"70% de missile détruit "
je suis pas beaucoup depuis un moment, mais d expérience ça sent le sputnik à plein nez ( Enfin dans tout les cas une origine Trolesque russe... Ils envahissent le net et sont aider par ceux qui gobent la propagande. ( comme l'histoire du système aAegis neutralisé par une attaque électronique d'un avion russe qui dans les détails je me souviens n'avait rien de crédible, limite ridicule (les marins américain qui rentrès au port en disant qu'ils ne veulent plus combattre.... réaction impossible, pas crédible, dans le genre ils ont rencontré "E.T"
a ces russes...

La France avoue quelque "couac" lors de l'opération,
chose que vous ne verrez jamais chez les russes, pourtant n'importe quelle militaire d'expérience vous dira qu'il y a tout le temps un truc qui foir, et encore plus de nos jours avec la technologie pas possible qu'ils trimbale...

Cible annoncé , "Russie on t attend au rendez vous", cible detruite...
militairement je sais pas trop quoi en pensez encore, j'ai un peu l'impression qu'ils se comprennent bien entret eux, mais les gens qui commentent...
meme la chronique du grand jeux est devenue aveugle pour moi... Ce qui ressemblait à une analyse froide ne l'ai pas plus du tout, c'est du l'Om Vs Psg parfois j'ai l'impression.

personnellement pour la syrie je multiplie les sources du web pour m'informer : Amérique du nord (canada et usa), Europeen (francais, britannique , et belge surtout) et oriential (Russe, Syrien, Arabe, israelien et Iranien -  souvent leur journaux sont traduit en francias ou anglais) mais aussi journaux indépendant et non affilié a aucun groupe mediatique (par exemple lavoixdelasyrie.com ou des journeau chrétiens independant), ou journaliste et analyste independant (silvia carroti, bruno guigue, michel collon, bassam tahhan, le journal "les crises", Alain Benajam) ou simplement le témoignage  de personne habitant sur place (par chance la syrie etant une ancienne colonie francaise, on trouve parfois des personne d'un certain age ou bien des jeunes eduqué habitant sur place qui font des video en Francais) ou etant partit sois même en syrie (cap rumbo)... et ce depuis le debut du conflit...

Cest sur quil y a toujours de la propagande mais ca permet davoir les differents avis et opinion avant de se faire le siens. De facon general, au bout de 7 ans de conflit, ce qui "sent la propagande à plein nez" et ce que je considere, en ce qui me concerne, comme etant la source la moins fiable parmis tous, ce sont  de loin les grands media francais. Pareil pour les déclaration  venant du gouvernement francais et les analyste francais habitué au plateau tv (rapellons que les medias francais appartienne pour la plupart a des marchands d'armes).

Pour te donner quelques exemple d’incohérence :
Sur "BFMTV", Jean-Yves Le Drian a déclaré  samedi dernier (il y a une semaine) en fin de matinée que l'objectif avait été «atteint»: «Le but de cette opération, c'était de détruire les outils chimiques clandestins du régime de Bachar el-Assad et, à cet égard, l'objectif a été atteint».

Mais alors, qu'arrive t-il quand on bombarde un stock de gaz toxique, normalement il se répand et tue tout le monde autour. La destruction d'armes chimiques se réalise selon un protocole rigoureux. On ne détruit jamais ces stocks par explosion. bombarder les stocks d'armes chimiques en Syrie, s'ils existent, reviendrait donc à une attaque chimique contre le peuple syrien car comment neutraliser des gaz toxiques volatiles avec des missiles ? Aucun journaux nayant fait état demanation de gaz après les frappes qui aurait fait des victimes, on vois bien qu'il ya  quelque chose qui cloche selon cette version...

Parfois cest meme assez comique tellement cest grossier (je me rappelle encore de la fois ou chaque nouvelle journée, lors de la libération d'Alep, les journaux français nous titrait "le dernier hopital dalep a ete bombarder"...a croire que en syrie les hopitaux pousse comme des champignon !!!).

Apres ce que je trouve particulierement grave dans cette histoire, cest que 3 pays on decidé au mepris du droit international de jouer les "cow boy", et de s'attribuer sans mendat de l'ONU le role de gendarmes du monde, de l’enquêteur, du procureur, du juge et du bourreau, et ce en basant sur uniquement sur des video facebook (!!!!)(voir pour cela la publication officiel du gouvernement francais), avant meme que l'OAIC fasse son enquete et nous livre ses conclusion, conformenant au droit international (les frappes ont eu vendredi et l'OAIC devait arrivé en Syrie le lendemain)....
avatar
Musashi974

Messages : 474
Réputation : 5
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  -Ren- le Dim 22 Avr - 7:48

Nicolasticot a écrit:"70% de missile détruit "
je suis pas beaucoup depuis un moment, mais d expérience ça sent le sputnik à plein nez ( Enfin dans tout les cas une origine Trolesque russe)
Je ne lis jamais Sputnik - quant à l'étiquette "troll russe", c'est un vaste fourre-tout qui sert surtout actuellement à notre propre propagande médiatique cherchant à disqualifier toute contradiction.

Musashi974 a écrit:personnellement pour la syrie je multiplie les sources du web pour m'informer : Amérique du nord (canada et usa), Europeen (francais, britannique , et belge surtout) et oriential (Russe, Syrien, Arabe, israelien et Iranien - souvent leur journaux sont traduit en francias ou anglais) mais aussi journaux indépendant et non affilié a aucun groupe mediatique (par exemple lavoixdelasyrie.com ou des journeau chrétiens independant), ou journaliste et analyste independant (silvia carroti, bruno guigue, michel collon, bassam tahhan, le journal "les crises", Alain Benajam) ou simplement le témoignage de personne habitant sur place (par chance la syrie etant une ancienne colonie francaise, on trouve parfois des personne d'un certain age ou bien des jeunes eduqué habitant sur place qui font des video en Francais) ou etant partit sois même en syrie (cap rumbo)... et ce depuis le debut du conflit...
J'ai la même démarche :jap:

Nicolasticot a écrit:La France avoue quelque "couac" lors de l'opération
Il faut bien chercher pour trouver des sources françaises reconnaissant l'échec des tirs (un missile sur deux qui ne part pas, c'est plus qu'un "couac" !) ; l'annonce officielle que l'on retrouve partout c'est "Tous les missiles français tirés en Syrie ont atteint leur objectif".

Musashi974 a écrit:Cest sur quil y a toujours de la propagande mais ca permet davoir les differents avis et opinion avant de se faire le siens. De facon general, au bout de 7 ans de conflit, ce qui "sent la propagande à plein nez" et ce que je considere, en ce qui me concerne, comme etant la source la moins fiable parmis tous, ce sont  de loin les grands media francais
Idem pour moi. Et il n'est même pas nécessaire de lire d'autres sources pour s'en rendre compte, il suffit d'avoir de la mémoire et de s'apercevoir comment le discours des médias français, tout en gardant la même ligne idéologique, est en réalité, dans les détails, bourré de ruptures narratives (pour moi, c'est ce qui a été l'élément déclencheur... j'ai de la mémoire.)

Musashi974 a écrit:On ne détruit jamais ces stocks par explosion. bombarder les stocks d'armes chimiques en Syrie, s'ils existent, reviendrait donc à une attaque chimique contre le peuple syrien car comment neutraliser des gaz toxiques volatiles avec des missiles ? Aucun journaux nayant fait état demanation de gaz après les frappes qui aurait fait des victimes, on vois bien qu'il ya  quelque chose qui cloche selon cette version...
Exactement :jap:

Musashi974 a écrit:Parfois cest meme assez comique tellement cest grossier (je me rappelle encore de la fois ou chaque nouvelle journée, lors de la libération d'Alep, les journaux français nous titrait "le dernier hopital dalep a ete bombarder"...a croire que en syrie les hopitaux pousse comme des champignon !!!).
Mais encore faut-il avoir de la mémoire pour se souvenir des autres occurrences... La propagande de nos médias est fondée sur le fait que la plupart du temps, les gens n'ont pas le temps de prendre du recul.

Alors que si les gens prenaient le temps... pas besoin de "troll russe" pour constater à quel point notre propagande gouvernementale est pitoyable :
https://www.defense.gouv.fr/content/download/528742/9123389/file/180414%20-%20Syrie%20-%20Synthe%CC%80se%20-%20Les%20faits.pdf
...je cite : "Les services français ont procédé à l’analyse des témoignages, photos et vidéos apparus spontanément sur les sites spécialisés, dans la presse et les réseaux sociaux dans les heures et jours qui ont suivi l’attaque"... Bref : "on a bombardé à cause de ce qu'on a vu sur Facebook" !!!
A pleurer.

Musashi974 a écrit:s'attribuer sans mendat de l'ONU le role de gendarmes du monde, de l’enquêteur, du procureur, du juge et du bourreau, et ce en basant sur uniquement sur des video facebook (!!!!)(voir pour cela la publication officiel du gouvernement francais), avant meme que l'OAIC fasse son enquete et nous livre ses conclusion
Oui, c'est gravissime. Notre pays assume officiellement qu'il n'est qu'un Etat-voyou (bon, ce n'est pas la première fois, historiquement, mais fut un temps pas si lointain où la France tentait d'avoir une diplomatie indépendante fondée sur le droit)

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15753
Réputation : 21
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Invité le Dim 22 Avr - 11:00

Musashi974 a écrit:

Apres ce que je trouve particulierement grave dans cette histoire, cest que 3 pays on decidé au mepris du droit international de jouer les "cow boy", et de s'attribuer sans mendat de l'ONU le role de gendarmes du monde, de l’enquêteur, du procureur, du juge et du bourreau, et ce en basant sur uniquement sur des video facebook (!!!!)(voir pour cela la publication officiel du gouvernement francais), avant meme que l'OAIC fasse son enquete et nous livre ses conclusion, conformenant au droit international (les frappes ont eu vendredi et l'OAIC devait arrivé en Syrie le lendemain)....

Salam, bonjour,  Musashi974.

Votre analyse et votre recul sur les évènements en Syrie sont justes et interessantes.

Quelque soit le média utilisé, il faut toujours avoir un esprit critique et faire un rapprochement des faits pour comprendre la vérité qui se cache à nos yeux.
Quoiqu'on pense d'un média (bfm, sputnik, rfi, cnn, médias indépendants,....) il y a toujours une partie de vérité et de mensonge, et surtout beaucoup de commentaire people de journaliste qui ne sont pas des reporters de terrain.

Après on est dans une logique de guerre. Donc les médias participent à la propagande de guerre, comme un jour l'a expliqué le journaliste investigateur Michel Colon dans une émission sur france3 où il a étudié les logiques de guerre.

La France est en guerre : déclaration des hommes politiques dans les medias-tv de grande écoute donc celui qui nie le fait que la France est en guerre n'est pas au fait des évènements et des déclarations des hommes politiques français.

L'attaque combiné des Usa-France-Angleterre n'est qu'un coup de semonce pour annoncer la guerre à venir avec les Russes.

La preuve en est la déclaration du président francais Macron à la télé devant rmc et médiapart que cette attaque avait pour but de séparer la Turquie de la Russie.
Ah bon ?? Et les attaques chimiques dans tout ça ?
(D'ailleurs, les russes affirment avec force et preuve que les casques blancs sont impliqués dans l'attaque chimique avec une logistique apporté par les britaniques)

Et comme vous le dites si bien, Musashi : faut etre con ou totalement fou pour bombarder un dépot d'arme chimique à coup de missiles. C'est le moyen parfait pour répandre les émanations de gaz toxiques dans l'air et toucher un grand nombre de personne innocentes.

Et de plus, Macron déclare qu'il a agit en toute légitimité avec l'accord de la communauté internationnal : mensonge sur mensonge.
Voilà ce qu'est la propagande de guerre.

Ren affirme que la France est un état voyou. Je réctifie : la France est un état guerrier et en tant que tel, elle doit faire la guerre.
Les Usa, l'Angleterre, la France : les semeurs de guerre dans le monde : Afganistan, Irak, Serbie, Liban, Ukraine, Syrie, Lybie, Yemen, Bahrein, Mali, Cote d'ivoire... !

C'est la réalité des faits : soit on l'accepte soit on la nie  :jap:

Pour revenir sur la Syrie, on est dans une situation complexe où les puissants de ce monde s'affrontent de manière indirecte et dans toute confrontation entre les forts, il y en a toujours un qui fout la pagaille.

Devinez qui ?

Pour moi, c'est la Turquie !

Bon, tout ça, ce n'est que des mots et on voit bien que la population française est sous anesthésie puisqu'elle ne réagit pas fortement et massivement face aux attaques guerrières de la France sur la Syrie.

Ne parlons pas de droit internationnal ou de droits de l'homme : c'est des beaux discours utopiques pour la masse populaire et les faibles.
Ce monde est dirigé par les forts et les puissants qui utilisent la domination économique et miltaire pour assoeir leur puissance sur les faibles.

Alors vu comment les choses évoluent en Syrie et d'après mes analyses, la France sera attaqué soit par la Russie soit par les USA, résultat dramatique du jeu trouble qu'entretien la France avec la Russie et les USA, à l'image de la Turquie.
N'oubliez pas une chose : la France et la Turquie font parti de l'OTAN et les USA ne permettront jamais un rapprochement avec les Russes car les USA et la Russie sont les Gog et les Magog de notre époque et leur destin est de s'afftonter un jour prochain dans une guerre totale.

Bref, tout ça, ce n'est que des mots et seul l'avenir nous dira si j'avai tord ou raison. :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  indian le Dim 22 Avr - 13:58

lecture et gerance d'estrade à tres courte vue.

indian

Messages : 1125
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Nicolasticot le Jeu 26 Avr - 1:31

Ren a écrit:Je ne lis jamais Sputnik - quant à l'étiquette "troll russe", c'est un vaste fourre-tout qui sert surtout actuellement à notre propre
propagande médiatique  cherchant à disqualifier toute contradiction.

libre à vous d'avoir prit cette info Russe comme vérité (car vous avez ressorti cette info comme si elle l'était : << du fait de son échec (70% de missiles détruits par des armes démodées -à mon sens, la Russie a une nouvelle fois prouvé sa supériorité actuelle en matière de guerre électronique-   >>
Mais dans ce domaine peu de chance de la connaître la vérité,
après on se fait un avis selon les connaissances qu'on à sur le sujet, mais ça restera dans le fond toujours limité par le secret défense,
la propagande militaire, la vérité n'est pas de ce monde.

Lancer un missile est une chose, qui peut couter "3 fois rien" (si c'est un vieux missile), intercepter le missile avec un missile anti-missile qui là coûte bonbon
devient de la prouesse, avec un taux de réussite dont on ne peut jamais être certains (secret défense/propagande) et les système anti-missile
qui finnissent dépassé par les nouveaux missiles (ou tout simplement dépassé par des vieux missiles tiré par centaines... << la quantité est
une qualité en soit >> avait dit je ne sais plus quelle militaire russe une fois.

bref j'ai plutôt tendance à croire la version comme quoi ils n'ont rien intercepté du tout, et peut-être même pas vraiment chercher à le faire dans le fond,
les russes se sont surement préparé à protéger d'autres zones au cas où cette histoire de détruire les stockes d'armes chimiques
serait une diversion (ça c'est moi qui l'imagine... car après tout pourquoi allez  défendre des stocke inexistant avec de précieux missiles, ou défendre
un stocke existant, mais embarrassant ???
avatar
Nicolasticot

Messages : 923
Réputation : 6
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Idriss le Ven 27 Avr - 18:23

actuellement en direct: DANS LA GUEULE DU LOUP #3 : LA SYRIE


Nous recevons cette semaine : Damien Lempereur, porte parole de Nicolas Dupont-Aignan, Roberto Romero, Conseiller Régional d’Ile-de-France (Génération·s), Jean-Jacques Bridey, Député LREM
et Rachid Temal, Sénateur PS.

Jacques Cotta est entouré de trois experts, le Colonel Calvez, l'ancien ambassadeur Michel Raimbaud et Djordje Kuzmanovic, porte-parole de la France Insoumise sur les questions internationales

avatar
Idriss

Messages : 4123
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Idriss le Sam 28 Avr - 10:46

Vu Emissions en direct ( donc au moment où j'ai mis le lien ) et l'emmission a tenu ses promesses dans l'ensemble, elle m' a semblé instructive et offrir un espace de débat que l'on ne trouve pas ailleurs dans les médias. Je vous la recommande donc .
avatar
Idriss

Messages : 4123
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  -Ren- le Dim 29 Avr - 7:45

Nicolasticot a écrit:libre à vous d'avoir prit cette info Russe comme vérité
Si l'information ne venait que du côté russe, ce serait en effet une "info russe" ; et il est évident qu'il y a propagande de tous côtés.

Mais les infos arrivent encore pour confirmer que l'attaque française a été un flop technologique - ajoutant le ridicule au crime contre la paix que nous avons commis (...mais peu importe, notre gouvernement nous dit que cette attaque est "légitime et 100% réussie", donc faut le croire, même si "100¨réussi" ça n'existe jamais dans le monde réel...)

Nicolasticot a écrit:j'ai plutôt tendance à croire la version comme quoi ils n'ont rien intercepté du tout
L'étendue des destructions sur les 3 sites désaffectés touchés par les missiles ne correspond pas à ce qu'auraient dû faire une centaine de missiles.
...D'où mon avis (qui ne demeure évidemment qu'un avis) selon lequel les sites importants ont été protégés, et ceux-là "offerts" comme "porte de sortie" afin de préserver l'égo hypertrophié de nos 3 états-voyous.

_________________
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
>> Mon blog change d'adresse pour fuir la pub : https://blogrenblog.wordpress.com/ <<
avatar
-Ren-

Messages : 15753
Réputation : 21
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 40
Localisation : France

https://blogrenblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Invité le Dim 29 Avr - 10:29

Ren a écrit:
L'étendue des destructions sur les 3 sites désaffectés touchés par les missiles ne correspond pas à ce qu'auraient dû faire une centaine de missiles.
...D'où mon avis (qui ne demeure évidemment qu'un avis) selon lequel les sites importants ont été protégés, et ceux-là "offerts" comme "porte de sortie" afin de préserver l'égo hypertrophié de nos 3 états-voyous.

Bonjour Ren :)

Pouvez-vous m'expliquer ce qu'est un "Etat voyou" pour vous ?

A moins que pour vous ce terme est juste une façon de ne pas reconnaitre que la France, comme l'Angleterre et les USA, est un état guerrier.

Ça fait déjà longtemps que les Européens (France, Angleterre) et les USA n'ont que faire de l'aval de l'ONU et du conseil de sécurité (Irak, Afganistan, Libye, Syrie....) donc peut-on parler d'Etat voyou quand on parle d'Etat guerrier/néo-colonisateur qui impose leur puissance au plus faible des Etats du monde ??

Paix sur vous :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Idriss le Dim 29 Avr - 21:35

Un témoignage intéressant sur FB

Jih Wachill
37 min ·

JOURNAL DE VOYAGE : ALEP (JOUR 3)

Nous sommes donc arrivés la veille déjà à Alep. Ce matin, nous devons rencontrer une délégation de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Alep. Sur place, on nous explique que les locaux où nous sommes reçus sont des locaux provisoires : le siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie a en effet été bombardé et en grande partie détruit par les "terroristes" (c'est le terme utilisé unanimement par nos interlocuteurs) quand ils étaient encore présents à Alep. La délégation que nous rencontrons est composée du président-adjoint, du trésorier et de membres du conseil d'administration de la Chambre de Commerce et d'Industrie.

En plus d'être l'épicentre du commerce en Syrie, Alep est la principale ville industrielle du pays. L'agglomération compte 17 zones industrielles. Le tissu industriel alépin est à 90% privé, et souvent familial. L'industrie a été la première cible des "terroristes" en Syrie. Le textile, l'industrie phare de la ville, fut particulièrement touché. Le tissu industriel a été purement et simplement démantelé par ceux qu'on qualifie chez nous de "rebelles syriens", entre logique de pillage et destruction systématique. La majeure partie des machines ont été démontées et transférées en Turquie pour y être revendues à vil prix. Certaines unités ont été utilisées par les "terroristes" pour leurs propres besoins, parfois reconverties à usage militaire. Tout ce qui ne pouvait être revendu ou réutilisé par eux fut systématiques détruit.

Aujourd'hui, l'industrie alépine tente de surmonter ces épreuves, de se reconstruire et de redémarrer. Le redressement est spectaculaire, mais l'ampleur des destructions est tel que la ville n'est encore pour l'instant que l'ombre que ce qu'elle à pu représenter dans l'économie du pays. Deux problèmes surtout se posent, liés à certains égards : les "sanctions internationales" (embargo occidental) et le sous-financement comparativement aux besoins. Nos interlocuteurs espèrent le rétablissement de relations commerciales plus diversifiées avec l'étranger, sans trop y croire manifestement, un peu comme un voeu pieux de convenance. Concrètement, l'embargo occidental pose problème par exemple pour réparer les machines et se fournir en pièces détâchées, sachant qu'une partie de leurs machines industrielles sont de fabrication occidentale.

Sur l'aspect du financement, il a fallu aux industriels alépins "se faire violence" sur un point : solliciter des prêts aux banques locales. En effet, dans la culture locale, l'endettement est vu avec une grande méfiance voire réticence. Toutefois, malgré cela, les banques syriennes sont loin d'avoir la masse critique pour financer un tel effort de reconstruction.

Nous allons ensuite avec nos hôtes dans la principale zone industrielle, au nord d'Alep. Nous passons devant une cité ouvrière en chemin : elle comptait 50 000 habitants avant la guerre, elle en compte aujourd'hui seulement 15 000. A la lisière du quartier kurde d'Alep, nous croisons un bataillon féminin des YPG. Manifestement, les relations entre PYD/YPG et les autorités syriennes sont bonnes ici : l'armée syriennes et les YPG se sont coordonnés ici pour reprendre le secteur aux "rebelles syriens" et les YPG jouent dans le quartier kurde le rôle joué ailleurs par les milices locales d'autodéfense (improprement appelées ici "forces de défense nationale") qui se sont formés dans les quartiers et les villages pour assurer une partie des tâches sécuritaires quotidiennes.

Cette zone industrielle d'Alep de 4 400 ha a été occupée de 2012 à 2014 par les "rebelles syriens", et plus de 90% du potentiel idustriel y a alors été démantelé. Aujourd'hui encore, sur 7 000 unités industrielles en activité avant-guerre, seules 500 ont vraimnt redémarré. Toutefois, 3 500 investisseurs sont sur les rangs dans le redémarrage de la zone industrielles, soit la moitié de ceux qui y étaient initialement présents. Parmi eux, 7% d'étrangers, associés à des Syriens (pour des raisons légales). Le redémarrage se fait donc progressivement, grâce à un important effort ("jihad") financier à cet effet. L'eau a été rétablie (trois mois déjà après la reconquête du secteur), ainsi que 70% de l'électricité. Des admnistrations ambulantes ont été mises en place, les bâtiments administratifs ayant quasiment tous été détruits. Les progrès dans la reconstruction connaissent une avancée rapide.

Le vice-président de la Chambre de Commerce et d'Industrie nous invite à déjeuner dans un grand restaurant en face de la Citadelle. Il semble beaucoup compter sur l'exploitation des réserves de gaz naturel au large du littoral syrien (en cours d'évaluation) pour aider au redémarrage économique du pays. Il affiche par ailleurs un grand otpimisme pour l'avenir.

Nous allons ensuite dans l'Ouest d'Alep, la partie de la ville qui est restée sous contrôle gouvernemental pendant les années de guerre. Nous y visitons l'hôtel Baron, connu pour avoir hébergé quelques personnages connus : "Laurence d'Arabie", Agatha Christie, ou encore Charles de Gaulle. La propriétaire de l'hôtel, une arménienne, nous fait bon accueil. Toutefois, le verni de la légendaire hospitalité syrienne se craquelle par moment pour nous révéler l'ampleur de l'aigreur à l'égard du gouvernement français et de son attitude à l'égard de la Syrie.

Macron subit ses foudres acerbes, et elle nous exprime son incompréhension face à la vision partiale des événements véhiculée quasi-unanimement par les médias français, mais aussi l'apathie du peuple français face à cet état de fait. Nous constatons à quel point, si les dégâts matériels ont été moindres dans cette partie de la ville, et que les stigmates de la guerre n'y sont en apparence plus visibles, les blessures cachées y sont profondes et encore mal cicatrisées. Notre hôte nous fait remarquer à juste titre, à propos de la campagne médiatique en France concernant Alep-Est, que si ce secteur de la ville qui fut sous le contrôle des "terroristes" a été assiégé et bombardé pendant quelques mois avant de capituler, c'est pendant les années précédentes Alep-Ouest qui était assiégée et bombardée, sans eau ni électricité, dépendante des aléas de l'approvisionnement gouvernemental en eau et nourriture pour la subsitance quotidienne, sans que grand monde ne s'en soit offusqué à titre humanitaire en Occident.

A propos des exactions attribuées à l'armée syrienne par nos médias, elle nous exprime sa ferme conviction que l'accusation est diffamatoire. Opinion partagée par l'ensemble des interlocuteurs auxquels nous avons eu à faire. Ainsi, un journaliste syrien avec lequel nous avions dîné à Damas le premier jours nous avait dit à ce propos, qu'il avait fait son service militaire dans les années 80 et participé à l'époque à la reprise de Hama suite à une insurrection islamiste, et que son fils était sous les drapeaux, l'armée syrienne étant une armée de conscription, que lui-même n'avait jamais assisté à quoi que ce soit de moralement répréhensible et qu'il avait bien élevé son fils et le pensait incapable de tels actes, ni lui ni d'ailleurs la majeure partie des conscrits.

Notre hôtesse alépine, elle, nous dit que lors de la prise d'une partie d'Alep par les "rebelles syriens", comme dans beaucoup d'autres villes aussi, les exécutions sommaires ou publiques, emprisonnements arbitraires, pillages, tortures et viols (souvent collectifs) n'ont pas manqué. Des centaines, voire des milliers, d'enfants son ainsi nés de ces viols selon elle. Elle conclut par : "Pour vous, Bachar al-Assad est un assassin. Peut-être aussi pour 10% de la population syrienne. Mais pour nous, c'est notre sauveur."

Nous allons ensuite dans un café d'Alep-Ouest. L'ambiance y est très sympathique et ouverte. On sent à Alep une grande liberté, y compris en matière de moeurs. Nos voisins de table tentent de discuter avec nous, dans un anglais très approximatif. Ils nous montrent une photo de nous mise sur le site de la Chambre de Commerce et d'Industrie. Visiblement, tout le monde a l'air au courant de notre présence à Alep, le bouche à oreille aidant, et nous sommes un peu les curiosités du moment pour ceux qui nous croisent. Nous ne tardons toutefois pas trop à rentrer : nous allons le lendemain dans la région de Hama, le voyage promet d'être encore éprouvant et la fatigue se fait ressentir.https://www.facebook.com/jih.wachill?hc_ref=ARTFbpGSDpSMfce1Wmu9PZA_brqbKJ7dxxVCFP2OL5TWRWo4nib82_77bgwypP8KLak&fref=nf
avatar
Idriss

Messages : 4123
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Musashi974 le Lun 30 Avr - 2:37

Idriss a écrit:Un témoignage intéressant sur FB

Jih Wachill
37 min ·

JOURNAL DE VOYAGE : ALEP (JOUR 3)

Nous sommes donc arrivés la veille déjà à Alep. Ce matin, nous devons rencontrer une délégation de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Alep. Sur place, on nous explique que les locaux où nous sommes reçus sont des locaux provisoires : le siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie a en effet été bombardé et en grande partie détruit par les "terroristes" (c'est le terme utilisé unanimement par nos interlocuteurs) quand ils étaient encore présents à Alep. La délégation que nous rencontrons est composée du président-adjoint, du trésorier et de membres du conseil d'administration de la Chambre de Commerce et d'Industrie.

En plus d'être l'épicentre du commerce en Syrie, Alep est la principale ville industrielle du pays. L'agglomération compte 17 zones industrielles. Le tissu industriel alépin est à 90% privé, et souvent familial. L'industrie a été la première cible des "terroristes" en Syrie. Le textile, l'industrie phare de la ville, fut particulièrement touché. Le tissu industriel a été purement et simplement démantelé par ceux qu'on qualifie chez nous de "rebelles syriens", entre logique de pillage et destruction systématique. La majeure partie des machines ont été démontées et transférées en Turquie pour y être revendues à vil prix. Certaines unités ont été utilisées par les "terroristes" pour leurs propres besoins, parfois reconverties à usage militaire. Tout ce qui ne pouvait être revendu ou réutilisé par eux fut systématiques détruit.

Aujourd'hui, l'industrie alépine tente de surmonter ces épreuves, de se reconstruire et de redémarrer. Le redressement est spectaculaire, mais l'ampleur des destructions est tel que la ville n'est encore pour l'instant que l'ombre que ce qu'elle à pu représenter dans l'économie du pays. Deux problèmes surtout se posent, liés à certains égards : les "sanctions internationales" (embargo occidental) et le sous-financement comparativement aux besoins. Nos interlocuteurs espèrent le rétablissement de relations commerciales plus diversifiées avec l'étranger, sans trop y croire manifestement, un peu comme un voeu pieux de convenance. Concrètement, l'embargo occidental pose problème par exemple pour réparer les machines et se fournir en pièces détâchées, sachant qu'une partie de leurs machines industrielles sont de fabrication occidentale.

Sur l'aspect du financement, il a fallu aux industriels alépins "se faire violence" sur un point : solliciter des prêts aux banques locales. En effet, dans la culture locale, l'endettement est vu avec une grande méfiance voire réticence. Toutefois, malgré cela, les banques syriennes sont loin d'avoir la masse critique pour financer un tel effort de reconstruction.

Nous allons ensuite avec nos hôtes dans la principale zone industrielle, au nord d'Alep. Nous passons devant une cité ouvrière en chemin : elle comptait 50 000 habitants avant la guerre, elle en compte aujourd'hui seulement 15 000. A la lisière du quartier kurde d'Alep, nous croisons un bataillon féminin des YPG. Manifestement, les relations entre PYD/YPG et les autorités syriennes sont bonnes ici : l'armée syriennes et les YPG se sont coordonnés ici pour reprendre le secteur aux "rebelles syriens" et les YPG jouent dans le quartier kurde le rôle joué ailleurs par les milices locales d'autodéfense (improprement appelées ici "forces de défense nationale") qui se sont formés dans les quartiers et les villages pour assurer une partie des tâches sécuritaires quotidiennes.

Cette zone industrielle d'Alep de 4 400 ha a été occupée de 2012 à 2014 par les "rebelles syriens", et plus de 90% du potentiel idustriel y a alors été démantelé. Aujourd'hui encore, sur 7 000 unités industrielles en activité avant-guerre, seules 500 ont vraimnt redémarré. Toutefois, 3 500 investisseurs sont sur les rangs dans le redémarrage de la zone industrielles, soit la moitié de ceux qui y étaient initialement présents. Parmi eux, 7% d'étrangers, associés à des Syriens (pour des raisons légales). Le redémarrage se fait donc progressivement, grâce à un important effort ("jihad") financier à cet effet. L'eau a été rétablie (trois mois déjà après la reconquête du secteur), ainsi que 70% de l'électricité. Des admnistrations ambulantes ont été mises en place, les bâtiments administratifs ayant quasiment tous été détruits. Les progrès dans la reconstruction connaissent une avancée rapide.

Le vice-président de la Chambre de Commerce et d'Industrie nous invite à déjeuner dans un grand restaurant en face de la Citadelle. Il semble beaucoup compter sur l'exploitation des réserves de gaz naturel au large du littoral syrien (en cours d'évaluation) pour aider au redémarrage économique du pays. Il affiche par ailleurs un grand otpimisme pour l'avenir.

Nous allons ensuite dans l'Ouest d'Alep, la partie de la ville qui est restée sous contrôle gouvernemental pendant les années de guerre. Nous y visitons l'hôtel Baron, connu pour avoir hébergé quelques personnages connus : "Laurence d'Arabie", Agatha Christie, ou encore Charles de Gaulle. La propriétaire de l'hôtel, une arménienne, nous fait bon accueil. Toutefois, le verni de la légendaire hospitalité syrienne se craquelle par moment pour nous révéler l'ampleur de l'aigreur à l'égard du gouvernement français et de son attitude à l'égard de la Syrie.

Macron subit ses foudres acerbes, et elle nous exprime son incompréhension face à la vision partiale des événements véhiculée quasi-unanimement par les médias français, mais aussi l'apathie du peuple français face à cet état de fait. Nous constatons à quel point, si les dégâts matériels ont été moindres dans cette partie de la ville, et que les stigmates de la guerre n'y sont en apparence plus visibles, les blessures cachées y sont profondes et encore mal cicatrisées. Notre hôte nous fait remarquer à juste titre, à propos de la campagne médiatique en France concernant Alep-Est, que si ce secteur de la ville qui fut sous le contrôle des "terroristes" a été assiégé et bombardé pendant quelques mois avant de capituler, c'est pendant les années précédentes Alep-Ouest qui était assiégée et bombardée, sans eau ni électricité, dépendante des aléas de l'approvisionnement gouvernemental en eau et nourriture pour la subsitance quotidienne, sans que grand monde ne s'en soit offusqué à titre humanitaire en Occident.

A propos des exactions attribuées à l'armée syrienne par nos médias, elle nous exprime sa ferme conviction que l'accusation est diffamatoire. Opinion partagée par l'ensemble des interlocuteurs auxquels nous avons eu à faire. Ainsi, un journaliste syrien avec lequel nous avions dîné à Damas le premier jours nous avait dit à ce propos, qu'il avait fait son service militaire dans les années 80 et participé à l'époque à la reprise de Hama suite à une insurrection islamiste, et que son fils était sous les drapeaux, l'armée syrienne étant une armée de conscription, que lui-même n'avait jamais assisté à quoi que ce soit de moralement répréhensible et qu'il avait bien élevé son fils et le pensait incapable de tels actes, ni lui ni d'ailleurs la majeure partie des conscrits.

Notre hôtesse alépine, elle, nous dit que lors de la prise d'une partie d'Alep par les "rebelles syriens", comme dans beaucoup d'autres villes aussi, les exécutions sommaires ou publiques, emprisonnements arbitraires, pillages, tortures et viols (souvent collectifs) n'ont pas manqué. Des centaines, voire des milliers, d'enfants son ainsi nés de ces viols selon elle. Elle conclut par : "Pour vous, Bachar al-Assad est un assassin. Peut-être aussi pour 10% de la population syrienne. Mais pour nous, c'est notre sauveur."

Nous allons ensuite dans un café d'Alep-Ouest. L'ambiance y est très sympathique et ouverte. On sent à Alep une grande liberté, y compris en matière de moeurs. Nos voisins de table tentent de discuter avec nous, dans un anglais très approximatif. Ils nous montrent une photo de nous mise sur le site de la Chambre de Commerce et d'Industrie. Visiblement, tout le monde a l'air au courant de notre présence à Alep, le bouche à oreille aidant, et nous sommes un peu les curiosités du moment pour ceux qui nous croisent. Nous ne tardons toutefois pas trop à rentrer : nous allons le lendemain dans la région de Hama, le voyage promet d'être encore éprouvant et la fatigue se fait ressentir.https://www.facebook.com/jih.wachill?hc_ref=ARTFbpGSDpSMfce1Wmu9PZA_brqbKJ7dxxVCFP2OL5TWRWo4nib82_77bgwypP8KLak&fref=nf

:jap:
avatar
Musashi974

Messages : 474
Réputation : 5
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Idriss le Lun 30 Avr - 10:29

Aprés se genre de voyage peut aussi être encadré comme au temps de l"URSS quand les camarades communistes allait visiter la Russie...Mais tous de même il y a des info comme sur les YPG !


avatar
Idriss

Messages : 4123
Réputation : 34
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Invité le Lun 30 Avr - 10:57

Idriss a écrit:Un témoignage intéressant sur FB

Jih Wachill
37 min ·

JOURNAL DE VOYAGE : ALEP (JOUR 3)

Nous sommes donc arrivés la veille déjà à Alep. Ce matin, nous devons rencontrer une délégation de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Alep. Sur place, on nous explique que les locaux où nous sommes reçus sont des locaux provisoires : le siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie a en effet été bombardé et en grande partie détruit par les "terroristes" (c'est le terme utilisé unanimement par nos interlocuteurs) quand ils étaient encore présents à Alep. La délégation que nous rencontrons est composée du président-adjoint, du trésorier et de membres du conseil d'administration de la Chambre de Commerce et d'Industrie.

En plus d'être l'épicentre du commerce en Syrie, Alep est la principale ville industrielle du pays. L'agglomération compte 17 zones industrielles. Le tissu industriel alépin est à 90% privé, et souvent familial. L'industrie a été la première cible des "terroristes" en Syrie. Le textile, l'industrie phare de la ville, fut particulièrement touché. Le tissu industriel a été purement et simplement démantelé par ceux qu'on qualifie chez nous de "rebelles syriens", entre logique de pillage et destruction systématique. La majeure partie des machines ont été démontées et transférées en Turquie pour y être revendues à vil prix. Certaines unités ont été utilisées par les "terroristes" pour leurs propres besoins, parfois reconverties à usage militaire. Tout ce qui ne pouvait être revendu ou réutilisé par eux fut systématiques détruit.

Aujourd'hui, l'industrie alépine tente de surmonter ces épreuves, de se reconstruire et de redémarrer. Le redressement est spectaculaire, mais l'ampleur des destructions est tel que la ville n'est encore pour l'instant que l'ombre que ce qu'elle à pu représenter dans l'économie du pays. Deux problèmes surtout se posent, liés à certains égards : les "sanctions internationales" (embargo occidental) et le sous-financement comparativement aux besoins. Nos interlocuteurs espèrent le rétablissement de relations commerciales plus diversifiées avec l'étranger, sans trop y croire manifestement, un peu comme un voeu pieux de convenance. Concrètement, l'embargo occidental pose problème par exemple pour réparer les machines et se fournir en pièces détâchées, sachant qu'une partie de leurs machines industrielles sont de fabrication occidentale.

Sur l'aspect du financement, il a fallu aux industriels alépins "se faire violence" sur un point : solliciter des prêts aux banques locales. En effet, dans la culture locale, l'endettement est vu avec une grande méfiance voire réticence. Toutefois, malgré cela, les banques syriennes sont loin d'avoir la masse critique pour financer un tel effort de reconstruction.

Nous allons ensuite avec nos hôtes dans la principale zone industrielle, au nord d'Alep. Nous passons devant une cité ouvrière en chemin : elle comptait 50 000 habitants avant la guerre, elle en compte aujourd'hui seulement 15 000. A la lisière du quartier kurde d'Alep, nous croisons un bataillon féminin des YPG. Manifestement, les relations entre PYD/YPG et les autorités syriennes sont bonnes ici : l'armée syriennes et les YPG se sont coordonnés ici pour reprendre le secteur aux "rebelles syriens" et les YPG jouent dans le quartier kurde le rôle joué ailleurs par les milices locales d'autodéfense (improprement appelées ici "forces de défense nationale") qui se sont formés dans les quartiers et les villages pour assurer une partie des tâches sécuritaires quotidiennes.

Cette zone industrielle d'Alep de 4 400 ha a été occupée de 2012 à 2014 par les "rebelles syriens", et plus de 90% du potentiel idustriel y a alors été démantelé. Aujourd'hui encore, sur 7 000 unités industrielles en activité avant-guerre, seules 500 ont vraimnt redémarré. Toutefois, 3 500 investisseurs sont sur les rangs dans le redémarrage de la zone industrielles, soit la moitié de ceux qui y étaient initialement présents. Parmi eux, 7% d'étrangers, associés à des Syriens (pour des raisons légales). Le redémarrage se fait donc progressivement, grâce à un important effort ("jihad") financier à cet effet. L'eau a été rétablie (trois mois déjà après la reconquête du secteur), ainsi que 70% de l'électricité. Des admnistrations ambulantes ont été mises en place, les bâtiments administratifs ayant quasiment tous été détruits. Les progrès dans la reconstruction connaissent une avancée rapide.

Le vice-président de la Chambre de Commerce et d'Industrie nous invite à déjeuner dans un grand restaurant en face de la Citadelle. Il semble beaucoup compter sur l'exploitation des réserves de gaz naturel au large du littoral syrien (en cours d'évaluation) pour aider au redémarrage économique du pays. Il affiche par ailleurs un grand otpimisme pour l'avenir.

Nous allons ensuite dans l'Ouest d'Alep, la partie de la ville qui est restée sous contrôle gouvernemental pendant les années de guerre. Nous y visitons l'hôtel Baron, connu pour avoir hébergé quelques personnages connus : "Laurence d'Arabie", Agatha Christie, ou encore Charles de Gaulle. La propriétaire de l'hôtel, une arménienne, nous fait bon accueil. Toutefois, le verni de la légendaire hospitalité syrienne se craquelle par moment pour nous révéler l'ampleur de l'aigreur à l'égard du gouvernement français et de son attitude à l'égard de la Syrie.

Macron subit ses foudres acerbes, et elle nous exprime son incompréhension face à la vision partiale des événements véhiculée quasi-unanimement par les médias français, mais aussi l'apathie du peuple français face à cet état de fait. Nous constatons à quel point, si les dégâts matériels ont été moindres dans cette partie de la ville, et que les stigmates de la guerre n'y sont en apparence plus visibles, les blessures cachées y sont profondes et encore mal cicatrisées. Notre hôte nous fait remarquer à juste titre, à propos de la campagne médiatique en France concernant Alep-Est, que si ce secteur de la ville qui fut sous le contrôle des "terroristes" a été assiégé et bombardé pendant quelques mois avant de capituler, c'est pendant les années précédentes Alep-Ouest qui était assiégée et bombardée, sans eau ni électricité, dépendante des aléas de l'approvisionnement gouvernemental en eau et nourriture pour la subsitance quotidienne, sans que grand monde ne s'en soit offusqué à titre humanitaire en Occident.

A propos des exactions attribuées à l'armée syrienne par nos médias, elle nous exprime sa ferme conviction que l'accusation est diffamatoire. Opinion partagée par l'ensemble des interlocuteurs auxquels nous avons eu à faire. Ainsi, un journaliste syrien avec lequel nous avions dîné à Damas le premier jours nous avait dit à ce propos, qu'il avait fait son service militaire dans les années 80 et participé à l'époque à la reprise de Hama suite à une insurrection islamiste, et que son fils était sous les drapeaux, l'armée syrienne étant une armée de conscription, que lui-même n'avait jamais assisté à quoi que ce soit de moralement répréhensible et qu'il avait bien élevé son fils et le pensait incapable de tels actes, ni lui ni d'ailleurs la majeure partie des conscrits.

Notre hôtesse alépine, elle, nous dit que lors de la prise d'une partie d'Alep par les "rebelles syriens", comme dans beaucoup d'autres villes aussi, les exécutions sommaires ou publiques, emprisonnements arbitraires, pillages, tortures et viols (souvent collectifs) n'ont pas manqué. Des centaines, voire des milliers, d'enfants son ainsi nés de ces viols selon elle. Elle conclut par : "Pour vous, Bachar al-Assad est un assassin. Peut-être aussi pour 10% de la population syrienne. Mais pour nous, c'est notre sauveur."

Nous allons ensuite dans un café d'Alep-Ouest. L'ambiance y est très sympathique et ouverte. On sent à Alep une grande liberté, y compris en matière de moeurs. Nos voisins de table tentent de discuter avec nous, dans un anglais très approximatif. Ils nous montrent une photo de nous mise sur le site de la Chambre de Commerce et d'Industrie. Visiblement, tout le monde a l'air au courant de notre présence à Alep, le bouche à oreille aidant, et nous sommes un peu les curiosités du moment pour ceux qui nous croisent. Nous ne tardons toutefois pas trop à rentrer : nous allons le lendemain dans la région de Hama, le voyage promet d'être encore éprouvant et la fatigue se fait ressentir.https://www.facebook.com/jih.wachill?hc_ref=ARTFbpGSDpSMfce1Wmu9PZA_brqbKJ7dxxVCFP2OL5TWRWo4nib82_77bgwypP8KLak&fref=nf

Bonjour,

Qui a écrit cet article et quelles sont les sources, please ?

Ma question n'est pas contre vous. Je connais personnellement ce Jihad Wachill donc je pose cette question.

Merci d'avance :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Invité le Lun 30 Avr - 11:06

Idriss a écrit:Aprés se genre de voyage peut aussi être encadré comme au temps de l"URSS quand les camarades communistes allait visiter la Russie...Mais tous de même il y a des info comme sur les YPG !



Propagande américaine avec les YPG (kurdes), comme au temps de la guerre entre les Russes et l'Afghanistan où les américains soutenaient militairement les moudjahidines afghans contre l'agresseur russe.
Sauf qu'aujourd'hui, les YPG sont sacrifié par les Américains avec le déploiement de la Turquie au nord de la Syrie.

L'histoire se répète, seul les protagonistes changent , à part les maitres du monde russe et américain :jap:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Musashi974 le Lun 30 Avr - 13:21

Qui a écrit cet article et quelles sont les sources, please ?

Ma question n'est pas contre vous. Je connais personnellement ce Jihad Wachill donc je pose cette question.

Merci d'avance  :jap:

Il se trouve que je connais l'auteur, dont jai eu loccasion de discuter avec lui par facebook. Cest un Francais dorigine libanaise qui cest installe en France durant son enfance a cause de la guerre civile libanaise (il travaille au gouvernement Francais). Il est actuellement en voyage en syrie dans le cadre dun voyage organisé par l'"association de la communauté syrienne de France", une association culturel francaise, qui organise de temps en temps des "voyage de solidarité" en syrie (dans les zone sur évidement) destiné a montrer son soutiens au peuple syrien. Il a ecrit ce petit "blog de voyage" pour raconter son voyage actuel en syrie avec cette association.
avatar
Musashi974

Messages : 474
Réputation : 5
Date d'inscription : 19/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Printemps arabe] Syrie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum